AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Angelion



Nombre de messages : 118
Classe : Mage de Lumière
Armada : Garde Celeste de Brasamical
Date d'inscription : 07/11/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Celestial

MessageSujet: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Lun 29 Oct 2007 - 16:44

Quelques lieues plus loin que Celestite, une fois les plaines effacées, les collines traverées, et les cours d'eau transpercés, se presente au loin la grande forteresse des Gardiens Celestes, l'immense rempart de lumière, l'image même du courage et de la bravoure.

Arrivée à hauteur de cette vue splendide, d'immenses rayons lumineux vous eblouissent, vous vous perdez dans l'immensité d'eau qui vous entoure, le chemin est droit et lumineux, dammé de pierre et de statuts représentants les armoiries de Brasamical.

Apaisé par ce qui vous entoure, vous continuez d'avancer, vous emprunter ce chemin et vous traverser ce lac, pour enfin atteindre l'entrée de la Citadelle Celeste.

Devant vous d'imposantes murailles dans lesquelles sont inscrustés du Cristal à trés forte teneur lumineuse, une forte puissance magique émane de ces lieux, vous avancez encore un peu et vous voila enfin devant l'impressionante entrée de Brasamical, une porte de plusieurs dizaines de mètres ayant la forme d'un Bouclier, beaucoups de gemmes incrustées dans celle ci viennent à former le mot Brasamical.


Vous vous sentez détendu, chaque regard que vous portez vous attendrit, chaque pensée vous purifie, votre conscience en ressort plus forte.

Une fois l'entrée franchit vous arrivez dans une grande cours, une fontaine jaillit devant vous, elle prend la forme d'un des dragons presents sur les armoiries de Brsamical.

Autour plusieurs chemins s'offrent à vous, tous menant à des lieux differents, et rejoignant le coeur de la citadelle, vous distinguez celle ci par sa beauté, elle est composé d'un épais dôme de cristal. Celui-ci abrite les salles pricinpales de la forteresse.

Une circonference prend sa naissance autour de ce dôme, ainsi en son centre une puissante tour dans laquelle reside Angelion s'eleve dans les cieux. Vous touchez enfin au but, vous pouvez vous presenter au Gardien Suprême de Brasamical.

Ainsi derrière les enormes remparts qui entourent Brasamical, une grande tranquilité réside sur ces lieux, les Gardiens méditent et développent leur concentration au fil du temps, la lumière est trés présente et chacun peut la ressentir à un niveau différent.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Mar 30 Oct 2007 - 2:26

Le voyage de la dame d’Arbycande dans les airs , pas très courant, sous les ailes robustes de Regit , prêtre et disciple de Dinas , fut un moment périlleux et original , pour atteindre les sommets de Brasamical ; parcourt enrichi d’émotions fortes pour la jeune femme à noter l’expression euphorique qui transparaissait sur son visage . Cependant l’atterrissage avait été assez rocambolesque voir brutal … ils étaient tout de même arrivés à bon port .

La brise céleste caressait les monts étincelants qui entouraient cette cité des rêves émergeant à la surface des cumulus aux murs tissés de voix cristallines.
Ils franchirent les portes de ce palais envahi d’essences pures , inondé d’une lumière presque envahissante.
Eliess se sentait comme une hérésie dans ce lieu voué aux anges.

Sous la lumière de la coupole translucide , la prêtresse avance , bandée d’un sac de cuirasse tannée , tenant d’une main son sceptre . Regit la suit de près . Ils s’arrêtent devant l’entrée de la grande tour où siège à son sommet le Gardien Céleste et abordent l’escalier flottant presque irréel dans les vestiges d’effluves.

Lorsqu’ils posèrent leurs pieds sur les dalles blanches vaporeuses, elles se firent marbre et en toute sérénité ils se laissèrent guidés par elles.

Le teint blême par l’émotion qui l’habite de se trouver devant l’Ange, ses yeux focalisent l’instant pour ne jamais l’oublier . La tête pleine d’un projet qui lui tient à cœur, elle s’agenouille devant le Célestial et Maître Suprême qui les attendait auréolé de lumière, averti par le mystère des pensées ou la voie des airs.

Elle prend son inspiration et trahi le silence .


Je vous remercie de nous recevoir Angelion ...
Par la grâce de Nimburr, je me sens inspirée et investie d’une mission divine ! Permettez moi d’en développer son objet , surtout qu’il s’agit à proprement dit de Célestite …vos terres ancestrales .

Comment son idée allait elle être recueillie ? Elle décela dans le ton du regard d’Angelion un vif intérêt voir aussi , un soupçon d’inquiétude . La jeune femme avait une réputation un peu fantasque pour ceux qui ne la connaissaient pas dans toute son unité . Peut être les rumeurs s’étaient elles atténuées à présent qu’elle était prêtresse ?

Au diable les quand dira t-on …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Ven 2 Nov 2007 - 23:44

Eliess ressentait le poids des regards suspendus à ses lèvres , allégé par le calme rassurant lové dans l’espace divin . Elle aurait presque voulu ne rien dire pour prolonger la durée du flottement , ne rien entacher dans cet espace blanc, mais elle allait tout de même annoncer la couleur de son projet .

Elle reprit ;


J’entends faire bonne œuvre dans le temps qui m’est aparté dans ma vie d’humaine et j’espère que vous me soutiendrez dans ma mission.

Depuis leur aube, toutes les races ont fréquenté et exploré les profondeurs du sol ,aussi bien dans les hauteurs célestes selon les races, pour trouver abri et protection afin de se rapprocher de leur dieu et leurs croyances .
L’exploration dans ses entrailles est restée une curiosité mystique mêlée de science. Mon père , attiré et perverti par les sombres aspects de la magie , n’en demeurait pas moins passionné par l’essence terrestre. J’ai gardé soigneusement ses manuscrits à cet effet.

Eliess sort précautionneusement un rouleau de parchemin enroulé dans un ruban de soie noir, elle dénoue le lien et déroule les feuillets qui découvrent des croquis, schémas et notes sur la matière jaunie du papyrus . Elle les dépose devant Angelion sur une table nacrée .

D’aussi loin que remonte la mémoire du temps, les sources d’eau chaude avaient été recherché par bon nombre de races pour se soigner, goûter aux pouvoirs salutaires des eaux.
Des rumeurs chuchotent que le sol de célestite regorgerait de ces eaux bienfaitrices .
Inspirée par Nimburr et dans mon désir de soulager les plaies du corps et de l’âme , j’aimerais explorer ces terres . Les batailles les ont peut être dévastées mais pas dans leur foyer. Il y a certainement des secrets engloutis sous la roche. Depuis que j’ai foulé ces terres j’en ressens toujours l’action bienfaisante.
L’eau de source souterraine, naturellement pure, contient des minéraux, sels , gaz et boues, sulfurée et alimentée par le plancton végétale . Après analyse, le tout serait susceptible d’agir efficacement sur le corps .

* Il faudrait donc redéfinir le passé de ses couches célestitiennes , pour mesurer la qualité de l’eau car elle vit en parcours complexes et mystérieux. Druides , scientifiques , … seraient les bien venus pour repérer son écorce souterraine , l’ explorer , l’étudier et la cartographier.

L’eau du ciel descend dans les profondeurs de la terre entre les structures de son écorce terrestre . Elle circule entre les calcaires et les granits , se frayant ainsi un chemin le long des failles, pour finir par remonter vers la surface, chargée de tous les minéraux qu’elle a rencontré au fur et à mesure de son long voyage. Ce voyage selon la nature du sol que l’eau rencontre, peut durer des millénaires. L’âge particulièrement ancien du sol Célestitien détiendrait des propriétés salvatrices, imprégné du souvenir des temps jadis .

Elle marqua une pause pour ménager un instant de recueillement.


* Dans une seconde étape , après avoir décrypté son long parcourt , il faudra la considérer dans ses rapports avec les structures géologiques. Elle mérite d’autant plus une étude particulière car son cheminement peut découler de zones extérieurs parfois du milieu purement calcaire , ou en fonction des précipitations météoriques . De plus, la teneur en mercure , souffre et en cristaux de silice semble très riche , le confère la forte émanation dans l’air.

Si toutes ces recherches vont dans le sens de ses mérites, alors nous pourrions y prévoir des Thermes pour accueillir ceux nécessitants de ses bien faits . Inhalation, Bains, … . La suite du programme sera établie dans toutes ses nuances .

L’action enchanteresse que prodigue les lieux sur l’esprit restera peut être une énigme ou un secret. En ce monde mi-mortel on se passe parfois d’explication toute faite dans l’inné et l’immatériel , chacun y puisant ses croyances et ses doutes . On pourra y relater ses impressions et prier dans l’espace consacré à son dieu, s’il est pratiquant …

J’aimerais que cet établissement accueille avant tout , ceux qui souffrent dans leur temps troublé, cherchant l’apaisement de leur chaire et de leur esprit . Je m’en remets à Nimburr et lui livre sans détour ma foi, mon cœur, ma conviction .

Levant les yeux vers la coupole luminescente, dans un élan inspiré,

Béni sois tu Nimburr , O Dieu parmi les dieux !

Elle ramène son attention à Angelion et solennellement ,

Que ses pensées m’accompagnent et qu’elles vous soient bénéfiques , Angelion, Gardien Céleste !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Sam 3 Nov 2007 - 23:07

Eliess avait réellement changée. J'étais resté là, sans rien dire, sans vraiment comprendre au début. A la fin du discours de la pretresse, je ne pu m'empêcher de sourire avec un petit hochement de la tête puis m'approchai d'Angelion.

- Cela faisait longtemps que l'on ne s'était pas vu. Si tu as besoin de main d'oeuvre pour le projet d'Eliess, pense à moi. Et ... Excuse moi si je ne peux venir de nouveau combattre aux côtés de Brasamical ... Mais comme je n'ai plus vraiment de royaume pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Lun 12 Nov 2007 - 1:53

Fardall avait eu du bon sens en envoyant des missives à dos dragons, certains endroits étaient inaccessibles à certains, comme par exemple la Citadelle de Brasamical.

Le dragon d’or lui, savait où trouver cette majestueuse forteresse, après quelques heures de vol, il arriva en vue de l’endroit. La bête tournoya un peu autour d’une des tours, puis, atterrit dans la cour, sans se soucier des humains qui semblaient très étonnés.

Il tendit sa patte, où un petit parchemin scellé était attaché. En comparaison au corps majestueux et imposant du dragon, le parchemin semblait gros comme une de ses griffes.

Un serf le prit et s’empressa de l’acheminer au Seigneur Angelion, le destinataire.

Le message avait été écrit des jours à l’avance et lorsque le Maître des Gardes Célestes l’ouvrit il put lire :


Citation :
Mon ami, ces jours sont sombres, en vertu de notre ancienne alliance et amitié, je requière ton aide et celle de tes partisans, notamment la vaillante Eliess d’Arbycande et le fier Regit.de Glasphrée. Vu que notre peuple dépérit de jour en jour, maltraité par le tyran d’Exalon, j’ai décidé de prendre les armes pour lui faire justice. Sorenssen m’as parlé lors d’un voyage, et m’as révélé ma destinée. Je combattrai donc la tyrannie de mon ancien allié avec ou sans vous. Mais, c’est peut-être la dernière fois de notre histoire où les forces du bien pourront s’allier pour vaincre les ténèbres. Que toi et tes sujets prêts à défendre l’honneur et la lumière rallient mon royaume dans les prochains jours, un plan est déjà prêts, j’attends ton soutien, requis par les dieux..

Amicalement,

Fardall de Zirconie,
Défenseur de l’Empire et de l’Espoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Lun 12 Nov 2007 - 20:59

Etant donné que le message concernait également Regit et Eliess, Angelion l'avait lu à voix haute. Le message qui avait interrompu la passionante conversation était porteur de mauvaises nouvelles, en effet le peuple de Zirconie déperit de jour en jour... Peut être pas seulement Zirconie, nous pouvions élargir ce chatiment à Scitopole entiére. Le peuple de Regit qui faisait à présent parti de Zakinthe à cause, ou peut être grâce, à son nouveau souverain Bördish.

- Je ne peux rien vous promettre Angelion. C'est pas sûr que je puisse en faire parti, ou plutôt fournir une armée, mais de toutes façon je viendrais, et si c'est sans armée alors ce sera seul. Comptez sur moi comme vous comptiez sur moi avant. Je n'ai pas voulu que nos royaumes s'éloignent autant et j'espére que vous accepterez l'aide que je compte vous apporter ...

"Quand ça change c'est toujours en pire" Fameuse phrase que lui sortait son père lorsqu'il voulait expliquer le fait qu'il ne voulait pas changer sa façon de gouverner. Peut être avait-il raison... C'est pour cela que je voulais de nouveau aider Brasamical, comme au bon vieux temps ... Quelle chose atroce que le changement...
Revenir en haut Aller en bas
Angelion



Nombre de messages : 118
Classe : Mage de Lumière
Armada : Garde Celeste de Brasamical
Date d'inscription : 07/11/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Celestial

MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Lun 12 Nov 2007 - 22:36

Le Gardien Suprême de Brasamical avait attendu ses fidèles, celui-ci éprouvait beaucoup Régit et Eliess qui étaient maintenant depuis très longtemps à ses cotés, chaque instants était un présent des Cieux, seul il n'était rien, mais une fois ses Chevaliers de l'Honneur avec lui, le Magicien pouvait se sentir invincible. Kereb lui même avait misé beaucoup sur Angelion autrefois, le Celestial lui rendra bien et lui fera honneur.

Ainsi Angelion reçu avec enthousiaste le projet de Eliess, une mission divine qui se devra d'être accompli dans les règles de l'art.
De plis l'aide de Regit serait toujours la bienvenue, même sans royaume celui-ci serait une aide précieuse dans la quête qui se dressera devant eux.

Dans un autre temps Angelion lu la lettre de Fardall, celui-ci n'avait plus grand chose contre l'Empire, mais après tout Enguerrand semblait sombrer dans la folie au sommet de sa démence, a un tel point qu il renie les habitants de sa capital Impérial et qu'il en néglige les pensées les plus importantes, ce qui probablement lui coûtera cher.
Angelion avait pourtant eu des différents avec la Garde Divine par le passé, cependant celui-ci présentait qu'une nouvelle ère devait commencer, que celle-ci devait se situer bien au dessus des autres, que de nouvelles histoires devaient commencer et de nouveaux principes apparaître, ainsi sa décision était prise.

Le Gardien Suprême de Brasamical n'hésita pas, il s'avança et avec assurance il déclara...


Au nom de la Garde Céleste de Brasamical, pour Scitopole et pour la lumière, pour tous ceux qui se sont battus pour elle, nous Garde Céleste contribueront à la chute de l'Empire, nous effacerons cet empire qui a fait couler tant de sang et pleurer tant de peuples, nous abattrons la tyrannie une bonne fois pour toute et nous ferons honneur à notre lumière.

Que la lumière vous soit bénéfique.

Préparons nous, il est temps d'avancer et de faire face à notre destinée mes amis.


Les pensées parcouraient le Celestial, la Lumière pénètrent les coeurs pures, peu importe le chemin, cette fois nous prendrons part à la bataille, nous ferons du futur un avenir meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Mar 13 Nov 2007 - 3:55

En peu de temps le cours des choses avait pris un revers.

Eliess avait absorbé longtemps Angelion dans son regard . Son silence l’avait enveloppé d’une majesté sublime .Elle le connaissait suffisamment pour savoir qu’il ne prenait pas de décisions dans la hâte ; construire des thermes sur ses terres de toute évidence n’était peut être pas une priorité … Elle avait le sentiment pourtant qu’Angelion abonderait dans sa bonne œuvre, Regit semblait y être assez ouvert …

Une missive arriva de la part de Fardall . Angelion trancha le silence , lu , puis rendit son verdict qu’elle avait anticipé .
Scitopoliens, ils allaient à nouveau s’unir et isoler leurs différents pour faire valoir leur justice côte à côte , celle du bien contre celle, d’un empereur en proie à la démence ! …


Ils furent interrompus par un brouhaha d’exclamations indignées qui remontait jusque dans les hauteurs de la tour où ils résidaient…
Que se passait il donc en bas , une émeute ?
Impulsive, Eliess se proposa de quérir réponses et sans attendre de retour, elle descendit dans un dédale d’appréhensions . Femmes et hommes clamaient de bien sombres dires sans nom, offusquants.

Elle revint le visage complètement blême et scandalisé .


Comment peut on manquer de respect à ce point aux gens de Scitopole ?

Textuellement , nous sommes considérés comme ;
" faisant partie d’une race inférieure de la catégorie des Humanoïdes, Globelinoïdes " , "plus reconnue comme province légale de l’empire " ; Synodar est reconnu comme Déité de l’Empire de Kalamai . Son culte doit est autorisé et dois être autorisé dans toutes les capitales provinciales . Kanderak déchu ; Nimburr a tout de même été épargné .

C’est inadmissible ! Qui est ce dieu Synodar ? Comment ose t -on imposer la suprématie de son culte ? et au nom de quoi ou de qui bannir le culte de Kanderak ?
du Caos par la tyrannie , la soumission ? je ne veux le croire.

Angelion , Je me dois de réagir au nom de Nimburr et part respect pour Kanderak .
Nous nous devons d’agir , au nom des Scitopoliens !
Alors ma foi vous accompagnera !

Elle salua dignement le Gardien de Lumière et Regit , puis avec fluidité dévala les marches scintillantes de la tour malgré l’ère en tourmente. Elle choisi cette fois une monture appropriée et se calfeutra sous une cape du gris des cendres .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Dim 18 Nov 2007 - 19:12

Le départ d'Eliess avait laissé sans voix le grand seigneurs de la lumière, moi également... Nous étions vraiment absorbé et restions silencieux un moment. Je pris finalement la parole...

- Eliess est impulsive et également très sensible lorsque l'on parle des scitopoliens des divinités ... Il se pourrait même qu'elle fasse quelque chose qu'elle risque de regretter pendant longtemps. Je comprend que vous ayez beaucoup de choses à quoi penser et également pas mal de travail. Soyez sans craintes, je m'occupe de tout. Eliess a beaucoup d'avance sur moi mais je la rattraperais sans peine. Je me dirige dès maintenant vers la guilde des cultes, elle y sera certainement, je verrais ensuite ... si je ne l'y trouve pas...

Je me retournai et me mis a marcher suffisemment raidemment en direction de la sortie. Pour la rattraper j'étais obligé de voler. Après tout, ce n'étais pas si désagréable, bien que lassant lorsque l'on y est trop habitué. Le doute arriva, il ne fallait pas qu'elle fasse de trop gros problèmes... Pas maintenant !
Elle allait tout chambouler.
Revenir en haut Aller en bas
Angelion



Nombre de messages : 118
Classe : Mage de Lumière
Armada : Garde Celeste de Brasamical
Date d'inscription : 07/11/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Celestial

MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Jeu 13 Déc 2007 - 20:55

Kalamai était en train de se désagréger, alors que le peuple criait famine, que la fortune impériale s'était évaporée, la violence était apparue, le monde était en train de changer, chacun prenait position et une fois de plus l'ultime combat recommençait.

Angelion qui avait tant vécu, qui avait vu tant de combats et tant de souffrance ne restait pas indifférent à la vue de ce nouveau dilemme.
Cependant le puissant Gardien de Lumière n'était probablement plus ce qu'il était autrefois. La Garde Céleste était quelque peu affaiblie et le Magicien que l'on surnommait jadis le Semi Ange n'etait plus que l'Ombre de lui-même.

Alors que celui se tenait au sommet de Brasamical, en corrélation avec la lumière et dans l'exercice de son art le plus précieux, le Magicien avait senti son mana qui commençait à disparaître, petit à petit, les derniers flux d'énergie qui animait le Gardien était comme absorbé par une force invisible.

Angelion fut pris d’une légère panique, avec toute la grâce et l'assurance dont il put faire preuve, celui-ci tenta d'intenter un dernier sort de télépathie pour appeler à l'aide mais nul ne l'entendit. La forteresse était presque deserte, la Garde Céleste avait été très affaiblie, et peu avait survécu à la dernière invasion, ainsi nul ne put l'entendre.

Alors que le Celestial jouait avec la Lumière, celle-ci était donc en train de se retourner contre lui, le Magicien fut frappé d'un puissant rayon et fut comme absorber par celui-ci...

Une voix retentit en lui...


Il est temps pour toi de retrouver le droit chemin, tu as abusé de ton pouvoir et tu t'en es écarter, tu n'es n'est plus ce que tu étais, désormais tu n'es plus en mesure de tenir ton rôle de Gardien.


Le Magicien était en train d'être brûlé par la lumière, celui-ci criait à la mort, ses armures étaient en train de fondre...Celui ci murmura quelques mots dans son supplice...

Kereb...Pourquoi fais tu cela...Je t'ai servi loyalement et je t'ai rendu honneur.


Tu devras regagner ta foi et ton honneur si tu veux continuer à me servir et à vivre. Ce qui ne te tuera pas te rendra plus fort.

Alors que le puissant Dieu de la magie avait fait son aparition et avait fini son discours, Angelion implosa dans la lumière et une onde de choc traversa Brasamical et fit trembler la forteresse.

Le Magicien Céleste se réveilla...ne sachant pas ou il était ni comment il était arrivé la...bloqué dans un halo de lumière celui-ci pouvait voir le monde, mais il ne pouvait desormais plus le changer. Le Magicien Celeste était coincé à l'intérieur d'une prison de lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Lun 17 Déc 2007 - 16:34

A la guilde des cultes une porte s’était ouverte, un courant d’air … un nuage de poussière poussière symbole du temps qui s’écoule, toujours là, toujours se régénérant de rien …
Une voix avait martelé son cœur, une voix abattue, affaiblie …


Kereb...Pourquoi fais tu cela...

Angelion …

Le message la frappe en son cœur si implorant qu’elle en ressent la morsure jusqu’à son infinité … Le visage grave elle se pencha et laisse glisser entre ses doigts une pierre cristalline de Célestite qu'elle gardait toujours avec elle , consolatrice dans les moments les plus sombres. Mais cette fois , lui brûle la main . Eliess accepte la douleur, ferme les yeux.
Elle infléchit les portails élémentaires qui la sépare du semi Ange . Leurs âmes se rencontrent au foyer de Brasamical …


***

Portés par l’eau , comme un remous de source, pur et frais, de son esprit au sien , les mots passent .
Nul n’entend, sinon elle ce chant désemparé. Elle sent les mots, voit le reflet de son gardien dans les transparences du cristal enflammé . L’Obscur est , à cet instant , plus beau que la lumière aveuglante , et plus fort encore au paroxysme de sa douleur. Une abstraction , une épure puis une image parachevée. Elle ne rêve pas.


Je suis avec toi , à l’écoute de ta douleur , Ange …

Eliess tu le sanglot dans sa gorge . Des mots passent sur les lèvres du célestial , mais il n’est qu’un ruisseau informulé, invisible .

Elle crie…

Une ancienne colère brille dans la noirceur de son iris ; l’âme d’Eliess se tend vers lui comme une main , pour rejoindre la sienne et se retirer.


Ainsi Nimburr , Kereb enferme notre Gardien dans un carcan de lumière !

Epousant l’exil dans ta prison, Brasamical frissonne et perd substance !

Quand j’étais sans voix tu as parlé pour moi , Gardien . Ta voix est faible mais elle bat encore. Je ne renonce à rien ; j’ai une guerre à mener , notre honneur , le tien … pour les Scitopoliens.
Je ne suis plus moi-même , je ne suis pas une autre , je suis en accord simple avec le sablier.


Son regard se perd dans les ombres diluées du cristal de roche.

Brasamical ira vers un plein jour. Il en viendra des merveilles, et des faits d’ombre, et ton sang vivra Gardien . D’autres choses seront bâties dont je ne connaîtrai ni la forme ,ni le parfum sans doute car je suis humaine , mais tant que mon cœur vivra je me battrai pour ne pas laisser choir ton œuvre , au nom de tous nos frères .
Je ne puis te libérer de ce charme car toi seul en as le pouvoir . Kereb ne t’abandonne pas et tu reviendras parmi les tiens dans l’apogée d’une puissance nouvelle et réparatrice …


A la croisée du culte , Eliess regarde son reflet s’éloigner dans la pierre tant qu’il fut visible .

Les pas disparaissent mais non nos pensées et notre courage Angelion !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Mar 25 Déc 2007 - 19:57

Les célestiaux comme en haut du mât d'un bateau crièrent "Terre". L'armée de mort de Bördish et celle de son second le Maître Regit venait enfin d'arriver à Brasamical où ils pourraient faire une halte. A force de marche ou de vol, la fatigue avait attrapé les soldats qui commençaient à se plaindre. L'un des orcs de Bördish, certainement un grand penseur orc sorti une phrase déclenchant quelques rires parmi les célestiaux. Ne ririez vous pas si l'on vous sortait que si l'on court plus vite que la fatigue, il n'y a pas de raison qu'elle nous attrape ?
Cette réflexion ayant déclenché les rires moqueurs des célestiaux failli provoquer une bagarre de race dans la même armée ... J'intervins donc à temps pour éviter ce drame. Un vent glacé se leva, l'intense fracheur paralysant les soldats, brulant la peau de ces êtres
.

- Nous n'avons pas le temps de nous battre entre nous et le premier à lever son arme sera considéré comme traître !

Le ton n'était pas réellement menaçant mais avec tellement de conviction que cette nuée de combattant cessa de suite.
Un détail vint ensuite me troubler. Angelion qui résidait à Brasamical aurait normalement dû nous accueillir et même renforcer l'armée avec ses propres soldats, c'est tout de même contre l'empire que nous nous battons...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Mar 25 Déc 2007 - 20:16

Brasamical, cité de lumiére. Les pierres incrustées dans la muraille brillaient de mille feux orangés au levé du soleil, les rayons de celui-ci agressant dès le petit matin les yeux des pauvres orcs qui préféraient encore l'obscurité ...
J'avais pris soin de laisser l'armée de mort-vivant dans une caverne de célestite pour qu'elle ne soit pas détruite en ce haut lieu sacré qui avait depuis le temps ameuté nombre de gardes célestes. Je vis Regit, seul, songeur.


- Que se passe t-il ?
- Angelion devrait être ici ... Ou alors il est peut être déjà parti vers le fort Wolfen...
- Nous le retrouverons plus tard, nous n'avons pas forcément besoin de lui pour ce combat, nous sommes très nombreux à être venu de partout pour défendre ce fort.
- Je ne m'inquiétais pas.

Les hommes se parlaient en marchant sur la grande muraille qui entouré Brasamical quand ils virent un orc courir puis demander qu'on lui ouvre la porte. Il s'agissait d'un membre de l'escouade d'espionnage choisit pour observer ce qui se passait aux alentours du fort Wolfen.

- Qu'on le fasse entrer !

Le messager enra donc et apporta le message à Bördish.

- Regit ! L'empire à organisé un siége autour du fort Wolfen. hum ...
venus de Naxos ... venus d'Argostole ... Ah ! Amphise est de la danse également...
Il sont apparemment nombreux mais également dans notre camps. Mais ça à l'air de stagner un peu...
On a pas beaucoup d'informations !

- Ils viennent certainement d'arriver. Attendons.
Nous irons les rejoindre la nuit prochaine, je dirais qu'en marchant à la vitesse de votre armée de mort, il nous faudra deux nuits, voire une demi supplémentaire.

- Très bien, reposons nous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Dim 6 Jan 2008 - 21:37

Traversant la vallée morte qui était jadis la grande célestite, les orcs messagers vivérent un grand moment d'émotion lorsque l'éclat de Brasamical arriva jusqu'à leurs yeux. Dur moment que l'escalade menant à la forteresse mais ils devaient tenir bon. Arrivant en haut en courant, comme à leur habitude, on leur ouvra la porte et ils purent donner le message au Maître Regit.

- Seigneur Bördish ? Nous avons de grandes nouvelles, à ce que je vois.
Préparez l'armée, nous partons dans 1 ou 2 heures. Les loups sortent de la tanniére et sont accueillis par les chasseurs, il serait de bon ton que les défenseurs des bêtes arrivent de suites pour les empêcher de se détruire ainsi...

- Tout à fait, le suicide n'est pas toléré chez les orques !
Ceux qui veulent mourir se battent et à armes égales !!
Gardes, dites à tout le monde de se préparer, préviens les morts de partir devant!

- Tout de suite !

Le garde orque s'inclina devant les deux seigneurs avant de partir.
L'armée était maintenant en route.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Lun 21 Jan 2008 - 18:46

Avertie par la défaite de l’Alliance de Lumière à Fort Wolfen et aussi par la mort tragique de son Général Zelide déchiqueté par des manticores , Eliess réinvestit Brasamical pour y réunir quelques médecines et mains d'oeuvre de secours au cas échéant, d'ailleurs c'était une certitude selon elle . Elle avait choisi de s’enfermer à la guilde du Culte, baignée par une formidable tranquillité malgré l’air en tourmente, pour s’isoler dans le temple consacré à Nimburr afin de prier pour leur salut . Comme son Gardien enfermé dans une prison de lumière , elle s’était laissée enfermée dans la spirales de ses prières ; Nimburr l’avait séquestrée à sa façon !

Blanchie, le regard noirci par la fatigue et le jeun , elle se sentait étrangère à tout , encore engourdie par ses méditations .

***

Elle s’était campée sur un pégase se fondant dans les nuages de brumes, survolant Celestite d’où émanait un voile grisâtre inhabituel , comme si la terre était encore brûlante d’une récente et terrible colère .
Aux confins des cimes argentées , elle considéra au loin Brasamical.
Le pégase atterrit avec douceur et légèreté devant la forteresse. Elle se laisse glisser de sa gracieuse monture pour fouler le sol vaporeux.
Au sable refoulé au bas du portail de la Tour centrale, elle comprend que personne n’en n’a franchit le seuil depuis longtemps. Elle passe pourtant la porte , laissant son empreinte sur ce lit doré.
De son sceptre , elle martèle les dalles nacrées … Là où il ne reste que les échos du passé , seuls les siens persistent dans sa progression, car tout est mortellement silencieux.

Un regain de colère marbre son visage lorsqu’elle s’arrête devant l’escalier qui mène au "sanctuaire" d’Angelion . Si Kereb n’avait pas enfermé leur Gardien dans une prison de feu et si les autres Chevaliers célestes avaient pris part à la résistance au Fort Wolfen , ils auraient peut être pu se réjouir d’une victoire . Mais elle n’est pas juge et l’heure n’est pas aux reproches. Regit est vivant , aux sources de ses éclaireurs , cette pensée la réconforte chaleureusement .

Elle ne gravit pas les marches mais laisse ses pas dériver dans une artère aux parois marbrées d’ombre et de lumière étincelante aux senteurs mercurielles. Cependant Brasamical avait toujours vécu au rythme de son Gardien et sans lui les murs dégageaint une nostalgie troublante.
Elle se réfugie dans une petite alcôve vouée au culte et se recueille sur ses chers disparus . L’espace temps semble suspendu ...
La mélancolique conviction qu’elle ne re verra peut être plus ce cher Angelion , ce Grand Frère qui les avait tous guidés par de là la souffrance et la délivrance sur les sentiers ensanglantés, s’était ancré pour elle. Précédant sa vision à la croisée du Culte , dans un pierre de celestite , n’avait elle pas vu son image s’effacer , se dissoudre dans la douleur, engloutie dans le miroir enflammé du cristal de roche ?
Pourtant au moment même où elle avait accepté cette certitude douloureuse, la flamme d’espoir jaillissait encore de son cœur …

Rien est achevé et des âmes doivent être pansées pour inlassablement recouvrer leur dignité .
Revenir en haut Aller en bas
Angelion



Nombre de messages : 118
Classe : Mage de Lumière
Armada : Garde Celeste de Brasamical
Date d'inscription : 07/11/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Celestial

MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Jeu 24 Jan 2008 - 13:34

Cela faisait maintenant quelque temps que le Gardien Suprême de Brasamical fût bloqué dans la prison de lumière que Kereb avait dressée autour de lui.

Angelion avait tout tenté pour en sortir, mais même en réunissant toutes ses forces et en lançant les sorts les plus puissants dont il disposait, chacun de ses coups ne faisait que renforcer le mur de lumière qui le séparait du monde réel.

Alors que le temps passait, le Magicien s'épuisait, puis a chaque récupération de Mana celui-ci retentait sa chance mais toujours en vain.

Pourtant Angelion voyait ce qui se passait, l'Empire avait remporté la première bataille, jusque la Scitopole n'avait jamais été réellement en danger. Ses Gardiens et bien d'autres guerriers l'avaient défendu vaillamment, mais aujourd’hui le Celestial sentait que se serait différent, la rébellion reculait, l'Empire ne cessait de gagner du terrain et il ne s'agissait plus d'Empire ou de rebelles. Quel que soit les camps ça l'importait peu, mais il s'agissait de Scitopole, la province pour laquelle il avait tant oeuvré.

Angelion restait ainsi immobile au milieu du halo dans lequel il siégeait, cherchant à chaque seconde la faille qui lui permettrait d'enrayer cette barrière magique et de rejoindre au plus vite les siens.

Alors que sa concentration était au plus haut niveau, il aperçut une toute petite brèche, cela faisait la deuxième fois qu'il ressentait une telle vibration émotionnelle, tel un lien qui pourrait le sortir d'ici et qui l'unissait à Brasamical ou bien à l'un de ses Gardiens.

Angelion qui avait analysé tant de foi ce mur de feu impassable, il venait de comprendre que son émotion combinée avec celle du monde extérieur était la clé, ses Gardiens priaient pour lui.

Le Celestial se redressa, regarda ce mur de lumière en face et pensa très fort à Brasamical et à ce qu'il devait faire avant de mourir, se battre pour ce qu'il croyait juste et ce pourquoi, il s'était tant battu jusqu'à aujourd’hui.


Kereb...J'ai compris ton enseignement...Prends ma vie si tu veux mais laisse moi rejoindre Brasamical une dernière fois...Scitopole à besoin de moi...Je ne resterais pas ici à voir les miens mourir.


La puissance du Semi Ange fit décuplée et une puissante lumière émana de son corps, une onde de Choc traversa Brasamical, une lumière pure recourra la forteresse redonnant espoir et bonté à ce lieu abandonné et presque déserté.

Quelques secondes après l'explosion une voix retentit dans la tête du Magicien.

Angelion je compte sur toi pour ne pas me décevoir, j'espère que cette fois tu seras à la hauteur de ta tâche et que tu me rendras honneur, cette épreuve t'aura rendu plus fort, n'abuses pas de tes pouvoirs et prêche la voix de la magie. N'oublie pas que ta vie m'appartient.

Le Celestial balayé par un souffle Divin fit ainsi son apparition à Brasamical, accompagné d'une puissante aura, ses ailes étaient plus blanches que jamais et sa nouvelle armure plus étincelante que le ciel.

Le Magicien eut une dernière pensée, il remercia son Dieu et se dit qu'il était temps d'aller défendre Scitopole et de retrouver ses Gardiens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Lun 28 Jan 2008 - 7:29

Irius arriva vers la ville de lumière. il fut ébloui par sa grandeur et sa perfection. sa beauté n'avait pas d'égale. Il se dirigea a l'entrée de la ville. ne sahant pas ou entrée, il survolla un peu pour se situer. Voyant la porte principal, il marcha avec son armée vers ses lieux. Un garde le vit et s'avanca avec précaution. Irius se sentit observé, il s'appercu qu'il eétait pointer de 100 d'archer. IL continua en ne sachant pas quoi avoir comme réaction. Il arrêta son armée a quelque mètre de la porte, et alla voir le garde.

Bonjour, Je suis Irius Farden maire de méladuis. on m'a envoyer ici il y a de cela quelque jours par mon maitre, Fardall. il m'a demander de venr l'aide avec ses ennemis. je suis sur que vous prenez des nouvelles et que vous savez que le fort a été pris. Si vous pourriez avoir la politesse d'au moins guérir mes hommes, je serai ravi. Ahhh oui, et si ce serai possible de parler au seigneur de cette forteresse, j'en serait ravit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Lun 28 Jan 2008 - 12:33

Torgrund était toujours dans la tente du conseil avec les quelques seigneurs venus en aide à la rebellion. Le plan prévue par Fardall laissait quelques monarques dans le doute, le minotaure n'aimant pas trop parler aux humains en général, sortit prendre l'air. Il y a quelques mois pensait Torgrund, il avait commandé une monture spéciale à Solgarth, son amis et le plus important de ses généraux. Quand Torgrund sortit respirer un peut, Solgarth l'attendait avec un sourir béa.

"Alors Solgarth que se passe t'il ? Ton sourir m'inquiète plus qu'il ne me ravis en ces temps si sombre."

"N'ayez crainte mon amis ce sourir annonce l'arrivé de votre monture, je l'ai dressée et arnachée moi même mon amis, vous m'en direz des nouvelles !"

Soudain Torgrund sentit un souffle puissant derrière lui, il se retourna et se retrouva en face d'un Kodo noir des terres lointaine.

"Alors n'est il pas splendide ! Il pèse environ sept tonnes et fait environ 3m au garrot, c'est le plus imposant, le plus fort et le plus rapide que j'ais pus trouver. Alors ?"

"Alors ! Il est magnifique ! Avec une telle monture je pourrais chargé avec mes cavaliers vous pensez ?"

"Bien sur mon roi et cette monture grâce à ces cornes et ses machoirs puissantes pourra faire un carnage à vos côtés."

"Merci mon amis je vais faire un tour avec dès maintenant ! Préviens moi avec ce cor si le seigneur Fardall arrive. Merci Solgarth mon amis, cette monture est vraiment parfaite."

Torgrund fit un tour avec sa monture pour tester sa maniabilité et sa force, cette créature reptilienne se trouva être forte et agile à souhait pour le seigneur. Après avoir essayé plusieurs manoeuvres, le monarque retourna sous la tente du conseil pour épiloguer sur la récente bataille qui allait faire rage.
Revenir en haut Aller en bas
Angelion



Nombre de messages : 118
Classe : Mage de Lumière
Armada : Garde Celeste de Brasamical
Date d'inscription : 07/11/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Celestial

MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Mer 30 Jan 2008 - 0:06

À travers les collines et à l'orée des montagnes, on distingue enfin la puissante citée de Lumière, constitué d’imposants remparts renforcés par la puissance du cristal et d'une aura si pure qu'elle réchauffe les coeurs.

En ces lieux dont la lumière règne en maîtresse, paix et sérénité vous traverse, vous êtes éblouie et apaisé à la vue de la forteresse.

C'est ainsi que vous distinguez au loin une ombre, un Celestial s'avance à travers les airs, d'une grâce sans pareil et portant une épaisse armure qui reflète la vérité, celui-ci se laisse enfin découvrir... Des ailes plus blanches que la neige et laissant apparaître dans son sillage une longue cape sur laquelle apparaissent les armoiries de Brasamical.

Angelion porté par un souffle divin prend place au sommet de l'entrée de sa Citadelle et s'adresse aux personnes présentes.


Combattants de Scitopole, Gardiens Divins, Gardes Celeste de Brasamical, Guerriers de toute province, vous êtes tous les bienvenus dans l'enceinte de Brasamical. Je vous invite à tous prendre place en ces lieux et à puiser en vous les ressources nécessaires qui nous permettrons de faire face à notre prochain combat.

Fort Wolfen est tombé, mais la bataille n'est pas terminée, nous sommes le dernier espoir de Scitopole, nous sommes la lumière.

Préparons nous ensemble pour l'ultime combat...L'Empire et Echo de Venopole ont pris un ascendant certain mais la guerre ne sera decisive qu'en ces lieux; ensemble nous ferons la gloire de Scitopole.

Entrez donc à l'intérieur de la forteresse, vos armées seront entreposées avec soin et nos guérisseurs de lumière s'occuperont de purifier vos troupes.


Peu de temps après son discours Angelion ordonna qu'on ouvre la porte centrale, celui-ci pensait que les Chefs de Guerre de la rébellion ainsi que les derniers guerriers de l'espoir ne devraient plus tarder. L'enceinte de Brasamical pouvait accueillir de nombreuses armées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Mer 30 Jan 2008 - 0:53

Irius s'approcha du célestre, et lui demanda

-messire je ne voit pas messire Fardall. je commence a avoir peur qu'il fut pris dans une embuscade. Je demanderai donc, s'il ne faudrait pas envoyer une patrouille pour explorer les lieux. En meme temps, on va pouvoir regarder le terrain.

Irius ce retourna et dit par la sorte.

-Et en meme temps, qui est ce minotaur, je ne l'ai jamais vu. Peut etre est t'il un ennemie, car je ne l'ai jamais vu dans les parrage.

Irius attenda une réponce de la part du célestre. Il demanda a son second d'aller voir l'armée.

Bonjour, dit t'il poliment, qui est donc votre chef. Car voyez vous, je suis un brin curieux de voir une armée aussi grande qui soit venu nous aider. J'espere que vous savez les risque que vous prenez, mais ce serai un honneur pour moi et mon chef de combattre a vos coté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Mer 30 Jan 2008 - 11:49

Un soldat humain vint à la rencontre de Solgarth, premier général et grand amis de Torgrund, pour lui demander qui était son souverain, l'imposant minotaure répondit :

"Mon souverain n'est nul autre que Torgrund grand chef des terres de Dromgart, et amis du Seigneur Fardall. Dit à ton roi que mon maître n'est point un ennemi, et je prend comme preuve le fait qu'il à risqué sa vie au fort wolfen contre les armées impériales."

Le soldat surpris par l'éloquence du minotaure resta un instant sans réaction, et puis soudain, il fit volte face et alla répéter mot pour mot ce qu'il avait appris de Torgrund à son souverain.

Après quelques minutes Torgrund fit entrer ses hommes dans la citée. Il passa la grande porte à pieds en signe de respect. Après que son armée ais pris place le minotaure s'avança au près du seigneur Angelion et lui dit:

"Bonjour seigneur et merci de nous acceuillir ainsi dans votre si belle citée. Mes hommes sont entre les mains de vos purificateurs, pouvez vous diriger les autres seigneurs et moi même dans votre salle du conseil pour que nous discutions de la bataille à venir?"
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Mer 30 Jan 2008 - 18:06

Fardall arriva, monté sur sa fidèle monture, un beau destrier noir, loyal et rapide. Ceux qui l’accompagnaient étaient ses gardes, quelques patrouilles d’une dizaines d’hommes en mission dans les collines l’avait rejoint et s’était à sa disposition, bien que la majorité de son armée se trouvait assiégé en Zirconie. L’assiégeant, aux dernières nouvelles semblait inactif et indécis, mal équipé aussi. Son fils, l’Intendant Rafaël et le Général Gamuval l’avait assuré que la population au Sud du Zircal avait été déplacée au Nord. Il était impossible aux ennemis de les affamer, les fermes du Nord et la chasse sauvage assurait un ravitaillement constant. Ils devraient tenter un passage direct sur le Pont du Phoenix. Le Chef de La Garde Divine avait rit en lisant ces lignes. Aucun ennemi n’avait jamais passé ce pont, bien des bataillons s’étaient brisés sur la fameuse herse surnommée Tranche-Mal. Le fleuve était en crûe et impossible a traverser, s’ils attendaient la saison sèche, des renforts auraient largement eu le temps d’arriver et même de les vaincre.

Il entendit dire que les seigneurs de l’Alliance de Lumière le cherchait.

Il approcha donc de Torgrund et d’Angelion, qu’il salua comme un frère. Il fit appeler Uzul, Belthil et tous les autres pour qu’ils puissent fixer un moment pour se réunir à Brasamical pour le conseil.

Lorsqu’il approcha du minotaure, un cor sonna, et il sut que c’était pour avertir de son arrivée.


- Alors frères d’Armes et de cœur ? Comment allez-vous ?

Fardall se tourna un peu vers son allié, Angelion de Brasamical.

- Y a-t-il d’autres Gardes Célestes ici ? Dame Eliess peut-être ? Je puis vous dire que j’ai vu Regit à la bataille du fort il devrait nous rejoindre.

Le Seigneur de Zirconie avait entendu les paroles d’Angelion au loin et il y repensa :

Vous pourriez soigner nos blessés cher ami ? Tu as du savoir que le Fort est tombé, mais pas l’Espoir, c’est moi qui ait ordonné la retraite, pour éviter une boucherie, déjà qu’un grand nombre d’innocents sont morts, hommes et femmes de bien ou mercenaires qui se battaient pour une cause, ou pour l’argent. Des renforts arriveront, j’ai pu parler a de nombreux seigneurs avant le début de la guerre et plusieurs m’ont assuré leur appui, même tardif pour certains. Il ne faut pas perdre espoir car c’est l’espoir la source de la lumière.

Ravi de voir que les blessés allaient s’en sortir, ils fit une prière silencieuse pour remercier le Panthéon du Bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Jeu 31 Jan 2008 - 1:04

Irius entra enfin dans la cité. immence et merveilleuse était t'il fait. c'est alors qu'il vit Fardall et d'autre seigneurs parler. Il laissa son armée au dehors de la ville et il s'approcha et écouta les paroles pronnoncer. c'est alors qu'il dit:

-Seigneur Fardall, vous voici enfin. Apres avoir recu vos consigne a mon campement et voyant que vous n'étiez toujours pas arrivé, je me faisait du souci. J'ose croir que vous avez des bonne nouvelles a nous communiquer. Vous nous dites que d'autre seigneur vont arriver. J'en suis ravi.

ll se tourna vers les autres seigneurs et leurs dit.

-J'aimerais bien savoir ou est l'ennemie a present. Car, il faut commencer a fortifier nos defence et a préparer un plan, j'espère que nos ami n'arriveront pas trop tard. Mais je pense que que nous allons devoir attendre un peu l'arrivée de nos compagnions.

Irius arreta de parler, il était stresser a l'idée de devoir combattre une armée aussi grande que celui qu'il avait vu lorsqu'il était arrivé au fort. Il regarda l'hote et lui demanda avec une voie mal rassurer.

-mes hommes doivent t'ils installer leurs tentes a l'extétrieurs de la ville ou a l'intérieur?
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Jeu 31 Jan 2008 - 2:58

Fardall vit approcher Irius Farden, un des sept Seigneurs Divins, membre de l’Alliance. Apparemment il n’avait pu intervenir à temps à la bataille du Fort.

Seigneur Fardall, vous voici enfin. Après avoir reçu vos consigne a mon campement et voyant que vous n'étiez toujours pas arrivé, je me faisait du souci. J'ose croire que vous avez des bonne nouvelles a nous communiquer. Vous nous dites que d'autre seigneur vont arriver. J'en suis ravi.

Merci de vous inquiéter pour moi messire, mais nous fermions simplement la marche de puis notre dernier camp. Pour les renforts, je ne puis dire quand ils viendront, malheureusement mes contacts ont été coupés par la guerre, mais j’ai bon espoir qu’ils arrivent bientôt, certains du moins.

J'aimerais bien savoir ou est l'ennemie a présent. Car, il faut commencer a fortifier nos défense et a préparer un plan, j'espère que nos ami n'arriveront pas trop tard. Mais je pense que nous allons devoir attendre un peu l'arrivée de nos compagnons.

Ne craignez pas l’ennemi, respectez-le. Mais quoi qu’il en soit, je ne pense pas qu’il faille s’attendre à une attaque ennemie. Inutile de fortifiez les défenses, il serait plutôt judicieux de monter le camp et trouvez vivre et abris pour l’armée. Nous hébergerons à l’intérieur le plus d’hommes et femmes possibles si Angelion le veut bien, les autres devront monter leurs tentes devant les murs.

Le Chef de La Garde Divine alla chuchoter quelque chose à un de ses gardes qui partit au galop en direction de la falaise, plus au Nord.

Des dragons d’or patrouilleront aux alentours pour plus de sûreté, nous serons avertir au moins une journée à l’avance en cas d’approche ennemie.

Si vous voulez bien , je vais me reposer un peu, la chevauchée m’a épuisée, je n’ai pas dormi depuis trois jours. Si vous pouviez fixer une heure pour le conseil …


Fardall s’endormit sur sa monture, la tête sur l’encolure du cheval. Il ne s’était pas rendu jusqu’à Brasamical, le sommeil avait remporté cette bataille-là. Fidèle comme toujours, le destrier commença à trotter vers Brasamical, pour y transporter son maître.

~ Valaÿk carembas dwelv sekiar ~
( Amour et justice font le paradis, Proverbe célestial )
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Jeu 31 Jan 2008 - 11:35

Il avait semblé à Eliess qu’elle était seule en ces lieux même de l’enceinte de la forteresse de Brasamical . Priant et foulant la pierre du pas lent de celui qui porte en son cœur le plus grand des calmes.
Etre d’instinct , elle ressentait les humeurs de celui qui l’avait accueillie parmi les siens. Il était pour elle comme les saisons . Ses joies ou ses mélancolies dictaient ses humeurs comme le soleil ou la pluie affectent la pluralité des races .
Ainsi fallut il l’accepter à tord ou à travers , même si cette sensibilité prenait une apparence déplacée . Ce qui lui importait est que son Gardien voit clair en elle ,en toute simplicité, aussi bien que dans la transparence d’un cristal.
Peu à peu , elle avait perdu en osmose , déléguant son esprit à Nimburr mais elle était restée attentive aux climats changeants d’Angelion ayant fini par avoir une connaissance plus affûtée de la couleur des cieux.
Elle sentit en elle une énergie nouvelle l’envahir mais aussi dans les parois de l’alcôve ou elle s’était recueilli …Les murs respiraient , scintillant d’une nouvelle aura salvatrice . Elle sentit ses doigts la picoter autour de sa pierre de Celestite qu’elle gardait toujours dans le pli de sa robe, ce lien entre autre , qui lui avait permis de rester en contacte . Ses yeux étaient à présent fixés sur le cristal de roche , observant le visage minérale qui s’esquissait comme par magie dans la transparence de la pierre, s’abreuvant d’essences reconnaissables enrichies d’une nouvelle force.

Angelion est libéré …

Au prémisse de l’escalier qui mène à son Antre , elle effleure la rampe qui vibre d’un nouvel éclat ..

Elle avait gardé les yeux clos imbibée par l’émotion de retrouver enfin le maître des lieux et les rouvrit pour enfin s’exclamer.


Bienvenue chez vous Gardien !

***

Angelion , sous la bannière de la Garde Divine , valeureux Seigneurs ont commencé à gagner Brasamical pour se rallier à nous pour unir nos forces et panser leurs maux.
Le Général Zelide a péri comme d’autres combattants au siège du Fort Wolfen , j’aurais dû être à ses côtés , j’attends le retours de mes troupes. C’est à Seya la Cheftaine de mes chères Vestales à qui en revient le contrôle .
Cependant , je suis soucieuse que le Seigneur de Glasphée ne soit pas déjà parmi nous, même si par principe il aima se faire désirer.


La prêtresse dans un élan de compassion , s’était mise œuvre pour préparer quelques breuvages aux actions divers dans le "laboratoire" qu’elle s’était aménagée dans une annexe de la forteresse . Chaque être disposait d’un seuil de récupération propre selon sa race …

J’ai pu réunir médecins, remèdes précieux et autres bonnes volontés pour soulager blessés et accompagner ceux qui luttent encore dans leur ultime combat . Femmes et hommes auront besoin de réconfort . Les Abysses de Brasamical pourraient accueillir ces gens pour réfugier leur vie sous votre aura protectrice Angelion …

La lutte est toujours sanglante . Comment résister dans cette parcelle du monde sans avoir la faiblesse de baisser les bras et pourtant …
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière   Aujourd'hui à 10:38

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Antre de Brasamical : Les Chemins de Lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Scitopole :: Les Campagnes de la Loi-