AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dans les collines de Scitopole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Dans les collines de Scitopole   Dim 20 Jan 2008 - 19:29

Fardall guidait les troupes, ceux d’Opselimbe les avait rejoint par un détour dans les collines. Le Seigneur de Zirconie ne savait trop où se replier. La Zirconie était en état de siège, mais il y avait priorité ailleurs. Soudain on lui envoya une vision, un endroit qu’il n’avait jamais vu de ses yeux mais dont il connaissait l’existence. On fit une halte. Et à pied comme ses hommes et femmes, le Fondateur du Protectorat Impérial monta sur un monticule près de là et adressa son discours :

- Mes amis, je sais qu’aujourd’hui vous pensez avoir subi une défaite, mais au contraire, c’est NOTRE victoire, celle de la paix et de la Vie, le présent que nous on fait les dieux. Vous avez vu le produge qu'on accompli le panthéon du bien en protégeant notre belle chapelle sacrée, ils feront de même pour notre cause, jamais la flamme ne s'éteindra en nos coeurs. Vous vous êtes tous bien battus, mais il faut se retraiter panser nos plaies. Sorenssen m’a envoyé une vision, nous allons nous replier sur Brasamical pour nous soigner, nous rééquiper et rallier d’autres forces à notre cause. Ensuite nous marcherons sur la capitale impériale, pour mettre fin au règne du tyran. Tous ceux qui voudront une permission de quelques jours en auront une pour rentrer dans leur royaume, rassurer leur famille et voir grandir leurs enfants, mais soyez prudents, l’ennemi vous guettent. Ensuite, lorsque nous serons prêt, vous reviendrez, si vous avez toujours foi en notre cause.

Des acclamations joyeuses fusèrent de partout et revigorèrent les troupes. Les soldats allaient revoir leurs femmes ou leurs maris et leurs enfants, revoir la beauté d’un ruisseau et prendre un peu de repos avant de revenir défendre leurs idéaux. Pourtant, un grand nombre resta avec l’armée, principalement des Zirconiens qui ne pouvait pas revenir en trop grand nombre vu le siège qui s’établissait dans le sud. Certains partirent et contournèrent les lignes, mais un trop grand nombre aurait été indiscret, et ils chargèrent donc leurs amis, de rassurer leurs familles.

Ils montèrent leur camp, loin dans les collines, pour se reposer de la grande bataille qu avait fait rage jusqu’au soir. Des sentinelles montèrent la garde, avec l’assurance de savoir que nombre de créatures et dragons alliés surveillaient les collines alentour.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Lun 21 Jan 2008 - 11:25

Torgrund ayant suivit le seigneur Fardall avec les quelques minotaures qui lui restait, s'avança vers son amis et lui dit en ces termes:

"Bien mon amis, je rejoindrais votre armée dans cinq jours, le temps de récupérer d'autres minotaures et autres soldats de mon royaume sans trop affaiblir mes propres défenses. Sachez tout de même que mon marteau est votre tant que vous en aurez l'utilité ou jusqu'à ma mort, à dans cinq jours mon amis."

Torgrund s'en retourna vers ses hommes et leurs dit:

"A Dromgart mes braves ! Rallions d'autres frêres à notre cause et dans cinq jours nous écraserons ce maudit tyran !"

Le détachement d'une soixantaine de minotaures se déplaça lentement et disparu au loin comme dans un songe, portant une promesse, celle de revenir finir ce qu'il avait entamé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Lun 21 Jan 2008 - 15:31

Bien que la bataille du fort ai prit fin, Belthil était toujours occupé, plus à se battre mais à apporter son aide. Alors que certaine avaient été entièrement décimée, ses troupes n’avaient pas eu à souffrir trop de perte. La seule pose que le maitre d’Arda s’était accordé était pour envoyer une missive à son fils afin de le rassurer et de le tenir au courant des événements. Dagnir, son premier capitaine, vint le rejoindre dans sa tache et comme pour lui même il dit :

-Le mal se fait sans effort, naturellement, par fatalité; le bien est toujours le produit d'un art.

Belthil regarda sont capitaine avec une pointe d’amusement et il lui répondit dans un sourire :

-Alors mon ami, si je suis ton résonnement, nous serions de véritables artistes ?

-C’est exactement ça ! Mais je dois dire que lorsque je vois à quel point certain hommes sont déformés dans leurs chairs et dans leurs âmes, cela relève de l’art abstrait pour moi !

Ils rirent de bon cœur malgré cette triste réalité et Belthil repensa à ce que disait son mentor «L'amour comme épée, l'humour comme bouclier » cette formule Dagnir était celui qui l’utilisait le mieux parmi ses hommes.

Alors que presque tous prenais du repos, Belthil et ses capitaines continuais la traversé du camp, s’arrêtant uniquement pour aider aux soins des blessés et pour donner du réconfort dans un conseil, une prière, un chant ou tout simplement dans un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les renforts arrivent !   Mer 23 Jan 2008 - 11:25

Cinq nuits et quatres jours étaient passés, l'armée rebelle était encore dans les collines de scitopole. Soudain le sol se mis à trembler, l'armée rebelle sur le qui vive s'attendait à une attaque impériale, elle était prête. Mais quelle ne fut pas la surprise des rebelles quand ils virent à l'horizon les bannières du royaume de Dromgart, ils crièrent tous en même temps:

"Des alliés ! Des alliés viennent !"

En effet l'armée composée de mille minotaures, mille cinq cent cavaliers humains et deux mille fantassins nains menée par le seigneur Torgrund venait renforcée les troupes rebelles.
Mais il n'y avait pas que des soldats dans le convoit mené par le minotaure, il y avait aussi des vivres pour un mois entier de siège.
Torgrund salua la plupart des soldats et vint à hauteur du seigneur Fardall:

"Voyez mon amis ! Je reviens avec du sang neuf ! J'ai des vivres pour vos hommes aussi, si vous en avez besoin.
Mes frêres minotaures ne furent pas difficiles à convaincre pour faire la guerre; les cavaliers viennent en partit de mon royaume et de celui d'un amis nain, qui ma aussi donné les fantassins que vous pouvez voir.
La rancoeur envers l'empereur Enguerrand est telle, que trouver des troupes est aussi facile que de tuer un gobelin attaché à un piquet HAHAHAHAHAHAHA !"

Après cette subtile expression Torgrund repris son sèrieux et dit:

"Seigneur Fardall avez vous un plan en ce qui concerne l'avenir de cette rebellion ? Ou devrons nous faire un conseil de guerre, une fois que tout les seigneurs seront ici ? Avez vous des nouvelles du seigneur Sirias ?
En tout cas je voulais vous dire que je suis heureux de vivre ceci à vos côtés. Et si ce conflit me prend la vie, j'aurais eut l'immense honneur de combattre avec vous, je mourrais en être libre et heureux."

Sur ces paroles Torgrund scruta le ciel puis s'assied, et s'efforça de refaire les sculptures de son marteau, effaçées par les innombrables coups portés dans les multiples guerres qu'il avait connut. Soudain il fredonna:

"Les hommes meurts, mais les idéos eux sont éternels."
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Jeu 24 Jan 2008 - 3:22

Fardall qui surveillait les soins donnés aux blessés, par les guérisseurs et les prêtres de La Garde Divine, menés par le vaillant Belthil, il organisa aussi toute la logistique de l’armée, le ravitaillement pendant leur périple dans le collines, une fonction que pourrait assurer les guérillas et les groupes d’insurgés répandus dans toute la province en donnant leur surplus, qu’il achèterait probablement avec ses fonds personnel dans les trésors familiaux.

Alors qu’il sortait de son pavillon pour venir aider le Seigneur d’Arda dans le soin des blessés, le Chef Torgrund arriva avec des renforts inespérés. Souriant jusqu’au dents, Fardall alla les accueillir, un millier de minautores, un autre de barbares montés , talentueux cavaliers, et deux milles nains des montagnes, une force énorme compte tenue des pertes innobrables. Le Chef de La Garde Divine s’assura que ces troupes étaient bien volontaire et savaient les risques encourus puis sortit de sa poche une carte gribouillée.


Mon ami, tu as bien plus que gagné le droit de connaître nos plans, mais surtout tu as gagné mon amitié et ma confiance. Je suis ravi de combattre à vos côtés également. Je n'ai malheureusement pas de nouvelles, mais pas de nouvelles, bonnes nouvelles comme dit le proverbe. Alors je vais vous révéler les gros traits de notre rébellion. Les détails, nous les peaufinerons lorsque les chefs de la révolution nous aurons rejoins, nous ferons un conseil de guerre. Alors voilà, nous allons nous replier sur Brasamical, où doivent nous rejoindre différents renforts, certains sûrs d’autre ne sont qu’espérance. Ensuite, si nous l’ennemi ne nous empêche pas d’agir, nous irons mettre le siège devant la capitale, la population nous aidera sûrement, du moins en partie. La ville ne devra pas être mise à sac, mais libérée.

Maintenant, cher Torgrund si tu le veux bien, convoque les seigneurs ici présents à mon pavillon, que je présente les détails de ce plan, pendant ce temps j’irai aider quelques blessés et j’enverra sûrement quelques missives diplomatiques à de futurs collaborateurs …
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Jeu 24 Jan 2008 - 11:11

Torgrund heureux comme un humain de quatre ans devant ses cadeaux de noël du fait d'avoir gagné la confiance d'un homme aussi honorable que le seigneur Fardall s'écria:

"Que chaque seigneur vienne à moi ! Conseil de guerre !"

Après cette intervention tout en finesse, Torgrund finit rapidement l'ouvrage qu'il avait commencé en nettoyant son marteau. L'imposant minotaure rallia les seigneurs de guerre et leur présenta ses respects. Ensemble ils entrèrent dans la tente du conseil pour mettre au point les derniers détails de la rebellion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Ven 25 Jan 2008 - 6:36

Un célestre arriva sur les collines de la scitopole. Les gardes le voyant sans armes lui permirent de passer, le chef lui demanda pourquoi un célestre venait dans ce millieu.

-j'ai un message de la part de mon maitre Irius Farden., il dit qu'il arrivait avec son armée en renfort, lorsqu'il s'est fait attaquer. il ne comprend pas pourquoi le fort wolfen a été pris. Et attend des renseignement, il parait que Fardall est ici, j'aimerai recevoir de ses information pour savoir que doit faire mon maitre, s'il doit fuir, attaquer ou faire le tour du fort pour venir en renfort.

Le messager attendit avec patience la réponce.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Sam 26 Jan 2008 - 20:49

Voyant que le camp était silencieux et que tous étaient prêts, Fardall ordonna de se préparer au départ, direction Brasamical, où Angelion devait l’attendre avec quelques seigneurs célestes. On mis les blessés dans des charrettes, enfin, ceux qui ne voulaient pas rentrer chez eux pour guérir, donc en tout une centaine. Les prêtres guérisseurs étaient avec eux dans les charrettes. Des vivres et de l’eau arrivaient régulièrement dans les collines, où il était facile de chasser quelques animaux et les seigneurs Scitopoliens fournissaient des provisions.

La colonne se mit en branle et vit route vers l’ouest, vers le pays des anges. Le Chef de La Grade Divine sentait qu’Angelion l’y attendrait, il devait probablement il rassembler des troupes et prier Kereb en leur faveur. Le père de Faraël médita, il pria Sorenssen et le panthéon du bien. Il se demanda où était son fils et Dame Arianthe, mais tout au fond de leur cœur, il savait qu’ils allient bien. Son fils était très débrouillard il le rejoindrait bientôt.


- Faites passer les cavaliers en arrière-garde, ils nous couvriront. Les fantassins en première lignes, les dragons en patrouille !

Les collines de l’ouest, territoire jusqu’ici des Gardes Célestes, désormais de tout les Scitopoliens depuis l’union de l’Alliance de Lumière, étaient en vue. Brasamical devait se cacher quelque part vers le couchant, bien qu’il n’y fut jamais allé. Il avait hâte de voir cette citadelle des Gardes Célestes dont il avait tant entendu parler par ses alliés.

Un messager arriva , annonçant que les troupes du Seigneur Irius étaient prêtes. Avec soulagement, Fardall lui demande de dire au seigneur de venir avec son armée à Brasamical, de les suivre. Le fort n’était plus que ruine, seule la chapelle avait été sauvé. Inutile de mourir pour une muraille de pierre. Les renforts viendraient les rejoindre à Brasamical.


Suite ici, mais à l’extérieur : http://do-roleplay.bbfr.net/les-campagnes-de-la-loi-f17/l-antre-de-brasamical-les-chemins-de-lumiere-t1024-15.htm#21335
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Uzul
Altesse
Altesse


Nombre de messages : 1309
Age : 24
Classe : Célestial
Armada : La ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Lun 28 Jan 2008 - 21:17

Uzul, suivait le seigneur Fardall dans les collines de Scitopole, il nous voulait pas manqué à un quelconque attentat de l'Empereur contre le seigneur Fardall !

Le reste de l'armée était en direction de brasamical c'était la qu'une nouvelle bataille allait s'anoncer et Uzul pensait bien à tout ce qu'il allait arriver tant de morts pour que le Tyran soit anéanti, il pensait que la victoire était posible contre les Troupes de l'Empereur !
Tout était surveillé, les airs et la terre, contre un éventuel attentat, il fallait absolument que le seigneur se rende à Brasamical sans plus tardé !
Les soldats encore fatigués par la bataille du fort Wolfen et semblaient n'avoir plus aucun courage après la défaite, pourtant la guerre ne fesait que commencait !
En voyant les visages tristes et rempli de haine contre l'Empereur le seigneur Uzul se mit à dicter des phrases qui lui semblait remettre du courage !


" Soldats, nous avons perdu la bataille, en effet, mais la guerre vient juste de commencer !
Ne perdez pas la hargne du combat et la haine que vous avez contre l'Empereur !
Soyez solidaire comme du roc !
La prochaine bataille sera notre et nous la gagnerons !
Maintenant , en route vers Brasamical !"

Après ces mots, Uzul voulut discuter de quelques affaires avec le seigneur Fardall, il s'avança près de lui, en haut d'une des collines où le soleil était haut dans le ciel et tapait sur les têtes des combattants !

"Seigneur Fardall,
Malgré la défaite, je pense que nous avons affaibli les troupes de l'Empereur, nous devons être optimists !
Mon seul regret est la destruction de notre Fort, ceci est regrettable et impardonnable !
Ceci dit, quel est l'état de Brasamical et comment s'annonce les Troupes du Tyran et sommes-nous de taille à le vaincre ?"


Le célestial était debout et accablé par la chaleur, quelques gouttes de sueur s'acoulaient tranquilment surune de ses tempes !
Revenir en haut Aller en bas
http://[img]http://img217.imageshack.us/img217/2291/uzulqi0.jpg[
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Sam 2 Fév 2008 - 21:10

Le ciel clair et bleuté des collines de Scitopole s'assombrirent par le passage d'une nuée impressionante de griffons monté par des elfes pour la plupart archer, mais aussi plusieurs mages et prêtres guérisseurs. Des bannières pouvaient être vues sur maintes créatures, il s'agissait des couleurs d'Héraldie.

Tour à tour, les nombreuses vagues de griffons se posèrent à différents endroit dans les collines, chaque division pouvant être visibles des autres. Il était maintenant de prendre du repos suite à ce voyage qui les avaient tous mené d'Amphise à ici sur l'ordre du Palatin Oengus. Les chefs de troupes attendaient les nouvelles consignes, voir même la venue du Conseiller lui-même car il devait rejoindre l'une ou l'autre de ses armées après son départ de la cité impériale.
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Mer 19 Mar 2008 - 22:36

Un messager à dos de griffons rejoignit les troupes qui attendaient déjà depuis trop longtemps. Un parchemin portant le sceau du Palatin d'Amphise fût remis au commandant du bataillon.

Citation :
Par la présente, moi Oengus d'Héraldie, votre palatin et Seigneur vous demande de prendre la direction de la Zirconie afin d'offrir votre soutien au général Waltta qui s'y trouve. Les dernières rumeurs indiquent que les hostilités sont de plus en plus violentes. Prenez garde et restez hors de porté de tirs.

Oengus d'Héraldie
Palatin d'Amphise

C'est ainsi qu'après avoir fait circuler la nouvelle, le ciel s'assombrit par le décollage successif des griffons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Ven 4 Avr 2008 - 2:59

L'armée avait été mise en route pour ultime destination la Cité Impériale. Le soleil en cette journée faisait briller les armures des milliers de soldats qui marcheraient sur la capitale de l'Empire corrompue par son Empereur Enguerrand IV d'Exalon. Suivant le chef de la révolution, Fardall, cette armée ressemblait plutôt, vu de loin, à une mer divine en mouvement, lentement mais surement.

Pour cette bataille, qui serait probablement sa dernière, Ulthuran Khain, paladin d'Édhesse, dirigeait les armées de sa province. Sur son destrier, un cheval pur sang, blanc comme les dunes glacées des terres du Nord, il guidait ses troupes vers une mission précise. Lui et ses troupes avaient été désignés pour se mettre en retraient durant le siège dans le but de surprendre à revers le armées impériales lors de leur retour de la Zirconie, royaume du seigneur Fardall. Son armure, quant à elle, n'avait rien de commun.

Celle-ci, forgée dans des temps ancien, à été trouvé par Ulthuran lui même durant son temps de mercenaire. Un vieux mage avait demandé les services de sa troupe pour une expédition. Cette mission les mena jusqu'aux terres du Nord, derrière les montagnes de Vénopole. Là-bas, une ancienne cité perdue d'une civilisation nordique disparue. Le mage avait besoin de protection, au cas où un incident surviendrait. Malheureusement, le mage n'avait pas de quoi les payer alors il passa un marché avec eux; lorsqu'ils seraient dans le temple de la cité, lieu d'intérêt pour le mage, ils pourraient prendre se qu'ils voudraient. Dans le temple, Ulthuran tomba par hasard sur une pièce où se trouvait le tombeau du roi. À coter de celui-ci, une armure entière était déposé. L'armure, malgré les années traversées, étaient toujours d'une étincelante incroyable. D'après les écriteaux près de ceux-ci, que le mage traduit pour Ulthuran, l'armure avait été portée par tous les rois depuis le fondateur du royaume. Ulthuran la pris et nota son histoire sur un parchemin qu'il plaça dans un repli de l'armure dont il a malheureusement oublié l'endroit.

Ce jour-ci, c'est cette armure qu'il portait. C'était la première fois qu'elle allait être utilisée depuis plusieurs siècles, son dernier porteur étant le roi Melkledvek qui termina la dynastie d'un peuple aujourd'hui oublié. Ses troupes avaient été informé que s'il mourrait durant la bataille, son armure, épée ainsi que bouclier, devaient être à tout pris ramené au Seigneur Fardall.

La nuit tombée, la mer de lumière s'éteignit et s'installa sur les Collines du Midi pour y établir un camp. Ulthuran rejoignit Fardall dans la tente principale pour discuter avec lui. Malgré le peu de temps qu'ils avaient passé ensemble, un puissant lien s'était formé entre eux, ce qui plaisait au deux. Demain allait être un pas de plus vers la victoire du peuple contre l'Oppresseur de Kalamai.
Revenir en haut Aller en bas
Faraël
Empereur de Kalamaï
Empereur de Kalamaï


Nombre de messages : 659
Classe : Paladin de l'Honneur
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 31/05/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Ven 4 Avr 2008 - 3:50

Faraël montait la garde avec les autres Scitopoliens, Étimniens et Édhessois. Le feu crépitait et la soirée était encore claire, bien que le soleil se fut depuis longtemps couché.

Il songea à un poème qu’il avait jadis lu, assis à la proue du Nid de l’Aiglon, voguant sur l’Océan Turbide. Le poète y tournait en vers amusant et songeur à la fois, l’interminable partie de cache-cache que se jouait le soleil et la lune dans le ciel de Kalamaï. L’héritier de Zirconie avait tendrement serré la main de sa douce avant de la raccompagner à sa tente et retourner monter la garde. Pour une fois, il abandonna ses pensées sur la guerre et son peuple et se mit à songer à l’immensité du monde, qui devait se prolonger bien loin au delà de Kalamaï et de l’Outre-Mer encore peu exploré, par delà l’Océan, où vivait peut-être d’autres peuples, dans la paix.

Ce voyage en pensée se termina aussi brièvement qu’il avait commencé lorsque son ami vint le relever de son tour de garde.


- Au fait, dit le Capitaine Irk, ton père veut te voir dans son pavillon, il est actuellement en entretient avec le Seigneur Ulthuran, mais après.

Son père devait sûrement vouloir lui parler de sa famille, et d’Arianthe, songea-t-il. Il préféra donc ne pas attendre devant la tente et partit plutôt à la recherche du chariot contenant les rations d’eau de la journée. Le garde lui donna chaleureusement une gourde bien pleine. Levant au dessus de sa tête le contenant, il laissa tomber quelque gouttes du précieux liquide béni des dieux, sur sa langue, ce qui le désaltéra. Après l’avoir bien refermée et mise à sa ceinture, il continua son chemin pour atterrir près du Seigneur Uzul qui semblait discuter avec son frère de race, le Maître de Dÿlt, Galamyel. Ceux-ci venait de terminer leur discussion quand le jeune Barka arriva.

- Bonsoir, sire Uzul. Voyez-vous j’attends la fin de l’entretien entre mon père et le Palatin d’Édhesse, et je me demandais si vous pourriez me parler un peu de vous, comment vous avez connu mon père et si vous avez une famille.

Le jeune homme sourit, il avait essayé tant bien que mal d’engager la conversation. La balle était dans le camp de son frère d’arme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Sam 5 Avr 2008 - 15:54

Les deux puissants seigneurs que sont Fardall et Ulthuran Khain étaient en train de discourir quand soudain le pierre que Torgrund avait donné à Fardall s'illumina, éblouissant presque les deux seigneurs présents.
La surprise fut totale quand Simuel apparut dans un flash de lumière, pour éviter tout réflexes aggressifs, le paladin se présenta d'une voix douce, son aura de bonté et d'honneur traversant les corps des deux seigneurs:

"Bonjour mes seigneurs, je suis désolé d'intervenir de la sorte mais étant donné la situation je ne pouvais faire autrement. Je suis Simuel, maître des paladins du nord et Roi des terres de Hildéria. Le seigneur Torgrund m'envoie reprendre la tête de ses armées, pour vous aider dans cette bataille pour la liberté. Acceptez vous mon aide ?"

Le paladin se recula un peut pour laisser les deux seigneurs parlés, attendant une réponse au plus vite de l'un des deux seigneurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Dim 6 Avr 2008 - 19:30

La discussion entre le patriarche Ulthuran ainsi que son homologue, le seigneur Fardall, allait bon train. Le but de départ de cette petite rencontre était des prochaines tactiques, des attraits portant sur les rations, la durée restante avant d'arriver à la capitale. Ensuite, après avoir parlé des questions militaires, une discussion plus personnelle pris place. Ils se racontèrent leurs aventures passée, leur vie, leur famille, etc.

Puis, un objet commença à briller dans la poche de Fardall. Ce dernier la sortit. C'était une pierre magique, de téléportation plus précisément.

- Qui vous l'a donné? questionna Ulthuran.

- Sir Torgrund. Pourtant, sa fait longtemps que je ne l'ai pas vu.

Une lumière vive envahit ensuite la tente et lorsqu'elle s'estompa, un paladin, qui se présenta sous le nom de Simuel, apparu. Ce dernier leur dit que Torgrund l'envoyait.

- Sachez, Sir Simuel, que l'aide d'un paladin est toujours apprécié. Je me présente, Ulthuran Khain, palatin d'Édhesse. Mais permettez-moi de vous poser une petite question. Qu'est-il arrivé au Seigneur Torgrund, cela fait très longtemps que nous somme sans nouvelles de lui? J'espère que ce n'est rien de grave.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Dim 6 Avr 2008 - 20:22

Le paladin était rassuré, le seigneur Ulthuran le questiona sur ce qu'était devenus le puissant Torgrund alors Simuel répondit:

"Ne vous en faites pas pour Torgrund seigneur Khain, notre ami commun à tout simplement des problèmes à régler au sein de son royaume.
Un certain seigneur Farden harcel ses troupes en ce moment même, mais il parait que ses armées ne sont pas menées par lui mais par un général quelconque.
Dans quelques jours Torgrund sera victorieu, mais son royaume doit être reconstruit. Cela lui prendra du temps mais il n'est pas impossible que vous le revoyez d'ici peut."

Simuel, après avoir répondut au seigneur Khain, attendit la réaction du seigneur Fardall.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Mer 9 Avr 2008 - 3:21

Fardall qui discutait tranquillement avec le Seigneur Khain sentit briller la pierre que lui avait donné le Minotaure Torgrund, un ami et compagnon. Il la sortit et répondit à la question d’Ulthuran lorsque, oh miracle, un paladin flamboyant apparut dans un éclair lumineux au beau milieu de la tente. Le Barka en resta un moment bouche bée jusqu’à ce que le paladin se présente, il ne s’attendait tout simplement pas à cela.


Bonjour mes seigneurs, je suis désolé d'intervenir de la sorte mais étant donné la situation je ne pouvais faire autrement. Je suis Simuel, maître des paladins du nord et Roi des terres de Hildéria. Le seigneur Torgrund m'envoie reprendre la tête de ses armées, pour vous aider dans cette bataille pour la liberté. Acceptez vous mon aide ?"

Le Palatin d’Édhesse parla en premier. Lorsque Simuel les rassura sur l’État du Seigneur Torgrund et leur expliqua sa situation, il comprit ce qui retenait leur ami commun.

- J’accepte volontiers votre aide Sire Paladin, cependant vos troupes doivent vous suivre de plein gré et prendre conscience qu’elles luttent pour la liberté et la lumière et non pas pour simplement faire la guerre.

Sur ce, je crois que je vais devoir vous quittez, car je faire la tournée du camp avant de me reposer, demain, une dure journée de marche nous attends, si nous sommes rapides nous atteindrons la capitale à la fin de l’après-midi.


Fardall sortit dehors, la fraîcheur du soir laissait une atmosphère assez agréable et qui permettrait aux soldats de bien se reposer pour le lendemain.

* * *


Le lendemain, alors que l’aube se levait, les seigneurs croisés étaient déjà debout, car dans leur tête, c’était bien la troisième croisade impériale qui se jouait. Lorsqu’il le matinée se fut entamée, l’armée était prête à se mettre en marche.

Toute la journée les armées marchèrent, è un rythme normal et peu rapide, certes, mais le moral des troupes était protégé et l’armée ne souffrait pas de fatigue excessive ce qui leur permettrait d’établir le siège directement à leur arrivée. Le soleil réchauffait les collines après la fraîche rosée et la bise de la saison, et celle-ci leur évitait des coups de chaleur, car dans leurs cottes de mailles, l’armée aurait pu étouffée par un soleil de plomb.

Durant le trajet, Ulthuran partit avec une partie des troupes pour accomplir la mission qui lui avait été attribuée.

La route les menait directement devant les remparts de la capitale. Les collines sinueuses leur prirent encore plusieurs heures de leur temps, et l’armée perdit une bonne heure et demie à contourner un défilé rocheux qui s’était malheureusement effondré.

Ainsi, l’armée arriva au crépuscule devant la capitale. Au sud du fleuve, les Seigneurs hésitèrent avant d’ordonner de le siège. Peut-être valait-il mieux d’attendre le lendemain ?
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Mer 9 Avr 2008 - 19:29

Simuel était satisfait le grand Fardall, le preux chevalier dont la bravoure lui avait été conté par Torgrund, l'avait accepté comme compagnon de route. Le paladin salua les deux seigneurs et alla dehors, il prit le cor de Torgrund et y souffla. Tous les hommes de Torgrund sortirent, et Simuel dit:

"Bonsoir mes braves ! Je suis Simuel, pour ceux qui étaient sous le commandemant du puissant Torgrund je ne suis pas un inconnus.
Mais pour les hommes du seigneur Arden, sachez que je suis votre nouveau commandant et que si l'un de vous ne veut pas ce battre sous mes ordres et préfère partir qu'il le fasse tout de suite."

La franchise du paladin déconcerta certains et en fit rire d'autres, mais aucun soldat ne quitta les rangs.

"Bien dans ce cas je vous souhaite une bonne nuit car demain nous marcherons sur la capitale !"

Les soldats de Torgrund étaient heureux de ce savoir sous le commandemant du seigneur paladin. Ceux du seigneur Arden ne savaient pas comment réagir, peut être valait il laisser faire la nuit et demain ils se renseignerons.

Le lendemain les discussions allaient bon train, Simuel fit la route à pied à coté de son cheval pour montrer aux hommes qu'il était digne de les commander et qu'il pourraient compter sur lui au moment de la bataille.
Une fois arrivé, Simuel fit monter les tentes par ses hommes, il passa une bonne partit de la journée avec à les aidés et une fois la tache terminée, Simuel déposa son armure dans sa tente et alla prendre un bain dans le fleuve avec quelques un de ses hommes qui eurent la même idée.
Revenir en haut Aller en bas
Uzul
Altesse
Altesse


Nombre de messages : 1309
Age : 24
Classe : Célestial
Armada : La ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Mer 9 Avr 2008 - 20:07

Ainsi les troupes des rebelles étaient partis de l'antre de brasamical pour se diriger vers la capitale de l'Empire, où le siège était prévu.
C'est à cette capitale que le sort de Kalamai fut joué. C'éatait la dernière carte des rebelles, mené par le seigneur Fardall, et il fallait qu'ils l'exploitent...
Le seigneur Uzul avait suivi les ordres du palatin de Scitopole et traverssait sur son fidèle cheval, les collines de Scitopole.
Le célestial avait aussi été soulagé quand le second du seigneur Torgrund, Simuel apparut pour reprendre le commandemant du seigneur Torgrund qui avait disparu pour des affaires de la plus haute importance à ce que nous avait dit Simuel.
Le soleil se couchait dans les collines scitopoliennes, et Uzul soupirait alors, maisil s'était dit qu'il vallait mieux aller encourager ses soldats avant d'aller se reposer.


"Chers soldats,
Me battre à vos côtésme fait réellement plaisir.
Continuez à développer votre hargne pour détroner le Tyran.
Nous sommes ici pour la liberté et la lumière !
Vive Kalamai ! "


Puis il fit une courte pause.


"Soldats,
Reposez-vous, demain vous devrez marcher pour atteindre la capitale où l'empereur repose."


Puis le seigneur Uzul alla se reposer dans sa tente, avanttout il fallait qui prenne un bain chaud, bien moussant.

* * * * * * * * * *


Le lendemain, il s'habilla en vitesse de peur d'être en retard, quand il sortit de sa tente, le soleil venait à peine de se lever, cependant tout le monde était prêtà marcher en direction de la capitale. Tous les soldats voulaient que tout ça se finisse et qu'ils reviennent dansleurs familles où leurs enfant et leus femes sont impatientes de les voir.Le célestial ressentait le malheur de ses soldats mais il ne fallait pas perdre espoir. Au contraire la gloire les attendait !


________
La suite du RP est ici
Revenir en haut Aller en bas
http://[img]http://img217.imageshack.us/img217/2291/uzulqi0.jpg[
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Jeu 8 Mai 2008 - 5:48

Un hennissement. puis des milliers d'autre.

Nathaniel chevauchait au galop depuis déjà bien longtemps et si son destrier n'avait été un étalon pur sang d'outremer, il serait mort depuis longtemps. Pourtant, il dut ralentir.

Il avait fini par rassembler ses hommes et les soldats impériaux qui restait, environ 5000 soldats en tout , et 150 légendes.

Trottinant dans les herbes des plaines, il mûrissait sa décision intérieurement.À chaque fois, il voyait le visage de Sélèna, et elle était plus douloureuse que quelquonque blessure il eut reçut dans sa vie.

Non. Il n'hésiterait pas.



"Ses yeux étaient lourds. Son épée l'était encore plus."
-Songes de Nathaniel,livre 4, Fin des Destinées, Édition Bannie
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Jeu 8 Mai 2008 - 7:12

Dans le creux des vallées, plusieurs petits groupes avançaient rapidement, évitant de faire du bruit pour ne pas être repéré par l'ennemi. Au loin, les troupes amphisoises entendait le martèlement des sabots sur le sol, c'était Nathaniel qui passait en trombe vers la capitale.

Le bruit s'éloigna puis s'éteignit, leur route respective n'était pas la même. Déjà les différentes unités s'aggloméraient en un seul point où Oengus était arrivé le premier. Il avait eu le temps de dégager une entrée qui un par un permettait l'accès à un tunnel taillé à même la terre puis le roc. Le couloir se trouvait aisément à près de cinq mètres de profondeur, étouffant tout bruit extérieur.

Plus d'une heure fut nécessaire afin que tout les archers et les amazones s'infiltre dans le passage. Oengus avait pris les devant et Waltta fermait la marche. Parmi eux, le prisonnier Arzhùl continuait d'être tenu fermement par deux gardes car il avait les yeux bandé depuis plusieurs lieux pour ne pas dévoiler l'entrée cachée.

Tout ceci représentait un détour pour Oengus mais personne ne les verrait pénétrer dans la ville au-delà des remparts.
Revenir en haut Aller en bas
Arzhùl Gorbad
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 387
Age : 28
Classe : Maître Inquisiteur
Armada : Ordo Repurgatoris
Date d'inscription : 24/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Dim 11 Mai 2008 - 18:06

Pausant son imposante main sur l'épaule de son capitaine le sergent Von Casendorf prît la parole

Capitaine, nous ne pouvons resté ici, l'armée de Fardall arrive et c'est une mort certaine pour nous et les blessés.

Sysk'o regardait Zircondal et ne comprenait pas. Pourquoi cette trahison de là par d'Oengus? Trahire l'empereur était une chose, mais pourquoi avoir kidnapper le Seigneur Arzhùl? L'Inquisition devra traiter ce problème des que la paix sera de retour.
Quand Oengus révéla sa trahison les hommes comprirent qu'il était entre le marteau et l'enclume et il n'avait que 2 choix face à eux.
Mourir aux combats ou fuir comme des lâches...
D'abord ce fut le 1er choix qui fut appliqué, puis le Seigneur Arzhùl compris la manœuvre de l'ennemie, il ordonna la retraite. Et les ordres du Maitre Inquisiteur furent accompli. N'importe qui savait qu'il ne valais mieux pas désobéira à un Inquisiteur, surtout aussi haut placer que le Seigneur Gorbad...
Puis Sysk'o fini par se retourner


Quel est le bilan sergent? Sysk'o croisa les bras

200 hommes sont mort ou disparu. Une 50aines autres sont dans des états pitoyables, les déplacés ne ferais que nous ralentir et accélérer leurs morts. Une 100aines sont blessé mais peuvent encore se déplacer et combattre. A peu près 150 sont apte aux combats.

Ok, bon le secteur ou nous sommes peut facilement abrité nos blessés.
Les 50 blessés graves resteront ici, avec les 50 des 100 blessés léger les plus gravement blessés plus une 30aines d'hommes valide, en priorité se qui ont un savoir en médecine. Je veux qu'il reste ici à couvert, sous les ordres de Kam'kasi, le jeune lieutenant. Qu'il trouve une caverne ou un coin sur pour nos blessés graves, le temps risque de vite changé.
Bon sa fait à peu près 170 hommes aptes aux services.
Nous allons voyages par les montagnes en direction de la Citée Impériale, avec les griffons nous iront vite, normalement le gros de notre armée devrait s'y trouvé. Dans tout les cas on avisera une fois sur place.


Le sergent Von Casendorf fît un salut réglementaire et parti apliqué les ordres.
Revenir en haut Aller en bas
Uzul
Altesse
Altesse


Nombre de messages : 1309
Age : 24
Classe : Célestial
Armada : La ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Dim 1 Juin 2008 - 19:33

Après le départ d'Uzul et de Wisteria sa nouvelle disciple de la capitale, il entrèrent dans la province de Scitopole, les terres natales du seigneur Uzul.
Les deux célestials pouvaient regarder le magnifique paysage que donné la province de Scitopole.
Ils étaient au dos de leurs chevaux distant d'une vingtaine de mètres,quand Uzul se retourna pour aller voir Wisteria.


" Nous sommes à deux couchers de soleil du royaume d'Arataribe. Reposez-vous votre formation ne sera pas la plus facile !"


Uzul, voyant le soleil se couchait s'exclama :

" Nous nous arrêtons là pour aujourd'hui, nous sommes bientôt arrivé ! Vous pourrez retrouver enfin vos familles !"

Puis quand le camp fut installé, Uzul avait la forte envie de prendre un bain pour se relaxer !
Revenir en haut Aller en bas
http://[img]http://img217.imageshack.us/img217/2291/uzulqi0.jpg[
Wisteria



Nombre de messages : 142
Classe : Inquisiteur
Armada : La Garde Divine
Date d'inscription : 03/04/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Mar 3 Juin 2008 - 20:25

Enfin sortie de sa torpeur Wisteria avait pu suivre son nouveau maître. C'était agréable pour elle de voir un de ses semblables, ça faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas vu de célestial.
La province de Scitopole était magnifique, ça la changeait de territoire semi désertique où elle avait erré depuis qu'elle était séparée de sa famille.
Un léger sourire se dessina sur le visage de la jeune célestiale, signe d'espoir.
Uzul lui dit d'aller se reposer. Peut-être qu'elle avait l'air trop frêle. Elle n'aima pas trop cette remarque mais ne laissa rien paraître.

Nous serons bientôt chez vous... Bien je vais me reposer.

Elle avait de réfléchir un peu. Elle déposa ses armes et parti vagabonder un peu. Elle voulait profiter de cette belle nature qui lui rappelait un peu sa tendre enfance. Elle était partager entre la joie et la tristesse. Pleine de nostalgie elle s'assit au pied d'un arbre. Ses yeux se fermèrent et elle s'endormit là adosser à ce viel arbre.
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Mer 4 Juin 2008 - 2:29

Arden avait suivi la troupe de Uzul de loin. Ils avaient enfin décider de camper ici.

-Enfin, C'était long et pénible.

Arden alla voir Uzul lorsque je vis la célestial. J'allais enfin la voir, lorsqu'elle ce coucha près d'un arbre. Elle avait dût ce promener et lafatigue l'avait épuisé. J'allais donc vers elle. Quand je fut à porter d'elle. elle s'endormit près d'un arbre.

-Bon, lorsque j'y parle elle est effrayée et lorsque je viens la voir elle dort. Pauvre de moi.

Je montais dans l'arbre en espérant qu'elle se réveille pas trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans les collines de Scitopole   Aujourd'hui à 6:51

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans les collines de Scitopole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Scitopole :: Les Campagnes de la Loi-