AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bureau du Thaumaturge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Bureau du Thaumaturge   Mar 26 Juin 2012 - 10:52

Carthangiel était finalement sorti de sa cachette, et, après moult paroles sarcastiques, lui posa une question sur son intérêt pour le pouvoir. Visiblement, il avait cessé de tenter de le convaincre de s'élever contre l'Empire. À moins qu'il ne manœuvre plus habilement pour essayer de le faire changer d'avis, Dorgo n'arrivait pas à le savoir.

- Pourquoi le soûlard s'enivre-t-il de vin et bière ? Pourquoi les gras seigneurs se goinfrent-ils de nourriture ? Pourquoi l'obsédé couche-t-il avec une putain différente chaque soir ? Pour le plaisir, mon cher Carthangiel, tout est affaire de plaisir.

Certains aiment le plaisir procuré par l'alcool, la nourriture, le sexe, et bien pour ma part, cela semble être le pouvoir. Sauf que moi, mes plaisirs sont autrement plus sophistiqués et me rapportent plus. Plus j'ai de pouvoir, plus je suis haut hiérarchiquement, plus je peux me permettre d'être méprisant, insultant, sans qu'on me le reproche. Ou du moins, sans que l'on me sanctionne. Je n'ai de respect à avoir qu'envers l'Empereur et les autres chefs de Corporation, maintenant. Mais ceci n'est qu'un petit plaisir personnel.

Tu t'en sera douté, tout ceci n'est que superficiel.

Le vrai attrait du pouvoir, c'est qu'il me permet d'avoir accès à des ressources quasi-illimitées. De par ma position, je suis tenu au courant de chaque affaire, je sais ce qu'il se trame aux quatre coins du continent, j'ai la possibilité de disposer de la liberté de chaque personne. Je pourrai t'arrêter, te tuer, te torturer, pourvu que je suive un protocole. J'ai des contacts partout, on veut être mon ami et me rendre service, on souhaite s'attirer mes faveurs. De plus, spécifiquement à ma fonction de Thaumaturge, j'ai accès à une bibliothèque regorgeant de grimoires uniques, de bouquins interdits, de parchemins mis sous scellés.

Contrairement à la majorité des gens, je n'ai pas besoin de me faire aider pour y arriver. Je n'ai pas d'amis, personne ne peut me trahir. Je préfère avoir des ennemis comme Aedric que des amis sur qui je devrai garder un œil. Au besoin, je manipule pour arriver à mes fins. Les gens sont tous des pions, sauf s'ils sont trop intelligents. Ce sont alors des ennemis.

Grâce au pouvoir, j'ai tout ce qu'il me faut. Une force sociale, une force physique, et une force mentale. Pour faire simple, une position hiérarchique élevée, des pouvoirs qui grandissent chaque jour, et je n'ai aucun ami qui puisse me tromper. Je n'ai que des adversaires, et c'est au nombre d'ennemis qu'on juge de l'importance d'un être. Et énormément de gens me sont hostiles, si tu veux tout savoir.


Il marqua une pause, avant de conclure son long monologue :

- Voilà ce que je recherche. L'invulnérabilité. Et j'ai réussi à l'obtenir. J’espère avoir répondu à tes interrogations sur le pouvoir, bien que je ne pense pas que tu puisses comprendre. Tu n'en a jamais eu.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Eldwyn



Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 29/08/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Semi elfe

MessageSujet: Re: Bureau du Thaumaturge   Jeu 28 Juin 2012 - 13:50

Le nécromancien écouta attentivement le long monologue de l'elfe noir d'une oreille attentive. Ce type avait décidément le potentiel d'un véritable monstre, tout ce qui l'entourait n'était à ces yeux qu'un moyen de parvenir à ces ambitions, de simples pions, des misérables marionnettes dont il tenait les fils. Et tous ceux assez malins pour ne pas tomber dans ses filets étaient des ennemis, des cibles à éliminer. Carthangiel sourit, d'une certaine façon ils étaient similaires, les deux personnages partageaient ce pragmatisme exacerbé qui consistait à considérer que les autres personnes n'étaient que des moyens de parvenir à leur fin, ils ne connaissaient ni l'amitié, ni la fidélité ou la dévotion, seul comptait leur intérêt. C'était sur leur but qu'ils divergeaient, l'elfe cherchait le pouvoir et par celui-ci l'invulnérabilité quant au nécromancien, il ne désirait que le savoir. Le nécromancien applaudit un moment avant de répondre à ce long discours.

J'aurais voulu une histoire un peu plus surprenante, mais je dois bien avouer que c'est un beau discours que tu nous a tenu là. C'était là des propos digne de toi mon cher Drogo, quel machiavélisme je suis vraiment impressionné. Même si je dois bien avouer qu'il m'attriste de voir que tu ne me considère même pas comme un ami après tout ce que nous avons vécu ensemble, et ton chien de garde ce Fenrir n'est-il pas un ami à tes yeux ?

Et puis cette invulnérabilité dont tu es si fière, elle est toute relative, il suffit de voir qu'on peut te frapper au visage au plein milieu du Sénat ... Ta force n'est pas si importante que tu sembles le croire, certes tu es chef de la corporation des arcanes mais en dehors de celle-ci ton influence n'est pas si importante, tu n'as d'autorité que sur des gamines qui vont geler des portes et sur des vieillards tapis dans leurs bibliothèques, nous autres mages ne sommes qu'une minorité et encore tous les mages ne font pas partis de cette corporation, là où notre bon pontife Aquilodon possède une influence sur tous les croyants . Tu aurais été véritablement puissant en régnant sur Edhesse et sur les Arcanes à la fois. A mes yeux un palatin a bien plus de pouvoir qu'un simple chef de corporation. Et cette invulnérabilité tu ne la possède pas mon cher Drogo, tu n'as strictement aucun contrôle dessus puisque ce pouvoir, dont tu en es si fier et que tu dis avoir obtenu seul, tu le tiens de quelqu'un d'autre, de notre bien aimé empereur Fardall et si il lui vient l'envie de te foutre dehors pour y mettre son cousin au troisième degré, ou qu'un encapuchonné de rouge lui prend sa place ... Ton illusion d'invulnérabilité vole en éclat. Ce qui est une sorte de pléonasme puisqu'il n'existe qu'un seul type de créature invulnérable ce sont les dieux et encore ... Ce dont tu es si fier n'es qu'un château de carte qui peut s'effondrer au moindre souffle. Mais disons que si tu souhaites être le moins vulnérable possible, il faut que tiennes ton pouvoir de personne, autrement dit il te faut être au sommet de la hiérarchie, il faudrait que tu sois empereur. Ce qui n'est pas le cas.

A mes yeux de profane du pouvoir, le discours que tu tiens là m'est en effet incompréhensible, tu pourras le tenir le jour où tu porteras la couronne mais pas avant mon cher Drogo. D’où mon incompréhension de voir le soit disant plus puissant magicien du pays rester statique face aux nombreuses opportunités de promotions que lui offre ces temps troublés.


Un petit sourire narquois sur les lèvres, il attendit la réponse de l'elfe noir, bien curieux de savoir jusqu'où irais cette petite discussion et si cette dernière pouvait encore lui réservait des surprises.

Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Bureau du Thaumaturge   Lun 3 Sep 2012 - 9:51

Voilà un moment que durait sa discussion avec Carthangiel. Mais cela ne le lassait pas, il aimait de plus en plus ergoter avec le nécromancien, qui se trouvait être un formidable interlocuteur. Dommage qu'il ne fut dans le même camp.

- Toi, un ami ? Tu es bien trop malin pour que cela puisse arriver. Et rappelle-toi de ce que j'ai dit au sujet des êtres intelligents... Concernant Fenrir *, lui non plus n'est pas un ami, quel intérêt ? Il m'est entièrement loyal et dévoué car il ne peut en être autrement, depuis son enfance il est formaté à servir.

Tout n'était pas dit au sujet de sa relation avec Fenrir, mais il préférait garder le silence sur certaines choses.

- Pour en revenir à l'invulnérabilité, et oui, on peut me frapper au Sénat. En ai-je garder des séquelles ? Absolument pas. L'auteur des faits est-il resté impuni ? Il est l'homme le plus recherché de l'Empire, bien que cela soit pour d'autres motifs. Mais seuls les naïfs croient aux coïncidences.

Tu peux douter de mon pouvoir, peu m'en coûte. Tu peux critiquer mon inactivité, je n'en dormirai pas plus mal. Mais retiens une chose : il ne faut jamais sous-estimer ses adversaires, actif ou passif. La menace du tigre est visible, celle de l'araignée beaucoup plus discrète. Aquilodon s'est déclaré haut et fort l'ennemi d'Aedric, l'a combattu avec virulence. Mais le tigre a failli mourir et demeure alité. Je ne compte pas reproduire les mêmes erreurs.

Enfin, Fardall n'est qu'un pion, comme tout les autres. Bien qu'il s'agisse d'une pièce maîtresse, je le reconnais. La voir disparaître me ferait perdre de nombreux avantages. Mais je ne suis pas là grâce à lui, il serait provoquant pour mon intelligence de penser cela. Je ne lui ait pas laissé le choix, j'ai servi l'Empire comme il le fallait, grimpant les marches une à une. Pouvait-il me déchoir de mon titre de Palatin quand je repoussais des invasions en Edhesse et redressait la situation ? Non. Pouvait-il me refuser le poste de Thaumaturge quand le siège était vacant et que j'étais le meilleur candidat disponible ? Non. Enfin, va-t-il se séparer de mes services alors que la guerre est à nos portes et que l'Empire a besoin de stabilité ? Non, toujours non. D'une manière légale, oui, mes pouvoirs reposent sur l'Empereur. Mais il ne faut pas regarder les choses sous cet angle. Je me suis rendu indispensable, et Fardall Barka n'est pas un homme qui agit sur des pulsions. L'avantage de travailler avec des personnes honnêtes, droites, gavées de valeur, c'est que tu sais à quoi t'attendre avec elles. Et si je m'en tiens à une bonne conduite, jamais il ne se séparera de moi, je suis devenu... nécessaire. Comme tu le verras bien assez tôt.

Cette discussion a été enrichissante, vois-tu. Je crois savoir ce que tu veux dire par opportunité. Mais je ne rejoindrai pas de camp rebelle, ni celui d'Aedric, ni celui d'un autre. Sitôt arrivé au pouvoir, il n'aura de cesse que de m'humilier, de me rabaisser, voir de me tuer, car contrairement à l'Empereur, Aedric agit sous des pulsions. Ce n'est pas l'avenir que j'espere pour moi, tu en conviendras. De toute façon, j'ai beaucoup plus à gagner en restant ici. Si la guerre éclate, l'Empereur devra se montrer, et combattre. Il n'est bon qu'à ça, ce n'est pas un dirigeant. Et il sera susceptible de mourir, comme tout guerrier. Qui pour le remplacer, son fils ? Y a-t-il seulement la moitié des impériaux qui connaissent son rejeton, Faraël ? À la fin, le peuple voudra un héros sur le trône. Nous verrons bien qui se sera démarqué.
Quant à toi, il n'est pas trop tard pour changer de camp. L'Empire sortira victorieux de ce conflit, bien que profondément changé. Et sais-tu pourquoi ?

Il laissa une pause, afin de rajouter un effet théâtral, chose dont il était féru.

- Parce que je m'y emploierai personnellement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Eldwyn



Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 29/08/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Semi elfe

MessageSujet: Re: Bureau du Thaumaturge   Sam 22 Sep 2012 - 1:48

Bon et bien comme prévu, il ne ferait pas de Dorgo un rebelle. C'était pas bien grave de toute manière il avait déjà Mornor comme pion du côté rebelle, l'endroit où se portait l’allégeance de l'elfe noir n'avait bien aucune importance, l’intérêt de la conversation était de jauger parfaitement Dorgo, et vu la durée de leur discussion le moins que l'on pouvait dire c'est que le nécromancien en avait pas mal appris sur le Thaumaturge, la seule vraie question qui taraudait encore Carthangiel, était à la fois simple dans sa formulation mais particulièrement difficile à poser : En quoi l'elfe noir pouvait il servir les intérêts du nécromancien ? C'est ce qu'il lui restait à découvrir et ça commençait maintenant.

Je ne sais pas si je dois me sentir flatté où non de ne pas être ton ami, c'est à la fois très vexant après tout ce que nous avons vécu ensemble et très gratifiant pour mon petit égo que de voir que tu me prends comme une menace potentielle moi pauvre nécromancien sans terre, ni soutien quelconque et dont la puissance magique ne t'arrive pas à la cheville ...

Il continuait de parler sur le ton sarcastique et pédant qui le caractérisait tant.

Oh pour le coup que tu as reçu au Sénat, tu n'en a peut être pas gardé des séquelles physique ou institutionnel, mais tu verrais les caricatures qu'on en a fait dans les journaux populaires ... On a connu plus flatteur, toujours est il que le coup que tu as reçu montre bel et bien une limite à ta prétendu invulnérabilité, tu n'es pas si crains que tu t'amuse à le prétendre si on ose te frapper ainsi en public, je ne parle même pas de fierté ou d'amour propre. Puis c'était un coup de poing ce jour là mais qu'est ce qui empêche que ce soit un joli coup de poignard la prochaine fois ?

Ta jolie métaphore du tigre et de l'araignée est bien jolie je te l'accorde, mais qu'est ce qui te dis donc que Von Séviand a oublié l'araignée mon petit Dorgo ? "Ne jamais oublié, ne jamais pardonné" C'est bien cela il me semble la devise de l'inquisition. Si tu crois que le Rouge t'as oublié ... Tu te trompe à mon avis ce type a traqué mes confrères des années durant et il n'est pas du genre à oublier ses proies et de ce que j'en sais tu es une de ses préférées. Puis quand on voit dans quel état est le tigre, l'araignée risque de se retrouver vraiment mal le jour où il lui tombera dessus.

Provoquant pour ton intelligence ... Parle plutôt de ton égo mon cher. Tu ne lui a pas laissé le choix tu dis. Oui et non, tu peux surtout remercier le ciel, que ce ne soit pas un homme comme Aedric et consort qui ai chassé Enguerrand il y a quelques années. Tu parles d'invasion là où il n'y a eu qu'un banal massacre de gobelins en rebellion, et oui il aurait pu si cet abruti d'Aedric avait agi avec moins de brutalité et plus de tact, il aurait utilisé cette vilaine rumeur sur Exalon et tu aurais très bien pu tomber avant même d'avoir commencer ton ascension. Quand à ton poste de Thaumaturge, tu le dois plus à la disparition de ton prédécesseur qu'à tes talents. Serait il encore là que tu te retrouverais sans aucune responsabilité, à accueillir de ta bonne humeur et de ton sens de l'humour si connus les nouvelles recrues à l’accueil à la place du grand père actuel. Ton ascension aurait pu chuter bien souvent, ce jour là dans la grotte lorsque tu étais à moitié mort et vidé de ta puissance magique, j'aurais très bien pu te tuer, j'aurais du même et cette maudite relique serait aujourd'hui mienne. Mais je te reconnais quand même un certains don pour la politique et le mensonge et tu as su à merveille profiter de la faiblesse des gens de ce gouvernement alors oui admettons que tu sois là grâce à tes brillantes capacités cérébrales. Mais il pourrait bien se séparer de toi quand même, imaginons qu'un mage finisse par te surpasser, on raconte qu'un puissant nécromancien arpenterait l'empire ... Dit il un sourire aux lèvres

Ravi de voir que tu trouve que discuter avec un vieux bougre comme moi enrichissant. Je ne sas pas ce que tu as aujourd'hui mais je n'ai pas l'habitude de recevoir une telle dose de compliments de ta part. Je devrais me méfier ? Tu n'as pas besoin de rejoindre les rebelles, ni même celui d'Aedric, même pas celui de l'Empire. Comme je te l'ai déjà dis, il existe un autre choix, une voie auquel personne ne pense en ce moment ... Mais puisque tu as choisis ton camp, ce n'est surement pas à moi de te faire changer d'avis.

Mais alors dis moi, mon cher. Comment toi, pauvre mage à la tête d'une corporation de rat de bibliothèque compte-t-il vaincre Thassopole ? Tu vas défier von Séviand en combat singulier, oh non attends j'ai mieux ! Tu vas vaincre toute son armée avec ta jolie petite épée ? Je t'avouerais que je suis plus que sceptique comment compte tu bien t'y prendre ? A mes yeux l'impact que tu pourrais avoir sur ce conflit est minime.


Le nécromancien mentait bien entendu, il était juste curieux de savoir comment le drow comptait s'y prendre.

Et pourquoi devrais-je rejoindre le camp impérial ? Pourquoi devrais-je prendre part à un conflit qui ne me concerne en rien ? Je pourrais bien me contenter de regarder tranquillement les évènements ! Oh et écrire une chronique sur cette guerre du genre "Les guerres d'Aedric le Rouge", ou " La fin des Barka" voir même "Complots et victoires de Drogo le Fourbe". Non je vois pas ce que j'irais faire dans un bordel pareil si tu m'autorise cette vulgarité. A moins que.

Il marqua à son tour une pause, histoire de montrer à Drogo que lui aussi maîtriser les effets théâtraux.

Tu n'es une offre intéressante à me faire.
Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Bureau du Thaumaturge   Ven 14 Fév 2014 - 1:58

HRP:
 

Voilà bien longtemps que l’on avait plus aperçu Dorgo Ulagan, le Thaumaturge de la Corporation des Arcanes.  Certains disaient qu’il s’était enfui, sentant les conflits venir. D’autres pensaient qu’il s’était fait enlevé par ce désaxé d’Aedric. La vérité était toute simple, il n’avait pas bougé. Il avait passé ces derniers mois à étudier, à perfectionner sa maîtrise de la Sorcellerie. Non pas dans la Bibliothèque des Arcanes, où il risquait de tomber sur des gens. Dorgo n’aimait pas les gens. Il s’était terré dans la bibliothèque personnelle du Thaumaturge, là où reposaient quelques grimoires rares et interdits, seulement consulté par une poignée de personnes. Ayant pu constater la puissance de Xanis lors de la mission en Mésomnon, l’elfe noir s’était toujours demandé d’où est-ce qu’il avait pu acquérir toute cette puissance. Il avait maintenant un élément de réponse.

Mais le sorcier le savait mieux que personne, en matière de magie, rien ne valait la pratique à la théorie.  Apprendre par cœur des formules, se perfectionner dans l’utilisation des minerais tels les gemmes ou les cristaux, améliorer son habilité à contrôler les flux de mana, tout cela ne servait à rien sans une mise en pratique. Ayant fait le tour de ce qu’il pouvait apprendre dans les bouquins, Dorgo estima qu’il était temps de refaire surface.
Heureusement pour lui, son compagnon de toujours, Fenrir*, s’était vu confié comme mission de se tenir informé de tout ce qui passerait dans l’Empire. Ce dernier fut convoqué par le Thaumaturge, et sommé de lui conter les évènements qui avaient agité Kalamai.

-          Vous voulez la bonne ou la mauvaise nouvelle ?
-          Raconte-moi les deux.
-          La bonne, c’est qu’Heimdall n’est plus Palatin de l’Edhesse. La mauvaise, c’est qu’Aedric est toujours vivant. Et remuant.

Aedric, l’elfe noir ne voulait pas en entendre parler tout de suite. Rien que le fait de penser au Rouge lui filait des aigreurs d’estomac.


-          Une bonne chose que ce traître n’occupe plus mon poste à Perganon. Que sais-tu dans son successeur ?

-          Il se nomme Narsès, un Sorcier dont nos informateurs edhessiens ne savent pas grand-chose. Mais il a l’air apprécié du peuple, du moins des honnêtes gens. Il s’est mis à dos bon nombre de brigands, notamment à cause de sa lutte contre le marché noir.
-          Il n’a le soutien que de la moitié de l’Edhesse, dans ce cas.
-          En tout cas, il n’a pas l’air résolu de céder face à Thassopole. Sans en connaître le contenu intégral, Von Seviand aurait envoyé des émissaires pour négocier, mais ils ont été renvoyés chez eux.

Il était agréable d'entendre que le Siège ne soit pas tenu par un lâche. Bien que résister à Thassopole ne soit pas non plus un signe d’intelligence.


-          En ce qui concerne Aedric et Thassopole, la situation est explosive, notamment avec Aquilodon et Zakinthe. Des conflits armés sont apparus, et vu le nombre de perte, ça a l’air sérieux.
-          Que fait l’Empereur dans tout ça ?
-          Aquilodon lui a demandé audience, ce qui lui a été accordé. Il en ressort que l’Empereur  veut mener ses troupes au combat, en participant activement aux batailles. C’est ce qu’en dise les rumeurs.

Fardall Barka est donc à ce point résigné… Pour être sur le point de prendre personnellement part à un conflit localisé entre deux provinces, il fallait avoir sacrément envie de se montrer. Au moins était-il conscient de la transparence dont il avait fait preuve au cours des dernières années. Serait-ce suffisant pour qu’il retrouve l’appui du peuple ?

-          S’il meurt, qui le remplace ?
-          Probablement Faraël, son fils.

Fils qui n’avait jamais rien fait de vie. Dorgo n’avait jamais entendu parler du fils Barka, bien qu’il connaissait l’existence de ce dernier.

-          Si Faraël meurt, la lignée de l’Empereur s’éteint, n’est-ce pas ?
-          Par le sang, oui. Mais il a surement désigné quelques magistrats pour lui succéder. Notamment les Barsis, pour qui il a beaucoup d'estime et qui sont relativement nombreux.
-          Ça en ferait des personnes à éliminer, si je convoitais le trône… pensa à haute voix Dorgo.

Prendre la place de l’Empereur ne serait pas aisé, d’autant que ce dernier n’avait surement pas placé le Thaumaturge en haut de sa liste de successeur. Mais avait-il vraiment envie de prendre la tête de l’Empire, avec tout les tracas inhérents à la fonction ?
Bien sûr que oui.

-          Mais ce n’est pas d’actualité. Passe à Aedric.
-          Dans la foulée, il a demandé une audience à l’Empereur, pour régler le problème entre lui et Aquilodon pacifiquement.
-          Sur quoi porte leur conflit, au fait ?
-          C’est assez long. Au commencement, il y a Dunamopole…
-          Stop, pas intéressant finalement. En plus, j’ai pleuré pour avoir une petite session au Tribunal Impérial, à l’époque où il n’avait de cesse que de me les briser quand j’étais Palatin, et je n’ai jamais obtenu quoi que ce soit. Et lui, arrive avec ses armées, met à sac Zakinthe et obtient une entrevue avec l’Empereur ? Des fois, je me dis que c’est lui qui a compris comment marchait le système.

Mais je retrouve ma lucidité rapidement.

-          De toute façon, ça n’a rien donné. Ils sont tous repartis, plus de nouvelles depuis.
-          Inquiétant, je préfère encore avoir vent de ses gesticulations plutôt que de ne plus l’entendre, m’étonnerait pas qu’il soit parti aux cieux chercher l’aide de Brak en personne. Psychopathe.
-          A part ça, un certain Darlanass vous cherchait. Mais le vieux l’a envoyé sur une mission, a priori c’est reglé.

Ouf, il n’aurait pas à avoir d’interactions sociales dès sa réapparition dans l’Empire.

-          Et Carthangiel alors, que devient-il ?

L’elfe noir avait encore en mémoire la discussion forte intéressante qu’il avait eu avec le nécromancien, c’était assez rare pour le souligner.

-          Disparu, il n’a pas refait surface depuis.
-          Dommage. En même temps, ça m’aurait peiné d’avoir à l’éliminer moi-même. Enfin, pas peiné… Embarrassé, plutôt. Être le plus puissant Arcaniste de l’Empire sans personne pour le concurrencer, c’est plutôt ennuyeux en fait. Sur ce, prépare toi, nous allons refaire parler de la Corporation des Arcanes…
-          Ah, durant votre absence, elle a été renommée. C’est la guilde des Arcanes, maintenant.

Génial, on ne consulte même pas le Thaumaturge pour ce genre de décision… Allons rappeler à l’Empire qui est Dorgo Ulagan…

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bureau du Thaumaturge   Aujourd'hui à 16:26

Revenir en haut Aller en bas
 

Bureau du Thaumaturge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Cité impériale :: Le Quartier des Corporations :: La Guilde des Arcanes-