AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Expédition impériale des Terres Nordiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Ven 23 Jan 2009 - 0:25

Éolia ouvrit les paupières, son regard semblait perdu, balayant de sa vu trouble tous les gens qui se trouvait tout autour, Laylah lui souriait et remercia en elle son Dieu des ténèbres qui lui avait permis de la ramener à la vie parmi les siens, la sortant de se sommeil mélancolique qu’elle se trouvait.

Le sang pur de la famille s’était fortifié en elle avec celui de Éliastofar, se sang qu’elle avait administré à sa cousine et qui courait maintenant dans ses veines et guérissant ses brûlures sur ses avant bras et lui redonnant un teint magnifique et une beauté éclatante digne d’une noble Vampire, de cette fière race qui est des grands seigneurs dans ce monde et du reste de toute l’univers. La petite embrassa Lailah sur les lèvres, un baisé emprunte de reconnaissance et de tendresse familiale.

Une vampire que la comtesse avait remarqué dès son arrivée sur sa monture et paressant faible, s’était remise rapidement et offrait déjà son destrier à Éolia pour la ménager, elle lui faisait un discours de remontrance et délirant sur le rang ou la classe de leur race vampirique. Le comte soupira en levant les épaules et regardant vers le haut et hochant de la tête. Il ne voulu argumenter sur ce discours et décida de retourner vers l’arrière de convoi pour rejoindre ses créature et hommes cha0rgés de la sécurité des civils. Il embrassa. Le front de la comtesse et parti.

Tous devait suivre car l’ordre d’avancer était prononcé, ils arrivèrent à un point d’eau fraîche dans la grande sale, les humains et autres créatures s’y désaltérèrent mais pour les Vampiriques et les démoniaque seul une potion rougeâtre serait efficace à défaut de boire un véritable sang humain ou animal.

Lailah détecta une odeur particulière d’un homme blessé et l’odeur lui chatouillait agréablement ses délicates narines, elle s’approcha du blessé qui se cachait derrière des bandelettes et une capuche remonté sur sa tête. Elle espérait l’apprivoiser pour découvrir qui il était, de sa petite main délicate, elle caressa le visage mal recouvert de l’humain. C’était Ardent qui devait avoir honte de cette image si faible qu’il projetait maintenant et qui ne voulait être pris sous de la pitié.

Adola les interrompit en offrant une potion à Ardant et lui expliquant ses effets soignant et les dangers en cas d’Abu de posologie trop grandement avalé. Lailah fit une petite grimace d’enfant au spadassin et proposa autre chose au souffrant.


-T’en qu’à défier la mort d’aussi prêt Sir, aussi bien de vous confier à moi, je saurai vous faire une saigné des plus agréable et le monde vous semblera différant et vos douleurs disparaîtront à jamais.

Elle était angélique et l’envoutait de sa beauté. Une simple réponse de lui et elle s’exécuterais avec douceur et dévotion et savourerait le goût de son sang avec délectation. La Dame vampirique revenait déranger un peut l’ambiance et la comtesse lui fit un regard aiguisé et revient charmeuse sur Ardent pour le convaincre que sa solution serait des plus agréable pour lui.

-Alors mon beau Sir?
Revenir en haut Aller en bas
Ardent



Nombre de messages : 1034
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 26/03/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
4/10  (4/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Ven 23 Jan 2009 - 6:44

La halte avait pris fin, et c’était avec peine qu’Ardent avait du se relever, car il déclinait toujours les offres du sergent qui l’accompagnait. Appuyé sur sa lance, il avançait péniblement, car la douleur rendait ses membres lourds et il devait concentrer son énergie pour ne pas hurler de douleur. Il suivait son chemin en gardant à l’esprit sa mission, et il jetait souvent des regards inquisiteurs à ses hommes situés le plus près de lui, qui ne devaient pas démontrer sa présence et qui devaient protéger les civils comme la prunelle de leurs yeux. Il tachait de garder sa droiture qu’il avait la plupart du temps lors des grandes marches, mais sa démarche n’était pas aussi bonne qu’a l’habitude.

Le spadassin passa près de lui pour regagner le devant du convoi, position que tout chef devait prendre pour démontrer que groupe suivait la bonne direction, lorsqu’il fit un signe que le commandant comprit tout de suite, celui qui signifiait qu’une discussion en privé s’imposait. Une fois qu’ils furent assez près pour discuter sans que leurs conversations ne soient espionnées, l’elfe noir fit un commentaire qui surprit le commandant :


Vous auriez dû vous faire soigner Ardent.

Bien sur, ou avais-je la tête spadassin? Je pourrais inquiéter les civils un peu plus en leurs disant que celui qui assure leur protection est incapable de voir correctement, et aussi qu’il est trop occupé par ses blessures pour se battre pour eux? Mon devoir était de m’écarter de la vue publique, car tant qu’ils pensent que je suis ailleurs, ils ne s’inquiètent pas pour leurs défenses, qui sont assurées par mes hommes.

Le spadassin continua à marcher, mais cette fois en sortant un flacon dans lequel il avait mélangé de l’eau et une substance qui visiblement était du poison, mais il lui assura que le mélange n’était pas nocif, et qu’il alla le libérer de sa douleur. Malgré le climat tendu de traîtrise qui régnait dans l’air, le commandant but le liquide, car si il ne pouvait se fier à celui qui menait le groupe, il ne serait plus de ce monde pour voir les civils mourir et affronter la responsabilité de leurs morts. Ensuite vint les rejoindre la conseillère du spadassin, qui après l’avoir fixé fort peu dignement, comme d’un médecin peu attentionné observant ses patients, l’avait gratifié d’un commentaire dont elle allait bientôt regretter, une fois que le commandant lui avait laissé le temps de terminer ce qu’elle disait :

Encore un suicidaire en quête de bravoure et de reconnue? Mmmh il me semblait que les blessés avaient été laissés en arrière... Oh mais continuer ne vous occuper pas de moi a mois que vous n'ayez des choses a me cacher... Se qui en se moment de doute serait mal joué…

La réaction du chevalier avait été cinglante. Il prit la vampire par les rebords de son vêtement, et la souleva de terre d’un bon dix centimètre. La médecine du spadassin devait faire effet, ou bien étais-ce l’effet de la colère, car il se sentait près à se battre, car son honneur avait été bafoué dans ces quelques phrases lancées à la légère il parla doucement, mais on pouvait sentir sa rage dans sa voix, qu’il garda plus faible pour ne pas alerter plus que de raison les civils qui marchaient non loin.

Vous saurez CONSEILLÈRE, que votre manière de parler n’est pas la bonne lorsque quelqu’un parle à quelqu’un qui lui est supérieur, car je suis l’égal de votre chef de corporation, à moins que dans votre corporation vous ne savez pas comment mesurer le respect à démontrer à quelqu’un de plus haut gradé que vous. De plus, pour ce qui est de la grandeur et de la reconnue, lorsque vous parlez d'Ardent de Montfort, tous les soldants du continants dignes de ce nom à entendu parler de moi comme étant un des plus grands commandants de l'empire.
Il la déposa sans ménagement sur le sol, sans toutefois vouloir la blesser.
Changeons de sujet, sous entendre que je suis un traître est intolérable, surtout que sans moi, Fardall Barka, notre empereur, n’aurait pas eu autant de facilité à accéder au pouvoir. J’en voudrait à vos vies, alors que j’aurait pu tant de fois vous les faire perdre n’importe ou dans l’empire?

Aussi, je vous conseillerais de changer vos méthodes pour démasquer un ennemi caché dans vos rangs, car chez plusieurs races vos méthodes pourraient vous attirer plus de traîtres que vous pourrez en imaginer…


À ce moment vint une autre vampire, à première vue pour secourir celle qui se faisait visiblement agresser verbalement, mais elle vint lui proposer quelque chose d’autre :

-T’en qu’à défier la mort d’aussi prêt Sir, aussi bien de vous confier à moi, je saurai vous faire une saigné des plus agréable et le monde vous semblera différant et vos douleurs disparaîtront à jamais.

Il prit un moment pour réfléchir, car le charme proposé par la nouvelle venue éblouissait son œil unique, mais il réussit à se défaire de son emprise en se rappelant l’image de sa bien aimée, décédée plusieurs mois avant. Il riposta en lança une phrase acide qu’i regretta presque aussitôt tant elle était méchante et non diplomate, mais ce qui était dit ne pouvait être changé.

Vous utilisez encore de mes faiblesses pour tenter de me faire devenir une abomination comme vous une seule autre fois, et mon sabre mettra fin à vos jours. J’ai déjà mené campagne contre les gens de votre race, et je sais parfaitement comment vous tuer, quoi que vous en pensiez. Je pourrais même vous en apprendre quelques unes, mais je ne veux pas endommager mon sabre sur votre colonne vertébrale.

Une fois ces paroles dites, il ne lui restait qu’une seule chose à faire, c’était de se séparer du groupe, et de retourner avec les survivants, car il était furieux et leur présence pouvait le ramener les pieds sur terre. Le sergent qu’il c’était inquiété pour lui précédemment s’étonna de voir avec quelle énergie il marchait, utilisant sa lance comme un bâton de marche plus que comme une canne. Il se demanda ce qu’il s’était passé pour que son seigneur s’en sorte si bien…
Revenir en haut Aller en bas
Faraël
Empereur de Kalamaï
Empereur de Kalamaï


Nombre de messages : 659
Classe : Paladin de l'Honneur
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 31/05/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Ven 23 Jan 2009 - 7:28

La colonne avait fait halte à l’entrée de l’immense caverne, d’un aspect bien étrange. Le spadassin avait ordonné une halte et voyaient si les blessés pouvait être soignés. Sa Seigneurie Adola avait même donner son accord au Père Thangortorim afin qu’il scrute leurs esprits pour découvrir le traître. L’atmosphère était tendue, très tendue. Faraël s’inquiétait de la discorde grandissante qui s’emparait du groupe. Si les seigneurs en venaient à s’affronter, avec leurs troupes, tout finirai en un bain de sang.

Le seigneur de Zirconie voulait à tout prix évita cela. Il chercha Ardent du regard et s’inquiéta de ne pas voir son Commandant. Celui-ci arriva quelque minutes plus tard, en retrait, aidé par deux de ses hommes et se servant d’une lance pour marcher. Il semblait très mal en point. Adola vint discuter avec lui de son état et lui administrer une potion afin de soulager sa douleur.

Faraël s’approcha dans l’espoir de discuter avec son commandant, mais à peine arriva-t-il qu’il vit celui-ci entrer dans une colère noire envers Dame Luciole, qui l’avait provoquée par ses paroles insultantes. Jamais il n’avait vu son commandant et ami autant blessé dans son honneur et ainsi agir avec rage.

Lorsque ce fut fini, il s’approcha de la conseillère et lui dit :


- Ma dame, j’apprécierais que vous nous épargniez vos paroles provocantes et vos sous-entendus. Tout commentaire constructif est le bienvenu, mais en tant que combattant, j’appui mon chef et je ne tolèrerai pas que vous travaillez à la dissension de cette expédition. J’espère que vous m’avez compris.


Il se doutait qu’il ne l’impressionnait pas du tout, qu’elle le trouverait probablement idiot et en ferais à sa tête, il espérait simplement qu’elle ait comprit l’ampleur de son geste en pareilles circonstances en territoire hostile. Il la salua et s’en retourna, juste à temps pour voir Lailah proposer un sordide marché à Ardent que celui-ci refusa avec des paroles acides.

Il s’excusa auprès de la seconde dame et emmena le Commandant qui fulminait encore avec lui. Ils se mirent quelques peu à l’écart pour éviter la confusion, mais surtout les regards des personnes qui venaient de vivre la colère d’Ardent.


- Mon commandant … vous savez à quel point je vous estime et que vous êtes un ami pour moi, mais en tant que lieutenant et ami avant tout, je ne saurais que vous conseiller de ne plus perdre patience. J’ai tout entendu ce qu’elles ont dit, de sordides paroles et je sais que votre orgueil et votre honneur en son atteint. Moi-même je n’eus probablement pas agit autrement, mais vous savez que la dissension guette l’expédition. Le traître n’est peut-être même pas parmi nous, mais si cela continue ainsi, nous aurons une tonne d’ennemis sur le dos, au seing même du convoi.

Faraël fléchit les genoux en signe de respect à son chef.

- Cela ne sera probablement pas sans conséquences. Parmi nous, beaucoup de seigneurs ont leurs intérêts personnels à cœur et même se montrent égoïstes et hautains, choses que mon père a combattu toute sa vie. Vous qui l’avez aidé à réaliser ces idéaux, lutterez-vous toujours pour eux, malgré tous les sacrifices dont la vie vous a affligé ? Je vous en prie, évitez de laissez votre colère vous envahir. Autrefois j’ai connu un homme triste, mais déterminé, et aujourd’hui je ne vous reconnais plus en cette rage. Serait-ce le terrible sort des ces cavernes maudites ?

Le fils de Fardall se releva et attendit la réponse d’Ardent. Il savait que ses paroles avaient du profondément le choquer, voir le blesser. Ce qu’il avait dit n’était pas joyeux, mais il en avait assez des sous-entendus, ce qu’il avait dit sortait du cœur.

Le jeune homme jeta un coup d’œil du côté des plantes rouges qui l’intriguaient, tous semblait normal, mais il faudrait surement avancer le plus rapidement possible pour sortir de ces montagnes maléfiques. Il songea qu’il devrait tout de même dire à Adola et Oengus d’envoyer des éclaireurs devant, au cas où …

Revenir en haut Aller en bas
Luciole



Nombre de messages : 129
Classe : Assassin de l'Ombre
Date d'inscription : 05/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Ven 23 Jan 2009 - 9:46

Luciole ne fut biensure pas impressionnée ni par l'un qui bien qu'il avait osé
la soulaver si grossièrement ni par l'autre qui la sermona.
La comtesse soupira quelque peu soulagée que ses doutes se soit en partie évaporer.
Elle quitta Adola voulant clarifier la chose avec Ardent pour héviter tout les mal entendu,
bien qu'elle s'en doutait il ne voudrait pas vraiment la voir pour l'instant.


"Sir ardent?"

Une fois l'avoir ratrapé, devant marché alors que Nightmare son cheval suivait avec eolia sur le dos.

"Je me doute que je ne dois pas être en cet instant la personne dont vous rêvé vous voir accompagné mais j'aimerais terminé se que j'avais a dire."

Ne faisant guérre attention a Faraël

"Sachez avant tout que dans notre actuelle position a mes yeux nous sommes tous revenu au même niveau, celui de la survie, les générales, chef, ou encore prince peux m'importe, bien que mon orgeuille et ma fierté survive je ne suis plus qu'une femme vampire ici, dans les problèmes"

Fixant toujours devant elle sans regarder Ardent

"Pour expliquer mes paroles je l'avoue quelque peu mal recherchée, du au manque de temp...
Ne m'en veillez pas je n'ai pas l'habitude de m'expliquer sur mes actes.
A vrai dire vous êtes dans un état de faiblesse, peut être pas mentale mais tout du moin physique...
et votre comportement semblait étrangement différent de se que j'avais pu observer de vous tout ce temp.
l'idée peut être idiote, d'un possibilité que ce pseudo espion puisse n'être qu'un possédé innocent de ce démon...
faisant le lieux j'eu préféré vous ramené tel que vous étiez avant, si ma manière vous a blessé j'en suis..."


s'ecuser... des siècles qu'elle ne l'avait fais, et le mot lui arracha la gorge si bien qu'il ne sortit pas

"J'espère que vous comprendrez et n'en tiendrez pas rigueur a moi ou a Adola"

Tournant le visage vers lui

"Je me doute que ma race ou bien juste moi même vous repoussons et vous apporte un sentiment désagréable de notre présence...
Mais j'ai juré de ne jamais trahir adola...
Si vous semblez important pour lui, je saurai m'en souvenir au moment du combat !"


ce qui était en somme un très beau compliment venant d'un vampire
et d'elle encore plus puisqu'il y a peu elle n'aurait pas eu de mal a essayer
de tous les tuer uniquement pour qu'on la laisse tranquil
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/luciole-lueur-du
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Ven 23 Jan 2009 - 10:21

Ardent n’avait pas comprit ce que la belle lui avait proposé, il ne s’agissait pas de le transformer en autre chose mais bien de ne lui faire qu’une petite saigné, elle lui aurait seulement enlevé de son mal et soulagé de ses douleurs avec son pouvoir de persuasion, l’endoctriner par l’auto suggestion. Pourquoi ne comprenait-il pas qu’elle était de bonne foie, elle avait fait sermon de s’occuper d’une parti de la garde et la sécurité du convoi et ce de vive voix directement à l’Empereur lors de son arrivée au fort accompagné par le comte Éliastofar et une parti de leur armée respective.

Il s’était emporté contre elle et avait dit des choses blessantes et sans penser à ce qu’il lui en coûterait pour cette attitude déplacé vis-à-vis de la comtesse Lailah. Elle fronça les sourcils et serra les poings, elle avait été insulté et en retiendrait un goût amer pour longtemps. Il était mieux pour lui de prendre vite ses distances avant qu’elle rétorque dans la même lancé que ce fou au visage à demi brûlé. Il méritait ses souffrances pour cette affront et la belle préféra de son côté lui tourner les talons et de continuer à avancer avec les autres au devant du convoi.

Ils prirent le passage qui menait à une nouvelle vaste salle dont le sol était couvert d'épaisses plantes feuillues aux feuilles de couleur rouge....

Lailah ne connaissait pas cette plante et préférait rester à quelques pas en observant Faraël qui semblait les étudier de près et semblait réfléchir à quelque chose. Elle s’approcha de lui et curieuse s’informa de ce qui ce passerait.


-Que faisons-nous, Sir Faraël?

-Vous savez ce que c’est?


Elle se voulait sérieuse et se montrait intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Ven 23 Jan 2009 - 19:50

Tha,gorthorim n'avait entendu personne prier, même si quelqun priait un dieu du mal il en aurait été content, mais personne pas même les responsables de l'éxpédition n'avait murmuré une petite prière à l'intention d'un des douzes....

Très vexé, il se dirigeat vers un attroupement où le commandant des forces impériales et le dauphin discutaient en termes tranchants avec des vampires.

Il planta ses petits yeux bleus dans ceux de chacun et avec sa voix la plus sepulcurale dit

Brak ek' thor, hertk ghalom, durnk es Bemong, kullet tarn, mallom ët yurda

Je ne pense pas pouvoir être plus clair, les runes des nains feront leur ouvrage, chacune de vos paroles sera pour moi un écho approfondi, j'espère être intervenu à temps, sachez que chaque seconde, je tâcherai d'entrer dans votre conscience religieuse, votre dieu me dira tout sur vos habitudes sacrées, je ne tenterai pas autre chose, mais sachez le, je veille....

Puis, son nez huma une odeur désagréable, celle de la chair brûllée, une vague de soin ne seraît pas de trop pour soulager les plus atteints.

Quand à celui qui s'est fait brûler, je l'implore de venir se faire soigner...
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Ven 23 Jan 2009 - 21:26

Luciole s’était montré pour les moins maladroite avec Ardent. C’était pourtant une des rares personnes qui était censé sortir du lot avec Faraël. Tout deux avaient conduit à la révolution mais ça elle ne devait pas le savoir elle qui fuyait tout les cotés officiels.
Comme il fallait s’y attendre Ardent avait réagit sur le coup de l’émotion piqué au vif puis repartie. Au moins nous avions évité que le sang ne coule, pour cela il avait préféré s’éloigner.
Par contre une vampire lui avait proposé quelque chose des plus choquant, en faire un de leur semblable. Ardent ne prit pas la peine de répondre à cela. Peut être n’avait-il même pas entendu car il partait.


Chère comtesse je ne pense pas que cela soit la meilleure idée...

Je vis Luciole se diriger de nouveau vers Ardent, là je craignais le pire connaissant un peu le tempérament des deux.
Ouf, elle s’excusait et expliquait ses paroles.


Commandant, il est vrai que j’ai diligenté la Conseillère pour trouver notre traitre. C’est un travail qui sort un peu de ses habitudes de travail mais je n’ai pas le temps de moi-même. J’espère que vous lui pardonnerez ses rudesses. Mais je pense que si nous découvrons l’espion, s’il y en a un, alors nous jouerons à égalité avec notre ennemi.

Mais avant tout nous devons nous montrer unis et souder sans quoi je vous rejoints cher Prince on risque un bain de sang et il n’y aura pas de vainqueur mais bien que des vaincus.


Tandis que d’autres seigneurs s’approchaient

Votre père, notre Empereur m'a confié la mission de mener à bien cette expédition et c’est ce que je ferais.
Et je tiens à avertir chaque seigneur ici présent si l’un d’entre vous fait circuler des rumeurs ou parle de l’état des troupes ou des seigneurs en des termes négatifs aux civils, alors je l’empalerais moi-même dans ces cavernes.
Ai-je été clair?



Puis à voix basse à Ardent, Faraël et Babka

Je ne peux me permettre qu’il y ait une mutinerie j’espère que vous en conviendrez. J’espère ainsi que le secret de votre blessure sera garder Ardent car si cela venait à se savoir je crains également de voir beaucoup de soldat refuser d’aller au front car il se préoccuperait avant tout de leur Commandant.

Le prêtre marmonnait des paroles incompréhensibles, peut être des prières. Selon lui les pratiques religieuses permettaient de savoir quelle était la personnalité. Futile après tout l’Inquisition brulait les personnes en mettant en avant la religion, personnellement pour moi c’était avant tout des meurtres. Alors les pratiques religieuses n’allaient pas forcement de pair avec la personnalité. Mais bon vu que je ne m’attendais pas à un miracle je passais cela au second plan.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge


Dernière édition par Adola le Ven 23 Jan 2009 - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Dartoil
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 149
Classe : Paladin
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 20/06/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Ven 23 Jan 2009 - 21:47

Alors que la marche avait repris afin d'avancer dans cette caverne, Dartoil était rester à l'arrière avec ses 5 hommes, il réfléchissait à ce que l'absence de réaction du commandant pouvait signifier. Peut être n'était-ce pas le bon moment, il est vrai que pour l'heure, l'important était de se sortir de se mauvais pas.

Cependant, il ne pouvait s'empêcher de se demander si se Mogoth ne pourrait pas être se démon qui s'en prenait à l'expédition, et si c'était le cas, cela donnerait une piste de recherche d'éventuelle traitres.

Sa réflexion fût interrompu quand l'annonce de la venu de dragon se faisait imminente. Dartoil, toujours à l'arrière du convois, se mit alors à réfléchir aux différents moyens d'affronter des créatures si puissante.

Il se souvint des conseils de son défunt Maître Argnor, qui lui avait expliqué le point faible de ses créatures. De ses informations, il imagina aussitôt une stratégie de combat. Son idée mettrait sa vie et celle de ses 4 soldats en très grand danger, surtout que dans son plan, sa survit dépendrait essentiellement des autres seigneurs, et principalement des archers et des mages.

Et c'était bien un problème, puisqu'il n'avait aucune confiance en la plupart de ses seigneurs, non pas à cause de l'annonce du démon qui cherchait certainement à mettre le doute dans les esprits, mais du faite de la nature de la majorité des autres seigneurs... Vampire, démon et elfes noir qui, même si ils ne sont pas allié au démon responsable de leurs ennuies, n'en reste pas moins des créatures que Dartoil considère comme mauvaise et dont on ne peux avoir confiance.

Il avait trop réfléchit, le Dragon venait de cracher son feu dévastateur. Etant toujours à l'arrière, lui et ses quelques hommes ne furent pas touché mais ce n'était pas le cas de tous le monde. Le dragon n'était plus un problème dans l'immédiat puisque le démon venait de refermer les passages, les séparant des dragons.

Le groupe avait avancé en empruntant le seul passage que le démon n'avait pas bloqué. Ils étaient arrivés dans une vaste salle ou se trouvait des plantes rougeâtres et un ruisseau.

Ils avaient l'air de tous vouloir profiter de ce ruisseau pour remplir leurs gourdes, mais avaient t'ils oubliés que c'est le démon qui les avaient mené ici? Dartoil était donc partager entre utilisé se ruisseau au risque d'être empoisonné, et de se priver d'une occasion de se ravitailler.

Parmi tous ses inconnus, seul le commandant Ardent avait sa confiance et Dartoil ne le voyait pas. Il demanda à ses 4 soldats de lui montrer leurs gourdes. Chacun but une gorgée, puis il réunit le contenu des gourdes. Sur les 5 gourdes, seule 2 se retrouvait pleine. Les 3 autres gourdes furent remplit avec l'eau du ruisseau tout en interdisant à ses hommes de les boire sans son accord.

En agissant ainsi, il avait toujours 2 gourdes dont il était sûr qu'elles étaient bonne, et les 3 autres serviraient uniquement en cas d'absolu nécessité.

Dartoil comptait également demander à son soigneur de vérifier l'état de cette eau, mais pour le moment celui-ci était bien trop occupé à soigner des blessés.

Il regarda alors autour de lui, en espérant trouver le commandant, le seigneur Faraël, ou encore un prêtre afin de prévenir de la possibilité que l'eau soit empoisonné sans pour autant en inquiéter les civils.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dartoil-t1382.ht
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Sam 24 Jan 2009 - 8:38

Je ne savais maintenant plus où je me situais, ni où pouvais bien être les autres survivants.
Suivant seulement mon companion la chauve-souris avec qui j'espèrais me conduirais vers le bon endroit.
La noirceur de la caverne rendait l'aventure de plus en plus difficile.
Je ne pouvais même pas voir à plus de quelques mètre devant moi.
Des halucinations venaient me hanter depuis la mort de la caravanes.
Nombre de fois, où je les ai vu devant moi, mais n'était rien d'autre que des rochers ou des animaux.
Je n'étais pas encore habitué à vivre dans des cavernes.
C'était la première fois à vrai direet plus jamais je n'allais remettre les pieds dans un endroit pareille.
Du moins, dès que je serais à l'air libre et que la terreur d'un endroit sombre sera décimé pour toujours.

N'ayant pas une vision dans le noir, j'avancais prudement en espérant ne pas me faire voir.
Longeant les murs et écoutant les cris de la chauve-souris qui m'indiquait le chemin.
Par chance, les chauve-souris de la place permettait de le rendre discret dans ses indications.
Bien que je me sois mélangé avec d'autre de son espèce et ai trébuché sur plusieurs roches.
Mes pieds me faisaient maintenant très mal, ainsi que ma blessure à la cheville.
Ne me permettant pas de courir avec toutes ma force et ma vitesse que j'avais auparavant.

Je suis externué de toute cette histoire sans but lucrasif et avec plein de danger.
On aurait dût m'avertir que j'aurais à me battre contre des goblins et des dragons.
Dire que ce n'était pas une légende, mais bien une réalité.
Ce doit être les nains qui les ont réveillés du sommeil que mes ancètres avaient fait endormir.
Maudit soient ces idiots qui ne pensent qu'à leurs mithrils qu'à leurs survies.
Mais bon, retrouvons notre chemin avant tout, car je n'aime pas vraiment cet endroit.
On aurait dit une taverne après que des nains y soit passer avec leurs bières.
Ils n'ont pas changés depuis notre dernière rencontre pour combattres les orcs.


Regardant autours de moi, j'en avais oublié que j'étais seul et que je ne voyais rien.
Un rire fini par trouver le fond de ma gorge, un rire que je n'avais pas eu depuis cet incident.
Je devais avoir l'air stupide de me parler seul et surtout dans cette situation.
Mais bon, personne ne pouvais me voir, du moins je le croyais.
J'aurais entendu du bruit ou une alerte venant de mon companion.
Le rire fini par devenir de plus en plus en mode peur.

Il y avait un dragon, pourquoi pas des fantômes et d'autres goblins.
Un démon et une armée de dragons m'attendaient peut-être à la sortit.
Pour empêcher la résistance de rester vivant et ainsi être dans sa légion de mort-vivants.
Pour finir devoir lui obéir et détruire son propre royaume et devenir un simple soldat sans cervelle.
Peut-être même devoir affronté mes propres amis dans une lutte à mort.
Je me demande si un démon à des moyens propres de tortures?
Non, il ne fallait pas penser à tout ca.
Surtout pas en ce moment où ma vie était sur un point critique entre la vie et la mort.
Il est bien plus simple de les croires morts et de penser pour sa survie.


Après quelques minutes, un bruit parvint enfin à mes oreilles pour me surprendre.
J'avais cru entendre des hommes et femmes discuter de sujet sans grandes importances.
Ayant cru apercevoir Dartoil qui semblait chercher quelqu'un.
Ou bien Ardent qui d'un pas décidé essayait d''avoir un peu de temps de ralaxer sans qu'on le dérange.
Et des autres seigneurs qui essayait de contempler le vide en parlant.
Tout était réel, sauf pour une chose, la dénommé Éolia était ici.
Pourtant, un mur invisible empêchait les gens de sortir et de rentrer.
Mains tremblantes, j'ai pris mon arc et je me suis cacher de dos à un rocher.
Croyant encore avoir à faire à des halucinations, j'ai pris soins de ne pas me laisser faire.
Me chuchotant pour moi-même quelques mots rassurant :

Bien essayer démon d'avoir réussi à me faire douter pendant quelques secondes
Ton plan était presque parfait, mais tu as oublié une petite choses.
Pour me faire croire que mes companions sont tous là, tu dois être puissant.
Mais, il y a une faille à ton minable plan qui sans preuve a faillit m'avoir.
Éolia ne peut pas être là, car elle n'a pu entrer à l'intérieur de la grotte.
Tu as bien beau la mettre dans un état d'inconscience pour me faire douter, ca ne marche plus.


Prenant mon arc avec précision, je me suis mit à viser tout les membres un par un.
Il devait il y avoir un illusioniste parmi tout les habitants de ce convoi.
Et j'allais le trouver ...
Revenir en haut Aller en bas
Eolia
Assassin
Assassin


Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Dim 25 Jan 2009 - 14:15

Cemendë caita anda lumbe
ramar mornion rahtala andùnessë
I mindon pàla; umbar tula
noirennar aranion. I finiri eccoitar
nan i lùme utulië nanvandaroin:
ondossë erecho atanauvar
ar hlaruvar romba lamë orontissen
Manen i romba? man tultuva te
sinda andunello, i hehtaina lië
i aryon quenen vandaner
formello tuluva, i maurê mauya së
terlelyuva i ando tieron firinion

La jeune comtesse recitait ces vers, machinalement sans vraiment y penser, puis elle descendit de nightmare, la grotte sentait mauvais, peut etre l'odeur de la sueur que degagait les soldats et les nains, surtout les nains, et l'absence d'aeration n'aidait pas à la chose, elle fit quelques pas, se faufilant entre les blessés, envers lesquels elle n'adressa pas un regard, elle trouvait stupide de se trainer des ecloppés qui ne les ralentiraient plutot qu'autre chose.
Puis son regard fut attirer par un objet brillant sur le sol, à moitié enfoncé dans la terre moite de la caverne, elle se pencha pour le ramasser et l'examina.
C'etait un anneau, elle le nettoya en le frottant contre sa cuisse, un anneau tout simple, doré, n'etant pas le genre à se parer de bijoux elle le glissa dans sa poche, peut etre pourrait il servir plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Altarian Le Pourpre
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 157
Age : 22
Classe : Assassin
Armada : aucune
Date d'inscription : 20/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Dim 25 Jan 2009 - 15:42

Dans une caverne, en expédition impériale, après des dangers mortels, aussi incroyable que ça puisse paraître, Altarian...s'ennuyait. Ca devait être le contrecoup de l'émotion...

Il se sentait inutile là dedans, inutile et las.Que faire contre ce sentiments désagréables?Oui, la seule possibilité était une occupation, si vaine soit elle.Et si elle ne l'était pas, c'était un "bonus".

Il se mit donc en quête d'une compagnie plus agréable que celle de ses soldats.Il croisa le regard de Dame Luciole, en pleine conversation animée avec le Seigneur Ardent, et s'adossa à une paroi, patientant jusqu'à la fin...
Revenir en haut Aller en bas
Ken'Tan Tamaa
Animateur en retraite


Nombre de messages : 179
Classe : Démon du Maëström
Armada : Aucune
Date d'inscription : 31/10/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: Infernal

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Lun 26 Jan 2009 - 3:33

La paranoïa....Une des lames bien affutés que portait le démon du Maëström. Il n'y avait pas de traître, il n'y en avait jamais eu. Mais le simple fait de l'avoir soupçonner avait créer de remarquables dissensions dans le groupe. C'était beau à voir....Enfin, selon son point de vue, évidemment. Les dragons avaient exactement réagi comme il l'avait souhaité. Il ne voulait pas les tuer trop vite...En plus, les dragons tuaient rarement en privilégiant la souffrance de leurs victimes...C'était exactement ce que ferait le prochain piège de Ken'Tan. Il apparut au milieu de l'épaisse salle couverte de feuillages. Parfaitement dissimulé dans les plantes, il sortit un deuxième sac très semblable au premier. N'ayez crainte, aucun autre n'avait été utilisé pour les soins de cette lancée meurtrière. Du simple boeuf, des simples tranches sanglantes de viandes de vache...Rien de si terrible...Ou....Dès que la viande toucha le sol, il y eut de minucules bruissements. Une oreille attentive aurait été incapable de savoir elle venait d'où et encore moin le voir. Avec un sourire, il activa sommairement un nouveau pentacle magique, et regagna sa salle, où il pouvait espionner à sa guise les explorateurs en utilisant une mare d'eau sombre. L'eau se brouilla puis une image se forma, alors que le démon enlevaient des reste de feuilles sur son noble habit.Tout était redevenu calme, dans le champ de plantes...Même que c'était encore plus silencieux....Pourtant, tout était toujours le même...Si on considérait que la viande avait maintenant disparue.

Dans les rangs des explorateurs, l'impatience guettait. L'impatience menait souvent à l'imprudence, disait-on. Et c'est exactement ce qui se passa.Las d'attendre, le fils de l'Empereur Pheonix envoya des éclaireurs pour traverser le champ de feuillages. Après tout, la seule sortit se trouvait au bout du champ, dans un étroit puit de pierre. Les pas des éclaireurs, expérimentés , effleuraient à peine le sol alors qu'ils débutaient leur marche (HRP : Un terrain de Football) pour atteindre l'autre extrémité. L'un d'eux avait pour nom Xerian. C'était le plus jeune des trois guetteurs, et le moin costaud, de surcroît. Mais il avait un savoir élaboré sur l'art du pistage, et avait rapidement gagné la confiance de son équipe.Il prit un bon rythme pour ne pas perdre de vue ses compagnons dans les épais feuillages. Un bruit attira son attention et il tourna vivement la tête, la main sur son épée. Hélas, à travers le flamboyant rouge des plantes, il ne voyait absolument rien. Il soupira et continua son chemin, insconscient de la multitude de paires d'oeils qui le regardait à travers les feuilles.Et ainsi alla les éclaireurs qui convergèrent rapidement. Ils avait traversés à peu près 60% quand il y eut un cri derrière eux. Ils se retournèrent vivement, leurs épées sorties. Xerian sonda une fois de plus les fougères. Rien. Absolument....Rien.Faraël leur cria encore de continuer, et fit une chose qui le hanterait bien longtemps...Il appela à faire avancer le convois dans le champ. Ce fut ainsi que les explorateurs s’enfoncèrent dans les feuilles vermeilles...

La chose se produisit peu après. Xerian et ses confrères continuaient à avancer, et la sortie était maintenant bien proche. Environ 75% de fait, estimait-il. Pris dans ses pensées, il ne remarqua pas le petit pied noir à côté du sien.....C’est alors que la créature fondit d’une vitesse incroyable sur lui.Xerian eut juste le temps de se retourner alors que la petite bête plantait sa lance dans la jambe de l’éclaireur. Xerian hurla et au désespoir leva son épée dans l’intention de frapper la chose. Mais il s’écrasa au sol en hurlant à nouveau alors qu’une autre créature plantait sa lance dans son autre jambe. Il se débattit, mais ils étaient désormais partout ; il sentit les dents voraces déchirer sa chair, alors qu’il était dévoré vivant. À ses côtés , ses cris se joignèrent à ceux des autres éclaireurs, qui, par la vue des explorateurs, étaient fauchés par une force invisible, tapie dans le champ. Les créatures restaient invisibles de la part de leurs victimes. Il s’agissait d’une race d’homme ayant muté de par les siècles. Leur peau était brunâtre, leurs yeux , noirs, et leurs mains étaient griffus de pointes effilés, tout comme leurs bouches. Ils mesuraient à peine plus hauts que les genous d’un homme normal, leur permettant de courir sans être vu. Leurs pieds arrondis, eux, leur permettaient de bouger dans les feuillages sans provoquer de bruissements. Ils étaient armés de lances très acérées, et leur tactique était simple : Transpercer les jambes, dévorer vivant ensuite. Ils étaient des centaines de ses humanoïdes à infester le champ. Ce fut la panique dans le convois. Ceux-ci avaient déjà traversé plus de la moitié du chemin ! Il était désormais impossible de reculer. Il y eut des petits cris, puis vague sembla agiter le champ, alors que tout autour d’eux une multitude de pygmées allaient se régaler...

Ken’Tan Tamaa ne put, encore une fois, retenir son rire...
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Lun 26 Jan 2009 - 6:26

L'inévitable arriva, ce fichu démon nous avais mené sur une piste piégé. Il apparût droit devant, semant autour de lui de la viande cru puis la forme disparu de nouveau. Les morceaux qui étaient au sol quelques instant auparavant n'y étaient plus... mais que c'était-il passé ? L'horreur se confirma lorsqu'un des éclaireurs, Xerian, hurla de douleur, s'écroulant sur le sol dévoré vif.

Tout ceux en état de marche avait débuté leur avancé dans cette végétation rougeâtre, seul les blessés, plus lent, n'avais pas pénétré la zone. De partout, des formes à l'apparence humaine mais grandement déformé nous assaillait, armé de lance meurtrière. Les seigneurs habitués aux combats se mirent tous dos à dos en groupe de quatre afin de n'avoir qu'un côté chacun à protéger. Je me trouva ainsi à la gauche d'Adola qui était revenu vers l'avant me rejoindre, mais je ne pouvais distinguer les deux autres personnes qui formaient notre petit groupe. Les combats faisaient rage, plusieurs soldats tombait entre les mains de ses créatures, qui devant nous dévoraient vivant nos hommes. Ces brefs instant sordides nous donnait un répit quant aux nombres qui nous assaillaient.


Adola, je suis à vos côtés, ce combat sera plus violent qu'avec les gobelins et la seule issue est droit devant, au bout de cette salle. J'ai une idée, si d'autres précisions vous viennent, dites-les.

J'éleva la voix pour être sûr que tous m'entendent, la réponse à ma requête pour nous aider grandement.

Arcanes, quelques soit votre rang et connaissances, puisez dans votre énergie pour que les éléments ralentissent ou détruisent ces bestioles. Que ceux aptes à tenir un cercle de protection se place aux endroit stratégique pour protéger les civils, les plus faibles et le fils de l'Empereur.

C'est alors que je compris que mes dagues, reçu d'un démon, m'indiquait la présence de danger provoqué par celui qui nous avait enfermé ici en provoquant notre destination sur un chemin bien précis. Lors de sa première apparition, mes lames avaient vibrées, tout comme quelques instant avant cette deuxième venue. Si nous sortons vivant de ce calvaire, j'aurai les moyens de prévenir d'un éventuel danger. Mais pour le moment, les lames transperçaient les corps noirs qui s'empilaient au sol et servant de repas à leurs semblables affamés.

Soudain, l'inévitable, je reçois une lance dans la cuisse. Mon seul réfléxe est d'abattre le coupable puis de l'autre main prendre appui sur celui qui était à ma droite, qui était-ce ? je ne pouvais y penser, la douleur était atroce. De l'autre main, je continuai de repousser l'ennemi, conscient que je pouvais nuire au seigneur à ma droite par mon appui sur son épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Luciole



Nombre de messages : 129
Classe : Assassin de l'Ombre
Date d'inscription : 05/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Lun 26 Jan 2009 - 10:00

Luciole fut agacée d'être dérangée dans sa discution !
poussa ardent doucement en arrière, mort il serais moin orgeuilleux.
Puis regarda altarian pas loin de la... hésitante mais n'avais plus vraiment le choix.
Passant a côté de celui ci elle posa sa main sur son épaule


"J'aurai été fiers de combattre avec toi"

alla vers son cheval et prit quelque chose dans la poche.
Ses paroles était étrange, comtait elle se sacrifier ?
allait elle mourir...


"que gachis"

Une gourde de sang, elle revint vers l'avant

"si ce démon veux jouez au apprentit éleveur de monstre ..."

elle se mit un peu sur le côté, dessina sur le sol un symbole avec le sang.
Incanta une formule qu'elle devait connaitre par coeur maintenant et versa
de son propre sang dans le dessin...
avec cette quantité de sang une disaine de bestiole sortit de l'ombre de la grotte.
Sa affaiblis luciole qui mit un genoux a terre


"Mes petits... plongé dans ce caveux rougeâtre de feuille et débarassé nous de ces saleté"

Les créatures grimpairent au mur, au parois de la grotte pour arriver au dessus et deux foncairent sur ceux qui dévorait le pauvre éclaireur.
Les autres guêttait, si l'un des monstres se risquait a sortir il se retrouvait assaillit de ces mini vampire vorace.
Bien qu'ils ne soit pas plus grand qu'un chaton, ce créature était aussi féroce et affamée que celle sous les plantes !


Luciole se releva et tanta d'en recréer...
mais sa demandais beaucoup d'effort, beaucoup d'énergie...
Elle n'était pas aussi puissante que le démon loin de la !
Fermant les yeux elle continua mais après cinq de plus elle tomba au sol
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/luciole-lueur-du
Eolia
Assassin
Assassin


Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Lun 26 Jan 2009 - 15:36

un cri la tira de sa reverie, un cri humain, elle porta la main sur sa dague, machinalement sans savoir qu'elles creatures affronter.

Les hommes hurlaient de douleurs avant de tomber, comme happer par le sol. Les creatures étaient petites mais feroces et rapident comme un poisson, elles étaient dans leur habitat ce qui leur donnait un tres net avantage.

Elle vit Luciole incanter des creatures avant de tomber à bout de forces, Eolia se precipita vers elle pour ne pas qu'elle finisse en repas.
Elle fit rapidemant un sort de feu, une colone les entoura emportant quelques pîgmés avec elle et degageant le terrain autour des deux vampires, mais la jeune comtesse étant faible, le sort ne dura que quelques secondes.

Les herbes étaient brulées autour d'elles, ce qui leur permettait de voir arriver leurs ennemis, au moins elles seraient à egalité sur ce plan, les creatures de Luciole remplissaient leur tàche avec brio, mais le temps était compté.

Le demon jouait avec eux et il le faisait à la perfection, etait ce l'ultime étape de son jeu maccabre? pensait il que l'on pourrait s'en sortir?
Autant de questions sans reponses qui pour l'instant trottaient dans l'esprit de la jeune comtesse...
Revenir en haut Aller en bas
Yorg
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 167
Age : 23
Classe : Assassin
Armada : Corporation de l'Ombre
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Lun 26 Jan 2009 - 18:41

Yorg, qui attendait le retour des éclaireurs entendit un bruit d'agonie inhumain. Il se retourna et vit tous ses compères blancs comme des linges. des grognements se firent entendre et c'est ainsi que, en plein devant la sortie, une horde d'humanoïdes sortirent des brousailles, le sang dégoulinant de leurs bouches. Yorg prit sans réfléchir une dague dans chaque main. Chaqune de ses dagues dégoulinait de poison. Il se retournat pour venir aux ordres et il vit alors que Luciole, une ancienne amie de la corporation avait déjà invoqué une dizaine de petits vampires. Puis, prise de fatigue, Luciole tomba, un genoux à terre. Eolia avait aussi incanté un sort qui se dissipat rapidement. Yorg alla vers les deux comptesses tandis qu'elles essayer d'invoquer d'autre sorts. Il leurs dit:

- Ne Vous-fatiguez pas de trop, Ô Comptesses. Vous auraient largement le temps d'invoquer d'autres sorts plus tard car se combat promet d'être long. Je vous serais grès, si cela ne Vous dérange pas, de m'apprendre ( de retour à la corporation ) le secret pour invoquer Vos créatures et cette colonne de feu...

Mais, après un moment de réflexion, la comptesse se remit à invoquer d'autres créatures. Puis, cette fois, elle tombat à terre. Yorg la souleva et alla au pas de cource vers les civils. Il revint et fît de meme avec Eolia.

-Toi! Donne les soins qu'il faut à Ces deux femmes et faites les se repauser.

Puis il partit voir Adola et dit :

-Ô chef... la Comptesse Luciole est tombé dans les pommes après avoir invoqués les créatures. Une fois de plus, noble Chef, je suis à vos ordres pleins et entiers.
Puis se tournant vers les soldats:

-Soldats de l'empire! Vous avez prétez serment! venez vous battre à nos côtés! Je veut 1/4 des soldats avec les civils! le reste en 1° ligne!!!!

Et, se retournant vers Adola:

-Enfin... si cela vous convient, Ô ami de toujours.


Dernière édition par Yorg le Mar 27 Jan 2009 - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ardent



Nombre de messages : 1034
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 26/03/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
4/10  (4/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Lun 26 Jan 2009 - 19:10

Ardent s’était rapidement calmé, car ses forces lui revenaient, sans doute pour pas longtemps mais il connaissait suffisamment son état pour en profiter au maximum. Il remplaça l’émotion destructrice par un semblant de sentiment de culpabilité, car la situation dans laquelle se trouvaient les membres de l’expédition était assez précaire pour qu’il ne puisse céder à ses sentiments. Vint alors Faraël, qui, en étant le plus haut gradé de sa corporation présent, devait faire office de confident et d’adjoint lors des épreuves qui s’opposaient à eux, bien qu’Ardent l’eut un peu laissé de coté lors de la première partie du voyage. Il semblait que le jeune homme, bien que celui-ci n’ait jamais eu le loisir de profiter de son enfance, car il avait vieilli prématurément, avait hérité de toutes les qualités de son père, de son talent d’orateur à celui de maître pour déchiffrer les émotions d’autrui. Il n’avait toutefois pas encore égalé le niveau de son père en la matière du combat, mais cela devait venir. Le commandant se jura de passer un peu de temps avec son lieutenant plus tard… L’héritier impérial le lança dans un dialogue auquel il n’était pas préparé, et il ne put que rire. Une fois son hilarité terminée, il répondit au mieux à son ami :

Faraël, Faraël... Je te prie de m’excuser pour ce que j’ai fait, il est vrai que j’ai ainsi pu créer de la distension dans notre groupe, et c’était une des pires erreurs de tactiques que j’aie faite depuis longtemps. Il est vrai que j’aurais du garder mon sang froid, mais j’ai déjà juré à Sorenssen que je ne laisserai plus personne ternir mon honneur… Entre deux chemins, tu dois choisir le moins pire, ou dans mon cas, celui qui te laissera le moins de remords lorsque ton chemin dans ta vie sera terminé. J’espère que tu me comprendras. Pour ce qui est de ma rage, sache mon cher ami, c’est elle qui m’a maintenue en vie, et c’est avec elle que je me bat. Cependant, j’ai perdu mon contrôle sur celle-ci, et c’est cela qui m’a fait agir de cette façon.

Dès qu’il eut terminé sa phrase, Le reste du groupe revint vers lui. La première à arriver fut celle qui l’avait offensé, mais le commandant, suite à son petit dialogue avec son ami, ne se sentait pas en état de continuer une guerre verbale encore longtemps. Il allait s’excuser, quand la vampire prit les devant en s’excusant elle-même. Cela surprit le chevalier, bien que personne ne puisse déchiffrer son expression assez bien pour en déceler de la surprise. Une fois que la comtesse eut terminé son discours, Ardent dit à son tour :

Ne prenez pas en compte ce que j’ai dit et fait tout à l’heure. J’était hors de moi, car voyez vous, je suis un fervent croyant du dieu de l’honneur, et l’entacher ainsi m’a fait perdre tout mon contrôle. J’espère que vous oublierez ces actions pour que l’on se rencontre à nouveaux dans des jours meilleurs, pour que l’on puisse discuter enfin normalement, autour d’un bon feu, si un jour on peut sortir de ces maudites cavernes…

Vint ensuit le prêtre nain, qui s’interposa en parlant dans des termes totalement inconnus pour le commandant. Cependant, lorsque l’homme voulait poser quelques questions au nain, notamment si sa guérison serait rapide, le spadassins prit la parole et expliqua sont point de vue, et sa manière de penser à propos du problème présent. Le commandant acquiesça avec les paroles du spadassin, mais il n’avait rien à y rajouter sinon un petit remerciement, donc il voulut se tourner vers le nain pour lui poser quelques question, lorsqu’un cri humain attira son attention. C’était le même cri que poussait des hommes lorsqu’ils se faisaient dévorer par des loups, sauf qu’aucun de ses canins aurait pu survivre longtemps dans ces grottes. Alors qu’il se posait encore la question quant à l’identité de leurs adversaires, ceux-ci s’élancèrent sur eux à une vitesse folle.

Rapidement des groupes de quatre avaient été formés, dos à dos pour survivre à l’encerclement, mais dans la cohue il n’avait pu voir avec qui il combattait. Il n’avait pas eu le temps de remettre son armure, donc il était presque sans protection. Dessinant de larges lignes avec son sabre, Il se jura de ne pas perdre cette bataille. Il voyait l’action des invocations sur les créatures, mais malheureusement leur petit nombre et leur manque de tactiques les conduirait à leurs pertes face à des centaines d’adversaires. Étonnamment, ils bénéficiaient d’instants de répit, car à la manière de carnivores affamés, ils reculaient souvent avec les cadavres de leurs congénères pour les dévorer. Ces instants permettaient des périodes assez longues pour permettre un court dialogue, et le commandant en profitait pour installer rapidement les pièces de son armure, en commençant par le bas. Il sentait ses forces revenir à chaque coup, car il ressentait le plaisir d’être utile et de remplir sa mission, celle de protéger le convoi avec sa vie.

Voyant Yorg faire des allées et venues lors de périodes de répit, il réussit à comprendre ce qu’il disait. Ne voulant pas déconcentrer le spadassins dans cette épreuve qui s’annonçait difficile, il répondit lui-même aux questions du jeune membre de l’ombre.


Yorg, ce n’est pas le temps de parler! Les ordres son plutôt clairs, lorsqu’il reviendrons, tu essayeras d’en tuer le plus possible, tout en protégeant un des cotés d’un groupe de quatre personnes. Je m’occupe des civils, mes soldats sont tous parmi eux, et il semblerait que ces créatures ne quittent pas la zone des plantes rouges. Les civils sont hors portés pour l’instant… Maintenant bat-toi!

Celui-ci pouvait ne pas avoir reconnu celui qui parlait, donc il défit rapidement son bandage, ce qui laissait voir une chair noirâtre mais qui facile à identifier. Il se tourna ensuite vers les soldats qui commençaient à affluer vers la mort si ils se préparaient à un combat ordinaire. Il leur cria :

Soldats de l’empire! Formez des groupes de huit et avancez lentement vers nos positions. Protégez vous le plus possible, et ne vous déplacez que lorsqu’ils cessent d’attaquer. Utilisez vos boucliers pour protéger vous jambes, car elles seront une cible facile pour eux.
Il pointa son visage.
Soldats, J’ai été blessé lors du souffle du dragon, mais je me porte au devant du danger. Qui sera assez brave pour me suivre dans la victoire?

Un cri combatif retentit dans la caverne, suivit par les cris de guerres des différentes unités de combat qui s’avançaient vers eux. Leurs cris semblèrent déstabiliser les pygmées pendant un instant, mais ils revinrent encore plus féroce qu’avant. Le commandant espéra que personne ne serait assez fou pour s’avancer seul vers eux, car cela signifierait son arrêt de mort.
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Lun 26 Jan 2009 - 21:18

Comme nous l’avions craint nous étions tombés dans le piège du démon. Il avait fait en sorte que de petites créatures nous attaquent. Elles n’étaient pas vraiment organisées mais leur lance était aussi efficace que leurs dents aiguisées. Ils n’attaquaient pas vagues successives, nous les repoussions mais ils étaient en surnombre là encore. Leur petite taille les rendaient difficiles à combattre et attaquaient en priorité nos jambes empêchant ainsi les blessés de pouvoir avancé plus. Je ne savais pas ce que j’étais, jamais dans ma vie je n’avais rencontré pareil créature. Si nous en sortions vivant il faudrait que l’on en ramène pour que les scientifiques les étudient. Mais ce n’était pas encore l’heure de s’émerveiller devant cette découverte qui voulait qu’on leur serve de repas.

Déjà des consignes avaient été donné par Babka et par Ardent.

Je sortie mon épée et pris le bouclier qui était attaché dans mon dos. Je n’étais pas à l’aise avec ce dernier mais il me permettait de combattre en protégeant mes jambes car bien que mes bottes étaient en cuir épais les dents de ces créatures paraissaient aussi affutées que celle de ma lame et ce n’était pas peu dire.
Je me mis dos à Babka afin de combattre, je protégeais ses arrières tandis qu’il protégeait les miens. C’était le plus sûr moyen de rester en vie quand l’on était éloigné du reste du groupe qui lui aussi formait un cercle comme l’ordre avait été donné. Je me réjouissais d’être avec des hommes aussi valeureux et courageux.


N’ayez aucune pitié pour ces monstres car ils n’en auront pas pour vous.


Je redoublai mes coups et essayant d’être à la fois précis et rapide. Mais leur petite taille rendait la tâche aisée. De plus nous étions à l’avant là où ces petits monstres attaquaient en priorités. Pourquoi ? Peut être que le démon les avaient conditionnés pour attaquer les meneurs ou bien peut être protégeaient-ils quelques choses ? Peut être la sortie ? Dans ce cas ça serait merveilleux.
Mais la question n’était pas là car notre espérance de vie était très courte en ce moment et de nombreux soldats tombaient. Je vis au loin des membres de l’Ombre qui combattaient avec fougue tandis que mes cavaliers qui étaient à pieds et donc moins à l’aise se livraient à un véritable corps à corps avec l’ennemi.


Je pense qu’il faut faire en avançant mais en formant un seul bloc étanche car cette viande qui a été lancé doit les attirer mais je ne sais par quel prodige. Mais avant cela nous devons rejoindre le reste du groupe.

Je vis que Babka avait été touché à la jambe, il aurait probablement du mal à avancer rapidement tout en combattant. Je vis alors qu’Ardent avait repris du poil de la bête et qu’il dirigeait les troupes. Il ne fallait pas reculer car ça aurait été un signe de faiblesse donné à notre ennemi. Il ne restait plus qu’une solution, puisque nous ne pouvions rejoindre le reste de l’expédition, c’était au reste de l’expédition de venir à nous.

Ardent faite avancer les hommes jusqu’à nous ensuite nous continuerons à avancer vers la sortie de cette salle.

Mais que font les Arcanes, on a besoin de leur protection
.

Je continuais à porter des coups avec mon épée à la main droite tandis que mon bouclier me protégeait de leur attaque mais pour combien de temps car ce n’était pas une grosse protection surtout au fut des combats qu’ils avaient connus face aux gobelins.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Lun 26 Jan 2009 - 22:43

De minuscules mais féroces créatures avient attaqués les éclaireurs, bientôt des cris d'horeur pure s'élevèrent du champ.


Par les 12 ! Que Brak nous veille ! Sorenssen garde nous de la peur ! Folanis guide nous dans les funestes champs ! Adrien ! Rappelle tes mortels serviteurs ! Que Bronek nous sois favorable ! Hassar abreuve nos coeurs de ta fureur ! Qu'Orfange soit clément et que Kandérak nous rende Infléxibles !


IMPERIAUX ! AUX ARMES !

Suivant son inspiration, le prêtre souffla dans une conque que lui passait l'un de ses nains.
Revenir en haut Aller en bas
Eliastofar



Nombre de messages : 43
Classe : Nécromancien
Armada : Compagnie des Renégats
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Mar 27 Jan 2009 - 7:20

Eliastofar était resté à l’Arrière garde. Il avait été blessé dans les combats et guérissait déjà à une impressionnante vitesse. Il parcourait la foule de gens, certain paniqué, d’autres sereins. Il croisa une femme complètement hystérique et lui intima de se calmer, qu’elle ne faisait qu’empirer les choses. Lorsqu’elle se tue enfin, Eliastofar perçu un sentiment de détresse au creux de son ventre et su exactement ce qui était en train de se produire.

Malgré ses avertissements, Lailah avait trouvé le tour de se mettre dans une situation fâcheuse. Ignorant son épaule qui le faisait toujours autant souffrir, il entreprit de se diriger vers l’émission du silencieux signal. Lorsqu’il arriva non loin, un spectacle des plus amusant se déroulait devant ses yeux. Une horde de petits hommes déferlait sur les troupes de l’empire.

Si Mogoth y était pour quelque chose, il faudrait le féliciter pour ses brillantes performances. Seul hic à cette scène de plus amusante, Lailah était elle aussi aux prises avec ces petits hommes. De nombreuse blessure tachait ses vêtements et elle était visiblement sur le bord d’y rester. N’écoutant que son amour pour cette femme si incroyable. Il bondit dans la mêlée, se frayant tant bien que mal un chemin dans la marée de petit hommes, évitant quelques lances et mâchoire mais récoltant inévitablement plusieurs blessures au cours du processus.

Alors que Lailah tombait et que les premiers pygmée lui sautait déjà dessus pour la dévorer, Elias envoya sans même y penser un rayon mortel vers le plus proche, forçant les autres à reculer pour un moment afin de ne pas subir le même sort que leur défunt camarade. Il la prit dans ses bras et regarda autour de lui. Comme d’habitude, personne ne prêtait vraiment attention a ce qu’il faisait alors il réussit à se faire un chemin jusqu’à un petit îlot de paix que des gardes tentait de garder au péril de leurs vies.

Dans cet îlot, il régnait un étrange silence, comme si tout se qui se déroulait autour d’eux n’existait plus. Lailah se mourrait de seconde en seconde et déjà, on pouvait voir un bout de doigt commencer à s’effriter. Ne perdant pas une seconde, il déchira sa veste et d’un croc fit une longue entaille dans son poignet. Le portant au visage de sa chérie il lui murmura à l’oreille.


Je t’aime mon amour. Tu as sue réveiller en moi l’amour que je croyais perdu à jamais. J’ai juré de te protéger au péril de ma vie et c’est ce que je m’apprête à faire. Allez boit mon amour. Puisse mon sacrifice te sauver la vie et la mienne en même temps. Puisse-tu encore vivre des siècle durant et surtout, ne m’oublie jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Mar 27 Jan 2009 - 11:29

Faraël et Lailah discutaient en observant ce que pourrait être ces plantes au feuillage rouge que l’ordre d’avancer était lancé et ils suivirent la tête du convoi. La Comtesse sursauta quand un cri humain les alerta aux aguets mais c’était trop tard. Ils avaient marché plus de la moitié si non le trois-quarts de la zone et des petites créatures armées de lance et usant de leur mâchoire acérées les encerclaient et se jetèrent sur eux. La vampire se démenait et secouait ses jambes comme elle pouvait pour se dégager mais en vin. Faraël était au coté de Ardent qui donnait ses ordre et cherchait à protéger de sa propre vie le fils de l’Empereur et les autres seigneurs et combattants l’aidaient dans cette quête vers la survie de tous et chacun.

La belle vampirique perdit pieds en se débattant et tomba au sol, les vilaines et immondes petites créatures commençaient leur festin de chaire morte sur elle, le sang souillait ses vêtements et des déchirures d’étoffes se faisaient entendre et la pauvre ruait de coups de pieds et de coups de poings, n’avait eu guère le temps de sortir son bâton ‘’ La Velue ‘’ pour l’utiliser.

Eliastofar, son compagnon et garde du corps arriva en trompe comme si il avait survolé le trois-quarts de la salle, il envoya sans même y penser un rayon mortel vers le plus proche de la pauvre Comtesse, tuant les agresseurs le plus affamés, forçant les autres à reculer pour un moment afin de ne pas subir le même sort que leurs défunts camarades. Comme un héro, un sauveur au sang froid, il la prit dans ses bras, sa toute belle et regarda autour de lui. Comme d’habitude, personne ne prêtait vraiment attention a ce qu’il faisait alors il réussit à se faire un chemin jusqu’à un petit îlot de paix que des gardes tentait de garder au péril de leurs vies.

Dans cet îlot, il régnait un étrange silence, comme si tout se qui se déroulait autour d’eux n’existait plus. Lailah se mourrait de seconde en seconde et déjà, on pouvait voir qu’elle disparaissait de ses extrémités, tombant et retournant en poussière. Ne perdant pas une seconde, il déchira sa veste et d’un croc fit une longue entaille dans son poignet. Le portant au visage de sa chérie il lui murmura à l’oreille des mots d’amours et de désespoir de peur de ne pouvoir la sauver, la suppliant de boire sa source de vie, de le vider de tout son sang pure, il se sacrifiait par amour pour elle. Il disparut dans ses bras, en un seul souffle et se dispersant sur Lailah et tout autour. Le sang de l’aimant coulerait à jamais dans ses propres veines, lui redonnant force et pouvoir grandissant. Pas de temps pour les larmes mais le sang rougissait maintenant son regard en furie et elle se releva bien droite et rageait de colère car une grande perte subissait son Armada avec la disparition du Compte de Serdaran et Mogoth recevrait son du pour bientôt, elle serrait les poings et maudissait ce fou qui avait orchestré toute cette machination monstrueuse.

Lailah incanta en un appelle strident, hurlant des paroles dans son langage magique et du sol un monticule d’os pris forme et donna vie à un dragon sans chaire, un squelette mort-vivant, un dragon d’os. Elle se issa sur cette gigantesque monture et jeta un regard autour pour voir si celui qu’elle avait fait une proposition aurait changé d’avis et voudrait de son aide pour terminer de traverser ce qui était devenu une marre de sang d’où immergeait des restes de corps démembrés et dépourvu de sa chair.

Il était là, le visage à découvert, montrant son visage à demi calciné et boursouflé, portant son armure et essayant de terminer de le fixer et combattant à la fois et hurlant des ordres aux combattants. Lailah hurla son nom, l’interpelant en lui fesant signe de monter avec elle Mais il semblait vouloir autre chose.


-Sir Ardent?

Il lui faisait un geste avec des yeux sévères, lui rappelant sa mission première qui était de protéger l’Empereur et sa descendance proche. Elle hocha de la tête en signe de complicité et attrapa le Sir par le collet et le fit prendre place derrière elle pour avancer en toute sécurité vers la fin de cette tragique traversé de feuillage rouge maintenant taché du sang des valeureux disparus du convoi.


Dernière édition par Lailah le Mer 28 Jan 2009 - 22:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yorg
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 167
Age : 23
Classe : Assassin
Armada : Corporation de l'Ombre
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Mar 27 Jan 2009 - 17:30

Yorg fût intercepté dans les allé et retours qu'il effectué par un homme étrange qui lui dit :
Citation :
-Yorg, ce n’est pas le temps de parler! Les ordres son plutôt clairs, lorsqu’il reviendrons, tu essayeras d’en tuer le plus possible, tout en protégeant un des cotés d’un groupe de quatre personnes. Je m’occupe des civils, mes soldats sont tous parmi eux, et il semblerait que ces créatures ne quittent pas la zone des plantes rouges. Les civils sont hors portés pour l’instant… Maintenant bat-toi!

L'homme avait sortit son bandeau et Yorg reconnut Arden, son vieil ami...

-Il en serat fait selon vos ordres, Ô puissant seigneur.

Il s'exécuta, se mettant avec 3 jeunes soldats et, dos à dos, ils faisaient face aux monstres. Il avait sortit ses deux dagues et il se battait comme un diable pour essayer de maintenir à vie son groupe: Cette tactique de se mettre à 4 dos à dos est bien mais, si un membre tombe, c'est la fin du groupe.
Les créatures avaient des longues lances tranchantes qu'ils lançaient vers les jambes des membres de l'expédition. Le combat était rude et aussi très long. Yorg attaquait les monstres mais il ne leur fit aucun cadeau, attaquant la tête ou les organes vitaux.
Commant allait se finir se combat??? mystère...
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Mar 27 Jan 2009 - 21:07

Je commentcais à viser chaque personne du convoi pour savoir qui tuer.
Il fallait que je tue une personne qui aurais les talents requis pour m'avoir.
Une personne qui était encore frais et dispo pour venir me tuer.
Même un mort-vivant pouvait être dangereux, surtout s'il y avait une arme.
Mon choix fit soudain son apparition, messire Dartoil.
Il me fallait le toucher à la tête du premier coup, chose facile puisque j'avais l'avantage de la surprise.
Décochant ma flèche, je me remerciais de ce coup assez extraordinaire.
Souriant de plus belle en pensant qu'il allait pouvoir mourir sans malédiction.
Il y a une chose que je n'avais pas prévu...

Un obstacle vint se mettre au travers de ma flèche et de de ma cible.
Un homme plante vint se mettre devant ma flèche, même s'il ne s'en doutait pas.
Le tuant du même coup avec une flèche dans le cou.
Je me suis abrité avant d'entendre des bruits et des cris de surprises et de peurs.
Les hommes végétaux attaquaient le convoi et tout les gens qui s'y trouvaient.
A ma grande surprise de voir des plantes dans ce secteur de la terre.
Sûrement un autre coup de se maudit démon.
Mais pourquoi détruire son armé de mort-vivant?
J'avais dût me tromper depuis le début pour en arriver là.
Maintenant, ca me prenait un moyen de les aider.
Comment était la question...

Peut-être que si j'utilise encore la magie des druides.
Puisque se sont des plantes, ils devraient être affectés.
Mais le problème est qu'ils sont aussi des humanoîdes.
Si je ne peux pas changer leurs facon de se battre, changeons le décor.
Je suis sur que cette pièce pourrait m'être utile, surtout le sol.
De la terre et un peu de roche... J'avais le sort idéal, mais pas pour aussi gros.
Les symboles allaient encore me sauver la mise une autre fois.


J'ai pris une plume et de l'encre rapidement de mon sac à dos.
Et commencer à tracer un symbole devant moi et sur quatres de mes flèches.
Ensuite, je me suis précipité derrière les ennemis, quand même assez loin.
Une cinquantaine de mètres pour être plus précis dans mes calculs.
Tirant une flèche dans chaque coins de la pièce pour former un rectangle avec le sol.
Un rectangle de 20 mètres pouvait être bien, surtout pour les imprévus.
Et prenant une flèche, j'ai tiré sur une de ces créatures pour attirer leurs attentions.
Les autres pourraient me trouver fou, mais bon, je m'en foutais de se qu'ils pensaient de mon plan.
La créature me voyant, me chargea avec d'autre de ses compères libérant un peu l'espace de terrain.
Moins de créatures à affronter de leurs part et plus pour moi.
J'avais peut-être viser un peu trop gros pour un expérience de cet envergure.

HÉÉÉÉ OHHHH, venez donc un peu ici pour voir si vous pouvez m'attraper et me manger.
Bien que se soit un peu dégoutant de les manger cru.
Bah si c'est votre facon, vous allez mourir, mais pas de mes mains.
J'espère que vous comprenez un peu ce qui va se passer.


Je regardais mes compagnions se battrent ainsi que les ennemis me charger...
Revenir en haut Aller en bas
Dartoil
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 149
Classe : Paladin
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 20/06/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Mer 28 Jan 2009 - 1:26

Le groupe avait entreprit de traverser les plantes rougeâtre. Comme depuis le début, Dartoil avait avancé avec ses hommes afin d'éviter que l'un d'entre eux ne s'en prenne à un elfe noir du convois.

Un sifflement, suivit d'un poids lourd tombant au sol fît tourner la tête du Célestial. L'homme plante abattu d'une flèche n'était pas visible dans ces plantes.

Dartoil n'avait de toute façon pas eu le temps de s'attarder sur se bruit quand un autre se fît entendre dans une autre direction. Un des éclaireurs venait d'être la première victime de se nouveau plan diabolique du démon.

Le terrain donnait un énorme avantage à ces créatures, elles pouvaient se déplacer sans se faire repérer attaquant directement les jambes.

La plupart des hommes piégés dans ses plantes avait formé des groupe de 4. Dartoil utilisa une autre méthode.

Lui et ses 5 hommes venaient de s'envoler, rangeant leurs épées dans leur fourreau et prenant une lance. Pour chacun des guerriers Célestiaux, une lance était attaché dans leur dos. Celle-ci était peu visible, en grande partie cachée par leurs ailes.

Il donna rapidement les consignes, le guérisseur devait aider les blessés avant qu'il ne soit trop tard afin de les transporter hors de ses plantes.

Les 4 guerriers avaient 2 consignes. La principal était de seconder le guérisseur si celui-ci se retrouvait débordé. Pour le reste du temps, ils devaient attaquer les créatures avec leurs lance tout en restant dans les airs.

Pour repérer l'ennemie, ils avaient 2 possibilités. Soit observer le moindre mouvement des plantes, soit attaquer les ennemies qui s'en prendrait à des membres du convois.

Dartoil cria afin que tous les combattants puissent l'entendre.

Si vous êtes blessé et dans l'impossibilité de continuer le combat, appelé un Célestial afin qu'il vous transporte en lieu sûr !


Puis se retournant vers ses hommes il leurs dit.

Pour la mission de secourisme, vous devrez aider tous ceux du convois qui en auront besoin, même si c'est un elfe noir. Mettez de coté nos rancunes, pour le moment nous avons tous un seul et unique objectif en commun, sortir vivant de se piège ! Vous m'avez bien compris?

Dartoil avait été ferme dans ses paroles, et ses hommes s'exécutèrent.

Alors qu'il comptait s'attribuer les même missions que ses guerriers, il vit l'elfe Farlen Farden qui venait d'attirer de nombreuses créatures vers lui.

Soit il était suicidaire, soit il avait un plan, quoi qu'il en soit Dartoil préféra se diriger vers lui. Grâce à ses ailes, il se retrouva rapidement à ses cotés, voyant les créatures foncer vers eux.

S'il était suicidaire, ses ailes aurait peut être le temps de les sauver tous les 2. S'il avait un plan, sa lance lui permettrait peut être d'éliminer les quelques créatures qui passerait à travers.

Dartoil se tenait prêt aux 2 éventualités, sans dire un mot à l'elfe, ne sachant pas ses intentions, il fixait attentivement la progression des créatures.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dartoil-t1382.ht
Mogoth



Nombre de messages : 230
Age : 50
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
9/10  (9/10)
Race: Infernal

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Mer 28 Jan 2009 - 5:56

Dans un coin reculé de la salle une brèche s'ouvrit dans le sol, dégageant une chaleur intense qui brûla les feuilles rouges environnante. Lentement une ombre noire surgit de cette ouverture, une forme flou semblait commencer à bouger, dans un sens puis dans l'autre comme si elle cherchait quelque chose ou quelqu'un. Doucement elle parcouru les âmes du convoi, scrutant chacun d'eux puis passant son chemin. Elle s'arrêta devant Lailah qui était sur son dragon d'os, ce qui lui donnait la hauteur requise pour éviter les Pygmées et passer son chemin. Les pattes de l'invocation écrasait sans mal l'adversaire à chacun de ses pas, nul doute que cela aiderait l'expédition. L'ombre toucha le front de la Comtesse qui frissonna. Un murmure se fit entendre, elle pu reconnaître la voix de Mogoth.

Quitte cet endroit dès que possible.
Avec ta cousine puisque tu tiens à sa vie.
Mais sans toutes ces autres âmes inutile.
Ta vie en dépend, les Enfers vont frapper.

Soudainement, l'Ombre recula jusqu'à son point d'entrée sur les lieux, prenant une forme plus distincte. Les pygmées, heureux d'avoir une nouvelle cible se précipite sur lui. Malheur à eux, car il ne s'agit que d'un leurre pour les carboniser par le feu de l'Abysse, source de cette créature envoyé par l'Infernal Mogoth en tant que messager. Certes il aura aider cette expédition en éliminant de nombreuses créatures, mais tel était son but. Il ne pouvait permettre qu'un autre démon lui vole la vedette en cet empire. Il en revenait à lui seul de causer la perte de Kalamaï. Un duel était à prévoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Aujourd'hui à 17:16

Revenir en haut Aller en bas
 

Expédition impériale des Terres Nordiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Colonie du Nord-