AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Expédition impériale des Terres Nordiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Faraël
Empereur de Kalamaï
Empereur de Kalamaï


Nombre de messages : 659
Classe : Paladin de l'Honneur
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 31/05/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Mer 28 Jan 2009 - 6:27

Toute sa vie. Toute sa vie il regretterait d’avoir incité le convoi à s’engager dans ces plantes. Les éclaireurs étaient réduits en chaire à pâté et les membres de l’expédition étaient maintenant entourés. Perdus dans la jungle de plantes, ils ne pouvaient voir leur ennemi avant qu’il ne fut sur eux. Certains avaient déjà été mangés, d’autres se défendaient comme ils le pouvaient.

Faraël jeta un regard d’espoir au bout de la caverne ou se distinguait l’entrée d’un tunnel plus large que la précédente galerie, la sortie ?

Le commandant ordonna de se mettre en groupe de 8, ce qu’il fit et se plaça avec des soldats de la compagnie ardente. Avec horreur il constata la manœuvre des créatures courbées.


- Nous sommes encerclés !


Il cria ces mots et eu à peine le temps d’esquiver un de ces monstres qui lui sautait dessus, sa gueule dévoilant une dentition inimaginable, qu’un savant aurait pu comparer avec celle d’un requin des eaux chaudes d’Outre-Mer. Il roula sur le côté, et trancha la tête de la créature. Il se redressa et fit face à la vague de petit monstres démoniaques, des pygmées, cachés dans les feuillages sautant sur eux au moment les moins inattendus, il en frappa un à la tête, lui cassant le coup et transperça un autre de son épée. Beaucoup avaient été abattus, mais il ne pouvait évaluer leur nombre dans les feuillages épais. Une des bêtes lui sauta au visage et mordit, il se débattit et sentit du sang lui couler sur les joues. Il donna un coup désespéré pour le chasser alors que la lance d’un autre s’enfonçait dans sa jambe. Il avait maintenant de la difficulté à distinguer le propre sang qui coulait dans ses yeux de celui des feuilles rouges autour d’eux. Il senti des petites jambes en masse passer sur son corps pour attaquer le reste du groupe et hurla de douleur quand des dents pointus percèrent la chair de sa cuisse. Il allait passer à la curée s’il ne faisait rien …

- Élu ! Toi qui a sauvé Ardent …. Sauve-moi ….

Il s’adressait ainsi à Dartoil, inconsciemment, car son père lui avait parlé du jeune paladin qui avait aidé Ardent dans son pèlerinage et aider à sauver son âme … Maintenant il appelait ce célestial, qui semblait avoir été presque attendu par son père, mais déjà il perdit conscience, au milieu du carnage, des cris de douleurs de ses compagnons et des grincements aiguës des pygmées heureux du festin qui leur était offert.
Revenir en haut Aller en bas
Ardent



Nombre de messages : 1034
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 26/03/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
4/10  (4/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Mer 28 Jan 2009 - 8:05

Le combat faisait rage… Les attaques éclairs se multiplièrent, et l’avancée des troupes se faisait lentement car les pygmées se battaient férocement, mais seuls les vétérans avaient survécus à la précédente attaque des gobelins contre l’expédition, et l’avancée ne fut caractérisée par de légères blessures seulement. Cependant, ils étaient trop peu nombreux pour couvrir tout le terrain, donc la moitié des soldats restèrent auprès des villageois pour leur assurer défense. Après les premières frayeurs, certains civils se mêlèrent à l’action, prenant une pièce d’équipement ici et là, et ils frappaient avec leurs armes trouvées sur ceux qui tentaient de venir goûter à leurs familles. Quelques uns parmi eux semblaient bien se débrouiller, tandis que d’autres furent repoussés des combats car ils nuisaient plus que d’autre chose.

Ardent, quant à lui, commençait à se fatiguer. Les créatures semblaient innombrables. Son unité avait du se déplacer à quelques reprises, car les cadavres des pygmées nuisaient leurs déplacements et leurs mouvement. Finalement, les groupes armés les avaient rejoint, et Ardent se retrouva mêlé à une des troupes de huit. Il exhortait toujours les troupes à faire leur possible, et celles-ci combattaient de plus en plus vigoureusement pour rester dans l’estime du commandant. Frappant d’estoc et de taille, il utilisait son sabre de manière à ce que son bras fatigue le plus lentement possible.

Les groupes étaient composés de huit hommes pour deux notions de stratégies élémentaires : la défense des quatre cotés, et la possibilité de se replier légèrement en retrait pour se repose. C’était justement lors d’une de ces périodes de répit de son équipier qu’une gigantesque ombre s’avança vers lui. Le soldat au repos lança un petit cri, qui déstabilisa tout le monde, mais lorsqu’ils virent le dragon d’ossements, monté par une des leurs, ils se ressaisirent et tachèrent d’éviter de se faire toucher par les créatures qui avaient profité de leur inattention.

Celle qui venait d’arriver était une des personnes qu’il aurait aimé ne pas revoir pour l’instant. Il savait qu’il l’avait blessée, mais il était dans une colère noire à et instant, et il regrettait ses paroles qu’il savait blessantes. Celle-ci l’appela, mais il savait que Faraël serait en plus grand danger que lui, alors il lui fit signe de se diriger vers lui. Malheureusement, celle-ci usa de la force de traction de la monture pour le hisser vers elle, il se trouva donc assis derrière la vampire.


Pourquoi m’avez-vous fait monter ici? Demanda le commandant. J’ai des hommes à sauver, et je dois me battre pour remonter le moral aux troupes… Voir un général se battre à vos cotés inspire toujours les hommes…

Il vit du haut de la monture qu’ils se rapprochaient de la fin de la cave… Il y avait deux choix qui se bousculaient dans sa tête, soit ils lançaient une contre offensive jusqu'à ce qu’ils arrivent au bout, soit ils sonnaient une retraite progressive. Il réfléchissait tant que les sons extérieurs ne le préoccupaient plus. Lorsqu’il pensa avoir trouvé la bonne solution, Un des groupes protégeant les civils fut enfoncé, et on pouvait voir plusieurs soldats défendre chichement leurs vies. Des groupes d’interventions étaient en chemin, mais qui disaient qu’ils allaient arriver à temps?
Revenir en haut Aller en bas
Luciole



Nombre de messages : 129
Classe : Assassin de l'Ombre
Date d'inscription : 05/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Mer 28 Jan 2009 - 15:18

Luciole allait mal... elle ne supportait plus se poison !
elle ignorait toujours qui arrivait a lui mettre se poison mais sa
la rendait faible, de plus en plus faible...
Ses yeux tremblait de plus en plus, ses mains se crispairent a en faire couler
le sang de ses paumes de mains.


"Nan... silence... ne me parle pas"

Mais a qui parlait elle?
Elle repoussa celui qui essayait de l'aider avec force.
Puis la douleur la prit si violament qu'elle laissa échapper un cri violent
aigü qui résonna dans la caverne paralisant presque tous ceux qui s'y trouvaient
tant ce cri était inatendu et aigu.

Luciole avait déja faillit perdre une fois le contrôle avec lythranne mais
adola l'avait récupérée a temp...
Cette fois ci ce fut la faiblesse de trop! Tout sa rage et son animausité
se réveilla comme une seconde personnalité, ses yeux gorgé de sang
a n'en plus distinguer ses pupilles.
La comtesse fonca vers les feuilles rouge, se fit mordre a la jambe et baissa les yeux...
attrapa la créature, la souleva et lui écrasa la tête dans ses mains.
Allait elle seulement encore faire la différence entre ami... et ennemis?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/luciole-lueur-du
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Mer 28 Jan 2009 - 21:28

Nous n’étions toujours que 4 à combattre personne ne venait à notre aide. Nous devions donc nous en tirer par nos propres moyens. Mais que pouvions nous faire à quatre contre une armée de petit monstre.
Un espèce de dragon survolait au dessus de nos têtes, je craignais qu’il ne heurte quelqu’un vu le peu d’hauteur de la pièce. A ma grande surprise son cavalier venait de saisir Ardent. Etait ce un ennemi ou quelqu’un qui essayait de sauver le Commandant je ne savais quoi en penser. Toujours est il que le prince devenait donc le responsable militaire sur le terrain du fait de l’impossibilité d’Ardent d’agir. Mais je ne le voyais point, quelle poisse nous avions. Les troupes étaient donc sans chef militaire pour l’instant et ça serait dans très peu de temps la panique.
Pour éviter cela il n’y avait qu’une seule solution


Rejoignons le reste des troupes. Vite

Certes je n’étais pas un militaire mais j’espérais que mon charisme serait suffisant pour avoir l’autorité nécessaire sur les combattants.

Babka mon ami appuyez vous à moi.

Nous amorcions donc un recul stratégique. Nous devions être extrêmement vigilants car ces créatures étaient obstinées et quand nous en tuions un, quatre revenaient à la charge.
Je frappa de mon épée un ennemi en pleine tête mais la lame était reste bloqué dans le crane. Une autre petite créature arrivait je le propulsa à quelques mètres de moi à l’aide de mon bouclier. Ce petit moment de répits me permis de prendre appuis avec mon pied sur l’épaule du cadavre que je venais de faire et je tira avec plus de force mon épée du crane.
Nous frappions toujours et encore, mes bras commençaient à devenir lourds. De nombreux soldats étaient tombés et certains seigneurs également. Certains même tenté des choses qui pouvaient paraitre suicidaire ou bien totalement hasardeux. Il fallait en finir au plus vite et je ne voyais toujours pas les Arcanes agir. Allait-il agir ou bien attendaient-ils que l’on soit tous mort.
Tout d’un coup je vis Luciole bondir sur les ennemis, elle paraissait extérieure à elle-même. Je tenta quand même de la rappeler mais j’étais trop loin pour l’arrêter et je devais avant tout protéger le groupe.


Luciole arrête je t’en pris, rejoins le groupe.

Bientôt nous arrivâmes là où le groupe se tenait. Nous devions faire vite

Regroupement en un cercle de deux lignes, les civils au milieu avec les Arcanes et les blessés.


Bientôt l’agitation gagna le sol et un cercle commençait à se former. Les soldats avec des boucliers se placèrent en première ligne afin d’assurer un bloc de défense étanche.
Ensuite il nous faudra commencer à avancer. Je ne voyais toujours pas le Prince, si jamais il lui était arrivé malheur je ne donnais pas cher de ma peau. Concernant Ardent il nous faudra également le retrouver dès que nous serions hors de danger. L’expédition d’exploration se trouvait être transformé en une expédition de secours.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Jeu 29 Jan 2009 - 4:42

Lailah chevauchant un dragon d’os avait attrapé le commandant par le collet et lui avait fait prendre place derrière elle pour avancer en toute sécurité vers la fin de cette tragique traversé de feuillage rouge maintenant taché du sang des valeureux disparus du convoi.

L’homme semblait contrarier que la Comtesse l’ai fait monté avec elle, il protestait et lui expliquait son rôle de commandant et le but de sa mission dans le convoi. La colère qui voilait le regard de la belle formait un rideau sanglant et de voir cet homme de plus près, elle en avait grandement besoin. Elle se retourna du haut de son corps en biais, posant sa main sur la cuisse masculine, son visage face à lui, son regard revenant plus doux et retrouvant le bleu cristal, elle se perdit dans les jolis yeux marrons de Ardent, lisant en lui, voyant le courage et la force d’un combattant très puissant, l’âme d’un esprit vif, un vrai guerrier. Elle resserra l’étreinte de sa main sur la cuisse de l’homme pour le sortir de ses pensées et qu’il écoute bien ce qu’elle lui dit.


-Ardent, je peux vous libérer tu mal qui ronge vôtre cœur, vous débarrasser des souffrances de vôtre corps, je ne veux que vôtre bien. Sachez-le. Je pourrais vous donner la vie éternelle et la force plus grande que celui d’un humain. Une grande puissance et le pouvoir de diriger une armée d’immortel.
-Laissez-moi vous aider! Le voulez-vous?


Elle attendait qu’il accepte sa proposition et gardait son regard intense dans ses yeux pour y lire sa sincérité.

Une ombre toucha le front de la Comtesse qui frissonna. Un murmure se fit entendre, elle pu reconnaître la voix de Mogoth. Elle avait un regard perdu, différant comme si son corps entrait en transe, un esprit communiquait avec elle dans sa tête, ses yeux roulaient comme si il y avait une image devant et lui parlait. L’ombre de Mogoth brûlait tout sur son passage et restait au côté du dragon d’os. Il venait chercher Lailah et sa cousine pour les ramener avec lui, utilisant la brèche qu’il avait ouverte dans un coin reculé de la salle.

La comtesse se rebella contre celui qui les avait oublié dans ce convoi de malheur, elle avait perdu la confiance de sa cousine qui avait décidé de quitter leur Armada et surtout elle avait perdu Éliastofar, son admirable et noble compagnon, un garde des plus dévoué et un aimant merveilleux, il s’était sacrifié pour elle et elle ne l’oublierait jamais. Rouge de colère elle se ressaisi et hurlait pour que son message soit claire et entendu de tous.


-Je refuse de quitter cet endroit avec vous! Vous ne méritez plus ma confiance! Vous m’avez déçu en plus!
Mogoth vous payerez pour tout ça, je vous le conjure! Et je reprendrais les reines de la compagnie des renégats et la réformerai!


Elle était en furie et serrait les poings, ses crocs luisait d’un blanc impeccable et des veines de colère se montrèrent en relief sur son front, sont regard se voilait de sang et elle criait très fort.

-Vous ne gagnerez jamais! Vous m’entendez Mogoth? Car à partir de maintenant vous serez seul pour vos projets et Kalamaï ne vous appartiendra jamais!

L’ombre recula vers son point de départ, juste devant la brèche du sol et il prit une forme à croire que c’était réellement lui qui se dévoilait devant tous le convoi.
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Jeu 29 Jan 2009 - 6:53

Enfin, mon plan allait pouvoir être mit en execution sans la moindre encombre.
Un plan que je trouvais aussi infaillible que l'ancienne attaque contre les goblins.
Une seule pièce venait d'être jouer dans mon côté, maintenant, c'était leurs tours.
Si leurs niveau d'intelligence avait été plus grande, ils auraient pu voir un piège.
Je n'allais quand même pas me suicider pour quelques personnes d'un convoi.
Ce n'était pas comme s'ils valaient la vie d'une autre personne.
Mais bon, étant loyal à mon commandant, je devais me battre pour notre survie.
Encore quelques secondes et tous les ennemis de mon champs de vision allaient passer un mauvais quart d'heure.

Venez, approcher mes chers petits amis, j'ai une surprise pour vous.

Ma surprise fut grande lorsque Dartoil vint dans ma direction.
Pourquoi ne restait t'il pas avec les autres à protèger le convoi du même que son chef.
Il rendait mon taux de réussite presque inexistante pour le moment.
Par chance, ses ailes furent plus rapide que les pieds de ces créatures.
Il se rendit à mes côtés en un clin d'oeil dans ma grande surprise encore une fois.
Bref, il me fallait l'exploiter au maximum pour diminuer les dégats.
Car, les combattants de l'autres côté avaient de la misère à tenir contre ces monstres.
Rapidement et sans le regarder, j'ai lancé à Dartoil un bref message.

Puisque tu es là, à mon signal, tu charges et tue tout ce qui est devant toi.
Laisse moi m'occuper du reste, je saurais me défendre seul pour une fois.
Je crois que les autres on un peu plus de misère que moi à ce moment même.
Et en plus Farael à tomber au combat et je ne vois plus Ardent.
Nous allons devoir encore aller à leurs secours sans rien en remerciment.
Donc, charge en tuant le plus de monstres et va aider Farael qui s'en prend plein la face.
Ne t'en fais pas pour les monstre pouvant bouger, je vais te couvrir avec mon arc.
Alors, comme on le dit si bien dans notre compagnie, maintenant c'est eux ou nous.


Déposant mon genou par terre, j'ai incanté mon seul sort que je connaissais par coeur.
Celui qui contre les goblins, nous avait aider à gagner et aussi contre l'armée avec Penya.

J'invoque la puissance des plantes des forêts du nord.
Ainsi que la puissance de la nature qui est un maléfice en créant ces créatures.
Que le sol entende ma prière et m'aide à vaincre ces ennemis.
Qui sont des abominations devant la beauté de la forêts.
Que les racines s'élèvent du sol et immobilise ceux qui me veulent du mal.
Ainsi qu'a ceux que j'estime être de mon vivant des amis de la forêt.


Des racines sortirent du sol pour attraper tout ceux qui se trouvaient devant moi.
Les symboles que j'avais créé augmentaient la surface de la zone touché par le sort.
Les ennemis furent surpris par ce qui était pour eux un maléfice.
Le sort n'allait durée que une minute maximum, car je ne voulais pas m'épuiser pour si peu.
Je devais me rendre de l'autre côté pour aider mes alliés à tenir plus longtemps.
Je courais tirant le plus possible afin de tuer le plus de monstres en un minimum de temps.
Regardant Dartoil le plus souvent possible et en le couvrant le mieux que je le pouvais.
J'esquivais les attaques grâce à ma grande Agilité qui me permettait d'esquiver plus souvent.
Rendu à quelques mètres de Farael, je regardais Dartoil espérant qu'il allait suivre mon plan.
Revenir en haut Aller en bas
Yorg
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 167
Age : 23
Classe : Assassin
Armada : Corporation de l'Ombre
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Jeu 29 Jan 2009 - 12:00

Suivant les ordres du seigneur Adola, je partis avec mon groupe vers les civils. D'après se que j'avais compris, le seigneur Adola voulait tout simplement tanté une persée. Je lui demanda:

-Ô glorieu Chef! je ne vois ni le prince héritié, ni le commandant des forces armés!

Puis Adola m'expliqua. Les deux seigneurs n'étant pas là, il était normal que le seigneur Adola se charge de l'armée.

-Vous avez entendu le seigneur Adola??? tous en cercle sur deux lignes autours des civils et des blessés! Laissez les morts ici, Ils nous encombrerons!

Des soldats avec épée et boucliers se mirent en 1° ligne. je me mis en seconde ligne à la droite du seigneur Adola car , si lui tombé, il en était fini de nous....
Revenir en haut Aller en bas
Dartoil
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 149
Classe : Paladin
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 20/06/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Ven 30 Jan 2009 - 2:09

Puisque tu es là, à mon signal, tu charges et tue tout ce qui est devant toi.
Laisse moi m'occuper du reste, je saurais me défendre seul pour une fois.
Je crois que les autres on un peu plus de misère que moi à ce moment même.
Et en plus Faraël à tomber au combat et je ne vois plus Ardent.
Nous allons devoir encore aller à leurs secours sans rien en remerciement.


Mes hommes vont s'occuper d'aider le seigneur Faraël, je leurs aient donnés des consignes strictes.

Alors qu'il prononçait cette phrase, il jetait en même temps un coup d'œil sur la position de ses hommes. A sa grande surprise, ils étaient déjà tous occupé à sauver un membre de l'expédition malgré que ses consignes avaient juste été donné.

Il n'avait pas prévu que le nombre de blessé à transporter serait aussi nombreux, et même si les ailes des Célestiaux leurs permettaient de se déplacer rapidement, lorsqu'ils se retrouvent à transporter un homme dans les airs, le sur-poids les rend très lent.

La tâche de secourisme qu'il leur avait confié devenait presque un inconvénient, car valait il mieux sauver un homme, ou attaquer afin de tuer plusieurs créatures se qui en sauverait peut être plus.

Mais le temps ne lui permettait pas de poursuivre cette réflexion, d'autant que Farlen venait de lui confier son plan.


Donc, charge en tuant le plus de monstres et va aider Faraël qui s'en prend plein la face.
Ne t'en fais pas pour les monstre pouvant bouger, je vais te couvrir avec mon arc.
Alors, comme on le dit si bien dans notre compagnie, maintenant c'est eux ou nous.


Non ! Que Sorenssen en soit témoin, se sera eux !
Je suivrais ton plan, mais privilégie les créatures s'approchant de toi à celles à ma proximité. Si une seule d'entre elle d'atteint, tu ne sera plus en état de défendre qui que se soit avec ton arc...


Alors que Farlen incantait son sort, regardant les créatures, Dartoil rattacha sa lance dans son dos pour ressortir l'épée de son fourreau. Dans les airs, la lance permettait d'attaquer facilement les ennemies tout en restant suffisamment éloigné pour ne pas être touché.

L'épée permettait de frapper beaucoup plus vite, mais rendait sa défense beaucoup plus vulnérable, surtout qu'il n'avait plus de bouclier.

Cependant, le sort de Farlen allait immobiliser une grande partie des créatures, les rendant beaucoup moins dangereux, d'autant que leur petite taille devenait un désavantage face à un adversaire volant.
Dartoil avait donc estimé qu'il valait mieux préférer la rapidité, et donc tuer un maximum de créature en un minimum de temps car le sort ne durait pas éternellement.

Sans savoir ou se trouvait exactement ses guerriers, il cria à l'un d'eux.

Gorsan ! Rejoint nous dès que tu as mis en sureté la personne que tu transporte !

Les dès étaient jeté, les créatures se retrouvaient enchevêtré grâce au sort de Farlen. Déployant ses ailes, le Célestial fonça sur les cibles facile, donnant des coups d'épées meurtrier.

Quelques battements d'ailes pour remonter en hauteur et éviter un mauvais coup afin de replonger pour tuer. Finalement, Dartoil n'eut pas besoin d'esquiver beaucoup de coup, les flèches meurtrières ainsi que le sort de l'elfe lui permettait de se concentrer presque uniquement sur l'attaque et tuer ainsi beaucoup d'ennemie.

Ils étaient arrivés au coté de Faraël, l'archer avait fait du bon travail, les flèches qu'il avait envoyé sur des créatures qui attaquaient le fils de l'empereur avaient poussé toute les autres à venir vers les 2 combattants, laissant leur festin pour plus tard.

Ils avaient pu ainsi évité que le Palatin de Scitopole soit dévoré, mais étaient ils arrivé à temps pour lui sauver la vie? Il était inconscient, mais son cœur battait toujours.

Maintenant allait se poser un autre problème, ils ne pourraient plus compter sur l'enchevêtrement, et si il transporte le blessé, cela réduirait également leurs fréquences d'attaque.

Dartoil pourrait biensur s'envoler en portant Faraël, et échappant ainsi aux attaques des pygmées, mais dans ce cas il condamnerait l'elfe qui se retrouverait seul.

Impossible pour le Célestial de porter les 2 dans les airs, cela ne ferait que les condamner tous les 3.

Nous allons devoir défendre cette zone, car nous ne pourrons pas continuer notre progression avec un blessé. Espérons que Gorsan nous rejoigne rapidement afin que l'on s'échappe par les airs, ou alors que des renforts arrivent à notre niveau, car nous ne tiendrons pas longtemps à 2.

On pouvait entendre une voix de femme hurler.

-Je refuse de quitter cet endroit avec vous! Vous ne méritez plus ma confiance! Vous m’avez déçu en plus!
Mogoth vous payerez pour tout ça, je vous le conjure! Et je reprendrais les reines de la compagnie des renégats et la réformerai!

-Vous ne gagnerez jamais! Vous m’entendez Mogoth? Car à partir de maintenant vous serez seul pour vos projets et Kalamaï ne vous appartiendra jamais!


Tout semblait clair maintenant, il s'agissait bien de Mogoth, celui qui avait mis la tête à prix de tous les membres de la Ligue Scitopolienne qui était responsable des attaques du convois. De plus, cette femme devait être une traitresses qui décidait maintenant de changer de camps, mais peut être trop tard...


Dartoil garda son épée en main n'ayant de toute façon pas le temps d'en changer. Regardant tout autour de lui, cette fois il ne pouvait pas utiliser ses ailes car il n'était pas seul.

Les pygmées allaient arriver sur eux d'un moment à l'autre, et il ne servait donc à rien de penser à ce démon.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dartoil-t1382.ht
Ardent



Nombre de messages : 1034
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 26/03/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
4/10  (4/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Ven 30 Jan 2009 - 7:59

En observant l’action du haut du dragon d’ossements, il ne put s’empêcher de remarquer avec quelle vitesse Adola s’était adapté à la situation, en reprenant la même formation qu’il voulait créer lors de l’attaque des goblinoides, et pour l’instant, ses hommes ainsi que les forces moins nombreuses des autres seigneurs étaient de dignes adversaires. La ligne tenait pour l’instant, et si le mouvement des troupes resterait fluide et uni, ils auraient une chance de fuir lentement mais sûrement. Il sentit un contact sur une de ses jambes, se détourna rapidement pour regarder ce qui l’avait agrippé, et découvrit une main. Suivant des yeux le bras qui prolongeait la main, il se retrouva en train de fixer la vampire l’accompagnant en se demandant pourquoi elle se permettait de le toucher de la sorte. Elle prit parole, prononçant des paroles qui le troublèrent, car il voyait encore une fois son visage entouré d’une aura.

-Ardent, je peux vous libérer tu mal qui ronge vôtre cœur, vous débarrasser des souffrances de vôtre corps, je ne veux que vôtre bien. Sachez-le. Je pourrais vous donner la vie éternelle et la force plus grande que celui d’un humain. Une grande puissance et le pouvoir de diriger une armée d’immortel.
-Laissez-moi vous aider! Le voulez-vous?


Il détourna les yeux. Ces paroles le détournaient de son but, sauver l’expédition. Certes, l’offre était intéressante, car la vie éternelle lui permettait d’étendre son serment sur la vie de l’empereur à l’ensemble de sa descendance, et une force plus grande force pouvait servir à accomplir ses devoirs. Cependant, il devait décliner, ne serait-ce que pour l’accepter plus tard, si cela était encore possible. Il détourna les yeux, puis dit :

[color=orange]Je suis désolé, mais je dois remettre cette conversation à plus tard… Je n’ai hélas pas de temps pour réfléchir à votre proposition, j’ai des hommes qui se feront assurément massacrés si je ne descend pas…[/color]

Immédiatement après sa réponse, elle frémit, et le commandant se prépara au pire. Une ombre s’était interposée entre eux, et cette ombre ne semblait venir de nulle source lumineuse, et semblait être une silhouette visible seulement par la vampire, car elle bougeait les yeux comme si quelqu’un s’était interposé entre les deux seigneurs. Puis elle se mit à crier des propos à première vue incohérente, mais qu’après quelques instants ils furent plus facile à comprendre. Son chef d’armada l’avait trahie, puis tentait de se racheter d’une manière assez infâme pour qu’elle ne veuille pas le suivre. Il posa donc la main sur son épaule et dit :

Ne t’inquiète pas, dès que ma mission ici sera terminée, je jure de faire mon possible pour t’aider de se débarrasser de ce Mogoth, quel qu’il soit. Par contre, dans mon état d’esprit, la seule chose sensé que je puisse encore faire, c’est tuer des êtres minuscules jusqu'à ce j’en tombe. À ce moment, vous pourrez toujours venir me chercher, je serais bien malaisé de ne pas vous laisser faire…

Soit dit en passant, j’apprécie votre considération à mon égard, et j’espère vivre assez longtemps pour vous reparler à nouveau…


Immédiatement, Ardent lâcha prise sur la bête et se laissa tomber sur le sol. C’était stupide, mais il avait laissé jouer son instinct sur ce coup là, et il espérait que ce n’était pas le dernier. La chute dura assez lentement pour une chute de dix mètres, mais les perceptions changent lorsque l’on tombe que lorsque l’on voit quelqu’un tomber. Il garda la tête baissée pour voir le sol arriver, et lorsque le contact avec la terre ferme fut établit, il ploya les genoux vers son coté du visage le moins atteint, comme il avait appris lorsqu’il apprenait à tomber d’un cheval meurtri. Par contre, bien que la méthode avait fait ses preuves, il était rare qu’une monture mesurât dans les dizaines de mètres, donc le choc l’étonna plus qu’il l’ait prévu. Il se releva, un peu groggy et l’épaule de sa main non directrice meurtrie, et se rendit compte que les plantes, les cachettes des ennemis qu’ils combattaient, l’avait sauvé la vie en formant une couche spongieuse sur le sol. Cependant, il ne conseillait cette acrobatie à personne, et se jura même de ne plus jamais tenter un truc aussi idiot.

Il fit un signe de main voulant dire qu’il allait bien à la personne qui devait sûrement s’inquiéter du haut de son dragon, puis se mit en garde et chargea les ennemis qui le séparait du cercle défensif. Il sentait un peu de sang couler sur son visage, mais il ne pouvait dire d’où il venait, car aucune sensation de douleur ne l’atteignait depuis qu’il avait bu la potion d’Adola., et il se doutait bien que sa vie sera un enfer lorsque ces effets serons terminés. Tout en avançant rapidement pour éviter d’être encerclé, il remarqua sur son coté droit que deux combattants se tenaient près d’un corps qui semblait inerte. Il se dirigea vers eux, à la fois pour tenter de les aider face aux attaques qui allaient bientôt venir, et aussi pour les sermonner de ne jamais laisser un cadavre préoccuper ses esprits lors d’un combat, mais il se rendit vite compte que le corps était celui du prince héritier, et son expression changea du tout au tout. Il enragea, puis se plaça instinctivement un pied de pars et d’autre de son lieutenant, grognant comme une mère ourse protégeant ses petits. Il fit quelques moulinets puis hurla :


Venez me chercher, bandes de pourritures, car je ne vous céderai pas la vie de Faraël sans que je perde la mienne!

Il trancha le premier adversaire d’un coup de taille, et se préoccupa pas du tout des adversaires dans son dos, pensant que ses amis allaient l’aider pour la courte vague d’assaillants avant qu’ils aient le temps de revenir au centre du mur de boucliers.
Revenir en haut Aller en bas
Yorg
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 167
Age : 23
Classe : Assassin
Armada : Corporation de l'Ombre
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Ven 30 Jan 2009 - 18:01

Yorg, qui était au deuxième rang des lignes de défences, vît son ami, le seigneur Ardent, essayant de battre en retraite pour rejoindre les lignes de défences. Ardent jurait tout se qu'il savait sur les pigmés, les tranchants au niveau de la taille ou du crane. Seulement, le Seigneur Ardent oublié de protéger ses arrières, hors, il y avait des pigmés entre lui et nous... Yorg réfléchit un bref instant et se lança vers Ardent. Sa position n'était pas très importante, au deuxième rang de défence...
Arrivé au niveau de son ami, Yorg dit:


-Ô ami! je protège Tes arrières! rejoind vite la formation!

Puis, il tranchat la main d'un des pigmé qui repartit sans demander son reste.... au fond, ça n'allait pas changer grand chose car le poison fairait le reste!
C'est ainsi qu'au bout de quelques instants, ils regagnèrent la formation.
Mais, au moment de rentrer, une lance se planta dans la cuisse de Yorg qui tomba à terre. Rampant derrière les lignes alliés, Yorg tombat dans les pommes. Il perdait beaucoup de sang...




[HRP] je part pour le week-end donc cette blessure me sert d'excuse pour ne pas RP ^^" Bon week-end à tous et a Lundi! [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Ven 30 Jan 2009 - 19:30

Elle n’eu pas le temps de l’empêcher de se jeter dans le vide, Ardent l’avait rassuré en lui promettant qu’il l’aiderait à ce débarrasser de Mogoth après avoir réussi à sauvé les survivants qui restait du convoi, il s’était laissé tomber au sol, amortissant sa chute sur les cadavres en monticule sur un lit de plante à feuilles rougeâtres. Le commandant avait rejoint le fils de l’Empereur gravement blessé qui se trainait sur le sol en criant à l’aide le protégeant au périple de sa vie, faisant bouclier humain de son corps. Il fit un signe à la Comtesse pour lui faire comprendre qu’il n’avait rien de grave du à sa chute et qu’il continuerait à se battre. Elle voyait bien qu’il n’était possible de rester sur le prince ainsi pour recevoir des coups à sa place et elle préférait voir Ardent se battre fièrement et librement et décida de poursuivre sa mission confié par l’empereur lui-même qui était de protéger ce convoi et en assumer une parti de la garde, sa parole lui avait été donné même si Mogoth avait manigancé d’autres plans pour elle et ses bêtes et loyaux sujets.

Elle ordonna à sa monture de survoler la salle à basse attitude et d’en faire le tour pour évaluer les dégâts et les pertes, ils étaient peut nombreux et bien épuisé et elle ne pouvait tous les sauver, elle n’avait de place que pour monter derrière elle sur son dragon d’os et elle devait penser stratégiquement. Et si elle faisait monter l’archer, il pourrait mieux viser de la hauteur des airs et sans être en proies aux pigmés et une autre solution était à pensé pour Ardent, le libérer de la charge de devoir veiller sur le prince.

Alors elle passa à l’action, comme Ardent se relevait pour brandir son épée contre une rué d’immondes petits hommes, elle frôla de justesse celui-ci et les serres du dragon s’empara de Faraël le soulevant et le tenant bien fermement pour le transporter et fit un revirement pour reprendre de l’attitude et Lailah fit un joli sourire et un clin d’œil à Ardent et le dragon plana vert l’Elf noir pour que la Comtesse puisse le faire monter avec elle. Le dragon survolait juste au-dessus de l’archer et Lailah lui tendit une main en allongeant bien son bras vers lui et lui demandant de la rejoindre au plus vite avec une voix très décidé et ferme.


-Allez montez! Vite Farden, vous pourrez viser mieux de haut et être en sécurité avec moi.

Elle attendait qu’il ce décide et le dragon plaça le pauvre prince blesser contre son immense charpente d’os et pour le protéger.
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Sam 31 Jan 2009 - 10:35

La bataille faisait rage partout dans la caverne.
On entendait des sons de souffrances ainsi que de colère.
Les hommes végétaux gagnaient de plus en plus de terrain.
Notre espace commencait à diminuer en direction du convoi.
Il fallait avancer pour ne pas leurs permettre de tuer les civils.
Leurs vies dépendaient seulement de l'agilité de nos épées.
Ainsi que de la précision mortelle de mon arc et de mes flèches.
Nous étions à présent que les membres des combattants en première ligne.
Les autres essayant tant bien que mal à aider les civils et les blessés.
Nous allions bientôt être trop fatigué pour continuer combat seul.

Les attaques ennemis passaient de plus en plus proche de mon estomac.
Je devais rester concentrer et essayer de les tuer avant qu'ils ne m'atteignent avec leurs lances.
Mais chaque fois que l'un tombait, d'autres plus nombreux apparaissaient.
L'un d'eux m'avait même pris par surprise que mon bras avait été touché.
Sa lance maintenant couvert de mon sang commencais à faire sentir ma mort.
Déviant tous ce qui m'approchait et décochant à grande vitesse mes flèches.
J'ai entendu une voix féminine derrière moi...

Allez montez! Vite Farden, vous pourrez viser mieux de haut et être en sécurité avec moi.

Prenant attention au parole, je n'ai pas vu venir l'ennemi qui allait me couper les jambes.
J'ai roulé par terre et en me relevant, j'ai sauté sur l'un de ses compagnions avant de revenir sur lui.
Avec une grande rapidité, j'ai mit un pied sur sa tête et j'ai attrapé la main de Lailah.
Regardant sous moi les ennemis qui essayaient tant bien que mal de toucher mes pieds.
Voulant remecier Lailah pour son aide, j'ai croisé le regard avec celui du dragon.
La flamme qui avait détruit le convoi me revint dans la tête et j'ai laché prise.
La peur revint dans mes yeux et je fus paralysé une fois de plus.
Tombant sur plus de quelques mètre avant d'atterir sur une lance ennemi.
Transpercant mon armure et aussi ma côte droite.
Essayant tant bien que mal de me relever, j'ai frappé l'ennemi avec une de mes dagues.
Tombant, j'ai réussi à me relever et a esquiver un coup qui m'aurais couper le ventre.
Regardant le dragon, j'avais à faire un choix, mourir ou aller dessus.

Mieux vallait ne pas mourir ici...

J'ai apercu Yorg pendant ma course, prenant une pause, je l'ai pris dans mes bras.
Peut-être que Lailah ou le prêtre allait pouvoir s'en occuper.
Courant vers le mur et grimpant le plus haut possible, j'ai pu atteindre le dragon.
Le sang coulant de ma plaie, je sentais ma force me vider tout autours de moi.
J'ai tiré Yorg sur le dragon avant d'attraper la main de Lailah.
Mes sens commencaient à s'évanouir pour bientôt ne plus voir grand chose.
Un brouillard se formait devant moi, je ne devais pas m'endormir.
Car je n'allais pas m'en sortir...
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Sam 31 Jan 2009 - 19:36

Ardent avait fait une chute vertigineuse. Heureusement les plantes avaient amoindri sa chute, mais ce qu’il avait fait était de l’inconscience pure. Il s’était tout de suite porté au cœur de la bataille puis avait détourné de sa route. Je jetai un coup d’œil entre deux ordres que je donnais aux soldats. Le Commandant allait à la rescousse d’un petit groupe d’homme à vrai dire deux. En y regardant de plus près il y en avait un troisième qui était allongé, c’était le Prince. Il fallait faire quelque chose.

J’appelai mes hommes qui sortirent des rangs, enfin plutôt le cercle afin de venir aux ordres. Le cercle se resserra afin de rester compacte. Nos pertes avaient diminué en intensité, il faut dire que les hommes se battaient environ une minute puis passaient en seconde ligne afin de se reposer. Ainsi ils pouvaient rester vigilants. De plus les boucliers étaient une divine protection.

Il ne restait plus que 15 de mes soldats en état de se battre, ils étaient couverts de sang, les vêtements déchirés et ce que j’allais leur demandé nécessitait d’être aguerrir et un brin suicidaire. Mais c’était l’élite de mes soldats et ils étaient dévoués. Un tel dévouement était le fait que pour eux ils étaient déjà morts, ainsi ils n’avaient peur de rien.

Messieurs vous avez montré votre bravoure durant toute l’expédition et je suis fier de vous.
J’ai une mission à vous confier. Je ne vous cacherais pas qu’elle est risquée et que vous avez de fortes chances d’y laisser votre peau, c’est pourquoi je ne vous en voudrais pas de refuser.

Vous voyez les 3 hommes là bas.


Je montrai le groupe que j’avais vu auparavant. Ils étaient attentifs.

Il s’agit entre autre du Commandant et l’homme blessé semble être le Prince. Ils sont bloqués et ne peuvent rejoindre nos rangs. Je vous sollicite donc afin d’aller leur prêter main forte pour les ramener ici. Malheureusement je ne peux cette fois vous accompagner car l’autre responsable de l’expédition a été blessé et il ne reste plus que moi pour diriger cette défense.

Acceptez-vous cette mission Messieurs ?


Tous levèrent tapèrent sur leur bouclier à l’aide de leur épée et poussèrent des cris qui s’élevèrent jusqu’au plafond de la caverne et fit sursauter des civils.

Je suis fier de vous.
Il vous faudra agir avec prudence et rapidité car je crains qu’ils ne puissent tenir encore bien longtemps.
Que les dieux veillent sur vous.

Ils partirent en courant vers les hommes à sauver. Ils franchirent notre défense et se jetèrent dans la bataille comme une boule renversant des quilles.
J’espérais qu’ils n’arriveraient pas trop tard. Mais de toute façon les dés étaient lancés et je n’avais plus qu’à attendre.

Je me remis à m’occuper de notre défense et de la lente progression vers la sortie. Je sortie mon épée de son fourreau et remis mon bouclier. Il était temps pour moi de replonger dans la bataille car je n’étais pas homme à me planquer derrière des gardes.
Je pris donc place dans la défense en première ligne et face à la sortie là où le danger était le plus intense.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Dim 1 Fév 2009 - 2:04

J'étais certes blessé et continuait de prendre appui lorsque cela m'était possible sur Adola, mais en aucun cas j'étais inutile. De mon bras disponible, j'attaquais tout ce qui approchait et aucun ennemi n'arrivait à me mordre ou m'atteindre de nouveau. Je me battais avec la rage d'un ours et la férocité du loup.

Quelques brefs instant de répit nous étaient possible suite à diverses intervention de membres de l'expédition. Lors d'une de ses pauses, je songea fortement à ma douce Penya et à un des rares sorts auquel l'ancienne Thaumaturge avait réussi à m'initier. Concentrant mon énergie, je prononça quelques paroles elfique, la plaie de me jambe cessa de saigner et très lentement se referma en plus d'affaiblir l'intensité de ma douleur. Je n'étais pas guérisseur mais cela me permettrait de continuer le combat et d'ensuite obtenir les soins adéquats lorsque nous saurons sorti de ce guêpier.

Je relâchais mon emprise sur l'épaule d'Adola qui discutait avec ses hommes.


Malheureusement je ne peux cette fois vous accompagner car l’autre responsable de l’expédition a été blessé et il ne reste plus que moi pour diriger cette défense.

Allez-y mon ami, je saurais assurer ma protection et celle de ceux qui m'entoure. Faites profitez le convoi de la puissance de votre lame. N'ayez crainte pour Faraël, la Comtesse la sorti du feuillage et il est en sécurité sur le dragon d'os. Elle le mènera à la sortie, loin de tout ce qui est rouge ici.

J'arrivais maintenant à me tenir sur mes deux jambes et les assauts continuaient contre nous, nous ne pouvions déterminer si leur nombre diminuait ou pas avec tout ce feuillage qui les camouflent. Je regardais alors vers l'ombre qui se trouvait au fond de la salle, debout devant un trou d'un rouge infernal. Lorsque les créature approchaient de cet orifice, ils mourraient tout simplement, brûlé vif par un feu digne de l'Enfer. Une idée me vint à l'esprit.

Lancer les cadavres des pygmées vers ce trou ! Mogoth voulait sortir sa renégat mais elle refuse, cette ouverture est meurtrière pour eux et bénéfique pour nous. Il voudront manger la viande et mourront ! Élargissez les cercles pour qu'un homme fort s'y insère et de là, lance les cadavres ennemis.

Regardant vers les mages qui attendaient à l'entrée de la salle, loin des plantes je dis :

Arcanes !! Geler moi toutes ces plantes rouges ! Qu'une couche de glace les recouvrent pour empêcher qu'il n'en sorte. Nous aurons ainsi un délai suffisant pour fuir vers la sortie.

J'espérais avoir raison et que les arcanes ferait enfin quelque chose d'efficace car pour le moment, ils étaient plutôt tranquille.


Nous Vaincrons ce Démon !

Et ensuite nous règlerons le cas de ce Mogoth....
Revenir en haut Aller en bas
Faraël
Empereur de Kalamaï
Empereur de Kalamaï


Nombre de messages : 659
Classe : Paladin de l'Honneur
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 31/05/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Dim 1 Fév 2009 - 8:20

La sensation de flotter ne le quittait plus. Le jeune prince était en train de marcher dans les vertes collines d’Anuras en saluant les paysans au labour et en leur adressant des paroles de réconfort. Les célestiaux étaient heureux de voir leur seigneur et ami présent sur ses terres. Il remonta à cheval et filant à pleine vitesse, il traversa les Ponts du Zircal en un trait, traversant la foire des marchands sur la Grande Place de Zircondal. La lame du fils de Fardall perça les entrailles d’un homme habillé en fourrures parées d’argent terni qui rugit sous le choc. Il tomba sur un cadavre et son adversaire abattit sa hache, fendant le crâne du soldat zirconien qui s’était sacrifié pour son lieutenant. Sur la plage, la belle Arianthe l’attendait près du feu sur les terres arides de l’Argostole où tous attendaient le retour du Monarque de la Légion de Natémia. Il arriva bientôt en vue des forêts de pins et d’ormes, traversées par le route royale, pavée. Près de là, jouait trois petits enfants. Deux garçons et une jeune fille, qui devaient à peine avoir atteints six ans. Ils se lançaient un ballon sous la surveillance de leur mère. Hadawen sourit à ses fils et sa petite étoile du matin quoi la regardèrent en riant, et partirent à la course entre les arbres. Fardall repoussa un branche de sa main et prit son fils dans ses bras le montant dans les airs en riant et le fit tournoyer comme un bon père le ferait pour un gamin. Le petit prince jeta un œil sur le berceau qui accueillait un poupon, enrobé dans un vêtement de soie et de coton bien et sentit le regard brillant de la petite fille, sa sœur nouvelle-née, qui le regardait.

En quelques minutes, Faraël revit sa vie, brève car son adolescence, il l’avait perdue par le sort de son père, les chevauchées dans son pays, les sacrifices de ses hommes,les pas de danse échangés avec la belle Dame de Bise, ses jeux d’enfants dans le Nord avec Rafaël et Hawenira près du bois où leur mère les veillant avec tendresse et sa curiosité quand au petit être qui n’était autre que sa sœur alors qu’elle venait d’arriver au monde dans les salles du palais royal. Tout cela lui sembla une éternité et si heureux ou marquants étaient ces moments qu’il ne senti jamais que son corps fut arracher aux créatures et que Dartoil avec l’aide de ses amis et de Lailah, le sauvait de la mort, luttant contre le destin fatal qui semblait être.
Revenir en haut Aller en bas
Malbrum



Nombre de messages : 214
Age : 26
Classe : Marchand
Date d'inscription : 18/04/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Lun 2 Fév 2009 - 1:33

Traversant le champ de bataille à coups d'épée, Malbrum était en grande difficulté. Il avait beau avoir massacré des dizaines de ces pygmés, qu'ils en revenaient déjà, il se battait avec ardeur et courage lorsqu'entre deux attaques d'adversaires, il vit le Prince mal en point avec Lailah sur le dragon d'os décrivant des ronds au dessus de la scène, il mit au tapis ses ennemis puis avança quelques mètres pour se retrouver nez à nez avec Babka qui échaffaudait un plan dans le feu de l'action.

"Arcanes !! Geler moi toutes ces plantes rouges ! Qu'une couche de glace les recouvrent pour empêcher qu'il n'en sorte. Nous aurons ainsi un délai suffisant pour fuir vers la sortie."

"Nous Vaincrons ce Démon !"

L'homme se trouvait alors dos à trois pygmés qui chargaient dans sa direction, Malbrum à l'affut, leur hurla.

"Hé vous trois là, vulgaires insectes!"

Il empoigna son épée par le bout du manche et la l'envoya dans le dos du plus proche de Babka, les deux autres se tournèrent alors vers Malbrum, il ramassa deux dagues sur des cadavres d'homme-plantes pour les lancer sur ses deux assaillants!. Il sentit alors une douleur atroce à la cuisse gauche, un autre petit monstre le mordait à pleines dents, prit d'une soudaine rage, le Marchand colla son poing à plusieurs reprises dans la figure du pygmé, le laissant pour mort sur le sol.

Saisissant deux lames de longueurs égales trainants au sol, probablement des épées courtes de soldats, l'homme avança tant bien que mal vers Babka, qui avait reprit le combat, une nouvelle fois trois créatures se mirent sur son chemin.


" RAAAH ! Vous commencez sérieusement à m'énerver tous autant que vous êtes!"

Sans attendre d'avoir terminé sa phrase il éxécuta d'un mouvement vertical de la main gauche pour trancher en deux le premier, puis de son bras droit un mouvement rotatif par dessus sa tête de la droite vers la gauche pour balayer le second ennemi, se jeta vers l'avant en levant sa jambe gauche qui percuta la tête du troisième, souffrant à cause de la blessure à cette dernière l'homme grogna et se jeta à genoux les lames vers le bas pour éxécuter le pygmé au sol.

"Saloperies, il me faut une potion..Aargh.." affichant un visage atténué par la douleur, il trouva dans sa poche une petite fiole.
"Pfff, encore un remède à la mormoilenoeud de Vénopole..Enfin je n'ai guère le choix.." Dit-il d'un ton grincheux.

Il avala d'un trait le liquide verdâtre, et fut remit d'aplomb aussitôt. Malbrum se remit sur pied et s'approcha de Babka, avec son visage d'enragé transpirant le sang et la sueur, couvert de boue..

"Babka..ah..ah.. Puis je vous être utile?" Demanda t-il en achevant un ennemi à terre.
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Lun 2 Fév 2009 - 23:02

Babka reprenait peu à peu de sa puissance, il avait réussi à se soigner. Ainsi il pouvait assurer la défense du groupe. Je m’en voulais d’avoir laissé partir mes soldats seul dans une mission à la limite du suicidaire. Il avait dû le voir car il me proposa de prendre les rênes de la défense et donc de trouver une sortie.

Je te remercie.
Il faut à tout prix sortir le convoi d'ici. Je pense qu'en gardant cette tactique de cercle et en avançant vous pourrez rapidement arriver vers la sortie.
Moi je vais chercher ceux qui sont en arrière.
Que les dieux vous aident


Färaël était hors de danger pour l’instant car la comtesse l’avait sauvé mais il restait Ardent, Dardoil et Farden sans compter leurs hommes et les miens.
Je mis mon bouclier dans le dos, sortie mon épée que je pris dans la main droite et ma fidèle dague au venin d’arrachnias dans la main gauche. Je pourrais ainsi me frayé plus facilement un passage en me fatigant moins. Mais l’inconvénient ou plutôt le risque était de prendre un mauvais coup car il était plus difficile de parer.

Je courrais maintenant rejoindre mes hommes, la défense s’ouvrit un bref instant pour me laisser passer, j’eus juste le temps d’ordonner de ne pas me suivre au cas où il y aurait eu des têtes brulées.

Je me jeta dans la bataille avec force et courage. L’important était de ne pas reculer car un faux pas m’amènerait rejoindre Nucter et je n’avais pas encore ce souhait. Je tranchais, éventrais afin de me frayer un chemin, quelques pygmées reculaient mais ils n’étaient pas légion, cependant ils ne se jetaient pas non plus sur moi. Avaient-ils peur? Probablement non. Peut être n’appréciaient-ils pas la chair d’elfe noir ? Je n’en savais rien et j’en étais plutôt content car ma progression était rapide. J’arrivai d’ailleurs bientôt à la tête de mes hommes qui parurent étonné de me voir.


Babka a pris la tête de convoi et je n’allais quand même pas vous laisser toute la gloire de cette mission de sauvetage.

Cependant l'heure n'était pas vraiment à la plaisanterie ils n’étaient plus que 12 sur les 15 partis, les braves. Je pris la tête du groupe et nous formâmes un triangle, ainsi j’étais en partie protégé par les hommes sur les cotés et leur bouclier. Nous progressions avec attention mais toujours de l’avant car la zone devenait trop dangereuse et les arcanes avaient visiblement du mal à agir ici.
Nous arrivâmes tant bien que mal vers le groupe. Ils paraissaient à bout de force.
Cependant l’heure n’était pas à la politesse et nous étions à une bonne dizaine de mètre du reste de l’expédition ce qui incluait une quantité non négligeable d’ennemi entre eux et nous.


On vient vous prêter main forte pour évacuer les lieux.
Il est temps de partir.
Avez-vous des blessés ? Si oui mes hommes vous aider au transport.


Je ne voulais pas laisser des blessés sur le champ de bataille car ils avaient combattu et pouvaient encore vivre, pour certain. Il était difficile également de laisser les morts mais malheureusement les corps ne feraient que ralentir le convoi et donc apporter un risque quant à sa sécurité. De plus ils étaient morts et nous ne pouvions plus rien pour eux.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Mar 3 Fév 2009 - 5:04

Le Dragon d’os transportait entre ses serres le corps du prince qui semblait être endormi, le protégeant contre sa carcasse osseuse. La Comtesse Lailha et Farden était bien en selle sur la monture ailé qui survolait toujours la salle.

L’Elf pouvait viser de haut sans problème et La belle Vampire gardait un œil sur le champ de bataille, elle était la seule des Arcanes à avoir encore toutes ses forces et qui pouvait user de sa magies encore une fois. Elle se demandait si se serait risquer d’utiliser le catalyseur du gel, la Glacification spontannée car les hommes du convoi étaient parmi les petits monstres ennemis et si elle redonnait vie aux membres perdus, comme ça on ne les abandonnerait pas totalement en partant puisqu’ils seraient de son armée des mort-vivants. Manipulant l`essence même de la vie, la belle nécromancienne parvient à utiliser l'énergie vitale des combattants récemment tuées, afin de créer des créatures morts-vivantes pour formé un bataillon en ligne droite et renforcer les actions des survivants. Elle cria très fort son incantation, une luminosité charger d’électricité l’entourait, sa chevelure devenu légère et chargé de statique lui donnait l’air d’une lionne enragée, elle faisait de grands gestes de ses bras et elle pointait de ses mains les cadavres sur le sol des morts désignés à se relever.


- j’incante l’Animation des Morts!

-Que les morts se relèvent, prêts à combattre à nouveau!


Ils seraient éphémères, ne survivant que le temps d'un tour de combat mais au moins ils auront eu la chance de reprendre le combat une dernière fois avant de retourner vers leur mort initiale.
Revenir en haut Aller en bas
Ardent



Nombre de messages : 1034
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 26/03/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
4/10  (4/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Mar 3 Fév 2009 - 7:48

Tranchant et retranchant, Ardent s’enfonçait lentement vers les petites créatures. Il tournoyait sur lui-même, Parant à gauche, tuant à droite, il ne devait son succès qu’a sa rapidité d’esprit, et de l’apparente invulnérabilité que la potion lui avait donné. Bien sur, cet effet n’était que temporaire, et il ne faisait que priver les capteurs sensitifs de douleurs de ressentir toute douleur et sensations, sa peau saignait quand même des plusieurs estafilades qu’il avait reçues depuis le début de l’escarmouche. Il semblait enragé, assoiffé de sang, car il avançait tel un ouragan semant la mort sur son chemin, mais quiconque pouvant apercevoir son visage remarquait qu’il gardait un visage impassible rempli de concentration. Puisque la comtesse s’occupait du prince et des gens qui étaient blessés, il avait le champ libre pour essayer de tuer assez de créature pour frayer un chemin à ses alliés, ou du moins détourner assez l’attention des pygmées pour qu’ils puissent s’échapper.

Il avançait toujours, car il ne voulait pas que ses adversaires réussissent à l’encercler totalement, car il lui semblait qu’ils visaient seulement les proies immobiles et que leurs seules autres prises étaient dues à la chance. Il espérait avoir raison, car sinon il s’enfonçait dans un joli bourbier…

************************************************

Du coté du campement, les soldant de la compagnie Ardente qui s’étaient fait blesser légèrement seulement et qui avaient été mis hors du combat pour protéger leur vie, mirent au point un coup d’état contre les membres de l’expédition qui tentaient de les guérir. Ils se levèrent, prirent les armes et allèrent renforcer les rangs les plus faibles du cercle d’un même mouvement, qui fut instopable par le guérisseurs tant ils étaient nombreux pour leur petit nombre. Ils se disaient tous que s’ils devaient mourir, ils le feraient en combattant pour sauver les civils, non en étant massacrés comme eux. Puisque la défense tenait mieux maintenant qu’un peu partout des lanciers, les hommes blessés, défendaient les premières lignes, sans qu’Adola sans rende compte, quelques hommes supplémentaires se joignirent à lui. Ils fauchaient sans relâche, et lorsque Adola s’en rendit compte, ils ne dirent que :


On vous escorte, pas un mot de plus…

Adola était maintenant avec des chiens de garde indéfectibles qui mourraient pour protéger leur cible, et qui ne renonçaient jamais, même sous des ordres directs du chef du convoi…
Revenir en haut Aller en bas
Yorg
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 167
Age : 23
Classe : Assassin
Armada : Corporation de l'Ombre
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Mar 3 Fév 2009 - 17:40

Yorg sortit de sa torpeur au bout de quelques heures. A sa grande surprise, il n'était pas mort, il était sur une des charettes du convoi et sa jambe avait était soigné par les médecins. Yorg se leva d'un bon et alla prendre ses équipements. Il voyait des gens mourir de tous les côtés et les pigmés jonchés le sol. Puis il vît Adola entouré des gardes d'Ardent.
Puis, Yorg se retourna et vît son ami Ardent se battre avec une grande force et autant de concentration. Yorg se fît un chemin à travers les pigmés qu'il tué à tour de bras. Ayant retenu la leçon, il avais rengé ses dagues, prit son épée de la main droite et un bouclier trouvé par terre de la main gauche. Il ne tapais jamais d'estoc, de peur que la lame reste bloquée dans un pigmé.
Yorg, arrivé à son niveau dit :


-Ami! Je vien me battre à Vos côtés une fois de plus. S'il le fallait je mourrais pour vous et vous le savez... comptez sur moi pour vous aider !

Puis il se mit dos à dos et il protégat les arrières d'Ardent.
Revenir en haut Aller en bas
Cotin L. Nerae



Nombre de messages : 252
Age : 21
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Mar 3 Fév 2009 - 20:58

Cotin Nerae était resté à l'entrée de ces lieux sombres et humides, y pressentant un danger, et tenant à préparer au mieux ses capacités magiques.

Après quelque temps d'intense méditation, il était enfin au mieux de sa concentration, ce qui était presque un exploit au vu des conditions difficiles de préparation magique dans ces terres hostiles.
Sa magie enfin prête à révéler sa puissance, bien qu'hélas, la convocation de déités assez importantes pour demander un pentacle fixe et un rituel lui soit impossible étant donné les circonstances, il se mit en marche, décidé à rejoindre les autres membres de l'Expédition.

A peine eût-il fait quelque pas dans les galeries étroites qu'il entendit les clameurs d'une bataille, et, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, les opposants des membres de l'Expédition semblaient être en supériorité numérique...

Pressant le pas, le Thaumaturge arriva bientôt à sa destination, pour découvrir une scène pour le moins incongrue : un nombre incalculable, en vérité, il semblait augmenter chaque minute d'êtres relativement humanoïdes mais de petite taille, qui semblaient menacer la troupe.
Apparemment, ils ne semblaient pas bien dangereux, se battant avec des simulacres d'armes guerrières, mais leur nombre inquiétant pouvait rendre les choses difficiles.
Un rapide coup d'œil à la situation informa le comte que les pygmées semblaient venir, ou tout du moins tirer leur subsistance, de plantes à la couleur étrange, et dont la présence en ces lieux rocailleux était tout aussi inexplicable que la nature des êtres qui en naissaient.

Un cri vint conjecturer ses pensées...


"Arcanes !! Geler moi toutes ces plantes rouges ! Qu'une couche de glace les recouvrent pour empêcher qu'il n'en sorte. Nous aurons ainsi un délai suffisant pour fuir vers la sortie."

Impertinent...pour qui se prenait-il, celui-ci qui pensait diriger la situation à sa place et donner des ordres à ceux qui lui sont supérieurs?

Mais force était de reconnaître que, pour l'heure, cette option semblait la plus avisée, et, se plaçant au centre du cercle que les hommes d'armes avait, très obligeamment, formé pour protéger les civils et les jeteurs de sorts, il clama à ses subalternes, de son habituelle voix aussi claire que glaciale :


- Membres de l'Arcane! Je veux de l'ordre! Que tous ceux capables de jeter des sorts d'altération matérielle se concentrent sur ces plantes, je veux qu'elles ne puissent plus nuire! Quant aux autres, qu'ils s'occupent des blessés ou des ennemis!

Achevant cette injonction, il se mit lui-même à incanter rapidement, la magie encore omniprésente dans son esprit suite aux instants des concentration intenses qui avaient précédé, accompagnant ses paroles magiques d'une gestuelle rendu instinctive par les siècles de pratique.

« Visant » quelques-unes de ces plantes sinistres, il utilisa une magie capable de dissoudre n'importe quel végétal naturel. Étant donné la nature visiblement magique de ces plantes étranges, sans doute l'effet en serait réduit à un simple dessèchement, mais cela suffirait pour écarter la menace.

Le résultat fit sourire le Thaumaturge ; son Art de Démonologie et celui, tout aussi méconnu et injustement décrié, de la Nécromancie s'entrecroisaient parfois dans leurs applications, son propre grand-père avait d'ailleurs été lui-même un grand nécromancien, et l'utilisation du flux nécrotique qu'il venait d'appliquer était une spécialité de sa Maison.

Il se reprit suffisamment tôt pour éviter l'un de ces simulacres de lances que tenaient les minuscules êtres, et pour tordre le cou à l'audacieux qui avait osé s'en prendre à lui. Pas de magie, ce serait gaspiller cette merveilleuse énergie pour des êtres ne le méritant pas.

Cette expédition devenait vraiment hasardeuse, et les événements qui se déroulaient jusqu'alors n'étaient en rien naturels, il y voyait bien une demi-douzaine de causes potentielles, mais rien n'était certain, il faudrait qu'il consulte un Druide à ce sujet, malgré tout le dégoût que lui inspiraient les serviteurs d'Adrien, et si tant est que le convoi en comprenne.

Cotin Nerae espérait, à cet instant, que Mornirach, à qui il avait véritablement confié les rênes du pouvoir et de la gestion en son absence, se débrouillait correctement, et savait recevoir correctement les prétendant à l'adhésion au Corpus. En effet, le jeune Célestial, malgré ses origines rustiques, faisait montre d'une rare éducation, quoique les êtres dans son genres fussent réputés parmi le peuple Célestial être supérieurs au commun.

Il faudrait qu'il reprenne contact dans un futur proche avec lui.


Mais d'abord, les réalités de la bataille en cours...
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/cotin-nerae-t110
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Jeu 5 Fév 2009 - 23:27

J’avais été rejoins par les hommes d’Ardent qui m’avait permis d’avancer plus vite avec mes hommes. J’étais reconnaissant à ces hommes de s’être joins à moi car nous ne serions pas trop nombreux. Ils étaient bien aussi braves que leur chef.
Maintenant se posait la question du retour parmi le groupe. Nous étions en nombre suffisant pour passer mais cela nécessitait de le faire par le fer ce qui incluait un fort risque mais tous ici nous étions prêt à le faire.
Tout d’un coup un bruit sourd ce fit entendre. Les Arcanes venaient de passer à l’action il n’était pas trop tôt. Cela eu pour conséquence de créer une diversion parmi les pygmées.
Mes hommes avaient pris sur leur dos les blessés. Afin de ne pas trop ralentir notre progression, et dans leur main ils avaient leur épée car les lames étaient notre seule protection.


En avant !


Les porteurs de blessés s’étaient mis au centre entouré par les hommes d’Ardent et les autres seigneurs, à mon habitude j’avais pris la tête du convoi. Cela fut rapide car les Arcanes avaient provoqué la panique. Nous passions à travers les rangs de pygmées qui ne nous voyaient pas.
Bientôt nous rejoignîmes le convoie. Eux non plus avaient moins de soucis pour avancer.
Nous marchions et avancions en continuant à assurer le cercle de défense. Nous tranchions les créatures qui passaient devant nous mais nous n’étions plus leur préoccupation première.

Enfin la sortie était visible. Il y avait un long tunnel montant. J’étais à la tête du convoi mais j’étais bien décidé à sortir le dernier de ce trou. Je fis passer une bonne partie des soldats puis les civils puis les derniers soldats qui assuraient la décence en dernière ligne. Je fis le dernier à rentrer dans le tunnel non sans tuer une créature qui vit que nous partions. Ce dernier paraissait plus vif que ces congénères mais après un coup d’épée bien placé il paraissait aussi mort qu’une bonne partie de ses semblables.
Parmi tous les cadavres il y avait également un certain nombre de corps de nos camarades. Certes je m’en voulais de laisser ces défunts mais je devais avant tout assurer la survie des autres. Nous avions déjà bien assez de difficultés avec les nombreux blessés.
Il était temps de remonter la longue colonne des personnes qui remontaient le tunnel. Et au bout la sortie, l’air pur. Enfin c’était ce que je croyais.

Ce tunnel était bien plus long que je ne l’aurais cru, je n’avais pas eu l’impression que nous avions autant descendu en profondeur.
Nous vîmes la lumière, les rayons étaient aveuglant mais la sortie plus qu’à quelques mètres.
Mais il y avait une masse devant qui bloquait en partie l’entrée. Des pierres qui nous bloquèrent encore. Je n’espérais pas car nous n’avions plus beaucoup de vivre et nous ne pouvions redescendre car nous devrions encore livrer un combat. Or la plupart d’entre nous étions éreinté.

J’avançai avec prudence et ce que je vis me surpris. Je n’avais jamais vu chose pareil de toute ma vie. Je ne savais même pas que cela existait. Bien sur j’en avais entendu parler dans des comtes mais je croyais que ça restait des comtes imaginaires.
Un sphinx ! Un sphinx se tenait devant nous et nous bloquait le chemin de la sortie. Comment allions nous passer. Selon les légendes la force n’était d’aucune utilité, il fallait faire appel à la culture et l’intelligence. Il était temps de savoir si les légendes étaient vrai ou non.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Ven 6 Fév 2009 - 6:10

Le guide Hëllan Fingon les avait guider à travers la plaine glacée, puis selon ses souvenirs les avait conduit dans le long du littoral et finalement, dû aux intempéries étranges, ils avaient été obligés de s'enfoncer dans cette caverne. Il ne la connaissait pas particulièrement, mais il se connaissait quelque peu en caverne et savait que celles creusées par l'eau suivait souvent une trajectoire ondulée et les avait guidé.

Puis était venu les dragons, il était resté derrière craignant pour sa vie. Il n'était pas des plus courageux, mais l'appât du gain pouvait le rendre féroce, rusé voir imprévisible, voilà comment il avait réussi à survivre lors de son premier voyage. Il avait rencontré de la vie et avait du négocier pour son retour, mais la richesse l'avait convaincu à aller voir l'Empereur pour faire monter l'expédition qui devait lui rapporter gros.

Ensuite, ils avaient atteint la terrible jungle de plantes rouges infestées de pygmées. Terrorisé, il s'était caché parmi les civils, et dès qu'Adola les avait fait foncer vers la sortie, il avait couru à toute jambe, gardant tout de même une certaine dignité. Il avait espéré revoir la lumière qui inondait le tunnel, lorsque contre toute attente, ils tombèrent face à un sphinx.

Le drow fut surpris et recula d'abord. Puis il dit:


- Mes amis ... je crains bien qu'il nous faille répondre aux questions de cette créature. Rares sont-ils et heureusement, car nous ne pouvons les tuer avec de maigre lames ... Sa Seigneurie Adola a raison, il faudra mettre tout notre savoir en commun ...


Il jeta un regard nerveux en arrière, songeant que si les pygmées découvraient leur fuite dans le tunnel, ils seraient pris entre le marteau et l'enclume.
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Sam 7 Fév 2009 - 9:24

J'étais dans une mesure de semi-conscience entre la vie et la mort.
Derrière Lailah et la tennant du mieux que je pouvais, j'essayais de rester calme.
Je ne devais pas me perdre encore dnas mon sommeil.
Bien que mon sang coulait telle une fontaine dans mes côtes.
Je pouvais voir le sang s'écouler et tomber vers le bas.
Riant un peu avant de réagoniser dans mon malheur.
La blessure n'était pas si grave, mais elle coulait de pklus en plus.
J'essayais de concentrer le restant de mon pouvoir magique pour m'aider à rester éveiller.
Mais le sort avait durée trop longtemps et mon peu de magie restant ne pouvais pas suffire.
Je n'allais pas mourir tout de suite, sauf d'une trop grosse perte de sang finalement.
J'essayais de me ménager, je pouvais bouger, mais je devenais pâle de plus en plus.
Le mal de côte n'ayant toucher aucun organe, je ne faisait que souffrir.

Il fallait quand même l'avouer, le stupide dragon de Lailah m'avait presque tué.
Mais sa propriétire m'avais aussi sauver la vie par la suite.
Il me fallait la remercier tout de même, elle m'avait sortit d'un grand pas.
Je me suis donc approcher de son oreille pour lui parler comme il fallait.
Le sang des ennemis coulant sur mon visage ne m'aidait pas pour parler.
J'avais ma cape de déchiré en deux et un peu brulé la veille.
Mon chandail en peau d'ours avait recu trop de coup, il allait falloir que je la change.
On pouvais voir une coupure à l'abdomen qui avait cicatrisé depuis peu.

Je te remercie de ton aide lors de la bataille.
Elle m'a été précieuse de tout les côté.
Je te dois la vie, tu me demandera ce que tu veux après cette guerre.
Mais pour le moment, je dois aller aider mon commandant.
Il a besoin de mon aide et je...


J'ai regardé Lailah quelques instants avant de commencer à bouger.
Mais j'étais paralysé de tout mon corps avec tout ces blessures.
Ne pouvant plus bouger du dragons, j'ai décidé d'en profiter un peu.
Une vue magnifique avec une jeune demoiselle volant sur une créature que je détestais.
Voilà ce que je voulais faire pour le simple petit moment.
Collé à Lailah dans son dos et lui tenant les épaules pour ne pas tombé.
Essayant en même de de guérir naturellement mes blessures par magie.
Revenir en haut Aller en bas
Luciole



Nombre de messages : 129
Classe : Assassin de l'Ombre
Date d'inscription : 05/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Dim 8 Fév 2009 - 15:45

Luciole avait perdu le contrôle et se déchainait encore et encore
aspirant ses forces des noirceur de son esprit, déchiquetant tout ceux qui l'approchait !
Mais dans son état actuel plus cette folie persistait plus elle risquait la mort
simple et définitive, d'ailleurs elle commençait a sentir ses forces diminuer
reprenant lentement ses esprits, apercevant les autres qui s'éloignaient de plus en plus
jusqu'à disparaitre... Les créatures de luciole se faisait détruire les une après les autres...
Bientôt celle ci se retrouva bien mal, mais elle avait servit a sauver des âmes !
Sa chers Eolia, Adola, Ardent, Yorg et ceux de l'ombre... allaient ils s'en sortir?

La comtesse recula, protégée par les dernière créature qu'elle avait créé.
Se doutant qu'elle ne survivrait pas bien longtemps, même si elle pouvait partir...
Pourtant elle avait fait une promesse qu'elle se refusait de briser !
Attrapant un de ces pygmées elle lui bu le sang, retrouvant un minimum de force.
Se trainant le plus loin possible avançant essayant de suivre le groupe,
la femme au tint pâle eu comme un remord, il y avait des choses qu'elle aurait tant
voulu dire a certaine personne...
Mais elle n'avait pas peur pour autant, deux des six créatures vampiriques vinrent l'aider.
Les derniers du convois entendirent quelque chose d'inquiétant derrière eux.

Deux petites créatures, plutôt laide avançaient, tenant fermement un bout de tissus.
Elles trainaient, bien qu'épuisé le manteau sur lequel était la comtesse !
Bien que celle ci se sente pitoyable dans un tel état elle ne pouvait rien faire.
Le poison dans son corps, les plaies, les blessures et surtout ... oui
surtout sa... la soif... la faim... elle avait si soif.
Les créatures voyant qu'elles avaient rejoint d'autres personnes de l'expédition tombèrent en poussière.
Leur maitresse avait pu rejoindre les autres, son sort dépendais maintenant
de ceux qui était derrière le convois





Edit Legadriel: merci de tenir compte que vous êtes maintenant sortie du combat contre les pygmées. Vous êtes maintenant arrêté devant un sphinx
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/luciole-lueur-du
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expédition impériale des Terres Nordiques   Aujourd'hui à 17:17

Revenir en haut Aller en bas
 

Expédition impériale des Terres Nordiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Colonie du Nord-