AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quête du nord (suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Luciole



Nombre de messages : 129
Classe : Assassin de l'Ombre
Date d'inscription : 05/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Quête du nord (suite)   Mer 26 Nov 2008 - 21:47

Luciole ne soignait pas, faisant des efforts comme demandé par Adola
en ne buvant plus de sang ou en tout cas le moins possible et plus a même
la gorge !
Mais sa lui enlevait sa capacité a cicatriser presque automatiquement !
Et il n'était toujours pas la alors quel avait vu cette bataille se finir sans elle...
Luciole se sentit comme une lâche a avoir été ainsi écartée du combat !
Elle risque d'en vouloir à Lythranne un certain moment d'avoir oser faire une tel chose.
Mais elle refusait également d'avaler la moindre goutte du sang de ces monstres au sol.


"Je ne boirez pas ce sang je préfère encore rester blessé !"

Mais si elle s'entêtait la comtesse ne tiendrait plus très longtemps...
Fixant l'horizon comme cherchant quelque chose du regard, mais quoi?
ou qui? le regard froid et immuable
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/luciole-lueur-du
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quête du nord (suite)   Mer 26 Nov 2008 - 21:55

Les bruits ne cessaient... Une profusion d'odeurs... Les aller et venu des soldats ne s'estompaient... C'était simplement insupportable...

Le sommeil était introuvable en ces conditions et de par ma blessure. Je me relevai doucement en voyant la grande tâche rougeâtre que j'ai laissé sur la couverture blanche, je commençais à transpirer, cela n'était pas bon signe. Je ne voulais aucun traitement des blessures ni même de pitié, cela m'était inutile, je savais me soigner moi-même. Je parcourais de nouveau la camp vers la sortie puis croisa le Grand Prêtre que j'avais agressé auparavant et il baissa les yeux et changea de direction, ce qui me donna un faible sourire et une pense très nette "Les Hommes sont faibles...". Les gardes me laissèrent passer facilement et surtout bizarrement, peut-être qu'ils n'appréciaient pas ma présence, peut-être une autre raison, cela ne faisait pas parti de mes préoccupations. Voyant au loin un griffon au sol et de l'affairement, j'en ai vite déduis que Farden était toujours aussi doué et que j'aurai mieux fait de le laisser se faire tuer par les Gobelinoïdes, il n'avait toujours rien appris, il y a des personnes comme ça...

Je voyais des soldats se précipiter en sa direction mais je n'en faisais rien, il n'y avait que la mort qui avait droit de décision à mes yeux mais les Hommes sont si futiles d'esprit qu'ils s'attachent à leur savoir magique pour espérer rallonger leur durée de vie. Simplement qu'ils s'attachent à l'espoir de vivre une vie plus passionnante que n'est celle qu'ils vivent. C'est inutile et stupide, notre heure vient quand la mort en a décidé ainsi. Je souriais légèrement à la vue lointaine de la scène puis je partis en direction de la forêt.

Elle avait servi de repère aux archers mais cela m'était égal. Une fois senti les premiers bruissements d'herbes, je retira mes bottines pour m'en retrouver nus-pieds et enfin apprécier le contact de cette fraiche verdure. J'avançais d'un pas sûr et doux, je me dirigeais dans la profondeur verdoyante et emplie de brume de la forêt. Il était sûr que je n'aurai pu être dérangé en aucun cas.

A la vue d'un grand Arbre aux reflets argentés éclairé par la pleine Lune, j'en ai déduis que cet endroit me serait paisible à mon repos. Caressant doucement l'écorce de ce majestueux de la main droite, je regardais derrière moi si l'envie de me suivre n'avait tenté personne, il semblait que non. J'allais enfin pouvoir "souffler" un coup...

Doucement, je m'étirais sur toute ma hauteur en caressant doucement mon entaille qui s'était refermée légèrement et saignais encore quelque peu. Soupirant, la main à la nuque, j'admirais le paysage, qu'il était beau et reposant. L'odeur de la forêt étant plus forte que celle des envahisseurs, je me sentais bien en cet endroit. Je m'allongea doucement au sol en m'appuyant sur le tronc puis prononça quelques paroles d'une chanson qui m'était chère, celle d'une femme amoureuse qui attendit toute une journée dans l'espoir de voir son doux amant.

J'allais enfin pouvoir me ressourcer...
Revenir en haut Aller en bas
Altarian Le Pourpre
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 157
Age : 22
Classe : Assassin
Armada : aucune
Date d'inscription : 20/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Quête du nord (suite)   Mer 26 Nov 2008 - 23:20

Altarian savait que ce simple mot avait été une torture à prononcer pour une personne aussi fière.
L'assassin prit ça pour une marque de respect et partit à toutes jambes dans les rangs de cadavres. Après 5 minutes de course, il trouva un guérisseur, un chariot avec quelques blessés dans les mains. L'elfe noir l'interpella et, 3 minutes supplémentaires plus tard, ils étaient aux côtés de l'Infernal à charger les agonisants.

Quand cela fut fait, Altarian salua le démonologiste et reprit sa route. Il se sentait bizarre: il était assassin, pas infirmière. Quoique... Il causait aussi des infirmités.

Il acheva encore un ou deux gobelins qui se traînaient péniblement et rentra, fourbu, au camp.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Quête du nord (suite)   Jeu 27 Nov 2008 - 6:27

La victoire. La débandade ennemie. La fin du carnage. Les impériaux avaient chassés l’ennemi, mais à quel prix. Un prix encore trop élevé en sang et en âmes. Dans la tête de l’Empereur, des scènes du carnage de Fort Wolfen lui revinrent en mémoire. Une trahison, il y en avait une quelque part, où alors un ennemi attentif et fourbe les épiait depuis le début. Là était son hypothèse. Le convoi avait été minutieusement organisé et pourtant si facilement surpris et enfoncé.

La victoire leur avait coûté cher. L’Empereur avait refusé d’être mis à part. Chef de l’empire ou pas il tenait à se battre. Maintenant il était épuisé et ne songeait plus qu’à se recueillir auprès de Sorenssen. Il ferma les yeux de ses compagnons d’armes et amis, morts sur le champ d’honneur. L’émotion monta en lui et des scènes de ses combats lui revinrent comme une suite d’événements en quelques secondes.


Va te faire foutre.


Ces mots odieux le ramenèrent à la réalité. Un informateur, enfin s’il consentait à parler. Mais il parlerait, de cela l’Empereur en était sûr. Ils ne pouvaient rester dans le doute, alors que de centaines de leurs amis ou de futurs partenaires venaient d’expirer par la faute de cette engeance.

Sois poli devant l’Empereur.

Votre Altesse, avec votre permission je souhaiterais pouvoir interroger mon prisonnier afin d’avoir des éléments de réponse sur cette attaque. Et si oui, puis-je le faire maintenant ou préférez-vous vite quitter les lieux et attendre quand nous serons dans un lieu plus sûr ?


Messire Adola, je vous donne carte blanche, à vous et à vos hommes pour le faire parler. L’Ombre est assez expérimenté en la matière. Habituellement je suis contre les manières brutales, mais cet impie à largement mérité ce qui lui arrive, même sans le crime de ses frères de race, il a les mains rouge de sang de citoyens de l’Empire. Faites-le parler.
Mais vous avez raison, nous ne pouvons le faire immédiatement. Notre position, bien que stratégique, n’est pas convenable. Le soleil se lève après le carnage. Aujourd’hui nous allons honorer nos morts et leur donner une sépulture décente. Quant aux gobelinoïdes, ces infâmes, ils pourriront dans une fosse ouverte, la bannière impériale sera plantée en travers, afin de décourager ce qu’il reste de leur bande. Puis, nous partirons, et nous monteront campement dans l’Édhesse proprement dit près des montagnes où les sentiers sont facilement défendables. J’ai bon espoir que nous puissions même atteindre Fort Altaron avant la nuit …. Faraël vous aidera. Pardonnez, mais je suis las et mon corps quémande le sommeil.


Las, le mari d’Hadawen salua les membres de l’expédition. Il les félicita pour leur courage et souligna le sacrifice de leurs confrères. C’était une tragédie, mais leur âme reposerait en paix, car ils avaient combattus avec honneur. Les prêtres qui accompagnaient l’expédition se chargeraient de la cérémonie. Puis, il se retira pour aller s’étendre parmi les chariots, près de son cheval, car l’émotion vibrait encore en lui. Faraël allait se charger de faire ce qu’il fallait.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Faraël
Empereur de Kalamaï
Empereur de Kalamaï


Nombre de messages : 659
Classe : Paladin de l'Honneur
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 31/05/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Quête du nord (suite)   Jeu 27 Nov 2008 - 6:45

Faraël écouta les dires de son père. Il approuva sans objection, car il était d’accord. Des centaines d’hommes et de femmes étaient morts par la faute de ces créatures avares et monstrueuses. Lorsque son père se retira, il prit la direction des affaires. Il rassembla une vingtaine d’hommes et de femmes, qui pouvaient encore peiner, alors que les autres étaient épuisés. Ils atteignirent le dessus de la colline qui dominait le col. Au loin, on voyait le pays. Devant les noires montagnes de l’Édhesse, derrière les vertes, mais désertes terres de Scitopole la grande dont il était le palatin.

Ils se mirent au travail et creusèrent des tombes où pourraient reposer leurs compagnons. Ils ne terminèrent que lorsque le zénith fut à son déclin. Alors arrivèrent quelques chariots. Ceux-ci avaient été remplis avec les corps de leurs compagnons, où ce qu’il en restait. Faraël ferma les yeux. Les horreurs de la guerre et le carnage qui s’en suivait lui donnait une fois de plus la nausée. Quant les êtres comprendraient-ils que la barbarie n’avait plus sa place en ce monde ? Il pria doucement Kanderak et Sorennssen, ainsi que Folaniss, le dieu de son épouse.

Puis ils déposèrent les corps, d’autres impériaux vinrent les relayer, après voir prit quelques heures insuffisantes de sommeil. Faraël redescendit de la colline encore bouleversé. Il se mit en quête du Seigneur Arzhùl afin qu’il prenne en charge la cérémonie. Mais il ne le vit point. Il tomba cependant sur un homme de la garde inquisitoriale, un certain Sysk’o.


- Monseigneur, auriez-vous vu le Pontife ? Pourrez-vous le faire quérir ? Nous aimerions procéder rapidement à la cérémonie pour les morts. Où alors connaissez-vous un autre prêtre parmi nous ?

Alors qu’il posait cette question, une poignée de gardes impériaux allèrent creuser la fosse pour les gobelins, en bas de la colline. Ils peinèrent longtemps, car nombreux étaient leurs cadavres répugnants et ils les jetèrent ensuite dans la fosse, certains prenant plaisir à les défigurer encore plus, comme si cela pouvait ramener leurs amis tombés ... Le Capitaine du Contigent, qui en était quitte pour une main en moins, manchot à vie planta lui-même la bannière de l’Empire devant la fosse où gisait l’ennemi qui ne tarderait pas à attirer les charognards.
Revenir en haut Aller en bas
Dartoil
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 149
Classe : Paladin
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 20/06/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Quête du nord (suite)   Jeu 27 Nov 2008 - 13:38

Les ennemies fuyaient, le combat était terminé, mais pouvions nous dire réellement que c'était une victoire?

Dartoil le considérait comme un échec, car non seulement beaucoup d'alliés étaient tombés, mais en plus l'ennemie avait pu s'enfuir.

D'un autre coté, il pouvait s'estimer heureux d'avoir survécu à une embuscade alors qu'ils étaient en infériorité numérique.

Dartoil ressentait la fatigue de ce dur et long combat, mais il n'avait reçut aucune blessure grave. Il savait très bien qu'il ne le devait pas à un quelconque talent de sa part, mais uniquement au fait qu'il avait dû rester assurer la défense et c'était donc retrouvé bien moins exposé que la plupart des autres alliés.

Il alla voir ses hommes, en commençant par ses archers qui étaient au centre du périmètre qu'il défendait. Leur situation n'avait pas évolué, il restait toujours les 3 archers blessés sur les 4.

Après quelques paroles de félicitations et de réconfort, il se dirigea vers ses guerriers qui avaient défendu le périmètre. Le constat fût terrible, sur les 10, seul 4 avaient survécu.

Dartoil resta alors quelques temps avec ses hommes, sachant qu'il était inutile de chercher son soigneur qui devait être fort occupé avec tous le travail qu'il y avait.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dartoil-t1382.ht
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Quête du nord (suite)   Jeu 27 Nov 2008 - 21:09

Arrivé au camp, Thangorthorim donna congé à ses hommes et aux prêtres afin de partir à la rencontre des dirigeants de l'éxpédition et de son grand prêtre, le Sire Gorbad d'on il n'avait pas de nouvelles.

On lui apprit que les mieux placés pour l'aider à retrouver son responsable étaient les hommes de l'Inquisition, l'Armada du grand prêtre et tous menbres de la Corporation des cultes.

Se laissant guider par les dires des vigiles il se mit en chemin afin de trouver un seigneur des Inquisiteurs, le plus indiqué lui semblait être sire Sysk'o, fidèle du seigneur Gorbad.

Il songeait à un bon repas et à une bonne bierre très fraîche lorsqu'il apperçut à côté d'un feu l'Inquisiteur en compagnie d'un personnage qu'il ne pouvait voir.

Parvenu plus près, il comprit que le compagnon de sire Sysk'o était le puissant Faraël, fils de l'Empereur lui-même !
Il valait mieux attendre que leur discussion se finisse avant d'aborder le colporteur de foi.
Une bonne chopine du tonneau d'ale que ses gardes nains apportaient toujours lui semblait à propos.
Quand soudain il entendit de la bouche du Seigneur Faraël un mot plus qu'attendu :

Prêtre.....

Frétillant, il se dirigeat vers les deux hommes et s'inclina, se relevant il déclara :

Seigneurs, bonsoir à vous, j'ai entendu par hasard vos propos et j'en déduis que vous avez besoin des services d'un prêtre, je suis Thangorthorim, prêtre de mon état, le père Gunthar, responsable de l'ordre en temps d'absences du Sire Gorbad, m'envoie avec 32 autres prêtres afin de seconder messire Gorbad dans sa tâche.
Je ne suis arrivé que pendant la bataille, et une entrevue avec les responsables de l'Expédition avec mon grand prêtre n'a pas été possible.

Je vous propose donc mes services de prêtre avant de pouvoir me mettre au service du Culte
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Quête du nord (suite)   Jeu 27 Nov 2008 - 21:13

A mon grand soulagement l’Empereur venait de me donner carte blanche, si cela ma convenait je doutais que cela allait convenir au captif. Je vis autour de moi quelques personnes se crisper car être entre les mains de l’Inquisition n’était pas des plus attrayant mais il en était de même pour l’Ombre. En plus, nous connaissons par cœur le corps des hommes et des autres races. Cela permettait de savoir quand infliger une simple blessure, une blessure mortelle ou tuer directement la personne. Cela nous laissait un éventail de possibilitées. Mais ce n’était pas des plus rassurant pour les ennemis et si en plus en ajoutait les tortures psychologiques que je maitrisais tout aussi bien que le physique cela en devenait des plus inquiétant, enfin pas pour moi.
Cependant il fallait attendre d’être arrivé dans un endroit plus sûr pour tout le monde, mais cette attente ne serait pas du temps perdu. La préparation pour son interrogatoire allait commencer.

J’appelai un groupe de mes soldas que je chargeai de s’occuper comme il le fallait de mon hôte. Ce traitement lui offrait le privilège d’être enchainé et il aurait le luxe de pouvoir voyager dans un charriot mais il serait au préalable mit dans une malle afin de gagner de la place. Je leur donna également comme consigne de permettre à ce gobelin de pouvoir assister à « l’enterrement » de ses compagnons. Ajouter à cela la privation de nourriture et que de l’eau croupie à boire, cela devrait attendrir cet ennemi afin de le pousser à craquer dans l’interrogatoire. À cela bien sûr il fallait ajouter la privation de sommeil. Cela faisait parti de la partie la plus tendre du travail de l’interrogatoire que je réservais à cet ennemi de l’Empire.

Il parti donc sans vraiment savoir à quoi il pouvait s’attendre, je décida que pour moi aussi il était temps de me retirer pour me rendre plus utile.


Veuillez m’excusez mais je vais me retirer pour aller prêter main forte aux blessés et prendre des nouvelles des membres de l’Ombre.

Je m’avançai donc vers le champ de bataille où il ne restait plus vraiment âme qui vive. La majorité était pour les fossoyeurs qui avaient du travail. Fort heureusement je ne voyais personne de l’Ombre et je supposais que mes deux hommes tués avaient déjà été enterré avec tout les honneurs.
Après cinq bonnes minutes de fouille je découvris Luciole qui paraissait faible. Elle avait été blessée dans le combat comme beaucoup d’entre nous. Il fallait bien aussi ajouter que nous n’étions pas des guerriers pour nous battre ainsi à découvert et que les embuscades et les meurtres sur mesure étaient plutôt notre fond de commerce.
Je me pencha sur elle afin d’examiner ses blessures, bien que je n’étais pas guérisseurs je pouvais voir que cela était tout de même sérieux


Que t’est-il arrivé ? Veux tu que j’appelle un guérisseur ?


J’attendais sa réponse, savoir ce qu’elle souhaitait. Habituellement dans pareil cas je l’aurais amené moi-même auprès des guérisseurs mais connaissant sa susceptibilité je préférais au préalable recueillir son adhésion.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Faraël
Empereur de Kalamaï
Empereur de Kalamaï


Nombre de messages : 659
Classe : Paladin de l'Honneur
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 31/05/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Quête du nord (suite)   Ven 28 Nov 2008 - 6:00

Seigneurs, bonsoir à vous, j'ai entendu par hasard vos propos et j'en déduis que vous avez besoin des services d'un prêtre, je suis Thangorthorim, prêtre de mon état, le père Gunthar, responsable de l'ordre en temps d'absences du Sire Gorbad, m'envoie avec 32 autres prêtres afin de seconder messire Gorbad dans sa tâche.
Je ne suis arrivé que pendant la bataille, et une entrevue avec les responsables de l'Expédition avec mon grand prêtre n'a pas été possible.

Je vous propose donc mes services de prêtre avant de pouvoir me mettre au service du Culte

Un maître nain se dirigea vers eux et leur proposa ses services de prêtre.


- Et bien, mon souhait est exaucé ! Messire Thangorthorim, nous avons besoin d'un prêtre pour célébrer l'office funèbre de tous nos compagnons morts au combat. La cérémonie aura lieu là-haut sur la colline.

En espérant que vous pourrez bénir cet endroit et invoquer la grâce des Dieux pour leurs âmes. Sorenssen pour l'honneur et Kanderak pour la loi, Folaniss pour la Chance et Synodar pour veilleur sur leurs âmes.


Le seigneur de Zirconie croisa les doigts et décida d'aller se reposer quelques minutes, là-bas près des chariots, pendant que le prêtre préparait l'office et que la plupart des membres de l'expédition se préparait à se recueillir près du tombeau.
Revenir en haut Aller en bas
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Quête du nord (suite)   Ven 28 Nov 2008 - 20:06

Enfin un peu de prières en ces lieux souillés par le sang !

Se dirigeant vers le camp des prêtres de son groupe, il les prevint qu'une messe allait être célébrée sur la colline qui surplonbait le site, afin de guider les âmes des défunts.

Les prêtres entonnèrent alors un chant funèbre pour rendre grâce aux morts.
Le murmure devait être audible par tous et par magie, la prière fut emplifiée, afin que nul ne l'ignore.

Ôh Dieux entendaient ma prière, que Sorenssen soit rassuré, l'honneur de ses disciples est intacte, que Kanderak se rejouisse, la loi restera connue de tous, que Folaniss soit remercié, la fortune nous à aidé, que Synodar soit clément, afin que nos compagnons soient guidés, que Brak et Hassar soient acclamés, leurs dons nous ont été précieux, et qu'enfin Dinas soit prié afin que les maladies ne fauchent pas nos blessés.
Revenir en haut Aller en bas
Cotin L. Nerae



Nombre de messages : 252
Age : 21
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Quête du nord (suite)   Ven 28 Nov 2008 - 22:46

Le sort de la bataille, en peu de temps, en vérité, fut joué ; à peine avait-il mené son attaque qui, bien qu'opportune, qui sait quels auraient été les pertes si les archers n'avaient pas été confronté à une seconde menace, n'avait pas vraiment décidé directement de l'issue de la bataille, que déjà la ligne impériale avait triomphé, et que les assaillants se débandaient en tous sens.
Chacun avait cessé le combat, avec une célérité comparable à celle déployée dans la mêlée, quoiqu'inférieure, et l'on s'occupait désormais de soigner les blessés et d'enterrer les morts.
L'attaque, sous ses airs de simple escarmouche, avait coûté cher, c'était indéniable, cependant, la victoire des forces Alliées de l'Empire était indiscutable également.

A peine eut-il fait ces observations sur une terre souillée pour sans doute des années par le présent carnage qu'il s'aperçut de deux choses.

La première était la présence d'un prêtre, rendant les derniers hommages.
Encore une de ces fadaises humaines : qu'importe aux morts le sort de leur corps putréfié? Le plus ridicule étant cependant que ce soit un représentant de la gent nanesque qui fasse l'office.
Pour qui se prenaient-ils, ces fous qui imploraient d'absurdes déités?
Oh, bien sûr, certaines de ces divinités avaient un jour existé ; souvent de grands mages tellement révérés qu'élevés dans l'esprit du commun au rang de dieux.
La plupart des autres n'étaient que personnifications de concepts et d'idées, et, bien qu'il soit louable de respecter les principes véhiculés par ces concepts, faire une offrande ou une prière directes à ces concepts relevaient d'une bêtise que seule la vermine humanoïde était en mesure de concevoir.
Enfin, certains même n'étaient qu'inventions de vieillards séniles, qui ont utilisé la crédulité populaire pour asseoir leur empire sur cette bande d'incompétents et d'inaptes à l'imagination même de l'idée d'Arcane
Mais pourquoi, pourquoi, ô Forces de l'Arcane, ces êtres éprouvent-ils un tel besoin de révérer des choses qui n'existent pas ou plus?
Après cela, comment voir la racaille humaine sous un bon œil? Et que penser de la dépravation nanesque, d'une race s'humiliant en de si basses pratiques...
D'un regard de profond mépris, il quitta cette désolante scène.

La seconde chose qu'il remarqua en ces lieux était que l'Empereur et le Spadassin de l'Ombre parlait à l'une des engeances qu'ils venaient d'affronter, et qui apparemment s'en était tirée vivante...pour l'instant.
Plus intrigué et intéressé par cette scène que par les boniments incohérents du nain d'à-côté, il s'en approcha.
Messire Adola venait de se diriger vers un autre point en ce lendemain de charnier, et, s'adressant à l'Empereur, il dit ceci :


- Sire. Avec votre permission, j'aiderai le Spadassin Adola dans sa tâche. Si cette engeance a la moindre idée de la raison de cette attaque, voire de qui il est et qui sont ses frères, soyez sûrs qu'il nous le révélera...tôt ou tard...

Le ton était loin d'être servile, toutefois, un auditeur chevronné aurait pu déceler dans les paroles du vampire un respect plus présent qu'auparavant. Car après la démonstration du sens de l'honneur de cet Empereur, le mépris n'était plus de mise.
Puis, se retournant vers la créature, déjà dans une position lamentable avant même que douleur réelle ne lui soit infligée, il ajouta, d'un air de cruauté désinvolte, presque dans un sourire,


- Insecte... Tu n'ignores sans doute pas à quel point la douleur physique, la douleur qu'on t'inflige en meurtrissant ta carcasse peut être intolérable.
Mais que sais-tu, toi, que sais-tu de la douleur magique?
De cette douleur causée par un feu qui te brûle de l'intérieur? De sentir tes organes se putréfier lentement? De sentir l'acide mélangé à la moelle de tes os? D'exciter à un point si amusant le centre de la douleur? Mais de malgré tout rester vivant, rester conscient, conscient uniquement pour souffrir davantage...
Mais n'aies crainte...tu n'en mourras pas...du moins...pas tout de suite...


Hmmm, sans doute avait-il négligé un détail...
Ah, oui, le voilà!
Le sens éthique, si étrange et changeant, dont faisait preuve les hommes.
Bien sûr, il est possible, voire probable, que ses dernières paroles eussent choqué l'Empereur.
Enfin, qu'y pouvait-il? Revenir sur ses paroles lui était impossible ; ce serait à la fois un mensonge éhonté et un sabotage de tous les efforts déployés, certes modestes, mais existants, pour faire céder le prisonnier à la terreur, cet impitoyable sentiment qui pouvait se révéler...plus qu'utile.

Mais si on s'attendrissait sur un ennemi, la compassion guettait.
Et avec la compassion vient souvent la faiblesse, et il se refusait à cela.
Et l'étude de l'Arcane ne tolérait aucune faiblesse : perdre de la cadence, s'était s'exposer à la fois au risque d'être contrôlé par ses connaissance, et à la fois à celui de concevoir des idées faussées par un jugement partial, qui ne manquerait pas d'être erroné par essence.

Mais allez expliquer cela à des êtres capables, dans le meilleur des cas, de vivre quelques décennies, à des êtres s'accrochant désespérément à une vie qui leur serait retirée...tellement rapidement.
Allez donc expliquer la qualité d'une vie faite de connaissance et de pouvoir à un papillon éphémère, qui voyait l'aube et le crépuscule de sa vie suivre le même cours que celui du soleil...
Allez donc expliquer que tout n'est que vain, sauf ce qui fait avancer.



De l'absurde et de la vaine existence...
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/cotin-nerae-t110
Luciole



Nombre de messages : 129
Classe : Assassin de l'Ombre
Date d'inscription : 05/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Quête du nord (suite)   Ven 28 Nov 2008 - 23:19

luciole vit adola arriver et se redressa ne voulant pas qu'il la voit ainsi...
Elle se dépoussièra et fit mine de rien, le saluant simplement


"Sire, notre victoire fait chaud au coeur même si le sang a coulé"

Elle se tenais le côté et frémit, le fixant, regardant sa nuque...
La comtesse avala sa salive.
S'approchant lentement de lui, son sang lui faisait envie


"me permetteriez vous? votre sang est si bon que quelque goutte devrait me permettre de régénérer ces quelques égratignure"

gardant le visage haut et le dos droit bien qu'elle perde quand même pas mal de sang.
La comtesse refusais de montrer de la faiblesse surtout face au spadassin.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/luciole-lueur-du
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Quête du nord (suite)   Sam 29 Nov 2008 - 8:48

Fardall assista à la cérémonie. On avait finalement pu dénicher un prêtre pour célébrer l’office funèbre. L’absence d’Arzhùl inquiétait l’Empereur qui se demandait ce qui arrivait au Grand Prêtre.

Ôh Dieux entendez ma prière, que Sorenssen soit rassuré, l'honneur de ses disciples est intacte, que Kanderak se réjouisse, la loi restera connue de tous, que Folaniss soit remercié, la fortune nous à aidé, que Synodar soit clément, afin que nos compagnons soient guidés, que Brak et Hassar soient acclamés, leurs dons nous ont été précieux, et qu'enfin Dinas soit prié afin que les maladies ne fauchent pas nos blessés.


Le fils d’Igardal était venu après avoir laisser le prisonnier à la discrétion du Spadassin et apparemment de sa grandeur, le Thaumaturge qui semblait prendre plaisir à torturer grâce à l’Art. Celui-ci avait accès à des sorts d’une grande puissance de par son rang et les ouvrages auxquels il pouvait avoir accès … Il vint se recueillir auprès des morts, il en avait connus certains, d’autres pas. Mais une chose était sûre, c’était un carnage de trop.
Puis il s’approcha et fit une solennelle déclaration.


- Citoyens & Citoyennes de Kalamaï ! Aujourd’hui des hommes et des femmes sont tombés au champ d’honneur. Leur sacrifice ne fut pas vint et pourtant la nature nous afflige de larmes pour ceux que nous avons côtoyer. Peut-être auront-ils place dans le royaume de Nucter, et alors réjouissons-nous, car ils ne connaîtront plus les lassitudes de la vie. Mais commémorons leur mort et élevons ce tombeau à leur intention, car ici sont morts en héros des gens qui pourtant resteront méconnus. L’après-midi est entamée et nous devons continuer, et atteindre Fort Altaron avant la fin de la nuit, car nous y serons en sureté, du moins s’il est toujours tenu, car il se peut qu’il soit abandonné. Trouvons-y un repos bien mérité pour nos muscles fourbus afin de ne pas être pris à nouveau par la surprise et que soit vain le sacrifice de nos amis.


L’Empereur se signa du signe de Sorenssen et se retira. Après avoir été dicter à un homme l’épitaphe qui serait inscrit sur la pierre érigée en monument aux morts.


Ci-gisent des héros méconnus, et pourtant contribuèrent-ils au bien de l’Empire de Kalamaï. Puisse leurs âmes être en paix et veiller sur cet endroit où se joua pareille tragédie. Que nul n’ose profaner cette tombe sous peine de damnation et qu’à jamais n’errent les âmes.


La troupe se recueillit en silence, puis prit quelques minutes de repos à peine. On avaient réparés les chariots brisés et les roues cassées et remis d’aplomb les chargements et s’étaient assurer de n’avoir rien laisser d’important.

L’expédition se remit en marche, en espérant atteindre Fort Altaron avant minuit.


[La suite ici]
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Sysk'o



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 04/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Quête du nord (suite)   Ven 5 Déc 2008 - 4:32

Spoiler:
 

- Monseigneur, auriez-vous vu le Pontife ? Pourrez-vous le faire quérir ? Nous aimerions procéder rapidement à la cérémonie pour les morts. Où alors connaissez-vous un autre prêtre parmi nous ?

Bonjour, Seigneur Faraël, j’ai beaucoup entendu parler de vous et c’est un honneur de faire votre connaissance.
Je me présente, je suis le Capitaine Sysk’o, de la Première Compagnie Inquisitoriale.
Dit t il d’un air solennel.
Pour le Seigneur Gorbad… Je crains pour ça santé. Il a reçu un lourd coup. Pour l’instant notre guérisseur on réussi a le stabiliser.

Maître nain, le Seigneur Pontife ne pouvant pas vous recevoir, vous etes le plus haut représentant de notre Ordre, avec moi-même.
Je pense qu’il sera bon que vous vous occupiez des affaires du culte pendant l’absence de notre Seigneur. Je me charge de tout ce qu’il pourrait avoir attrait au affaires militaire de notre Sainte Corporation. En cas de problème, n’hésiter pas à venir me consulter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quête du nord (suite)   Aujourd'hui à 4:52

Revenir en haut Aller en bas
 

Quête du nord (suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Édhesse :: Dans la Nuit-