AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Fournaise, ancien siège des Enflammés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La Fournaise, ancien siège des Enflammés   Ven 13 Fév 2009 - 2:58

Spoiler:
 

Description:


La Fournaise: Elle est, pour la population globale, une simple taverne sur les rives de la Sombre-Naxos. La section taverne (publique) de la Fournaise est situé à l'avant du bâtiment, mais sa véritable fonction occupe le reste de la bâtisse. Elle est le siège des mercenaires connus sous le nom des Enflammés. On y retrouve, outre la taverne, une forge, des dortoirs, une salle d'entrainement, un coffre-fort (situé dans les sous-sol, il est creusé à même le roc de la falaise) ainsi qu'une écurie (à l'extérieur).

Les Enflammés: Troupe de mercenaires dirigé par Quevlan, ils sont les résidents de la Fournaise. Leur nom vient d'une technique qui fut dévellopée par Quevlan et qui est utilisée par les mercenaires de la troupe. Lorsqu'ils sont dans la possibilité, ils déposent la lame de leur épée dans le feu, dans le but de rendre la lame brulante. Ils peuvent ainsi, en combat, infliger des brulures profondes en plus des dégats tranchants.
La troupe possède également une autre particularité. À l'aide d'un métal que l'on retrouve uniquement dans la région (Surfiana), ils fabriquent, dans la forge de la Fournaise, des fourreaux qui ont pour particularité de contenir la chaleur en plus d'être léger. Les mercenaires des Enflammés peuvent ainsi garder leurs armes brulantes durant 3 jours si ceux-ci restent dans leur fourreau.

********************


[HRP] Un post RP viendra très prochainement [/HRP]


Dernière édition par Quevlan le Dim 22 Mar 2009 - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fournaise, ancien siège des Enflammés   Dim 15 Fév 2009 - 4:04

Quevlan était debout devant la fenêtre de son bureau, dans la tour de la Fournaise. Il regardait tranquillement l'horizon accompagné d'un soleil couchant. Rapidement, il fut tiré de ses pensées lorsqu'un homme monta les marches, suivit de deux autres l'instant d'après.

- Maître, quels sont les ordres? lanca l'un d'eux.

Sans même se retourner vers eux, Quevlan décrivit la situation.

- Un mage dont le nom m'est inconnu désire une relique antique. Il à déjà tenté de l'obtenir de facon diplomatique, sans succès. Elle se trouve dans un manoir dans la ville de Basalte, en Vénopole. Récupérer la et ramener la ici, le mage viendra la chercher dans quelques temps. Il ne veut pas qu'on puisse le relier à ce vol, pour ne pas tâcher sa réputation. La paie est ce que vous trouverez dans le manoir, en plus d'un 250 écus chaqu'un lorsqu'il viendra récupérer la relique. Les informations qui vous seront utiles sont dans le parchemin, ainsi qu'un croquis de la relique en question. Vous pouvez disposer.

Le mercenaire le plus près du bureau pris le parchemin portant le sceau des Enflémmés et redescendit à la suite des deux autres. Quevlan rangea un peu le bureau avant de descendre à son tour. Il traversa le dortoir et vit les trois mercenaires se préparer pour leur tâches. Il descendit ensuite à la taverne.

***************

La taverne était comme à son habitude; les gens discutaient entre eux, sirotant leur bière, les voyageurs se montraient quelques trouvailles et s'échangaient des indications. Tout était normal, à l'exception d'un viel ivrogne qui parlait seul et à haute voix. Il devait avoir passé la journée dans la taverne à se saouler comme un con et commencait à gèner les autres clients. Malheureusement pour lui, Quevlan n'était pas d'humeur aujourd'hui. Le mercenaire se dirigeat donc vers le vieillard en question et lui demanda calmement de quitter les lieux. L'ivrogne, n'ayant pas toute sa tête, ignora son interlocuteur et cria au tavernier de lui amener une autre bière. Cèdant à l'impatience, Quevlan plaqua le coté de la tête de l'homme sur la table d'un coup sec qui résonnat dans toute la salle. Les discutions s'arretèrent sur le champ et on se retourna vers les deux hommes. Quevlan s'approcha de l'oreille du vieux.

- Je t'ai dit de sortir.

Il prononca ses paroles d'une voix ferme avant de lacher la tête de l'homme pour le laisser se lever. Un mercenaire aggripa le bras de l'ivrogne et le mena à la sortie.

Après avoir dégusté une pinte de bière et un steak bien saignant, Quevlan se retira dans ses quartiers. Demain, il partirait pour la capitale kalamienne.
Revenir en haut Aller en bas
Mogoth



Nombre de messages : 230
Age : 50
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
9/10  (9/10)
Race: Infernal

MessageSujet: Re: La Fournaise, ancien siège des Enflammés   Lun 23 Fév 2009 - 5:57

Après avoir voyagé par les voie de l'enfer, je parvins à proximité de le Fournaise. Je fis une brèche en un endroit isolé, en sortant à pied, bagage à la main. Évidemment, le cheval n'avait pu résister.. il était grand temps pour moi d'aller voir le maître équestre que nous avons en bas.

Je me dirigea donc vers le lieu où l'on m'attendait, des gardes virent un homme encapuchonné avancer tranquillement jusqu'à eux. Le plus près me demanda qui j'étais je lui répondis que j'étais un simple badaud qui désirait prendre un verre à la taverne. Il me laissèrent passé puisque tous et chacun avait le droit d'aller s'y désaltérer.

J'entra donc dans l'établissement et y prit place au comptoir qui semblait de bonne qualité, tout comme le reste des lieux. J'étais surpris de voir le bon état de l'établissement. Cela faisait changement de la crasse et des meubles brisé de certaine taverne.

Le Tavernier me regardai d'un air surpris, voir même curieux. il semblait avoir un doute. Il ne voyait rien de mon visage caché par ma tunique. Que du noir émanait de mon capuchon.


Ta meilleure boisson et un excellent repas je vous pris ainsi qu'une réponse à la question suivante s'il-vous-plaît :
Où est Quevlan ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fournaise, ancien siège des Enflammés   Mar 24 Fév 2009 - 1:25

Le tavernier nettoyait tranquillement son comptoir lorsqu'un être capuchonné entra dans la taverne. Ce dernier prit un siège et s'adressa au tavernier.

-Ta meilleure boisson et un excellent repas je vous pris ainsi qu'une réponse à la question suivante s'il-vous-plaît :
Où est Quevlan ?


Le tavernier devina donc que cet être devrait être le Mogoth que Quevlan devait rencontrer. Il fit donc un signe de tête à un garde près de la porte. Il dit ensuite au nouveau venu qu'il serait la dans quelques minutes et lui servit une bière naine avant de commencer à préparer son repas.

*********************


Quevlan était dans le coffre fort de la Fournaise. Il avait décidé, en attendant Mogoth, d'aller voir la relique ancienne que ses hommes lui avait ramenés de Vénopole. Il l'observa sans trop d'attention, ne connaissant rien du tout à ces stupidités anciennes. Puis, un homme descendit les marches.

- Maître, quelqu'un vous demande dans la taverne.

- Très bien j'arrive.

Le mercenaire monta donc les marches et alla dans la taverne. On lui indiqua l'être en question et il se dirigea vers lui.

- Mogoth? Je suis Quevlan, dirigeant des Enflammés. Pourquoi ne pas aller dans mon bureau?
Mogoth acquisa d'un signe de tête et les deux êtres montèrent au bureau de Quevlan, dans la tour de la bâtisse.

Arrivé dans le bureau, Quevlan offrit son siège à Mogoth et quelques minutes plus tard, un homme vint porter le repas commandé au palatin de Naxopole. Pendant que son hôte dégustait son repas, Quevlan commenca à lui étaler son offre.

- Tout d'abord, c'est un honneur de vous rencontrer. Mais je ne m'attarderais point sur des sujets peu importants. Le temps est précieux en ces temps et le plus tôt une entente sera règlée, le plus tôt chacun de nous pourra en profiter. Nous pourrions y aller avec la méthode traditionelle du mercenarait; vous me donnez une grosse somme d'argent et ma troupe combat à vos coté pour la durée de la guerre, où jusqu'à ce qu'un autre parti m'offre plus que vous. Celà serait simple et rapide. Mais il existe d'autres options, beaucoup plus intéressantes pour vous et pour moi.

Il marqua une courte pause. Du coin de l'oeil, il regarda Mogoth qui semblait intéressé par les dires du mercenaire. Il poursuivit donc.

- J'ai discuté de plusieurs possibilités avec mes conseillers et celle-ci est celle que nous considérons la plus intéressante, pour les deux partis. Voici donc ce que je vous propose. Vous avez récemment pris contrôle de la province de Vénopole, agrandissant votre province. Et bien, ce que nous convoitons est en l'intérieur de vos nouvelles terres, c'est la ville de Samothrace. Voyez, les Enflammés comptent aujourd'hui près de 200 membres à travers Kalamai, malheureusement, la Fournaise ne peut acceuillir un tel nombre de mercenaire. Samothrace, quant à elle, peut et elle nous permettera même d'agrandir nos forces. En plus, cette ville contient tout ce que nous avons besoin, dont une grande forge. Je crois devinez que pour vous, ceci n'est pas une simple offre, Samothrace était votre deuxième plus grande ville. Vous devez vous demander ce que vous receverez en échange?

Il marqua de nouveau une pause et regarda Mogoth. Ce dernier avait arrêté de manger et écoutat plus qu'attentivement.

- Et bien voila, si vous acceptez, Samothrace deviendra territoire indépendant de Naxopole, un royaume solitaire. Comme il est le but premier de cette rencontre, nous serons dans votre camp pour la durée de la guerre. Après la guerre, les Enflammés continuront leurs affaires de facon indépendante face à vous. Là ou ceci devient avantageux pour vous, nous vous verserons une part importante de nos profits, ce qui vous assurera une rentré d'or dans vos coffres, même en temps économique difficile. Ensuite, pour n'importe quel conflit futur, les Enflammés seront, sous votre demande, combattants à vos cotés, sans frais d'emploiment. Je veux mettre quelque chose au clair toutefois, je ne veux pas le poste de sous-palatin de la région de Vénopole, il pourra donc diriger la province de son royaume. Qu'en dites-vous?

Quevlan prit place sur le siège en face de Mogoth et attendit la réponse de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Mogoth



Nombre de messages : 230
Age : 50
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
9/10  (9/10)
Race: Infernal

MessageSujet: Re: La Fournaise, ancien siège des Enflammés   Mer 25 Fév 2009 - 7:28

Je resta sans mot, réfléchissant à la proposition...

N'importe qui aurait sauté sur l'occasion mais une mercenaire est un mercenaire. Il me fallait preuve de prudence avec ce genre de personne. Leur parole n'a d'égal que la bourse qu'ils ont à la ceinture. Plus elle est pleine, plus ils sont fidèles mais dans ce cas-ci, il suffisait de laisser une ville sous son contrôle pour obtenir de l'aide. L'aspect qui me semblait étrange est que c'est moi qui recevra fortune dans cet accord. Mais comme le dicton l'indique... qui ne risque rien n'a rien .. et je n'ai rien à perdre !

Une milice efficace qui ne coûterai rien est un avantage monumental contre les troupes impériales que l'empire à de la difficulté à se payer et qui manquait soudainement d'effectif dans la région ouest de Naxopole. La perte de ma seconde ville en importance pourrait représenter un défi intéressant pour ce nain qui veut la renaissance et la restructuration de ce qui fut Vénopole. Je pourrais même dès maintenant envoyer les mercenaires sur Naxos pour ravager Trasalvia et la rebellion qui se lève....



Et bien, votre proposition est alléchante et je l'accepte. Mettons cela sur papier et scellons tout ceci par nos sceau. Samothrace est à vous mais laissez moi quelques jours pour en régler les détails. Quant à votre aide militaire, je vous demande de l'envoyer en Naxos en priorité afin de mettre à bas la rébellion qui se lève sur les royaumes de Trasalvia et de tout autre royaume lui portant allégeance plutôt qu'à moi. Lorsque je quitterais ce lieu, je me rendrais voir l'Empereur afin de savoir si une guerre se déclare ou si il pliera à ma conquête. Vous en aurez des nouvelles dès que possible. Faites chauffer vos lames et j'espère que la pitié n'est pas dans votre dictionnaire.

Nos marques respectives furent apposées sur le document, en deux exemplaires que chacun de nous conserverait.

Vous m'excuserez de ne pas profiter plus longtemps de votre hospitalité. Je suis sûr que vous comprenez que les guerres n'attendent pas. Je vous informe toutefois que je reviendrais en temps plus calme, je dois avouer que les lieux me plaisent.

Je me leva de mon siège qui était très confortable, attendant les dires de Quevlan avant que je ne parte.


Et concernant les prisonniers, faites-en ce que vous voulez. Qui sait si certains membre du clan Trasalvia valent leur pesant d'or...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fournaise, ancien siège des Enflammés   Dim 1 Mar 2009 - 1:28

Après avoir appliqué leurs sceaux respectifs sur les documents, Quevlan reprit la parole.

- C'est une bonne affaire que vous venez de faire, vous ne le regretterez pas. Toutefois voila, je ne pourrais pas passer à l'attaque maintenant, puisque plus du trois quart de mes hommes sont hors de Naxos, il me faudra donc les rappeler ici. Mais voila, pourquoi attaquer les habitants de Naxos. Une guerre est probablement envisageable contre L'Empire lui même, alors pourquoi se mettre à dos les royaumes de Naxos également. Voici donc ce que je vous propose. Laissez-moi me rendre à Trasalvia pour discuter avec eux, connaître leurs intentions. Regardez, pour le moment, vous avez pris Vénopole et vous êtes seul. Si tout Naxopole s'uni, des projets plus grand pourront être accomplis, tel que la prise de l'Est Kalamien, peut-être même de Kalamai entier. Qu'en pensez-vous? Dois-je attaquer le plus tôt possible ou alors tenter de faire taire cette révolution et ainsi vous prendre des alliés?

Après la réponse de Mogoth, il quitta La Fournaise en direction de Trasalvia.


Dernière édition par Quevlan le Dim 1 Mar 2009 - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mogoth



Nombre de messages : 230
Age : 50
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
9/10  (9/10)
Race: Infernal

MessageSujet: Re: La Fournaise, ancien siège des Enflammés   Dim 1 Mar 2009 - 17:48

Une rébellion se lève en Naxos et il faut la contenir. Si vous vous dites en mesure de l'arrêter, faites-le par le moyen que vous voudrez. Concernant l'Empereur, il parlera avant de faire quelconque attaque. L'Empire n'a pas la puissance nécessaire pour encaisser une guerre importante contre Naxopole et ses armées. Je vous laisse libre jugement de la distribution de vos troupes, soyez seulement en mesure d'avoir une disponibilité militaire dans les territoires de Naxos et de Vénopole dans un délai maximal d'une journée suivant requête.

Puisque vous semblez désirez parlementer avec les rebelles, j'envoi de ce pas une missive à l'attention de la comtesse Lailah. Vous permettant un meilleur terrain d'approche. Quant à moi, je me rend de ce pas à Fort le Cor pour y rejoindre l'Empereur et connaître ce qu'il adviendra. Au plaisir de vous revoir, ici ou ailleurs, en temps de guerre ou de paix. Faites parvenir vos informations et nouvelles à l'Abysses, les messages se rendront ensuite jusqu'à moi.


Suite à ces mots, je quitta les lieux jusqu'à l'extérieur de la cité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fournaise, ancien siège des Enflammés   Dim 22 Mar 2009 - 23:37

Quevlan et son messager arrivèrent finalement à proximité de la Fournaise. Les terres entourant la bâtisse étaient désormais recouvertes de tentes et de caravanes. Les Enflammés étaient pour la première fois tous réunis au même endroit. Quevlan avait contacté tous les petits groupes des Enflammés éparpillés à travers Kalamai. Tous les mercenaires étaient réunis autour de la Fournaise, buvant de la bière et discutant de leurs missions, de leur réussite. Quevlan fut s'attisfait de cette vue. Ils devenaient de plus en plus puissant et de plus en plus en demande. Il se dirigea vers le centre, où la plupart été rassemblé. Quevlan monta sur une grande table pour s'adresser à la foule.

- Messieurs, mesdames,
Si je vous ai fait venir jusqu'ici, c'est pour vous annoncez la plus récente acquisition des Emflammés. Après des négociations avec le palatin de Naxopole, Mogoth, j'ai réussi à mettre la main sur l'ancienne capitale de Vénopole, nul autre que la grande Samothrace. Cette ville est maintenant la notre. Elle deviendra le siège des Enflammés ainsi qu'un territoire indépendant de Naxopole ou de tout autre province. L'entente inclu de mon côté la gérance de cette cité. Ainsi donc, avec cette ville, les Enflammés continuront leurs affaires mais nous aurons désormais un endroit pour tous ses membres.


Les acclamations commencèrent à monter dans les troupes de guerriers barbares qui formaient l'une des plus importantes associations de mercenaires de Kalamai. Quevlan ramena le silence.

- Allez, préparez-vous, nous quittons vers Samothrace.

Les guerriers commencèrent sur le champ à défaire les tentes en ranger leurs affaires dans les caravanes. Quevlan lui, se dirigea vers son bureau et rangea ses papiers, ses équipements etc. dans ses coffres avant que des hommes vinrent les chercher pour les déposser dans une caravane. La caravane la plus protégée et la plus solide et résistante fut utilisé pour transporter le contenu des coffres de la Fournaise, autant les objets de valeurs que le nombre incalculable de pièces d'or qui fut ammasé au cours des années. Après à peine deux heures, le convoit d'environ 200 mercenaires prit le chemin vers son nouveau siège.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Fournaise, ancien siège des Enflammés   Aujourd'hui à 10:42

Revenir en haut Aller en bas
 

La Fournaise, ancien siège des Enflammés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Naxopole :: Les Terres de l'Est-