AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La forteresse de Trasalvia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sharlnak



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 13/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Ven 15 Mai 2009 - 12:33

L'homme l'avait suivis se demandant où elle l'entraînait, bien évidemment pas inquiet plus que ça. Ils avaient traversé le château endormi et silencieux, traversé une porte cachée à ouverture magique.

Une fois entrée dans la grotte l'homme eu un regard étonné, mais agréablement surpris. Appréciant les bruits de ce paradis souterrain.
Une fois entrée dans ce qui semblait être la chambre, il sourit, elle l'avait emmené à un endroit ou dormir, il rit en lui-même. N'avait-elle remarqué qu'il n'avait pas besoin de dormir, surtout la nuit. Il prit donc la parole, un sourire aux lèvres, mais dissimulés par sa capuche.


Vous pensez réellement que j'ai besoin de dormir, mademoiselle la dissimulatrice ? Vous savez, mes paroles à l'entrée n'était qu'un prétexte justement pour pouvoir entrer. Le but réel de ma visite était de voir votre "maitresse", curieux de voir la suite des évènements et ce la tête du fou qui a mené une rébellion.


Sharl c'était tout de même assit sur le lit, il attendait sa réaction avec un plaisir non dissimulés. Cet Elfe probablement noir vu sa "maîtresse", n'avait probablement pas percé sa nature. Il appréciait la situation qui était tout de même comique et fort intéressant. Il avait bien fait de venir, si le début était comme ça, il n'imaginait même pas la fin.
Il regarda le mobilier, un lit taillé dans un arbre apparamment massif, sinon tout le reste était taillé à même la roche.
C'est un petit paradis ici, très intéressante cette grotte.
Revenir en haut Aller en bas
Vesce Nerae
Mage
Mage


Nombre de messages : 108
Age : 22
Classe : Nécromancien
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Ven 15 Mai 2009 - 17:24

Vesce Nerae commençait largement à perdre patience. Il dit d'un ton sec et rude :

-Je pense que finalement, vous me serez inutile. Vous n'avez pas l'air de pouvoir m'apprendre grand chose en rapport avec la Nécromancie.

-Vous avez peur? Vous devez avoir continuellement votre petite garde avec vous? Vous êtes faible, vous ne mérité pas d'être un Vampire. Votre point faible est beaucoup trop facile à trouver.

-Je suis fidèle à Cotin Nerae, mon Mentor et mon Thaumaturge qui plus est. Jamais je ne renierai mon engagement vis-à-vis de lui, je lui dit tout ce que je suis à présent. Il m'a fait goûter au pouvoir et à la puissance !


Sur ces dernières paroles, le Vampire tourna le dos à Lailah, refusant d'avoir de réponse de sa part et s'en alla de la salle pour partir cherche son destrier noir.

Après avoir rapidement seller son cheval, Vesce Nerae s'en alla pour ne jamais revenir, sinon en compagnie de son Mentor. Sa nouvelle destination était de rejoindre le bureau des Arcanes. Il avait décider que la bibliothèque des Arcanes et les quelques manuscrits s'y trouvant lui serraient beaucoup plus utile qu'une Vampire qui avait peur pour sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Ven 15 Mai 2009 - 22:43

Cette homme qui manquait autant de classes que de respect avait attaqué la garde à l'entré et s'était permit d'entrer sans attendre qu'on l'annonce même si il avait reçu une missive contenant une invitation suite à sa propre demande de devenir apprenti de la Vampire Nécromancienne et de pouvoir partager son savoir et ses connaissances sur la magie noir qui éveillait les morts pour ensuite les rendre obéissant.

Arrogant et insultant de surcroît, oser se présenter ainsi chez elle vêtu de guenilles et exigeant d'être traité en égale et demandant un entretien en privé sans aucune garde sachant tr`s bien qu'il avait forcé la garde pour pénétré la forteresse et il voulait faire croire qu'il était venu en tant que pacifiste pour se rallier à Lailah.

La Comtesse préféra ne pas perdre son temps avec cet individu sans éducation et de passer à plus important avec ses fidèles qui arriveraient en soirée pour une réunion des membres du clan de la rose noire.



-Ma douce et tendre Éolia daigne accompagner ce... Enfin... Veilles à se qu'il quitte vraiment nos terres et qu'il n'y pense revenir un jour.

-Il mériterait une conséquence pour avoir éliminer un de nos garde à l'entrée comme tu m'as informé discrètement à l'oreille lors de ton baisé d'arrivé.

-Il faudrait que je passe bientôt voir Sir Cotin pour un petit entretien sur son protégé, si il est vrai qu'il est son mentor et le couve sous son ail. Je ne sais pas si il aimerait savoir que son apprenti à osé faire une entré aussi agressive et si peut respectueuse pour rencontrer un autre membre de la corporation des Arcanes.


Vesce Nerae avait déjà tourné le dos impoliment à la maîtresse des lieux, ne lui laissant loisir de répondre un peut plus encore et Éolia s'était levée pour le suivre jusqu'à l'écurie et l'escorter vers la sorti des terres de Naxopole.

La Comtesse savait faire confiance à sa famille et sa cousine ne la décevrait jamais car elle était des plus loyale et elle ferait pour le bien du lien qui les unissait toute deux comme toujours.

Lailah se leva à son tour et attendait le retour de sa douce Éolia pour accueillir les autres qui arriveraient sous peut.
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Ven 15 Mai 2009 - 23:27

Irius avait attendu que tout ce calme dans le château avant de reprendre la marche.
Il ne voulait pas avoir plus d'ennui qu'il en avait maintenant.
Avoir à ses trousses des soldats étaient fort amusant pour jouer à cache-cache.
Mais ca devenait trop long, surtout lorsqu'il ne trouve personne.
Je suis sortit de la salle pour me diriger discrètement vers une autre porte.
Écoutant tout ce qui pouvait arriver à ma destination.
Des armures de métal entrait dans une porte et ressortait à ce que je pouvais entendre.
Ils me cherchaient donc, voilà ce qui était interessant à savoir.
Mais je ne voulais plus jouer à ce jeu, ca devenait barbant.
Mais d'un côté, me voir voulait dire démolir plus ce château.
Et ca, je ne pouvais pas encore me le permettre puisque j'étais dedans.
J'ai ouvert une porte au hasard et j'ai couper mon souffle au maximum.
Tenant dans mes mains mon vieux bâton de bois.
Les créatures sont finalement rentré dans la chambre.
On ne les voyaient pas beaucoup, car leur armure cachait tout.
Mais on pouvais sentir le métal et un doux parfum.
Ils ont commencer à fouiller partout dans la pièce lorsqu'un garde apparu aussitôt.

Mais qu'est ce que vous faites là bande d'incapable.
Ceci est un des appartements privé de notre maitresse.
Alors sortez de la avant qu'elle ne vous remarque.
Ils partirent avec un air de frayeur d'avoir failli revoir leur maitresse.

Lorsque j'entendit le locket de la porte, je sortit de ma cachette.
Cette cape des ombres était fort utile pour se dissimuler avec l'environnement.
Même si j'aurais pu me faire remarquer assez facilement.
M'approchant de la porte, j'ai collé mon oreille pour entendre vers l'extérieur.
J'entendis des pas venant de l'extérieur, aucun métal en tout cas.
Ils venaient de gauche, voilà un endroit interessant à visiter.
Lorsque ce fut le silence complet, j'ouvris la porte avant de partie à gauche.
Quelques minutes de marches furent nécessaire avant de tomber sur des soldats.
Ceux-ci sortirent leurs armes et me chargèrent sans aucune hésitation.
Me retournant et courrant, j'ai ouvert une porte au hasard et je l'ai refermé.
Toujours dans mon réflexe de survie, j'ai barré la porte avec un petit sort.
Ca allait les retenir le temps que je pense à une solution.
Me calmant, je me suis tourné à la porte.
Horreur, des soldats et une demoiselle se tenait au bout d'un table.
Un sourire trop heureux se fit sur mon visage.

Bonjour... Ehhhh... Comment ca-va?
Désolé de vous déranger, mais j'ai quelques soucis pour le moment.
Pourriez-vous attendre le temps que je m'occupe d'eux avant.
Disons que je ne veut pas que ce beau château tombe sur un de mes sorts.
Alors, je dois me concentrer.
Merci de bien vouloir patienter en attendant.

Ce discours n'allait pas les calmer d'un poil.
Mais c'était le seul moyen que j'avais pour ne pas avoir le gôut de mourir.
La porte commencait à céder sur le poid des gardes.
Ils avaient décidé de la brisser, les sales gardes...

Avant que je meurs par ces gardes...
Je cherche la chef de ce château.
Avant que la porte ne cède, pourriez me dire où elle est?
Revenir en haut Aller en bas
Shaka



Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Elfe noire

MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Ven 15 Mai 2009 - 23:57

Une fois l'homme installé, Shaka scella la porte par un sort d'enchantement que seule Lailah ou elle même pouvait ouvrir,
Elle remonta un esclaier taillé dans la roche jusque dans une piece plus spacieuse que celle de l'homme.
Elle s'assit en tailleur sur le lit et commenca une meditation ou elle entrait en contact avec Lailah.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Lun 18 Mai 2009 - 8:43

Un homme entra dans la pièce sans y être annoncé et encore moins y avoir été invité. Un mâle avec des trais d'Elf et à l'étonnement de la comtesse il avait un air familier avec un Elf qu'elle avait rencontré et eu l'occasion de connaître un peut durant sa participation à la quête du nord.

Elle était froide et directe et voulait savoir ce qu'il pouvait bien faire là et ce qu'il lui voulait exactement. Elle se disait qu'elle n'avait pas fait le renouvellement de ses mana et châcra pour rien car si cet individu la menacerait, bien elle aurait le loisir d'en user à sa guise.


-Bonjour? Comment ça va? Non mais vous gênez pas! Faites comme si nous étions en taverne pour bavarder tan que vous y êtes!

Elle le détaillait du regard et se demandait bien si il avait un lien de parenté avec l'Elf qu'elle avait une fois invité à partager sa monture volante pour lui sauver la vie.

Il lui demandait d'attendre, de patienter pendant qu'il s'occuperait de ses gardes et craignant abîmer la forteresse en utilisant ses sorts. Et quoi encore?

La belle fronça les sourcil et s'approcha de cet intrus mal poli qui ne se donnait même pas la peine de se présenter à elle.

Les gardes devaient protéger leur maîtresse qui malencontreusement pour eux se trouvait de l'autre côté de la porte avec une éminente menace et ils se devaient de défoncer ne pouvant entrer simplement.

L'Elf désirait voir la chef avant qu'il ne meurt ou n'affronte les bêtes déchaînées de l'autre côté. Il voulait savoir où elle se trouvait alors qu'elle était juste derrière lui et pour couronner le tout... Il s'adressait déjà à elle sans le savoir et elle lui répondit haut et fort tendis que les gardes défoncèrent enfin la porte la fendant d'une hache. Des éclats de bois sur eux et des mains qui attrapèrent les bras de l'indésirable.


-C'est moi! Comtesse de Trasalvia et Palatine de cette province qui est Naxos affilié à Vénopole depuis peut.

-À qui est-ce que je m'adresse? Veuillez vous identifier!

Voyant qu'il ne semblait être menaçant, elle fit un geste de sa main accompagné d'un regard très communicatif qui les convaincrait de relâcher leur prisonnier. Obéissant, ils s’exécutèrent immédiatement tout en restant de chaque côté de lui et reculant d'un pas en duo parfait et résonnant dans leur armure de fer et de mailles.

-Vous me cherchiez! Me voici! Que me voulez-vous?

À y repenser il avait des traits de Farlen Farden mais il était plus vieux et plus arrogant, vêtu autrement et un aura plus imposant. Cela devait être très important pour qu'il entre ainsi dans son royaume à sa recherche. Était-t-il arrivé quelque choses de grave à Farlen, avait-il besoin d'elle? Une inquiétude pouvait se lire sur son visage et elle détestait ressentir de tel émotions car de ça race il était impensable et encore moins de sont rang. Ne voulait le laisser voir, elle reprit vite son attitude glaciale.

-Alors? Parlez! Dites-moi vite!

Elle le fixait droit dans les yeux de son regard bleu acier et se retenait pour ne pas le...


Dernière édition par Lailah le Sam 23 Mai 2009 - 4:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sharlnak



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 13/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Mar 19 Mai 2009 - 18:17

L'homme encapuchoné, fut surpris d'être enfermé, du moins pas tant que ça, mais bon il le prenait avec le sourire. La personne qui rentrerai devrais avoir de sacré argument pour qu'il laisse passer cela.

Il avisa une chaise, où il posa cette longue cape, qui faisait office plutôt de manteau avec une capuche. Il faisait bien trop sombre dans la pièce, il avisa des torches sur les murs. Il s'approcha de l'une d'elle et prononça à voix basse un sort mineur, ce qui eu pour effet d'allumer la torche. Une fois fait, il alluma la torche du mur ouest, puis celle de l'est, celle du côté Sud et la dernière à côté de la porte., enfin les directions géographiques étaient celle qui pensait être les bonnes. Il était parfaitement éclairé, ce n'est pas qu'il avait peur du noir, bien loin de là, c'est qu'il préférait allumé, ne sachant qui viendrait lui rendre visite. Vu qu'il avait l'impression d'être chez lui.

Il s'assit contre le mur, celui en face de la porte. Ses cheveux noirs, comme la nuit la plus obscure tombant en cascades sur ses épaules. Ses deux yeux aussi noir que ses cheveux, fixant la porte, accompagné d'une barrière magique, réfléchissant à des sorts qui pourraient faire sauter le verrou. Il se refusait à tous sort puissant et destructeurs, mais beaucoup trop fatiguants. Le but n'était pas de se tuer à la tâche, mais de sortir intelligemment d'ici. Une combinaison de sort mineur, serait la décision la plus adaptée, mais lesquelles et dans quel ordre, la serait la question.


Edit Legadriel: messages HRP supprimés, si vous souhaitez continuer la discussion (d'une manière calme et constructive) créer un sujet dans : " Le forum RP de Destinée-Online -HRP-Divers-Discussions-Débats"
Revenir en haut Aller en bas
Shaka



Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Elfe noire

MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Mar 19 Mai 2009 - 20:43

Shaka revint devant la porte et dissipa le sort pour rentrer dans la piece ou se tenait l'homme, puis le reactiva, elle posa ses grand yeux violet sur lui et s'assit sur une chaise pour lui faire face.
Elle s'était changée et s'était vetue d'une longue robe pourpre largement ouverte sur les côtés laissant entrevoir ses jambes à chaque pas.

Je ne me suis pas presentée, je suis Shaka, matriarche de Trimaya, souveraine de la cité blanche, palatine de Mesolongion et garde du corps ainsi qu'eleve de la comtesse Lailah.
Pardonnez de vous avoir amenée ici mais ma maitresse et en guerre contre un demon et je me mefie des inconnues, sa cousine la comtesse Eolia viendra vous rendre visite bientot.
En attendant profitez du sejour et n'hesitez pas à me demander quoi que se soit.
Revenir en haut Aller en bas
Sharlnak



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 13/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Mar 19 Mai 2009 - 21:46

Il l'avait regardé, ce "Monstre" violet rentrer. Il aurait pu se jeter sur la porte pour sortir, mais une intuition le stoppa, pas la peine de partir tout de suite.

Sans sa cape, on voyait ses vêtements noirs, avec des reflets Bleues à certains endroits. Une impression de force se dégageait de lui, même si ce n'était pas aussi voyant et proéminent comme chez les orques ou autres bêtes de force.

Son sang s'il était chaud, serait devenu bouillant, mais il se calma aux explications écoutant ce que l'elfe avait à dire.

Il retint son nom, il ne l'oublierait pas. D'ailleurs sa race était connue pour cela. Il entendit deux fois le titre de Comtesse et ce demanda qui se targuait de ses titres, alors que normalement il devait non seulement échoir aux sangs purs, à moins qu'ils agissaient de vampire puissant, auquel cas aux jours d'aujourd'hui cela se faisait de plus en plus.

Une palatine rien que cela et en prime qui agit comme une kidnappeuse... *sourire amusé sur les lèvres.* Je peux vous demander tout ce que je veux ? Et bien combien ce séjour durera-t-il ? Et si cela ne vous dérange pas, me tenir la conversation serait utile je risque de m'ennuyer ainsi enfermé.

Il n'avait pas bougé, de peur de la braquer ou de voir une réaction agressive, ce qui ne serait pas forcément une bonne chose dans cet endroit. De plus il ne la regardait que dans son ensemble, ne croisant pas son regard directement, elle était certes Elfe, mais les yeux d'un sang pur était envoutant même chez ceux ayant une résistance naturelle comme les Elfes et les vampires. Il préféra donc évité le risque...
Revenir en haut Aller en bas
Shaka



Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Elfe noire

MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Mar 19 Mai 2009 - 22:47

Votre sejour durera le temps qu'il faudra, ensuite je ne vais pas rester longtemps a vos cotés, j'ai des obligations, la comtesse Eolia passera vous voir, en attendant vous etes libre d'aller et venir dans cette oasis, les sortis sont scellées, inutiles d'essayer de me fausser compagnie donc.

La matriarche se leva et d'un geste de la main lui designa la sortie, il aurait pu essayé de la tuer ici mais il se serait condamner seul et elle le savait plus malin que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Sharlnak



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 13/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Mar 19 Mai 2009 - 23:35

Question vague, réponse vague se dit-il. Ils restèrent un moment à se regarder se jaugeant du regard. Il avait de fortes chances de l'emporter s'il attaquait cet elfe par surprise, de face du 50/50 voir du 40/60 en sa défaveur si elle usait de ses sorts de dissimulation très embêtant. De toute façon, il ne chercherait pas à la tuer pour différentes raisons. Enfermer seul ici ne serait pas une bonne solution. De plus elle avait l'air d'avoir de la conversation et il aurait à loisir de s'occuper avec elle. Il trouverai bien un sujet de discussion à un moment ou un autre.

Il se leva, dans un mouvement illusoire rapidement, mais surement il se rendit à l'oasis, laissant la femme du Beau peuple loin derrière lui.

Il réfléchirait à un moyen de sortir d'ici plus tard, allant profiter de la source souterraine regardant l'eau. Un attrait pour l'eau depuis longtemps très longtemps.
Il n'était pas un jeune vampire et même s'il aurait faim plus tard, il saurait se contrôler et ne pas mordre n'importe quoi ou n'importe qui. Il prit donc son mal en patience, apparemment il serait la pour pfiou très longtemps...

Il pensa à cet Elfe est cette tenue plus que provocatrice, si elle voulait l'amadouer il lui en faudrait beaucoups plus.
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Mer 20 Mai 2009 - 16:11

Irius avait été surpris par le comportement de la demoiselle.
Selon lui, il attendait à se faire tuer ou jeter en prison.
Mais rien, juste se faire relacher par les gardes.
C'était vriament étrange la facon dont se déroulait cette journée.
Il regarda attentivement chaque recoin de la pièce rapidement.
Et repris avec un air de défi la comptesse.

Si vous le dites, je vais faire comme dans une taverne.
Parlons de plusieurs choses en même temps pour être plus rapide.
Je ne suis pas sur que vous vouliez encore de moi ici.
Je vais donc être bref et assez précis.

Lorsque la porte éclata en morceau trop tôt pour lui.
Les gardes devaient être pressés d'ouvrir la porte.
Jamais il n'aurait cru qu'ils la détruiraient de cette facon.
Laissant ainsi un petit courrant d'air froid entrer pour la première fois.
Les gardes syncronismes prirent l'elf par les bras.
Pendant que la demoiselle s'approchait de lui le regardant judicieusement.
Lorsque à sa plus grande surprise, elle demanda à ce qu'on le lâche.
Irius avait été surpris par le comportement de la demoiselle.
Selon lui, il attendait à se faire tuer ou jeté en prison.
Mais rien, juste se faire relacher par les gardes.
C'était vriament étrange la facon dont se déroulait cette journée.
Il regarda attentivement chaque recoin de la pièce rapidement.
Avant de retourner écouter la comptesse.

Je me nommes Irius Farden ou simplement Irius.
Je suis l'apprenti magicien du défunt Doldar Martrial.
Qui m'a tout appris depuis le commencement de la fin.
Je suis venu ici pour quelques raisons et certaines vous touche maitresse.
En premier, vous avez construit votre château au mauvais endroit.
Il y avait dans ces lieux avant la guerre contre l'empereur des plantes au usage unique.
Qui ne se trouvait qu'à deux endroits dans cette province.
Ici et très loin dans le nord de cette province.
Je suis juste venu vous dire que construire une forteresse dans un endroit comme celui-ci est assez étrange.

Irius regarda la réaction de la demoiselle en personne.
Comme il l'aurait su, elle gardait un regard glacial à son égard.
Voici donc pourquoi les gardes en avaient un peu peur.
Malgré l'aura trop puissante pour une débutante ou maitre comme elle.
Elle devait être douée en mana ou en sort.

Et ensuite, je suis venu ici car je cherche mon frère.
Je ne sais pas si vous l'auriez connu.
Il n'ast pas du genre à demander de l'aide.
Ni moi d'ailleurs, mais depuis aussi longtemps.
Il fallait bien que je trouve un moyen de mieux le retrouver.
...
Pendant qu'on y est...
Qui a gagné durant la guerre contre l'empereur?
J'ai entendu dire que Fardall avait gagné la guerre.
C'est un homme bon, mais pas pour être roi.
Des fois je me dis que d'autre aurait pu mieux faire.
Je ne le voie pas en train de faire de la paperasse.
Enfin bon, ce sont des choses qui arrive.

Irius essayait de changer de sujet pour vite partir.
Il savait que c'était impossible pour elle de le connaitre.
C'était une grande perte de temsp d'attendre une réponse.
Elle était chef d'une armée et lui... il ne le savait pas.
Alors, ca ne pouvais pas se faire ces rencontres là.
Elle devait aimer ne rien faire de ses journées.
Pour rester ici comme maitresse de ces lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Shaka



Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Elfe noire

MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Jeu 21 Mai 2009 - 1:05

Le jour se levait, declinant le ciel dans une nuée de rose et d'orangé, le disque rouge entamait sa longue assencion vers son zenith.
Dehors, assise dans l'herbe humide de rosée, la matriarche contemplait ce spectacle feerique, elle aimait cet instant ou tout semblé figé, la nuit encore presente fuyait devant le jour.
De loin elle vit arriver une colone de soldats, scrutant cette nouvelle arrivée elle apercut l'oriflamme qui flottait en tête de cortége, une tour blanche sur fond violet, son coeur s'accelera dans sa poitrine, d'un geste elle bondit et couru à la rencontre de l'armée Trimaya, son armée.

Le convoi stoppa à quelques mêtres des remparts, deja les tentes se montaient, et un camps prenait allure, les soldat, organisés savaient ce qu'ils avaient à faire et chacun savait sa place.
Les cuirasses blanches et violetes, s'agitaient tel des fourmis, et tous stopperent et saluerent leur maitresse quand celle penetra dans le camps ou elle fut acceuillie par En'dir, le genral en chef de son armée.

Matriarche Shaka, nous sommes heureux de vous retrouvez enfin, nous avons prit la route dés que nous avont recu votre message.

En'dir, je suis heureuse de vous voir ici, mon coeur se rechauffe aupres des miens, venez avec moi, je vais vous presenter aux comtesses Lailah et Eolia.

Le general disspensa ses ordres et emboita le pas à sa matriarche, elle se sentait toujours fragile à ses côtés, son imposante musculature gonflée sous sa peau d'ebene, ses cheveux blancs qui tombaient en cascade sur ses larges epaules, il était l'ideal masculin pour les efles de Trimaya.
Ils arriverent à la porte de la salle du conseil ou se tenait un groupe de gardes, Shaka inquiete se faufila entre eux, jusqu'à sa maitresse.
Revenir en haut Aller en bas
Sharlnak



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 13/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Sam 23 Mai 2009 - 3:37

Le temps avait passé, quelques heures, quelques jours, il n'en savait rien. Enfermé dans ce paradis souterrain il avait perdu la notion du temps. Cependant, il s'ennuyait ferme. Cela ressemblait plus à un Enfer maintenant.


Il avait eu le temps de visiter chaque parcelle de cette grotte, pour le moment il traversait une plaine, enfin c'est ce qui se rapprochait le plus de ses herbes qui poussaient du sol. Il sentait d'ailleurs chaque brin qu'il l'écrasait, laissant les traces de ses pas derrière lui. Il entendait les clapotis de la cascade non loin.


Il avait été voir les sorts des barrières et avait cherché, mais en vain sans trouver la solution, du moins pour le moment. Il s'agissait d'un sort assez complexe, qui empêchait quiconque de sortir une fois pris au piège dedans. Sauf si on avait la formule qui permettait de sortir. Cela l'avait frustré d'ailleurs, mais avec de la patience il trouverai bien une idée. Il n'avait pas revu l'elfe violet, elle l'avait tout bonnement laissé ici. Il se rapprocha de la cascade histoire de se calmer, les nerfs à Vifs. Le fait de voir les remous de cette cascade le calma appréciant cette beauté que la nature lui offrait.


Malgré tout le temps passait, il se dirigea vers la chambre. Il testa le lit, il était plus moelleux qu'aux premiers abord, mais il avait connu mieux, sa cape étant toujours là où il l'avait posé.

Il s'allongea sur le lit, sans pour autant s'endormir, son esprit vagabondait loin de cette grotte, pensant à ses protégées qui faisaient je ne sais quoi. Il espérait qu'elle ne faisait pas de bêtise et qu'elle n'abusait pas de leurs pouvoirs. Cela serait par la suite embêtant de régler les problèmes occasionnés.
Après cela, son esprit vagabonda sur la raison de sa présence ici, qu'il n'avait pas oublié. Il voulait juste rencontrer la comtesse de Trasalvia. Et espérait qu'il ne resterait pas trop longtemps encore ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Dim 24 Mai 2009 - 4:17

Elle le fixait droit dans les yeux de son regard bleu acier et se retenait pour ne pas le secouer pour le faire parler plus vite et pour lui dévoiler ce qu’elle était si inquiète d’apprendre.

L’Elf prit le temps de regarder attentivement chaque recoin de la pièce rapidement.

Avant de retourner écouter la comtesse et enfin lui répondre. Il était donc le frère de Farden Farlen et il était à sa recherche, l’ayant perdu de vu depuis très longtemps. Elle soupira et perdu toute inquiétude, il n’était donc pas messager de mauvaises nouvelles et était donc en visite par pure courtoisie désirant faire connaissance avec elle, curieux de savoir qui était celle qui dirigeant dans ce royaume de Trasalvia et une parti de Naxopole.


Puis la Comtesse d’une voie douce et calme raconta comment elle avait rencontré l’Elf Farden pour la première fois au fort en même temps que le reste du convois qui se préparaient pour accomplir la quête du nord sur les terres froides, comment ils avaient été piégé par un Démon, qu’elle lui avais sauvé la vie en le faisant monter sur sa monture volante d’os, Qu’ils avait sauvé le fils de l’Empereur plus d’une fois durant l’aventure et qu’ils avaient réussi à sortir des grottes en répondant aux énigmes posées par un sphinx.

-Oui j’ai bien connu vôtre frère durant cette grande et longue quête du nord…

Elle termina leur histoire en disant que le démon responsable des problèmes rencontrés avait été tué mais qu’il y avait un autre démon qui s’était bien joué d’elle et qu’elle aurait des comptes à régler avec cette ignoble infernal Mogoth.

-Et au retour des terres du nord nos chemins se sont séparés, certains ont été récompensé pour leurs actes de bravoures et leur courage et la mort de ceux qui y sont resté fut souligné et restera marqué à jamais dans l’histoire de la conquête pour l’Empire.

Ils furent interrompus par un garde qui avait reçu un mot d’un valet, un message écrit par Shaka juste avant qu’elle ne quitte la forteresse pour accomplir une mission au nom de sa maîtresse Lailah. Elle l’informait qu’un intrus fut intercepté lorsqu’il entrait dans la forteresse en agressant un garde et forçant l’enceinte des lieux. Il était enfermé dans les souterrains et elle lui avait sommé de rester captif sans oser tenter quoi que se soit et que le mystérieux visiteur recevrait la visite de Comtesse de Trasalvia pour qu’elle décide de son sort.

Lailah demanda au garde si la Matriarche était déjà parti et il lui confirma que oui alors elle sourit en sachant très bien que le début de la fin de Mogoth approchait.

-Veuillez m’excuser messire mais obligations oblige et j’ai des choses à faire et à régler au plus vite. Mai j’aimerais poursuivre nôtre conversation et faire plus ample connaissance avec vous.

-Faites-moi le plaisir d’accepter d’être mon invité pour quelque temps et nous pourrions nous revoir demain aux jardins.

-Pensez-y! Je me sauve! Un garde restera pour attendre vôtre décision et il viendra m’en avertir. Là je dois vraiment y aller… À bientôt… Je l’espère…

Elle le salua poliment et sorti de la salle de réunion de la forteresse et se dirigea vers les souterrains pour aller à la rencontre du mystérieux visiteur maintenant captif. Elle longea des corridors, arrêta de marcher d’un seul coup, une impression qui l’alerte, comme si une énergie comme la sienne était trop proche d’elle. Mais qui était dans cette pièce et que faisait-il dans son royaume, pourquoi venir sans y être invité, que voulait-il donc. Que de questionnements avant de reprendre le pas et franchi une porte après avoir utilisé un passe magique pour entrer.

Il est là, allongé sur le lit et fixant le plafond d’un air songeur. Elle n’eu le temps que de refaire le passe pour bien verrouiller derrière elle qu’il bondit sur ses pieds juste devant elle, occupant son propre espace vital, un peut trop prêt d’elle. Elle aurait du être escorté par des gardes, trop empressé de découvrir qui était ce vampire, elle se retrouvait sans autres protections que ses propre pouvoirs magiques. Un long silence. Deux fauves qui s’observent et s’étudient.
Revenir en haut Aller en bas
Vladness



Nombre de messages : 209
Age : 24
Classe : Necromancien
Date d'inscription : 09/01/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: vampire

MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Dim 24 Mai 2009 - 7:44

Vladness était partie se ressourcer son chakra dans le puits arcanique du sous-sol. Le flux se promena dans tout les canaux de sang vide du vampire pour aller atteindre les deux organes principales du monstre suceur de sang. Ses a dire le cerveau et le coeur qui même si il ne battait plus, il restait un élément important de corps. Par télépathie, sa maîtresse informa a vlad que le seigneur dans la salle d'audience devait lui donner un réponse et que si elle était positif, il devait le conduire dans un des appartement des inviter de marque. Après s'être rhabiller, vladness remonta lentement les escalier et se rendit dans la salle d'audience ou attendait irius farden. Le vampire lui dit.

"Je m'appelle Vladness Sergent général de l'armer de trasalvia et aussi le cousin de lailah. Vous devez surement être Irius. Ma maîtresse ma préciser que vous attendez alors qu'elle est votre réponse a propos de sa question."

Vladness invita l'inviter de sa maîtresse a s'asseoir. Il tira sur une corde et un serviteur apparue, vlad commanda une coupe de sang O négatif et dit au serviteur d'amener se que le magicien voudrait.
Revenir en haut Aller en bas
Sharlnak



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 13/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Dim 24 Mai 2009 - 19:51

Il avait sentit un être approché, ce genre de puissance ne passe pas inaperçu loin de la... bon sang il avait le droit sûrement à la maîtresse de « maison », elle était venue seul, cela il le sentait. Pourtant, en tant de conflit tel que celui qu'elle avait c'était loin d'être prudent. Minimisait-elle le risque qu'il représentait ? Avait-elle confiance en ses capacités à ce point ? Où alors encore mieux elle ne savait pas ce qu'il l'attendait dans cette grotte. Assurément il utilisera ce maigre avantage pour sortir d'ici.

Quand elle entra dans la chambre il se leva rapidement voulant sortir avant qu'elle ne réactive ce fichu sort. Cependant, elle eu le temps de sceller la porte, alors que maintenant il n'était plus très loin d'elle.

Il croisa son regard bleu acier, un regard froid qui contrastait avec celui Noir qu'il avait, un Noir qui était un peu comme une abysse sans fond. Ils se regardaient et s'étudiaient, chacun jaugeant la force de l'autre.

Quand Sharl su à peu près à qui il eu à faire, il prit la parole, sans pour autant faire un pas en avant ou en arrière.

Hum Lailah Comtesse de Trasalvia je présume ?
En fait il en était sûre, il l'avait déjà aperçu de loin, mais en était resté loin...

Je Suis Sharlnak Comte De La Belle Île.
Il ne se présenta pas plus que cela, il se dit que ses hommes avaient dû lui faire un rapport détaillé de la situation de Naxospole durant son Absence. Le fait est qu'aujourd'hui lui et sa famille c'était installé au sud de naxospole, à la frontière d'etimnon et Mesolongion, faisant le ménage parmis les brigands et autre bandit du Sud.

Quand j'ai appris que vous étiez revenue de la Campagne du Nord, j'ai décidé de venir faire une visite de courtoisie et surtout regardait avec intérêt ce qui se passerait dans le « Nord ».

Il savait qu'elle comprendrait ce à quoi il faisait allusion.

Enfin quand j'ai réussi à rentrer dans votre forteresse, bien évidemment sans combat, votre chère fidèle Violette, m'a conduit ici.

Sharl affectionnait ce surnom qui allait bien à cet Elfe Violet. Il attendait sa réaction et ne louperai pas un seul changement dans son attitude, il ne voulait pas se battre, mais si elle avait un geste hostile elle en subirait les conséquences. Une bataille en règles dans une caverne.

* * * * * * * *

Au final, ils avaient discuté de choses et d'autres et ce sans la moindre anicroche, certes l'atmosphère était restée tendue, mais courtoise.

Il lui avait fait comprendre qu'il n'avait aucune intention belliqueuse et qu'il pourrait à l'avenir communiquer par courrier. Ils n'eurent pas le temps de parler de Mogoth, Sharl lui ayant confié qu'il avait des obligations qui l'attendaient.
Elle descella donc la porte et il eu juste le temps de prendre sa veste et lui emboîta le pas. Elle prit la peine d'enlever tous les sorts restreignant le passage menant à l'air libre.
Une fois sortit Sharl la salua, lui souhaitant bonne chance. Leurs chemins se séparaient ici, cependant il se rencontrerai de nouveau bien assez tôt.
Il alla voir ses hommes posté un peu plus au sud, un valet leur avait ramené un Message d'un Seigneur Nain du Nord. Apparemment il allait avoir de l'écriture.
Il prépara deux missives, une pour le Sud adressé à sa Vampirette, l'autre vers le Nord pour ce seigneur Nain.
Il prit la route pour l'Ouest et la capitale, renvoyant ses hommes accompagné les deux messagers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Lun 25 Mai 2009 - 21:31

Il ne semblait guère intéressé par ce qu'elle avait à lui répondre, semblait-il et ne voyant plus aucun intérêt à cette discutions plutôt anodine, elle le consigna à partir en le libérant.

Il reviendrait sans doute pour la revoir mais cette fois ci il devrait suivre les procédures de Protocole minimum à respecter pour toute entrevue avec la Palatine et Comtesse de Trasalvia.

Quelle qu'en soit sa richesse ! Son Altesse n'a cure des riches roturiers ou négociants. Tout ce qui compte pour elle, c'est l'état du roturier ou du bourgeois. Qu'il soit pauvre ou riche, respectez le protocole, sera de mise... Ou il lui en cuira.

Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Mer 27 Mai 2009 - 16:32


Irius le sourire au lèvre avait attendit que quelques choses de mieux se produise.
Ne sachant plus où regarder ayant déjà tout vu de la pièce dans chaque recoin.
Lorsque son regard des plus chaleureux vint se mettre devant elle.
Lorsqu'il appris que son frère était encore vivant dans ce monde, sa joie fut immence.
Mais, il essaya de ne pas le démontrer pour le moment, de peur de tout gâcher.
Ce fut le tour à un garde ou valet de rentrer dans la pièce et de murmurer quelques choses à la comtesse.
Ca devait être une bonne nouvelle pour qu'elle parte devant lui.
Lui laissant quand même le temps de réfléchir à sa proposition.
Devait-il rester pour mieux la connaitre ou partir continuer l'aventure?
Il commenca à être un peu trop entousiaste à l'idée de un jour revoir son frère.
Bien qu'il l'avait vu de loin quelques fois durant son entrainement de magie.

Il n'avait jamais pu le voir en face de lui et lui parler.
Son maitre refusant que son savoir n'ais aucune valeur.
Un homme finalement apparu pour rompre ses idées merveilleuse.
Un vampire pour être plus précis selon son aura un peu de mort.
Disons un aura qui ne semblait pas maléfique, mais qui était mort.
Un aura qui... serait entre le noir et le bleu ciel.
Il avait une alure assez élégant pour ne pas être un bon à rien.
Il se présenta comme être Vladness Sergent général de l'armée de Trasalvia et aussi le cousin de lailah.
Il lui proposa aussi en commandant un verre de sang Onégatif et attendit à ce que je prenne aussi quelques chose à boire.

Je vais essayer aussi la même chose que cet homme... Vladness si ma mémoire est bonne.
Le sang à l'air très bon dans ce pays, puisque les vampires règne en maitre ici.
Pourtant, vous n'êtes pas comme les autres, vous êtes trop gentil... trop justement.
Mais bon, les vampires sont des être très étudié ses temps-ci.
J'aimerais que vous me parliez de votre race...
Je n'ai connu depuis aujourd'hui qu'un vampire qui ne m'aimais pas.
Boire de mon sang était trop difficile selon lui... malgré le grad combat contre le tavernier.
Vous auriez dût vous sa tête à la fin lorsqu'il en a eu fini avec lui...
Le pauvre, il n'avait même plus ses dents pointu à la fin.

Irius ria de bon coeur pour faire abaisser la pression de la pièce.
Il voullait en connaitre plus sur ces créatures sans coeur ni âme..
Sur ces créatures qui furent tué et au pouvoir mystérieuse, mais très puissante.
Il devait en savoir plus pour ses recherches sur les races de la province.
Il regarda Vladness et pris une grande respiration.

Je vous fait un marché, parler moi des vampires et je reste ici pour la nuit.
Alors qu'en pensez vous de et accord.
Je suis sure que votre maitresse et moi avons plein de choses à ce dire.
Du moins, je le crois peut-être pas à cent pour cent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Dim 31 Mai 2009 - 10:21

Vladness chargé de bien recevoir l’invité de sa maîtresse offrit à boire à l’Elf et répondit aux question du bien curieux personnage et se montrait très intéressé par la race des Vampires, ils conversèrent des heures et comme l’invité semblait un peut fatiguer et comme il désirait avoir un e seconde chance de pouvoir parler avec la Comtesse il accepta que Vladness l’escorte à sa chambre dans l’ail des invités et dans la nuit le Sergent général de l'armée de Trasalvia, parti rejoindre Julios, son cousin, pour une mission sauvetage.

Durant cette même soirée, Lailah avait eu à rencontrer Sharlnak Comte De La Belle Île qui fut emprisonné par mégarde par Shaka, c’est ce que la Comtesse croyait mais elle pensait être de bonne fois et bien faire en le libérant après un court entretien avec ce vampire.


Au jardin

Le contact de ses pieds nus sur la terre l’apaise, la roseraie n’a pas encore revêtu sa parure de lumière que la clarté de l’aube confère aux roses écarlates. Elle est immédiatement saisie par le froid et l’humidité de la nuit.

Seulement la nuit a ce pouvoir. Celui de prendre possession de notre inconscient et de nous faire faire les choses les plus incongrues qui soient. Comme de sortir de son lit en chemise de nuit blanche, n’arrivant pas à s’endormir avant que le jour ne se lève, une missive reçue durant la soirée l’avait abasourdit.

Se sentant seule et triste, abandonné par celui qu’elle croyait qu’il aimait plus que tout, il ne lui avait plus écrit depuis plus de trois mois déjà, elle avait fait appelle à des pisteurs pour le chercher mais en vin, il était introuvable depuis ce jour où ils était revenu glorieux de cette grande quête du nord.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Dim 31 Mai 2009 - 10:47

[Le morceau joué par Karne]

Le ciel tombait peu à peu, les étoiles commençant à le parsemer de leurs luminescences. Tout ceci installait un voile de calme et d'abandon sur les lieux, laissant quelques points flamboyant signalant finalement la présence d'être vivant. Karne avait été erré toute la journée, cherchant à nouveau un foyer pour la nuit, comme à son habitude, cette forteresse fut ce que le destin lui présenta. Ses souliers grattaient le sol d'une mélodie monotone et aigre. Il avançait vers le grand portail et fût directement arrêté pour les gardes.

- "Arrières ! Qui êtes-vous ?"
- "Bonjour Messieurs, je suis un Barde, ne pensez-vous que le maître de ces lieux aimerait savoir ce qui passe dans le monde ?"
- "Hum... Allez-y, mais attention à vous."


Il était certain que l'excuse d'un quelconque geste médiatique fonctionnait à chaque fois puisqu'était parfaitement normal et habituel. Les gardes le laissèrent passer en fouillant son sac n'y trouvant aucunes armes, simplement du matériel déstiné à la musique, des bouteilles d'alcools et de quoi écrire. Karne passa le portail en remerciant les gardes bien qu'il leurs était égaux, n'étant qu'une apparence pour éviter qu'ils s'attirent les foudres des lieux. Il vagabondait les lieux en fixant chaque détail, la forteresse était étonnament belle pour un lieu déstiné à la défense de territoire. Des gardes se trouvaient presque à chaque entrée de bâtiments mais ceux-ci ne l'accostait pas, sans doute faisait confiance à ceux de l'entrée... Puis il atterissa aux jardins, d'une beauté nocturne tout à faire inspirante. Il s'y baladait puis arrêta son pas clodinant en entendant des pleurs, semblants féminins. Il regarda autour de lui et vit une femme pleurer et très simplement vêtue sans penser qu'il s'agissait en réalité de la maîtresse des lieux. Il s'installa sur un banc de pierre non-loin d'elle, et sortit sa lyre.

Il se racla doucement la gorge et commença à jouer un air triste, racontant l'abandon d'une fille. Il jouait très lentement, d'une façon mélancolique et prit une voix la plus docue qu'il voulait, chantant pour lui-même mais sachant pertinemment qu'elle entendrait. Puis une fois le morceau finit, il posa l'instrument dans l'herbe et se dirigea vers la pleureuse. Sa main saisissa doucement son épaule et il s'abaissa pour pouvoir son regard, conservant le ton de sa voix qu'il avait conservé pour chanter.


- "Excusez-moi... Vous avez besoin de compagnie ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Lun 1 Juin 2009 - 8:58

Elle était en pleur sur un banc de pierre au jardin, ses larmes ruisselant sur son doux visage d'ange de la nuit. Le papier parchemin en main et relisant encore une fois son contenu si déchirant.

Un bruit de pas l'interpella et elle sécha ses larmes de peur d'être surprise à manifester ce genre d'émotion qui ne devait être vu sa race et son rang.

Levant son visage rempli de tristesse et un regard aux couleurs de pluie, elle vit un Homme ressemblant à un clochard et il se mit à chanter en jouant de son instrument de musique et citant une histoire triste qui ressemblait à sa propre histoire, elle ne l’interrompit pas et l'écouta jusqu'à la fin.


Puis une fois le morceau finit, il posa l'instrument dans l'herbe et se dirigea vers elle qui se retenait de pleurer à présent. Sa main saisit doucement son épaule, elle se redressa en le regardant dans les yeux et il s'abaissa pour pouvoir croiser son regard, conservant le ton de sa voix si douce de Barde qu'il avait utilisé pour chanter.

- "Excusez-moi... Vous avez besoin de compagnie ?"

Comment cet homme avait-il fait pour entrer dans cet endroit si bien gardé? Et comment osait-il s'adresser à elle ainsi? Elle hésitait à lui répondre et se pinçant les lèvres avant de dire quoi que ce soit, elle se redressa debout pour le regarder de haut.

-Mais que faites-vous ici? Mais pourquoi donc que mes gardent vous ont-ils laissé entrer?

Elle voulait camoufler sa tristesse par de la colère et serrant les poings et tapant du pied dans l'herbe. Elle avait oublié qu'elle était vêtu de si peut et elle se demandait pourquoi il restait si calme et en position accroupi devant elle.

-Et vous osez me proposer compagnie! Non mais...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Lun 1 Juin 2009 - 13:20

Karne garda un air songeur quelques instants, en réfléchissant... Ses gardes, elle est indignée de ma présence, elle a caché ses pleurs, c'est sans doute la maîtresse des lieux. Il resta très calme tout en fixant le paysage autour de lui, il n'accordait aucune attention à ce semblant d'indignation, ça ne restait qu'une émotion que devait se paraître une personne de ce rang. De sa position accroupi, il choisit de se reposer sur le banc qu'elle usait un moment auparavant. Il conservait son regard sur la gauche, vers une statue qu'il l'intriguait profondément, et une fois sorti de sa torpeur par ce qui semblait de la colère de la part de la femme en chemise, il lui répondit.

- Pourquoi donc s'énerver sur quelqu'un qui ne vous souhaite aucun mal ? Vous préféreriez que je vous en fasse ? Moi, non...

Il la fixa un moment en faisant tournoyer une de ses bouclettes avec ses doigts puis refixa la statua.

- A voir votre "indignation" de ma présence et dire que c'était vos gardes, je suis honoré d'une telle présence de la maîtresse de maison, dans d'autres circonstances... Pour vos gardes, n'allez pas les faire fouetter, ils ont simplement laisser passer un barde, comme le font tout bons gardes. Ils ont vérifiés tout ce que j'avais et suite à ce que je n'avais aucune arme, ils m'ont laissé passé. Et pour ce qui est de votre compagnie, n'essaies même pas de me faire croire que ta colère est si forte que ça, ça reste qu'un masque que tu te préfères te vêtir puisque..


Il détourna son regard et fut surpris par l'extrême paleur de sa peau et cela fit un déclic dans sa tête, une vampire.

- Puisque tu es une vampire et chez vous autres, les émotions sont souvent signes de faiblesse et j'en passe. Et aussi parce que, tu as les yeux de quelqu'un qui a pleurer, ils sont gonflés alors c'est vrai que pour une maîtresse des lieux, ça n'est pas très honorable on penserait, seulement... Ce n'est pas moi ce que je pense. Et ça ne sert à rien que je m'énerve contre toi, ça ne fait pas avancer les choses. Dans ce genre de situation, il faut savoir être doux et compréhensif.

Il cessa là sa tyrade et recommença à tournoyer ses mèches, il était presque content de son argumentation. Il lui avait démontré qu'il savait qui elle était, qu'elle faisait semblant d'être en colère juste par sa race et sa stature, qu'il ne lui voulait aucun mal et que il s'énerverait pas. Ce semblant de douce compréhension lui était familier chez les femmes sensibles, fatigué d'avoir pu en voir qui jouait les fières sans savoir de quoi elles parlaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Mar 2 Juin 2009 - 21:34

Elle fronça les sourcils pour se montrer plus convaincante et ne serrant plus les points mais brandissant ses mains et bras en gesticulant pour battre l'air trop douce entre elle et ce barde qui se permettait de la familiarité.

-Mais comment vous permettez-vous de m'adresser la parole ainsi et de me tutoyer en plus comme si nous étions intimement lié.

Elle leva le ton pour y mettre plus de dureté et se convaincre que sa peine serait oubliée et bien refoulé.

-Mon état d'âme ne vous regarde en aucun point messire le Chanteur des chemins.

-Et veuillez respecter le protocole à l'avenir et vous présenter comme il se doit et en bonne éduforme et vous ne pouviez vous émissez dans ce jardin sans y être convié, il fallait vous pointer à l'entrée du bâtiment et attendre que l'on vous escorte à la bonne personne pour que vous lui déblatériez les nouvelles des Provinces de l'Empires ou des ragots des faubourgs ou encore des potins croustillants sur les nobles et sur leurs royaumes.

Le rouge feu animait ses pommettes et des flammèches ressortaient de son regard, elle ne tolérait pas qu'un intrus s'émisse dans sa vie et encore moins d'étudier sa race et les sentiments qu'elle avait tenter de dissimuler devant cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Mar 2 Juin 2009 - 23:47

Il sourit légèrement, cette touche d'innocence que conservait ce statut était très paradoxale à l'importance et au sérieux qu'ils l'accompagnaient. Il savait qu'aller plus loin lui serait pénible bien que très résultant pour lui mais il n'avait le cœur à l'ouvrage. Décidément, plus les phrases s'enchainaient, plus les arguments s'affiliaient, plus il soupira à l'intérieur de lui-même, tout n'était que devenu déchéance et illusions. D'infimes illusions dont on se paressait la vue afin que nôtre reflet sois moins douloureux, une réalité des autres qu'il exaspérait au plus au point total. Il soupira longuement, lassé de voir que rien ne changerait, inexorablement. Il choisit son dernier souhait, il alla très vite vers la Comtesse et saissit des lèvres des siennes. Un court instant, une fraction de seconde, une rupture temporel jusqu'à qu'il parte au pas de course. Franchissant le portail, parcourant des kilomètres, des jours et des nuits entières, jusqu'à que personne ne le revoie, plus jamais...


[HRP : Awake, Sotame, Karne Xanthis vous souhaite un bon RP sur DO. Et pleins de beuveries ! Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La forteresse de Trasalvia   Aujourd'hui à 7:25

Revenir en haut Aller en bas
 

La forteresse de Trasalvia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Naxopole :: Les Terres de l'Est-