AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Exploration dans les cavernes d'Igoumen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Syv



Nombre de messages : 74
Classe : Exécuteur
Armada : Alen'ien
Date d'inscription : 03/02/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Humain

MessageSujet: Exploration dans les cavernes d'Igoumen   Mar 3 Mar 2009 - 21:53

Le sentiment d'atteindre l'inatteignable... de franchir l'infranchissable... dépasser l'indépassable.... Depuis un moment il le traverse, transcende son âme. Quelle autre raison, sinon celle de servir scrupuleusement son maître, aurait pu le pousser à entreprendre un si long voyage par terres, de la Cité Impériale, quittant le confort du balûchon Kalamien à Igoumen, cette région désolée...

Malgré l'inconfort des conditions fort déprimantes de la traversée mouillée, dévastée par les tempêtes qui ont fait rage, il n'a cessé de sourire des opportunités qui s'offrent à lui et à son maître depuis un moment, pris de vertiges, celles d'approcher d'un but, né depuis un temps si reculé qu"il en vient à être surpris lorsque la réalité prend le pas des seuls désirs.

La nuit est froide et impartiale dans l'intensité de son voile obscure, son ombre étendu à toute la surface des vallées et collines qui s'enchaînent à vue dans le paysage. Ici. Quelque part en Igoumen. Un environnement pour le moins hostile et inamicale. Des petites mares sombres, nombreuses, et alimentées par des filets d'eaux souillées de saletés parsèment la région. Il y pousse en cette terre des choses rudes, tordues et amères, s'y accrochent des arbustes rabougris, des touffes d'herbes grises et revêches.

Il y a en toute part, à vue d'oeil, de longue succession infinies de forêts, sombres et épaisses, et ici et là une multitude de cavités rocheuses nues et sans atours, contraste pour le moins saisissant. Partout en cette terre, de façon écrasante, s'étalent des enchevêtrements de grandes ronces contorsionnées certaines ayant de longues épines perçantes, d 'autres des dards crochus qui assurément déchiquetent comme des couteaux.

Les mouches, innombrables par nuées, fourmillent, bourdonnent, tournoyent aux alentour, maître des lieux.

Un voyageur, au coeur de cette contrée impitoyable, est pourtant assis quelque part au milieu d'ossements et de racines émiettés, au dessus au dessus d' une imposante pierre, un cristal dans le creux de sa main émettant une forte lumière, un feu ardent qu'on devine magique et avec laquelle il s'éclaire sans effort.
Il est seul, ne s'est encombré d'aucun bagage. C'est un jeune homme brun, aux yeux d'ébène plus noirs que la nuit elle même, au visage anguleux, vingt ans tout au plus. Armé qu'il est d'une puissante arbalète à répétition et d'une épée, un couteau cachée dans la cheville, en dessous de son vêtement tout de noir, et de ses hautes bottes.


Il se tient là, simplement. En prévision d'une rencontre, d'une quête commune avec celui qu'il attend patiemment. Parfois son souffle découpe le morne silence de la nuit alors que ses mains jouent félinement avec le pommeau de son épée, s'éprenant à réfléchir sur la quête de la plante recherchée. La smelbereth. Plante dont son maître pour ses " études " avait tant besoin.

Relevant finalement les yeux, sortant de ses réflexions, Syv lance d'un ton serein dans les ténèbres de la nuit.

Mhh je vois. Combien de temps s'est écoulé depuis que vous m'observez sans que sans que rien ne m'avertisse de votre présence, vénérable Ancien ? Ou devrais-je dire, vénérable Sshear`hyar`hh, rôdeur encontré il y a peu par un fortuné hasard alors que je cherchais un guide.


Enfin, vous voici, à point nommé, c'est l'essentiel. La grotte est juste derrière vous. Etant celui qui doit me mener à la Smëlbereth, vous passez bien évidemment devant. Après vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exploration dans les cavernes d'Igoumen   Mer 4 Mar 2009 - 16:02

Un bruissement dans les feuilles . Des chuchotis reptiliens .
Au milieu des ténèbres, des yeux s'ouvrirent . Fixés sur l'humain .

Un être descendit d'un arbre . Ses yeux , dorés , avaient des pupilles fendues comme celle d'un chat . D'ailleurs tout son corps évoquait le félin : son visage moqueur et fin , son corps svelte et musclé ...
Sa peau était de marbre -au sens propre -, et de longs cheveux noirs tombaient sur ses épaules .

Cet être avait plus de deux millénaires .
Il était pourtant jeune aux yeux des autres anciens .
Sshearr'hyar'hh , celui que ceux qu'il avait sauvé et qui l'avaient suivi surnommaient Vénérable malgré lui , venait de se montrer .
Après des siècles de vie recluse dans les caves , le sang Ancien montrait encore sa vigueur : il parvenait, quelques jours à peine après son évasion de sous terre , à grimper aux arbres tel un de ses arboricoles ancêtres dont il allait sous peu récupérer l'héritage .

Il s'avança , seul , vers l'humain . Un arc d'os était dans son dos , et quelques flèches à tête de pierre dans un carquois à sa ceinture, aux côtés d'une courte lame .

Il le salua d'un bref signe de tête , et le toisa de son étrange et encore méfiant regard . Puis il jeta un coup d'oeil aux environs .
Enfin, il daigna parler .Sa voix était basse et douce , et elle était un enchantement tant elle caressait sans empoisonner, réchauffait sans brûler et soignait sans blesser :


-Longtemps que je t'observe , l'ami . Plus longtemps que tu ne le penses , même ...
Non, tu te trompes ; cette caverne là, c'est mon repaire temporaire . La véritable entrée de la caverne est un peu plus loin par là ."


Il montra les bois obscurs où brillaient les yeux .

-Ne restons pas là , l'endroit n'est pas sûr ."


Il lui fit signe de le suivre tandis qu'il se dirigeait dans la forêt sombre . Les yeux s'écartaient sur son chemin , traçant un chemin dans les ténèbres .
Revenir en haut Aller en bas
Syv



Nombre de messages : 74
Classe : Exécuteur
Armada : Alen'ien
Date d'inscription : 03/02/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Exploration dans les cavernes d'Igoumen   Jeu 5 Mar 2009 - 16:00

Non, tu te trompes ; cette caverne là, c'est mon repaire temporaire. La véritable entrée de la caverne est un peu plus loin par là .

Un vent souffle fort à ces mots prononcés, telle une violente et fièvreuse mise en garde, annonciatrice de dangers. Le bras du jeune voyageur, insensible aux effets naturels, s'élève et dans le creux de sa main s'intensifie le feu de la pierre magique en direction du véritable chemin révélé, ou s'attardent et brillent les pupilles fendues du rôdeur.

Derrière ces bois obscurs et menaçants, se trouve la porte dérobée, derrière laquelle est recelée la plante tant recherchée. L'once d'un sourire s'esquisse et l'ébauche d'un regard avide se dessine. L'humain achève le méfiant silence qui s'ensuite aux paroles circonspect du Vénérable, ses yeux noirs alternant lentement de la forêt à l'Ancien qui le toise.

Vous connaissez votre affaire. C'est rassurant.


Et cernés d'ombres, esseulés, ils s'enfoncent de plus en plus au coeur des ténèbres, les pieds dans la boue couverte d'immondices, la marche lente mais imprégnée de force, prudente mais engagée. Syv derrière, s'interroge sur son guide. Sait-il vraiment comme il l'a prétendu ou trouver la Smëlbereth ? Tout semble l'affirmer dans son assurance, ses gestes et son comportement. L'Exécuteur du maître n'a jamais été trahi par son instinct qui aujourd'hui lui dicte de suivre cet humanoïde reptilien qui inspire étrangement confiance.

Ce vénérable Ancien qui est véritablement chez lui ici, se fondant, invisible et indicernable dans les ombres du décor, s'immergeant sans difficulté en cette hostile contrée, cette nature sauvâge, plongé qu'il est dans son monde. Plus discret qu'un fauve, plus agile qu'un félin, de fait un chasseur redoutable... De par sa nature généreuse, il voit jour comme nuit et ne requiert d'aucune aide fosforescente dans l'obscurité envahissante tandis que Syv, simple humain, ne peut se séparer de sa pierre magique, celle-ci émettant un faible halo, assez conséquent cependant pour une vision optimale à quelques mètres de lui...

Car si des bêtes prévenues par leur flair en viennent à fondre sur eux, il aurait besoin de ses yeux pour se défendre. Une gêne comblée par un atout.

Expérimenté dans les missions secrètes et de linge sale, versé dans l'art des missions d'infiltration, l'humain n'a aucun mal à se montrer aussi habile dans la discretion. L' Exécuteur avançant alors minutieusement, arpentant à pas ampoulés, ne se fiant à aucune illusions alentours...

Ensemble les deux compagnons serpentent entre racines et feuilles, évitant au maximum bruissements et craquement. Attentif, dressant la tête à chaque grincement ici et là, aux blancs des yeux les fixant, ils guettent le moindre signe hostile, anormal à chaque lieu dans un suffisant silence de marbre, pratique répétée d'une surprenante complicité.

Enfin les arbres s'éloignent et disparaissent, au profit d'un grand trou béant à l'entrée ravagée de lianes dévôreuses de chair, parsémées qu'elles sont de dards crochues à tout le leur long.

C'est ici ? Ou... est-ce un autre de vos repaires temporaires très cher Sshearr'hyar'hh ?
Interroge soudain Syv, dans un murmure amusé, ses prunelles d'ébène brûlant d'une certaine espièglerie, tournés fixement vers le rôdeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exploration dans les cavernes d'Igoumen   Dim 8 Mar 2009 - 13:55

L'Ancien s'interrompit soudainement en entendant ces mots . Ils réveillaient des choses qui n'auraient pas dû l'être dans son esprit ...
Il retourna un peu sa tête , mais pas assez pour que l'autre voie son regard . Et il dit :


-Peut-être . Quoiqu'il en soit, souviens-toi d'une chose : ne respire pas la fumée . Jamais . N'écoute pas les voix . Surtout , ne pas écouter les voix .
Tu peux encore faire demi-tour , tu sais. "


Il se retourna , et l'autre put voir qu'une ombre planait sur l'esprit de l'Ancien . Son regard de fauve trahissait la tourmente .
Mais l'humain ne bougea pas .


-Très bien, alors . Suis-moi . Mais souviens-toi : ne respire pas la fumée et n'écoute pas les voix . "

Il fit face à la caverne, écarta quelques ronces d'un geste de survie expert et particulier , inscrit dans la chair même du vieux peuple , entra et fut happé par les ombres .

Les ténèbres dévisageaient à présent leur proie . Seule cette pierre lumineuse se dressait encore entre elles et leur sombre festin .
L'humain devait avancer .

Les dernières paroles de l'Ancien résonnaient doucement entre les pierres :


"... Respire ... fumée ... écoute ... voix ..."
Revenir en haut Aller en bas
Syv



Nombre de messages : 74
Classe : Exécuteur
Armada : Alen'ien
Date d'inscription : 03/02/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Exploration dans les cavernes d'Igoumen   Jeu 12 Mar 2009 - 2:48

Telle est la question, infâmante et futile. Elle ne se pose même pas. Aucun danger ne le fera jamais reculer, si celui-ci aide incontestablement à réaliser ses aspirations dévôrantes.

L'avertissement de l'Ancien, sinistre et inquiétant, à l'esprit, Syv, humain depuis longtemps résolu aux pires sacrifices, s'enfonce sans une once d'hésitation derrière son guide dans les abysses effroyables de la caverne, au coeur des ténèbres mortelles.

Et dans l'obscurité indécise, les apparences sauvées par un tremblotant halo doré, le cheminement dangereux commence et la progression se faite lente et mesurée. L'exploration s'harmonise dans la prudence et la discrétion malgré les différences flagrantes. La marche légère de l'humain contre le trottinement presque indiscernable de l'Ancien. L'instinct aiguisé de l'Exécuteur face à l'expertise affûtée du Rôdeur. Toute chose invisible se manifestant, ne pouvant échapper à leur consciences éveillées.

Le passage sinueux et poussièreux descend de plus en plus. Une odeur malodorante suinte horriblement dans l'air. L'atmosphère devient chaude, étouffante et viciée. Des clapotis, des bruits ça et là de retombée de pierres courrent à leur tympans aux aguets.

Syv, méfiant, s'éprend à murmurer à son voisin devant lui :

L'Ancien. Les bruits me donnent à craindre que des pierres, friables sans aucun doute, entassées au plafond ne s'arrachent et ne se déversent brutalement sur nous. Et cette odeur répugnante que je sens à proximité, ne me dit rien qui vaille non plus. Voix et fumées, assurément j'en crois, ne seront pas nos seules ennemis.


Tandis qu'il achève sur ces mots peu rassurants, Syv, dans le pâle rayonnement des ondes de la pierre magique, distingue les parois écorchées, lézardées, sillonnées de fissures; des crevasses s'ouvrant ça et là à leurs pieds tandis que sur le sol jonche incontient une myriade d'ossements brisés. Et il s'interroge. A qui appartiennent-ils ces ossements, seulement des petites créatures ?

Plus alerte et déterminé que jamais, brandissant comme une provocation sa pierre, l'humain poursuit son chemin derrière son guide, prenant garde à toute fumée obstruant sa route à un moment ou un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exploration dans les cavernes d'Igoumen   Dim 15 Mar 2009 - 22:53

-Non, ne crains rien . Je suis l'Ami des Pierres, et la Caverne m'aime . Elle ne te fera rien tant que tu seras près de moi ."

Il marchait précautionneusement, évitant tout ce qui jonchait le sol . Il cherchait son chemin en murmurant tout en touchant les parois , presque comme une chauve-souris .
Il murmura :


-Des os et des esprits . Ne marche pas dessus ,surt... "

Il s'interrompit . Il avait entendu un craquement d'os : l'humain avait marché sur un petit ossement . Une fumée blanche s'en échappa et fusa vers les narines de l'homme . Il n'eut pas le temps de l'éviter .
Il entendit une voix . Celle de sa mère .

Aussitôt, il se sentit happé par le non-monde . Il voletait dans des éternités de silence et de ténèbres .
Il régna mille millénaires durant sur des cités faites de chairs, d'os et de cris, cimentées par les hurlements des morts . Il hérita de toutes les connaissances impies du monde que possédaient les esprits des morts .

Il hurla un cri de damné , se bouchant les oreilles, yeux fermés et se roulant au sol tel un dément . Dans la caverne , les ossements se brisaient et de plus en plus de fumée submergeait l'humain .

Il flottait dans l'éternité , entre de noires planètes qui roulaient là sans but dans des éons oubliés ; il aperçut la cour impie et fangeuse des Grands Anciens qui vivaient dans ces abîmes de démence et de folie , où tous les sens humains devenaient poussière .

Il aperçut son père et sa mère , déchirés des larmes les plus atroces, il revivait son enfance d'une manière hideuse, il vivait l'enfance qu'il aurait eu s'il avait été marqué par le malheur et la souffrance . Son père et sa mère le repoussaient , son père crachant sur son corps trop malingre et sa mère lui dédaignant son sein nourricier sans un regard d'empathie .
Il vécut horriblement , il contenait le monde entier en lui-même et il était contenu par le monde .
Il apparut alors, seul sur une plage . Blanche . La mer était blanche , le ciel était blanc, le sable était blanc , tout était blanc comme le sel . Mais le soleil, implacable soleil de fiel , de larmes, de mort et de cyanure, était noir , comme les entrailles des ténèbres . Et il hurlait dans cet univers de silence, de solitude et de folie .
Un oeil s'ouvrit dans le ciel , un oeil sans pupille, un oeil noir comme une nuit sans lune .

A présent que son corps véritable gisait, meurtri , par les hallucinations des fumées , et que des larmes coulaient à flots sur son visage , sa pierre gisait au sol , il semblait perdu .
Shhearr'hyar'hh revint vers lui . Il était sauvé .

Il éventa la fumée , prenant soin de se boucher le nez, lui fit avaler une racine qu'il venait d'arracher d'en haut de la paroi, et prononça des formules . Syv se calma instantanément de hurler ; quelques instants plus tard, il sanglotait doucement . L'Ancien, sensible à sa douleur , lui prit la main et plaça la pierre chaude et lumineuse dedans .
Quelques minutes plus tard, Syv se releva et était à nouveau conscient . Ses yeux , hagards, reflétaient un traumatisme violent , mais la formule de l'ancien avait calmé ses sens mis à mal . A présent , il était à nouveau tout à fait capable de parler et de s'exprimer , mais les fumées imprimeraient un souvenir de douleur et de folie dans son cerveau à jamais .


-Cette fumée était celle consommée par les miens des millénaires durant . Cette drogue puissante était extraite d'un champignon qui poussait dans ces grottes , et en outre sur les os des petites créatures mortes .
Ceci a mené mon peuple à la décadence, et c'est pourquoi je suis parti ailleurs avec ceux qui ont bien voulu me suivre.
Tu l'as respirée pure et en quantité importante , il est normal que tu aies réagi ainsi . Tu as même plutot fait preuve de résistance , la plupart des humains respirant cette fumée comme cela se sont quasi immédiatement fracassés la tête contre la paroi pour échapper aux douleurs ...

Cette caverne est abandonnée depuis très longtemps , à cause de l'Arbre-Bouche . Il ressemble à un arbre banal , mais sous son écorce , il cache une abomination sans nom . "


Ils recommencèrent à avancer . Un tournant . Une grande salle .

Au milieu , un arbre .
Revenir en haut Aller en bas
Syv



Nombre de messages : 74
Classe : Exécuteur
Armada : Alen'ien
Date d'inscription : 03/02/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Exploration dans les cavernes d'Igoumen   Mer 8 Avr 2009 - 23:45

Immobiles et silencieux, ils attendent. S'ébauchant les premières réflexions, les premiers regards ternis. Non loin, un arbre sinistre hante la salle mais se fond merveilleusement au décor, pouvant ironiquement se vêtir de banalité sans la connaissance indispensable . Il y a aussi ce bleu, tonalité envoûtante qui emprunte la place. Répandu dans le paysage comme une brume opaque, pénétrante ; embrassant les parois, le sol, les êtres mêmes ; Il est réconfortant et pourtant n'inspire confiance. La méfiance règne. L'on ressent un mal, invisible, à l'oeuvre. Qui ne dort jamais. Syv chancelant,l'esprit encore enmêlé par les hallucinations nocives, s'engage à remettre sa pierre dans l'une de ses poches maintenant qu'elle ne lui est plus nécessaire. Prudemment, il se penche et murmure à son compagnon;

Je n'aime pas ça. Il transpire ici une menace diffuse et permanente. Des périls. J'en ressens jusqu'à mes terminaisons nerveuses. Les yeux reptiliens répondent silencieusement à son inquiétude, mais un doigt se lève déjà lentement, désignant avec autant de certitude qu'une science le résultat tant attendu.

C'est le gardien de la plante que tu recherches l'ami. A ses pieds repose la Smëlbereth, que d'aucuns n'auraient osé sollicité sinon celui qui n'a plus rien à perdre, ni à vivre.

Ce... gardien que vous proclamiez il y a peu comme étant l'Arbre-Bouche.

En effet. Il recèle un mal terrible et terrifiant en même temps. Qui jadis obligea beaucoup de ceux qui firent de ces cavernes leur foyer à s'exiler. Et pourtant. Autrefois, de cet arbre plein de vigueur se déversait harmonieusement une sève de pureté, ses feuilles étaient vives et joyeuses, jaillissant de ci de là, aux travers de ses merveilleuses branches effilées une multitude de fruits généreux et délicieux. Emprunt de sagesse, aimé des enfants qui venaient chaque jour et nuit grimper à ses bras protecteurs, il fut longtemps assimilé comme le symbole de la paix et d'amour pour de nombreuses générations d'Anciens.

L'Ancien se détourne de Syv et reporte son attention sur l'arbre, silencieux un moment. L'humain se contente de suivre la direction de son regard, attendant patiemment la suite, sachant pertinemment que foncer vers l'objet convoité sans un minimum d'information sur celui qui lui barrait la route, serait véritablement dangereux. Il ne fallait pas commettre d'impair si près du but. L'Ancien, comme perdu dans la contemplation de son histoire, reprend la parole avec circonspection.

Mais un jour, un démon maudit par les siens, sans que nul ne sache comment il y est arrivé, se retrouva prisonnier à l'intérieur, corrompant de ce fait son pame et son essence. Plus effrayant encore, celui-ci en vint rageusement à l'habiter. Et les cauchemars débutèrent dès ce jour. J'ai à l'esprit un nombre incalculable de sales histoires que je pourrais posément vous conter, mais à cette heure ou le dénouement n'est pas loin de s'imposer, il n'est pas temps de s' intéresser aux récits.


Qu'à cela ne tienne, le démon aspire plus que tout à s'échapper de l'Arbre. Les solutions, les moyens. Il les cherche, il les cherche... De cet état esprit brûlant, profondément nébuleux, est ressorti un mal plus grand. Des bouches parsèment et irradient de partout de son écorce plus noir encore que le coeur d'un Catégorien. Prenez garde l'ami.

Comprenez que c'est bien plus que nos vies qui sont en jeu à présent. Quiconque est mordu se verra instiller petit à petit l'esprit du démon en lui. Chaque bouche contient des machôires au poids ravageur. Et de là coule un poison incurable. Son venin s'ancre dans le coeur et le cerveau, et petit à petit , c'est la déchéance . Aucune guérison n'est possible. C'est la mort à petit feu de votre esprit, remplacé par un autre hégémonique et démoniaque.

Maintenant vous savez tout.

Alors, désormais piégé par votre prise de conscience.... Etes vous toujours partant ?


Syv lui jeta un regard soucieux, la respiration haletante et difficile. L'exploration atteignait son stade final mais se compliquait aussi très durement. Il ne pouvait cependant se permettre de reculer, il n'avait plus le choix.


Je suis prêt à tout Vénérable, l'échec de la mission n'est malheureusement pas une option, autant pour mon maître que pour moi. Je ne puis faillir maintenant. Sinon comment ne pourrais-je ne pas faillir de nouveau devant mes ennemis ? Il ne nous reste plus qu'à compter sur la chance et l'union de nos forces.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exploration dans les cavernes d'Igoumen   Aujourd'hui à 6:50

Revenir en haut Aller en bas
 

Exploration dans les cavernes d'Igoumen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Maon :: La Forêt de Maon-