AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hélèna Ianoss d'Ald'Rhune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hélèna
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 612
Age : 27
Classe : Psioniste
Armada : La Coalition Marchande
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Hélèna Ianoss d'Ald'Rhune   Mer 1 Avr 2009 - 16:16

Ald'Rhune:

La pointe ouest de Kalamaï renferme encore bien des secrets. La cité d'Ald'Rhune en était un.
Récemment encore, cette ville marchande florissante n'était connue que de ses habitants.
Ses marchands, pourtant bien connus sur l'ensemble des marchés, représentaient le seul lien entre la mystérieuse cité et le reste de l'Empire.
C'est par ces derniers qu'Ald'Rhune acquit sa réputation et ses lettres de noblesse.
D'abord considérée comme une invention d'un marchand fabulateur puis comme le signe de reconnaissance d'une obscure compagnie de marchands pour finalement passer pour un port secret, caverne aux richesses insoupçonnées, Ald'Rhune ne devint que récemment dans l'esprit contemporain la cité qu'elle est.
Aucune route ne menant à elle, toutes les liaisons étant assurées par mer ou air, elle conserva longtemps ses secrets dont le plus important restait son emplacement.

C'était il y a 110 ans environ, un groupe d'hommes et d'elfes décidèrent de quitter secrètement le cœur de l'Empire, alors en proie aux tourments de la guerre. Ces gens, habiles sculpteurs, architectes de talents et autres artistes, mais aussi capitaine et marin, lieutenant et soldats s'exilèrent à l'ouest, dans la province de Prévèze. Ils atteignirent la pointe ouest de la province et cherchèrent à s'y implanter tout en conservant une forme de tranquillité.
Ils découvrirent par hasard une large anse proche de l'embouchure d'un petit fleuve, protégée par deux falaises la cachant de la vue depuis le large. Décidant que l'endroit leur convenait, ils décidèrent de s'y installer. Ald'Rhune venait de débuter son histoire.

Durant les 50 premières années, le petit village devint rapidement une cité de pierre et de marbre. L'anse de sable fin laissa place à un port moderne et industrieux. La palissade en bois qui protégeait la cité devint une haute muraille de pierre blanche cerclant la ville d'une ceinture d'ivoire. Les bases d'une grande cité virent le jour, petit à petit.
Profitant largement du secret de sa fondation, la ville prospéra en autarcie, repliée sur elle même.

C'est durant les 50 dernières années de son existence que son nom commença à être connu.
C'est à cette période que la Confrérie des Marchands Ald'Rhunais commença à envoyer des navires vers les grands ports commerciaux impériaux. Les prédispositions naturelles des marchands Ald'Rhunais au commerce permirent à leur ville d'acquérir sa puissance et sa richesse, attisant la convoitise de beaucoup.

L'expérience Ald'Rhunaise dans le domaine de la construction navale aida grandement la cité tout au long de sa courte histoire. Ses navires, quoique relativement méconnus, sont de ces navires racés, alliant vitesse, robustesse et esthétisme. La flotte de guerre d'Ald'Rhune compte pas moins de 65 navires de toute taille prêts à prendre la mer à tout moment.
Quant à la flotte commerciale, la compter est impossible: les navires la composant sont toujours en mouvement, ne stationnant pas plus de quelques jours au même endroit, le temps de faire des affaires.
C'est grâce à ses navires et ses équipages qu'Ald'Rhune est aujourd'hui ce qu'elle est.

Ald'Rhune n'a que peu connu la guerre et les ravages qu'elle cause, depuis sa fondation. Pourtant, elle dispose de moyens de défense et d'une garnison à toute épreuve. Les soldats de l'armée d'Ald'Rhune sont pour la plupart des citoyens exercés à l'art de la guerre, descendants de guerriers ou d'officiers de l'exode.
Toutefois, le cœur de cette force réside en ces petits groupes d'hommes et de femmes appelés Sabres. Rapides, discret, silencieux, efficaces, les Sabres sont des guerriers aguerris et des infiltrateurs implacables. Leur force réside en leurs connaissances du camouflage et de l'infiltration, rendant ainsi d'inestimables services à leur cité en tant qu'espions, groupe d'intervention rapide, éclaireurs ou même assassins (quoiqu'il ne furent jamais utilisés comme tel).

L'architecture actuelle de l'armée, souvent jugée inefficace et coûteuse, se révéla par la suite une idée révolutionnaire, ce qui valut au Contarque d'alors le titre honorifique de l'Etoile d'Or.


La hiérarchie à Ald'Rhune:


Le chef de la cité, élu par le Grand Conseil, est nommé Basileus (prononcer "basilé-ous"). Il conserve sa place jusqu'à sa mort.
Chaque Conseiller est élu tout les 10 ans par les citoyens Ald'Rhunais afin protéger leurs libertés.
Le chef militaire est nommé Contarque ou Contarcos (plusieurs orthographes différentes furent rencontrées). Il dirige les forces terrestre ainsi que la Flotte de guerre.
La flotte commerciale est sous le contrôle de la CMA (Confrérie des Marchands Ald'Rhunais). Elle doit totale obéissance au Grand Conseil et au Basileus, puisque ce sont eux qui financent l'entretient de la flotte et la construction d'autres navires. La CMA leur donne en échange une bonne part de leurs bénéfices énormes.


Au sein de l'Armée:


Après le Contarque se trouve le Phulla-Contarque, qui seconde le Contarque.
Après lui se trouvent les Généraux, qui constituent l'Etat Major.
Derrière eux se trouvent les Decentu, qui dirigent chacun 200 hommes.
Enfin viennent les Centu, au nombre de deux sous le contrôle d'un Decentu, qui dirigent 100 hommes.
Les Vactos dirigent 20 hommes chacun et sont au nombre de 5 sous les ordres d'un Centu.


Au sein des 20 hommes sous le contrôle d'un Vacto se trouvent divers degrès de compétence, ajoutant encore à la hiérarchie.


Les Sabres échappent à ce type d'organisation, puisque plus mobiles et indépendants. On ne parle plus de hiérarchie mais de groupe où chacun est considéré comme égal face au Contarque et à l'Etat Major. Seuls le Contarque et le Basileus peuvent ordonner aux Sabres.


Au sein de la Flotte:


Le Contarque est l'amiral de la Flotte. Les capitaines sont seuls maitres à bord de leurs navires, sous les ordres d'un commandant de mission lorsque ces derniers sont regroupés en escadre. Souvent un capitaine ayant endossé les responsabilités pour la-dite mission.


Le rang d'Hélèna est plutôt étrange:
Aucun ambassadeur ou diplomate n'est connu à Ald'Rhune. Le poste d'ambassadrice qu'elle occupe est de ce fait un poste "honorifique" plus qu'autre chose. D'autre part, les accointances d'Hélèna avec le Contarque actuel lui permettent de commander aux Sabre et aux capitaines, uniquement. Elle a en outre tout pouvoir en dehors des terres Ald'Rhunaises si elle est sans contact avec le Contarque. Son rang d'ambassadrice lui confère alors un pouvoir identique à celui du Contarque lorsqu'elle est loin d'Ald'Rhune et sans contact avec elle.
Au final, elle a le pouvoir décisionnel loin de chez elle, mais le perd dès qu'elle se trouve entre les murs de la cité.


Dernière édition par Hélèna le Mer 1 Avr 2009 - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hélèna
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 612
Age : 27
Classe : Psioniste
Armada : La Coalition Marchande
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Hélèna Ianoss d'Ald'Rhune   Mer 1 Avr 2009 - 16:20

L'histoire d'Hélèna:

C'est en l'an 64 après la fondation d'Ald'Rhune qu'apparut la famille Ianoss. Immigrés venus d'Edhesse, rares à Ald'Rhune, ils ne passèrent pas inaperçus. S'intégrant rapidement à la vie de la cité grâce à leurs dons artistiques et surtout diplomatiques, l'ensemble de la famille finit par acquérir un renom certain.
La demeure des Ianoss se situe près du port de la cité, parmi celles des plus riches marchands Ald'Rhunais. Elle compte parmi les plus belles et les plus grandes, malgré sa position en plein cœur de la ville, symbole de la richesse de cette famille.

Ses membres n'en restent pas moins d'étranges personnages. La pâleur de leur peau ainsi que l'incroyable beauté de leurs traits ne sont pas sans rappeler certaines créatures d'Edhesse buveuses de sang. D'autre part, leur présence provoque chez tout humain ou elfe normal une désagréable sensation, un trouble comparable à celle qu'éprouve un lapin pourchassé par un aigle, sans aller jusqu'à la terreur. Peu sont ceux qui ont fait le rapprochement entre leurs attributs et leur région d'origine. Mais ceux qui s'en doutent se tiennent sur leurs gardes lorsqu'ils sont à proximité d'eux.

Hélèna ne fait partie de la famille que depuis quelques dizaines d'années. Orpheline à l'âge de 10 ans, elle apprit à se débrouiller seule dans la vie. Vivant dans la rue, sans argent ni toit, Hélèna survécu tant bien que mal. Elle découvrit par hasard ses dons psionniques en essayant d'approcher un chien pour dormir à ses côtés à la chaleur de son pelage. Son contact télépathique avec l'animal lui permit de s'en faire un ami particulièrement fidèle et doué en terme de survie urbaine.

C'est grâce à ses dons qu'elle découvrit un jour la vrai nature des membres de la famille Ianoss. Hélèna avait alors 15 ans. Elle se mêlait à la foule chaque soirs de la semaine où les commerçants envahissaient la Grande Place pour organiser un marché nocturne. Elle en profitait pour ouvrir son esprit aux autres, volant de pensées en pensées. Elle tomba sur celles de Lucas Ianoss, le fils de l'illustre famille. Ses pensées et son architecture de pensée laissa la jeune fille perplexe. Sa curiosité piquée au vif, Hélèna se mit à suivre chacun des Ianoss durant les semaines qui suivirent. Elle découvrit alors l'essence même de leur être. Ils étaient des vampires.

Dès lors, lorsque Hélèna rencontrait l'un d'eux par hasard, il devenait évident pour elle qu'ils étaient des suceurs de sang. Leur peau très pâle, presque blanche, leur indicible beauté, la perfection de leurs démarches et silhouettes...
Tout ces petits détails qui l'interpellaient et lui faisait se tenir sur ses gardes.

Six années passèrent, durant lesquels Hélèna vit sa vie se rapprocher de celle des Ianoss. La famille vampirique découvrit petit à petit que la jeune fille savait. Son patriarche, Kahn Ianoss, décida de prendre l'orpheline sous son aile, la propulsant vers les hautes sphères de la société Ald'Rhunaise.

Hélèna apprit à compter, lire, écrire et se comporter comme une parfaite demoiselle de la cour. Toutefois, elle prenait de temps à autre plaisir à faire fie des règles et des protocoles, sous les yeux amusés de Lucas. Le jeune vampire devint d'ailleurs rapidement comme un frère pour elle, la guidant dans un univers qui n'était pas le sien.

La jeune orpheline en profita pour observer ces incroyables créatures. Si Kahn ne craignait pas trop la lumière du soleil pour une durée n'excédant pas une heure, ce n'était le cas ni de sa compagne ni son fils. La moindre exposition au soleil les brûlaient aussi sûrement qu'un feu de cheminée consume une bûche. D'autre part, ils ne s'étaient jamais servis de leurs canines pour s'alimenter depuis leur arrivée à Ald'Rhune. La connivence existant entre les domestiques et esclaves humains et leurs maîtres vampires était telle que ces derniers acceptaient de leur offrir un peu de leur sang tout les jours, au risque de s'affaiblir. Ils se coupaient volontairement et leur offrait leur sang directement, alors qu'il était encore chaud.

La pratique dégouttait un peu Hélèna, mais les avantages énormes octroyés à ces derniers valait ce sacrifice: ils étaient nourris, logés, blanchis, payés et le plus souvent protégés par leurs maîtres.

La vie se déroulait tranquillement, au rythme des cours de maintient et des séances de méditation, jours après jours, semaines après semaines, mois après mois, années après années.

Hélèna grandit et devint une jeune femme belle et élégante grâce aux efforts de Kahn, tandis que Lucas lui apprit à se tenir à cheval et à manier l'arc et le couteau durant les longues balades qu'ils avaient prit l'habitude de faire la nuit dans la forêt. Ces armes ne lui serviraient peut être jamais, mais elle saurait s'en servir le moment voulu...

Tout allait bien jusqu'au jour où Hélèna partit chevaucher seule une nuit. Elle avait l'habitude de ces sorties solitaires en forêt. Et puis, grâce à ses dons psionniques, elle sentait les dangers arriver et les anticipait. Cela lui demandait beaucoup de concentration et la fatiguait grandement, mais ça la protégeait efficacement.

Son cheval continuait d'avancer tandis qu'Hélèna se concentrait sur une meute de loups passant à proximité, lorsqu'il trébucha, faisant tomber sa cavalière. L'infortunée jeune femme tomba à terre et roula sur les rochets. Avec plusieurs fractures et entailles profondes, Hélèna ne pouvait pas bouger.
L'odeur du sang qui se répandait sur le sol attira les loups; il fallut toute la concentration de la jeune femme pour les dissuader de la prendre comme repas. Ils revinrent à la charge plusieurs fois, épuisant la jeune femme à chaque tentative.

La nuit continua son règne, pour finalement laisser place à l'aurore, puis au petit mâtin. Toujours allongée du mieux que ses blessures le lui permettait, Hélèna attendait que quelqu'un se mette à la rechercher. Elle sentait ses forces diminuer petit à petit, tandis que le soleil commençait sa course.
La jeune femme perdit connaissance vers 11h du mâtin, en pensant ne plus jamais revoir le jour.

Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle se trouvait à Ald'Rhune, dans sa chambre. Ses blessures ne la faisait plus souffrir et elle se sentait en pleine forme. Autour d'elle se trouvait Lucas, Kahn et sa compagne, Lya. Ils lui souriaient, dévoilant au passage leurs crocs. Hélèna le leur rendit. Lorsqu'elle se releva, elle fit tomber sa couette blanche, dévoilant sa peau.
La douce couleur légèrement rosée avait laissé place à une pâleur comparable celle de sa famille d'adoption. Au toucher, son épiderme ne présentait aucune imperfection et avait la douceur de la soie et la froideur du marbre.
D'instinct, Hélèna passa sa langue sur ses canines. Elles étaient maintenant longues et pointues, effilées comme des lames de rasoir.

Elle se leva d'un bond surhumain et se retrouva devant son miroir. Le reflet qu'elle y vit ne lui ressemblait pas. La jeune femme lui faisant face était trop parfaite, trop pâle, trop inhumaine pour être elle. Et pourtant, le reflet mimait à la perfection ses gestes...
Une soif intense lui assécha la gorge, confirmant son hypothèse: elle faisait dorénavant pleinement parti de la famille Ianoss.

Hélèna mit un certain temps à s'habituer à sa nouvelle existence. N'ayant pas perdu ses pouvoirs psionniques durant la transformation, elle pu se concentrer sur la méditation sans éprouver de fatigue, poussant ses pouvoirs au delà de ses anciennes limites.

Refusant de se nourrir tout d'abord, elle dut se résoudre à suivre le régime de ses parents adoptifs.

Tout comme Kahn, elle développa une immunité aux rayons solaire, lui permettant de se déplacer en plein jour. Toutefois, une exposition prolongée abîme sa peau, tandis que les rayons lui procure des brûlures désagréable. Aussi porte-t-elle en permanence un long manteau à capuchon marron foncé orné de quelques broderies argentées.

Dégouttée d'elle même et de ce qu'elle est devenue, elle cherche la présence des autres races, sa curiosité l'amenant à faire de bien étranges connaissances. Mettant ses atouts vampiriques et ses dons psionniques à la résolution de plusieurs problèmes diplomatiques, elle fut très utile à sa cité, qui la nomma ambassadrice Ald'Rhunaise, poste qu'elle occupe toujours à ce jour.

Désolé pour la longueur de mon histoire et du BG qui suit, entoure et englobe le tout^^


Dernière édition par Hélèna le Lun 4 Jan 2010 - 14:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
{Widfara}



Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: Hélèna Ianoss d'Ald'Rhune   Jeu 2 Avr 2009 - 4:41

BG Approuvé

Félicitations pour ces écrits, j'espère pouvoir en lire plus éventuellement.
Bon RP parmi nous. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hélèna Ianoss d'Ald'Rhune   Aujourd'hui à 16:28

Revenir en haut Aller en bas
 

Hélèna Ianoss d'Ald'Rhune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Habitants et héros de Kalamaï-