AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Oracle d'Alen'ia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tilk Nosferan



Nombre de messages : 387
Date d'inscription : 19/12/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Gnome

MessageSujet: Oracle d'Alen'ia   Jeu 2 Avr 2009 - 16:41

Oracle d'Aleni'a




Observation de l'Oracle d'Alen'ia durant la guerre contre Kalamaï.

" Les flammes bestiales et rougeoyantes happent la terre des natifs et s'emparent des murs de Roc le Chastel. Triste spectacle d'un crépuscule que chacun embrasse avec déférence. L'ère macabre de la servitude s'esquisse, le voile de l'obscurité s'abat sur la civilisation d'Outre-Mer. "

Réponse de l'Oracle d'Alen'ia devant la défaite d'Outre-Mer et l'imposition du Nouvel Ordre.

" Un peuple qui pleure de n'avoir été sauvé mais ne désarme pas. La fierté demeurre. L'Outre-Mer ravagé,brûle, mais les fleurs, symboles de la fièvre incandescente de nos esprits insoumis jamais ne se flétriront. "

Prédiction de L'Oracle d'Alen'ia à l'avènement de la réforme pour la libération d'Outre-Mer.

" N'ayez crainte, le doux printemps qui de sa joyeuse bise tarrira les larmes des enfants trempés par le terrible et rigoureux hiver provoqué par l'ennemi, parviendra de nouveau. L'Outre-Mer poussé à la somnolence et perdu dans la contemplation rougie de la neige assassine s'éveillera à nouveau...

Oui... Un jour... L'Outre-Mer s'embrasera non pas de ravages mais d'espoir..

Prions pour ceux qui oseront s'élever contre ce futur fléau salvateur dont nous seront les initiateurs... "


Description

Nous sommes des chercheurs. Des Historiens. Des esprits scrupuleux, crédules et incrédules qui s'évertuent à détenir la vérité et transmettre la bonne parole au peuple. Nous ne cessons au présent de nous évertuer à simplifier l'avenir. Au delà de nos études, en tant que philosophes occultes ayant assimilé la notion de pureté de corps et d'âme, chacun de nous entend pousser, outrepasser ses limites physiques, psychiques et intellectuelles; faire du travail de l'esprit et de la discipline du combat un art jalousé que l'idéal commun amène à concevoir proche de la perfection. Tel est le rite des initiés de l'Oracle d'Alen'ia. Les hérault de Synodar et d'une science mystique et philosophique sur les forces positives et négatives. Les Alen'iens.

Cependant, encore loin de la réforme nécessairement belliqueuse et salvatrice de notre ordre, nos premier pas remontent à une éphémère époque ou les oppositions meurtières pour la suprématie n'avaient pas encore ravagé les esprits. Nous autres Alen'iens étudions, vivions des bienfaits de la paix confectionnée par la seule harmonie des esprits libres, eux mêmes motivés par la seule exigeance d'avancer ensemble dans une terre aimante qui leur appartenait, que nul n'oserait usurper. En vérité, selon nos observations poussées, cette façon de vivre d'idéal partagé, de compromis inspiré par le même amour de liberté et d'égalité s'avérait être la seule force positive capable d'enrayer les menaces d'opposition et d'ambition démesurée. Aucune autre n'avait donnée de résultats satisfaisants quant à un meilleur environnement aimé, raisonné, pacifié pour une communauté. Ainsi, nous n'existions qu'à cette fin existencielle pour la paix et la prospérité de l'Outre-Mer, celle de garantir et perpétuer pacifiquement ce fragile équilibre.

Mais un jour... devant la vision apocalyptique de centaines de milliers de soldats débarquant d'innombrables navires de guerres dans l'écume des vagues déchaînées près de nos côtes, cet équilibre fut balayé d'une extraordinaire violence. La guerre contre Kalamaï fit rage et la terre sacrée de Synodar, envahie, fut brutalement souillée des pires atrocités.

En ces temps néfastes, nous initiés pacifiques de l'Oracle fûmes effrayés, indignés par ce bouleversement auquel nous n'étions certainement pas armés face à cette terrible et nouvelle donnée, nous apparaissant cruellement, désespérement, l'impuissance de nos messages avertisseurs tant chez notre peuple que chez l'ennemi concernant la menace contre l'équilibre. Clairement, il nos apparu que nous avions failli dans notre tâche de pérmunir la Nation contre les oppositions relationnelles inégales, que la seule parole pour la protéger était pour le moins inadaptée. De plus en plus, les sentiments d'affliction, de honte devant notre apathie, notre langueur coupable face à l'invasion dévastatrice de l'ennemi nous gagnait. une erreur qu'on allait chèrement payer par la suite.

Dernier jour de combat. Deux éclairs dans le ciel s'entrelaçaient et sabraient les deux armées sur le champs de bataille -auquel nous regrettons encore aujourd'hui de n'avoir seulement qu'observé, qu' étudié - qui s'affrontaient. Le bleu croisait le rouge, la terre tremblait de pas assourdissants; l'hécatombe ultime éclatait soudain et s'achevait aussi brutalement dans un silence amer, désespéré.

Il pleuvait. Les gouttes d'eaux se mêlaient insideusement au sang qui coulait, aux larmes qui roulaient... L'outre-Mer tombait devant nos yeux fuyants et ébahis, s'agenouillant devant son nouveau maître. La suprématie, la relation de maître à esclave, contraire à nos principes d'équilibre et de paix harmonieuse, avait triomphé.

Notre peuple soumis, si fier et si indépendant, sans plus aucune liberté d'acte et d'esprit fut pris dans ce puissant étau qui à présent l'ensserre et petit à petit l'étouffe.

C'est ainsi que le caractère néfaste de ce nouvel ère nous apparut très rapidement. Nos recherches étaient formelles, l'Outre-Mer ne survivrait pas à une éternelle servitude. Car aujourd'hui l'air que l'on respirait en Outre-Mer au sein même de cet empire décadent n'étaient que vapeurs empoisonnés; lentes à produire leurs effets mais indiscernables et mortelles...

Face à telle fatalité, La belle terre entravée, transie de Synodar, courrait inexorablement à sa perte.

Nous n'avions d'autre choix que de réagir.. Synodar nous appellait, et, aussi vrai qu'il était de ces appels envers lesquels nul ne pouvait prétendre à la surdité, nous répondîmes présent. L'Oracle d'Alen'ia se réforma de façon agressive et prit enfin les armes. Les morts affluaient dans la vallée, mais nul ne ployait, nul ne pliait, nul ne s'éclipsait. Malgré la défaite, nous poursuivions le combat contre les armées éparpillées de l'Empereur et contre les colons usurpant nos terres.

Aujourd'hui encore, le combat continue et ne s'achèvera dès lors que nos principes fondateurs régiront à nouveau la Grande Nation, que l'équilibre relationnel entre les hommes retrouvera sa raison d'être et que sera érradiquée les oppositions pour la suprématie en Outre-Mer.

La liberté, l'indépendance, notions intégré en nos corps, insufflé en nos coeurs, grand conquérant de nos esprits, est, demeurra notre tout. Rien sinon la mort ou notre évincement ne pourra nous détourner de cette voie, de cette nature.

Nouveaux élus ombrageux de l'Oracle réformée, alliance réprouvée et acclamée, fiers esclaves de nos principes et idéaux, nous seront également de sanguinaires héraults, les seules à même de porter la teneur du message sophistiqué de nos croyances fondées sur la science, la portée de ses mots , les nuances de ses note; ceux charger d'erradiquer la force des hommes suceptible de contrarier l'Outre-Mer dans sa prise de conscience, sa volonté de vivre libre et sans soumission.

Devant l'aboutissement de nos inestimables recherches, amassons l'énergie nécessaire et exécutons le serment que chacun de nous a prononcé en rejoignant notre corps scientifique et libertaire.


Dernière édition par Tilk Nosferan le Dim 5 Avr 2009 - 10:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tilk Nosferan



Nombre de messages : 387
Date d'inscription : 19/12/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Gnome

MessageSujet: Re: Oracle d'Alen'ia   Jeu 2 Avr 2009 - 18:34

Objectifs .

Libérer l'Outre-Mer du joug de l'Empire et l'amener à retrouver son indépendance.

Cet objectif étant le principe existenciel de notre ordre, l' idéal unificateur de nos esprits, le lien intangible de nos actes conscients, calculés et déterminés; il va de soit qu'il n'est pas négociable, sans qu'aucune possiblité de conditionnement d'aucune sorte ne soit possible. L'autodétermination sera, ou ne sera pas. Le compromis ne peut surfer sur une relation inégale, seulement les oppositions ou l'imposition par la force d'une décision de l'un sur l'autre, contraire à nos aspirations sur l'équilibre relationnel. Aucun dialogue ne sera envisagé avec l'Empire tant que cet objectif ne sera accompli.

Chasser les colons des terres usurpées des natifs.

Il ne sera plus tolérer le vol, le pillage et l'usurpation des biens de propriétés sur la terre sacrée de nos ancêtres. Ainsi nous rendrons ce qu'aux natifs appartenaient aux natifs. Les foyers, les terres, les biens accaparés part les colons leur seront implacablement retiré et remis entre les mains de ceux à qui ils appartenaient. D'abord par le dialogue, puis manus militaris s'il le faut...

Nous combattrons les armées impériales qui viendraient à les aider, les soutenir et les accompagner dans leur méfaits.

Les colons ayant gagné honnêtement leur vie ne sont pas concernés.


Protéger les citoyens contre le désordre et l'anarchie.

Les oppositions sont néfastes et contraire à nos principes, tout seigneur de guerre qui organiserait une campagne militaire au sein même de la Nation se verrait ciblé. Les combats entre frères de sang doivent être évités afin de garantir l'unité de l'Outre-Mer et la voir prémunie autant des nouvelles menaces d'oppositions meurtrières intérieur que provenant de l'extérieur.

Soutenir le Palatin avec ferveur et loyauté.

L'Oracle soutiendra de toutes ses forces chaque dirigeant, quel qu'il soit et ne tolérera pas qu'il soit menacé de manière quelconque. Il est le maître de nos destins, de nos vies et le respect lui sera dû. Ses avis seront pris en considération, quand bien même il ne se sentirait en total accord avec l'Oracle.Cependant, s'il était avéré que celui-ci servait la cause de l'ennemi et de la servitude, contraire aux intérêts du peuple, nous n'aurions d'autre choix que de tout entreprendre pour le chasser du pouvoir.


Poursuivre nos études.

L'Oracle ne peut se détourner de ses recherches, elle continuera dans cette voie malgré les diverses menaces à gérer.
Revenir en haut Aller en bas
Tilk Nosferan



Nombre de messages : 387
Date d'inscription : 19/12/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Gnome

MessageSujet: Re: Oracle d'Alen'ia   Jeu 2 Avr 2009 - 22:24

Règles de L'Oracle.


Etre prêt à tuer et mourrir pour la Cause.

Nul ne doit s'y méprendre, et comprendre dans quoi il s'engage. L'objectif de l'Oracle n'est pas un jeu, c'est un véritable combat à mort qui ne s'achèvera qu'à son évincement ou l'accomplissement de son objectif existenciel. La peur est un sentiment que personne ici ne remettra en cause. Mais elle doit être surmontée. D'aucun ne prétendrait jamais ressentir de coups au moral devant d'amer défaites, mais toujours il faudra se relever et reprendre foi. Combattre, toujours combattre. Avec intelligence, calcul et patience. Rien ni personne, quanb bien même l'Oracle se trouvait à un contre cent ne dissoudra notre communauté, ni notre détermination. Etant le point névralgique de l'Oracle, je fais le serment que jamais l'Oracle ne pliera du fait de l'ennemi tant que je serai en vie. Aucun membre n'aura froid aux yeux, tous sauront se montrer impitoyable à point nommé, si la situation le requiert. Ces exigeances de soi-même ne sont pas discutable.

Identité entre Alen'iens.

Rien ne se créera, ne se fera, ne se lancera sans l'avis concerté des membres. Cela dit si les participations à des décisions soumises à leur autorité faisaient défaut, le chef devrait bien entendu agir sans consentement afin de ne pas laisser les choses figées dans l'immobilisme.


Amour et Loyauté inconditionnels des Alen'iens.


L'Oracle ne croit qu'aux liens inébranlable de la terre et de la fraternité. Chaque Alén'ien aimera son prochain et s'atèlera à le conseiller s'il en a la possiblité. Lui apporter son soutien s'il s'avère nécessaire.

Le respect, la tolérance et le dialogue seront nos forces motrices. La discorde, la faiblesse et la haine les usages habituels de nos ennemis. Si certains dépassaient les limites ( insultes vraiment sérieuses, etc ) le Grand Conseiller Alen'iens prendrait des mesures de sanctions.

Celui-ci devra aussi tenir compte de l'avis de ses pairs et ne pas s'engager dans des offensives sans leur accords majoritaires. Cela dit, si l'Oracle se voyait agressée sans avertissement, sans préalable, tous n'auraient d'autre choix que de prendre les armes, et ce sans la moindre hésitation. L'engouement pour la liberté jamais ne devra faire défaut. Le peuple compte sur l'Oracle et ses membres épargnés de ces failles amenant à des considérations sentimentales inutiles et dangereuses pour son intégrité alors qu'il se voit assourdi par une invasion organisée par l'ennemi.


Aucune trahison n'est permise ( transmission d'info, espionnage pour le compte de l'ennemi , retournement de veste, etc ), aucune ne sera pardonnée quelque qu'en soit le coût.

Le châtiment deviendra une affaire personnelle, et rien n'est plus dangereux qu'une affaire personnelle...Toute trahison condamnerait celui qui en est à l'origine à l'erradication répétée de toutes ses créatures mais également à être pourchassé jusqu'à la destruction totale de ses structures. Nous n'aurons de répit à le harceler jusqu'à sa mort, seule satisfaction à notre soif de vengeance, seul moyen à nos yeux de se repentir définitivement de ce méfait que les dieux eux mêmes ont frappé du sceau infâme de l'oeuvre des enfers souterrains.

L'Oracle ne compte dans ses rangs que des âmes volontaires, actives et présentes de corps et d'esprit.

Chacun doit être conscient de ses possiblités, de ses limites. Se présenter à l'Oracle, c'est clairement signifier que du temps peut lui être consacrer un tant soit peu, que la participation aux débats, et réflexions sur les nombreux sujets à discuter ne sera difficilement envisageable.

L'Oracle n'exige aucune compétence particulière, seulement un esprit incisif et une détermination à toute épreuve, capable de résister à toutes les pressions, d'encaisser les coups et les rabattre avec rage.


Une envie de rejoindre nos rejoindre nos rangs ?


Aucune discrimination de recrutement. Nous accepterons chacun de ceux qui partagent les mêmes convictions libertaires que nous, d'ou qu'ils viennent.

Plusieurs façon de procéder pour se présenter. Rejoindre notre cité , ( cf forum en construction ou poster un rp dans cette partie ) Un vote sera soumis aux membres qui décideront du sort des prétendants. Vous êtes hésitant ? Peu porté aux affres des armes ? Passez votre chemin.


Dernière note qui n'a rien à faire dans les règles.

Flooder à la cité est très appréciée. XD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oracle d'Alen'ia   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oracle d'Alen'ia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Armadas d'Outre-Mer-