AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fête à Roc le Chastel !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Syv

avatar

Nombre de messages : 74
Classe : Exécuteur
Armada : Alen'ien
Date d'inscription : 03/02/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Humain

MessageSujet: Fête à Roc le Chastel   Mer 27 Mai 2009 - 19:31

Tagadac, tagadac. Tagadac. Ils chevauchent, ils chevauchent, encore et encore, toujours plus loin , toujours plus vite, et les rues défilent, les couleurs se succèdent jusqu'à s'effleurer les unes aux autres, se mélanger subtilement, soumises aux lois de la vitesse. Les cavaliers alen'iens augmentent l'allure et s'élancent dans les charmantes ruelles entrecoupées de Roc le Chastel. On les salue, on les applaudit, on siffle à leur glorieux passages, à l'étendard qui surfe au-dessus de la croupe de leurs destriers disciplinés. Ils dépassent enfin les mâts aux rubans chatoyants qui les accueillent et marquent le début du territoire merveilleux de la baie festive et des milles et une splendeurs.

D'une main ferme et solide, les cavaliers tirent sur les brides et les magnifiques montures blanches s'hérissent puis achèvent élégemment leur course avec une précision époustoufflante. Immédiatement l'odeur du pain chaud, de la dinde farcie, du raisin et de toutes autres odeurs s'insinuent dans leur narines et les mettent au délicieux supplice. Syv à l'avant de la petite troupe, se prend à renifler les saveurs qui s'amusent à chatouiller son nez mais aussi à respirer la gaieté ambiante.

Emporté par une course frénétique, ses cheveux bruns sont en bataille, sa face fouetté par les éléments rendue plus gaillarde, plus farouche. Il est habillé d'une tunique de soie d'un blanc nacrée, immaculée, des broderies d'or sur le torse représentant une myriade d'étoiles mirobolantes, l'insigne de Primeterre - royaume à présent disparu -, qu'il ose remettre pour la première fois depuis la mort de ses proches. Héritage qu'il revendique et abore sans honte désormais, sa fierté récupérée dans la reconquête de Kharnas.

Le jeune natif vibre, s'émeut fièvreusement. Il voit sa ville bien aimée, heureuse, émerveillée et festive. Si longtemps qu'une telle vision d'amour et de noblesse ne lui était apparu. Il savoure quelques instant, ce qu'il n'a jamais fait. Son regard ténébreux, qui semble percer les âmes, se complait à observer les jeunes hommes et femmes vêtues dignement et le saluant, ses pommettes hautes d'ivoires gonflés d'orgueuil et d'élégance, ancrage physique hérité de sa famille. Un voile de mystère traverse ses yeux d'ébène tandis qu' un sourire éclatant s'étire lentement en réponse aux regards respectueux qui se rivent à son égard. A l'exemple des Alen'iens qui l'accompagne, il se prend enfin à redescendre de sa monture et se dirige de son port altier vers les festivités qui se déroulent à l'air libre. Cacher sa noblesse ne l'intéresse pas ce soir, pour une fois il sera Syvérian Annon et non un autre.

D'une marche rafraîchissante il traverse en compagnie de ses hommes l'immense baie bourdonnante, bruyante, noir de monde. Ses bottes reluisantes claquent sur l'herbe et résonnent longtemps aux oreilles des personnes qui s'énivrent de son assurance. De nombreuses mains viennent à la rencontre des siennes, les baisers sur la joue sont nombreuses. Le plus ironique étant surtout que bon nombre d'entre eux qui aiment Syv, méprisent " l' arriviste Eknad " qu'aucun ne n'a
jamais vu autre part qu'à l'expédition, sans que nul ne sache qu'en réalité il s'agisse de lui-même, sous un masque : Syv. Partout musique traditionnelles et contemporaines se mélangent aux travers des cones magiques extra lourds et extrêmement performants qui émettent à des kilomètres. Trompettes et tambours rivalisent d'intensité, de clameur et de profondeur, mais toujours dans les bienfaits de l'harmonie.

Le soleil couchant resplendit dans l'éparse ciel sombre clairesemé de nuages sous lequel des flammes dansent en plusieurs point de la vaste baie aux tréfonds des grand brasiers éveillés par les débris kalamiens qu'on leur fait gober. Tout ceci étant conséquence d'une rage sans pareille des élements et des esprits. Le rythme effréné des tambours mène les balancement des corps et les chants des coeurs et se mêlent à d'autres mélodies envoûtantes comme celles des oiseaux nocturnes. Les femmes et les hommes dansent autour des feux, sur les pistes improvisés pleines d'herbes, encore et encore, leur pieds nus frappant allègrement le sol et leur voix se joignant aux souffle de la brise. Plus rien n'a d'importance, plus rien ne compte. Les doutes comme les peurs, envolés.

Très vite les Alen'iens remarquent les elfes vaillinées qui se déhanchent sensuellement, se baladent de mains en mains envieuses pour ensuite s'y échapper avec des sourires enjôleurs. Syv d'un hochement de tête indifférent leur permet de s'esquiver pour faire ce que bon leur semble tandis que d'autres se dirigent plutôt vers combats de minotaures qui font l'objet d'une attention particulière de ceux qui aiment parier. Non loin, près des arbustes, bon nombre s'envoient en l'air, sans souci aucun d'être surpris ou observés.


Assis devant la rivière, dans l’herbe encore verte et perlée de rosée, certains dérangés par le bruit préfèrent profiter de la fraîcheur et de la sérénité du lieu. Leurs rires s’élèvent de l'autre côté moins chargée de la baie, et ne s'effacent, laissant seulement la place secondaire aux bruissements de la nature. L’eau limpide miroite leur visage transi d’une sorte d’émerveillement purement contemplatif, admiratif de la nature et de sa beauté qu’elle renvoit si bien vers le ciel. L’air pur regonfle en même temps que leur poitrine leur espérance, faisant voleter doucement leurs mèches à tous.

L'on respire la liberté et transparaissent la gaieté et l'insouciance. Syv aperçoit Lindolin entourée d'hommes et lui fait signe. Celle-ci trop occupée ne le remarque pas. des enfants apparaissent ensuite à sa vue, rieurs, et lui offrent des pommes rouges qu'ils piochent de leur paniers qu'ils trimballent un peu partout en distribution.Croquant à pleine dent une de ces petites merveilles, les gratifiant d'un clin d'oeil, il reprend sa marche en direction du barbecue. L'alcool coule à flot, les tonneaux explosent sans interruption, continuellement vidés et remplacés.

Vive l'Outre-Mer, vive la Nation !
crient-ils tous leur verres levées bien haut, autant les jeunes, les vieux, les femmes et hommes, ce qui à un esprit aussi fervent que lui, fait grandement plaisir . Tous sont unis derrière l'étendard.

Syv, enfin se demande ou se trouvent les grands centurions déjà célébrés un peu partout dans la ville. Mais au même moment des feux d'artifices éclatent un peu partout dans les cieux, au-dessus de la ville. Blanc, bleu, vert, multicolore, des représentations de dragons, de tout et même de ce vaniteux Tilk Nosferan qui ne s'est empêché de faire une créature de lui.


La foule, les jeunes surtout, rit et lève les doigts en l'air comme en réponse, hurlant de tous ses poumons :

ZEEEENIIIIIIIIIIIIIIIIIIIITH !!!

Une secousse du sol vient les soutenir dans leur clameur. Tantôt désabusé, tantôt amusé, Syv se résoud à trouver des compagnons. Quoi que avant ça il irait se remplir le ventre avec quelques brochettes fumantes près du buffet ou sont entreposées des dizaines de tables emplies de metz.


Dernière édition par Syv le Jeu 28 Mai 2009 - 8:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Irkos
Roi d'Outre-Mer
Roi d'Outre-Mer
avatar

Nombre de messages : 792
Age : 25
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Jeu 28 Mai 2009 - 8:39

La fête battait son plein lorsques les 'héros' de Kharnas arrivèrent sur leurs destriers. Irkos descendit rapidement, et alla serrer quelques mains. Certains scandaient son nom, surtout des elfes mais pas que. Son rôle n'avait pourtant pas été énorme, il n'avait fait que surveiller les arrières de Kaamos et d'Eknad... Il se dirigea vers le barbecue , mais rien ne l'interressait. Irkos finit par s'eclipser. Il se dirigea ensuite vers les grillades, mais il n'y avait que de la viande sur le grille. Se forçant à rester herbivore par respect aux animaux qu'il cotoyait tous les jours, il n'y toucha pas. Enfin, il alla s'installer vers le grand Feu, les flammes se refletant dans son regard. Il chercha des yeux les autres partisans à la victoire de Kharnas, mais il ne les trouva point. Il choisit de se ressourcer devant le feu avant d'aller pavaner avec sa nouvelle tunique verte, cousu specialement pour l'occasion. Il se leva enfin et alla echanger quelques banalités avec les differents seigneurs d'Outre-Mer. Il apreçut aussi l'ambassadeur de Ferkalas, une nouvelle cité que son ami Dakeyras semblait dirigé avec brio. Il lui transmit ses plus sincères amitiés, et prolongea sa discussion avec un important seigneur à propos de l'avenir de l'Outre-Mer. L'air de rien, d'importants hommes étaient présent lors de la fête, et il etait essentiel d'élargir ses contacts, même si l'elfe détestait se mélanger avec les races inférieurs que sont les hommes.


Dernière édition par Irkos le Dim 6 Sep 2009 - 11:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Ven 29 Mai 2009 - 21:16

Des feux d'artifices multi colores volaient dans le ciel, une miriade de couleurs cintillaient grâce à la magie. Les cieux brillaient de mille feux.
Cadmos exposait son art à tout invité suceptible de lever la tête vers le ciel. Il sourit en voyant plusieurs personnes émerveillées de ces choses là. Si seulement cette tranquilité pouvait durer éternellement.

Après ces quelques divertissements, la faim se faisant ressentir, Cadmos se dirigea vers le barbecue et vit Irkos s'en aller, apparement déçu. L'elfe ne l'avait pas vu malgrès sa taille. Le géant prit une énorme entrecôte et décida d'aller se repaitre à l'écart, dans un endroit tranquille, loin de toute la foule.
Ensuite de quoi il retourna se divertir avec les invités, pour honorer l'évènement comme il se doit. Et aussi pour rencontrer des personnes qui méritait toute son attention.
L'avenir de certains attiraient l'attention des dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Kaamos
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 08/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Minotaure

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Mer 3 Juin 2009 - 20:09

-BIEEEEEEEEEEEEEEERE ! "

Tel un roulement de tonnerre , une horde de furieux minotaures se déversa dans la prairie immense qui accueillait les festivités des Alen'iens . Courant tel un troupeau de buffles enragé , ils se ruèrent sur les tonneaux et avec une satisfaction un brin méchante, repoussèrent les humains qui étaient déja sur place pour s'emparer des fûts tant désirés .
Avec rires et fracas, ils les firent rouler vers une place plus ou moins dégagée en entonnant un chant à boire minotaure , devant les yeux des Alen'iens qui n'osaient s'interposer entre les barriques et leurs alliés cornus .

Kaamos menait cette troupe euphorique et assoiffée, et il portait un gros maillet sur l'épaule . Nul doute sur l'usage qui lui était réservé .

Les Minotaures posèrent les tonneaux , sur l'herbe verte et fraîche , et se reculèrent soudain dans un silence royal , tandis que Kaamos, solennel, s'approchait seul des fûts de bière .

-Mes frères , de sang ou d'armes , de race ou de parti , nous avons vaincu . L'Outre-Mer reverra la liberté . En attendant, nous avons mérité une bonne récompense . BIEEEEEEEEERE ! BIERE A VOLONTE , O VOUS TOUS ! "

Et sur ce discours clair , concis et tout à fait approuvé par les minotaures , Kaamos , de son maillet, fit sauter les bouchons des dix grosses barriques qui étaient là les uns après les autres, tandis que les minotaures se ruaient dans son sillage pour engloutir un maximum d'alcool avant les autres .
Kaamos, pour échapper à la mêlée, s'emplit une belle chope et s'en alla la siroter près du barbecue, discutant avec tel ou tel compagnon d'armes de la bataille passée .

Bientôt les minotaures eurent assez bu pour devenir de gais lurons qui invitaient tout à fait cordialement les humains à boire avec eux, ce à quoi les plus téméraires ne se refusaient pas .

Loin de la violence de la bataille passée, Kaamos était à présent plus doux qu'un agneau, et montrait au monde qu'un minotaure est un étrange mélange de rage sauvage et de civilisation mesurée .
Désormais, tous l'appréciaient , car il était l'humble, le calme , le sage chef minotaure , qui s'occupait du barbecue .
Revenir en haut Aller en bas
Méhe
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé
avatar

Nombre de messages : 297
Classe : Nécromancienne
Date d'inscription : 08/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Jeu 4 Juin 2009 - 22:46

Méhe avait disparu. Nul ne savait où elle était et pour ne rien arranger, il ne fallait pas que cet événement s’ébruite car les opposants à l’indépendance d’Outre-Mer pourraient en profiter. Cela ne facilitait pas les recherches, impossible de faire appel à d’autres enquêteurs que ceux du royaume d’Eryope. La dernière fois que la princesse avait été vue, c’était à Roc-le-Chastel, accompagnant les Veilleurs qui avaient en charge une troupe de marchands. La reine Mélopée avait donc pensé que Méhe pouvait avoir rejoint la Capitale pour participer à la fête organisée après la victoire du siège de Kharnas. Mais pourquoi alors l’aurait-elle fait en catimini ? Dans le doute, elle envoya la petite Pryscille pour rechercher la princesse à cette fête, tandis que certains Veilleurs enquêtaient discrètement en ville.

Pryscille avait été choisie pour se rendre à ce barbecue géant mais elle-même ne savait pas pourquoi c’était elle et pas quelqu’un d’autre. Peut-être parce qu’elle était devenue à la fois la protégée de Méhe mais aussi sa confidente en quelque sorte. En tout cas, elle était fière qu’on lui ait confié cette mission. Elle se sentait importante et enfin utile au royaume d’Eryope. Elle comptait bien mener sa quête à bien et retrouver sa souveraine et amie la princesse Méhe.

La fillette avait revêtu pour l’occasion une petite robe piochée dans la garde-robe de la princesse, une jolie toilette qu’elle n’avait jamais portée à présent trop petite et que la reine Mélopée avait alors donnée volontiers à la petite Pryscille. Jolie comme un cœur, elle arrivait à la fête offerte aux habitants d’Outre-Mer par le marchand Tilk Nosferan en l’honneur des vainqueurs de Kharnas. Les Veilleurs d’Eryope qui avaient participé à ce siège en capturant les dignitaires de la cité avaient été conviés mais ils étaient trop occupés ailleurs et ils étaient plutôt du genre discret, à l’image des souverains d’Eryope. Méhe l’était elle un peu moins même si cela n’était pas toujours volontaire.

Parcourant des yeux les différents groupes qui s’étaient amoncelés pour cette grande fête, Pryscille cherchait une silhouette qui pourrait ressembler à la princesse. Ce n’était point tâche facile car les personnes conviées étaient nombreuses et Méhe était si petite qu’il n’était pas aisé de la repérer parmi la foule. La fillette en profitait aussi pour observer tout ce beau monde, toutes ces races regroupées en un même lieu, celui d’une Nation libérée et pouvant fêter avec insouciance (qui n’était probablement qu’apparence) ses héros. Le temps d’une soirée, ils avaient oublié la misère qui était leur.

Soudainement elle se réveilla de sa torpeur quand elle bouscula un elfe en tunique verte.
«Excusez-moi, Monsieur» Et elle reprit ses recherches. Mais toujours pas de Méhe parmi la foule. Alors elle décida de se déplacer de groupe en groupe et d’interroger les invités pour leur demander s’ils avaient vu la princesse. Mais la réponse était désespérément la même à chaque fois. «La princesse Méhe d’Eryope ? Je ne sais pas à quoi elle ressemble. Elle est ici?» Et Pryscille mentait en disant qu’effectivement elle était là mais qu’elles s’étaient perdues de vue dans le tourbillon de la fête. Elle ne pouvait pas dire que la princesse avait disparu, ce n’était pas bon pour l’image de l’Outre-Mer. Elle avait déjà bien arpenté entre les divers attroupements mais toujours sans résultat, elle désespérait de la trouver dans ce rassemblement.

Son ventre se mit à parler dans un langage étrange et Pryscille sut qu’elle devait manger un peu sans quoi ce qu’il raconterait serait encore plus incompréhensible. Elle s’approcha alors du buffet tout en continuant ses questionnements. Elle aborda ainsi un jeune homme brun au regard ténébreux, habillé d'une tunique blanche en soie.


«Vous n’auriez pas vu la princesse Méhe par hasard, je l’ai perdue de vue tout à l’heure et je ne la retrouve pas.»
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Mehe-d-Eryope-t9
Syv

avatar

Nombre de messages : 74
Classe : Exécuteur
Armada : Alen'ien
Date d'inscription : 03/02/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Ven 5 Juin 2009 - 1:33

La fête bat de son plein, tous ils sentent le sol se dérober sous leur pieds et ils volent, tous, vers les chemins celestes de l'insouciance ou les attendent les portent qui ouvriront au bonheur. Mais Syv, déchu de ses ailes, n'y a encore droit. Il la cherche, il la cherche. Son regard noir ironique, omniscient, effleure et perce chaque personnalité qu'il aperçoit. Il feint l'indifférence mais il brûle d'impatience... de la revoir. Ce sentiment l'agace, le tourmente.

Son âme d'acier a été percée, à présent vacillante, abasourdie par l'insaisissable. L'Outre-mer libérée de ses chaînes, sa fierté et son honneur récupéré, et la reprise de Kharnas aurait dû le satisfaire pleinement, au delà même de l'imagination pourtant. Mais non, toujours ce vide que rien ne comblerait. De toute évidence, bien qu'il ne veuille se l'admettre, la fête ne serait pas réussie tant qu'elle ne serait pas présente. Sans qu'il ne s'en rende compte, ses yeux sombres étincellent, reflets des feux mouvants de son désir incandescent de croiser ces prunelles à nouveau, cette innocente expression qui a fait qu'il dépose les armes sans résister.

Ainsi haut et fier, droit et raide devant le barbecue, Syv attend, observe , espère. Les brochettes fumantes ont eu raison de son estomac, il a eu raison d'elles, les dégustant une à une, s'énivrant de leur saveurs très relevées. Puis la gaieté alentour le fait frémir, l'ambiance chaleureuse qui règne sous les éclats nombreux de rire le transporte finalement. Le jeune natif admire l'amusante et magnifique scène d'un troupeau de minotaures en furies, renversant les tables sur leur passage, se ruer sur les tonneaux et se battre et boire sans plus s'arrêter.

L'un d'eux plus éloigné hurle plus fort que les autres, il s'agit indubitablement de Kaamos, le pire luron, le plus incontrôlable d'entre tous. Voilà qu'à présent il s'était mué en un tendre, doux et remarquable compagnon, tenant le rôle de service et invitant cordialement chacun à venir le rejoindre. Ravi secrètement d'apercevoir un compagnon d'arme, Syv se dirige à grands pas vers lui quand une petite voix qui prononce un nom bien connu l'interrompt brusquement dans son mouvement.

Il se tourne non sans calcul prémédité et contemple la fillette à boucles blonde, très mignonne dans sa petite robe, qui se fraye un passage dans la cohubue. Celle-ci, arrive à ses côtés et l'aborde de sa petite voix.

«Vous n’auriez pas vu la princesse Méhe par hasard, je l’ai perdue de vue tout à l’heure et je ne la retrouve pas.»

A ces mots sa chair frissonne, ses yeux s'écarquillent sous la surprenante question, ici, au milieu de tant de monde et de ces festivités. La Princesse Méhe est-elle enfin arrivée à cette fête ? Et cette enfant qui est-ce ? Saisi, concerné, Syv n'en montre cependant rien. Il ne répond immédiatement à sa question et la gratifie d'un sourire, sa main plongeant vers un verre et une brochette qu'il lui tend doucement en sa direction.

Prends petite, ta fièvreuse quête doit t'épuiser. Allons, tes joues sont rouge d'entrain. Offres toi donc un petit moment, offres à l'Outre-Mer une éminente pensée par les bienfaits de cette petite dégustation qui t'emmènera au pays de l'afrodisiaque, tu as ma parole. Ces brochettes sont vraiment exquises.
Le jeune brin concède un regard taquin, ouvre les bras comme pour la rassurer. Puis, innocent, il en vient enfin à ce qui secrètement éveille ses sens, avertit son regard.

La princesse Méhe n'est-ce pas ? Ce nom me dit quelque chose et peut être ne m'entenderas tu mais... évoque aussi dans mon esprit certaines réminescences. Elle serait donc quelque part ici ? Tout d'abord qui es-tu et quel est ton nom ?

Ses yeux brillent alors qu'il achève sa question, s'empêchant de tourner la tête dans tous les sens, afin de n'en révéler trop à cette petite fillette, laquelle il se ferait un plaisir d'essayer de connaître. La musique envoûtante, et les rugissements lui semblent à présent lointains.
Revenir en haut Aller en bas
Méhe
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé
avatar

Nombre de messages : 297
Classe : Nécromancienne
Date d'inscription : 08/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Ven 5 Juin 2009 - 10:59

Le jeune homme tourna son regard vers elle et lui tendit une brochette et de quoi se désaltérer, tout en lui délivrant un large sourire. La petite Pryscille accepta volontiers cette offrande. Son ventre était tellement heureux qu’il en sortit un son bizarre de satisfaction. Ce petit bruit inopportun ne sembla pas être remarqué par l’homme alors elle continua de dévorer ces mets exquis. Cela lui fit le plus grand bien.

« La princesse Méhe n'est-ce pas ? Ce nom me dit quelque chose et peut être ne m'entendras tu mais... évoque aussi dans mon esprit certaines réminiscences. » A ces mots, Pryscille ressentit un espoir, il connaissait la princesse. C’était déjà un bon point. Il semblait le seul à savoir à quoi elle ressemblait. C’est vrai qu’elle s’était fait plutôt discrète depuis son élection au Palatinat de l’Outre-Mer quand ce n’était encore qu’une colonie de l’Empire de Kalamai.
« Elle serait donc quelque part ici ? » Faux espoir, il ne l’avait pas vue non plus. Dommage mais peut-être serait-il une aide précieuse pour la rechercher dans cette foule immense.
« Tout d'abord qui es-tu et quel est ton nom ? », lui demanda le jeune homme.

Pryscille prit quelques instants de réflexion pour ne pas trop en dire tout en essayant de s’assurer son aide. Elle se lança en espérant ne pas se tromper.

« Je suis Pryscille, une servante de la famille royale d’Eryope. Je suis venue avec la princesse Méhe mais je l’ai perdue dans la foule. Apparemment, vous la connaissez. Qui êtes-vous ? Vous ne voudriez pas m’aider à la retrouver ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Mehe-d-Eryope-t9
Syv

avatar

Nombre de messages : 74
Classe : Exécuteur
Armada : Alen'ien
Date d'inscription : 03/02/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Sam 6 Juin 2009 - 3:17

Ainsi se tient devant lui, Pryscille, servante de la famille royale d'Eryope. Syv la considère d'un oeil différent à présent qu'il sait qu'elle représente un puissant facteur de rapprochement avec celle qu'il recherche éperduement depuis son retour d'Outre-Mer, y compris en temps de guerre. Elle est venue avec " elle " à ces festivités. Ce chant s'entonne à répétition dans son esprit et l'espoir renaît, brûle mais ne s'enflamme de peur de se révéler. Il cherche un moyen de plus engager avec la fillette afin d'avoir les réponses à ses questions, afin de l'amener à son but.

Le doute l'assaille cependant un moment sur un point qui ne l'a jamais saisi auparavant Sa courte lettre adressée à la concernée. Aucune réponse de sa part quant à son outrecuidance, son audace, guidé qu'il fut par une impulsion extérieur à sa volonté inflexible, état fièvreux qui ne lui ressemblait guère d'ailleurs. Qu'est-ce que cela signifiait ? Connaître les raisons pourraient s'avérer important. Pryscille achève sa réflexion et le sort brusquement de sa torpeur.

Apparemment, vous la connaissez. Qui êtes-vous ? Vous ne voudriez pas m’aider à la retrouver ? »
Des feux illuminent soudain le regard de Syv. La chance lui tend la main, il n'a pas même besoin de se risquer à lui proposer son aide et d'apparaître comme douteux à ses yeux. Méhe, il allait la retrouver, à ses côtés certes, au milieu de cette fête. Quelque soit le labeur, le temps que ça prendrait, il ne quitterait les lieux avant d'avoir atteint son objectif, avant de l'avoir revu... Il reporte son attention sur la fillette sympathique qui a su profité comme exigé de ces merveilleuses brochettes. Une bonne enfant que voilà.

Ma chère enfant, se tient devant toi ,

Et de s'incliner avec amusement en roulant de la main :

Syv dit le déraciné, serviteur de Tilk Nosferan, un peu comme toi au service de la famille royale. Nous nous ressemblons quelque peu n'est-il pas ? Sache mon enfant qu'en effet j'ai déjà aperçu la princesse Méhe et plus que cela encore. Mais pour en revenir à ton problème, mon aide te serais précieuse, j'en crois, et ne pouvant laisser un tel petit coeur dans un tel désarroi, je me ferai un plaisir d'accéder à ta demande. Alors, Allons. Allons en quête de cette Princesse égarée au milieu de cette foule et que tu as perdu de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Méhe
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé
avatar

Nombre de messages : 297
Classe : Nécromancienne
Date d'inscription : 08/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Sam 6 Juin 2009 - 16:02

« Syv ? Vous êtes l’amoureux de la princesse ? »

Pryscille avait sorti cette phrase spontanément, sans réfléchir. Elle savait qui il était car c’est elle qui avait réceptionné le message qu’il avait fait parvenir à Méhe par l’intermédiaire d’un faucon. Emportée par la curiosité, la fillette avait lu les belles paroles écrites par le Seigneur Syv avant d’enrouler à nouveau le parchemin et de le cacher dans un pli de sa robe. Plus tard, elle l’avait déposé sur le chevet de la chambre de la princesse. Mais déjà à cette époque, Méhe avait quitté Eryope et parcourait les terres inconnues qui jouxtaient le royaume en compagnie d’une troupe de Veilleurs, celle qui avait escorté le groupe de marchands jusqu’ici à la capitale.

« Oups, j’ai dit une bêtise. », se reprit Pryscille en rougissant et ne pouvant réprimer un sourire enchanté.
Elle reprit vite son sérieux et d’un air grave, elle s’adressa au jeune homme au regard ténébreux.

« Si vous êtes vraiment le Seigneur Syv, alors je ne puis continuer à vous mentir. En fait, je ne suis pas venue avec la princesse Méhe. Je suis ici pour la rechercher car nous n’avons plus aucune nouvelle de sa part depuis quelques jours. La dernière fois qu’elle a été vue c’est ici même à Roc-le-Chastel alors qu’elle était avec un groupe de Veilleurs d’Eryope. D’ailleurs, ils enquêtent en ville pendant que je suis ici dans l’espoir qu’elle soit venue à cette fête. Nous avons reçu pour ordre de ne pas trop ébruiter l’affaire car cela donnerait une mauvaise image de la Nation d’Outre-Mer. Même si la reine Mélopée est inquiète pour sa fille, elle tient à ce que nous soyons discrets. Mais, si la princesse vous a accordé sa confiance, alors je pense que je peux vous accorder la mienne. Et je vous supplie de nous aider puisque vous êtes l’une des rares personnes à la connaître en dehors des gens d’Eryope. »
Pryscille s’était agenouillée et avait joint ses mains comme pour prier le Seigneur Syv. Quelques larmes se mirent à couler sur ses joues rougies.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Mehe-d-Eryope-t9
Syv

avatar

Nombre de messages : 74
Classe : Exécuteur
Armada : Alen'ien
Date d'inscription : 03/02/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Dim 7 Juin 2009 - 23:02

« Syv ? Vous êtes l’amoureux de la princesse ? « Oups, j’ai dit une bêtise. »

Syv plisse les yeux, transperce fillette aux joue rougies. La question de la demoiselle ne peut être innocente tant est si empressé, si exergue sa prise de parole. Sa voix et ses yeux curieux soudain décrivent une connaissance, un savoir caché, une énigme dont il ne saurait résoudre, mais à même d'en discerner les contours. Elle a réagi à son seul nom semble t-il. Elle a donc lu la lettre, elle est au fait des mots qu'il a adressé personnellement à la princesse. Il en est certain. Comment et pourquoi ? A -elle été mise dans la confidence par la Princesse Méhe ? Cela était fortement probable. Mais la question la plus troublante reste celle qui est sortie de la bouche innocente et qui harrangue malicieusement, continuellement depuis, à son esprit. Franche et sans faux semblant, qui ouvrait son esprit étriqué dans ce domaine sentimental à des horizons jamais atteints..

Qu'en est-il de ses sentiments ? Est-il amoureux ? Oui. Son amoureux ? Etant assurément homme audacieux, résolument confiant et peu porté à l'hésitation, le doute ne fait pas long feu et la réponse est claire telle qu'il la considère selon sa conviction, sa perception des choses. Après un petit silence équivoque, signe de sa surprise malgré son visage figé dans le marbre, de sa bouche fuse les premiers mots, fiers, amusés, presque enthousiastes.

Et bien contemples moi Prycille, et vois perspicace enfant à travers l'homme tout de blanc qui se tient devant toi. Selon toi, Ais-je mes chances ? Suis-je assez assez bien pour la princesse, digne de conquérir son coeur ?

Des questions qui de toute évidence n'exigent de réponses. Seulement une manière tortueuse et rusée d'approuver sans confirmer ses dires. Un sourire éclatant, étrangement plus rayonnant qu'indulgent face à la gêne occasionnée, accueille chaleureusement la rougeur de la fillette. Mais alors tout bascule tandis qu' elle poursuit et que la chute vertigineuse se déroule. Le monde s'écroule tout autour de Syv. Son sourire se fige de façon inquiétante avant de s'effacer pour une farouche, redoutable expression, une ombre traversant le visage du jeune ténébreux. Le blanc nacre de ses atours ne semblent plus faire effet et succombent à sa nouvelle humeur devenue fortement ombrageuse, quand il apprend la disparition sans raison de la Princesse Méhe.

Que-dis-tu Pryscille ? Méhe a disparu sans que nul ne sache pourquoi et ou elle se trouve en ce moment et depuis un temps déterminé ? Il m'est inconcevable que les veilleurs aient perdu sa trace..
proclame t-il d'un murmure de façon menaçante alors qu'il prend soin de s'approcher de la jeune fille afin de n'être écouter de personne. Ses mots se tarrissent, cédènt la place au silence angoissé, sourd de colère. Le jeune natif frémit et s'ordonne.

Son coeur se trouble, sa machoîre se ferme, puis ses yeux deviennent des glaçons, froids et impitoyable. De nature méfiante du fait de son expérience cruel de la vie, déjà Syv imagine le pire. A la seule pensée que des ennemis ou des voyous ont pu lui causer du tord, Syv laisse son regard s'emplir de calcul, celui là même qu'il revêt toujours lorsqu'il arrache la vie sans honte et sans remords à des manants durant ses missions de linge sale. Sa fine cicatrice qui munit délicatement son nez droit et hautain, trésaillit.

Après un temps d'égarement il revient à lui et contemple la jeune fille qui pleure à chaudes larmes, agenouillée sur le sol, suppliant une aide qui s'offre déjà corps et âme à elle. Syv pose un genoux à terre, et de ses doigts relève délicatement son menton afin de la captiver entièrement dans le bruit ambiant et de l'en séparer. Ses mains chaudes à présent mêlées dans les siennes, Pryscille reçoit la noirceur mystérieuse des yeux du seigneur qui lui laisse entrevoir sa véritable nature, l'ébauche de sa certitude, de sa confiance et de sa détermination.

On va la retrouver, ensemble. Vivante, heureuse et en bonne santé. Je te le promets.

Il revoit le visage de Méhe au moment de la quitter sous le souleil couchant aux frontières de Luluferati. Et il se refait la promesse, cette fois-ci à lui-même. Relevant d'un bond la petite Pryscille il ajoute :

La princesse est forcément quelque part. Discrètement nous allons remuer ciel et terre. Allons ne t'en fais pas, sèches moi ces affreuses larmes sur ton joli visage, blondinette. Hâtons nous car une certaine princesse est désespérément à l'affût du moindre signe de notre venue jusqu'à sa personne.

Comme pour la calmer, Syv s'approche à nouveau du buffet, revient à elle et lui offre une autre brochette, elle apaiserait peut être un peu son inquiétude pendant un moment. Quant à lui, rien ne saurait l'aider sinon sa maîtrise de soi durement acquise durant la Grande Guerre contre Kalamaï. Déjà son regard se perd dans la foule et débute ses fièvreuses recherches, son esprit réfléchissant à vive allure, cherchant désespérément des solutions.

Méhe, ou êtes-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Irkos
Roi d'Outre-Mer
Roi d'Outre-Mer
avatar

Nombre de messages : 792
Age : 25
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Lun 8 Juin 2009 - 14:32

Irkos, après avoir longuement discuté avec de nombreux seigneurs d'Outre Mer, sentit une profonde lassitude l'envahir et il décida de quitter ces bourgeois pour retourner du côté du banquet. Il se servit de multiples fruits, et observa comment la fête se deroulait. Deux heures avaient passés, durant lesquelles il étoffait ses relations. Peut-être y avait-il de nouvelles têtes. En se dirigeant vers le brabecue, Irkos aperçut un homme et une petite fille paniqués, à la recherche de quelque chose. Il voulut leur adresser la parole, leur proposer son aide lorsqu'il vit un minotaure vers le barbecue. Etait-ce Kaamos, l'auteur d'hurlements inhumains lors de la prise? Pourtant, le minotaure semblait bien calme.
Irkos était de taille moyenne, plutot élancé et fin, mais sa masse musculaire était tout de même dévollepé. Il avait le teint mat de quasiment tout les Outre-meriens, mais son corps imberbe ne laissait poussé aucun poil, et ne laissait visiblement aucune imperfection à part quelques cicatrices. De tête, l'elfe était plutot banal, du moins pour les critères de son peuple. Sa machoire tout comme son corps ne laissait apparaitre aucune pilosité, et ses yeux pouvaient vous percer et donner l'impression de lire en vous. Ses longs cheveux blonds étaient exceptionelement détachés, ils les nouaient d'habitude en queue de cheval pour qu'ils ne puissent pas le géner. Irkos, comme la plupart des elfes, laissait rarement transparaitre ses emotions. Il laissait par habitude sur son visage transparaitre une expression hautaine et dédaigneuse, au moins on le laisser tranquille. Content d'apercevoir une tête qu'il pensait reconnaitre, il décida d'aller adresser la parole à Kaamos, en s'efforçant d'effacer de son visage aux traits fins la lassitude qu'il éprouvait:
-Bien le bonjour, cher minotaure. Je me nomme Irkos. Est ce que je me trompe, ou bien vous êtes Kaamos, Chef de Khûmgor ?


Dernière édition par Irkos le Dim 6 Sep 2009 - 11:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Méhe
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé
avatar

Nombre de messages : 297
Classe : Nécromancienne
Date d'inscription : 08/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Mar 9 Juin 2009 - 18:22

La réponse du Seigneur Syv à sa question innocente mais malicieuse n’était pas très claire. Il semblait qu’il ne voulait rien laisser paraître à la fillette et il avait choisi de répondre par une autre question plutôt que d’avouer ses véritables sentiments. Peut-être ne savait-il pas ce qu’il en était réellement ? Peut-être qu’il n’avait pas eu le temps de déclarer sa flamme à la princesse Méhe. Pourtant, même si elle était novice dans le domaine amoureux, Pryscille ne doutait point de la signification des belles paroles qu’il avait couchées sur le parchemin. En tout cas, peu importe le lien qui les unissait, si le Seigneur Syv pouvait lui apporter une aide précieuse, alors il fallait qu’elle en profite.

Dévorant la brochette et ragaillardie par les mets somptueux et les paroles réconfortantes de l’homme au regard ténébreux, Pryscille cherchait également des yeux la princesse. Mais la foule était si dense qu’une fine silhouette comme celle de Méhe n’était pas facile à retrouver. Elle avait beau parcourir tout ce parterre de beau monde, elle ne voyait pas celle qu’elle cherchait.

Mais était-elle à cette fête ? La reine Mélopée avait suggéré que sa fille pourrait y être mais ce n’était peut-être pas une bonne idée. Comment savoir où elle était ? Et pourquoi avait-elle fui ? Car de toute évidence, elle avait délibérément échappé aux Veilleurs. De Roc-le-Chastel, partaient toutes les routes vers la Nation d’Outre-Mer. Comment savoir si elle n’avait pas quitté la ville et ne s’était pas isolée dans une terre inconnue ? Il était même possible qu’elle ait pris un navire pour aller se réfugier les dieux seuls savent où.

Pryscille décida qu’il serait préférable de partager ses doutes au Seigneur Syv.


« Seigneur, la reine Mélopée a pensé que la princesse pourrait être à cette fête mais rien n’est moins sûr. Elle est passée par la Capitale mais ce n’était peut-être qu’une étape vers un autre refuge. D’après ce qu’ont raconté les Veilleurs qu’elle accompagnait, il semblerait qu’elle ait choisi de partir seule. Elle les aurait volontairement semés. Là est toute la difficulté. Comment savoir où elle a pu aller ? Peut-être savez-vous où chercher ? Connaissez-vous peut-être un lieu qu’elle aurait aimé rejoindre ? Je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas où chercher, je ne sais pas… »

Et la fillette fondit à nouveau en larmes.


Dernière édition par Méhe le Mer 10 Juin 2009 - 0:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Mehe-d-Eryope-t9
Altarian Le Pourpre
Bourreau
Bourreau
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 24
Classe : Assassin
Armada : aucune
Date d'inscription : 20/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Mar 9 Juin 2009 - 22:59

Altarian avait réussi à débarquer en Outre-Mer sans se faire remarquer, avec un petit bateau à voile. Il était arrivé par une petite plage de nuit, et avait marché pendant plusieurs heures, jusqu'à arriver à Roc Le Chastel, où il se passait visiblement une fête.

Il se présenta à l'entrée, habillé de vêtements du plus bel effet, qu'il avait prévu dans le doute. Bien lui en avait pris. Arrivé devant le "responsable", l'Elfe Noir s'inclina face à la personne en question, et d'une voix très digne:

Bonjour à vous noble représentant de l'autorité. J'ai ouï dire qu'une fête se déroulait pour congratuler les victoires des Indépendantistes. Je compte me rendre à cette petite sauterie, si votre auguste personne accepte de me laisser passer. Il pourrait y avoir pour vous une rémunération en rapport avec votre coopération...

il ajouta cette dernière phrase à l'oreille du garde, dont le regard s'illumina de manière fort concupiscente. Joignant le geste à la parole, l'assassin fit jouer quelques pièces d'or dans ses doigts agiles.

Euh, ben... C'pas très légal, mais si vous pouvez t'nir vot' langue, moi aussi.

Le garde fit son sourire le plus charmeur, avec les chicots noirâtres qu'il possédait, et tendit une main avide vers les quelques piécettes.

Voilà, mon brave. Et je compte sur votre discrétion, n'est-ce pas?

Pour sûr, j'veux pas d'ennuis!

Parfait, vous irez loin mon garçon.

Et voilà, il était dans la place, entouré de bruits de voix, de rires, d'altercations, et de verres de liquide moralement indéfendables.
Ne restait plus qu'à trouver quelqu'un de suffisamment haut placé pour le renseigner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Mer 10 Juin 2009 - 23:37

Parmis les personnes qu'il avait rencontré, Cadmos avait vu en certains des menaces potentielles à leur entreprise, et s'était donc arrangé pour que celles-ci disparaissent dans les plus bref delais.
La magie et les effets de l'alcool pouvaient tout faire. Le futur lui paraissait bien plus clair à présent pour l'Outre-Mer. Bien qu'à cet instant précis, un nouveau facteur venait de faire pencher la balance de l'avenir.
Cadmos regarda autour de lui, en espérant voir ce qui n'allait pas. Les gens s'amusaient, parlaient, riaient, buvaient. Tout ça dans la moindre insouciance. Tout paraissait normal.

Le géant décida alors de se détendre, mettant ce qui venait de se passer sur le compte de la fatigue. Ces derniers jours avaient été exténuants. Il se permit donc de se servir a boire une nouvelle fois, après avoir rejoind Khaamos qui paraissait en phase finale des effets de l'alcool.
Tout allait pour le mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Syv

avatar

Nombre de messages : 74
Classe : Exécuteur
Armada : Alen'ien
Date d'inscription : 03/02/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Jeu 11 Juin 2009 - 10:28

Ils l'observaient, cet Elfe Noir au visage neutre.

Ca courrait ça et là, joyeusement, avec entrain. Les natifs ne semblaient jamais avoir profité de tant de bonnes choses depuis des siècles, leur visages égayés replendissant de milles feux, rien ne paraissant pouvoir détruire leur moral d'acier en cette nuit de folie, pas même une attaque surprise. Quoique avec l'alcool ingurgité, il leur serait bien difficile d'avoir les yeux en face des trous. Bien des citoyens en plaisantaient d'ailleurs, juste avant de porter de nouveau leur choppes à leur lèvres gonfler de satisfaction et de laisser s'écouler de nouveaux fleuves d'houblon jusqu'à leur gorge inlassablement assoiffées. Mais sans que nul sinon les observateurs avertis ne s'en aperçoivent, il en restait pourtant; des êtres sobres qui bien que détendu, se gardant bien de se laisser aller aux divers boissons et altercations. Les agents alen'iens, disséminés un peu partout par Eknad pour veiller à la tenue des lieux.

L'Outre-Mer assez confiante pour ne pas craindre une attaque, n'était point cependant assez insouciante pour organiser une immense fête en plein air sans se soucier de la sécurité contre les ennemis en puissance et les espions qu'elle ne doutait pas nombreux en cette belle occasion. Peu importait, tant qu'ils resteraient inoffensifs, aucun ne serait arrêté. Mais cela ne les empêchait nullement de s'y intéresser.

L'étranger. Deux soldats aux regards vifs et noblement vêtus, le premier, un petit simple humain au corps sec et un elfe noir élancé au regard rougeâtre peu sympathique, ne le quittaient plus des yeux depuis un moment. Tous deux portaient sur leur biceps nus et bronzés l'immense tatouage mi-ombre-mi lumière, symbole de l'oracle, le brillant saphir bleu gravé sur leur front, marquant leur appartenance, leur allégeance à Alen'ia.

L'étranger semblait inoffensif, détendu et bienveillant, mais toujours cette expression concentré sur son visage qui indiquait qu'il n'était peut être pas ici tout à fait par hasard ou par simple envie de participer à la fête. Après une dernière rasade ( d'eau ) ils déposèrent leur choppes sur l'un des buffets et s'élancèrent dans la direction de celui-ci qui semblait décidément attendre quelque chose et s'imposèrent devant lui, alors que les bruits et les éclats de rire ne diminuaient pas, bien au contraire, rendant leur discussion un peu plus difficile à entamer. Le petit homme au corps noueux prit la parole après un répit du bruit assourdissant.

Bonsoir étranger et bienvenue parmi nous. Direct, insicif. Sans ambage, on lui fit comprendre qu'ils savaient qu'il n'était point un natif, qu'il ne s'assimilait guère à l'un des leurs,. Un sourire rassurant accompagna les paroles de l'Alen'ien au visage avenant qui prit soin das le même temps d'observer les alentours avant de reporter son attention sur son interlocuteur. Belle fête n'est-ce pas ? Peut être y souhaitiez vous y participer pour en témoigner de vos propres yeux. Mais je m'égare. Sven, tel est mon nom, Chevalier Alen'ien et soldat d'Outre-Mer. Et le grand Elfe noir, là, c'est En'd, mon second, ami et assistant. Ne prenez point ombrage de son silence, il a perdu sa langue lors de la Grande Guerre. Depuis, seuls ses yeux rouges de fureur expriment toute l'ampleur de sa personnalité. Hum,Vous sembliez en quête Monseigneur, bien que discrètement je vous le concède, au milieu de cette mer sombre d'individus, et j'ai pensé en vous observant d'aussi loin que ma position s'en trouvait, qu'il serait de bon ton de vous épauler ou de vous aiguillonner dans votre énigmatique désir d'atteindre un but. Alors je vous le dis très amicalement, peut-on vous aider ? A moins que mon intuition ne m'ait fourvoyé ?

La réponse était très attendu. Ou bien il était venu pour se désaltérer et alors il le laisserait toute liberté, tout en l'observant de loin. Ou bien celui-ci profiterait de l'occasion pour avancer ses pions et faire part de ce qui l'amenait ici.
Revenir en haut Aller en bas
Syv

avatar

Nombre de messages : 74
Classe : Exécuteur
Armada : Alen'ien
Date d'inscription : 03/02/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Humain

MessageSujet: i   Jeu 11 Juin 2009 - 12:24

Les paroles de la fillette font plus que le surprendre, elles le troublent.
Comment ? Tu veux dire qu'elle a fui, qu'en réalité elle a délibérément échappé à ses gardes et volontairement disparu ?

C'était à n'y plus rien comprendre et Syv fronçe les sourcils perdus dans des réflexions peu agréables. Il se sent rassuré mais aussi perplexe. Quelle mouche a piqué la Princesse ? Que cherche-elle, que gagne-elle à ces déconcertant agissements ? Aurait-elle fui ses pesantes responsabilités ? Pourquoi a-elle planifiée son absence précisément en ces nouveaux jours d'indépendance et particulièrement à la fête, occasion si importante ? Le visage du jeune homme se fait sombre à ces pensées qui se bousculent dans sa tête. Et lui qui s'imaginait déjà le pire...

Pour un être aussi fervent, aussi engagé que lui, qui a appris très tôt la notion de devoir, c'est une véritable lacération, une véritable blessure. Mais la force d'un autre sentiment, atténue quelque peu le choc. Longuement il s'évertue à imprimer l'image de la conviction qui avait émané de la concernée et qui avait touché droit dans son coeur. Oui c'est à ce moment là que la flèche a été décochée semble t-il.

Et il se rassure, se dit que si elle a fui, c'est pour des raisons sérieuses, autre qu'un futile caprice alors que l'histoire est en marche et requiert toute leur attention. Tout du moins l'espère t-il... car la couleuvre serait difficile à avaler auquel cas. La fillette pleure à nouveau, cette fois Syv ne fait rien pour la réconforter, debout et de marbre devant elle, ne sachant quoi faire devant ses larmes. Il ne sait pas, il ne sait pas lui non plus, à l'exemple de son interlocutrice. Quoi faire, quoi entreprendre après ces étonnantes révélations ? La fuite de la Princesse changeait tout. Elle avait décidé de disparaître, ils ne la trouveraient pas ce soir, et pas à cette fête.

Son cheval, un bref instant il a pensé à s'en servir. Mais pour aller ou ? Car assurément il reste sans voix devant les questionnements de la fillette, n'a aucune réponse à lui apporter et n'a aucune idée de l'endroit ou elle pourrait loger en ce moment. Finalement il prend conscience qu'il ne connaît pas Méhe, ne sait rien d'elle, quel endroit elle aime et ou elle serait susceptible de se rendre. Il est comme frappé par la foudre et plonge dans un intense silence, circonspect, entrecoupé seulement par les pleurs. Une question, terrible, se pose.

A t-elle fui avant ou après la lettre ? Ce genre d'échappée lui rappelle celles de son enfance lorsque des jeunes seigneurs amoureux secrets souhaitent se rencontrer. Est-elle allée trouvée secrètement quelqu'un ?

Quoi faire ? se demande t-il pour la énième fois. Il ne peut à son grand malheur quitter la fête, manquer à son devoir de veiller à son bon déroulement pour des recherches hasardeuses à travers tout Roc le Chastel et tout l'Outre-Mer. Un air décidé, bien que fugacement attristé traverse son visage éclairé et il report son attention sur Pryscille. Abandonner la fête n'est pas concevable. Il ne se le pardonnerait jamais si l'ennemi agissait en son absence alors qu'il se devait d' être présent et que par-dessus toutes ses recherches se soient montrées vaines, ce qui était tès fortement certain en une nuit. Il perdrait aussi à tout jamais la confiance de son maître, et cela ajouté causerait certainement sa perte.

Et bien non, ma petite Pryscille je suis désolé. Je n'ai aucune idée de l'endroit ou elle a pu trouvée refuge, et me perds à vainement deviner les raisons obscures de son échappée. Je prends conscience à présent que je ne la connais pas aussi bien que follement, je m'étais vaguement appensé.Enfin l'heure n'est pas aux lamentations, m'est avis qu'on ne la trouvera pas ici dans cet endroit public, si de son propre chef elle a décidé de disparaître à la vue de tous.


On peut toujours essayer de la chercher parmi la foule si tu en es peu convaincue, mais j'ai peu d'espoirs. Auquel cas, nous ne pourrons quitter la fête cette nuit pour de plus engeageantes recherches ailleurs, j'ai des obligations auquelles je ne puis me soustraire. Mais après la soirée, on aura toute liberté. En attendant, laisses toi aller à l'apaisement.

Peut être ne le comprendrait -elle pas, ce qui est normal à son jeune âge, et il ne lui en voudrait pas. Mais le bien-être de l'Outre-Mer passe avant tout, son histoire personnel en disait long sur sa détermination de sauver son peuple. Peut être est-il amoureux, mais pas assez pour entrevoir autre chose de plus important à ses yeux pour le moment. Le feu idéaliste de la Nation restait le feu le plus puissant, même si un autre venait petit à petit le conccurencer. Qui plus est, Elle n'avait pas pu disparaître hasardeusement. Elle devait bien être à l'abri quelque part, au chaud et choyée, peut être même dans les bras d'un autre...

Ou peut être s'était vraiment mis en danger ?

Quoi qu'il en soit il partirait immédiament à sa recherche dès lors qu'il serait liberé de ses obligations. Dire que toute la journée il avait attendu le moment de la revoir et lui parler...

Refroidi et roide, mais surtout bien qu'il ne veuille se l'avouer très inquiet, Syv le visage très fermé et sévère, ne perd plus de temps à lancer son regard alentour. Il n'en n'a plus envie.


Dernière édition par Syv le Ven 12 Juin 2009 - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Altarian Le Pourpre
Bourreau
Bourreau
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 24
Classe : Assassin
Armada : aucune
Date d'inscription : 20/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Jeu 11 Juin 2009 - 20:38

Deux gardes, et malgré leur air enjoué, ils n'étaient pas là pour faire la conversation. D'un air souriant, Altarian leur répondit d'un air avenant, et de son ton le plus digne:

Mille grâces, messires. Enchanté de faire votre connaissance. Je me nomme Altarian, et je viens du continent.

Eh bien, pour être tout à fait honnête avec vous, je suis venu fêter également la victoire des Indépendantistes, auxquels, en un sens, je me sens lié. J'ai un ami féru de liberté qui... Excusez-moi.

Quoi qu'il en soit, il m'est plaisant de me trouver ici avec les artisans de cette réussite, plaisir quelque peu atténué par ma solitude. J'ai fait le voyage depuis la côte jusqu'ici, mais il est vrai que je ne connais personne. Sans vouloir abuser de votre patience, je vous serais gré de m'aider à me joindre à l'un ou l'autre groupe, que je ne sois pas obligé de porter à nouveau ce lourd fardeau qu'est une réputation de pauvre Elfe Noir solitaire loin de son foyer.

Son petit sourire gêné, il le cacha vite, il ne voulait pas passer pour un fâcheux.

Enfin, s'il ne vous sied guère de me venir en aide, je me débrouilerai par mes propres moyens, il est vrai que ce n'est pas vraiment votre rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Méhe
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé
avatar

Nombre de messages : 297
Classe : Nécromancienne
Date d'inscription : 08/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Sam 13 Juin 2009 - 21:49

Pendant un moment, le Seigneur Syv resta muet. Il paraissait abasourdi par les révélations de la fillette qui continuait de pleurer. Que ressentait-il ? Pryscille ne savait pas ce qu’il pouvait imaginer. Pensait-il que la princesse avait voulu échapper à ses responsabilités ? Avait-elle fui pour d’autres raisons plus personnelles et moins politiques ? Comment savoir exactement.

La princesse avait toujours été mystérieuse même pour ses parents. Agée seulement de dix-sept ans, elle était devenue quelqu’un d’important au royaume d’Eryope et bien malgré elle, elle fut propulsée parmi les personnalités qui comptent. Personnage public, elle avait pourtant su garder son côté mystérieux et même si elle s’était fait connaître par ses prises de position radicales sur l’indépendance de l’Outre-Mer, peu de gens la connaissaient ne serait-ce que physiquement. Peu l’avaient rencontrée et personne n’avait vraiment su cerner son caractère. Certes, son mauvais caractère et son franc-parler étaient plutôt évidents mais il existait en elle un autre côté plus positif que seuls quelques privilégiés avaient pu entr’apercevoir. Comment savoir où elle était ?

Pendant les quelques instants que dura l’apparente absence de Syv, Pryscille essuya ses larmes et tenta de se calmer. Il ne fallait pas qu’elle pleure, elle avait une mission à accomplir et elle ne devait point faillir et défaillir. D’une part, la reine Mélopée avait mis beaucoup d’espoir en elle et elle ne devait pas la décevoir et d’autre part Méhe n’était pas seulement sa souveraine mais aussi une amie. Sa présence lui manquait. Elles partageaient toutes deux des loisirs communs comme les balades en forêt à découvrir les oiseaux et autres animaux sauvages. Malgré ses responsabilités, la princesse avait toujours pris le temps de passer du temps avec la fillette, peut-être parce qu’elle n’avait pas encore quitté l’adolescence et qu’elle était toujours la petite fille innocente qui se contentait de jouer avec son père.

Le Seigneur Syv sortit de ses pensées et s’adressa à nouveau à Pryscille. Ses paroles déçurent profondément la fillette. Il disait qu’il avait d’autres priorités et qu’il devait rester à cette fête. La princesse n’était-elle rien pour lui ? Pryscille s’était-elle trompée sur le lien qui existait entre eux ? La fillette n’en croyait pas ses oreilles, il la laissait tomber et préférer rester en ce lieu de festivité plutôt que de partir à la recherche de Méhe.


« Je vous déteste », hurla Pryscille dont les yeux étaient remplis à nouveau de larmes.

Et elle fonça dans la foule, les yeux embués et manquant à chaque pas de course de heurter une personne et de tomber brutalement. Et c’est ce qui arriva. Elle bouscula un elfe à la peau sombre et le choc fut si violent qu’elle s’effondra aux pieds de cet individu qui ne semblait pas être un natif. Il était « trop clair », sa peau n’avait pas été brûlée par le soleil d’Outre-Mer comme tous les natifs. Que faisait-il en ces lieux ?
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Mehe-d-Eryope-t9
Syv

avatar

Nombre de messages : 74
Classe : Exécuteur
Armada : Alen'ien
Date d'inscription : 03/02/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Dim 14 Juin 2009 - 22:49

« Je vous déteste »

Les mots ont fusé, hors de contrôle, ils tournoyent en ronde macabre dans la baie immense, avant de pénétrer son cœur pour y planter leurs dents sournoises.

Syv s'était attendu à une forte réaction de la part de la fillette, mais non aussi puissante d'émotions, comme si elle voyait en lui un sorcier, un traître, l'abandonnant suposément à son sort, sautant de la barque au milieu de la tempête. Elle réussit à craqueler son armure, à évincer sa certitude d'avoir pris la bonne, la seule décision qui s'impose. Et si la princesse était vraiment en danger ? Et s'il trahissait le lien nouveau qui s'était installé entre lui et la Princesse, privilégiant d'abord le bien être de l'Outre-Mer. Et s'il se trompait ? Une voix lui murmure que non, mais son coeur saigne, hurle sa colère.

Ses yeux brillant d'ébène fixent la petite qui disparait brusquement dans ma mêlée, de son regard rendu captivant par le feu farouche et intense à l’iris tremblotant, tâches où se perdent quelques lueurs de dureté dû la blessure occasionnée sur l'instant par son cri du coeur. Devait-il la poursuivre et la rattrapper ? Lui faire entendre raison ? Etrangement, il brûle d'envie, plutôt que l'ignorer et passer à autre comme il se serait exécuté avec n'importe qui. Car elle représente à cette soirée son seule lien avec celle pour qui son coeur s'attache tant promptement à battre. Mais pour lui dire quoi ? Partie comme elle est, il faudrait bien plus que des paroles en l'air et quelques vaines promesses pour la faire tenir tranquille.

Désolé Pryscille.
dit-il d'un tristement pour lui même. Un homme de devoir hein. C'est la première fois que je n'en porte fierté. Ou est passé l'abnégation inébranlable et l'insensiblité qui fait de moi cet exécuteur insensible et intraitable. Mon devoir n'est-il pas justement pour le bien de l'Outre-Mer de retrouver la Princesse, la nouvelle dirigeante qui se trouve être une des personnalités importantes depuis l'envol vers la liberté ? Mais est-ce si important car finalement Méhe s'est évanouie de son propre chef , elle réapparaîtra sûrement bientôt. Choyée par une mère aimante qu'elle m'affirmait jadis. La quitterait-elle de cette façon, sans plus jamais la revoir ? Que non, sans aucun doute. Cependant, il n'est point à mésestimer les dangers de cette situation instable, que d'aucun pourraient aisément profiter s'il venait à se savoir la vérité.

Le jeune homme , coincé, brûlé entre deux feux tente de trouver des justifications qui lui permettraient de s'échapper à la fatalité, à la dureté impitoyable et compliquée de sa situation. Mais rien n'y fait, n'y réussit. Un homme ivre et chancelant vient à le cogner soudainement, l'interrompre dans son intense réflexion si proche d'une décision. Syv, rendu farouche par la flèche décochée par la petite fille, attrape l'individu par le col d'une main experte et le balance loin de lui, l'homme s'écroulant par la suite au sol et de rire, toutes ses dents jaunies retroussées, sa choppe totalement renversée sur lui.

Gahaha ! 'ffffaut pas vous égné'rver Mo'seiyeur heeeein ! Carrrr Oj'ourrrdui est un grrrrand jourrrrrr !
Celui-ci rit de plus belle. Heureusement pour lui, la vêture impeccable de Syv n'est pas sali et le jeune natif se contente alors de s'éloigner avec un dernier regard avertisseur en arrière.

Les feux d'artifices pleuvent à nouveau au-dessus de lui, les chants se complaisent toujours en maître dans l'environnement. Ses pas décident pour lui alors qu'il se perd ici et là dans l'immense baie festive, faisant fi de tous ceux qu'ils rencontrent. Les rires des plus insouciants aux plus intimes rythment toujours la soirée, tandis que, seul dans un coin, à côté d'un homme et d'une femme se faisant des mamours près d'un petit ruisseau et non point caché par les quelques arbustes, la méditation l'emporte. Sans qu'il ne s'aperçoit, il est déjà assis sur l'herbe.

Que faire ?
Il craint manifestement de se répéter inlassablement la même question durant toute la soirée. Peut-il vraiment quitter la fête ? Mais ou chercher ? Faut-il tout risquer de sacrifier pour une chimère ?

Syv admire les deux amoureux, assis l'un dans l'autre, main dans la main, leur yeux levés aux ciels, éblouis par la force de leur sentiments réciproques, cherchant le reflet de leur bonheur dans les étoiles et les splendides feu d'artifice. Il s'imagine un seul et fugace instant remplacer leur parures par deux autres. Puis il secoue la tête, en riant finalement. De lui-même, ce qui a don de le dérider.

Finalement il se relève et décide de partir à la recherche de Pryscille, comme si cette phase imagée a eu un effet quelconque.
Revenir en haut Aller en bas
Syv

avatar

Nombre de messages : 74
Classe : Exécuteur
Armada : Alen'ien
Date d'inscription : 03/02/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Mer 17 Juin 2009 - 14:14

Altarian du continent. répéta Sven, le soldat Alen'ien qui plissa les yeux un instant avant de faire renaître une expression amicale sur son visage. Et bien vous êtes le bienvenu cher ami si vous êtes venu fêter l'indépendance de l'Outre-Mer. Je vous en prie appelez moi Sven, entre compagnons de la liberté, on brûle les titres. Enfin, quoi que si vous tenez à la vie, gardez le titre Messire pour En'd qui n'aime rien ni personne en fait.

Le soldat au corps noueux rit un bon coups en tapotant l'épauple de son ami avant de reprendre, tandis que l'Elfe noir gardait ses yeux rouges rivés sur son confrère Elfe, de façon peu amène.

Vous vous sentez perdu et seul au milieu de cette fête et de cette foule immense ? Aah mais mon cher ami, que je vous comprends, et vous fait don de toute ma compassion. Malheureusement nous sommes de service aujourd'hui, nous ne pourrons guère vous aider. Mais si vous voulez rencontrer de Grands Seigneurs d'Outre-Mer, suivez nous jusqu'au buffet, en général ils ne s'en départent plus.

Au moment ou il achevait ses mots, une petite fille vint brutalement s'affaler sur Altarian et s'écraser au sol. En'd l'Elfe Noir, surprenemment vint se pencher immédiatement, avec des réflèxes hors pairs sur la petite fille, la prendre dans ses bras et la relever. Sven tourna un regard surpris sur celle-ci.

Ca va fillette ? Tu ne t'es pas fait mal au moins ? Allons, retournes auprès de tes parents, restes tranquille et fait plus attention la prochaine fois. Tu aurais pu faire mal à notre ami qui nous vient du continent. En'd à genoux sur le sol prêt de la fillette lança un regard désapprobateur à Sven qui semblait pour le coups le plus insensible face aux larmes qui coulaient sur le beau visage enfantin. L'humain semblait plus concentré à faire le bonheur de l'Elfe noir qui venait du continent, qu'à s"inquiéter de la petite. Hochant la tête, Sven prit la tête de l'avancée, suivi d'Altarian, puis enfin d'En'd qui hésita quelques instants, d'un fugace regard sur la fillette, avant de rejoindre les autres finalement lui aussi.

Les soldats avec générosité emmenèrent l'Elfe Noir avec eux, cheminant jusqu'aux tables, passant devant les danses elfes Vahilnées et les combats violents de minotaures saouls. Au bout d'un long cheminement ils arrivèrent à destination, et des odeurs délicieuses vinrent s'insinuer dans leur narines, tandis que leur yeux s'ouvraient grands devant les mets emplissant encore bon nombre de tables.

En'd semblait captiver par les nombreuses choppes de bière et très déçu de ne pouvoir en boire tout de suite. Peut être était-ce la raison de son comportement agressif envers autrui. Mais bientôt sonnerait l'heure de la relève et alors là il pourrait se déchaîner sur la boisson. Nous y voilà Altarian. Mais que vois-je ? En'd t'as vu ? N'est-ce pas le centurion Irkos près d'une des tables là-bas ? La chance semble vous sourire Altarian, vous allez pouvoir approcher de près l'un des héros de Kharnas, et haut-gradé d'Alen'ia. S'approchant de l'Elfe noblement vêtu, les soldats firent un salut militaire fier et respectueux au héros. Commandant-Centurion c'est un honneur en tant qu'homme, soldat, et Alen'ien que de vous approcher de si près, de façon si personnelle en cette belle soirée. Puis ils bavardèrent un peu avec lui et lui présentèrent enfin l'elfe noir qui les accompagnait.

Voici Altarian, cet Elfe Noir nous vient du Continent et il prétend être un ami de l'Outre-Mer et de la liberté. N'est-ce pas là un heureux évènement ? J'ai pensé qu'il fallait lui faire l'honneur de se voir convier aux plus grandes amitiés des plus fervents d'entre nous. Malheureusement notre tour de garde ne prendra fin avant plusieurs heures, et j'espère ne pas abuser de votre temps, ni de votre noblesse en vous le confiant jusqu'à ce qu'on puisse se libérer tout du moins. Aussi je ne voudrais pas vous ennuyer, s'il vous apparaît que d'autres choses plus importantes ou moins rechignantes vous interpellent, je m'empresserais immédiatement de l'éloigner de vous Monseigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Irkos
Roi d'Outre-Mer
Roi d'Outre-Mer
avatar

Nombre de messages : 792
Age : 25
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Mer 17 Juin 2009 - 15:01

Irkos attendait la réponse de Kaamos, qui semblait légérement éméché, lorqu'un groupe composé de deux elfes noirs et d'un homme arriva. Deux des individus lui firent un salut respectueux, et dirent:

Commandant Centurion c'est un honneur en tant qu'homme, soldat, et fier Alen'ien que de vous approcher de si près, de façon si personnelle en cette belle soirée.

Voila que l'on lui faisait des courbettes maintenant! Il plaisanta sur ce dernier point avec les soldats, et ils parlèrent rapidement de quelques banalités. Ils lui présenterent ensuite la troisième personne. Celui-ci était un elfe noir, au regard rouge pénétrant, et il avait l'air peu avenant. Tout l'opposé de l'atmosphère festive et insouciante qui se déroulait en ces lieux. Il congédia les soldats après plusieurs remerciments, puis prit la parole:
- Alors comme ça vous venez du vieux Continent, et vous supportez nos idées independantiste? J'en suis fort étonné, mais en même temps content que notre cause parait juste, même à Kalamai.
Mais j'en oublie l'essentiel, on m'a surement déja presenté, mais je prefere le faire moi même. Irkos, de Kalferas. Je fais partie d'un des trois centurions qui furent victorieux lors de la prise de Kharnas. On raconte beaucoup de chose quand à cette attaque éclair, comme quoi on aurait tout brulé, ou tuer de nombreux civils, mais ce ne sont que des rumeurs pour nous disgracier aux yeux des Kalamiens. Nous sommes pacifistes, et malgré quelques incidents, tout s'est bien deroulé, sans bain de sang. Nous avons vraiment porté un gros coup à l'Empire, seulement avec trois régiments ! C'est dire la coherence de l'Empire...
Irkos posa ses yeux clair et perçants sur le ciel noir au dessus de lui. La pleine lune, et les rares nuages rendaient la nuit clair et agréable. Il se laissa un instant porté par l'ambiance festive et insouciante, loin des problèmes avec l'Empire, loin de toute cette pression et cette appréhension constante, loin de la vie dangereuse d'ennemi de l'Empire. Mais c'était sa vie, et il en était fier. Puis il se souvint de son interlocuteur et reprit:
- Mais je ne vous ai pas demander, comment vous nommer-vous? Avez-vous besoin de quelque chose, ou d'un renseignement en particulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Altarian Le Pourpre
Bourreau
Bourreau
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 24
Classe : Assassin
Armada : aucune
Date d'inscription : 20/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Jeu 18 Juin 2009 - 14:32

Les soldats étaient, somme toute, de braves hommes. Ils avaient très vite convié Altarian à rencontrer l'un des artisans de cette fameuse victoire. Et, malgré l'incident de la fillette, qui révéla un léger désaccord entre eux, on voyait bien qu'ils étaient soudés par un même amour de leur profession. Après les avoir remercié chaleureusement, le Drow se tourna vers le sire Irkos.

L'Elfe, en dépit de son jeune âge, ne paraissait pas inexpérimenté. on pouvait supposer au contraire qu'il avait vécu un condensé de ce que l'existence et le destin peuvent offrir de trépidant. Il avait au fond des yeux la flamme de ceux qui ont survécu, et qui le savent. Ceux qui veulent faire quelque chose de leur vie.

Mais ce n'était pas le moment de l'analyser. C'était une fête après tout, non un interrogatoire.

Je me nomme Altarian, et je viens du Continent. En fait, je suis venu, s'il m'est bien évidemment permis de le faire, me joindre aux festivités de ce soir et devenir une aide précieuse dans les victoires futures.

Je comprends tout à fait vos velléités d'indépendance, et m'en viens vous proposer de vous rejoindre. Je suis las des ordres de dirigeants bornés qui se croient tout permis de par leur statut.

Acceptez-moi dans vos rangs, vous ne le regretterez point.

Ayant exposé le motif de sa venue, l'Assassin scruta le visage de son interlocuteur, essayant de percevoir les signes et prémices d'un intérêt. Le sire Irkos était visiblement en train de peser le pour et le contre. Il est vrai qu'il ne connaissait pas le moins du monde Altarian, mais il devait deviner que celui-ci pourrait être d'une grande utilité.
Revenir en haut Aller en bas
Irkos
Roi d'Outre-Mer
Roi d'Outre-Mer
avatar

Nombre de messages : 792
Age : 25
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Jeu 18 Juin 2009 - 16:40

L'elfe noir, après l'avoir devisagé pendant un moment de ses yeux rouges perçant, prit la parole. Il s'adressa à Irkos avec un grand respect, et il avait immédiatement parler de son soutien à l'Outre-Mer, et avait déclaré vouloir faire partir des rangs independantistes. Cette dernière déclaration laissa Irkos bouche bée. Voila qui était surprenant, un Kalamien qui souhaitait rejoindre les rebelles d'Outre Mer ! Irkos réflechit intensemment. Le dénommé Altarian avait des airs d'assassin, qualité si il en est qu'il pourrait mettre à profit. Mais Irkos se souvint soudainement d'un problème qui lui trottait dans la tête, et se décida alors d'exposer sa requête à l'elfe noir:
- Sire Altarian, je suis flatté que vous vouliez vous engager corps et âmes dans notre noble entreprise, mais une telle décision n'appartient pas à moi seul. Mais j'ai peut être une mission pour vous.
Ce faisant, Irkos se rapprocha d'Altarian, mit sa main sur l'épaule du drow et lui chuchota:
-Notre maître, Tilk Nosferan, est actuellement en Preveze pour affaire. Il a tenu à partir seul, mais je m'inquiète, comme beaucoup d'Aleniens. Si l'Empire venait à capturer le chef de l'Oracle d'Alen'ia, le moral de son armada, et le moral de tous les Natifs en prendrait un grand coup. Je souhaiterais donc que vous veillez sur lui, mais restez à distance, messire Tilk Nosferan n'accorde pas sa confiance aussi facilement que moi. Et inutile de preciser qu'il vous faudra rester dicret sur cette affaire, seul moi et deux autres centurions sont au courant de son escapade solitaire.
Après avoir marqué un temps d'arrêt, il continua:
- Bien entendu vous pouvez refuser, mais je ne pense pas que cela serve vos interêts. Tilk se trouve vers Methone, j'ai confiance en vos qualités pour que vous retrouviez facilement sa trace. Si jamais il devait lui arriver quelques ... désagréments, je compte sur vous pour le protegr au prix même de votre vie. Et bien, camarade, si vous acceptez la mission, et si vous l'accomplissez, je ferais un rapport favorable sur vous à mes supérieurs.
Irkos retira sa main de l'épaule de l'elfe noir, et guetta le moindre signe de doute ou d'appréhension sur ces traits.


Dernière édition par Irkos le Lun 22 Juin 2009 - 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Altarian Le Pourpre
Bourreau
Bourreau
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 24
Classe : Assassin
Armada : aucune
Date d'inscription : 20/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Dim 21 Juin 2009 - 21:36

Irkos s'était penché avec une mine de conspirateur( étrange, mais pas tant que ça, en fait) et commença à expliquer ce qu'il attendait de lui.

Déjà une mission? Eh bien soit, si cela pouvait aider les Indépendantistes à lui faire confiance, cela ne poserait pas trop de problème.
Ce qui était plus gênant, en revanche, c'était que visiblement, il ne serait pas bien reçu par le destinataire de la quête. Quoique, après tout, la discrètion ne lui posait pas de problèmes.
C'était d'accord:

C'est un grand honneur que vous me faites là, messire. D'ailleurs, avant que l'abus de festivités n'altère mes facultés, je vais partir pour les terres de Prévèze. Souhaitez-moi bonne chance et préparez-vous à m'accueillir pour de bon dans vos rangs. Ne vous en faites pas pour moi, et si j'arrive dans les temps, vous ne devrez pas vous en faire pour le seigneur Nosferan non plus. Puisse-t'il ne pas faire de bêtises et je dis ça pour ses ennemis...
Le Drow avait ajouté la dernière phrase avec le sourire carnassier qui le caractérisait lorsqu'il évoquait les massacres.

Ayant parlé et assuré le "commanditaire" de son soutien et de sa diligence, l'assassin tourna les talons pour se perdre dans la foule de fêtards. En passant, il sourit de toute la blancheur de sa dentition aux deux gardes qui avaient accepté de lui servir de guide. Puis, il quitta les festivités...
Revenir en haut Aller en bas
Syv

avatar

Nombre de messages : 74
Classe : Exécuteur
Armada : Alen'ien
Date d'inscription : 03/02/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   Mer 24 Juin 2009 - 15:26

Ah te voilà petite peste ! hêle une voix amusée comme teintée d'ironie. Enfin Syv marchant à grands pas vers la fillette avec un sourire large se matérialise, son aura difussant les flammes de sa nouvelle assurance, de sa nouvelle détermination à ses petits yeux étonnées. Ainsi donc, tu me détestes. lance-t-il d'un petit rire, alors que transporté par son fougueux élan, il attrappe la fillette dans ses bras, la soulève et la hisse sur une de ses épaules, avec expertise et habilité, douceur et rapidité, la tête de l'enfant glissant à son dos, son fragile petit corps coincé et protégé entre ses bras. Sans lui demander son avis.

Cesses de gémir et de t'agiter. Ne te retournes pas, ne dis mot... Ecoute moi simplement Pryscille. La petite comme prise d'une bonne intuition, attentive et dans l'expectative, semble prête à s'éxécuter, à lui laisser une chance de s'expliquer sur son geste. J'ai réfléchi, j'avais tord, j'étais dans l'erreur. L'Outre-Mer est une grande puissance, qui a déjà vécu beaucoup d'épreuves, éminentes comme obscures, et en vaincra de nouvelles. Qui suis-je pour me penser indispensable à son sort, à son destin, de sorte à ne pouvoir seulement m'absenter quelques jours sans y voir une catastrophe monumentale ? Me voilà désormais liberé de cette fausse vision qui me subjuguais tant il y a peu encore. Pardonnes moi. La source de cette cruelle tromperie s'en trouve au coeur des fondements de mon histoire, mais il n'est pas temps de l'étudier. Méhe est en ce moment seule, vulnérable et peut être en danger. Je ne saurais me détourner, j'en ai le coeur sûr à présent.

Allons j'ai besoin de toi Pryscille, je ne la retrouverai pas tout seul. Partons ensemble à sa recherche.
Syv tourne la tête de côté et transperce la fillette de son regard sombre et profond, lui transmettant toute son ardeur et sa farouche ambition. Et un peu moins effrontément, toute sa sympathie naissante à son égard. Tout ceci afin de quêter son approbation, son accord. Mon destrier blanc s' impatiente et n'attend que nous.

Puis il traverse fièrement la fête, avec toute la dignité dont il est capable, la fillette toujours dans ses bras, les joues rouge pivoines. C'est la première fois qu'il s'est excusé, qui plus est à une enfant... Il y avait de quoi être troublé... Décidément depuis son retour en Outre-Mer, bien des choses surprenantes lui arrive, tout son univers tranché, ordonné, inchangé dans ses habitudes, petit à petit bouleversé. Fallait-il s'en inquiéter ou s'en réjouir ? Pour le moment il ne le sait. Après avoir traversé l'immense baie festive, indifférent aux cris et éclats de rire, déjà concentré qu'il est sur sa mission, Syv accompagné de la fillette se retrouve enfin à destination. Sa monture à sa vue, hue, enchantée de le revoir si tôt. Le jeune natif lui caresse les naseaux et cajole son encolure, la fière monture lui léchant dans le même temps la face.

Mais alors un gnome qu'il n'a point aperçu immédiatement et qui semble avoir attendu longtemps à côté de sa monture, s'avance jusqu'à lui en se dandinant et lui transmet la lettre écrite de la main de Tilk Nosferan. Le jeune natif à la lecture sent son coeur défaillir, son estomac se nouer. La mission d'activation censé être commandé par lui, des plans prévus est ordonné, au moment précis ou il se décide à rechercher la princesse. Quelle poisse ! Il réfléchit et se tourne vers la petite un instant. Nulle hésitation ne se pointe, pour la première fois il n'obéirait pas aveulément, ni totalement. Il a son idée pour remplir son devoir personnel et pour la Nation en même temps. Il remercie le gnome qui disparaît puis revient à la petite qu'il a auparavant déposé au sol.


Pryscille tu monteras devant moi et me guidera vers Eryope, notre première destination.
Celle-ci semble surprise et Syv lui explique gentillement. Les gnomes ont les sens beaucoup plus développées que les humains, particulièrement le flair. J'ai là-bas sous mon autorité en Luluferati un de ces êtres , Sniffel qui a de grandes capacités effrayantes en ce domaine. Il serait d'une aide précieuse pour renifler la piste de notre bien-aimée Princesse. Aussi je compte sur toi pour nous mener à bon bort jusqu'à votre paisible foyer. Nous récupérerions ainsi un objet à la princesse,- le mieux serait un tissu -, qu'elle porterait souvent et à partir de cette base, de cette piste, nous tenterions de la retrouver.

Puis... j'ai aussi une demande particulière à solliciter aux autorités d'Eryope concernant une petite mission... Mais assez discuté, en avant.
Il fait monter la fillette sur son destrier avec douceur,montant à son tour par la suite et la faisant passer devant lui. Accroches toi Pryscille, on va galoper. Yaaah ! clame t-il en fouettant la croupe de son cheval qui part en trombe dans un tourbillon de poussière et s'évanouit dans l'ombre de la nuit à Roc le Chastel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fête à Roc le Chastel !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fête à Roc le Chastel !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Royauté d'Outre-Mer :: Roc le Chastel-