AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Frontière de guerre à l'Abysse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Dakeyras
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 39
Classe : paladin
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: homme

MessageSujet: Frontière de guerre à l'Abysse   Dim 14 Juin 2009 - 21:06

Après avoir convaincu la Corporation du Culte de leur envoyer des moines-soigneurs, et après avoir obtenu l'aide de Preveze en leur demandant une partie de l'armée, des ressources et la possibilité d'aider les bléssés de guerre, il restait une dernière mission a Dakeyras, et pas des moindres: créer une frontière de guerre à l'Abysse. Farlen et Dartoil se situant en Outre-Mer, la tâche revenait à Dakeyras. Se trouvant actuellement à Preveze, le chemin serait très long.

Dakeyras, sur le dos de son fidèle destrier, gagna la capitale en une journée et demi. Le voyage fut monotone dans un premier temps, Prevèze n'étant constitué que d'un vaste desert. La suite de son voyage le fit passer par les grandes plaines de Zakhinte et de Scitopole. Arrivant enfin à la capitale impériale, il penetra dans une auberge, reserva une chambre et commença à rediger une lettre qu'il expédirait à son propre royaume, dans laquelle il demandait à son intendant Alric de lui envoyer 500 hommes. Il la relut une dernière fois, satisfait:

'Intendant Alric, j'ai rejoins la Corporation des combattants comme tu le sais, et une guerre dont je ne peux t'expliquer les détails se prepare. J'ai besoin expressement de 500 hommes, et d'un peu d'argent. Il te suffit de piocher moitié dans les caisses de la cité, et moitié sur l'héritage de mon père. Dis au capitaine Cadoras que je le charge de mener mes soldats à destination, ceux-ci ayant totalement confiance en lui. Dis lui aussi de m'attendre devant la capitale. Alric, je t'ai nommé responsable de mon royaume rapidement, et je suis parti à la hâte pour me rendre à la capitale, et j'espere que tu te debrouilles bien. Quelques nouvelles ne serait pas de refus.
Dakeyras.'

Il sortit ensuite en ville, confit la missive à un fauconnier, qui transmettra sa requete en Outre-Mer. Il retourna ensuite à l'auberge se coucher, extenué par les évenements passés.
Le lendemain, il partit faire le tour faire le tour des échoppes, à la recherche des meilleurs chariots au meilleur prix. Il se souvint soudain qu'il devait passer à la Corporation des Combattants pour officialiser son entrée parmi les Guerriers.

http://do-roleplay.bbfr.net/la-corporation-des-combattants-f67/registre-d-entree-a-la-corporation-des-combattants-t720-30.htm#34630

Une fois la chose faite, il se balada simplement dans l'immense capitale, en ne pensant plus à rien, juste en flanant. Les jours passèrent vite, et lorsque Dakeyras le jugea nécessaire, il alla scruter l'horizon à la recherche de ses soldats, dont l'arrivée devait être imminente. Il vit enfin un nuage de poussière se soulever au loin, il en déduisit que ses hommes arrivaient. Il passa rapidement à l'écurie recupéré son cheval, et parti à leur rencontre. Une fois arrivé, il reconnut Kadoras, la capitaine en qui il avait une grande confiance. Le Capitaine était toujours pareil que lorsque Dakeyras quitta sa cité. Grand et élancé, son allure était presque semblabe à celle d'un elfe. Et il lui manquait toujours son annulaire à la main droite, mais le pourquoi de cette atrophie n'était pas à l'ordre du jour. Il était à pied comme le reste de l'armée, et il s'agenouilla devant lui:
-Mon seigneur, j'ai guidé vos hommes comme vous me l'avez ordonné.
-Bon boulot, Kadoras. Releve toi, nous retournons à la capitale regler le versement pour la location des chariots, puis nous nous mettrons tous en route.
Les deux acolytes se rendirent à la capitale, laissant les soldats se reposer, et sur le chemin ils discutèrent des modalités de la mission, et des nouvelles de Ferkalas.
-Alric n'a pas eu le temps de vous écrire, mais il m'a dit de vous transmettre sa plus sincère loyauté, et que la gestion du royaume se déroulait bien.
-D'accord, merci. Qu'en est il de l'argent ? Aurions-nous assez pour la location des chariots?
-Non seulement on pourrait les acheter, mais avec toutes ces pièces d'or on peut nourrir les soldats durant une à deux semaines. Alric a réuni une somme vraiment impressionante.
-Très bien... Bon nous arrivons, attendez-là.
Dakeyras pénétra dans le magasin, se mit rapidement d'accord au sujet du prix des chariots, et sortit, sa bourse allégée.
-Une chose de faite, maintenant allez choisir une poignée de soldats pour transporter les chariots à l'exterieur. J'aimerais partir tant qu'il fait jour.
Kadoras s'executa, et en une petite heure l'affaire était pliée. Son petit régiment était devant lui, prêt à lui obéir au doigt et à l'oeil. Il était fier de tout ce qu'il avait entrepris jusque là, et il remerciait finalement Irkos d'avoir été indisponible, ce qui lui avait permis de voyager beaucoup et de prendre une experience nécessaire à tout guerrier. Ils se mirent enfin en route pour l'Abysse.

Le voyage, entrecoupé par de nombreuses haltes, prit au total cinq jours. Plus sa troupe se rapprochait de l'endroit maudit, plus l'atmosphère semblait... troublante, terrifiante. Une sorte de sentiment indescriptible, plus de l'instinct qu'un sentiment provoqué par une chose concrète. Ils devraient passer outre cette peur profonde si il voulait esperer être efficace. Au bout du troisième jour, la temperature baissa brusquement, et la vegetation, jusque là plutot luxuriante, disparut pour laisser place à un paysage desolé. C'est ici que Dakeyras fit stopper son armée, car de cet endroit ils avaient une visibilité parfaite de ce qui arrivait et de ce qui partait de l'Abysse.
-Soldats, montez les tentes pour cette nuit, nous travaillerons nos défenses demain à l'aube. Le capitaine vous indiquera l'heure de vos gardes.
Le lendemain arriva rapidement, trop même, et la nuit de nombreux soldats fut bercé par des cauchemars. Toute la journée durant, les hommes travaillèrent, creusèrent des tranchées qu'ils remplirent de ronces trouvés aux alentours, construisirent des murs de bois sommaire pour eventuellement se mettre à couvert, et ainsi bloqué les autres accès à l'Abysse, tant la palissade était longue. Dakeyras et Kadoras désignèrent les troupes de jour et nuit qui effectuerait les rondes afin de verifier qu'aucune chose vivante ne vienne et ne partent de l'Abysse. Le camp ressemblait plus à une mini forteresse qu'à un simple campement. La mission de Dakeyras prenait fin, quand il aurait le temps il enverrait des missives aux superieurs et aux alliés. Cela faisait environ trois semaines qu'il était en mission, qu'il était plus ou moins coupé du monde, et il se demandait ce qu'avait donner la séance au Senat, comment aller Irkos, comment se porter son royaume... L'approche maladroite de Kadoras le tira de ses pensées:
-Vous voulez quelque chose, Capitaine?
-Non, juste que... les hommes commencent à avoir peur, il faudrait que vous alliez leur parlez, les rassurer, enfin faites quelque chose, sinon le découragement envahira bientot nos troupes, et...
-Oui, Kadoras j'irais les voir, n'ayez crainte.
Le capitaine le remercia, et ils restèrent là sans parler, à reflechir sans doute à la même chose, c'est à dire à l'avenir qui dépendait de l'issue de cette guerre. Puis Dakeyras brisa la glace:
-Je ne vous ai jamais demandé, pourquoi ne vous reste-t-il que 4 doigts à la main droite, et pourquoi ne vous battez vous plus avec une epée lourde, comme à la belle époque?
-La belle époque... Vous parlez avant de l'attaque des orques hein... Le capitaine resta pensif, et Dakeyras vit son visage se peindre d'une immense peine. Kadoras pourquivit:
-Pour mon annulaire... Avant que moi et le reste de votre garde personnel ne vous retrouve parmi les cadavres, j'ai été attrapé par un orque qui m'a ligoté, et qui m'a sommé de donner des renseignements concernant Ferkalas. J'ai bien entendu refusé... Et la à commencer sa séance de torture... Par chance, j'ai pas me liberer et l'abattre au bout du 1er doigt coupé, mais cette cicatrice m'a handicapé. Je ne pouvais plus porter d'épée lourde, car l'endroit de l'atrophie était trop douloureux. Je me suis donc mis à combattre avec deux épees courtes, qui me faisaient moins souffrir.
Ces révélations laissèrent pantois Dakeyras, qui répliqua:
-Je ne savais pas tout ça, vous êtes un homme de valeur Kadoras... Vous avez servi mon père, au prix fort, puis vous m'avez sauvé et ensuite vous vous êtes mis à mon service sans vous vanter de quoi que ce soit... Les hommes de votre trempe se font rare par les temps qui court, et je veillerais à ce que vous receviez les honneurs que vous méritiez. Si l'on survit...
-Vous me faites trop d'honneur, et...
-Bon allons nous coucher, il faut que nous soyons frais et dispo demain pour faire une mission d'éclairage vers l'Abysse.
-A vos ordres, répondit ironiquement Kadoras, et celui-ci s'éloigna.

Maintenant que tout était en place, les choses sérieuses allaient commencer.


Dernière édition par Dakeyras le Mar 8 Sep 2009 - 8:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mogoth



Nombre de messages : 230
Age : 50
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
9/10  (9/10)
Race: Infernal

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Mar 30 Juin 2009 - 2:56

Je revenais des terres de la Lune Rouge d'où je revenais bredouille étant donné que les deux comtesses venait de partir en fumée et ce au sens propre de l'expression. Ma monture était lancé au grand galop mais je l'arrêta soudainement, j'arriverai à proximité de l'Abysse et je constata la présence d'un campement au loin. Je ne pouvais savoir qui et combien mais cela m'était égal. Il me fallait rejoindre ma forteresse au plus vite mais je ne pouvais surement pas passé ainsi à découvert sans risquer de sonner l'alarme. Bien qu'Infernal, je ne pouvais me permettre un combat seul contre un régiment, quel que soit sa composition.

Je savais que mon armée était sur le qui-vive depuis quelques temps et quelle était sans cesse grandissante, prête à s'étendre tel un fléau digne de la peste mais pour ça il me fallait en donner l'ordre. Bien que j'avais une certaine préférence à voir venir les armées s'avancer, prudemment ou non, mes ennemis pour mieux les mettre en déroute. En temps normal, j'aurais pu me faire une petite brèche vers le monde de Lucifer et remonter au coeur de l'Abysse mais la situation tendu et les éclaireurs qui devaient surement quadrillé la zone verrait sans aucun doute la lueur rouge vif que cela produit.

Je rebroussa légèrement chemin afin de me mettre plus à couverte parmi les collines et falaises environnantes pour me rapprocher sans être vu du seul point d'accès puisque la forteresse avait été creusé et gravé à même le roc des montagnes nordiques de Naxos. Vu la distance qui séparait le camp de ma destination finale, je souhaitait ne pas être vu. Heureusement, la noirceur de la nuit devrait être de mon côté. Après de très longues minutes à avancer à pas de loup, je fus sur le pont de pierre et lança ma monture à toute vitesse. Me voyant approcher, les portes furent ouvertes puis aussitôt refermé suite à mon passage. Je ne savais pas si j'avais été vu mais au moins j'étais sauf au coeur de la forteresse.

Placé au centre de la grande place, je repris ma forme infernale et parla :


L'Heure est à la guerre ! J'avais donné ma parole à l'Empereur que j'étendrais pas plus mon territoire suite à la fusion des couronnes de Naxos et Vénopole pour créer Naxopole. Cela semble toutefois déplaire à plusieurs seigneurs de l'empire. Déjà un camp est monté non loin d'ici et j'ose présumer qu'il ne sera pas le seul à être fait. Je vais toutefois rester sur la défensive puisque je ne connais pas l'état des forces que nous avons ni celle de l'ennemi.

Je veux que le nombre d'éclaireur soit triplé !! J'ai besoin d'information et ce à travers l'empire pour que la menace qui plane sur ma terre soit bien défini. Un mage devra également se rendre en Outre-Mer... Qui sait si nous ne pouvons pas y trouver un allié chez ceux qui sont en conflit avec Kalamaî en prônant leur indépendance. Faites-en sorte qu'il soit vu et suivi. Il seront peut-être plus craintif en sachant que je discute avec leur ennemi.


Aussitôt les créatures chargé de l'exploration s'engouffrèrent par la grande porte et s'étendirent dans la région et voyagerai un peu partout pour se renseigner. Nul doute que cela avait vu, mais bon. Quelques heures plus tard, un dragon d'os s'éleva dans le ciel avec sur son dos le mage qui était maintenant l'émissaire de l'Abysse.
Revenir en haut Aller en bas
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Dim 30 Aoû 2009 - 22:23

Des maîtres maçons nains accompagnés d'une solide force et de prêtres délimitèrent une longue ligne le long de la frontière, des mineurs se mirent aussitôt au travail, creusant ce qui devait être la plus grande fortification défensive depuis l'époque de la construction de l'empire par, comme tout un chacun le savait, ou devait le savoir, les nains; les prêtres bénissaient à tours de bras les pierres de taille ainsi que les pioches des ouvriers, des pieux furent plantés dans les crevasses naturelles de la région, ce qui allait, du moins on le pensait, assurer une protection sommaire aux travaux....

Les débris et les gravats issus des excavations furent poussés afin de constituer une butte.

Quelques temps plus tard :


Le long de la frontière, les travaux progressaient à vive allure, de nombreuses casemates souterraines étaient prêtes à accueillir les troupes naines des montagnes, des fosses et des buttes parsemaient la plaine devant la tranchée, des runes s'étalaient sur d'épaisses pierres de taille.

Quiconque mettrait le pied sur cette étendue serait transformée en pelote d'épingles par les arbalétriers nains.
Dans les coursives, encore en construction, les mineurs travaillaient d'arrache-pied afin de finir au plus vite les défenses, des gardes lourdement harnachés polissaient leurs haches et leurs marteaux, une phalange de nains du Nibin'bar se tenait prête à intervenir, leurs hallebardes pointées en direction de l'est.


Dernière édition par Thangorthorim le Sam 12 Sep 2009 - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Ven 11 Sep 2009 - 19:20

Le long de la frontière, les travaux progressaient à vive allure, de nombreuses casemates souterraines étaient prêtes à accueillir les troupes naines des montagnes, des fosses et des buttes parsemaient la plaine devant la tranchée, des runes s'étalaient sur d'épaisses pierres de taille.

Quiconque mettrait le pied sur cette étendue serait transformée en pelote d'épingles par les arbalétriers nains.
Dans les coursives, encore en construction, les mineurs travaillaient d'arrache-pied afin de finir au plus vite les défenses, des gardes lourdement harnachés polissaient leurs haches et leurs marteaux, une phalange de nains du Nibin'bar se tenait prête à intervenir, leurs hallebardes pointées en direction de l'est.



Note des Modos : On évite le double post svp... tu aurais pu éditer ton précédent topic à la place.
Post à supprimer, merci


Dernière édition par Thangorthorim le Sam 12 Sep 2009 - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shaka



Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Elfe noire

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Ven 11 Sep 2009 - 23:16

Pres des fortifications naines le long de la frontière,

Une longue colone d'Elfes noirs se deplace en silence, leurs armes polies renvoie les rayons du soleil, les fantassins marchent devant les cavaliers qui eux même marchent devant des engins de siège, catapultes, beliers, trebuchets, toutes l'armée de Trimaya marche vers l'abyss, et à sa tête, montée sur un cheval blanc, la matriarche Shaka.

A quelques jets de pierres de la muraille naine l'armée se stoppe, seul le cheval blanc de tête et son cavalier continu, acceuillit par quelques nains, la matriarche met pied à terre.

Seigneurs nains, je souhaite m'entretenir avec le seigneur Thangorthorim.
Revenir en haut Aller en bas
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Sam 12 Sep 2009 - 12:45

Une colonne d'elfes noirs s'arrêta près du krak nain, une femme elfe noire descendit de sa monture et s'adressa au responsable local.
Elle demanda à voir le roi Thangorthorim.

Pardon, ma dame, notre roi est encore dans la capitale, aux côtés du Pontife, il devrait venir voir l'avancée des travaux avant de repartir pour Thassopole.
Nous pouvons vous loger vous et vos troupes, nous défendons les mêmes valeurs après tout....
Revenir en haut Aller en bas
Shaka



Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Elfe noire

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Sam 12 Sep 2009 - 20:36

La matriarche écouta le nain lui expliquer que son roi était absent, elle passa machinalement sa main dans les cheveux.

Ne vous en faite pas, nous ne tenons pas à vous deranger, mes hommes monterons un camps et vous aiderons à monter votre muraille.

Puis elle leva une main et aussitôt un elfe vint les rejoindre, il était assez grand et son visage buriné temoignait de nombreuses batailles, il inclina la tête devant les nains en signe de respect et demanda en quoi sa souveraine reclamait de l'aide.

Dis aux hommes de monter le camps et demain matin je veux que les plus endurant d'entre nous viennent en aide aux nains.

Puis elle congedia l'elfe.

J'ai ouie dire que les nains creusaient le jour et buvaient la nuit, si tel est le cas j'ai hate de vous entre parler des nouvelles de l'abysse, une bierre à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Sam 12 Sep 2009 - 22:49

La matriarche offra aux nains assistance et aide pour la construction des fortifications.
Elle ordonna à ses troupes de monter des tentes dans la plaine à l'arrière des excavations.
Elle demanda enfin des nouvelles de l'Abysse autour d'une bière.
Le nain lui sourit et tripota un anneau dans sa barbe.

Et bien, heureux de voir que les elfes noirs savent bien vivre, suivez-moi, nous allons nous installer au mieux.

Prenant une légère pente, le nain, suivi de son invitée traversa la tranchée et prit un escalier pentu, arrivé devant une grande porte de chêne sentant encore la sève, il poussa les battants et se dirigea vers une alcôve non loin de la salle commune.

Il héla le magasinier qui lui apporta un tonnelet d'ale ainsi que deux chopes en bois cerclées de métal.

Trempant ses lèvres dans le breuvage frais il sourit et dit d'un air amusé :


Et bien, par où commencer, nous sommes dans de beaux draps, l'empire ne nous soutient qu'a moitié et les forces des combattants sont inssufisantes, nous devons espérer que Mogoth se contente de son Abysse...
Il doit préparer un sale coup à mon avis...
Mais, que faites-vous ici ma dame, vous ne renoncez pas à la vision d'un Naxopole uni je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Lun 14 Sep 2009 - 22:20

Le soleil était bien haut dans le ciel quand le convoi de prêtre aperçu enfin le baraquement nain,un soulagement général se fit sentir ,car le voyage avait était long
et le chef du convoi n'était pas de ceux qui accorder des haltes régulières mais d'une foi exemplaire les éclésiastiques n'avaient pas broncher.
Quand aux Templiers dont l'armure immaculée brillait au soleil ,et dont les montures fatiguées avait hâte de se reposer,il n'avait eu qu'à intervenir une unique fois.
Lorsqu'ils étaient rentré en Naxopole un groupe de déserteur les avait attaqués attirés par les denrées transportées.Ils s'étaient frotter à la discipline de fer et à l'expérience du combat
des saints guerriers ,dont même Aedric fut impressionné,durant le trajet il eut le temps de ce lier d 'amitié avec leur chef le lieutenant Wile.
Aedric apprécia sa droiture et sa dévotion sans faille à Kanderak.Discutant de leur dieu respectif durant de longue heures les deux hommes, avait un profond respect l'un pour l'autre.
Mais quand le Templier n'appréciait pas les méthodes de l'inquisiteur ,celui-ci trouvait son subalterne trop attaché à l'honneur.
En apercevant le fort Wile rejoignit Aedric qui chevauchait en tête du groupe ,le visage inexpressif,la vue du campement ne semblait lui faire aucun effet.

Par Kanderak.Voici donc notre travail terminé.Ce fut une mission reposante malgré tout
l'inquisiteur eut un petit rire Au contraire Wile ,au contraire la vrai mission ne fait que commencer nous voila au milieu d'un immense conflit,où vous et vos hommes allait sans doute avoir un rôle à joué
Et vous Aedric ?C'est VOTRE mission après tout
Si j ai un rôle a jouer dans cette bataille Brak me préviendra en attendant mon rôle est d'assurer les soins a nos troupes même si je préférais aller abattre ce Mogoth
Par Kanderak cette homme ne changera jamais .Pensa le Templier.

Peu de temps après ils arrivèrent devant la porte ,les templiers sonnèrent leurs cors.
Les nains ouvrirent la porte ,Aedric et son lieutenant posèrent le pied à terre
Je suis Aedric de Nardogord
Et je suis le capitaine Wile de la troisième commanderie des Templiers
Nous sommes envoyés par le chapelain de Nimbur Gunthar au nom de a sainteté Arzhùl Gorbad
Nous sommes ici pour vous apporter soin et assistance aux noms des Dieux



Edit Babka : Petite Précisions ... les nains ne sont pas en train de construire une forteresse ou quelconque méga structure de défense. Certes des fortifications à leur campement mais sans plus. Concernant les Templiers, ceci n'est pas une croisade et leur présence est peu cohérente dans le monde de Kalamaï. Merci d'apporter les correctifs au texte.
P.S:pour les Templiers même le souverain pontife de Kalamaï semble surpris de leurs inexistence j'attendrais donc pour remplacer le nom
Revenir en haut Aller en bas
Dakeyras
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 39
Classe : paladin
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: homme

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Mar 15 Sep 2009 - 20:08

En train d'étudier une carte sur les environs de l'Abysse, Dakeyras fut prévenu de l'arrivée d'un petit bataillon d'elfe noires, que les nains avaient laissé rentré. Ceux-ci avaient vraiment fait du bon boulot avec leurs fortifications, au moins si Mogoth passe à l'attaque, ils pourront tenir un moment. Pour en revenir aux elfes noirs, comme il ne s'agissait ni de l'aide de Prevèze, ni de la Corporation du culte, Dakeyras ne prit la peine de se déplacer. Il devait avec son subalterne Kadoras terminer le rapport d'une mission d'éclairage. Ils s'étaient aventuré très loin et prit beaucoup de risque, mais ils avaient maintenant une idée presque précise des environs de l'Abysse.
Puis il reçut quelques jours plus tard une partie des renforts qu'ils attendaient depuis si longtemps. Posté en haut d'une tour de garde, Dakeyras aperçut les 'soldats-prêtres' en armures étincelantes avancer d'un pas régulier et ordonné. Pas de doute possible, c'était bien la Corporation du Culte. Le paladin bondit de son poste, et arriva juste à temps pour intercepter les deux hommes qui semblaient dirigé cette belle troupe:

Je suis Aedric de Nardogord
Et je suis le capitaine Wile de la troisième commanderie des Templiers
Nous sommes envoyés par le chapelain de Nimbur Gunthar au nom de a sainteté Arzhùl Gorbad
Nous sommes ici pour vous apporter soin et assistance aux noms des Dieux


- Amis nains, ouvrez la porte, ce sont les renforts!

Sur ce, les portes s'ouvrit et la paladin se présenta auprès des deux hommes:

-Bienvenue à l'Abysse, je me nomme Dakeyras, et je suis l'homme qui a demandé de l'aide à votre Corporation. Je suis honoré que vous ayez répondu présent. Un peu plus tôt n'aurait pas été un mal pensa-t-il. Voila notre charmant campement, au milieu de... nulle part. Avez-vous bien voyagé?

Dakeyras regarda hâtivement derrière lui, et vit la plupart de ses hommes dévisager les templiers. D'un froncement de sourcil, il les renvoya à leur tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Shaka



Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Elfe noire

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Mar 15 Sep 2009 - 20:27

La matriarche écoutait le recit du nain en buvant de temps à autre, les quelques bougies ' et autres torches qui brulaient faisait planer une léger fumée au plafond,, la matriarche était assez impressionée par la piece où elle se trouvait, non pas par la beauté mais par la vitesse à laquelle ils avaient creusé.
Le nain finit son discours en lui posant une question, la matriarche finit sa pinte et la posa sur la table de bois avant de repondre.

Je suis ici pour vous portez soutient et renvoyer une fois pour toute mogoth dans ses abysses putrides.
Elle toucha la blessure que lui avait infligé le demon et qui la faisait toujours plus ou moins souffrir
Quand aux provinces de naxos et de venopole j'ai plusieurs projets dont je souhaite m'entretenir avec Thangorthorin.

Son ouie fine lui permit d'entendre au loin resonner un clairon qu'elle ne connaissait pas.

Vous attendez de la visite maitre nain?
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Mar 15 Sep 2009 - 20:32

Bienvenue à l'Abysse, je me nomme Dakeyras, et je suis l'homme qui a demandé de l'aide à votre Corporation. Je suis honoré que vous ayez répondu présent.Voila notre charmant campement, au milieu de... nulle part. Avez-vous bien voyagé?
Et bien mis à part quelques attaques de déserteurs ce fut plutôt tranquille peu de gens aurait le courage de défier des représentants des Dieux de plus le capitaine Wile et ses
hommes sont plutôt ... impressionnant.Quand à notre charmant campement comme vous dites,je m'y sens bien comme tout les endroits remplis de soldats.Comme vous l'avez demandé, j'amène un contingent de prêtres de Dinas pour s'occuper des blessés ainsi que des prêtres de Damien pour tout ce qui est logistique
il se retourna et fit un signe à deux hommes.
Voici Nearl Frank , Père abbé ,il est le chef des prêtres de Dinas ,ainsi que Lucas Raz ,maître des légende de Damien ,il commande les prêtres de Dinas.Les deux hommes firent un geste de la tête en signe de salut et s'en retournèrent vers leurs hommes.
Puis le Templier pris la parole
Quand à mes hommes ,leurs principales missions est de protéger les prêtres mais ils sont à votre disposition.
Et comment se porte notre ennemi ?Nous n'avons qu'aussi peu d 'hommes ?
Revenir en haut Aller en bas
Dakeyras
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 39
Classe : paladin
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: homme

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Mar 15 Sep 2009 - 21:00

Celui qui semblait être le chef avait présenté toute sa troupe, mais il avait oublier de se présenter lui-même. Il s'était interrogé aussi interrogé sur le nombre insuffisant d'hommes. Dakeyras soupira, avant de lui répondre:

-Venez dans ma tente, nous serions plus à notre aise pour parler de tout ça. Vous aussi, templiers, je vous en prie, prenez connaissance de votre futur campement.

Il accompagna l'inquisiteur jusque dans sa propre tente, lui offrit un quartier de viande fraîche chassé de ce matin, avant de prendre la parole:

- Tout d'abord, je suis honoré de votre présence et de celles de vos hommes, cela remonte considérablement le moral des troupes de savoir des prêtres ici.
Ensuite concernant Mogoth, nous n'avons officiellement aucune informations. Il serait toujours terré à l'Abysse. Mais je dois vous avouer que mes sens de paladin ont repéré sa présence. Je m'explique: une nuit comme toutes les autres, je me couchais après avoir planifié le programme du lendemain, comme toujours. Mais je me suis éveillé brusquement durant la nuit, en ressentant une présence maléfique, une puissance malfaisante comme je n'en ai jamais vu. Tous mes hommes cette nuit-là ont été secoué, et certains parlaient même de déserter ou de suicide, tant la proximité de ce monstre les a bouleversés... Mais j'ai régler la situation, et nous en sommes ressorti plus fort. N'ayant plus rien ressenti depuis cette nuit, je pense que Mogoth se trouve toujours à l'Abysse.
Enfin, pour la nombre d'hommes, la Corporation des Combattants n'a pas trouvé mieux que de m'envoyer tout seul régler cette affaire... On m'a juste donner quelques tuyaux, et j'ai chercher les alliés là où je pouvais en trouver. Et comme je ne suis ni général, ni commandant, ni quoi que ce soit, j'ai fait avec les moyens du bord... Des elfes noires nous ont rejoins il y a peu de temps, mais je ne sais pas la raison précise de leur venue, le temps me manquant.
J'espère vous avoir éclairé suffisamment, avez-vous d'autres questions? Moi j'en ai une, comment vous nomme-t-on?

Dakeyras entama une bouchée de la viande qu'il avait proposé à l'inquisiteur. Le gibier se faisait de plus en plus rare dans ce milieu hostile, et ses hommes devaient aller de plus en plus loin pour chasser. Il espérait que cette guerre se terminerait rapidement. Il reporta son attention sur l'inquisiteur
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Mar 15 Sep 2009 - 21:16

La situation décrite par le paladin pouvait paraitre dangereuse voir mortel pour certains mais Aedric ,en fut ravi ce Mogoth semblait réellement puissant
une aura maléfique s'étendant jusque ici , des hordes de créatures démoniaques ,tout sa était pour lui comme un jeu après tout si Brak l'avait emmené ici
c'est qu'il y avait une bonne raison après tout ,il prit le morceau de viande que lui tendait le paladin et la mangea goulument ,voila des semaines qu'il s'était contenté
de la ration réglementaire lui qui appréciait les fastueux repas.

Des elfes noires nous ont rejoins il y a peu de temps, mais je ne sais pas la raison précise de leur venue, le temps me manquant.
Des elfes noirs ,Aedric se souvint alors de l'un deux qu'il avait vu combattre dans l'arène de Nardogord un redoutable guerrier leur présence serait sans nul doute un avantage
considérable.

comment vous nomme-t-on?
Ah oui excusez moi ,je me sens tellement excité a l'approche du combat que j en oublie la politesse élémentaire
Aedric seigneur de Nardogord ,mes sujets m'appellent aussi le prêtre rouge.
Je suis tout à fait comme vous je suis tout à fait inapte à cette mission,en tant que fidèle disciple de Brak m'occuper du soin et du ravitaillement des soldats
et bien loin d'être ma spécialité ,mais bon les ordres sont les ordres si un inquisiteur ne les respecte pas qui le fera ?
vous m'avez demandez si j'avais encore des questions que puis-je faire pour me rendre utile ?
Revenir en haut Aller en bas
Mogoth



Nombre de messages : 230
Age : 50
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
9/10  (9/10)
Race: Infernal

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Mer 16 Sep 2009 - 6:36

Dans un va et vient continue, les éclaireurs du Sanglant récoltaient des informations sur la position, les agissements et le détails des troupes des ennemis qui s'accumulaient devant sa porte. Au coeur de la forteresse, les travaux avançaient très bien et tout serait prêt d'ici la fin de la nuit.

Très haut au dessus des campements et fortifications, une forme ailé passa brièvement pour ensuite descendre telle un poids qui tombe du ciel, c'était Zadar qui revenait de sa mission en d'autres lieux de Kalamaï pour obtenir l'appui de certains alliés potentiels. Son dragon avait cette capacité incroyable de faire un plongeon en ligne droite et d'arrêter juste au bon moment avant de se poser.

Sitôt sur le plancher des vaches, enfin, Zadar s'engouffra par la grande porte qui avait été entrouverte pour son entrer. Nul doute que les adversaires de Mogoth avait eu connaissance de cette arrivée qui ne présageait rien de bon pour ceux qui tenterait d'assiéger l'Abysse. À ce jour, personne n'avait tenté l'expérience et les deux camps préparaient une armée à leur manière pour défendre chèrement leur peau.

Le messager fit son rapport à Mogoth dans ses quartiers puis se dernier sorti sur le balcon de ses appartements, situé au beau milieu de la construction faite à même le roc de la montagne. Un peu en dessous de lui, vers la droite, se trouvait un autre balcon où un homme habillé d'une grande toge gesticulait de ses mains aux doigts croches. Un mage qui incantait un sort afin que le message que le Sanglant avait à passé soit entendu de ses ennemis.


À ceux et celles qui sont présent devant ma forteresse !

Je vous mets au défis de vous rendre jusqu'à mes portes et d'y soutenir un combat digne de vos espoirs de me faire chuter dans la déchéance et la honte.

Saurez-vous affrontez l'armée de la mort et les serviteurs de l'enfer qui dorme ici dans l'attente d'un divertissement tel que vous !

Un ravin dont le fond est le lit d'une rivière de lave vous sépare de ma porte. Un simple pont de pierre est votre chemin, aucun garde ne s'y trouve.

Que vos stratèges sortent leurs cartes et leurs grands calculs car les erreurs sont toujours inévitable et souvent très coûteuses sur un champs de bataille qui n'est pas le vôtre.

Si jamais il vous vient à l'esprit de discuter, libre à vous. Mais une seule personne est autorisé à venir sur le pont et énoncer vos requêtes. Choisissez bien car ce sera la seule chance que vous aurez. Je n'apporterai qu'une seule précision : N'envoyez pas Shaka pour parlementer, l'échec est assuré...

Mouahahahaha !!!


Le Sanglant retourna dans ses appartements, les portes de fer du balcon se refermèrent ainsi que toutes les ouvertures de la forteresse. Il ne restait qu'à attendre la réaction de l'adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Dakeyras
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 39
Classe : paladin
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: homme

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Mer 16 Sep 2009 - 8:34

L'inquisiteur avait eu l'air pensif quand Dakeyras avait évoqué les elfes noires. Puis celui-ci s'était enfin présenté, et lui avait demandé en quoi il pouvait être utile. Dakeyras allait lui répondre, lorsqu'un terrible mal de tête lui vrilla le crâne. Il s'écroula contre la table, sa tête entre ses mains. Des images se bousculèrent dans sa tête, notamment la présence de flammes, de créatures immondes... Puis cela cessa d'un coup, et il entendit une voix rauque et caverneuse terrifiante. Mogoth. Le Sanglant les narguait, et invitait aussi un des leurs à se rendre dans son antre pour parlementer. Il parla aussi d'une certaine Shaka. Puis il s'arrêta de parler. Un silence de mort recouvrait tout le campement. Ainsi, le paladin n'avait pas été le seul à entendre cette monstrueuse voix. Il releva la tête, et vit qu'Aedric était aux aguets.

- On dirait bien que nous ayons eu notre réponse..., articula péniblement Dakeyras, encor sous le choc de cette sensation de Mal qui lui avait irradié la tête. Excusez ma faiblesse, sa puissance maléfique m'a surpris, mais je ferais plus attention à l'avenir.

Le paladin repensa à la personne dont Mogoth avait parlé, Shaka. Il en avait vaguement entendu parler, comme quelqu'un qui avait tenu tête au Sanglant quasiment toute seule. Dire qu'il n'avait pas pris la peine d'aller la voir, alors qu'elle portait des informations capitales pour cette lutte.

- Nous avons deux solutions: soit de nous rendre à l'Abysse pour discuter, et le sommer de se rendre ou gagner du temps, ou bien nous nous mettons en branle bas de combat, mais sans l'armée de Preveze qui devrait arriver, ce serait suicidaire. Je pense que je devrais y aller, pour gagner du temps. Mais je vous demande votre avis, car je en suis pas le seul chef. Et nous devrions aller voir cette fameuse Shaka, elle a sûrement des informations importantes concernant l'Abysse. Vous m'exprimerez votre opinion en route, venez.

Puis les deux acolytes se rendirent jusqu'au fortifications des nains, Dakeyras en passant rassura ses hommes et donna quelques brefs ordres à Kadoras. Ils arrivèrent devant ce qui semblait être le repère des nains:

- Je vous salue, amis nains. Je cherche dame Shaka pour lui parler d'une urgence, pouvez vous me la présenter ou me mener jusqu'a elle?

Dakeyras tripotait nerveusement la garde de sa grande épée en attendant une réponse qu'il espérait positive. Il attendait aussi l'avis de l'inquisiteur.
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Mer 16 Sep 2009 - 14:31

Lorsqu'Aedric entendit cette voix rauque il crut d'abord que c'était Brak ,puis il reconnut la voix d'un démon et en de pareil circonstance ce ne pouvait en être qu'un
leurs ennemis a tous :Mogoth le Sanglant.Si Aedric n'avait pas vu le palatin commencé a ce tenir la tête ils se serait sans doute retrouvé lui aussi la tête contre la table.
Mais il avait comme même subit un choc,lorsque le Sanglant se tut ,Aedric était en sueur.D'abord pris d'une angoisse naturel face a une telle puissance démoniaque
il fut pris d'une excitation extrême un être démoniaque aussi puissant... Il lui fallait sa tête.

- Nous avons deux solutions: soit de nous rendre à l'Abysse pour discuter, et le sommer de se rendre ou gagner du temps, ou bien nous nous mettons en branle bas de combat, mais sans l'armée de Preveze qui devrait arriver, ce serait suicidaire. Je pense que je devrais y aller, pour gagner du temps. Mais je vous demande votre avis, car je en suis pas le seul chef. Et nous devrions aller voir cette fameuse Shaka, elle a sûrement des informations importantes concernant l'Abysse. Vous m'exprimerez votre opinion en route, venez.

Suivant le paladin dans le campement qu'il ne connaissait pas à la recherche de cette Shaka, Aedric réfléchit était-ce la chef des elfes noirs venus en renfort ?En tout cas Mogoth ne la portait pas dans son
coeur ,ce qui en faisait une personne tout à fait respectable ,pensa-t-il.
Dakeyras semblait extrêmement nerveux comme beaucoup des soldats présents passant devant les tentes des templiers restait au camp l'inquisiteur aperçu Le capitaine Wile,il lui fit un signe de la main ,celui -ci eu un temps de réaction plutôt long ,il semblait aussi troublé que le reste des soldats du camp ,puis il se leva , marmonnant quelques ordres à ses hommes ,et rejoignit les deux hommes.
Arrivé dans la partie naine du camp Dakeyras s'adressa a l'un d'eux.

- Je vous salue, amis nains. Je cherche dame Shaka pour lui parler d'une urgence, pouvez vous me la présenter ou me mener jusqu'a elle?
Aedric vu aussi le paladin tripotait nerveusement son épée, était-ce parce qu'il était nerveux ou excité comme lui ?Aedric ne le savait pas.
Puis il prit la parole

Je suis tout a fait d'accord avec ce que vous avez dit,nous devons gagner un maximum de temps pour que les renforts de Preveze ait le temps d'arriver.
Mais qui choisir pour cette mission ,c'est sans doute un choix capital ,ne nous trompons pas. Espérons que cette mystérieuse Shaka puisse nous éclairer.
Et vous Wile qu'en pensez vous ?

Et bien par Kanderak ce Mogoth est impressionnant,mais je pense que vous avez raison Aedric,mais sachez que moi et mes hommes feront tout mon possible
pour protéger les prêtres ,et si notre destin est de perdre la vie pour la Sainte corporation et pour l'Empire,nous l'accepterons.

Ne parlez pas de sa maintenant Wile nous aurons tout le temps de mourir.
Et excuser nous de notre impolitesse nains ,conduisez nous a cette Shaka et rapidement nous n'avons pas toute la journée

le ton d'Aedric contrastait avec celui du paladin mais la patience était bien loin d'être sa principal qualité
Revenir en haut Aller en bas
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Mer 16 Sep 2009 - 20:23

Alors que l'intendant discutait avec l'elfe, une clameur se fit entendre dans la plaine, les troupes de la corporation du culte étaient enfin arrivées.
Le délégué de la Corporation des combattants était venu à leur rencontre, hélant les nains à la porte, ils demandèrent à entrer.

Soudain, une voix grondante telle le tonnerre se fit entendre, le Sanglant se manifestait, défiant les troupes impériales de le vaincre et de mener une bonne fois pour toutes le combat ou de parlementer sur le pont....

Se levant, le nain s'adressa à la matriarche.

Ma dame, le roi viendra, n'ayez crainte, mais pour l'heure, le gant est jeté et nous devons savoir comment appréhender cette proposition.

Guidant l'elfe à travers la galerie, il fit ouvrir les portes en grand et ordonna aux porteurs de cor de faire sonner leurs trompes et cornes, de toute la tranchée et du campement résonna un mugissement profond, faisant relever la tâte à tous les ouvriers et aux soldats au repos.

Se dirigeant vers les nouveaux venus, il clama :


Par le sang et le fer, bienvenue amis de Kalamaï, bienvenue aux portes de l'Abysse.
Les nains répondent présents...les haches trancheront ou s'abaisseront pour la discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Dakeyras
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 39
Classe : paladin
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: homme

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Mer 16 Sep 2009 - 21:08

Au bout d'un court laps de temps, les nains répondirent à leurs appels, mais sans la fameuse Shaka. Tant pis, ils s'en passeront pour le moment.

-Par le sang et le fer, bienvenue amis de Kalamaï, bienvenue aux portes de l'Abysse.
Les nains répondent présents...les haches trancheront ou s'abaisseront pour la discussion.


- Et je vous en remercie, amis nains. Votre soutien et votre travail nous ont grandement aidé au cours de ses derniers jours. Nous avons avec l'inquisiteur Aedric élaboré un plan. Je vous explique: un de nos membres du campement devra aller parlementer avec le Sanglant dans le but de gagner du temps. Une attaque est totalement inenvisageable dans le cas présent, il nous faut le soutien de Prevèze. Maintenant, il nous faut designer quelqu'un pour aller parlementer.

Dakeyras prit soin de choisir ses mots, puis poursuivit:

-Je pense être le plus à même pour remplir cette mission, étant le plus diplomate du groupe. Mais si vous avez une quelconque objection à émettre, je l'écouterai évidemment, dit-il en s'adressant aussi bien au nain qu'à l'inquisiteur. Dans les cas où j'y vais, je remet le commandement de mon groupe d'homme à mon subalterne Kadoras et à Aedric, qui en fera bonne usage, j'en suis sur. Il faudra aussi que vous questionnez Dame Shaka, dans l'optique où elle connaîtrait des détails qui nous échapperait. Des objections?

Le paladin adressa un regard timide à Aedric, qui semblait vraiment vouloir tuer de ses mains Mogoth. Mais il ne prenait pas des décisions pour faire plaisir à ses collaborateurs, il les prenait par nécessité. Etrangement, la peur avait laissé place à la détermination. Il se sentait prêt à affronter les dangers de l'Abysse.
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Mer 16 Sep 2009 - 21:50

Par le sang et le fer, bienvenue amis de Kalamaï, bienvenue aux portes de l'Abysse.
Les nains répondent présents...les haches trancheront ou s'abaisseront pour la discussion.

Dit celui qui semblait être le chef des nains ,le paladin exposa leurs plans ,Aedric trouva le résumé a son gout.
Puis vient le moment de désigner celui qui devrait gagner du temps ,Dakeyras se désigna le plus à même pour remplir cette mission
Au début Aedric eut envi d'émettre une objection puis après mur réflexion il s'abstenu, malgré une folle envi de voir Mogoth de ses propres yeux.
Son visage reflétait parfaitement sa déception mais comme lui avait ordonné le chapelain son rôle était de s'occuper des prêtres.
Jetant un regard à Wile ,celui-ci lui adressa un signe de la tête comme pour approuver la désignation du paladin au rôle de diplomate.
Aedric détacha alors la chaine accroché autour de sa taille , cette chaine était une de ces armes ,une des reliques de la guerre Shashalasa ,pour être précis il s'agissait de la pierre
incrustée dans la croix qui constituait l'extrémité de la chaine ,et la tendant vers Dakeyras ,le visage autoritaire,il prit la parole:
Voici la pierre que mon peuple appelle:l'oeil de Brak .Il s'agit d'une pierre magique dont le pouvoir et de défendre son porteur contre les attaques magique de base
Sa devrait pouvoir empercher Mogoth de pénétrer dans votre esprit .Mais si il utilise des sorts d'attaques un peu plus puissant cette pierre ne pourra rien pour vous
il dit la dernière phrase avec un immense sourire comme si il imaginait la scène.
De plus Wile et une partie de ses hommes vont vous escortez jusqu'à l'abysse
A vos ordres chef dit le templier immédiatement.
Mais face au sanglant vous serez seul ,et au moindre doute vous échouerez,vous avez en main plus que votre destin entre vos mains.
Et ne touchez pas à ce Mogoth il est à moi...

Puis se tournant vers le nain
Des nouvelles des troupes de Prévéze ?
Revenir en haut Aller en bas
Shaka



Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Elfe noire

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Mer 16 Sep 2009 - 22:31

La matriarche suivit le nain au travers le dedale de galeries et le quitta quand ils furent arrivés à la porte, il fallait qu'elle mette en place son armée ainsi que les machines de sieges.
Gamelin, le chef de la cavalerie, s'approcha d'elle, il portait l'armure d'ebene de sa famille, une armure noire aux propriétés sois disant magique, même si la matriarche à toujours cru que ce n'était qu'une question de supertition.
Il s'inclina devant elle:
-Dame, nos troupes sont prêtes à avancer selon vos ordres, un petit groupe est déja en route et se dirige là où vous l'avez souhaitez.
-Tres bien, nous allons nous mettre en route avec une partie de l'armée, l'autre partie viendra nous rejoindre après avoir aidée les nains et lorsque l'armée du mage sera là. Va maintenant nous nous reverrons par la suite.

Gamelin s'en retourna parmi ses cavaliers alors que la matriarche se dirigea vers les machines, l'ingenieur lui expliqua où les machines seraient montées et le temps que cela prendra.
Shaka fit le tour des transports où se trouvait l'amat de bois qui dans quelques jours seraient des machines destructrices, sur cetaines piéce était gravé des inscriptions elfique qui devaient apporter la victoire.
Elle remercia l'ingenieur et s'en alla sous sa tente personnelle.

Elle retira l'habit de ceremonie Trimaya pour ne garder qu'une robe légère mettant en lumiére les courbes de son corps, puis elle s'assit à une table devant un objet curieux.
Revenir en haut Aller en bas
doudou



Nombre de messages : 7
Classe : Elfe noir
Date d'inscription : 29/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race:

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Jeu 17 Sep 2009 - 1:06

Le mage avait reçu les instruction de sa maitresse. Voici quelques jours, que lui et son armée se dirigeaient vers le point de rendez vous. Le mage aimait arriver juste avant la bataille. Son armée est essentiellement constitué de dragons d'os et de dragons rouge, , des méphites pour le soutien à distance et des orques et de éléments de terre pour l'infanterie, bref pas une armée qu'on fait stationner des jours avant une attaque.

Une fois arrivé, le mage fit posté son armée légèrement en retrait puis il se dirigea seul vers sa maitresse.Il reconnu la tente de sa matriarche et y entra. Sa belle comtesse était légèrement vêtue et observait un objet fort étrange. Doudou mit un genoux à terre et dit :


Comtesse, je suis ici avec mon armée et à vos ordres...
Revenir en haut Aller en bas
Dakeyras
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 39
Classe : paladin
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: homme

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Jeu 17 Sep 2009 - 8:28

Personne n'émit d'objection, pas même Aedric qui voulait vraiment rencontrer Mogoth. Dakeyras se sentit soulager d'un poids, et entreprit de préparer ses affaires, lorsque l'inquisiteur lui fit un cadeau, ce qui étonna grandement le palatin. C'était une pierre magique qui devait le protéger de la magie de base. Aedric lui envoya aussi un e partie de sa bande pour l'escorter.

- Je ne sais pas comment mon remercier, mon ami... J'accepte avec plaisir votre présent et vous promet de vous le rendre dés que je reviendrais. J'accepte aussi votre escorte.

Puis Dakeyras retourna brièvement dans sa tente, prit sa grande épée à deux mains, accrocha la relique, et sella son cheval. Puis il revint vers l'inquisiteur et ses prêtres qui étaient déja prêt:

- Je vous remercie encor, mais en mon absence, vous devrez tenter de parler à cette Shaka, et veillez bien sur le camp. Ah, et une dernière chose, si jamais cela tourne mal, qu'il me prend en otage ou autre chose comme ça, évidemment vous ne cédez pas, je compte sur vous.

Après quelques derniers saluts adressés aux nains, aux Cultistes et à ses hommes, Dakeyras et son escorte prirent la direction de l'Abysse. Plus ils avançaient, plus l'atmosphère devenait pesante et la paysage sombre. Le paladin avait emprunté un cheval blanc pour le symbole: celui de la pureté et de la paix. Il fit un brin de causette avec les hommes d'Aedric, mais une légère appréhension trahissaient leurs voix. Dakeyras se doutait bien que d'aller se rendre seul chez le Sanglant était extrêment risqué, celui-ci ne devait avoir aucune moral et n'hésiterait pas à le tuer si il le désirait. Le paladin comprit alors que ses chances de survie étaient minces.
Arrivant à une cinquantaine de mètres du pont, il s'adressa à son escorte:

- Je vous remercie de votre aide, mais Mogoth a bien précisé que un seul de nous pouvait s'y rendre. A bientôt j'espère.

Puis Dakeyras se dirigea à bride abattus sur le pont, en formulant des prières silencieuses pour Kanderak et Brak. Arrivé vers le milieu du pont, il s'arrêta au milieu de celui-ci, s'éclaircit la gorge, et déclara d'une voix bien forte:

- Mogoth, me voici! Je suis Dakeyras, de Ferkalas, et je viens dans l'espoir de parlementer avec vous! Venez à ma rencontre, si vous l'osez!

Dakeyras avait ajouté un brin de provocation dans ses paroles, et il s'en étonna lui même. Il serra la relique d'Aedric en attendant la venue du Sanglant.
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Jeu 17 Sep 2009 - 18:28

Lorsque le paladin fut parti avec Wile et ces meilleurs hommes ,Aedric se mit en quête de la dénommée Shaka à travers le campement
il interrogea un groupe d'elfe noir qui lui indiquèrent ,une tente située un peu plus loin.
Tissée dans un tissu inconnu a Aedric la tente avait un aspect peu commun.
Aedric rentra dans la tente comme si elle avait été la sienne.
Deux elfes noirs s'y trouvait,une femme ,sans doute cette Shaka se dit Aedric ,et un homme qui devait être un de ses lieutenants.
Il s'assit sous le regard étonné des elfes,et pris la parole

Êtes vous celle que l'on nomme Shaka?Si oui je voudrais bien savoir ce que vous savez de notre ennemie et pourquoi il vous connait?
Si vous n'êtes pas cette Shaka j'aimerais bien savoir ou elle est ?Sachez une chose je sais me montrer très persuasif
dit-t-il avec son sourire habituel
Revenir en haut Aller en bas
Shaka



Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Elfe noire

MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Ven 18 Sep 2009 - 12:24

La matriarche regarda entrer l'homme dans sa tente, sans en avoir été invité puis se mettre à l'aise et enfin l'interroger.
Elle se leva avec calme et regarda l'homme de son regard violet.

Il me semble que vous n'avez pas était invité dans ma tente, vous êtes ici en territoire Trimaya et vous intevenez en plein discussion militaire en transgressant quelques règles de bien seances, je suis la palatine de Naxopole, matriache de Trimaya et je connais Mogoth mieux que vous pour l'avoir combattu à plusieurs reprise, maintenant sortez de dessous ma tente, vous n'y ête autorisé que sur mon invitation.

Puis elle tourna les talons et se dirigea dans le fond de la tente suivie de son mage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frontière de guerre à l'Abysse   Aujourd'hui à 8:52

Revenir en haut Aller en bas
 

Frontière de guerre à l'Abysse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Naxopole :: Les Terres de l'Est-