AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akyna La Rousse



Nombre de messages : 105
Classe : Guerrière
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Ven 26 Juin 2009 - 10:35



Le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes d'eaux.

C’est par l’eau et par le feu que tout le lieu est purifié, le visible par le visible, le caché par le caché. Il y a des choses cachées à travers celles qui sont visibles. Il y a une eau dans l’eau, et un feu dans l’onction.

Akyna la Rousse arrivait de très loin, Une jolie rouquine à la chevelure flamboyante et au teint de pêche, elle était vêtue d’une tenue masculine pour plus d’aise à chevaucher et une fourrure bien chaude recouvrais ses épaules et tombait sur la croupe de son magnifique étalon blanc. Elle venait du grand nord des terres froides, qu’elle traversa avec sa toute première armée composée de créatures de toutes sortes et d’hommes guerriers, tous lui étaient dévoués et la suivaient dans sa quête qu’elle s’était fixé, celle de retrouver une amie perdu autrefois par les circonstances qui avait séparer les chemins. Elle devait s’établir et pour cela les terres inexplorées lui conviendraient. Le paysage lui rappelait un lieu qui autre fois lui avait laisser des souvenirs d’enfance, un peut vague pour se souvenir qui elle était mais elle aimait se rappeler les chutes d’eau où elle aimait s’y baigner, les cascades faisaient penser à un voile d’eau qui couvrait les rochers composés de paliers différents et de grottes cachées derrière ses rideaux fait d’eau courant. Elle remarqua une inscription et descendit de sa fidèle monture Zarko pour lire une inscription gravée sur l’un des murs de pierres.

Citation :

On a porté devant eux les flambeaux; le voile nuptial a couvert leurs visages; ... De tous côtés résonnent jets d'eau et cascades. Des galeries s'ouvrent à l'infini. ... un vrai royaume, d'où une terrasse domine les sommets à l'entour. .... pas à craindre qu'une main d'ivrogne les lâche à terre en morceaux. ...


Lisant le petit paragraphe immortalisé dans la pierre, elle sourit et s’adressa à ses compagnons de voyage d’une voix de chef, forte et puissante.

-J’aime bien cette endroit et nous y resterons!

-Que les hommes dressent les tentes et que les chasseurs nous trouvent des bêtes dignes d’un festin de seigneur car nous règnerons sur ce nouveau Royaume que je prénomme à cet instant; Le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes d'eaux.

-Buvons et mangeons! La route a été épuisante et la découverte de ces terres se poursuivra demain. Nous avons tous besoin d’une bonne nuit de repos. Que des sentinelles se relayent durant la nuit pour les tours de garde, comme nous sommes en lieux inconnus, ne risquons pas d’être attaqué dans un moment de vulnérabilité.

Le campement fut dressé et la belle festoya avec ses hommes pour la jolie découverte et nouvelle acquisition en les terres du nord. Épuisée, elle se résigna à aller dormir sous la tente principale aménager pour une chef, un nouveau seigneur, un titre qui lui ira à merveille et dont elle saura en être des plus dignes. Durant la nuit le manteau fait de fourrures lui servi de couverture et sa fine lame était posé sur ses vêtements bien repliés et posé sur ses bottes de cuir brun. Deux gardes postés devant pour que sont sommeil ne soit troublé par un visiteur indésirable ou improvisé. La nuit fut douce et calme pour cette période d’été si chaude ailleurs dans Kalamai. En territoire du nord la neige y était encore mais seulement dans les hautes montagnes, pour les plaines, les terres étaient fleurissante en cette saison.

Au petit matin, Akyna explora un peut plus au alentour et trouva un vieux manoir qui semblait être abandonné depuis bien longtemps, elle ordonna à ses créatures de mettre la bâtisse en ordre et elle les informa qu’elle avait l’intention d’en faire sa résidence principale.
Revenir en haut Aller en bas
Akyna La Rousse



Nombre de messages : 105
Classe : Guerrière
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Mar 30 Juin 2009 - 20:29




La nuit fut réparatrice et la guerrière à la crinière de lionne enflammée, se leva de bon matin et avec ses hommes firent le tour du Nouveau domaine acquis sans trop de difficulté comme les terres semblaient déserté de ses habitants et dirigeant. Un travail énorme se devait d'être accompli, redresser les palissades, renforcir les murs cerclant le Royaume et rebâtir ou réparer les bâtisses déjà existantes. La chef à la coiffure de feu ordonna que la garde soit établi au sol et dans les airs, des archées se postèrent dans les tours et des catapultes positionné pour viser très loin sur les terres extérieurs, des guerriers aux aguets aux portes et Akyna la Rousse qui supervisait tout en dessinant les plan de sa nouvelle propriété.

Elle pouvait enfin prendre un peut de temps pour elle et explorer un peut plus en chevauchant sur les terres arborant les siennes. Le vent faisant danser sa longue chevelure soyeuse comme des flammes autour de son visage. Galopant à vive allure et suivant le cour d'eau, prenant cette liberté permise de par son rang, elle prenait des risques en faisant cette chevauché seule mais rien n'égalait cette sensation éprouvé et elle s'en régalait. Toute fois elle ne sortant jamais sans ses armes et sa force de guerrière lui donnait toute une assurance et elle aimait bravé sa destinée au grés de ses envies ou désirs.

Arrivée en un lieux paradisiaque, là où les chutes d'eau voilaient l'entre de ce qui semblait être une grotte juste dans les rochés couvert d'un rideau de courant d'eau rapide, chutant dans un lac en formant de l'écume et des remous. Un spectacle sublime pour les yeux et combien invitant pour s'y rafraîchir et aller en excursion dans les hauteur si elle réussi à y grimper. Elle se dévêtit légèrement, laissant ses courbes féminines libéré de cette armure trop lourde et de ces vêtement d'homme trop contraignants et la jeune femme plongea à l'eau tumultueuse pour nager un peut. L'eau est trouble et ne laisse percevoir qu'une silhouette, ses cheveux mouillés prennent une couleur plus foncée et s'étale dans l'eau autour d'elle. Elle nage lentement et avance sur la surface en nageant comme un batracien.
Revenir en haut Aller en bas
Kélian



Nombre de messages : 27
Age : 25
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Mer 1 Juil 2009 - 0:41

Rencontre innatendue


Drago avançait à vive allure suivant le cour d’eau, jamais auparavant Kélian n’avait suivit cette voie. Il s’était enfin décidé par ce beau matin, il ne savait pas sur quoi il tomberait mais il avait un bon pressentiment pour une fois. Le décor se voulait un peu plus coloré à chaque nouvelle propulsions , le bruit des chutes d’eau se faisait de plus en plus bruyant. L’ambiance était apaisante il avait bien hâte d’y arriver il voulait relaxer et peut-être faire trempette car la journée serait chaude. Le soleil réchauffait l’air et de ses rayons aveuglait le chevalier à travers les branchages … Arrivé , Kélian trouvait l’endroit fort sympathique, les chutes, la grotte… la femme. La femme ? Qui était-elle ? Le nordique se cacha derrière les rocher fit signe a son cheval de déguerpir et observa cette jeune femme aux cheveux à la couleur vive, foncé puisque mouillés. Une rousse, nue de surcroît, il en avait de la chance, son 6ième sens ne s’était pas trompé. Il observa la dame plusieurs instant cherchant l’endroit ou elle avait posé ses vêtements.


Il découvrit stupéfait, qu’elle portait habituellement une armure, des armes et des vêtements de garçon. Peut-être faisait-elle partie intégrante d’un clan quelconque ou d’une ville dans les environs. Peut-être n’était-elle qu’une vagabonde en route vers l’inconnu ou tout simplement une magnifique et vile créature d’eau ayant prit forme humaine pour tromper les hommes et les tuer… Les trois premières options étaient les plus plausibles. Kélian s’assura que personne d’autre que lui espionnait la jeune femme ou la surveillait et il s’avança sortant de sa cachette se dirigeant près des objets personnels de la splendide demoiselle rousse. Le bel homme déposa ses yeux sur la jeune femme qui à cet instant était de dos à lui lorsqu’elle se retourna vers lui , il se doutait bien qu’elle était surprise. Le héros lui adressa un sourire moqueur de vainqueur, attrapant la lame posée sur le sol ainsi que le chandail de la dame. Kélian prit la parole sans attendre réplique.


On a perdu quelque chose mademoiselle ? J’espère que cela ne vous dérange point que je me permette de toucher vos effets personnels. Je sais que ce geste manque de civisme mais vous êtes sur le territoire de mon seigneur. D’ou venez vous … qui êtes vous ?


Kélian avait menti concernant sa véritable identité il déposa les objets au sol et donna un coup de tête circulaire autour de lui afin de déterminer s’il s’agissait d’une embuscade dans laquelle il était tombé bêtement… il saurait se défendre de toute façon ils en auraient la surprise si c’était le cas. Le jeune homme attendait la réponse de l'inconnue lui faisant face. Elle ne semblait pas plus inquiète qu’il ne le fallait et même assez confiante en elle. Peut-être ferait-il mieux de la prendre au sérieux… plusieurs questions traversaient son esprit …
Revenir en haut Aller en bas
Akyna La Rousse



Nombre de messages : 105
Classe : Guerrière
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Ven 3 Juil 2009 - 20:17

La belle nage toujours en s’éloignant de la rive, les rayons du soleil la réchauffe en surface mais l’eau reste glacial en profondeur et Akyna commence à grelotter un peut. Comme le bruit des chutes bourdonne à ses oreilles, elle n’entend pas ce qui pourrait faire du bruit sur la rive mais comme si un pressentiment l’éveillait, elle jeta un regard en se retournant juste pour voir si ses affaires et son cheval étaient toujours là mais une silhouette masculine s’y trouvait également, lui adressa un sourire moqueur de vainqueur et agitant l’épée de la guerrière en la brandissant en l’air ayant accroché le chandail de la belle et criant fièrement qu’il avait fait toute une découverte.

- On a perdu quelque chose mademoiselle ? J’espère que cela ne vous dérange point que je me permette de toucher vos effets personnels. Je sais que ce geste manque de civisme mais vous êtes sur le territoire de mon seigneur. D’ou venez vous … qui êtes vous ?

La sauvageonne rageait intérieurement contre elle-même d’être parti seule ainsi et sans escorte et de s’être mise dans une tel situation désavantageuse devant un ennemi potentiel quoi que peut menacent pour le moment car il semblait un peut arrogeant et vantard de sur quoi, il ne devait être qu’un vulgaire brigand des chemins cherchant simplement de l’aventure pour se désennuyer à ses dépends et elle grimaça à cette idée tout en laissant des jurons sortir de sa bouche à vois basse qui resta insonore avec le bruit de l’eau qui chutait avec un vacarme résonnant. Elle hurla une réponse à l’homme en nageant pour se rapprocher un peut et bien que l’eau soit brouillé que légèrement par l’écume de la retombé des chutes elle espérait qu’il ne puisse la voir parfaitement bien de là où il se trouvait.

- Comment vous dites? Je me trouve sur les terres de vôtre seigneurs? Mais rien n’indique nulle part que ces chutes appartienne à un quelconque seigneur, regardez par vous-même!

Elle comprit qu’il n’était donc pas un vil brigand des routes mais un fidèle sujet d’un seigneur propriétaire dans les environs. Elle continua de lui crier réponse tout en se rapprochant de la rive mais restant dans l’eau jusqu’aux épaules et portant enfin pieds au fond.

- Je viens de pas très loin à vrai dire et l’on doit me chercher en se moment même alors je vous conseillerais de poser gentiment mes affaires là où ils était et de vous tirer vite d’ici! Et pour vous je ne serai qu’Akyna et je vous somme de bien vous rappeler ce nom!

Elle le foudroyait du regard et croisa ses bras devant elle en se frottant les épaules pour se réchauffer car elle grelottait de plus belle. Il déposa les objets au sol et donna un coup de tête circulaire autour de lui comme si il vérifiait si ils étaient réellement seuls sur les lieux. Akyna restait confiante et lui faisant face, le défiant du regard et se demandant si elle arriverait à ses affaires durant un moment de distraction de la part de l’homme et elle réfléchit à un stratagème pour y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Kélian



Nombre de messages : 27
Age : 25
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Ven 3 Juil 2009 - 23:27

Provocation

Kélian avait posé les effets personnels de mademoiselle au sol riant intérieurement d’être tomber dans une situation aussi comique. Il avait l’avantage sur celle-ci , il le savait , elle le savait il n’en faisait nul doute et il était certain qu’elle s’en voulait d’avoir été aussi imprudente. Peut-être ne connaissait-elle pas la région ? C’était potentiellement dangereux l’été voir totalement, beaucoup de gens tombaient dans des embuscades et autres petites ruses du genre et bien souvent elles se terminaient en bain de sang. La jeune demoiselle nageait vers la rive, le défiant du regard, elle était encore trop loin pour qu’il puisse admirer ses yeux mais il les soupçonnaient d’une profondeur sans équivoque et d’une beauté déconcertante. Le sourire du jeune homme devenait de plus en plus large à mesure qu’elle s’approchait et qu’elle lui dictait avec force les phrases suivantes …

Comment vous dites ? Je me trouve sur les terres de vôtre seigneur ? Mais rien n’indique nulle part que ces chutes appartiennent à un quelconque seigneur, regardez par vous-même.


Cette phrase le fit rire instinctivement, la jeune femme était de plus en plus près de lui … il attrapa une nouvelle fois l’épée de la jeune dame et s’accroupit l’examinant un peu mieux. Il ne s’agissait pas d’un ouvrage unique mais c’était une bonne lame il soupesa cette dernière et la fit virevolter entre ses doigts en un moulinet … La demoiselle se sentit obligé de continuer son discours outré par le fait qu’il tenait ses affaires entre ses mains. Il était certain qu’elle avait envie de le torturer à cet instant le tailladé petit a petit jusqu’à ce qu’il ne reste plus une goûte de sang en lui et il la comprenait, il aurait envie de faire pareillement en cas contraire. Il s’agit la d’un véritable affront que de s’emparer des effets personnels d’une personne sans autorisation , de surcroît par un inconnu qui peut-être lui aurait voulu du mal. Elle entama donc sa deuxième phrase…


Je viens de pas très loin à vrai dire et l’on doit me chercher en ce moment même alors je vous conseillerais de poser gentiment mes affaires là ou elle était et de vous tirer vite d’ici ! Pour vous je ne serai qu’Akyna et je vous sommes de vous rappeler ce nom!



Le bel homme leva la tête des détails incrustant la lame pour poser son regard dans celui d’Akyna il était beaucoup plus près et pratiquement à même hauteur maintenant… de plus , ses soupçons c’étaient avérés vrai la jeune demoiselle avait des yeux sublimes il en était pratiquement désarçonné, le regard d’une démone sur un visage angélique. Elle était si près qu’il n’avait prit la peine de regarder son corps de déesse à travers l’eau calme de la rive… il était trop occupé à scruter son visage. Elle était ensorcelante … pour sûr. Kélian reprit momentanément ses esprits et déposa la lame de cette dernière au sol tranquillement sans geste brusque. Il lui adressa un sourire sincère avant de répliquer…

Pour répondre à votre première question envoûtante déesse, les terres de mon seigneur s’étendent la ou ses fidèles posent les pieds… Cet endroit lui appartient … ou je … il ne s’appelle pas Kélian de Dragonia et si cela ne vous conviens pas il faudra vous battre pour contester n’ayez crainte je vous laisserez des chances. … Son sourire s’accentua.

Deuxièmement ne voyez vous donc pas que je suis en situation de supériorité sur vous il me semble clair que l’impolitesse n’a pas sa place à cet instant … Je ne quitterai cet endroit qu’au moment ou j’en déciderai ainsi. Akyna ? Je ne vois pas en quel honneur je devrais retenir se nom si n’est qu’à vos beaux yeux. Prouver moi que je n’ai pas à faire à n’importe qui et je vous laisserez les terres ainsi que le respect de Kélian… Maintenant sortez de l’eau vous allez attraper froid …

Le chevalier se leva recula d’un pas posa le pied sous la lame et la projeta 1 mètre plus loin devant sa propriétaire il fit volte face et fit quelques pas en avant sans se pressé … il resta donc de dos attendant que la dame s’habille. Kélian n’était pas mal élevé tout de même … restant aux aguets ils attendaient qu’elle soit prête en espérant qu’elle ne fuirait pas comme une lâche sans honneur. Belle découverte…
Revenir en haut Aller en bas
Akyna La Rousse



Nombre de messages : 105
Classe : Guerrière
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Jeu 9 Juil 2009 - 9:54

L’homme déposa ses affaires sur le sol et semblait captivé par elle pendant qu’elle avançait dans l’eau en région plus calme, elle n’aimait pas la façon dont il la regardait et se croisa bien les bras en plaçant bien ses petites mains sur sa poitrine plus que généreuse. Il s’accroupit et examina la lame de l’épée d’Akyna, elle espérait qu’il ne comprendrait pas qui elle était réellement en voyant l’importance de cette arme qui avait une magnifique étui de cuir travaillé. Elle avait déballé ses phrases en lui répondant et retenant sa hargne pour ne pas sortir de l’eau toute nue et lui sauter à la gorge pour l’étrangler de ses propres mains, elle avait réussi à paraître calme et réfléchi. Il semblait la contempler ensuite, oubliant l’épée qu’il avait fait tournoyé entre ses doigts et pesé au par avant, il ne la quittait plus des yeux et elle le fixait toujours, non pas pour regarder si l’homme était beau ou charmant mais seulement pour suivre tous ses mouvements et guetter le bon moment et profiter d’un instant de son inattention pour surgir de l’eau et d’agir au plus vite pour s’en sortir. Il lui répondit d’une façon qu’elle ne pu lui rétorquer se qu’elle pensait immédiatement car il déblatérait trop vite et même qu’il se reprit sur une phrase, ce qui la tiqua sur un point et sema un doute sur ce qu’il prétendait être en réalité mais comme il continua de parler, affichant un sourire, l’accentuant ensuite et se releva, recula d’un pas posa le pied sous la lame et la projeta 1 mètre plus loin devant elle, il se retourna en lui tournant le dos et fit quelques pas en avant sans se pressé, attendant qu’elle se décide.

Akyna sorti rapidement de l’eau en faisant tout un remue-ménage sur la rive et sortant toute trempée, sa longue chevelure dégoulinant sur le sol et se jetant en premier lieu sur son épée en attrapant au passage que son chandail à grandes manches en le tenant sur elle et surveillant les moindre gestes du prétendu porte parole d’un seigneur de ces lieux. Enfila vite le vêtement qui lui arrivait à peine à la mi cuisses et reprenant son arme à deux mains ensuite pour la lever devant elle et positionnant ses pieds pour être prête à répliquer en cas d’attaque de la par du dit fidèle qui foulait le sol pour un dénommé Kélian. La guerrière à la crinière mouillée répondit sur un ton dur et direct.

- Cette endroit ne fait parti d’aucun royaume encore car il n’est pas à l’intérieur d’aucun muret comme tel et je vous ferai remarqué que j’étais présente la première et que la seigneurie du nom de Climberlande qui signifie; terres des chutes, est à peine quelque pas d’ici et que je représente également la seigneurie qui atteste comme étant acquéreur de ces chutes.

- Pour ce qui est de se battre pour défendre cette propriété, je n’ai point besoin que vous me laissez des chances car je sais utiliser mes armes et je n’ai pas peur de vous.

- Et vos belles paroles ou vôtre numéro de charme n’arriveront pas à me déconcentrer alors en garde!

Elle le tenait en joute, sa lame pointait en la direction de l’homme et elle gardait un visage dur et un air des plus sérieux même si elle était de très peut vêtu et pourrait risquer d’en dévoiler un peut plus en combattant sans limiter ses mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Kélian



Nombre de messages : 27
Age : 25
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Lun 13 Juil 2009 - 9:24

La jeune femme sortit de l’eau rapidement , le bruit de l’eau retombant à sa source avec fracas dérangea son ouïe fine. Il avait un sérieux mal de tête croissant et dérangeant, il devait l’avouer. Quelques secondes suffirent à la charmante demoiselle afin de s’habiller quelque peu et prendre sa lame. C’est au moment ou il entendit les paroles de cette dernière pourfendre le silence qu’il leva les yeux vers les cieux écoutant mot par mot ce qu’elle avait à dire.

- Cette endroit ne fait parti d’aucun royaume encore car il n’est pas à l’intérieur d’aucun muret comme tel et je vous ferai remarqué que j’étais présente la première et que la seigneurie du nom de Climberlande qui signifie; terres des chutes, est à peine quelque pas d’ici et que je représente également la seigneurie qui atteste comme étant acquéreur de ces chutes

- Pour ce qui est de se battre pour défendre cette propriété, je n’ai point besoin que vous me laissez des chances car je sais utiliser mes armes et je n’ai pas peur de vous.

- Et vos belles paroles ou vôtre numéro de charme n’arriveront pas à me déconcentrer alors en garde !


Pertinent , cela allait de soi mais il était un peu déconcentrer la douleur au crâne lui déchirait la colonne vertébrale ses mouvements en seraient affecté. Il baissa les yeux et fit volte face tournant sur son pied, il se retrouva face à la belle. Un sourire narquois naquit sur ses lèvres, il la dévorait du regard. Il ne voyait ses belles jambes efféminées qu’à la mi cuisse mais il devinait véritablement la silhouette d’une déesse, il la désirait intérieurement. Une envie qui le trahirait sans nul doute mais cela le divertissait grandement.

J’ai peine a croire qu’une chance ou deux ne vous aiderait pas au cours de se combat car je crois bien que mes compétences actuelles ne dépassent les vôtres. Ne voyez point de vantardise dans mes paroles mais je suis confiant en mes habilités … Prouver moi le contraire charmante créature et vous serez libérée de ma présence qui je crois ne vous déplaît pas totalement…

L’homme tira sa lame de son fourreau attachée à sa ceinture une épée qu’il tenait à une main il aurait possiblement moins de porté que la demoiselle mais il aurait plus de précision, de toute manière il était là pour jouer avec sa proie tel le chasseur qu’il était. Son torse musclé et son dos large bronzaient quelque peu sous le soleil d’été, une légère brise soufflait sur son visage transportant les gouttelettes d’eau minuscules provenant des chutes .


Le beau ténébreux charismatique s’avança avec précaution vers Akyna, son mal de tête était toujours présent mais l’adrénaline semblait l’estomper quelque peu. Kélian tenait sa lame fermement et adopta une position défensive il se dirigea vers la droite obligeant son adversaire à se diriger vers la gauche, il alternait la poussant vers l’endroit qu’il désirait … la forêt, non loin de là les arbres et bosquets étaient beaucoup plus prêt maintenant. Soudain … un pas en avant son bras se déplia vers son opposante très rapidement, s’entre choquant avec la lame de la demoiselle la riposte s’en suivit Kélian retirant sa lame vers lui évita de justesse en se penchant pivotant sur son pied afin de d’attaquer de nouveau mais la longue lame d’Akyna était déjà entre elle et lui. Cette demoiselle était doté d’une vitesse remarquable il devait l’avouer…Kélian recula de deux pas …


Je dois avouer que vous vous défendez bien ma belle mais ce n’était que les préliminaires … Prenez note que les chances sont toujours en jeu … Vous n’êtes pas à ma hauteur ses terres seront miennes j’en suis persuadé … Il lui adressa un clin d’oeil.

La suite n’en devenait que plus intéressante …
Revenir en haut Aller en bas
Akyna La Rousse



Nombre de messages : 105
Classe : Guerrière
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Jeu 16 Juil 2009 - 2:27

Le guerrier au torse nu semblait un peut déconcentré, il baissa son regard en la détaillant de la tête aux pieds et s’attardant sur la longueur de ses jolies jambes, il pivota sur un pied pour se retrouver en meilleur position face à la belle et lui déblatéra d’autres flatteries sur sa beauté.

- De la chance? Mais je n’ai que faire du jeu d’hasard, je sais manier une fine lame et m’en servir judicieusement mon cher!

- Me dépasse? Ne soyez pas si confiant de vous-même. Il faudra être vigilant et répondre à tous mes assauts pour prétendre être assez compétant pour rivaliser avec moi!

- Alors je n'aurais donc aucun mal à me débarrasser d'un vermisseau arrogant dans ton genre.

L’homme avait un teint halé, juste un peut bronzé, une petite bruine croisait les rayons du soleil tapant d’été et des gouttelettes perlaient sur le torse musclé du combattant arrogant. Une vue un peut troublante pour la jeune rouquine mais ne voulant être surprise par son élan, elle fixa ne fixa que ses yeux, lui lança un regard perçant d’un vert cristallin et contre attaqua en revers sur l’autre flan mais il recroisa rapidement sa lame à la sienne faisant un bruit
de grincement de fer. D’un grand geste le repoussa en libérant son épée croisée à celle de son assaillant mais il s’avança avec précaution. Il l’obligea par la suite à se diriger vers la droite en restant en défensive sur la droite et alternant ensuite de direction en se rapprochant tous deux vers la forêt, là où la végétation et quelques embûches de la nature pourraient nuire à une adversaire pieds nues. Avec l’avantage d’une lame plus longue et possédant une vitesse remarquable, la sauvageonne réussi à le faire reculer de deux pas.

- Ah oui ? Je me défends plutôt bien ? Je pourrais en dire autant, si cela ne serait du fait que j'ai déjà eu mieux que vous comme adversaire, alors ses terres ne serreront pas votre sang et vous allez devoir me passer sur le corps si vous en voulez les titres de propriété… Préféra ignorer son clin d’œil.

Il essayait de la déstabiliser avec ses moqueries, ils avaient croisé et décroisé leur lame à plusieurs reprises mais aucune blessure n’avait été affligée durant le combat, sauf quelques écorchures aux pieds de la jeune femme. Akyna eu assez d’espace de manœuvre pour réaliser un coup de maître en créant un désavantage qui pourrait égaler celui qu’elle du subir par choix de survie en rapidité de s’armer et se trouvant sans ses bottes pour se déplacer plus aisément durant cette interaction en visant l’acquisition des chutes et cascades du territoire. Elle fit un pas rapide et décidé droit devant et de sa fidèle et bien affilée épée, elle coupa la ceinture de l’homme, lui faisant tomber ses pantalons aux chevilles et la lionne à la crinière de feu le gratifia d’un sublime sourire en lui laissant un commentaire digne de ses propre moqueries.

- À vous de me montrer vos jambes maintenant!
Revenir en haut Aller en bas
Kélian



Nombre de messages : 27
Age : 25
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Jeu 16 Juil 2009 - 10:53

Ah oui? je me défend plutôt bien ? Je pourrais en dire tout autant, si cela ne serait du fait que j’ai déjà eu mieux que vous comme adversaire, alors ses terres ne seront pas votre sang et vous allez devoir me passer sur le corps si vous en voulez les titres de propriété !


Kélian sourit face aux paroles de la brave Akyna, elle avait l’étoffe d’une guerrière. Cependant un détail lui travailla l’imagination … un beau sourire mesquin se forma sur ses lèvres. Peu de temps pour les mots mais il préparait sa défense, la lame de son opposante s’abattit lourdement sur la sienne à maintes reprises persévérant il réussit à la repoussé vers la forêt inversant le sens de sa lame et combinant plusieurs mouvements gracieux et mortels … Les hommes de Dragonia avaient un style particulier de combat, leurs lames pointaient vers le bas … leurs épées étaient courtes mais particulièrement précises. Cette manœuvre déstabilisait l’ennemi habituellement et Akyna n’y échappa pas, elle du adopter un style de combat plus approprié œuvrant dans la défensive … Le bel homme se décida enfin à lui rétorquer se qu’il avait à dire entre deux souffle lorsqu’ils furent rendu entre les arbres et les arbustes, il aimait particulièrement se battre là ou il y avait quelques obstacles naturels.

Quel idéal choix de mots … si l’on s’en tient à la réplique originale, je devrais vous plaquez au sol et vous baiser sauvagement. Pardonner mon imagination fertile mais vous découvririez que vôtre adversaire sait manier l’épée. Qui plus est , qu’il sait apprécier les belles femmes dans votre genre et je crains fort que votre lame ne vous serait plus d’aucune utilité en ce cas précis... Ainsi donc je serais forcé de gagner par forfait belle Akyna. Mais ce n’est pas forcément se que vous vouliez dire j’imagine…


Kélian prit un air amusé avançant tranquillement vers la dame toujours en position d’attaque bras replié devant son torse prêt à entailler sa concurrente… Que pensait-elle de ses paroles, il n’aurait su le dire son regard restait de glace mais peut-être qu’au fond d’elle même, la réplique l’avait atteinte ? Un mystère qui resterait sans nul doute gravé à jamais dans les pensées de cette tigresse au regard envoûtant… Son mal de tête avait cesser, et avait été remplacé par une bonne sensation du à l’adrénaline coulant à présent dans ses veines il se sentait pratiquement invincible, chose qu’il savait improbable. D’un coup du revers, il projeta sa lame vers la gorge de sa belle sorcière qui de toute évidence avait prévu l’attaque car bloquant elle lui mis un coup de pied dans l’estomac malgré le fait qu’il bloqua la plus grand parti avec son deuxième bras il du reculé de 4 pas le souffle légèrement coupé. D’un coup majestueux elle pu ensuite lui taillader la ceinture et son pantalon glissa tranquillement sur ses cuisse musclé dévoilant des jambes d’homme également bronzée bien formées et entraînées… Son sexe n’était à présent caché que d’un pagne préférant cela à un caleçon traditionnel. Son regard baissa pendant quelques secondes et remonta très lentement posant ses yeux dans ceux de la jeune demoiselle alors qu’elle lui lançait la phrase suivante…

A vous de me montrez vos jambes maintenant ! Son sourire amusé s’accentua… et il répliqua doucement…

Inté..ressant…
La tournure des événements suit celle de mon imagination. J’en suis fort aise, peut-être que la deuxième étape serait de mise?


L’endroit était un peu plus feuillus … il marchait doucement tournant autour de la belle demoiselle… il passait derrière les arbres disparaissant un moment resurgissant l’instant d’après. Le chasseur en lui était bien présent, il sentait ses envies prendre le dessus … Sans attendre il changea de nouveau le sens de sa lame et s’élança à toute vitesse contre son opposante fracassant son épée contre celle de la belle avec une force inouïe, elle tint bon posant pied vers l’arrière de sorte à garder le ballant leurs lames vinrent se poser entre eux alors qu’elle usait de toutes ses forces pour repousser l’assaillant … dévié la lame aurait été dangereux pour l’un comme pour l’autre. Akyna céda sous la force de son adversaire et recula… Kélian profita de cet instant pour attaquer une seconde fois se précipitant sur sa proie, la rousse tenta une attaque directe désespérée mais elle ne réussis qu’à entailler légèrement son dos d’ou le sang se mit à perler instantanément il se rapprocha au point ou il se retrouvèrent corps à corps. Lâchant son épée et s’étant penché afin d’éviter d’être percer , il pu attrapé les cuisse douce et fermes de la jeune femme. L’attirant contre lui collant son corps au sien afin de l’empêcher de tout mouvement il la souleva de terre. Les jambes de la guerrière se retrouvaient de chaque côté du corps musclé de Kélian qui par la suite se projeta sol y plaquant comme prévu la rouquine pulpeuse.

...

Dominant, profitant de la situation il attrapa les mains de la belle et l’empêcha de se défendre et de bouger … À cet instant précis, Kélian perdit son esprit de combativité, si dame Akyna ne semblait pas heureuse d’avoir été maîtrisé de la sorte, il la comprenait totalement. Il posa son regard dans celui fuyant de la demoiselle, il lui adressa un sourire sincère et se pencha au dessus de sa tête. Il descendit progressivement vers le visage de la déesse déposant contre sa bouche un baiser des plus délicats caressant ses lèvres des siennes tendrement, leurs corps humides étaient en contact l’un l’autre, une sensation qu’il trouvait des plus agréables après un bon exercice physique. Il relâcha la pression sur les bras de la jeune demoiselle sentant une certaine réponse de la part de l’opposante dans ses baisers… stratagème qui sait ? Il profiterait simplement du moment …
Revenir en haut Aller en bas
Akyna La Rousse



Nombre de messages : 105
Classe : Guerrière
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Mer 22 Juil 2009 - 5:02

Elle qui désirait le désarçonner à son tour en créant un handicap de combat égale au sien en lui baissant son pantalon, fut bien déçue de voir un sourire se dessiner sur le visage du guerrier qui s’accentuent d’avantage et répliquant que la tournure lui plaisait au contraire et allait dans le sens de son imagination, usant d’une voix douce et même chaude, trop certain de lui-même et fonçant sur ce qu’il percevait comme une invitation intime et la désarmant sans trop de mal, même blessé il ne semblait en souffrir, elle avait réussi à le blesser au dos durant la bousculade, tel un renard sautant sur une poulette, il la désarma et la souleva de terre en la plaquant au sol profitant bien de se retrouver confortablement entre ses cuisses, elle se débattit comme elle le pouvait tel une sauvageonne en furie mais il lui attrapa les mains pour en faire sa captive et usant d’une douceur incompréhensive pour la rouquine, lui caressant les lèvres des siennes pour l’embrasser, elle fini par être docile le temps de trouver un moyen pour se libérer de son emprise vicieuse.

Akyna devait trouver une solution pour se déprendre de ce corps à corps trop intime qui réussissait à la troubler, devant s’avouer à elle-même que l’homme avait une belle apparence physique et une force impressionnante mais son air trop sûr et utilisant un ton doux et agaçant juste pour la rendre instable et la dominer et gagner le combat, chose qu’elle n’accepterait pas car elle tenait vraiment à détenir l’acte de propriété des chutes et des alentours. Ne voulant lui céder totalement et usant d’un moment tendre qu’il croyait avoir réussi à obtenir, la belle flamboyante répondit aux baisées qui se succédèrent et comme il relâcha son étreinte sur elle en lui libérant les mains, elle se débattu à nouveau, lui griffant le dos et serrant bien fort ses cuisse de chaque côté de l’homme usant de sa grande force de guerrière, le renversa à son tour plaqué au sol et le montant bien assise sur lui et le martelant de coups avec ses poings et hurlant.

Non mais pour quelle genre de femme me prenez-vous? Je ne suis pas de ces créatures que l’on allonge pour prendre du plaisir juste par ce que monsieur en a envi!

La belle fulminait de rage et débitait tout ce qu’elle aurait aimé lui faire si elle aurais pu mais la colère fait souvent dire des choses qui pourraient être différent des pensées réels dans tout autres circonstances.

Vous avez une sacrée chance que mon petit couteau habituellement attaché à ma jambe soit restée avec le reste de mes vêtements sur la rive si non je vous aurais fait la cravate russe, juste un petit trou à la gorge juste là et en sortir vôtre vilaine langue de ma petite lame et la tirer juste qu’ici.

Elle gesticulait rapidement et dessinait de son index sur la gorge du jeune arrogant, oubliant qu’elle ne portait que son gilet et rien de plus et étant toujours montée sur le mâle qui semblait bien s’en amuser au lieu de craindre la tigresse rousse.
Revenir en haut Aller en bas
Kélian



Nombre de messages : 27
Age : 25
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Lun 27 Juil 2009 - 8:10

Au moment ou la pression exercé sur les poignets d’Akyna cessa, cette dernière démontra tout son caractère telle une furie. Le dos de Kélian rougissait et des marques apparaissaient sous chaque griffures de plus le sang ruisselait sur sa peau du à la blessure infligé en combat. Il sentit également les jambe puissante de son opposante se serré autour de sa taille lui procurant une bonne sensation mais c’était une impression traître, il fut projeté sur le côté et la belle l’enfourcha à califourchon tel un vulgaire étalon. La blessure dans son dos au contact du sol se fit sentir désagréablement s’élança dans sa colonne vertébrale et le fit souffrir atrocement mais il saurait faire abstraction du mal pour le moment… La petite furie rousse se mit à hurler telle une folle hystérique en lui donnant des coups bien placés qu’il tentait d’évité et de bloquer à l’aide de ses avants bras. A bien le vouloir il aurait très certainement pu se déprendre mais il n’en avait pas réellement envie pour l’instant, il devait se l’avouer.

Non mais pour qu’elle genre de femme me prenez vous ? Je ne suis pas de ces créatures que l’on allonge pour prendre du plaisir juste par ce que monsieur en a envie !

Ah non ? Dit-il tout souriant … avant que la belle ne continue ses dires …

Vous avez une sacrée chance que mon petit couteau habituellement attaché a ma jambe soit resté avec le reste de mes vêtements sur la rive sinon je vous aurais fait la cravate russe, juste un petit trou à la gorge juste là et en sortir vôtre vilaine langue de ma petite lame et la tirer jusqu’ici.

La belle gesticulait accompagnant ses menaces lui montrant l’endroit ou elle pratiquerait l’incision si elle en avait eu la possibilité. Kélian adressa un sourire à la demoiselle, un sourire amusé penchant la tête vers l’arrière il se mit à rire doucement. Il reposa son regard dans celui d’Akyna et prit la parole …

Extraire ma langue de ma gorge et m’empêcher ainsi de m’en servir contre vous ? Voilà un crime qui ne devrait jamais être commit si vous désirez connaître le réel sens du mot plaisir.


Le jeune homme lui adressa un mesquin petit clin d’œil sentant les cuisses bien fermes de la belle se serrés un peu plus sur lui un peu comme pour lui faire comprendre qu’elle avait le dessus et qu’il ne devait pas jouer au plus malin avec elle … Elle savait dominé, cela se voyait , cependant elle semblait oublier qu’elle était nue sur son corps et que seul son pagne séparait leurs sexes. L’homme était attentif au langage corporel et se délectait de cette chaleur que la demoiselle émettait abondamment, son sang, semblait bouillir en elle. Ses yeux étaient fixé aux siens soutenant son regard de reine qu’elle avait certainement exercé depuis plusieurs années … Nôtre bel héros ne s’imaginait nul part ailleurs qu’entre les cuisses de cette charmante créature pour l’instant. Peu à peu l’envie de l’avoir sienne, grandissait dans son esprit il avait même peur d’en tomber amoureux tout doucement. Mais tout de même cela était une émotion normal, car qu’elle femme ! Une belle rousse comme ça il ne s’en faisait pas deux … qui plus est , du même rang social que lui c’était une véritable aubaine.

Vous êtes la plus belle femme qu’il m’ait été donné la chance de voir dans ma vie.

Son regard s’accentua et il tenta de s’approcher de la belle afin d’en tirer quelques baisers enflammés et passionnels … mais tel ne fut pas le cas elle le plaqua violemment au sol afin de ne pas se laisser tenter ce disait t-il … Cependant il ne pu contenir se dont la nature lui avait fait cadeau, son épée se dressa et vint caresser la belle qui pouvait dès à présent sentir une forte résistance ici bas. Le bel adonis se permit de bouger légèrement afin d’accentuer les effets qu’il espérait faire subir à la déesse Akyna. Un sourire mielleux se posa sur son visage avant qu’il ne tente une fois de plus de se relever afin d’embrasser la belle. Il fut plaqué , une fois de plus avec force mais il savait qu’elle ne tiendrait pas bien longtemps il la sentait fondre peu à peu. Ses mains glissèrent le long de son corps et vinrent caressés ses jambes délicatement sans brusquer les choses … Il faisait preuve de patience et d’une détermination sans pareil. La demoiselle semblait baisser la garde et se laisser aller aux bons traitements du chevalier servant. Au moment ou il croyait le plus propice, il réessaya pour la troisième fois …
Revenir en haut Aller en bas
Akyna La Rousse



Nombre de messages : 105
Classe : Guerrière
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Ven 31 Juil 2009 - 23:11

Elle gardait le contrôle sur lui et le repoussait au sol à chaque une de ses tentatives pour l’embrasser, il ne semblait vouloir résister à sa domination au contraire la situation semblait l’amuser à voir ses sourires mielleux et ses clin d’oeils faciles. Comme elle fronçait les sourcil pour se montré féroce à ses tentatives de rapprochement, elle changea d’expression quand elle senti une forme s’ériger entre elle et lui, elle en fut troublée sur le coup et lui comme il tentait le tout pour le tout pour la conquérir de belles paroles et de douces caresses longeant ses cuisses, elle se crispa et le repoussant violement une autre fois encore comme il s’attendait à un baisé… Et puis non! Elle l’agrippa par le cou et l’embrassa de façon torride pour garder le contrôle et s’assurer de le dérouter totalement comme il semblait avoué attirance pour elle et un faible pour la femme qu’elle est. Arrêta net de l’embrasser et se redressa en un éclaire pour rebondir sur ses pieds nues et en quelques enjambés retrouver son épée dans les haute herbes et revenir juste devant Kélia en lui pointant juste là où il fallait pour le menacer de sa fine lame bien affûtée et de lui dire ses intentions d’une voix bien décidée tout en lui offrant le sourire sublime de sa belle victoire anticipée.

- Sachez que mon plaisir je sais comment l’obtenir et que ce n’est pas une langue de vipère qui me manquera pour cela!

- Je ne sais pas si vous avez eu la chance de rencontrer bien des femmes dans vôtre vie mais je n’ai que faire de vos comparaisons avec celles-ci!

Akyna promena très délicatement la pointe de sa douce compagne d’arme sur la forme dressée sous l’étoffe qui servait de dessous masculin au bel âtre et sourie en voyant qu’il ne semblait pas effrayé par elle.

- De toute façon, je n’aime pas mélanger le plaisir et les affaires sérieuses comme celle qui nous a fait commencer ce combat.

La belle n’était pas pour lui dire qu’au contraire elle avait adoré se battre contre lui de cette façon des plus inusitée et ni qu’elle le trouvait séduisant bien que trop sûr de lui et légèrement trop arrogant et surtout pas qu’il avait un sublime corps musclé et un teint basané à faire rêver et encore moins qu’elle avait aimé l’embrasser. Elle se mordilla la lèvre inférieure sur ses pensées pour se punir d’y avoir même songé ou arrêté un très court moment et se voulant plus menaçante, elle se donna un air plus dur et une voix plus sévère pour négocier la fin de cet affrontement en piquant un peut le tissu pour lui faire réaliser la situation.

- Ces terres m’appartiennent et ces chutes font partie intégrante de ce royaume appelé; "Climberlande" ou "Le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes d'eaux" et rien ne me les enlèvera et ni personne d’ailleurs!

- Alors soit je vous désarme totalement…

Elle dirigea son regard vers le désastre qu’elle pourrait faire de sa lame tout en jouant à tirer un peut sur l’étoffe piqué et lui faisant une grimace coquine et se retenant de trop en rire. Puis lui fit sa proposition finale qui semblait la plus raisonnable pour l’homme en mauvaise posture.

- Ou vous acceptez la défaite et je reste la propriétaire victorieuse. À vous de choisir bel âtre!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Mar 8 Sep 2009 - 19:06

Et bien et bien, je vois qu'on s'amuse par ici.

Les mots, secs et tranchants, avaient été prononcés par une voix amusée, gutturale et si grave et si profonde qu'elle semblait avoir surgie des abysses. L’origine de l’interpellation se trouvait au dessus têtes, sur un rocher, où convergèrent les regards. Là, se tenait l'inconnu qui avait osé, adossé qu'il était à la paroi de la pierre brute cotoyant la chute d'eau, les bras croisés, les yeux fixés sur la scène qui se déroulait splendidement. Un orque ! Immense, épais, sombre comme la nuit. Malgré la ferveur et la trompeuse gaité de ses propos, il demeurait impassible, nul joie ne venant combler son visage figé dans l'insensible contemplation. L'insouciance ne l'effleurait, seuls brûlaient dans ses yeux froids les flammes d'une ardeur incandescente ou se reflètaient l'apparence d'une dame dévêtue et les intentions malsaines d'un jeune mâle en mal d'amour.

Dis donc z'en faîtes du bruit, aucun respect pour ceux qui dorment à ciel ouvert ! Ses yeux gris nuancés d'une couleur fauve agressive irradiaient d'un feu que seuls ses expressions froides et calculatrices venaient à démentir.
Des yeux d'une agressivité extraordinaire qui échappaient à sa posture particulièrement serein et calme, son corps tantrobuste que svelte, étant parsemé de cicatrices qui faisaient preuve de l'expérience irréfutable durement acquise au combat. Solennel, l'inconnu abandonnait sa chevelure grisâtre en bataille, evanescente sur sa peau sombre et nâcre au gré du vent; ses traits féroces et farouches, insensibles à ses attouchements, aux frémissements de ses murmures. Il traînait avec lui sa funeste et luminescente aura empêtrée dans les vapes ténébreuses de son manteau sillonnant les flancs de la chute d'eau.

L'orque plongea ses prunelles d'acier dans ceux de la femêlle à la crinière plus famboyante qu'un été brûlant, puis sur le jeune mâle , et revint à la femelle avec minution, sereinement, étudiant plus sérieusement la situation.


Juché sur le rocher, un pied devant l'autre, il les dominait de haut, penché vers l'avant. Botté de cuir noir, culotté de lainages noir, ganté de taupes noir, il portait une délicate et souple cottes de mailles noir qui miroitait doucement par dessus de coquets entre lacs de laine noir. Le clou de sa gloire était sans conteste ses pelisses en fourures brunes aussi moelleuses et douces que de la soie, et qui entouraient ses larges épaules musclées et son ventre et qui avaient pour forme une face de minotaure. Les poignets cernés de bracelets de fer et d'azur venaient parfaire l'harmonieux mélange de démonstration de noblesse et de force. A sa hanche trônait une immense hache, plus noire que la nuit. Elle possédait là une beauté singulière, froide et inquiétante, alors que sous l'éclat du soleil apparait son secret, le grain profond de l'acier qui révéle dans toute sa splendeur sa profondeur et son redoutable tranchant.

On savait peu de choses sur cet inconnu. Il était là et il ne se l'expliquait. Son heure qu'il savait d'insctinct approcher d'une remarquable célérité, fit qu'il se décide à prendre les dispositions qui s'imposaient. La confiance peu à peu l'engloutissait, déjà qu'il était noyé dans l'assurance de parvenir à ses fins alors qu'aujourd'hui marquait pour lui le début d'une nouvelle manche, ouvrant à de nouvelles portes qui amèneraient à de nouveaux horizons inexplorées. Mais cette femme et cet homme qui avaient interrompu son sommeil, se pouvaient t-ils qu'ils s'apparente là une étape de sa destinée ? Qu'ils puissent y jouer un rôle ? Son attention se reporta sur le jeune humain qu'il jaugeait avec un certain mépris.

 
Hey morveux, c'est comme ça que tu te comporte avec les femelles ? Serait-ce là le suivi du crédo des preux chevaliers humains si forts et si jaloux de leur précieux honneur à préserver ? cracha t-il avec amusement, l'oeil brillant à son adresse alors qu'il trouvait toujours sans pantalon et menacé de la pointe de l'épée de son adversaire redoutable. Et vous vous prétendez supérieurs et plus civilisés que nous autres, orques ? Quelle arrogance. Les muscles sous sa peau sombre jouèrent sur le visage, et un sourire menaçant prit forme aux coins de ses lèvres, tandis qu'il pointait du doigt l' entre-jambe en question. Si j'étais toi, je prendrai garde à mes élancements avec cette lionne en furie, c'est qu'elle pourrait te séparer de cet objet indispensable dont tu auras sans doute besoin si tu souhaites lancer tes prochains assauts sur des femelles moins à même de se défendre.
Comme une vipère se glissait insidieusement dans le nid de l' oiseau, l'orque s'élança et sauta du rocher et dérive sur l'eau convolant aux côtés des deux humains, assumant véritablement la confiance d'un chasseur sur son territoire, piétinant aux milieu des bêtes hostiles . Il déambula jusqu'à eux, s'approcha à pas nonchalant et se reput de la situation acablante pour le jeune mâle humain.

J'ai tout suivi. La belle t'as posé une question et tu n'y réponds guère. Je crache sur ta sottise et sur ta face de fange.


Et il lui décocha son plus violent crochet à la machoîre, comme le geste le plus naturel qu'il soit. * Waarg ! *

Il se massa le coude avec ravissement. Quel bien fou que de cogner, fracasser ! Et l'orque se perdit dans un rire gutturale irrépréssible avant de s'en retourner vers la femêlle qui l'observait, peut être méfiante. Il ne savait, l'effrayer n'était certainement pas son but. Elle semblait fort attrayante pour sa race, et peut être l'orque comprenait-il un peu plus les sentiments irréffrénables du mâle.


Femme, cet avorton ne mérite plus de t' apercevoir ainsi, rhabilles toi. J'ai pu observé tes talents guerriers et je me serai fort gardé d'agir, persuadé de ta supériorité à l'épée si je n'étais pas tant pressé par d'autres vents.

Bran'dor, c'est mon nom ! Aussi insignifiant aujourd'hui qu'il te transportera de curiosité dans un futur proche. On ne me connait pas, on m'aperçoit seulement ! Mais bientôt ça changera. Seul, errant, j'ai traversé monts et marais pour me retrouver empêtré dans cette contrée.

Je me suis égaré, j'ai besoin de ton aide femme.


Hrp : Akyna tu peux mettre tes images en spoiler stp, ça déforme la page en fait !


Dernière édition par Bran'dor le Dim 18 Oct 2009 - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yoru Lyaw



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Lun 14 Sep 2009 - 23:58

Après avoir réanimé un oisillons mort pour lui demander le chemin vers la ville la plus proche,
Yoru se retrouva a marcher sur une route plus ou moin dalée, regardant le ciel sous
son chapeau d'asie doublé de son voile sur le visage, laissant plané un étrange mystère
sur cette personne, pouvant penser vouloir cacher son identité...
C'est sa tenue plus que provoquante qui casse cette idée de mystère, pas difficile

de remarquer que Yoru était une femme, mais ne voir que ses yeux au niveau
du visage semblait lui donne une impression de sécurité, cachant ses émotions
ou pire? Après tout avec les nécromancien on peux s'attendre au pire.

Du genre curieuse, Yoru avait entendu du bruit, enfin un bruit plus interessant que les autres

et s'y était dirigée, se fichant pas mal de rentrer dans des maisons, s'incruster n'étais pas
un problème pour elle alors sa curiosité la menait par le bout du nez !
Au départ elle ne savait pas vraiment où aller et sa décision c'était portée sur cette ville...
après tout le titre était plutôt sympatique, et les voiles elle aimait bien sa, les chutes d'eau moins

mais on ne peux pas tout avoir non plus.

Apercevant un géant et une jeune femme qui semblerait il venait de se faire aider par le géant,

la nécromencienne s'approcha a leur hauteur, restant immobile sans parler, écoutant simplement
les mains dans le dos, un peu comme une petite fille qui ne s'imagine pas attirer l'attention sur elle
juste parce qu'elle ne parle pas ...
La hanche penchée d'un côté, la poitrine bombée par sa position, elle dévisageait non méchament

les deux individus, peut être allait elle apprendre des choses sur les coutumes locale?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Mar 15 Sep 2009 - 20:57

La chute d'eau dans laquelle ils voguaient tranquillement continuait de décrire des petites courbes, indifférentes à leur sorts, le paysage dénudé disparaissant peu à peu alentour alors qu'à l'horizon le soleil entamait sa descente dans les nimbes de l'obscurité.

Le zéphyr soufflait à l'extérieur. L'accoutrement de l'Orque dansait, son armure cliquetait. Quelques copeaux de fer s'échouèrent sur le sol. La légère brise s'infiltra furtivement contre les peau échauffés des deux protagonistes et balayait quelques grains de poussières sur son passage. Bran' tandis qu'il posait sa question s'avança vers la femêlle... Ses pas étaient lourds, puissants et nonchalants. A chaque foulée, l'on percevait le rugissement effroyable des pièces de son armure, faisant la preuve de leur férocité et de leur hargne. Sa hache se balançait ainsi de gauche à droite sur un rythme régulier au fur et à mesure de sa marche dominatrice, entraînante.

La créature dénudée à la chevelure flamboyante, il n'était plus qu'à un souffle d'elle, les yeux la toisant sans aménité mais aussi sans hostilité. De sa main droite gantée de noir, attendant sa réponse, il l'invita d'un geste ample à s'habiller et au même moment il perçut une tierce présence derrière lui, un autre élément pertubateur, autre que lui. Bran', quitta la belle d'été rougeoyant des yeux et se retourna lentement, très lentement, posant son regard insensible sur l'étranger.

Une humaine, une femelle, une autre, son visage à moitié dissimulé. D'un sourire entendu, il se dit que ces terres semblaient décidément en regorger et pas des moins intéressante. Avait-elle un lien quelconque avec les deux autres ? Au vu de son approche discrète, ce n'était pas improbable. Celle-ci comme surgie de nulle part, si proche d'eux et manifestement désireuse de se mêler à eux, n'avait prononcé aucun mots, ni même cru bon de faire entendre sa voix ou volonté.


Mouarf, jolies mirettes, femme, belle approche, belle créature en effet ! commença en guise de présensation Bran'dor, une main nonchalamment posée sur sa hache, toisant l'humaine de haut et la dominant de son entier. Nul doute, tu sais danser. Féline pirouette et étrange apparition que la tienne, tiens ! Un éclair de malice échappa à ses yeux lorsqu'il poursuivit d'un ton particulièrement calme, baisant les yeux sur son poing gantée qui se refermait lentement comme s'il y prêtait vraiment attention.

Mais jamais rumeur nocive et cependant salutaire n'est-elle venue à tes petites oreilles, femme, quant au péril à jaillir aux côtés d'un orque sans déclarer ses intentions ? Il avait clamé cela comme s'il se présentait tranquillement, tandis que son regard se fixait à nouveau sur l'humaine, de façon insistante cette fois. Pauvre petite chose, si je m'y trompais, je penserai que par ce silence évoquateur, ce regard insistant, cette approche et cette posture, tu me provoquais en duel.


Dernière édition par Bran'dor le Dim 18 Oct 2009 - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yoru Lyaw



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Mer 16 Sep 2009 - 17:30

Yoru releva lentement les yeux vers l'orque qui se retournait sur elle,
ses paroles semblairent l'amuser plus que l'effrayé, un grand machin comme
sa parler, non pas comme un idiot, mais plutôt comme quelqu'un qui
cherchait ses mots, sans doute pour se faire croire plus grand de personne.
Il lui explica, non sans utiliser des mots profond, le pourquoi du comment
il aurait pu ne pas apprécier son apparition soudain et discrète !

Yoru, s'inclinant doucement, comme pour saluer un prince, prit le temp de se relever

le toisant alors de la tête au pied par la même occasion, avant de se présenter.

"Yoru Lyaw servante de la mort, mais maîtresse des défunts"

Elle regarda alors la jeune femme avec qui discutait l'orque et ajouta sur un ton ironique
bien connu de la plus part des nécromencien

"ou presque tout les défunts"

Non seulement elle était curieuse, tête en l'air mais surtout elle adorait tout se qui
brille, fixant l'énorme hache de l'orque elle plissa les yeux et lui tourna autour trop agilement

"c'est une jolie hache... elle brille beaucoup... elle doit valoir beaucoup d'argent"

Lui tournant le dos soudainement, semblant réfléchir, a oui elle est aussi lunatique
a ses temps perdu...
Yoru se pencha en avant, moulant ses formes arrière généreuse, pour apprécier la vue

d'une fleur péniblement poussée a terre et totalement déséchée.

"La mort est si poétique..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Mer 16 Sep 2009 - 20:36

Bran'dor sans sourciller se perdit dans la contemplation de cette étrange créature ô combien énigmatique, dans ses paroles et son comportement tandis qu'elle discertait d'une voix lointaine, son regard amusé cependant fixé sur le sien. L'insolente femêlle, si menue à côté de son épaisseur, dont il pouvait arracher la tête d'un seul poing, n'avait pourtant pas manqué de le toiser de bas en haut, comme on inspecte l'un de ses misérables esclaves en bonne et du forme. Mais elle s'était incliné à son égard, qu'il prit volontiers pour une marque de déférence même si ce n'était pas le cas, et elle se présenta enfin.

"Yoru Lyaw servante de la mort, mais maîtresse des défunts"


Une nécromancienne, ainsi s'expliquait cette ludicité, cette excentricité qui émanaient très fortement d'elle. Puis comme si le monde lui appartenait, sans aucune crainte, elle s'était approché de lui d'une marche conquérante, et comme une abeille lui tourna autour d'une surprenante agilité. Bran' croisant les bras, et sa curiosité attisé, ne fit pas un geste tandis qu'elle semblait s'intéresser à sa hache. Elle poursuivait, comme ailleurs, son esprit, partagée dans d'obscures pensées qu'elle seules pouvaient comprendre ou deviner.

Et cerise sur le gâteau, elle se détourna de lui, et se pencha, démontrant les courbures de son corps avisé de dos, sur une fleur désséchée, agrémentée d'une remarque aussi morbide que l'on attendrait d'une nécromancienne. Elle se tenait là, simplement, paraissant l'avoir déjà oublié, regrettable erreur.

Bran'dor, avec un large sourire reprit finalement sa marche dans l'arène qu'était devenue la chute d'eau, éperdu dans le désert d’ambre aux chatoiements vermeils, et agrippa par derrière la créature qui s'était détourné de lui. Ses yeux gris d'acier étincelèrent et sa voix si doucereuse et dangereusement murmurante, perça son âme et le silence rompu en même temps. Ses lèvres atteignirent ses oreilles et vinrent sussurer :


Deuxième rumeur effrayante femme. On dit qu'il est fortement déconseillé de tourner le dos à un orque tant qu'il n'a pas ouvertement baissé la garde. Foutue nécro, cotoyant chaque jour la mort, vous en oubliez votre nature si vivante, si vulnérable et les bases élémentaires de survie.
Bran' laissa planer un silence menaçant, puis s'écarta finalement de quelques pas de l'humaine, rassuré, afin de la dévisager plus amplement.

Puis sinistre, il succomba à l'hilarité froide et discordante.

Hahahaha ! Quelle désinvolture. Non tu ne me crains pas, je le vois bien. Trop inconsciente pour ça. Hun ! Une nécro ! Vl'a une rencontre intéressante.

Son regard curieux s'élèva soudain, le regard nâcre croisant à nouveau ceux de la sorcière. Il affectionnait sans plus hésiter un air détendu désormais, et il poursuivait plus sereinement maintenant, découvrant sa hache sur son dos et la faisant miroiter sous la lumière rougeoyante du couchant.

Elle te plaît ma hache hein ? A moi aussi Yoru Lyaw, Reine des mortes, esclave de la Faucheuse noire. Elle vaut son pesant d'or et n'est certainement pas constitué pour les crevettes dans ton genre.

Ah ça qu'elle est jolie, surtout quand elle s'écrase sur la tête d'insectes qui se croient plus haut que leur fange, et quand le sang lentement s'écoule à ses tranchants.

Donner la mort est bien plus poétique Yoru. Bran'dor telle est mon nom. Réponds moi à présent, que fais-tu par ici ?


Dernière édition par Bran'dor le Dim 18 Oct 2009 - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yoru Lyaw



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Mer 16 Sep 2009 - 21:54

Elle se laissa attraper, tournant doucement la tête vers lui pour l'écouter,
il n'avait pas tord, pourquoi le contre dire ou l'interrompre, une fois lachée
elle leui fit a nouveau face et s'approcha doucement.

"Ne craingne la mort que ceux qui on des choses a se repprocher !
Vous avez l'air futé pour un orque, et même vous ne pourriez en rien
vous amusez en attaquant n'importe comment n'importe quel être,
n'est il pas vrai que vous, comme beaucoup d'autre préféré tuez un
adversaire digne de se non que de finir un combat en quelques seconde
par sournoiserie dans le dos?"

Elle disparut dérrière lui et grimpa sur son dos sans qu'il puisse l'en empêcher,
assise sur son épaule elle scruta l'horizon

"Vous avez une belle vue d'ici, mais niveau discrètion pas simple d'espionner"

Lui tapottant gentillement le haut de la tête, croisant les jambes et s'étira doucement
prenant appuie sur la tête de l'orque il se retrouva presque avec l'un de ses seins dans
l'oeil...

"J'avais mal au pied, fort comme vous êtes ce n'est pas mon poid de mouche qui devrait
vous déranger, j'ai quelque pièce sur moi en dédomagement de votre service"

Plutôt bien installée, c'est vrai qu'a cotoyé la mort elle n'en avait plus vraiment peur

"en faite vous vous trompé sur quelque chose, ce n'est pas que je n'ai pas peur de mourir
c'est que je ne regrette rien de ma vie, et sachant se qu'il se trouve après la mort...
si sa dois arrivé sa arrivera, et si c'est par quelqu'un de puissant, c'est encore mieux"
Revenir en haut Aller en bas
Akyna La Rousse



Nombre de messages : 105
Classe : Guerrière
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Jeu 17 Sep 2009 - 3:28

Comme Kélian allait lui répliquer avec un grand sourire son choix, une voix de par les chutes d’eau s’imposa à dite conversation, la voix se rapprocha d’eux tout en donnant son opinion sur la scène dont il fut le seul spectateur, crachant, rabaissant et critiquant celui qui devait être un combattant de la chevalerie à sa diction bien posé et ensuite quelque remarques sexiste avec peut-être bien ce qui pouvait passer pour un compliment sur la jeune guerrière sauvageonne.

La voix était rock et venait d’au-dessus de leur tête, une pointe d’amusement pouvait être décelée, Akyna se retourna pour voir un immense colosse s’approcher, l’Orque plongea ses prunelles d’acier dans ceux couleur vert émeraude de la belle, elle fronça ses sourcils comme pour soutenir ce regard défiant la tigresse pour sûrement voir ce qu’elle a au ventre. Et bien même à demi vêtu, elle ne se laisserait pas s’en faire imposer ou se faire intimider de par la grand masculinité de l’homme qui la dominait de plus de presque sa grandeur et demi et elle se disait que si elle avait réussi à battre et prendre avantage sur le jeune homme un peut trop fringant, elle arriverait bien à en faire autant contre lui. Elle recula d’un pas tout en gardant sa garde et tenant bien pointé devant sa fidèle épée, l’homme dur et froid, jouant des ses muscles faciaux pour faire peur sans doute, il s’imposa à la cause de la demoiselle qui ne semblait pas vraiment en détresse et décocha un crochet fulgurant au visage du déculotté encore allongé au sol. Mais qu’est-ce cette façon de frapper un pauvre amoureux déjà à terre? Mais que voulait-il prouver ce Colosse? La lionne grimaça en voyant le pauvre chevalier K.O. et marqué au visage.

- Mais je dominais très bien mon adversaire! Pourquoi vous interposer ainsi à ma cause qui plus est? Et vous êtes qui d’abords?

Comme il semblait de son côté, elle se bougea vite à saisir ses affaires et de trouver un buisson pour aller s’y rhabiller convenablement du haut en bas et bien se chausser et s’armer puis en ressorti tout aussi rapidement tendis qu’il poursuivait son discourt de première rencontre comme s’il se croyait chez lui ou en un lieux social.

- Bran'dor, c'est mon nom ! Aussi insignifiant aujourd'hui qu'il te transportera de curiosité dans un futur proche. On ne me connaît pas, on m'aperçoit seulement ! Mais bientôt ça changera. Seul, errant, j'ai traversé monts et marais pour me retrouver empêtré dans cette contrée.

- Je me suis égaré, j'ai besoin de ton aide femme.


Akyna fut étonnée de sa présentation un peut trop imposante comme de sa prestance physique mais surtout de par sa demande à l’aide pour le guider et lui tracer la suite de sa route sur ses terres.

- Je suis Akyna La Rousse, seigneur de ces lieux, nouvellement installée et ne connaissant que ces chutes et le village tout juste reprit depuis peut de par moi et mes hommes et ils doivent être à ma recherche en ce moment même.

Une seconde présence s’incrusta dans ce qui devait être qu’une aventure pour deux combattants se défiant pour emporter les lieux ici même convoités, elle gardait le silence mais avança vers eux gracieusement et laissant découvrir qu’elle était de nature féminine, le géant semblait apprécier la vu, une réaction typiquement primaire pour un mâle de son espèce. Il déblatéra des remarques tout aussi sédentaires et dégoûta La Rousse immédiatement. Elle préféra ne rien dire pour ne point passer pour une jalouse de cette soudaine abandon pour porter attention à une autre puis elle ajusta son armure à son corps et siffla sa monture restés plus loin depuis son arrivée aux pieds des chutes à la rive du court d’eau qu’elle avait suivit de par son village. Un bel étalon galopant à toute allure arriva et elle y grimpa pour mieux dominer de haut l’homme devenu trop distrait. La petite semblait se déplacer tout en répliquant non calament et bourdonnant tout autour de l’Orque comme pour le rendre fou de sa présence en toute innocence. La guerrière hocha de la tête en négation, n’en revenant pas en voyant la situation et pris les raines de sa monture en serrant des cuisse pour l’immobiliser car la nervosité se faisait sentir en la bête.

Il avait succombé trop facilement et l’avait agrippé comme elle se penchait pour lui offrir une superbe vu de son arrière train, geste des plus vulgaire autant pour l’humaine que pour le mâle en rut, lui chuchotant un truc incompréhensif pour la rouquine juché du haut de son cheval et tel un paon, il dégaina sa hache et gesticulant dans les air et la faisant miroiter pour épater la galerie féminine. C’est la petite qui semblait bien avoir le dessus sur le géant, elle y grimpa tel une montagne à escalader et la cajolant tel une bête domestiqué et le soûlant de douces murmures en sollicitant ses services pour la transporter tel une simple monture, quel sottise ou ironie et la belle éclata de rire au final et rétorqua qu’elle n’avait de temps à perdre avec eux.

- Ha ha ha!

- Je vois effectivement qu’un rien vous donne l’air perdu cher Messire [b]Bran'dor, je vois également que vous avez trouvé une compagne qui saura être vôtre paire de yeux supplémentaire pour voir au loin et guider vôtre route.

Elle désigna du regard le pauvre Kélian allongé sur le sol encore.

- Je vous fais cadeau du corps endormi du bel au bois dormant marqué de vos phalanges au visage car je ne pourrais m’en embarrasser durant ma route mais si son sort vous tien un tantinet à cœur, si vous en possédez un bien sûr, sa monture est derrière attaché à un tronc d’arbre, vous pourriez le placer dessus et laisser sa bête le ramener au bercail.

Elle se tenait fièrement bien droite de sur son bel étalon qui piétinait sur place attendant le signal de départ de sa cavalière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Jeu 17 Sep 2009 - 6:17

Les yeux de l'orque étincelèrent devant la fine remarque de la créature. De plus en plus intéressant. Directe, sans frioritures, et futée. Quoi demander de plus quand on savait les humains si ennuyeux avec leur principes matérielles et hableur. Gonflé d'orgueil, Bran' bomba le torse et lui répondit.

Yoru Lyaw, ta réfléxion est foutrement judiceuse. Nous autres orques avons mépris pour ceux abbattant inutilement des proies sans défenses ou faisant preuve de sournoiseries en vu d'un combat personnel. Mais saches qu'à la guerre nous pensons différemment.


Puis sans mots dire, et avant qu'il ne puisse vraiment réagir et de cette même agilité, elle le contourna et grimpa sur son dos. Bran'dor se demandait ce qui se passait encore par la tête de cette ludique nécromancienne si étrange et si différente du comun des mortels. Son corps s'était mué au sien, exploré de subtiles caresse.

Elle avait justifié un mal de pied, peu lui importait la raison, son audace, son esprit créatif et rapide avait su le faire sourire. Et croisant les jambes autour de lui, elle lui expliqua sereinement son raisonnement de nécromancien. Bran' abruptement ramena les cuisses de celle-ci autour de ses reins emplies de puissance puis il éclata de rire, irrépréssible, puissant et profond.

Je n'ai cure de ta foutue bourse Yoru. Si j'en ai besoin, rassures toi, je te dépouillerai comme on le ferait de ses victimes mortes gwahaha.

J'accepte ta requête, mais saches que si tu m'agaces par de la diligence sentimentale nauséabonde, je te fracasse la tête au sol et balance ton corps aux charognes.


Au moment ou il achevait, l'autre semblait avoir récupéré la parole. Amusante prestation, aucune réaction notoire de sa part. Les seules mots qui eurent un impact sur lui, furent ceux là.


Je suis Akyna La Rousse, seigneur de ces lieux, nouvellement installée et ne connaissant que ces chutes et le village.


Bran'dor considéra dans une insensible impassiblité la rouquine à présent vêtue de sa fierté blessée. Intéressant, cette surdose de mépris et de rage manifestée, mais pas vraiment utile à l'essentielle qui s'imposait à lui, à savoir une demande de réponse simple à une question simple. D'ailleurs il n'avait rien compris à ses paroles provoquantes. Lui reprochait-elle d'être un orque, d'être ce qu'il était ? Son penchant sauvâge, ses instincts primaires et quoi de plus normales pour ceux de sa race ? Etait-elle si dénuée d'astuce, d'intelligence ou y avait-il autre chose ? Les femêlles humaines, étaient si compliquées pour un orque. Curieuse façon soudaine que de se draper dans sa dignité pour de si futiles raisons. Mais elle avait répondu à sa question, non clairement elle ne pouvait pas l'aider.

Il se détourna, sa hache et Yoru sur le dos en direction du cheval de Kelian. Pas un mot, pas un regard. Elle avait cessé d'exister dès lors qu'elle avait fait la preuve de son inutilité. S'embarasser d'individus perdues dans de futiles idéaux humains sur le prince charmant, si poétique, si drôle et si désespérée en même temps n'était pas dans ses attributs, ni dans ceux de sa race même s'il était à moitié humain.. Puis il se retourna une dernière fois.

Femme, Les émotions te dominent et menacent constamment d'exploser. Elles auront raison de toi, un jour.


Puis il disparut à a vision.

Pas à pas il s'était avancé du tronc d'arbres sans aucune considération pour l'humain raid évanoui, la macoîre cassée au sol. Son destrier l'attendait en piaffant et Bran' le jugea d'un oeil appréciateur.

Yoru, je vais m'approprier le destrier de ce rat crevé au sol et l'utiliser pour mon usage personnel. Pour une humaine, tu es fort intéressante, ne t'embarassant pas de sentiments inutiles, directe et allant droit au but comme nous aimons nous les orques.

J'honnis l'hypocrisie, et les faux comportements de moralité, ce dont s'arroge la plus part des hommes et qu'ils ne respectent pas eux même. Peu m'importe leur jugements vains et leur états d'âmes.

Une place t'es permise à l'arrière. Je te préviens, je pars à l'aveugle puisque personne n'est en mesure de me guider. A tes risques et périls si tu m'accompagnes.


Dernière édition par Bran'dor le Dim 18 Oct 2009 - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yoru Lyaw



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Jeu 17 Sep 2009 - 11:39

Yoru regarda la femme se pleindre qu'on l'ai aidée, encore une
écervelée qui en a après un orgeuil perdu depuis longtemp !
Puis l'orque se dirigeat vers le cheval et dit a yoru qu'il allait l'utiliser
pour lui seul, voyant déja arrivé le moment ou elle devrait encore marché
la jeune nécromen commenca a laisser glisser le long de son dos puis sauta
a terre, se dépoussièrant un peu avant de l'écouter a nouveau.

"Je pensais vous l'avoir déja dit guerrier orque !
Partout ou va la mort je me dois d'aller
mais si un jour elle se retourne contre moi je saurai
l'accepter, a quoi sert une vie de peur a voir
toujours les 4 même murs"

Montant alors a l'arrière dur cheval, elle n'y verrait pas grand chose avec
le mur de chair et d'os devant elle, donc la nécroment se retourna, de façon a être
dos a dos avec l'orque et regarder le paysage défiler

"Comme si sa vallait la peine d'essayer de fuir ou de se cacher de la mort haha"

Cette idée la fit rire un peu, posant son arme sur ses genoux, s'entourant
de sa cape de corbac noir pour ne pas avoir froid, elle pencha un peu
son chapeau devant les yeux, les cachant ainsi du soleil et se reposer.
Les necromenciens ne dormaient que peu, était ce un dos offert ou un

malédiction a subir, ceux ci n'avait besoin que de peu de sommeil !
Se qui avait provoqué l'ennuie de la jeune yoru assé vite dans sa vie
d'humaine, après tout moins on dors plus on en vois, mais une fois qu'on
en a fait le tour, il n'y a plus qu'a aller voir plus loin ...

"Cela dit entre nous je reste persuadée qu'il y a un moyen de devenir immortel !
c'est juste que personne ne l'a encore trouvé... disons que dans ce voyage....
je prend ma chance de la trouver cette vie éternelle."
Revenir en haut Aller en bas
Kélian



Nombre de messages : 27
Age : 25
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Lun 21 Sep 2009 - 4:56

Il était amusant de remarquer que la demoiselle fronçait les sourcils prenant des airs légèrement colérique puisque ses yeux la trahissaient. En effet ils reflétaient le doute, une certaine envie ainsi qu’une pointe de furie et au moment ou le serpent attaqua sa proie il n’y était inscrit seulement qu’un désir d’intimité. Par malheur, elle su se contenir et repousser son ultime tentative d’approche en le plaquant lourdement au sol lui fracassant la tête dans les hautes herbes il allait abandonner l’idée d’arriver à l’ébranler au moment ou elle l’agrippa par le cou et lui offrit une multitude de baiser tous plus délicieux les uns que les autres. Elle avait une langue experte il devait bien se l’avouer, il se sentit tomber vers l’arrière brusquement ce qui le ramena à la réalité. De plus il ne sentait plus la chaleur de l’étreinte des jambes de la belle de chaque côté de son corps cette sensation d’être prisonnier de la plus excitante femme du royaume. La demoiselle s’enfuit pour mieux contre-attaquer, elle tint dans sa main droite une lame menaçant de façon vicieuse son entre jambe déclarant …

- Ces terres m’appartiennent et ces chutes font partie intégrante de ce royaume appelé; "Climberlande" ou "Le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes d'eaux" et rien ne me les enlèvera et ni personne d’ailleurs!

L’acier se promenais sur son bien le plus précieux cependant , il savait qu’elle ne lui ferait point mal. Elle piqua un peu le tissu par le fait même son contenu se raidissant encore plus. Il avait bien envie d’avoir cette femme dans ses bras et ce n’étais pas une lame qui l’en séparerait. Le chevalier lui offrit un sourire des plus satisfait, à mainte reprise il eu l’avantage et aurais pu en finir avec cette jeune demoiselle et elle le savait cependant elle termina en beauté avec la phrase suivante …

- Ou vous acceptez la défaite et je reste la propriétaire victorieuse. À vous de choisir bel âtre!

Le jeune homme allait accepté les conditions au moment ou ils furent tout deux interrompus par un espèce de rat géant sortis tout droit des égouts souterrain de son royaume. Kélian resta au sol écoutant cet être affreusement laid, son sourire narquois s’étendais sur ses lèvres ricanant de l’aspect du colosse. L’orque s’adressa à lui en suite d’un sarcasme sans pareil…

Hey morveux, c'est comme ça que tu te comporte avec les femelles ? Serait-ce là le suivi du crédo des preux chevaliers humains si forts et si jaloux de leur précieux honneur à préserver ? Et vous vous prétendez supérieurs et plus civilisés que nous autres, orques ? Quelle arrogance.


Supérieur, plus civilisés , plus beaux , plus intelligents, la race parfaite quoi … on pourrait continuer ainsi des heures … mais un rat dans ton genre crétin et sans idéaux ne peut pas réellement assimilé tout se que je pourrais dire …


Il souriait maintenant à pleine dent se délectant de la bêtise de son interlocuteur un orque, un vrai.

Si j'étais toi, je prendrai garde à mes élancements avec cette lionne en furie, c'est qu'elle pourrait te séparer de cet objet indispensable dont tu auras sans doute besoin si tu souhaites lancer tes prochains assauts sur des femelles moins à même de se défendre.

Se dernier s’approcha plutôt rapidement malgré son poids et son armure. Il était toujours ‘’menacé’’ de la lame de sa proie et donc n’osait se relever pour l’instant. Arriver à destination ce dernier amena l’odeur d’un orque mal léché, c’était réellement désagréable. Il poursuivit…

J'ai tout suivi. La belle t'as posé une question et tu n'y réponds guère. Je crache sur ta sottise et sur ta face de fange.

Passe ton chemin fiante d’ogre …


Kélian se prit coup direct et d’une puissance sans équivoque sans moyen de défense il fut aisé à l’orque d’assommé l’humain … Ce dernier vit trouble quelque instant portant sa main sur sa joue et près de sa tempe… la clarté disparaissait faisant place à la noirceur. Un vrai cornard, il venait de frapper un homme au sol … pire que cela n’existait point.
Quel bien fou que de cogner, fracass….

Et plus rien la vie c’était éteinte …





Kélian ouvrit les yeux doucement… sa tempe lui ainsi que l’os de sa joue lui fit rapidement et extrêmement mal. Un coup de la sorte aurait tué n’importe quel homme, mais Kélian était de la trempe des héros il s’en remettrait… Il était heureux d’avoir pu insulté cette grosse bourrique avant de sombrer … Peu a peu il se releva s’appuyant sur sa main pour se relever frottant sa tempe avec précaution et douceur … il avait un sérieux mal de tête … son cerveau devait avoir fait un tour sur lui même après ce coup. La première chose qu’il vit lorsqu’il fut sur pied et que les arbres cessèrent de tournoyer …fut Akyna monté fièrement sur sa monture … aucun mot ne sortit de ses lèvres , il avait plutôt dans l’idée de rentré au bercail. Il se dirigea vers l’endroit ou l’attendait son gracieux étalon … 10 mètres … 11 mètres … 12 mètres … il stoppa net sa marche … pourquoi sa monture n’était–elle plus là ? Peut-être que le coup de coude avait été plus fort qu’il ne l’avait cru ? … Il était pourtant certain de l’avoir laissé là…

Kélian se tourna en direction d’Akyna qui ne disait rien de plus que lui … au moins elle, elle avait toujours son cheval …

Il… a …prit ma monture heh … un jour il croisa ma lame et je marquerai cet créature hideuse au fer rouge je le jure sur ma vie!

Personnellement ce fut un plaisir pour moi de faire votre rencontre belle Akyna ces terres sont vôtres je vous les laisse mais jamais je n’admettrai une défaite surtout une qui fut truqué par mes soins … Je crois que je vais devoir marché … Prenez soin de vous …


Le chevalier se dirigea vers l’endroit ou il avait perdu son pantalon et s’arrangea pour le faire tenir, il alla ensuite chercher son épée au sol … et débuta sa marche en direction de son royaume …
Revenir en haut Aller en bas
Akyna La Rousse



Nombre de messages : 105
Classe : Guerrière
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Mar 22 Sep 2009 - 5:40

Elle fulminait encore de ce que l’orque lui avait dit avant de s’éloigner pour s’emparer de la monture du pauvre homme sans vie, une petite névrosée idolâtrant la mort en récitant des petite proses nullement de son propre crue à en deviner son allure fraîchement sorti encore de l’œuf. Sûrement une jeunesse sans expérience encore et aucune face à une grande perte d’importance à son existence. Elle était descendue de son perchoir pour remonter derrière l’énergumène monté sur le destrier. Le géant, celui qui l’avait jugé sur ses dires mais sans prendre le temps de vraiment l’écouter, il l’avait averti sur ses ressentiments qui la domineraient et la menaceraient constamment d’exploser comme si elles auraient raison d’elle un jour. Non mais… Pour qui se prenait-il? Un examinant des plus futé, un devin ou avait-il le pouvoir de voir en elle, de lire son cerveau? Non mais… Ho! La belle fulminait de rage, leur souhaitant bien des malheurs et serrant ses raines entre ses doigts fermés en poings et les fusillant du regard en les voyant s’éloigner de sa vu pour ensuite disparaître du paysage resté tout de même paradisiaque avec ses chutes d’eau et sa rive formant une plage suivi de bosquets ici et là et ensuite d’une épaisse forêt.

Quelque chose la sorti de sa haine, une vu des plus surprenante mais plutôt agréable et la fit sourire comme elle ne lui avait jamais sourit auparavant, Il était encore en vie et bien vivant qui plus est car il s’était relevé de sur ses deux jambes, démontrant un mal de mâchoire en la massant douloureusement et découvrant sûrement un mal de crâne également car il grimaça en se tenant la tête et se massant les temples de ses doigts. Il avait gardé le silence, avait échangé un long regard avec la rouquine puis avait décidé de marcher vers les bosquets. La guerrière talonna son cheval pour le faire trotter en suivant le jeune homme qui ne semblait pas sentir de courant d’air sur ses jolies petites fesses qui se raffermissaient pendant sa marche et cherchant comme un perdu tout autour de lui, laissant une vue superbe de son bas de corps à la curieuse qui semblait en être plus que ravis. 10 mètres… 11 mètres puis 12 et il s’arrêta net. Il se tourna pour regarder la belle sur son cheval qui semblait aimé la vu toute souriante.


- Il… a …prit ma monture... hé! Un jour il croisera ma lame et je marquerai cette créature hideuse au fer rouge, je le jure sur ma vie!

Elle lui offrit qu’un joli rire en réponse.


- Personnellement ce fut un plaisir pour moi de faire votre rencontre belle Akyna.

Elle avait sourit au compliment et réalisa qu’elle était tout aussi heureuse de l’avoir rencontré malgré les circonstances des plus cocasses pour lui comme pour elle et lui fit un sublime sourire qui cette fois-ci fut des plus sincère et vrai et que pour lui.

-Ces terres sont vôtres, je vous les laisse mais jamais je n’admettrai une défaite surtout une qui fut truqué par mes soins… Je crois que je vais devoir marcher… Prenez soin de vous …

Puis il repris sa marche, les fesses à l’air, avant de trouver son pantalon en passant et titubant pour le remettre, s’arrangeant pour le faire tenir et ramassant son épée au sol pour ensuite poursuivre sa route vers une direction inconnue de la belle rousse qui le rattrapa en chevauchant à ses côtés.

- Vous feriez mieux de monter avec moi! Vous ne pouvez marcher ainsi dans cet état!

-Allez! Montez! Je vais vous ramener!
Revenir en haut Aller en bas
Kélian



Nombre de messages : 27
Age : 25
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Jeu 24 Sep 2009 - 2:16

Le soleil se couchait sur les plaines, laissant le sombre voile étoilé envahir peu à peu le ciel orangé, un doux vent frais soufflait les branches des arbres entraînant quelques unes de leurs feuilles en une délicate valse. Kélian marchait à pas de loup sur ses terres qui appartenaient désormais à Akyna la fière guerrière rousse au tempérament de feu. Il était en route vers son royaume mais peut-être passerait-il par la petite auberge situé à mi lieu d’ici. Petite auberge bien réputée auprès des villageois de Dragonia même si elle se voulait relativement loin. Étrange qu’il n’est jamais entendu les potins à propos d’un quelconque royaume du voile nuptiale … peut-être ne connaissaient-ils point ce lieu. Quelques mètre plus loin derrière, il entendit les petits trots d’un cheval, le roi tourna la tête de côté pour tomber nez à nez avec la charmante demoiselle qui le suivait. Cette dernière lui adressa la parole de sa voix mielleuse …

Vous feriez mieux de monter avec moi! Vous ne pouvez marcher ainsi dans cet état!
Allez! Monter! Je vais vous ramener!

Kélian toisa la jeune demoiselle du regard, il n’avait pas pour habitude de se laisser balader ainsi… en tant que chevalier il était inné chez lui d’avoir les reines en main. Mais il était vrai que le coup de coude l’avait ébranlé il n’avait nul envie de marcher … Le jeune mâle regarda l’horizon une dernière fois avant de grimper derrière la jeune demoiselle il n’y avait autre moyen que d’être collé contre cette dernière de tout son corps chose qu’il ne trouvait pas désagréable il posa même ses mains sur les hanches de cette guerrière pour la maintenir bien contre lui … quelques idées lui traversèrent l’esprit mais il les réprima afin d’être concentré sur la chemin à prendre. Kélian se pencha au dessus de l’épaule de la belle afin de lui susurrer doucement en un souffle chaud, agréable.

Entre nos deux royaumes se trouve une auberge suit ta route dans cette direction dit-il en pointant le chemin a suivre du doigt. Il se rapprocha également du croquant de l’oreille de la déesse de ses lèvres traversant l’épaisse masse de cheveux rougeoyant afin d’y déposer un léger baiser descendant jusque dans son cou la laissant saisie de frissons … avant de retirer ses lèvres pour pouvoir continuer ses dires …

Je vous ai dit au départ n’être qu’un pion à la botte du roi de Dragonia n’est ce pas ?
Hé bien je dois vous avouer que tel n’en est pas le cas…
Je suis Kélian roi de Dragonia et j’espère que dans l’avenir nos deux peuples pourront devenir une alliance puissante si tel est votre désir tel qu’il en est le mien.

Tous deux se mirent en route… sous les nuages teinté de rose signifiant la fin de cette journée radieuse mis à part quelques altercations. Le voyage se voulait sans encombre, galopant à travers plusieurs paysages plus époustouflant les uns que les autres. Une agréable odeur de feu de bois emplissait l’air donnant l’impression que l’automne approchait à grand pas… Un sourire parcourait ses lèvres tandis qu’il profitait de cet instant. La monture d’Akyna accéléra et tout deux furent arriver en deux temps trois mouvements… Une jolie petite auberge à 2 étages, rustique , à l’allure sympathique, bien entretenue et accueillante se tenait là devant eux au milieu de la forêt… un lieu enchanteur. Trois hommes discutaient sur le perron assis sur des chaises de bois berçantes, un ancêtre et deux jeunes hommes profitant de la sagesse de la dernière peinte de bière de se dernier. La nuit tombé cet endroit était bien éclairé et se voulait un rayon de soleil dans la vie des brave gens et voyageurs… avec tous ses monstres dehors un lieu de repos n’était pas de trop.
Kélian descendit de la monture de la belle afin de toucher le sol, il attendit que la belle aille placer son cheval à l’étable et lorsqu’elle revint il lui dit…

Je vous invite à boire un verre en ma compagnie de plus il se fait tard nous devrions prendre une chambre dans cette auberge. Vous et moi savons pertinemment que les pire prédateurs sortent la nuit pour chasser et je n’ai point envie que vous deveniez leur dîner…

L’homme au torse nu prit les devant en direction de l’auberge , les drôles de personnages les regardèrent un instant avant de perdre leurs regards sur les formes de la déesse Akyna. Chose certaine ils ne pourraient s’en prendre à elle se soir si l’envie leurs étaient passé par la tête. Il poussa la porte avant d’entrer dans une salle à l’ambiance chaude et chaleureuse les gens étaient pour le trois quart saoul, joyeux et en rire voir dansant … il faisait plaisir de voir cela en fin de journée …certains regard se posaient sur eux … il entendit même son nom être chuchoté. Bien vite tous redevint pratiquement exactement comme à son entrée et il se dirigea en direction d'une table sentant les regard sur la dame le suivant


Suite nouveau poste ‘’L’auberge des voyageurs !’’
Revenir en haut Aller en bas
Akyna La Rousse



Nombre de messages : 105
Classe : Guerrière
Date d'inscription : 18/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Mer 19 Mai 2010 - 7:05

Un étalon foule le sol au loin, une cavalière à la chevelure couleur de feu le chevauche, un nuage de poussière se soulève à leur passage, ils approchent des terres de la nouvelle seigneur qui revient enfin chez elle après un long voyage et plus loin, beaucoups plus loin derrière un troupeau, une troupe d'hommes guerriers chevauchant eux aussi leur monture et galopant à vive allure derrière leur chef. Enfin le calme et le repos après de grandes batailles en des lieux inconnus et inexplorés par l'Empire et ses fidèles. La Sauvageonne revient avec quelques richesses et connaissances de plus en son bagages et balluchon sur sa selle, elle fait corps à corps avec son cheval, ses fesses ne touchent pas le cuir de la selle, elle serre ses cuisses contre la bête et tien bien les reines entre ses mains gantés grossièrement comme un homme, elle porte le pantalon et les bottes hautes de cuir couleur tane. Une épée est dans son étuie accrochée à sa sceinture et elle porte ce qui ressemble à une armure digne d'un fiere guerrié combattant mais adapté pour elle qui est une femme aux formes plus que généreuses.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes   Aujourd'hui à 7:22

Revenir en haut Aller en bas
 

Climberlande le Royaume du voile nuptiale, terres des chutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Colonie du Nord-