AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le camp de Farnborough

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin Laynn



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Le camp de Farnborough   Mar 30 Juin 2009 - 17:07

Les 5000 hommes de la 1ére Armée, sous le commandement d'Erwin atteignit enfin le raccordement du fleuve Kalamaï et du fleuve Moritane. Les longs jours de marche harassante n'avaient pourtant pas démoralisé ou affaiblis les robustes soldats de Prévèze. Habitués aux progressions dans le sable du désert sous un soleil de plomb, la marche dans les verts pâturages de Scitopole ou d'Amphise leur avait paru un jeu d'enfant.
D'après les rumeurs, cette province allait fusionner avec sa voisine Igoumen. Mais le général ne prêtait que peu d'attention à de telles rumeurs, pour ne pas dire qu'il s'en moquait complètement. Seul le nom changerait. La topographie du terrain resterait. Le stratège s'attachait aux collines, forêts et cours d'eau, pas aux mots employés pour les nommer...

Les soldats de Prévèze, sous les ordres de leurs officiers, rompirent la marche et se rangèrent par régiments. Ils commencèrent assez rapidement à défricher une zone relativement proche du fleuve pour y installer leur campement. Les arbres les entourant et gênant dans une certaine mesure la mise en place du camp furent coupés et servirent à installer une grande palissade autour des tentes et futurs baraquements.
Erwin contempla alors ce spectacle impeccablement exécuté par ses soldats et dont il était le créateur. Dans sa main droite, il tenait le parchemin sur lequel se trouvaient consignés ses derniers ordres de mission. Les dragons d'Ald'Rhune continuaient d'expédier de la nourriture ou du matériel par voie aérienne dans le but de ravitailler pour un temps le corps expéditionnaire Prévèzien.
Le général relut ses ordres l'air distrait:

Au Général Erwin Laynn, 1ére Armée de Prévèze.

Nous avons convenus par courriers secrets avec le palatinat d'Amphise l'installation d'une position stratégique au point indiqué sur la carte ci-jointe. Vous aurez donc à monter un camp capable d'accueillir du matériel en grande quantité, des renforts en cas de besoin et des blessés en provenance du front. Les navires Ald'Rhunais vous rejoindront au plus vite pour commencer l'utilisation de cette base arrière destinée à devenir un noeud de ravitaillement vital de notre effort de guerre. Vous y laisserez donc 2000 de vos hommes en protection de la région entourant le camp afin de lui assurer une protection adéquat.
Etant conscient que vous partirez pour le front avec des effectifs réduits, nous vous adjoignons un petit groupe de dragons d'or ainsi que l'escouade Ceta des Sabres. Ils vous rejoindrons à temps pour votre départ vers l'Abysse.
Des chalands de débarquement escorteront les navires de la CMA chargés de vous ravitailler. C'est grâce à eux que vous atteindraient l'Abysse. Ils vous serviront aussi à transporter votre ravitaillement ainsi que vos blessés.
Dernier point important, une cargaison de Météores 5 devrait être mis à votre disposition. Faites en bon usage. Mais si toutefois vous deviez battre en retraite, détruisez ces armes. Elles ne doivent en aucun cas tomber entre les mains de nos ennemis.

Général, nous comptons sur vous pour faire honneur à la longue tradition guerrière Prévèzienne.

Intendant Al Hassann, palatinat de Prévèze.


Si les deux palatinats avaient contractés un accord, alors tout allait au mieux. Le ravitaillement jusque là effectué par les dragons et les caches secrètes disposées un peu partout sur leur chemin avait permit à la 1ére Armée d'avancer vite et bien. Mais maintenant que l'on approchait de la zone de combat, il n'était plus question de dépôts secrets. La Flotte. C'est elle qui allait s'occuper de cette tache.
Et la base servirait de point d'appui et de répartition des ressources aux forces engagées, sous le drapeau Prévèzien comme alliés.
Une ou deux journées seraient nécessaire pour terminer le camp. Ensuite, les troupes continueraient leur avancée vers le conflit. Les navires ne devaient pas être si loin que ça à l'heure actuelle...
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Laynn



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Le camp de Farnborough   Ven 24 Juil 2009 - 11:40

-Dégagez moi tout ce matériel! Dégagez les quais!
-Chef, le "Phaeton" va appareiller!
-Retenez-le et donnez à son capitaine le courrier de la semaine!

-On a 20 Météores 5 ici! On les met où?
-Les vivres vont dans le bâtiment A! Amenez ces caisses là-bas!

Au milieu de ce tohu-bohu, Erwin déambulait sur les quais de bois installés à la hâte. Les dockers qui avaient accompagnés les premiers navires remplissaient leur office avec un zéle extraordinaire.
Le général et sa 1ére Armée n'avaient pas eu plus de trois jours pour préparer un camp opérationnel avant que les vaisseaux Ald'Rhunais n'apparaissent au détour du fleuve. Et les beaux bâtiments de la cité côtière se succédaient les uns au autres, amenant par cargaisons entières, vivres, armes et matériel en tout genre.
Les barraquements construits -eux aussi- hativement se trouvaient plein à craquer de tout ce qui est indispensable à une armée en campagne. Les hommes de la 1ére Armée pouvaient aisément tenir un siège ici même pendant plusieurs mois sans manquer de rien.
Mais il fallait maintenant penser à monter plus haut, en direction de l'Abysse.
Toutefois, les dernières nouvelles émanant de Prévèze n'auguraient rien de bon: il paraissait que les parias de Prévèze du Sud s'étaient révoltés contre l'autorité du palatinat. Savoir sa patrie en danger, un danger venant de l'intérieur qui plus est, ne rassurait qu'à moitié le général. Oh, bien sur, il avait confiance en son ami et compagnon d'armes le général Duncan. Là n'était pas la question. C'était plutôt de la palatine qu'il s'inquiétait. Elle avait choisie la dangereuse et pénible voie du pacifisme et du dialogue. En bon soldat qu'il était, Erwin savait que le meilleur dialogue possible, c'était celui de vainqueur à vaincu. Celui que l'on forge dans le sang et l'acier, sur un champ de bataille.
Plus il ressassait ces pensées, plus Erwin se disait que ses compétences et ses talents en stratégie militaire -de surcroit en plein désert- auraient été inestimables aux forces restées sur place. C'est Duncan qui aurait du se trouver à sa place, et non lui.
Mais les ordres restaient les ordres. Et même s'il ne soutenait pas à 100% les décisions de la palatine, son honneur et son sens du devoir l'obligeait à suivre les ordres de ses supérieurs. La palatine n'en protégeait pas moins ses soldats, évitant de les sacrifier lorsque l'on pouvait faire autrement.
Tout bien réfléchit, Erwin ne savait pas vraiment s'il aimait bien cette palatine ou s'il s'en méfiait ouvertement. Probablement les deux. Le citoyen l'appréciait tandis que le stratége la maudissait et ce pour les même raisons.

Mais pour l'heure, Erwin devait se concentrer sur sa tâche. A savoir, comment amener 3000 hommes discrétement autour de l'Abysse afin d'y instaurer un blocus, en partenariat avec les forces de la corporation des combattants...
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Le camp de Farnborough   Sam 25 Juil 2009 - 2:50

Cette petite région normalement très tranquille d'Amphise était maintenant un véritable camp de transition en vue des combats que connaîtrait Naxopole dans peu de temps. Tel que promis, le palatin de cette province avait fait envoyer des hommes pour aider a établir les installations, ceux-ci arrivant avec de nombreux chargements de matériaux mais aussi des vivres frais. Portant bien haut les étendards d'Helcar, les armées de Prévèze laissèrent aisément passé le convoi amphisois qui s'arrêta a proximité afin de prendre leur consignes. Celui qui dirigeait les troupes demanda à voir le Général Erwin Laynn.

Mes plus cordiales salutations de la part du palatin d'Amphise, Je me nomme Rudnik et je suis ici avec hommes, ravitaillements et matériaux qui vous sont destinées dans le but de mener a bien votre opération. De ce fait, vous pouvez nous considérer sous vos ordres car tels sont nos consignes. Avec moi se trouve quelques 300 ouvriers et 3000 archers d'élite. La position du campement permettra de le ravitailler de manière fréquente par notre milice afin que soit acheminer les ressources nécessaire vers l'Abysse en cas de siège. Dans le présent convoi, vous trouver des ressources nécessaire pour nourrir durant deux semaines vos 5000 hommes. J'espère que cette information est toujours exacte.

Rudnik attendit la réponse de celui qui devenait maintenant son supérieur. Ils étaient alliés pour la même cause : Mettre en déroute l'Abysse et le Sanglant.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Laynn



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Le camp de Farnborough   Dim 20 Sep 2009 - 0:30

Une musique d'ambiance est disponible ici

Cela faisait maintenant bien trop longtemps au gout d'Erwin que les forces armées de Prévèze et de Maon n'avaient pas quittées Farnborough. Mais à vrai dire, le manque de ressources pour lancer une véritable offensive vers l'Abysse avait jusque là fait défaut. En premier lieu, les barges qui achemineraient les hommes et le matériel vers le champ de bataille. Leur nombre n'avait jusque là pas été assez important pour permettre le déploiement de l'ensemble de la force dont disposait le général. D'autant que l'arrivée plus ou moins inattendue des forces Amphisoises avait un peu bousculé les plans du talentueux stratège. Rajoutez à ça la rumeur de guerre civile venue de son pays natal et il ne fallait pas plus pour retarder le départ.
Mais bon, tout était enfin prêt!
Les troupes de la 1ére Armée avançaient au pas en direction des barges impeccablement rangées le long de la berge. Les premiers bataillons s'installaient déjà au fond des premières embarcations. A côté, au niveau des quais de débarquement, les dockers plus ou moins improvisés, supervisés par les compétents marins d'Ald'Rhune embarquaient le plus de ravitaillement possible à bord de trois majestueux navires de transport. Le Phaeton, le Zephyr et le Helios avaient été désignés pour suivre les troupes coalisées jusqu'à la frontière de guerre dès le premier convoi. Les capitaines de ces navires, tous originaires d'Ald'Rhune, attendaient patiemment que les cales de leurs navires se remplissent de pièces d'armure, d'armes, de munitions et de victuailles tout en assistant au spectacle de 100 bataillons embarquant sur les barges.

Un peu en retrait, un petit groupe de dragons d'or attendaient patiemment de pouvoir prendre leur envol. A leurs côtés, les deux escouades des Sabres nouvellement formées Mu et Nu préparaient leurs armes et achevaient les ultimes préparatifs pour le voyage.
En grand professionnels de la guerre, les Sabres allaient et venaient avec rapidité et efficacité, ne laissant aucun détail au hasard. Les sangles étaient verrouillées et vérifiées, les armes testées et préparées, les sacs soigneusement fermés et les armures de combat astiquées une dernière fois. Le tout sous les yeux admiratifs des 2000 soldats restant en garnison à Farnborough.

Sur une petite colline surplombant la scène, Le Renard du Désert contemplait sa stratégie à l'œuvre. A ses côtés, Rudnik, le capitaine des archers d'élite d'Amphise. Sous leurs yeux, les longues colonnes de soldats, centaures, humains et elfes s'engouffraient dans les barges à fonds plat dans un assourdissant vacarme. Bruits de pas répétés à l'infini, hurlements de capitaines et de sergents pour encourager les hommes ou leur faire adopter une formation particulière, craquements de bois...
Le regard d'Erwin se porta en amont du fleuve, là où la guerre les attendaient. Il savait que certains de ces hommes ne reverraient peut être jamais leurs foyers, leurs épouses et leurs enfants. La guerre restait souvent accompagnée de la mort, telles deux jumelles inséparables. Mais c'était aussi pour ça qu'il se devait de commander avec habileté. De ses choix dépendraient la vie de centaines de soldats. Et bientôt, il serait mis à rude épreuve.
Étouffant un soupir, il se pencha à l'oreille de Rudnik:
-Vous voulez savoir ce qui m'angoisse, Rudnik?
Le capitaine Amphisois haussa un sourcil. Un général aussi réputé que Laynn éprouver de l'angoisse? Qui l'aurait cru?
Le général reprit:
-C'est la survie de mes hommes. C'est pour cela que je suis un bon stratège. Même si parfois j'en viens à douter de moi...

----------------------------------

Ce n'est qu'à la fin de la matinée que les troupes coalisées de Prévèze et d'Amphise se révélèrent prêtes à partir. Un aviso de la flotte d'Ald'Rhune ouvrait la marche, ses armes déployées. Derrière lui, se trouvaient les dizaines de barges chargées de soldats. Et en fin de convoi, les trois navires de transport, chargés à ras-bord de tout ce qui peut s'avérer utile et nécessaire à une armée en campagne. Au dessus de cette impressionnante flottille, une petite vingtaine de dragons chevauchés par les Sabres des escouades Mu et Nu survolaient le fleuve en direction de l'Abysse.
Laynn et Rudnik se trouvaient eux aussi au milieu des nuages, deux dragons ayant acceptés de les prendre comme passagers.
Le général savait pertinemment que la flottille n'arriverait pas avant le lendemain mâtin à la frontière de guerre séparant l'Abysse du reste de l'empire. Mais à vrai dire, cela ne le refroidissait nullement. Lui et ses 6000 soldats seraient bien assez tôt engoncés au plus profond du chaos militaire...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le camp de Farnborough   Aujourd'hui à 23:12

Revenir en haut Aller en bas
 

Le camp de Farnborough

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Maon :: La Forêt de Maon-