AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Campement provisoire des parias, sud ouest de Zakinthe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ranhort



Nombre de messages : 57
Classe : Paria
Date d'inscription : 27/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Orque

MessageSujet: Campement provisoire des parias, sud ouest de Zakinthe   Lun 27 Juil 2009 - 16:32

Après leur victoire militaire, les parias avaient établi leur camp à une dizaine de kilomètre de la frontière avec Prévèze du Sud, au sud ouest Zakinthe, une zone très éloigné de la capitale Arthandre. Les anarchistes voulaient progresser de manière sure, afin d’éviter d’inutiles inquiétudes quant à leurs arrières. Pour arriver à un tel résultat, le temps était la donnée la plus importante. Les parias avaient donc stoppé toutes avancées militaires dans Zakinthe. Toutefois, de nombreux militants, messagers et espions étaient envoyés à travers la province au service de la propagande anarchiste.
Ranhort était de garde, la corvée incombant à tous sans exception. Se remémorant avec plaisir la dernière bataille, il ne supportait que très peu l’inactivité qui suit naturellement toute bataille. Il rêvait guerre, combat, gloire et anarchie. Le camp se dressait dans les steppes semi-arides du sud de Zakinthe, le climat ressemblant à ce que l’orque connaissait en Prévèze du Sud. L’approvisionnement des parias venaient d’un village en amont, qui s’était rallié promptement aux parias quand ceux-ci les avaient débarrassés des bandits y semant la terreur. Les anarchistes qui ne voulaient pas ingérés directement dans les affaires du village, s’étaient installés en dehors de celui-ci. Ils respectaient ainsi son autonomie tout en lui assurant sécurité et protection. Ranhort avait été de ceux ayant voté pour cette solution, comme nombre de ses camarades. Il ne s’en plaignait pas bien que les nuits soient moins confortables que si elles étaient passées dans un lit. Mais ni les orques, ni les humains composant son groupe n’oserait s’apitoyer sur ce détail si insignifiant. Soudain, les yeux de Ranhort localisèrent un changement dans le paysage. Un léger filet de fumée se dessinait au loin. L’orque put clairement apercevoir qu’il s’agissait d’un cavalier solitaire, lancé à un rythme infernal en direction du camp. L’orque appela deux autres sentinelles et s’apprêtèrent à accueillir l’étranger…qui n’en était pas un. Il s’agissait d’un messager paria venant d’Arthandre. Après de brèves salutations, le messager délivra son message par la parole, les parias ne faisant que très peu confiances aux écritures, qui trahissent plus vite que les hommes.
La propagande dans la capitale vient de commencer. Les retours sont plutôt positifs car les affiches sont toujours en places. Deux messages importants. Un messager du Sanglant a contacté un de nos militants et propose une alliance. D’autre part, le Palatin Kaamos le minotaure est revenu. Il demande une entrevue avec un de nos « chef », ce sont les mots écrits dans sa missive.
Les quatre parias sourirent d’un air entendu. Il n’y avait pas de chef chez les anarchistes, ce Kaamos semblait l’ignorer. Après avoir délivré le message, le cavalier alla se reposer au camp tandis que le groupe de Ranhort se réunit en mini assemblée. L’Assemblée du repaire avait délégué son pouvoir souverain sur Zakinthe à tous les parias se trouvant sur ce territoire. Bien que le groupe présent ne représentait pas tous les parias de Zakinthe (avec 130 parias originaires plus 100 nouvelles recrues de Zakinthe), il constituait une communauté suffisamment nombreuse pour prendre une décision quant aux évènement se produisant dans la région. Un message fut ainsi rédigés après un vote globale au Palatin de Zakinthe. Une copie de ce message fut envoyée au repaire de Prévèze du Sud afin que la grande Assemblée fût au fait de leurs actions. Quant au Sanglant, le groupe vota à une faible majorité que son offre étant peu clair et mal formulée, il n’appartenait pas aux parias de prendre contact avec le despote, d’autant plus que son despotisme était honnit de tous les anarchistes. Pourquoi prendrait-on le risque d’envoyer des messagers en Naxopole avec tous ces doutes ? Un scribe maitrisant l’écriture rédigea la note à Kaamos avant de la confier au messager qui parti promptement vers Arthandre afin de le délivrer.
Revenir en haut Aller en bas
Ranhort



Nombre de messages : 57
Classe : Paria
Date d'inscription : 27/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: Orque

MessageSujet: Re: Campement provisoire des parias, sud ouest de Zakinthe   Dim 6 Sep 2009 - 16:19

Le soleil se levait à peine sur le camp des parias et pourtant une grande agitation y régnait. Les hommes, orques et quelques minotaures qui y habitaient se livraient à un déménagement complet. Les toiles de tente était pliées puis rangées, les vivres répartit entre les anarchistes ainsi que les charges de matériels et d’équipements. Ranhort se tenait au milieu du chahut baigné par le reflet écarlate du soleil sur sa peau d’orque. Il méditait à la suite des évènements, l’attente des derniers jours l’ayant alangui aussi bien physiquement que mentalement. Peu d’action dans cette contrée où les parias s’étaient efforcés de rallier la population avec un succès assez conséquent, la région n’ayant connu que guerre et pillage. Les parias avaient ramené l’ordre et l’anarchie. Ils avaient éliminé à la fois les brigands et bandits sans scrupules qui ne les avaient pas ralliés et avaient chassé les quelques autorités dans la plupart des villages afin d’implanter leurs idéaux anti-pouvoir. Les parias avaient donné les clés de l’autogestion aux habitants, c’était ensuite à eux de les utiliser afin de satisfaire l’intérêt de tous au détriment d’aucun. Ils avaient amorcé les chantiers d’une école autogérée et d’un forum populaire. Les autorités religieuses furent elles aussi expulsées, les temples de Brak devaient faire l’objet d’un turnover au sein de la population afin que chacun puisse faire l’office et y apporter son propre enseignement spirituel. Les parias répétaient sans cesse : « c’est à partir du moment où les hiérarchies s’effondrent que l’éducation peut commencer, pas avant ». Petit à petit les natifs s’étaient intéressaient au discours des anarchistes, notamment les plus jeunes. De nouveaux membres gonflèrent les rangs des parias qui contrôlaient presque totalement la frontière Prévèze du Sud- Zakinthe. Le plus dur semblait derrière maintenant : les parias avaient investis Zakinthe et le faisaient savoir. Des militants pour la cause distribuaient des vivres et des tracts dans les villages tandis que des drapeaux noirs fleurissaient un peu partout. Ayant attendu longtemps la réaction du Palatin, et vu qu’ils n’avaient aucunes nouvelles de ce dernier, ils avaient pris l’initiative de s’avancer plus loin dans Zakinthe. Mais où ? Tel avait été la question. A l’est se situaient les forêts où les anarchistes auraient pu trouver un bon refuge et établir une place forte. Mais les informations venant de la région étaient éparses et confus quant aux moyens de gagner surement la région. La préférence fut donnée à un rapprochement de la capitale où des émeutes instiguées par les parias étaient en préparation. Aujourd’hui les parias s’étaient mis en route. Leur objectif : établir un repaire plus proche d’Arthandre afin d’entamer les transformations révolutionnaires nécessaires aux yeux des anarchistes. Palatin ou pas, peu importait maintenant. De toute façon, les anarchistes ne reconnaissaient pas l’administration impériale de Kalamaï.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Campement provisoire des parias, sud ouest de Zakinthe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Zakinthe :: Sous le Règne de Brak-