AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fort Elmoral, domaine de la famille Barsis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sirias
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 979
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 21/12/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
8/10  (8/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Fort Elmoral, domaine de la famille Barsis   Dim 13 Sep 2009 - 20:54



Elmoral

Préface

Longtemps, très longtemps, le royaume de Kondall était tombé dans l’oublie des diplomates et des cartographes impériaux. Il n’en restait à vrai dire pas grand chose, des ruines en cité et de petites communautés construites sur mesure en campagne. La Millice du temps de l'Empereur Enguerrand avait répandu drame et terreur partout dans le royaume laissant Kondall en cendres. La population était désormais répartie en modestes colonies, égarées un peu partout, au nord comme au sud, sans outils, nourritures et protection. La puissante seigneurie n’était pas aussi préparée à ce qu’on le croyait à une considérable attaque de l’Armée Impériale; Les remparts des principales cités ont cédés quelques instants après de nombreuses offensives à distance. Mais depuis le règne du nouvel empereur Fardall I, cousin de l'ancien seigneur de Kondall Sirias, l'ancien royaume penche à prendre un nouveau rythme. Les Barsis formant maintenant une partie de la Famille Impériale de Kalamaï, l'avenir des terres de Kondall s'annonce meilleure.

Lorsque le sénat du royaume signa la capitulation, une migration s'est immédiatement suivit vers d'autres royaumes scitopoliens des environs ainsi qu'en province de Vénopole. Toutefois, plusieurs ont décidé de rester sur les terres nobles et de reconstruire leur vie. À la chute de Kondalie, souvenons-nous que la capitale avait été transférée à Horie, grande cité économique qui survit à la guerre. La position de cette ville est stratégique, soit par sa proximité avec le grand fleuve Kalamaï et la province d'Amphise mais aussi parce qu'elle a été construite au creux de la Vallée d'Eldasa-Montgon en forêt dense, ce qui lui fournit naturellement de remparts. La région environnante étant très montagneuse (les Monts-Kalamaï), l'ennemi qui ne connait pas bien le pays se risque peut-être à mort; Le terrain est composé de dangereux fossés et les affaissements ne sont pas chose rare. Il n'existe que quelques sentiers qui peuvent être utilisé en toute sécurité et qui permet de traverser ces montagnes jusqu'à Horie.

Horie ayant depuis quelques mois reprit de la vigueur, on la considère maintenant comme la capitale des terres de Kondall même si le royaume en tant que tel n'existe plus. Tranquillement, le commerce reprend avec les autres villes autonomes voisines et on rebâtit des édifices publiques et institutionnels. À noter que le territoire de Kondall n'est officiellement plus administrer par un seigneur et que ce sont des gouverneurs qui gèrent les cités kondaliennes et leurs environs.

Arrivée à Elmoral

Les routes de la région réparées et les quelques conflits civiles existants maintenant terminés, le nouvel Intendant de Kalamaï et ancien seigneur Sirias désira entreprendre une première visite officielle à Horie et ses alentours. Lui et ses escortes impériaux entreprirent la route depuis le petit port de Montgon où ils avaient accosté après leur décente en caravelle du fleuve Kalamaï. Ces terres au large de la grande rivière étaient des plus fertiles. La communauté balnéaire s'était remise sur pied probablement très rapidement suite à la révolution impériale car ce port est le plus accessible aux bateaux de marchandise venant de la Cité Impériale apporter pendant la restauration de l'ancien royaume les vives et matériaux nécessaires.

De Montgon, on pouvait apercevoir au loin les Monts Kalamaï. Ils atteignirent le pied des montagnes en quelques heures et commencèrent leur progression vers le sommet du Mont Konadale qui était leur premier objectif. L'altitude y est très grande sans toutefois qu'on puisse y voir de la neige. Puis ils l'aperçurent enfin dans l'un des creux de la colline après une longue marche sur les sentiers : le Fort Elmoral.


_________________
Palatin intérimaire en Scitopole
Héros de l'Empire

[ADMINISTRATEUR FORUM]


Dernière édition par Sirias le Jeu 29 Mai 2014 - 21:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sirias
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 979
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 21/12/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
8/10  (8/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Elmoral, domaine de la famille Barsis   Ven 18 Sep 2009 - 4:57

Le fort n'était maintenant plus très loin. Tous les membres du cortège étaient émerveillés devant l'immensité du paysage qui les entourait. Cette noble verdure, ces grandes rivières et ces hautes collines emplissaient le cœur de Sirias de souvenirs qui lui rappela son enfance passé. C'était ainsi l'esprit du Royaume de Kondall...

La région d'Horiall (d'où le nom de sa ville principale, Horie) est l'une des divisions de la Terre de Kondall. C'est probablement le seul territoire kondalien qui n'a pas été touché par la guerre de Révolution Impériale, ce qui explique aujourd'hui que le royaume se rebattit à partir des ressources de la région. Au tout début de la fondation de l'état de Kondall, son seigneur Marcias de Barsis avait fait d'Horiall un immense domaine qui s'étendait du fleuve Kalamaï à l'est jusqu'au nord de Kondalie à l'ouest. Dès que le commerce se réorienta plus tard vers le transport maritime, il a fallut construire le Port Montgon; Et comme ce dernier était positionné de manière très accessible, ce pour faciliter le chargement de grands bateaux de marchandise, il n'était pas à l'abri d'accostages ennemis qui désiraient s'emparer de la région. Ainsi fut prise pour des raisons évidentes la décision de construire un peu plus haut dans les montagnes le Fort d'Elmoral.

Le fort a comme particularité d'être construit à partir d'un ancien château qui portait le même nom. Château qui appartenait au despote qui régnait alors sur la région. Ainsi, Fort Elmoral a conserver les quelques bâtiments restant de l'ancienne construction pour ensuite y édifier des fortifications plus tard. La partie du vieux château comporte quelques appartements et salons, les cuisines, l'armurerie et la bibliothèque. Attenant figure les écuries et un dépôt pour les marchandises.


* * *

Le noble cortège arriva enfin au fort et signala immédiatement son arrivé en levant l'étendard impérial violet, signifiant la présence allié d'un membre de la famille impériale. On ouvrit les portes et leva aussitôt la herse pour les laisser passer. À cette période-ci de l'année, c'était le lieutenant Atrienthe qui était en charge de la gérance militaire d'Elmoral. Ce dernier avait bien sûr été préalablement averti par missive de la venue de l'ancien seigneur. Avec deux officiers, il alla les accueillir chaleureusement en la cour.


- Vostre Exellence, nous sommes comptant de vous recevoir à Elmoral. Avez-vous fait bon voyage ? Les chemins viennent entièrement d'être réparer, vous l'aurez surement constaté.

Sirias serra volontiers la main qui lui était tendu.

- Merci de votre accueil cher ami. En effet, la route fut très agréable malgré qu'un peu trop longue pour mon âge.

Dit-il en riant.

- La nature commence à prendre des couleurs par ces temps et nous avons profiter tout au long du trajet d'un magnifique paysage. Dites moi, savez-vous quand débutera la chasse ? Nous avons aperçus à quelques lieux dans la vallée une famille de cerfs qui semblait vivre en amont de la rivière.

- Oui, c'est fort probable. La saison devrait débuter normalement au début du dixième mois et s'étalera jusqu'à l'hiver. Le domaine est à vous jusque là, Exellence. Ensuite, vous savez, il commencera à neiger abondamment à cette altitude et il ne sera plus possible de quitter la région avant la fonte des neiges. Nous aurons le temps de discuter de tout cela plus tard autour d'un bon Simonet, je vous invite à suivre nos officiers et ils vous mèneront à vos logements.


Ainsi, les chevaux seront portés jusqu'aux écuries pendant que les membres du cortège et l'Intendant Sirias installeront tranquillement leurs affaires.

_________________
Palatin intérimaire en Scitopole
Héros de l'Empire

[ADMINISTRATEUR FORUM]


Dernière édition par Sirias le Jeu 29 Mai 2014 - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sirias
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 979
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 21/12/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
8/10  (8/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Elmoral, domaine de la famille Barsis   Mar 29 Sep 2009 - 5:20

Sirias et ses compagnes étaient maintenant à Elmoral depuis bientôt deux semaines. Le froid devenait de plus en plus intense les nuits et on vit même un matin de la givre sur les gazons entourant le fort. Malgré tout la température restait fort clémente en milieu de journée, assez pour aller explorer les environs à cheval et repérer de nouvelles bêtes à chasser.

Le soleil venait de se lever sur la vallée et les premiers ardents rayons de lumière entrèrent sans peine dans la chambre de l'Intendant. Il prit un certain temps à se réveiller jusqu'à ce qu'on frappa à sa porte. Il s'agissait de son assistant messire Deram qui venait lui porter les nouvelles de la journée, comme à l'habitude.


- Exellence... Bon matin à vous. Il fait très beau aujourd'hui, nous aurons certainement l'occasion d'aller à cheval dans les environs en compagnie du lieutenant Atrienthe. Voici vos messages.


Puis il lui tendit sa pile de documents et courriers hebdomadaires. Même très reculé dans les Monts Kalamaï, en vacances, il devait lire ces missives et les retourner. Tel était l'un de ses devoirs d'Intendant. Une des lettres était scellée du sceau impérial et Sirias voulu l'ouvrir en premier.


Citation :
    Rapport courtois de l'ambassadeur impérial en Scitopole
    à son Exellence l'Intendant de Kalamaï, cousin de l'Empereur


    Nous vous annonçons la naissance d'un nouveau membre de la Famille Impériale. Il s'agit du fils du Prince Faraël et de la princesse consort la dame Arianthe de Bise. Ce dernier prend la deuxième position à l'Ordre de succession au trône kalamaïen;

    Nous vous annonçons la décision du Prince Faraël de quitter la vie politique pour durée indéterminée;
    Son Altesse quitte la charge de chef de la Ligne Scitopolienne.
    Son Altesse met fin à son mandat de palatin au Palatinat de Scitopole.

    A.È.S, Vostre Ambassor Ès Scitopolis


Le haut dignitaire impérial décida de ne pas s'attarder à la lecture du reste du courrier et annonça rapidement à son assistant qu'il n'allait pouvoir rester à Elmoral.

- Notre ambassadeur en Scitopole vient de me donner les nouvelles du jour. La noble famille impérial a accueillit un nouveau membre. Il faudra certes organiser une cérémonie en son honneur et par la même occasion rendre hommage au Prince. J'entend déjà les hérauts vouloir une tonne de signatures et d'arrangements légaux pour ce nouveau venu dans la haute noblesse.

Est-ce-qu'il serait possible de faire venir d'Horie deux griffons ?


L'adjoint resta stupéfait de cette nouvelle et débuta presque immédiatement la rédaction d'une missive à destination d'Horie.


- Exellence, que de surprise! Je... je vais envoyer une missive expresse au maitre aérien. Nous devrions recevoir les volatiles dès... ce soir. Mais vous n'êtes pas sans savoir que cela vous coutera très cher.


- C'est une affaire de premier ordre. Nous partirons avant le couché du soleil, ainsi.

_________________
Palatin intérimaire en Scitopole
Héros de l'Empire

[ADMINISTRATEUR FORUM]
Revenir en haut Aller en bas
Sirias
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 979
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 21/12/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
8/10  (8/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Elmoral, domaine de la famille Barsis   Jeu 29 Mai 2014 - 21:07

Depuis le couronnement de son cousin l'Empereur Fardall, le Pheonix, la famille Barsis bénéficiait de la bonté de Sa Majesté qui lui assurait aide et confort. Le royaume de Kondall, après avoir été secoué par les guerres qui mirent fin à l'âge sombre, réussit à se rebâtir ses villes, ses ports et ses troupes. Par la volonté de Dieu, cette période heureuse et féconde durait depuis maintenant six longues et belles années. Occupant d'abord le poste présomptueux d'Intendant de Kalamaï aux premières heures de ce temps de grâce, Sirias s'était retiré de la politique pour profiter de ce qu'avait à lui offrir la vie dans les Monts Kalamaï. Occupant Fort Elmoral à temps plein depuis maintenant trois années, il n'était redescendu à Horie qu'à seulement de rares occasions. La dernière fois, c'était au mois d'avril, alors que l'Empereur lui demanda s'il pouvait temporairement occuper le palatinat de Scitopole laisser vacant depuis des lustres. La province vivant sous l'égide du Pheonix, il n'y avait alors aucune raison d'y faire indépendamment quelconques politiques. Ainsi, l'empereur devait bien avoir ses raisons d'y nommer un représentant alors que cela n'était que peu important la veille. Ce dernier se garda toutefois de lui indiquer directement les motifs. Cela étant sans importance, car cette nouvelle charge n'en était qu'une de plus ajoutée à la longue biographie du Barsis.

De retour à Elmoral, son excellence Sirias donna l'ordre qu'on rouvre les livres financiers de la province et qu'on examine ses possessions territoriales et ses troupes. Il fit nommer trois conseillers, comme c'est la coutume partout en Kalamaï : un intendant pour gérer les finances, un capitaine pour gérer l'armée et un évêque pour propager la foi. Ceux-ci sont aujourd'hui convoqués à la bibliothèque du fort. Le héros kalamaïen les attendait gentiment, assis au bout de la table.

- Messieurs, je vous en pris, prenez place.

Ils s'assirent puis éparpillèrent différentes cartes et registres sur la table de travail. Le premier à prendre la parole est l'intendant, lequel est le maire de la cité impériale d'Horie.

- Votre excellence, j'ai pu avoir accès aux coffres réservés à l'administration des provinces du domaine impérial. Scitopole possède dans ses réserves 3 millions de pièces d'or. À cette somme s'ajoutent en moyenne mensuellement 23 000 pièces en revenus commerciaux et taxes ainsi que 5000 pièces investies par l'Empereur lui-même. Dans ce trésor, environ 20 000 pièces sont pigées chaque mois pour assurer les services publics, l'entretien des routes, et autre...

Sirias regarda de plus près les chiffres qui lui étaient présentés.


- Ce n'est pas trop mal... Il faudra toutefois s'assurer qu'on ne nous transfère pas d'autres responsabilités, autrement nous risquons le déficit.

Puis il se tourna vers le capitaine.

- Maistre, la province ne possède plus de troupes officiellement depuis plusieurs années. C'est l'armée impériale qui assure la protection de Scitopole, laquelle est payée par la Cour. Le Régiment de Scitopole compte 12 mille hommes. Cependant, si nécessaire nous avons la capacité de lever une armée de près de 65 000 hommes. Trois forts de guerres sont en état de fonctionnement : Fort Wolfen, Fort Iltess et Fort Silfianie. Les autres forts n'appartiennent pas à la province, sont en reconstruction ou en ruines. Du côté des troupes navales, nous n'avons que très peu de navires militaires. Une flottille de 5 grands navires patrouille sur la Grande Traverse et le Zircal alors que deux escadrilles de 10 moyens navires surveillent les frontières de Scitopole sur le grand fleuve Kalamaï.

Le palatin examina attentivement les cartes de différentes échelles. Elles illustraient les positions des principales unités et les positions les plus importantes à défendre.


- Capitaine, dites-moi, je vois que les troupes manquent à l'ouest de la capitale. Notre frontière avec Prévèze est-elle bien surveillée? Et qu'en est-il de Zackinthe?

- Mon palatin, ces zones sont effectivement délaissées. L'Ouest est faiblement habité et le territoire est hostile. Nous préférons plutôt miser sur la protection d'Halicarnasse et de ses environs. Par ailleurs, notre frontière avec Zackinthe est très bien surveillée. Les troupes de Sa Sainteté y sont présentes en raison des troubles avec Aedric von Séviand. Je désirais justement vous en parler... Nous ne devrions pas rester passifs dans ce conflit.


Deux solutions se proposent à nous. Nous pouvons proclamer une campagne de recrutement à travers la province et former de nouvelles troupes. Ou bien, et c'est ce que je vous suggère votre Excellence, nous pouvons déplacer nos troupes de Scitopole oriental vers la frontière avec Zackinthe.


La réunion arrivait à sa fin. Le Barsis se leva et invita le capitaine à le suivre dans son bureau privé adjacent à la salle. Les deux hommes y discutèrent un moment puis rejoignirent les deux autres conseillers.


- Messires, vous partez avec moi pour la Cité impériale. Nous avons des choses à y finaliser.

Les quatre hommes se dirigèrent vers l'arrière du château dans la grande cour gazonnée où deux griffons étaient prêts à décoller.


[Suite]

_________________
Palatin intérimaire en Scitopole
Héros de l'Empire

[ADMINISTRATEUR FORUM]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fort Elmoral, domaine de la famille Barsis   Aujourd'hui à 2:57

Revenir en haut Aller en bas
 

Fort Elmoral, domaine de la famille Barsis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Scitopole :: Les Campagnes de la Loi :: Kondall-