AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quête éperdue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quête éperdue   Jeu 17 Sep 2009 - 14:35

Un ciel sans nuages mais un soleil pâle, voici les circonstances dont jouirent les deux nouveaux compagnons montés sur leur destrier, dos à dos, une complicité naissante entre eux alors qu'ils faisaient route au hasard, au gré du vent en dehors des terres hostiles de Climberland. Il la sentait s'étendre tranquillement contre lui, et observer le paysage d'une manière nonchalante.

"Je pensais vous l'avoir déja dit guerrier orque ! Partout ou va la mort je me dois d'aller. "

Les mots avaient fusé, hors de contrôle, lancés comme des flèches folles, ils tournoyaient en ronde macabre dans la plaine immense, avant de pénétrer les cœurs pour y planter leurs dents sournoises. Quelle étrange et morbide façon de pensée... Dans son expérience, Yoru ne paraissait sincèrement éprouver nulle crainte, la science de sa magie, de son culte étant à ses yeux l'unique alternative, la seule certitude dans un monde mouvant, si pitoyablement révolté contre le décret de la mort et qui s’effritait sous la menace venue de sa faucheuse qui frappait sans étât d'âme.


Soit nécro, noies toi dedans et sois maudite ! J'augmente l'allure.

Nullement impressionnée, la jeune humaine continuait à discerter sur la mort tandis que le destrier galopait à présent, fusant dans la plaine comme une météorite sous le couchant. L'orque se montrait impitoyable avec la monture et la fouettait jusqu'au sang, comme il le ferait avec les montures lourdes d'Akhmodar. Le cheval malmené, souffla mais n'hua aucun cri, trop effrayée par son cavalier dont il sentait la puissance dans ses reins alourdis par son poids. Bran' attentif aux étranges paroles de sa compagne à son dos, sentit un sourire surfer sur ses lèvres.


Mouarf, la quête de la vie éternelle hein ? Comme ces frêles créatures effiminées aux dents pointues qui fourbissent leur armes dans l'obscurité ? Hun, Ne me fais pas rire, une vie courte, remplie de crânes à briser, de foies à arracher, cotoyer, apporter la mort au quotidien ! Voilà un voyage frisant, une élancée décapante ! Prendre son pied et mourrir jeune, voilà un funeste destin qui me plait !


Comme pour répondre à son enthousiame, des odeurs orientales vinrent exalter ses sens en émois, une poignée de notes aux pointes ambrées se mêlant savamment aux délicieuses senteurs de la steppe. Il respirait ce parfum de gloire à venir…son parfum. La nécromancienne se tenait toujours à son dos, ressentant pleinement son onirique présence. L'oeil de l'orque s'anima de ruse et sa voix grave et profonde se remit à rugir.

Maintenant dis moi Yoru. Partir à la quête de la vie éternelle, n'est-ce pas là une certaine forme de peur ou de défi à la mort que tu prétends servir ?


Dernière édition par Bran'dor le Dim 18 Oct 2009 - 21:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yoru Lyaw



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Quête éperdue   Jeu 17 Sep 2009 - 18:56

"Mmmh comment expliquer"

Semblant réfléchir doucement, remontant son chateau a bonne hauteur
fixant l'horizon en pensant, comment pouvoir lui expliqué se qu'elle voyait.

"Le principe d'une maître et son élève, pour le maître c'est lui apprendre se qu'il sait
et l'élève le surpasser, et bien pour moi la mort c'est mon maître !
Seulement c'est le seul maître encore invaincu a se jour...
Beaucoup pense que les vampires l'on vaincu mais c'est faux, ce n'est qu'une
illusion, vaincre la mort voudrais dire devenir la mort, et donc ne pas mourir
se qui n'est pas leur cas héhé"

S'étirant doucement, serrant les cuisses lorsqu'il accélérait pour ne pas
tomber de se pauvre animal torturé ...

"ce n'est pas parce que je sais se qu'il y a après la mort et que je n'en ai pas peur
que j'ai forcément envie de passer de l'autre côté !
J'aime voir la mort emporter les autres, je ne m'en lasserait jamais, mais pour pouvoir
les voir le plus longtemp possible, quoi de mieux que l'éternité !"

Elle ricana

"Tuer c'est bien mais chacun ses préférences, la faucheuse a trop de boulot
c'est un fantasme qui me torturerais bien assé que de devoir endausser
tant de responsabilité, mais la voir a l'oeuvre sans avoir a attendre mon tour
sa me plairait assé"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quête éperdue   Ven 18 Sep 2009 - 0:32

La nuit approchait à grands pas, le destrier démontrait de plus en plus de faiblesses et tenait de moins en moins la course. Mais eux, indifférents à son sort funeste, se laissaient toujours emporter par le flôt de leur pensées et de leur paroles. Bran'dor sans aucune retenue rit à gorge déployée et se laissa aller à caresser sa hache. C'était que cette discussion peu commune et peu convenable à des êtres de noblesse l'excitait au plus haut poing et toutes sortes de pulsions violentes vinrent ravager son corps, à tel point qu'il en tremblait presque. Peu à peu une faim dévôrante, insassiable s'emparait de lui.

Huhaha, la Reine des mortes est une vipère sournoise et vicieuse. Tremblez cafards broyés par la faucheuse !

Vois mes dents acérées briller d'un sourire macabre, femme, en reflets à tes goûts sinistres ! Restes à mes côtés et tes voeux funèbres sauront êtres satisfaits, un plaisir pur procuré sans artifices, la responsabilité qui t'es si ennuyante laissée à mes bons soins hahaha !


Il achevait sur ses mots tandis qu des lueurs furieuses et dangereuses traversaient ses yeux, son dos brusquement redressé à la pensée d'un combat passionnant qu'il l'attendrait au bout de sa route. Il reporta finalement son attention sur la nécromancienne et se tournant manifestement de côté, ajouta à son adresse comme soudain dévôré de curiosité, non sans une teinte d'amusement dans la voix :


Faut-il que je craigne quelconque magie obscure ou talents cachés de la Maîtresse des défunts ?


Dans le même temps la bête salivante, du sang coulant en plusieurs endroits de sa croupe hurla sa douleur et son agonie, ses pas frappant le sol de façon maladroite, de plus en plus bancales. Bran' les sourcils froncés, et le talon ferme força la monture à se redresser, sans aucune pitié.


Maudit croupion tout juste bon à bouffer. Ce gros tas parait n'avoir été habitué qu'à la parade et non à la guerre ni à l'exploration grrr...
maugréa t-il. Le destrier n'avait aucune endurance, aucune force. il ne semblait guère supproter la course à longue distance. Le jeune chevalier avait dû s'être fait avoir. Pour quel prix dantesque avait-il acheté cette bête incapable ? Pragmatique comme toujours, Bran' fit halte sans qu'il n'ait d'autres alternatives en vue. Faire crever la bête n'arrangerait certainement pas ses affaires. Il se tourna vers sa compagne.

Il va falloir trouver un coin ou pioncer. L'obscurité nous a déjà devancé et cette bête pitoyable a besoin de récupérer.


Dernière édition par Bran'dor le Dim 18 Oct 2009 - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yoru Lyaw



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Quête éperdue   Ven 18 Sep 2009 - 9:01

Elle eu un légé sourire en voyant a quel point elle pouvait exiter un orque
sans même le vouloir juste avec des mots, c'était presque... mignon...
Puis il se retourna en partie et lui demanda pour sa magie, se qui lui fit

plaisir a son tour, mine de rien il semblait quand même se méfier d'elle
c'est qu'elle n'était pas si sans importance et faible qu'il voulait bien la
laisser croire...

"Si la faucheuse ne décide pas de ta mort, pourquoi devrait je moi m'en occuper?
tu me rend service, je suis peut être sournoise mais pas stupide"

Elle descendit alors laissant respirer l'animal agonisant, regardant autour d'elle

"ça ne vaux pas une bonne auberge, mais on fera avec"

Elle ne dormirait sans doute pas plus qu'une heure ou deux mais c'était
quand même bien d'y penser, par contre les rares fois ou elle avait du
dormir dehors elle avait su charmer des esprit faible de charmant jeune homme
pour lui tenir chaud... mais la... elle se retrouvait affublée d'un orque qui n'était
pas du genre calin du tout !!!
Mais quand faut y aller faut y aller...
Elle se choisit un endroit plus ou moins a l'abrit du vent pour se coucher


"ici sa a l'air bien, pas de vent, pas trop visible, bon c'est sur que pour
te cacher c'est moin simple mais on te verra moins ici"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quête éperdue   Mar 22 Sep 2009 - 16:11

Au bout d'un temps ils trouvèrent finalement un abris couvert de branchages, mais qu'ils dégagèrent au sol y trouvant une pelouse assez confortable et dont ils n'allaient point se plaidnre au vu de leur condition. Lourdement, et d'un bruitage assez peu charmant, il se laissa tomber au sol qui trembla quelques instants sous la puissance et l'épaisseur de son corps.

Yoru, dormir en plein air est une très bonne auberge pour moi je trouve.
Il rit pour lui-même croisant ses bras derrière sa nuque et observant couché sur un tas de branche cassé le ciel étoilé. Il attendit que sa partenaire se couche à ses côtés pour lui répondre à nouveau avec un sourire goguenard, montrant toute l'étendue de sa denture blanche acérée.

Me cacher ? Et me cacher de quoi femme ? Qu'ils viennent tous ces charognards, ces canailles cupides, et ces sauvâges ! Je leur tailladerai dans le lard, moi ! Je ne demande que ça, hun !
Un silence s'établit entre eux pendant un moment. L'orque la respiration forte, autant qu'un bufle, semblait comme perdu dans ses esprits tandis qu'il observait sans vraiment le faire ce qui s'établissait au-dessus de sa tête, et finalement au bout d'un moment il traduit ses pensées à voix haute.


J'ai faim. Et quelle pensée brillante, quelle réflexion intense que celle-ci en effet.

Je n'ai rien mangé depuis des jours à part de la racine et du pain racis. J'ai besoin de chair, de viande, raaah. Une crevette comme toi, doit aussi crever la dalle hein. Quoi qu'en fait, je n' sais pas si une nécro est normalement constitué pour ça.


Peut être dévôrez vous les morts vivants que vous créez, yurk.

Partir chasser en pleine nuit ne m'poserai aucun problème saches le Yoru Lyaw. Comme les longues oreilles pointues, je vois en pleine nuit. Seulement j'ai trop la flemme de faire quoi que ce soit hahaha. Plutôt giser raid mort au sol que d'me bouger à cet instant.


Sinon j'espère que tu ronfles moins fort que moi, sinon je t'étouffe comme un rat dans ton sommeil. Il se tourna sur le côté, les yeux dirigés vers elle, en signe d'avertissement.


Dernière édition par Bran'dor le Dim 18 Oct 2009 - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yoru Lyaw



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Quête éperdue   Mar 22 Sep 2009 - 19:24

Elle l'écouta et le fixa puis se mit a rire, ce qu'il était marrant cet orque.
plus elle l'écoutait et plus elle l'adorait, se côté rustre tout en restant simple
sérieux, a savoir se qu'il veut et faiere en sorte de l'avoir.

"Je ne dors que peu et ne ronfle pas mais je mange bien"

Elle se leva et s'étira

"Je vais te trouver a manger gros ventre a patte mais avant je dois trouver quelque chose"

Yoru ferma les yeux et se concentra, puis plusieurs mètre plus loin le sol se souleva et des
oissement remontairent a la surface du sol, au départ un amas, puis doucement formairent
une silouhette et finirent par reprendre leur place inisiale, c'était le squelette d'un ours.

"Va et ramène nous de quoi fêter notre première nuit !"

L'ours poussa une cri monstrueu digne de glacer le sang au pire vampire...
Revenant quelque chose comme 20minutes plus tard avec deux sanglier, un sous chaque bras

pour les laisser tomber près d'eux et retourner s'enterrer dans le sol

"Que ton service rende ton repos meilleur"

Dit elle avant de se retourner vers l'orque

"comme quoi la crevette peu être utile, allé il ne manque que du feu"

Fouillant sa sacoche pour trouver deux silex

"Sa sert toujours sa"

Rassemblant un tas de branche sèchée pour pouvoir mettre les deux
victime a cuir

"Même pour sa tu ne m'aidera pas?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quête éperdue   Mer 23 Sep 2009 - 13:22

Bran'dor à moitié patraque et le corps prélassé sur l'herbe, mais gardant un oeil inquisiteur sur sa voisine qui ne dénotait d'aucun signe de fatigue et lui répondait sereinement, l'observa se relever prestemment tout en s'étirant de manière assez féline. Vision très agréable d'ailleurs. Avec cette image en tête, il dormirait bien cette nuit malgré la faim se dit-il d'un rictus carnassier et sauvâge, un oeil à présent fermé. Mais sa compagne qui n'avait pas épuisé ses réserves de surprises à son égard en avait décidé autrement.

"Je vais te trouver a manger gros ventre a patte mais avant je dois trouver quelque chose"
lui lança t-elle presque amusée, avant de fermer les yeux un instant et que les mots qui surgissaient tant de ses lèvres ne se tarrissent soudainement. Aussitôt elle s'entoura d'un mystère infinie, s'enveloppa dans un monde autre que celui réel et qu'affectionnait tant le guerrier qui se redressait lentement, alerte et méfiant, son regard soupçonneux accroché à la silhouette humaine qui se dessinait devant lui d'un caractère soudain nébuleux.


Et alors sous les yeux médusés de l'Orque, tout juste à proximité de leur abris improvisé, des ossements éparpillés de toutes parts sur le sol nu, s'agitèrent au gré d'un son inquiétant de crissement, de claquement, s'élevèrent et se rassemblèrent, faisant de ce maëlstrom hétéroclite un corps uniforme, complet.

La main de l'Orque, se posa immédiatement sur sa hache.


Femme qu'est-ce que ... ?
Il n'acheva pas ses mots tandis que dans ses yeux l'ahurissement faisait place à la compréhension et l'agressivité.

Devant lui, une créature gigantesque faites d'ossements et semblable à celle d'un ours était né, soumise à la volonté de la nécromancienne qui avait usé de ses pouvoirs. Celle-ci avait enfin révélé une partie de sa puissance au guerrier qui malgré sa déconvenue, n'en fut pas mécontent. Une véritable démonstration magique de nécro. Finalement Yoru, d'un ton autoritaire, comme si elle avait tout pouvoir sur ce nouvel esclave, lui ordonna de trouver des proies à leur apporter. Et comme prévu, la créature d'os avait obéi, retournant à leurs côtés, avec deux gros sangliers sous les bras.
 
Pour la première fois, le respect se dessina sur le visage plissé de Bran'dor qui se prit à rire à gorge déployé tandis qu'il se relevait, que sa main se distançait de sa hache et qu'il se rapprochait d'une démarche conquérante et vive sur les sangliers jetés au sol. Il considérait sa compagne avec plus de sympathie, de façon plus positive. Celle-ci non sans une pointe d'ironie lui remarquer :


"comme quoi la crevette peu être utile, allé il ne manque que du feu"

Hahaha ! Et bien, quelle surprise petite crevette. Tu as marqué un point Yoru Lyaw, oui utile, très utile tu es.
jeta t-il à la dérobée, tandis qu'il s'efforçait de mesurer d'un oeil appréciateur l'épaisseur de la chair de son futur festin. Cette nuit, on aura quelque chose à se mettre sous la dent, grâce à tes maudits dons niark ! Saches qu'à présent... Tu as le droit à ma considération haha !

Puis il rit de nouveau tandis qu'il se pliait à sa demande de faire un feu, s'ordonnait à son exigeance de l'aider. La bouffe serait prête beaucoup plus vite s'ils s'y mettaient à deux évidemment. Bran'dor rassembla du bois et les fit disposer en croix au dessus d'un cercle de pierre, fit ensuite allumer un feu avec la technique de contact entre des branches très secs et friable, et la lumière flamboyante fut. Bran'dor se satisfaisant de cette source de chaleur nouvelle, se complut à observer la nécromancienne, qui avec son silex dépécait la chair.

Elle manquait de technicité, mais ses mouvements étaient instinctivement bons. Il se glissa derrière elle, et lui montra comment il fallait s'y prendre en lui prenant brusquement les mains et les rendre habile à la déchirure de la chair..

Comme ça qu'il faut faire, d'un début de mouvement traînant, subtile et que d'un mouvement vif, abrupt et puissant on achève, voilà ! La couenne grillée doit crisser sous le couteau, et la chair suinter.
dit-il avec une joie sauvâge, la faim plus dévôrante et présente que jamais.

Et maintenant en quel honneur doit-on réserver ce festin Yoru ?
termina t-il pensivement en contemplant les sangliers, les flammes se reflétant dans ses yeux gris d'acier tandis qu'il reniflait cette merveilleuse odeur alléchante.


Dernière édition par Bran'dor le Dim 18 Oct 2009 - 21:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yoru Lyaw



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Quête éperdue   Mer 23 Sep 2009 - 15:23

Pour finir la montagne se décida a bouger !!
Il se rendit lui aussi utile et fit le feu avec plutôt pas mal de facilité et

de technique, mais alors qu'elle s'acharnait a leur préparer des morceaux
a cuire elle se fit attraper les mains de façon assez surprenante.

"Que..."

Puis il lui montra des technique plutôt délicate, ferme et précise pour un tas
de muscle ambulant, elle apprit encore une chose utile de son voyage.

"Oh mmmh je vois"

Tournant le visage vers lui elle plissa les yeux, sous son voila devait se dissimuler
un sourire ou quelque chose s'y rapportant.
Elle avait regreté au début de son voyage d'être partie de chez elle mais plus maintenant,

yoru avait apprit plus de chose a vagabondé sans but précit qu'a rester chez elle.

"C'est étrange que quelqu'un de si fort et violent sache faire un travaille aussi délicat
tu as d'autre talent caché que les autres orsque n'ont pas?"

Demanda t'elle riant a son tour, se laissant faire, il bougeait ses mains sur les cascasses,
leur doigts recouvert de sang de l'animal.

"C'est agréable de faire a manger comme sa dans la nature, le sang encore tiède coulant
entre les doigts"

Une fois la découpe terminée yoru se releva et jetta ses sorts sur les cascasses encore dégoulinante de sang qui se relevairent

"ou se trouve la source la plus proche?"

Une fois de plus les deux animeaux poussairent un cri monstrueux puis retombairent sans
vie au sol, yoru regarda dans une direction et dit

"Je vais me laver, je reviens vite"

Allant jusqu'a l'endroit indiqué quelques mètres plus loin elle se déshabilla et entra dans
l'eau pour se laver du sang et pour se raffraichir...
Ayant gardé son chapeau elle regarda le ciel un instant, la nuit était si belle, si calme.
Puis une fois propre resortit de l'eau et se rhabilla, revenant près de l'orque,

sentant la bonne odeur de viande cuite.

"J'espère que tu m'en a laissé espèce de ventre a patte"

Dit elle pour le taquiner
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quête éperdue   Dim 18 Oct 2009 - 18:35

* Faut bien, j'ai plus faim ! * lui répondit-il d'un sourire goguenard en se caressant la panse remplie à rabord, tandis qu'il s'affalait nonchalemment sur ses coudes. De chair, il ne restait pratiquement rien accrochées aux sequelettes des deux sangliers cuissant sur le feu. Le guerrier n'y avait pas été de main morte en son absence. Tu en as mis du temps petite crevette ! Te laver ? Quel besoin avais-tu, tu ne portes même pas d'armure et le sang aurait fini par sécher simplement gwahaha !

Puis les mains tachêtés de sang, il se releva, cherchant des yeux quelque chose dans laquelle ils pourraient les essuyer. Finalement son regard se porta sur la nécromancienne et un sourire sardonique fendit son visage auréolé dde joie sauvâge. Il s'approcha de Yoru et posa ses mains sur ses bras, qu'il fit glisser tout à leur long lentement. Et le sang de ses mains séchées s'évapora, grâce à cette solution miracle, et très peu polie, ,né de son esprit tordu, que peut être la nécro n'apprécierait pas du tout. Mais peu lui importait ses états d'âmes ! Seul son bien être comptait ! Et d'un rire grossier il se départit en se demandant quelle allait être sa réaction.

* Huhaha ! Pardonnes moi, j'avais cru comprendre que tu aimais le sang coulant. J'savais pas ou foutre tout ce liquide vermeille, et j'avais plus soif. La prochaine fois j'gaspillerai pas la moindre goutte, promis Niark ! *

Puis harassé, il se recoucha au sol sans préambule, et se remit dans sa position favorite, les bras croisés derrière la nuque. en contre-plongée, il observait ainsi le ciel sans émotion, de façon simple et sans se poser de questions compliqués comme les humains aimaient tant.


* Allons, finis de manger, puis vient te coucher femme, les heures défilent, et le soleil viendra bientôt promptement. Avant que je ne glisse dans un sommeil profond, j'ai besoin d'une histoire. D'ou-viens-tu Yoru Lyaw ? Ta nature étrange dans la société si parfaite des humains me portes à croire que tu n'as pas eu beaucoup de chance dans la vie.


Je me trompe ? *
Revenir en haut Aller en bas
Yoru Lyaw



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Quête éperdue   Lun 19 Oct 2009 - 1:05

Yoru soupira en regardant le médiocre reste des sangliers !
Puis le regarda s'approcher et n'eut pas le temp de répliquer
qu'elle fut couverte de sang...
S'assit sur une pierre face au feu et retira un bout des cadavres
où il restait un peu de chair.

"Maiiis"

Boudeuse, elle alla manger et lui lança comme ça

"A la base le sang c'est plutôt un afrodisiaque pour moi mais
même si tu es grand et fort disons que tu reste quand même un orc"

Elle rit doucement et finit de manger pour aller s'assoir ensuite sur le ventre de l'orc, se couchant presque sur lui

"j'aime pas dormir au sol ça te pose problème?"

Yoru était sans gêne, toujours du sang sur les bras, se couchant en
boule comme un félin sur le ventre de l'orc, c'était une bonne source
de chaleur également !
Le vent n'était pas froid mais c'était quand même agréable de sentir un petit peu de chaud sur le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quête éperdue   Jeu 26 Nov 2009 - 14:20

Le sauvâgeon guerrier expira un râle de plaîsir tandis qu'il s'époumonait à gorge déployée. Ses bras au poil rêche, agressif et rapeux, saillant de muscles et plus épais que la cuisse d'un solide gaillard humain, emprisonnèrent, inspirés de la confiance d'un conquérant, la fine taille de guêpe de la charmante donzelle. * Moi' ? Que non qu' ça me dérange, ma mignotte, viens donc par là. * D'un mouvement brusque, il remonta son corps tout frêle lové contre son poitrail jusqu'à lui, et qui à son froid contact fort rafraîchissant, avait bien besoin d'être rudement réchauffé, son joli minois à présent tout proche du sien égayé, ravagé d'un sourire de vergogne reflétant son esprit tourmenté de bien belles pensées salaces qui allait jusqu'à lui faire inconsciemment lascérer de plaisir insurmonté, le corps de la pauvre fille qui continuait malgré de tout de lui servir des sourires énigmatiques. Et puis mêlé l'un dans l'autre, couchés ensemble à renfort de minutieuses caresses, non attendries ni douces,- car qui pouvait rêver d'un orque que ce soit le cas - , et d'accolades brûlantes, impudiques et nullement malaisées par une quelconque dignité, stupide, inutile et inexistante dans leurs pensées quant à leur façon de concevoir la manière dont il menait leur vie, ils rayonnèrent tous deux dans la nuit parsemée d'étoiles, qui spectatrices inconvenantes et goguenardes, miroitaîent à travers la lueur amusée qu'elles déversaient dans les teneurs sombres du ciel illuminée, leurs sourires impertinents.

* Alors, n'est t-on pas mieux ainsi, hein ? Si tu as besoin d'autres services de ce genre, n'hésites pas à mander à Bran', serviable comme tout... Quand on sait bien sûr y mêler ses désirs et ses intérêts. * Il se départit d'un rire grossier, serrant de plus belle l'insolente et plaisante jument improvisée, quoi qu'en réalité, il se trouva qu'il s'encontrait plutôt le contraire et que s'inversaient les rôles, puisqu'elle se juchait élégamment à son dessus; mais qu'importe pour lui, dans son esprit dûment dominé par le cynisme comme intouché à la contrainte d'autres réflexions de morales inconvenantes à un orque, il jouait le rôle qu'il entrevoyait aisément, c'était tout ce qui comptait finalement. * Maintenant place aux rêves de cadavres et de sanglantes batailles, femme.*

Sur ce, et au confort de l'un de l'autre, les deux compagnons, tout du moins Bran' sans le moindre doute, tombèrent dans un sommeil profond, que la panse remplie grâce à la chair tendre, goûteuse des sangliers avait rendue paisible et surtout agréable. Le lendemain, à l'ère de l'aube qui pointait à l'horizon, ils étaient pleins d'énergie comme de forfanterie. L'Orque débuta sa journée par un rite macabre, qui comprenait le chant et le fracas de l'épée contre le vide et le vent, s'entraînant torse nu et coulant de sueur, ses plus fines techniques aux plus brutales largement démontrés à Yoru qui semblait l'observer; amusée, comme le ferait les soupirants d'une noble dame, un Paon à l'égo insensée à ses admirateurs.


Puis ceci achevé, ils s'en allèrent achopper leur destrier blanc, que Bran,' espérait-il pour sa vie, pensait avoir eu grand temps, trop de temps, à composer avec un repos, sans fin ni cesse, immérité. Impavide, le guerrier monta brutalement en selle et tira avec force sur les mords de l'étalon détaché du chêne et qui marchait à reculon , comme pour lui rappeler qui était le cavalier et qui était celui qui devait se soumettre et obéir, bien entendu sa monture. Se retournant abruptement vers la nécromancienne juchée confortablement derrière lui, il lui dit sans détour :

* Direction l'Outre-Mer, vers mon nouveau royaume, lequel peut t'accorder une place de choix si tu le désires. Pour une humaine, fort dépourvue d'excécrables morales, d'hypocrisie de façade et de pitié infondée, tu es fort intéressante. A toi de voir Yoru Lyaw. *


Puis sans un mot de plus, il fouetta sévèrement la croupe du pauvre cheval ou s'enchevêtraient déjà une multitude plaies rouges sur le poil blanc, et celui-ci suintant de peur, ainsi prompte à répondre à son maître, s'élança dans un tourbillon de poussières et d'herbes avec furie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quête éperdue   Aujourd'hui à 12:39

Revenir en haut Aller en bas
 

Quête éperdue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Les Terres Inexplorées-