AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le siège de la Confrérie des Marchands d'Ald'Rhune (CMA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hélèna
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 612
Age : 27
Classe : Psioniste
Armada : La Coalition Marchande
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Le siège de la Confrérie des Marchands d'Ald'Rhune (CMA)   Dim 4 Oct 2009 - 1:29

Tout de pierre, le bâtiment principal de la CMA, vaste fédération de marchands dépassant largement le cadre d'Ald'Rhune, domine une place donnant directement sur les quais. Reconnaissable entre mille, cet imposant édifice faisant face à la mer est ce qu'il est sensé être: LA maison de tout marchand de la CMA, d'Ald'Rhune ou non.
Comprenant un rez-de-chaussé agencé en taverne privée réservée à qui veut faire des affaires et en coffre-fort géant, un premier étage comptant nombre de bureaux et salles d'archives, le siège de la CMA est résolument accès sur les affaires des marchands de tout poils.
Néanmoins, les second et troisième -dernier- étages comportent chambres et autres pièces de vie exclusivement réservée aux membres de la CMA ou personne ayant des intérêts communs avec la Confrérie.

Si la plupart des comptoirs de la CMA ressemblent à celui là, aucun d'entre eux n'est aussi grand, puissant ou riche. Les bureaux d'Ald'Rhune sont LE lieu où presque tout les ordres d'achat/vente sont décidés et lancés à travers le monde connu. D'autre part, suivant le principe des lettres de change, le réseau étroit des comptoirs de la CMA sert également de banque, limitant ainsi les transferts de fonds, jugés très souvent trop dangereux, même pour les navires d'Ald'Rhune.

L'ensemble des informations, archives, relevés de stocks, listes de navires sont archivés à Ald'Rhune. Ce bâtiment est donc, en plus d'être le cerveau de la CMA, sa mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Le siège de la Confrérie des Marchands d'Ald'Rhune (CMA)   Mar 6 Oct 2009 - 2:02

Passant lentement la grande porte du bâtiment, je me dirigea vers la première personne que je vis afin d'obtenir quelques informations sachant que les hommes de la CMA en savait souvent plus que certains de par le bouche à oreille des marins ou messager travaillant pour la confrérie.

Bonjour à vous, je suis Babka Irvin, le Palatin de Maon. Je viens d'arriver à Ald'Rhune et je cherche à me rendre dans la demeure de la Comtesse Hélèna. Elle sait que je dois venir prochainement et me doute qu'elle ne soit pas au courant de mon arrivé. À vrai dire, je ne sais même pas si elle est de retour de la cité impériale. Seriez-vous en mesure de m'aidez ?
Revenir en haut Aller en bas
Hélèna
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 612
Age : 27
Classe : Psioniste
Armada : La Coalition Marchande
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Le siège de la Confrérie des Marchands d'Ald'Rhune (CMA)   Lun 12 Oct 2009 - 12:58

Le palatin de Maon avança un peu dans la grande salle. La taverne du comptoir principal de la CMA ne comptait pas grand monde en cette heure de la journée. La plupart des personnes présentes étaient des marchands occupés au négoce de tout ce qui pouvait exister en ce bas-monde...
L'homme derrière le comptoir posa le verre qu'il était en train d'essuyer pour accueillir le nouvel arrivant:

-Bienvenue en notre modeste comptoir, seigneur Irvin. L'homme effectua une courte courbette. Nous pouvons peut être vous aider à trouver son excellence la comtesse Ianoss. Le secrétaire de monsieur le comte Khan Ianoss, père de la comtesse, se trouve justement ici même pour défendre les intérêts de la famille Ianoss. Je vais le faire chercher à l'instant.

L'homme disparut par une porte située sur la gauche du comptoir de bois verni cinglant le fond de la salle. Les discussions, jusque là interrompue, reprirent. En tendant l'oreille, Babka aurait pu entendre quelques mots concernant des cargaisons de marchandises et d'autres, des sommes ahurissantes mises en jeu par ces échanges, de la force économique croissante qu'exerçait la CMA dans l'Empire... Si les caravanes naines conservaient leur quasi-monopole sur terre, les navires de commerce de la CMA commençaient petit à petit à monopoliser les routes maritimes.
Le barman revint rapidement, accompagné d'un petit bonhomme portant un collier de barbe finement taillée. Il portait de toute évidence des vêtements de goût fait d'étoffes de bonne qualité. Le visage un peu rond quoique relativement mince, il possédait un visage d'honnête homme. Même si ses cheveux bouclés de couleur ébène voletaient, un peu fous, au grès de ses mouvements -un peu brusques par ailleurs- derrière lui.

-Seigneur Irvin, monsieur Nolan Gilford, secrétaire de monsieur le comte. C'est pour moi un honneur que de vous rencontrer. Le secrétaire s'inclina devant l'elfe avec déférence. On m'a dit que vous vouliez rencontrer la comtesse Hélèna, c'est cela? Ce doit être votre jour de chance: je viens d'achever mon travail ici. La défense des intérêts économiques des Ianoss à travers l'Empire n'est pas toujours chose aisée, comme vous devez l'imaginer. Le petit homme émit un petit rire amusé. Si vous voulez bien me suivre, je vais vous conduire à la demeure de la famille Ianoss.

Et faisant signe à l'elfe de le suivre, Nolan Gilford prit la direction de la porte...
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Le siège de la Confrérie des Marchands d'Ald'Rhune (CMA)   Lun 12 Oct 2009 - 18:34

Je fus accueilli très cordialement, bien plus que je ne le désirais même, je suis certes palatin mais je restais humble. J'attendis donc l'arrivé du secrétaire de la famille qui se présenta puis m'invita à le suivre. Ce faisant, je répondis à ces propos.

Je vous remercie de cet accueil chaleureux monsieur Gilford. Je suis heureux de constater qu'Orfange et Folaniss sont toujours avec moi pour me permettre d'être sur votre route à l'instant où vous vous rendez à la demeure de la famille Ianoss.

Tant de voyage et d'imprévu pour enfin me rendre là où je devais être depuis plusieurs jours. Ce départ pour l'Outre-Mer aurait dû avoir lieu déjà et tout délai trop long pourrait bien mener à l'échec la mission diplomatique qui fut confié à la Comtesse Hélèna, dont elle accepta ma présence afin d'essayer de collaborer au mieux pour l'Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Anar



Nombre de messages : 179
Classe : Voleur
Date d'inscription : 04/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
4/10  (4/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le siège de la Confrérie des Marchands d'Ald'Rhune (CMA)   Sam 24 Oct 2009 - 18:26

Spoiler:
 

Voila plusieurs heures que le soleil avait été détrôné de sa position ascendante pour laisser place à sa sœur reine de la nuit. Jérémie avait eut le privilège d’admirer le reflet rouge carmin du crépuscule sur la houle de la mer. Il était resté longtemps là, absorbé par un spectacle qu’il n’avait jamais eu l’occasion de goûter. Serré dans son poing droit se trouvait le message remis par le tavernier de « L'Albatros Agile ».


Il avait cogité tout le reste de la journée pour comprendre comment une telle chose était possible. Son esprit était embrouillé par un flot d’interrogations sans réponse. Comment pouvait-il y avoir des amis de la cause dans un lieu où les Parias n’avaient jamais mis les pieds ? Si c’était un piège, pourquoi ne l’avait-on pas arrêté dans l’auberge ? Mais question qui le tourmentait le plus : comment avait-il été repéré ? Il s’était pourtant bien assuré de ne pas avoir été suivi, il avait pu éviter de nombreuses patrouilles et avait justifié sa présence aux autres comme étant à la recherche d’un emploi en ville. Mais quelqu’un savait qui il était, et cela le hantait plus que tout. Qui ? Pourquoi ? Comment ?
*Je n’aurais jamais dû rester plus d’un jour dans cette ville* se maudit-il intérieurement.

Jérémie s’était résigné à venir au rendez vous fixé. De toute façon il lui semblait bien que son destin ne lui appartenait plus. Il devait pourtant rapporter aux parias les informations qu’il avait récolté et notamment la plus importante : la localisation d’Ald’Rhune et son accès par voie terrestre. Mais pour cela il devait ressortir de la ville, ce qui semblait plus compliqué que prévu, surtout si le message était un piège, ce qui aux yeux du Paria en avait tout l’air. Il arriva donc au pied du comptoir marchand d'Ald'Rhune symbole da la prospérité économique de la cité. Armé d’une épée courte rangée dans son fourreau, il savait que c'était une défense dérisoire en cas d’attaque mais il n’avait rien d’autre. L’œil alerte, la tension montant de plus en plus avec le temps, Jérémie ne savait pas qui il attendait mais ce qu’il savait, ce que la ou les personnes lui ayant écrit le message, n’aurait aucun mal à le reconnaître.
Revenir en haut Aller en bas
Hélèna
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 612
Age : 27
Classe : Psioniste
Armada : La Coalition Marchande
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Le siège de la Confrérie des Marchands d'Ald'Rhune (CMA)   Dim 25 Oct 2009 - 15:31

Dans l'un des coins de la place, tapi dans l'ombre, Adar observait les faits et gestes de sa "cible". Le jeune homme qui semblait attendre devant lui se tenait aux aguets. Mais peut être avait-il des alliés cachés eux aussi autour de la place? C'était précisément pour ça que l'ensemble de l'escouade Alpha avait répondue présent. Les Sabres, réputés pour leur maitrise hors norme de l'infiltration et des méthodes de renseignement, allaient encore le prouver en effectuant cette opération de contre-espionnage. Il était déjà étonnant qu'un paria soit monté si nord, mais que faisait-il encore à Ald'Rhune? Et si le but de cet homme était l'assassinat de la palatine? Ce ne serait pas la première fois qu'un assassinat politique changerait le cours de l'Histoire...
Toujours est-il qu'il fallait d'urgence savoir ce qu'il en retournait. Quitte à user de méthodes peu conventionnelles. Seul le résultat comptait, dans ce genre d'épreuve.
Diane contacta alors Adar pour le prévenir de ce qu'elle avait pu ressentir aux abords de la place. Son rapport fut particulièrement agréable: le jeune homme était bel et bien venu seul. Adar lui répondit par le même moyen, en se servant de la connexion que la psionniste maintenait encore:
¤Prévient les autres, qu'ils se tiennent prêt à intervenir au moindre problème, j'y vais y aller.¤

Le chef d'escouade rabattit le capuchon de sa cape et sortit de l'ombre. Il avança avec une vitesse calculée, n'émettant aucun bruit lors de son déplacement. Il avait retiré son armure F et avait opté pour une armure de voyage en cuir, plus "passe-partout". Les armures F, bien que peu commune et peu connue, étaient tout de même le signe d'appartenance aux forces spéciales Ald'Rhunaises. Un individu Il aurait été bête de se faire repérer ainsi pour une négligence vestimentaire...
La cape d'un brun sombre noyait ses formes et camouflait à merveille ses deux lames courtes et ses quelques couteaux de lancer, confortablement rangés dans des fourreaux prévus à cet effet fixés contre sa cuisse droite. Ces armes ne devaient avoir qu'un effet dissuasif. Le chef des Alpha n'aurait surement pas à s'en servir... Du moins, dans l'intérêt du paria.

Le jeune homme lui faisant désormais face le dévisageait de plus en plus intensément au fur et à mesure de sa progression vers lui.
Finalement, Adar s'arrêta à porté de lame du jeune homme. Il ne paraissait pas vraiment dangereux, à première vu. Juste déterminé et inquiet. Le Sabre allait essayer de se faire passer pour un agent dormant sympathisant de la cause anarchiste auprès de ce dernier. Au vu de ses précédents états de service, ce ne serait pas si dur...
-Je suis désolé de vous avoir contacté d'une manière aussi "cavalière". A ce propos, ne vous en faites pas, le patron de l'Albatros est un ami. Je vais être direct: la palatine est ici, à Ald'Rhune. Elle n'est pas là pour longtemps. Quels sont les directives de Prévèze du sud à son sujet? Quelles sont les nouvelles?
Sans laisser le temps au jeune homme d'assimiler ses paroles, le chef de l'escouade Alpha le plaqua au sol, derrière un banc en lui faisant signe de se taire.
Une patrouille déboucha sur la place et entreprit de la traverser. Les deux hommes restèrent immobiles, attendant que les soldats disparaissent de leur champ de vision. La patrouille s'en fut, sans déceler la présence discrète des deux individus, lesquels se relevèrent prestement en s'époussetant.
-Excuse-moi, c'était le seul moyen. La patrouille aurait contrôlée notre identité et je ne peux pas me permettre de compromettre ma couverture.

C'était à demi-vrai. En vérité, les gardes auraient reconnus le soldat d'élite qu'il était et l'auraient salué. Il valait mieux ne pas les rencontrer. C'eut été du plus mauvais effet que de se faire saluer comme étant supérieur à la garde en compagnie d'un agent supposé ennemi.
Certes, ces soldats auraient pu l'aider à mettre le jeune paria hors d'état de nuire. Mais ce n'était pas son intention. Il ne lui voulait pas de mal. Il voulait connaitre les raisons de sa venue et éventuellement œuvrer une opération de désinformation. Et pourquoi ne pas faire de ce jeune homme un intermédiaire entre Ald'Rhune et les parias? A vrai dire, le palatinat n'avait encore rien entreprit contre les anarchistes du sud de Prévèze. Et que ferait-il si cela était le cas? La palatine n'appliquait pas la force comme réponse à tous les maux, comme certains bouchers de l'Histoire ancienne ou actuelle. Et pourtant, il suffirait de peu de chose pour bousculer ce fragile statu-quo. Un assassinat par exemple... Il suffirait qu'un palatin pro-militaire prenne ensuite le pouvoir et lance les troupes de Prévèze à l'assaut du bastion anarchiste pour faire sombrer la région dans le chaos. Et la détérioration du climat de la région ne pourrait être que préjudiciable à la Cité...
Mais Ald'Rhune n'est pas le palatinat, contrairement à ce que beaucoup imaginaient. Certes, la palatine provenait de la Cité et donc bénéficiait d'un soutien fort. Mais la ville côtière conservait son indépendance décisionnelle et militaire. Elle pouvait parfaitement se subvenir à elle même et le cas échéant, se défendre seule...

Adar invita son jeune compagnon à le suivre à travers les dédales de ruelles du cœur de la ville, à la recherche d'un endroit agréable et sûr où ils pourraient reprendre leur conversation en paix...
Revenir en haut Aller en bas
Anar



Nombre de messages : 179
Classe : Voleur
Date d'inscription : 04/05/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
4/10  (4/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le siège de la Confrérie des Marchands d'Ald'Rhune (CMA)   Dim 25 Oct 2009 - 18:25

Après un temps d’attente difficilement appréhendable pour un individu en état de stress, Jérémie, vit se découper une forme humanoïde dans la pénombre de la nuit. Il s’agissait d’un être humain plus âgé sans doute que le jeune paria. Il avançait à pas feutrés à travers la rue. Quelque chose dans le reflet de son iris dénotait d’une personne dont la grande expérience de la vie n’avait que peu à envier aux autres races possédant une longitude de vie largement supérieure à celle du commun des humains. L’inconnu s’arrêta à un mètre environ de l’anarchiste avant de prendre la parole d’une manière assez incongrue :
Je suis désolé de vous avoir contacté d'une manière aussi "cavalière". A ce propos, ne vous en faites pas, le patron de l'Albatros est un ami. Je vais être direct: la palatine est ici, à Ald'Rhune. Elle n'est pas là pour longtemps. Quels sont les directives de Prévèze du sud à son sujet? Quelles sont les nouvelles?

Avant que Jérémie ne puisse lui-même exprimer ses interrogations, l’homme le plaqua subitement face contre terre. L’anarchiste pensa tout de suite au piège mais comme l’homme lui intimida le silence, il remarqua le passage d’une patrouille à proximité de l’endroit où ils se tenaient. Sans l’intervention heureuse de l’individu, ils auraient sans doute subi un contrôle à cette heure tardive, ce qui aurait pu mal tourner. Le « sauveur » se justifia d’ailleurs de la sorte.
Excuse-moi, c'était le seul moyen. La patrouille aurait contrôlée notre identité et je ne peux pas me permettre de compromettre ma couverture.

Ainsi l’homme se prétendait agent infiltré. Cela étonnait Jérémie car tout le monde lui avait assuré qu’Ald’Rhune n’avait jamais été atteinte par les Parias, du fait de son éloignement extrême et de son inaccessibilité (relative) par voie terrestre. La probabilité qu’un autre anarchiste externe se soit infiltré dans la cité pourrait cependant être plausible. Les Parias et autre anarchistes affiliés à la cause comptait de nombreux nomades en leur rang. D’Edhesse à Etimnon, on pouvait en trouver. Alors…Ald’Rhune aussi. Mais un leitmotiv le tourmentait sans cesse. Comment cet homme, tout aussi intelligent qu’il paraisse, avait pu le localiser dans la cité et savoir qu’il venait de Prévèze du Sud ? Il se souvenait des mots d’Heclar le shaman avant son départ sur les puissants magiciens du monde mais il avait toujours eu la vision d’un magicien comme un homme d’âge mur, s’approchant du crépuscule de la vie. Quand bien même…les magiciens peuvent-ils lire les pensées ?*
Tout occupé par son esprit, Jérémie suivait machinalement l’homme aux vêtements sombres à travers le labyrinthe urbain que formait l’enchevêtrement des ruelles d’Ald’Rhune. Peu habitué aux grandes cités, il était dors et déjà perdu lorsque son compagnon lui offrit de s’assoir prendre un verre dans une petite auberge quelconque de la ville. S’il s’était retourné, peut-être aurait-il remarqué les silhouettes se mouvant avec agilité sur leur pas, à quelques dizaine de mètres des deux hommes.
Entrant dans la médiocre auberge, Jérémie et son acolyte inconnu prirent place à une petite table, idéalement placé à l’écart du tumulte d’un espèce de banquet de trimardeurs plutôt louches. Ainsi même les plus belles cités avaient leur pauvreté locale, bien qu’ici elle soit plus joviale qu’ailleurs en Prévèze. Attendant un quelconque serveur – mais y en a-t-il ici ? – Jérémie établi intérieurement un flashback des récents évènements, ce qui l’amena à répondre de manière indirecte aux premières questions de son compagnon mystérieux, avec un langage propre à ses habitudes.
Hem… merci pour cet aide…je parle de la patrouille. Euh… excuse moi mais je crois pas connaître ton nom l’ami, non pas qu’un bon bagout ça aide pour s’entendre mieux mais au moins on se tapisse d’un titre comme ça, c’est vrai quoi. Mah…Moi c’est Jérémie. C’est toi le message ? Pas mal le coup de la chope je l’aurais pas gambergé seul.

Le manque d’assurance du jeune homme était compensé par son torrentueux débit de paroles. Mais il en vint vite au fond du sujet et de ses doutes.


Ouai…d’ailleurs y a un truc qui me chipote mon gars c’est comment tu m’as grillé sans que je comprenne rien. Et puis t’es qui gaillard ? Je t’ai jamais vu au repaire et d’ailleurs comment t’es au courant que je viens de Prévèze du Sud. Le prend pas pour toi, tu sais que des espions y en a des tas, nous aussi on espionne, d’ailleurs chui là pour ça.

Craignant d’en avoir déjà trop dit, Jérémie se reconverti inopinément dans un mutisme gêné, attendant une réaction de son voisin de table.

*Du fait de son ignorance, Jérémie limite les jeteurs de sort aux magiciens. Il ne connait d’ailleurs pas l’existence des psionistes, les anarchistes n’en ayant pas dans leur rang.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le siège de la Confrérie des Marchands d'Ald'Rhune (CMA)   Aujourd'hui à 8:50

Revenir en haut Aller en bas
 

Le siège de la Confrérie des Marchands d'Ald'Rhune (CMA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Prévèze :: Le Desert Aride :: Ald'Rhune-