AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée de la délégation Thassopolienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Arrivée de la délégation Thassopolienne   Mer 16 Déc 2009 - 23:08

La galère voguait lentement, les rames rentraient et sortaient de l’eau en gardant le même rythme, les rameurs : des esclaves orcs et minotaures, avaient le corps couvert de sueurs par l’effort physique. La mer avait été clémente avec l’embarquation, partie de Thassopole il y a quelque temps le vaisseau arrivait enfin à sa destination :La cité-Etat d’Ald’Rhune.

A la poupe du vaisseau se tenait un homme, le regard fixé sur la ville, son visage quand à lui montrait un certain sentiment d’excitation. Il était en mission, en mission pour le Sénat d’Anaphe et pour le seigneur Aedric de Nardogord . La brise faisait remuer son manteau rouge, et ses cheveux noir volaient au vent. Il repensait aux ordres du Sénat. Il devait établir des relations amicales avec leurs voisins Ald’Rhunais.

Mais il savait ce que désirait les sénateurs et le prêtre rouge, une flotte surpassant toutes les autres, un ensemble de vaisseaux de guerre, pour répandre la colère de Brak sur tout les océans.Il ne comprenait pas pourquoi on lui avait attribué cette mission ce n’était pas dans ces compétences, après tout n’était il pas un officier des Elus de Brak, un soldat Nardogord, après réflexion, il comprit ,après tout il n’était pas n’importe qui c’était le général de la 2° division des élus de Brak :
Maelir Konk.

Maelir eut une pensée pour son maître ça faisait bien longtemps qu’il avait quitté l’Archipel pour se rendre à l’Abysse et les derniers rapports des troupes envoyées en Exalon indiquait qu’il avait été fait prisonnier.S'il disparaissait, Thassopole connaitrait le chaos il en était sur les grands élécteurs du Sénat se battait déjà pour le peu de pouvoir qu’ils leur restait ,seul la présence d’Aedric calmait leurs ardeurs et s'il n’était plus là …

« Général,Général » l’appel le fit sortir de sa rêverie il se retourna ,un groupe d’une dizaine d’hommes en armure était au garde à vous, il les toisâ du regard , les meilleurs hommes avait été envoyés récupérer le palatin ,il avait dû se contenter de ces conscrits comme escorte.Et il se demandait bien comment ces incapables pouvaient se battre,enfin il avait son épée pensa-t-il.

Qu’y a –t-il soldats ?

Nous arrivons au port d’Ald’Rhune mon général quels sont vos ordres

Le générale sentit le stress dans la voix de la jeune recrue.
Et bien imbécile montrons nos intentions.

Ils dressèrent alors leurs étendards ,un drapeau rouge avec une tête de sanglier noir ,symbole de la famille Von Séviand,puis furent dressées les armes de la République de Thassopole et enfin vint un drapeau d’un blanc immaculé.Plus il s’approchait du port ,plus Maelir était impressionné par la cité, le port en particulier ,il suffisait de le voir pour comprendre pourquoi Ald’Rhune était une puissance maritime influente ,des navires marchands de tout l’empire y étaient amarrés apportant avec eux des biens des plus exotiques ou des plus banales ,un coup de fouet retentit un esclave venait de s’évanouir , au bout d’une dizaine de coups il reprit ces esprits.

Ralentissez la cadence, je ne veux pas qu’on voit mon équipage dans un état pareille, hurla le général ,qui au plus profond de lui haïssait l’esclavage.Ainsi finalement au bout d’une petite demi heure la galère Thassopolienne se retrouva amarré au port Ald’Rhunais.Il avait été décidé que la délégation emmène quelques spécialités de sa province.

Faites attention avec ces caisses bande de crétin, il s’agit du vin d’Andole un des meilleurs de l’archipel un seul de ces bouteilles doit valoir un an de votre solde, et faite attention a ce sanglier, ce n est pas parce qu’il est plus grand qu’il est moins dangereux, par Brak quel bande de bras cassés et on vous considère comme des soldats
. Le général était à cran.

Une foule s’était rassemblée devant le navire, Maelir s’adressa à eux en ces termes :

Salut à toi peuple de la fière cité d’Ald Rhune, moi Maelir Konk t’apporte les salutations du peuple de Thassopole ,du Sénat et de notre fière palatin Aedric Von Seviand grand inquisiteur de Brak.Je suis ici pour vous apporter un message de paix et d’amitié de la part de la Sainte république de Thassopole.

Il ne lui restait plus qu’à trouver les dirigeants de la cité à présent.Le plus dur était sans doute à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Hélèna
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 612
Age : 27
Classe : Psioniste
Armada : La Coalition Marchande
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Arrivée de la délégation Thassopolienne   Jeu 17 Déc 2009 - 6:41

Un petit groupe de soldats arriva aux quais. Ils allaient à pieds, accompagnant un grand personnage mince aux cheveux grisonnants et un autre un peu plus petit et rondouillard. Le premier portait à son côté un rapière élégante sur un vêtement en apparence simple, mais apparemment étudié pour être le plus pratique et le moins gênant en combat. Tandis que le second portait une tunique richement parée, évoquant un individu de rang. Tout deux, bien que diamétralement différents, avançaient d'un même pas lent et calculé. Les soldats autour d'eux ne servaient guère à les protéger. Seulement à apporter un tant soit peu d'officialité. A dire vrai, les citoyens d'Ald'Rhune seraient les premiers soldats à défendre leurs dirigeants. Il en allait ainsi pour ceux qui savaient répondre aux attentes de leurs citoyens...
Le Basileus, chef civil de la Cité, et le Contarquos, chef militaire, rejoignirent rapidement le quai sur lequel la galère avait accostée.
Le dignitaire Thassopolien venait tout juste de débarquer de son navire, suivi par un certain nombre de soldats. Ces derniers semblaient porter de lourdes caisses. Ils étaient occupés à les transborder, les empilant avec autant de douceur qu'ils le pouvaient. Une espèce de sanglier géant attendait patiemment son tour à bord...

-Salut à toi peuple de la fière cité d’Ald Rhune, moi Maelir Konk t’apporte les salutations du peuple de Thassopole ,du Sénat et de notre fier palatin Aedric Von Seviand grand inquisiteur de Brak. Je suis ici pour vous apporter un message de paix et d’amitié de la part de la Sainte république de Thassopole.

Le Basileus, le Contarquos et leur escorte arrivèrent à ce moment-là. La foule s'écarta à leur passage. Les deux maitres d'Ald'Rhune s'avancèrent vers leur visiteur. Le Contarque resta en retrait, tandis que le Basileus se chargeait d'accueillir le dignitaire:
-Soyez le bienvenu à Ald'Rhune, Maelir Konk. Je suis le Basileus de cette Cité. C'est avec un profond plaisir et une grande joie que nous vous accueillons, vous et l'amitié de la Sainte République de Thassopole. Soyez assurés des meilleurs intentions à l'égard du peuple Thassopolien et du palatin Aedric Von Seviand.
Si vous me le permettez, j'aimerais vous présenter le Contarque de notre Cité, chef des forces armées d'Ald'Rhune et haut-dignitaire au même titre que ma personne.

Le militaire avança au même niveau que le Basileus et effectua un salut militaire impeccable avant de déclarer:
-C'est un honneur de faire votre connaissance, monsieur.
Le Basileus reprit la parole, tandis que le Contarquos reculait à sa place, en retrait. Il était militaire. Pas diplomate ou politicien. Ses armes n'avaient jamais été les mots, mais son épée et son entrainement militaire. Et cela n'avait pas sa place ici.
-Si vous l'acceptez, je vous convie avec votre délégation au Palais où vous pourrez trouver un peu de repos, j'en suis sûr. La comtesse Hélèna, qui est notre diplomate, n'est malheureusement pas présente actuellement, mais j'ai bon espoir que nous réussirons à nous entendre. Avant cela, un petit détail mérite d'être soulevé...
Le Basileus claqua des doigts et un soldat se plaça à ses côtés, porteur d'un coffret d'ébène serti d'argent. Le Basileus l'ouvrit, révélant un certain nombre de pendentifs d'argent frappés du sceau d'Ald'Rhune.
-Si vous voulez bien distribuer ces pendentifs à vos hommes. Ils permettent une libre circulation dans toute la cité, excepté les zones interdites, et servent de pièce d'identité, vous identifiant comme appartenant au corps diplomatique. D'autre part, ils vous procurent la possibilité de demander de l'aide à tout soldat ou personnel officiel d'Ald'Rhune.
Les pendentifs furent rapidement distribués aux Thassopoliens. Ces "sauf-conduits" faisaient parti de la procédure d'accueil d'un dignitaire étranger. Lui laisser les coudées franches et lui permettre de visiter la ville comme il l'entendait était en soi une marque de confiance
Le Basileus fit signe aux dockers attendant patiemment sur le côté d'aller aider les soldats de Thassopole. Ces derniers furent heureux de l'arriver de gens du métier pour leur prêter main forte...
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: Arrivée de la délégation Thassopolienne   Dim 20 Déc 2009 - 18:37

Alors que les hommes du général Konk étaient en train de débarqué leur précieuse cargaison, escorté par une petite escouade de soldat qui sembla au générale plus protocolaire qu’autre chose, mais ces deux hommes n’étaient pas n’importe qui, il s’agissait en effet du Basileus et le Contarque d’Ald’Rhune les chefs politique et militaire de la cité Etat.Le Basileus s’avança et parla en ces termes
Soyez le bienvenu à Ald'Rhune, Maelir Konk. Je suis le Basileus de cette Cité. C'est avec un profond plaisir et une grande joie que nous vous accueillons, vous et l'amitié de la Sainte République de Thassopole. Soyez assurés des meilleurs intentions à l'égard du peuple Thassopolien et du palatin Aedric Von Seviand.
Si vous me le permettez, j'aimerais vous présenter le Contarque de notre Cité, chef des forces armées d'Ald'Rhune et haut-dignitaire au même titre que ma personne.

Le générale Konk ,s’avança alors d’un pas assuré vers les deux dignitaire Ald’Rhunais et éxécuta le salut militaire habituel,comme il l’aurait fait pour saluer son palatin.D’un geste de la main il ordonna à ces hommes de l’imiter ,s’alignant ils exécutèrent la salutation avec une synchronisation qui étonna le général.
C'est un honneur de faire votre connaissance, monsieur.

Si vous l'acceptez, je vous convie avec votre délégation au Palais où vous pourrez trouver un peu de repos, j'en suis sûr. La comtesse Hélèna, qui est notre diplomate, n'est malheureusement pas présente actuellement, mais j'ai bon espoir que nous réussirons à nous entendre.
Lui répondu le Basileus d’un ton accueillant et chaleureux ,auquel le général n’était absolument pas habituel ,il enviait intérieurement le Contarque qui pouvait se contenter d’observer la scène.Mais bon il n’avait pas le choix les ordres étaient les ordres ,et se n’était pas son genre de les contester.Alors qu’il s’apprêtait à répondre quelque chose le Basileus lui tendit un coffret remplis de médaillon d’argent il expliqua :

Si vous voulez bien distribuer ces pendentifs à vos hommes. Ils permettent une libre circulation dans toute la cité, excepté les zones interdites, et servent de pièce d'identité, vous identifiant comme appartenant au corps diplomatique. D'autre part, ils vous procurent la possibilité de demander de l'aide à tout soldat ou personnel officiel d'Ald'Rhune.

Il le remercia d’un signe de la tête puis il dit d’un ton autoritaire :
Sergent distribuez moi sa rapidement.Puis se retournant vers le Basileus si vous voulez bien nous conduire à votre Palais que nous puissions discuter de toutes cette affaire au calme, puis jetant un regard à la foule qui s’était amassée sur le quai, et en privée.J’ai hate de voir de plus prés cette somptueuse cité...

Ce qu’affirmait le générale n’était pas juste de la flatterie, habitué à l’architecture Nardogord plutôt simpliste et à l’aspect rustique, à la grande Aréne au sable ensanglanté, aux remparts en pierre noir de Brak’Ocataram ,il n’avait jamais vu même à Anaphe une architecture si raffinée…
Revenir en haut Aller en bas
Hélèna
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 612
Age : 27
Classe : Psioniste
Armada : La Coalition Marchande
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Arrivée de la délégation Thassopolienne   Sam 26 Déc 2009 - 1:17

Une musique d'ambiance est disponible ici.


Le Basileus, le Contarque et la délégation Thassopolienne partirent en direction du Palais, fendant la foule. Les soldats d'escorte ouvraient la voie vers la Rampe. La Rampe se trouvait être le seul moyen d'accéder au Palais. Il s'agissait en fait d'une vaste passerelle en pente douce dont la pierre blanche utilisée faisait se refléter le soleil sur les passants s'y trouvant. La Rampe débutait son ascension vers le Palais par une grande place circulaire ornée d'un obélisque. Un certain nombre de rayons gravés au sol s'échappaient de l'obélisque comme autant de graduations.
La place se trouvait être en fait un cadran solaire géant. L'ombre projetée de l'obélisque pouvait à tout moment renseigner quiconque sur le moment de la journée. Quelques oliviers centenaires apportaient un semblant d'ombre à quelques bancs de pierre disposés en bordure de la place pavée.
L'architecture des maisons alentours s'accommodaient à merveille de la place circulaire. Aussi étrange que cela puisse être, aucune d'entre elles ne paraissaient disproportionnée, sous quelque angle que ce soit. Toutes arboraient l'étrange impression de légèreté et pourtant de solidité qui était la marque des architectes de la Cité. Et les tuiles rouge-orangées de leur toit, loin de casser une quelconque harmonie de couleur avec les façades blanches, soulignaient la clémence du climat par ses couleurs méridionales.

Surmonté d'un ange portant une lame à sa main gauche et se battant contre un serpent de mer, l'obélisque de pierre beige portait gravé sur ses flancs l'histoire de la fondation d'Ald'Rhune. C'est de cet édifice que partait la Rampe Céleste, ainsi nommée car donnant l'impression à celui qui l'emprunte qu'il surplombe la ville tel un faucon. Et cette Rampe ne donnait accès qu'au Palais.
Contrairement à d'autres, ce palais se voulait être résolument publique. Seuls les appartements du Basileus, ceux du Contarquos et ceux mis à la disposition des unités Sabres restaient terra incognita pour les badauds.
Le Palais d'Ald'Rhune concentrait de plus l'ensemble des institutions administratives nécessaire à la ville: hémicycle sénatorial, bureaux des divers organes administratifs, dont le bureau des services du corps diplomatiques et celui des Sabres, ou encore la chambre des Conseils. Si un problème vous arrivait en ville, c'était au Palais que l'on pouvait faire quelque chose pour vous.
Symbole de la puissance et de l'efficacité d'Ald'Rhune, le Palais se voulait un bâtiment résolument impressionnant: la montée de la Rampe Céleste, parsemée de massifs de fleurs et de buissons aux senteurs entêtantes, assaillait tous les sens. La vue pour celle offerte depuis la Rampe, l'odorat pour les essences naturelles en présence et l'ouïe pour le calme assourdissant malgré les nombreux passants.
Lorsqu'enfin, vous quittiez la Rampe, c'était pour arriver face au Palais en lui même, tout de colonnades, bas-reliefs et sculptures orné. Et pourtant, le majestueux bâtiment, en dépit de sa taille importante, ne souffrait guère d'un quelconque sur-poids. Loin d'être imposant comme le voudrait sa masse, il bénéficiait lui aussi de ce savoir-faire architectural si commun en les rues plus en contre-bas.
Quant aux jardins enveloppant le Palais dans un écrin de verdure, leur étonnante fraicheur soulageait le promeneur désireux de se reposer après la montée de la Rampe -pourtant en pente douce-. Il n'y était toutefois pas rare d'y apercevoir un sénateur ou un quelconque haut-dignitaire y déambuler. Mais ces extraordinaires jardins n'étaient le fruit que d'un seul homme: un vieux jardinier invisible et pourtant omni-présent à la fois. Rarement pouvait-on le voir, mais à tout moment pouvait-on être sûr qu'il se trouvait à quelques mètres de soi tant son amour de plantes se trouvait sans bornes. Considéré de fou par les uns, de génie par les autres, il n'en restait pas moins le jardinier le plus dévoué envers ses pantes qu'eus connu tout Kalamaï...

C'est dans ce cadre qu'Ald'Rhunais et Thassopoliens gravirent à petite allure la Rampe Céleste, après avoir quittés la place-cadran solaire. La baie d'Ald'Rhune, port naturel bien abrité, étalait sa beauté aux promeneurs. Les allers et venues des navires aux voiles colorées sur les flots mariés aux entrelacements des habitations de la ville d'où émanait une rumeur atténuée, preuve d'une activité débordante, apportait le dépaysement à tout voyageur. Les Thassopoliens n'échappèrent pas à la règle en profitant du panorama qu'offrait la Rampe.
Fort heureusement, le soleil régnait dans le ciel Prévèzien. Les couleurs et les senteurs s'en trouvaient ré-haussées, au plus grand bonheur des membres de la délégation.

L'intérieur du Palais se voulait sobre, mais esthétique, témoin d'une efficacité administrative redoutable. Marbre pour les colonnes, onyx pour le sol. Pierre pour les murs, ornés de gravures de scènes épiques tirées de la mythologie Kalamaïenne.
Il n'était pas rare de voir passer ça et là des personnages en uniformes ou en toges, occupés à régler les affaires de l'imposante cité. Quelques individus en toges bordées de pourpre semblaient en grande discussion. Il s'agissait d'un groupe de sénateurs sortant d'un des nombreux cabinets de travail... Mais parmi les personnages déambulant dans les couloirs du Palais, les plus nombreux étaient les citoyens. Présents pour affaires privées ou seulement pour leur plaisir, la publicité des lieux ne faisait aucun doute. Dans l'un des coins du hall, se tenait un groupe d'enfants encadrés par une enseignante. Une classe venue visiter les bâtiments surplombant la cité.

Dépassant le hall, le petit groupe, sous la direction du Basileus, atteignit un grand escalier. L'empruntant, ils atteignirent alors le niveau supérieur, composé à majorité de bureaux. Parmi lesquels les appartements privé du Basileus. C'était dans ce cadre que serait discutée la possibilité d'un accord entre Thassopole et Ald'rhune.
Cadre charmant, au demeurant! La vue depuis la salle de réception des appartements du puissant Basileus, superbe, était de surcroit soulignée par la luxuriance des-dits appartements. Quelques plantes vertes ornaient, fraiches, la pièce tiède, ouverte sur un balcon donnant sur les jardins, la cité et enfin la mer. Aux murs, quelques tableaux de maitres, témoignant d'un certain goût du propriétaire des lieux pour l'art. Quelques fauteuils agrémentés de coussins attendaient que l'on s'assoit sur eux.

d'une main, le Basileus congédia les soldats Ald'Rhunais et enjoignit le général Konk à faire de même. Ainsi, ils ne se retrouveraient qu'en un nombre honorable dans la pièce.
Le dernier des soldats à sortir referma sur lui la porte, scellant enfin le lieu des négociations.
-Général, si vous désirez quoi que ce soit, n'hésitez pas à m'en faire part, toutefois. Si voulez bien nous faire part de vos attentes. Nous allons ainsi commencer la négociation d'un accord commercial entre nos deux nations respectives. Nous vous écoutons, la Contarquos et moi même.

Faisant signe au diplomate de Thassopole de prendre place dans l'un des sièges, les deux haut-dignitaires Ald'rhunais s'assirent confortablement pour écouter leur invité.
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: Arrivée de la délégation Thassopolienne   Dim 3 Jan 2010 - 20:44

Le général Konk et sa suite furent conduis au palais d’Ald’Rhune ,par ce que les habitants appelaient la rampe céleste ,la délégation la gravit et le général Konk comme il l’avait été depuis son arrivé était bluffé,la réputation sur les talents des architectes Ald’Rhunais n’était pas usurpé ,les jardins qui entouraient le palais étaient les plus beaux que le général avait put voir de toute sa vie le climat de Nardogord ne se prêtant guère au jardinage…Le palais était slempdide il rivalisait en taille avec l’abbaye forteresse du seigneur Aedric avec une architecture beaucoup plus fine ,le batiment était quand à lui plus lumineux, l’intérieur était quand à lui radicalement différent, la sobriété du palais Ald’Rhunais étonna le général alors que l’intérieur du palais de son maitre débordait de marque de richesse ,le générale le savait maintenant le deux peuple n’avait pas du tout la même mentalité ,ce qui ,du moins il l’espérait ne les empêcheraient pas de s’entendre. Ils furent ensuite conduits dans les appartements du Basileus. Les dirigeants congédièrent leur escorte respective puis s’assirent.ce fut le basileus qui parla en premier

Général, si vous désirez quoi que ce soit, n'hésitez pas à m'en faire part, toutefois. Si voulez bien nous faire part de vos attentes. Nous allons ainsi commencer la négociation d'un accord commercial entre nos deux nations respectives. Nous vous écoutons, la Contarques et moi même.

Et bien Messieurs je voudrait tout d’abord vous remercier de votre hospitalité et vous faire part de mon admiration votre cité et tout simplement magnifique,je n avais réellement jamais vu d’aussi beau.
Il arbora un sourire gêné et marqua une pause,puis il repris la parole.

Passons donc au chose sérieuse, le Sénat de Thassopole et son palatin Aedric ,seigneur de Nardogord ,m’envoient ici pour plusieurs raisons tout d’abord ,la superiorité maritime de votre cité ,les impressionne, et les derniers rapports de la bataille de l’Abbysse indiquent que les armées du Renard du désert sont redoutables.Le seigneur Aedric souhait donc engager des militaires Ald’Rhunais pour former la garde républicaine qui n’est qu’une armée de conscrit inexpérimentés.Nous serions aussi intéressé par vos innovations militaires qui sont parait il bluffantes.De plus nous sommes prêt a payer pour que vous nous fassiez part de votre experience en matiere de constructions navales,a fin que nous rénovions notre flotte qui commence a dater un peu.Mais nous ne permettrions pas d’exiger autant sans vous en proposer en échange,c’est pourquoi après une concertation générale avec le Sénat nous sommes prêts a vous offrir en plus de paiements pour les services que j ai déjà exposé des avantages financiers sur tout nos produits agricoles qui comme vous le savez peut être déjà sont les meilleurs de tout l’empire et comme vous l’avez vu au port je vous en ai emmené quelques échantillons.Voila j’attend vos réactions à présent .

Le général avait parlé d’une manière qui laissait apparaitre le stress qui l’habitait,il avait tout de même employé le ton le plus sympathique possible il espérait et le Senat aussi beaucoup de cet rencontre …
Revenir en haut Aller en bas
Hélèna
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 612
Age : 27
Classe : Psioniste
Armada : La Coalition Marchande
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Arrivée de la délégation Thassopolienne   Mer 6 Jan 2010 - 4:40

Le Basileus et le Contarquos échangèrent un regard. Même s'ils s'y attendaient un peu, c'était avant tout les capacités militaires Ald'Rhunaises qui intéressaient leur invité. La réputation de leurs navires était excellente, bien sûr. Mais les deux Hauts Dirigeants ne savaient pas grand chose de la bataille de l'Abysse. Apparemment, les troupes Prévèziennes avaient vaincues les forces du Sanglant... La victoire des troupes menées par le fameux Renard du Désert devait être grande pour que le général Thassopolien s'intéresse aux soldats Ald'Rhunais. Même si ces derniers n'avaient nullement été présent durant le conflit, mis à part les dragons d'or. Il était vrai que c'était d'Ald'Rhune que venait l'entrainement militaire des soldats des Armées de Prévèze. Mais le général Laynn n'avait pas suivi cet entrainement. Il agissait selon son instinct et faisait pour le mieux pour remplir sa mission, protéger et sauvegarder ses hommes tout en infligeant un maximum de dégâts à l'ennemi. Ses connaissances tactiques et sa gestion stratégique de la bataille avait probablement énormément compté dans cette bataille. Peut-être plus que l'entrainement des soldats...

Dans l'ensemble, l'armée d'Ald'Rhune ne comptait que peu de combattants terrestres. Les unités de cavalerie se révélaient les unités les plus utilisées à l'extérieur de l'enceinte d'ivoire. Sur les murs et défenses, les soldats de la Garde d'Ald'Rhune faisaient le reste. Le gros des troupes consistaient en les troupes d'Infanterie de Marine, principalement utiles en assaut mer/terre, combat naval ou en défense de territoire terrestre.

Du point de vu d'Ald'Rhune, la suprématie maritime qu'exerçait sa flotte comptait au plus haut point. Cela relevait presque du sort de sa survie. La puissante cité côtière avait déjà par le passé offert son aide dans ce domaine à un allié: Amphise, devenu depuis Maon. Plus fidèle allié de Prévèze et surtout d'Ald'Rhune.
Thassopole allait, si les dieux le voulaient, devenir une puissante voisine. Le mieux serait de s'entourer de bons voisins et de former dans la région un noyau dur de peuples soudés, liés entre eux.
Parce que ce n'était pas seulement question de commerce, dont il s'agissait présentement...

-Et bien, général Konk, vos attentes nous semblent convenables. Toutefois, nous aimerions préciser quelques points. Thassopole et Nardogord pratiquent encore le commerce des esclaves, n'est-ce pas? Or nous avons abolis l'esclavage au sein de nos territoires, qu'ils soient terrestres comme maritimes. Il existe à ce propos une loi, régissant ce commerce ici même. Tout navire faisant escale dans notre port se voit dans l'obligation de vendre sa marchandise pour une pièce d'or symbolique à la Cité. Les esclaves sont ensuite affranchis et peuvent s'ils le désirent devenir citoyen Ald'Rhunais en décidant de résider ici.
Vous comprendrez qu'il serait prudent d'en prévenir vos marchands pour éviter un quelconque problème à cet endroit.


Le Contarquos prit la parole à la suite du Basileus:
-Quant à vos demandes, nous sommes prêt à vous faire bénéficier d'une partie du savoir Ald'Rhunais en terme de construction navale, navigation et stratégie navale. Toutefois, vous vous imaginez bien sur que nous ne dévoilerons pas toutes nos connaissances à ce sujet. Notre suprématie navale est trop importante pour nous pour que nous le fassions.
De plus, dans le but d'entrainer vos soldats, nous enverrons un groupe d'instructeurs spécialisé. Les mêmes que ceux qui ont prit en charge l'entrainement des forces Prévèziennes.
Mais nous aimerions en plus du contrat commercial que vous proposez, la signature d'un pacte de défense et de protection mutuel. En cas d'attaque de Nardogord par une force ennemie, nous serions tenus de vous fournir assistance tant militaire que logistique. Le cas serait bien entendu le même si nous étions attaqués. Mais ce ne serait qu'un pacte défensif, non offensif. Nous conserverions notre indépendance en cas de croisades initiées par vos troupes.


Le Basileus reprit:
-Vous devez savoir aussi que nous négocions en ce moment tant au nom de la Cité d'Ald'Rhune qu'en celui de la Coalition Marchande, réunissant les provinces de Maon et de Prévèze, en plus de notre Cité. Aussi, la partie militaire sera assurée par nos soins, tandis que la partie commerciale le sera au nom de la Coalition. Qu'en dites-vous, cher ami? Cela est-il conforme à vos attentes?
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: Arrivée de la délégation Thassopolienne   Sam 9 Jan 2010 - 18:19

Le général écouta attentivement les dirigeant Ald’Rhunais, le Basileus parla le premier, il insista sur les lois en vigueur à Ald’Rhune s’appliquant au trafic d’esclave, cette close ne lui posa aucun problème, il considérait l’esclavage comme un blasphème et un signe flagrant du retard intellectuel de Nardogord.Le Contarquos enchaina en proposant un pacte de défense mutuel entre Prévéze et Thassopole,pour finir le Basileus précisa qu’il concluait cet accord au nom de la coalition marchande

Qu'en dites-vous, cher ami? Cela est-il conforme à vos attentes?


Tout à fait ces conditions correspondent au attention de Nardogord ,Thassopole va enfin sortir de son isolement, j’espère personnellement que cette ouverture fera évoluer les mentalités de nos dirigeants. J’espère aussi que l’amitié qui naitra de cet accord nous permettra tous d’aborder l’avenir avec sérénité même si il me parait terrible.Exalon s’agite ,l’armée du royaume de Nardogord y est engagée et le seigneur Aedric serait en train de rencontrer l’un des sous-fifres de l’Impératrice, je ne crains qu’un terrible conflit se prépare. Enfin je m’égare, j’aimerais aborder un dernier point, j’ai emmené avec moi un jeune ingénieur, malgré son jeune âge il a déjà fait ses preuves, il a émis le souhait de construire l’un des plus grand de vaisseaux de guerre qui n’est jamais été bâti ,Nardogord ne possède malheureusement pas les infrastructure nécessaire a un tel ouvrage ,nous souhaiterions donc avec votre accord profiter de votre chantier naval tout de fois les plans du navires resteront secret, cette dernière clause vous gène-t-elle ?Ou pouvons nous conclure notre accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Hélèna
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 612
Age : 27
Classe : Psioniste
Armada : La Coalition Marchande
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Arrivée de la délégation Thassopolienne   Lun 18 Jan 2010 - 0:52

La dernière demande secoua un peu le Contarquos. Le Basileus, lui, resta de marbre. "Construire le plus grand des navires de guerre"... Rien que ça. Le plus drôle était le fait que le Haut Conseil ait approuvé un projet similaire le jour précédent. La construction d'un énorme navire de guerre, sensé être le fleuron de la Flotte. Mais un navire de guerre, aussi gros soit-il, n'a jamais renversé le cours d'une guerre...
Ald'Rhune disposait des infrastructures nécessaire à la réalisation de ces "monstres". Mais les entrepôts ne devaient sûrement pas avoir les ressources pour les fabriquer. Il faudrait user des capacités des marchands de la CMA pour les obtenir... Et ça couterait forcément de l'argent. L'argent n'était pas réellement le problème pour le projet Ald'Rhunais. La question se posait par contre pour le projet Thassopolien... Avaient-ils les fonds nécessaire pour entreprendre cette construction? Avaient-ils les ressources pour entretenir ce type de navire?
Autant de questions qui se bousculèrent dans la tête du chef militaire de la Cité. Mais après tout, ce projet serait un problème Thassopolien...
-C'est entendu. Nous acceptons la présence de votre ingénieur sur notre base militaire. Il aura accès à un logement près des chantiers, au matériel nécessaire pour remplir sa mission et pourra compter sur les ouvriers des chantiers pour construire ce qu'il aura conçu. Par contre, nous n'avons pas les ressources pour lancer une telle fabrication. Outre le fait que nous aurons besoin du contenu de nos entrepôts pour la fabrication d'un projet similaire, qui a été approuvé hier par le Haut Conseil de la Cité. Mais nous manquerons de minerai de fer et de bois de construction. Pour le bois, des missions d'achat seront envoyées à destination de Maon. Mais nous ignorons encore vers qui nous tourner pour le fer.
-A ça s'ajoute le paiement des ouvriers qui travaillerons pour votre ingénieur, bien évidemment... Cette négociation peut maintenant, je le pense, aboutir à la signature d'un accord entre Ald'Rhune, la Coalition Commerciale d'une part et Thassopole et Nardogord d'autre part.

Un greffier fut appelé et se chargea de mettre sur papier ce qui avait été dit durant les négociations. L'opération dura une petite heure durant laquelle l'atmosphère fut un peu plus détendue: des boissons furent apportée, les sujets de discussions dérivèrent petit à petit, ponctués par des demandes de précision de la part du greffier... L'heure passa bien vite, en somme.

Le moment vint où chacun apposa sa signature sur le document. Le général Konk en premier, puisque invité sur les terres Ald'Rhunaises. Le Basileus et le Contarquos à sa suite. Le premier signa au nom de la cité et en celui de la Coalition Marchande. Le second, au nom de la cité -lui aussi- et en celui de sa force armée.
Chacun contempla un moment, satisfait, cette oeuvre commune.
Ainsi, une coopération entre Ald'Rhune et Thassopole venait de naitre. En ces temps troublés, une alliance contractée avec une province en plein essor ne pouvait qu'être bénéfique. Car malgré sa richesse et son influence, Ald'Rhune restait vulnérable. Peut être même trop... L'avenir le dirait, pour sûr.
Mais pour l'heure, seul devait compter les réjouissances. Et déjà plusieurs boissons réputées les meilleurs de tout l'Empire se voyaient présentées aux signataires du traité. Parmi lesquels quelques vins de Thassopole, des jus de fruits d'Outre-mer aux saveurs exotiques, des bières naines de Naxopole... Plusieurs mets délicats et fort rares furent apportés pour accompagner cette luxueuse sélection. L'Empereur ne pouvait lui même pas surpasser la qualité des produits portés...
Ainsi, c'est dans les derniers rayons solaires allumant la baie d'Ald'Rhune de ses ultimes feux que fut fêté l'avènement d'une nouvelle ère de prospérité du commerce et des relations entre les membres de la Coalition Marchande et la renaissante Thassopole...
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: Arrivée de la délégation Thassopolienne   Lun 18 Jan 2010 - 20:26

Les négociations avaient pris fin. Le traité conclu. Lorsque le générale signa au nom de la République un sentiment étrange l’habitait, cette alliance porterais-t-elle ses fruits après tout ,Ald’Rhune et Nardogord était si différent, la splendide cité prévézienne et la dur cité de Thassopole ne se ressemblait en aucun point et pourtant leurs provinces respectives allaient coopérer assemble ,dans quel but seul l’avenir le savait. Lorsque l’accord fut conclu, une collation leur fut offert, les plats étaient exquis il en fut de même pour les boissons ,le repas était du niveau des banquets qu’Aedric organisé dans son palais ou son abbaye-forteresse comme il l’appelait. Le repas allait de bon train discutant de sujet diverse et varié le général repensa à une phrase du dirigeant ald’rhunais
Mais nous ignorons encore vers qui nous tourner pour le fer.

Comment avait-il put laisser passer sa. Le royaume de Nardogord était en réalité pourvu d’une chaine de montagne que l’on nommé les Monts Moret en hommage aux anciens rois ceux-ci regorgeait en effet de fer, c’est la vente de ce fer qui avait permis à Nardogord de se relever suite à la destruction du royaume, il allait maintenant lui permettre de partir à la conquête des mers.

A propos des navires de guerres, j’ai omis de vous préciser que notre royaume en regorge, notre minerai de fer nous a par le passé déjà permit de relever notre économie, ses qualités ne sont plus à démontrer. Si vous le souhaitez nous allons nous d’apporter le fer nécessaire.

La discutions repartis, elle tourna petit à petit sur l’histoire des deux cité respectives, après avoir écouté attentivement l’histoire d’Ald’rhune ,Konk fit le récit de la fondation du royaume par Le marteau pourpre, jusqu’a l’arrivée au pouvoir d’Aedric Von Seviand et la défaite d’Akavir.L’auditoire parut stupéfait par son récit.Puis la discusion repartie de plus belle vers des sujets diverse et variée. Lorsqu’il fut temps de se séparer,on le conduit dans de somptueux appartements ,ceux possédaient un balcon.De la le général Konk regarda la baie d’Ald’Rhune,ou se reflétait la lune,le phare éclairait la baie de sa lumière,Konk ressentit une grande sérénité, qu’allait-il faire maintenant ?Rentrer à Thassopole aider le généralissime Siegfried ,son mentor,la politique l’ennuyer,le monde n’était encore pas purifié de la corruption et du mal il n’avait pas de temps à discuter avec des vieillards cupides assoiffés de pouvoir qu’était les Sénateurs.Il voulait combattre ,retourner en campagne contre ceux qui empéchait l’empire d’évoluer et de ressembler à la superbe cité qu’il avait sous les yeux, Aedric quelque furent ces actes avaient des méthodes qui ne plaisait pas au général Konk, abbatre les impurs oui.Faire régner la terreur dans une république et enchainer des personnes un navire sous prétexte qu’ils ne sont que des « êtres inférieurs » était inacceptable.Même si il considérait Aedric comme un héros et un sauveur.Alors qu’il réfléchissait à tout sa une voix résonna dans sa tête un voix qu’il reconnut tout de suite :c’était Siegfried généralissime de Thassopole et générale de la premiere divison des élus de Brak.
Maelir, tu m’entends

Oui… Oui générale qu’y a-t-il ?

Une nouvelle mission pour toi mon ami ,a tu entendu parler d’un certain Aquilodon,c’est le nouveau Palatin de Zakinthe,il semblerait qu’il défende une théorie étrange qu’il nomme l’équilibre,une théorie étrange qui pourrait être un acte d’hérésie de plus ce misérable affirmerais manier l’épée de Brak et que Zackinthe sois la province de Brak.Tu dois donc en savoir d’avantage bien sur tu n’y iras pas seul, un régiment de la seconde divison des élus de Brak est partis,il ne devrait pas tarder à arriver.Toi et tes hommes n’ont pas eut de mission depuis un certain temps n’est-ce pas.

La voix se tut, laissant Konk de nouveau seul, ses hommes était en marche,la seconde divisons .Ceux qu’on surnommait les chasseurs de démons.Car contrairement à la 1° divisons qui était une unité de combat polyvalente ,la seconde n’avait qu’un seul role combattre les démons les sorcières,elles étaient composés d’hommes à la resistance à la magie exemplaire et possédant une foi inébranlable ce qui expliqué sa taille réduite une centaine d’hommes mais c’était les soldats le plus redoutables de Thassopole avec les puissants chevaliers du nord de l’île.De plus ce présomptueux se disait comme un élu de Brak il devait être tester…
Les jours s’écoulèrent tranquillement,jusqu’au jour ou apparut à l’horizon un galére bien plus grande que celle qui avait conduis le général jusqu’ ici, une galère peinte en blanc,la couleur de l’unité du général.Il retourna donc au port accompagnés du contarquos et du Basileus et de leurs escortes et la sur le port un vingtaine de soldats revêtus d’une superbe armures blanches les attendaient, les autres membres de l’équipage était restait à bord, une partie d’entre eux occupait le poste de rameurs,pas d’esclaves chez le générale Konk de plus comme il disait :

Vous êtes des soldats de Brak un petit effort physique comme celui-ci vous fait peur, allait vous engager dans la garde républicaine.
Les guerriers saluèrent les dirigeants Ald’Rhunais et au passage de leur générale se mirent à genoux,se retournant une derniere fois le général parla :

Amis d’Ald’Rhune merci pour tout ,puisse votre cité connaitre toujours la paix et si le trouble s’en empare Brak et Thassopole viendrons vous aidez sans l’ombre d’un doute,ce jour est le début d’une nouvelle aire, bientôt grâce nos efforts communs ce monde connaitra la quiétude.A bientôt mes amis.
Puis la galère partis vers sa destination, laissant derrière elle, un traité signé et un jeune ingénieur et ses plans du plus grand navire de guerre au monde...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée de la délégation Thassopolienne   Aujourd'hui à 23:11

Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivée de la délégation Thassopolienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Prévèze :: Le Desert Aride :: Ald'Rhune-