AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Expédition de pillage...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Volkmar

avatar

Nombre de messages : 549
Age : 24
Classe : Maths Sup (bientôt Spé)! Euh, non, Guerrier...
Armada : La Grande...
Date d'inscription : 31/08/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Humain

MessageSujet: Expédition de pillage...   Mer 23 Déc 2009 - 0:46

C'était comme une attaque, mais pas vraiment pareil en vérité.
Une expédition de chasse, plutôt.
Ce n'était pas la première fois qu'ils allaient par là, ils étaient déjà venus plusieurs fois, ils commençaient à connaître, désormais.
La première fois, quelques imbéciles s'étaient enfoncé dans la forêt, et s'étaient fait avoir.
Peu avaient réitéré cette erreur.

Ils se cantonnaient à la lisière, commençaient par couper des arbres.
Des cavaliers en profitait pour commencer à chasser les petites créatures qui trainaient.
On attendait l'intervention, en fait, de l'adversaire.
A chaque percée, ils s'enfonçaient un peu plus loin, avant de tomber enfin sur une forme de résistance.
Des arbres, des bêtes, surtout.
C'était pour cela qu'ils venaient.
Récupérer du bois, mais surtout de la viande, des fourrures, de la nourriture.
Oh, il y en avait de tout ça, en espeyran, mais.. Pas de la même qualité.
Pas de la même rareté.
Et on ne le vendait pas au même prix.
En pleine nuit, une trompette sonna, réveillant le campement endormi d'un oeil.
Instantanément, les hommes furent sur pied, et des flèches de feu volèrent dans la nuit, éclarant le champ de bataille.
Les bêtes étaient quasiment toutes incapables de passer par dessus le mur de bois érigé en palissade, et les arbres trop lents.
Les premiers périssaient à coups de flèches, de lances, les seconds étaient renversés par des rochers gros comme des têtes humaines, lancés en cadence par de petites catapultes démontables.
Une volée de pierre mettait à terre les plus gros troncs.
Bien sûr, quelques bêtes passaient, ici et là, par dessus, par dessous, mais dans l'ensemble elles faisaient peu de dégâts.
Vers l'aube, à peu près, un pan de palissade fut abbattu par un arbre, qui s'effondra dessus.
Un cortège de soldats se rua dedans...
Les élus d'Adrien.
Malgré tout le talent et la fougue qu'ils déployèrent, ils ne tinrent pas face à une charge de cavalerie organisée, et soudain, ce fut la débandade.
Au petit matin, on compta peu de perte du côté d'Espeyran, mais un butin impressionant.
Encore une bonne journée.
Le plus dur, c'était quand ils tombaient sur une défense en place, mais.. Si jamais la bataille tournait mal, ils finissaient presque fatalement par bouter le feu au champ de bataille pour parvenir à regagner leurs chaumières, avec en prime un butin jamais négligeable..
Revenir en haut Aller en bas
Irkos
Roi d'Outre-Mer
Roi d'Outre-Mer
avatar

Nombre de messages : 792
Age : 24
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Expédition de pillage...   Mer 23 Déc 2009 - 11:14

Quelque part au fond de la forêt, là où les arbres-tréants bloquent tout accès...

Une vingtaine d'élus d'Adrien s'étaient réunis dans ce lieu inaccessible, suite à leur cuisante défaite de la veille. Ils étaient les personnes les plus puissantes de la forêt après Irkos, et c'est naturellement que l'elfe leur donna comme mission de protéger Kalferas. Les vingt individus étaient donc là pour trouver un épilogue à cette situation désastreuse. Le plus ancien des élus, Mïlas, prit la parole:

- Conseillers de Kalferas, chacun d'entre vous sait le but de sa présence à cette séance exceptionnelle. Laissez moi vous présentez la situation: un groupe d'humanoïde a commencé il y a peu à profaner ce lieu sacré d'Adrien, en enlevant à la Nature ses enfants. Ces humains ont commencé par des raids où ils repartaient avec notre bois, et pire encor, nos loups, fauves, renards. Depuis peu, ils ont installé un avant poste dans la région. Ils continueront à violer le sanctuaire d'Adrien si nous ne faisons rien, j'attends de vous, Conseillers, une solution. Qui souhaite prendre la parole?

Mïlas se rassit, et un autre élu se leva instantanément. Plus grand que les autres, plus costaud aussi, il se nommait Kadrös, et était réputé pour ses méthodes violentes. Mais il faisait partie des Vingt, sa présence n'était pas due au hasard, il avait dévoué sa vie au dieu de la Nature en la protégeant par la force. Peu apprécié par ses compères, il était néanmoins grandement utile au sein de cette communauté.

- Nous devrions faire ce que nous aurions dû faire il y a fort longtemps ! Ses stupides humains savent se battre, alors pourquoi continuons-nous à envoyer des petits groupes séparés ! Il faut lancer une attaque groupée, tout les loups, faucons, licornes doivent attaquer en même temps ! L'ennemi sera surchargé par le nombre, et même si il parvenait à tenir, envoyons les dragons!
- Je ne suis pas d'accord ! En agissant comme cela, nous...
- Laisse le poursuivre.
- Ces humanoïdes ne sont que de simples brigands, et non des soldats. Notre forêt compte dix, peut-être vingt fois plus de bêtes, de tréants, de dévots d'Adrien, que eux compte d'hommes. Nous pourrions aisément les submerger ! Montrons leur ce qui leur coûte de s'en prendre au refuge d'Adrien, nous leur feront passer l'envie de recommencer!

Sur ce, Kadrös se rassit. Aucun murmure, aucun bruit. Tous réfléchissaient. Sa solution paraissait judicieuse, mais trop extrême néanmoins. Un autre élu se releva. Tïlgar, connu par sa sagesse et par la pertinence de ses propositions.

- La solution du Conseiller Kadrös est bonne, mais n'oubliez pas, cher ami, les ordres du Conseiller Irkos. Il nous a bien précisé qu'il voulait que l'on utilise les animaux de la forêt qu'en cas de nécessité absolue. Il ne veut pas qu'il soit de notoriété publique que sa forêt abrite un si grand nombre de créatures. Même si beaucoup le pensent, il faut que cela reste une légende. N'éveillons aucun doute, Kalferas doit rester la forêt abritant la demeure du Conseiller Irkos, rien de plus. Néanmoins, votre proposition est non négligeable, et cela servira de plan B. Une solution simple s'ouvre à nous, la discussion. Il faut envoyer dans leur campement quelques uns des plus sages d'entre nous pour parlementer, et trouver une issue pacifique. C'est tout pour moi

Il se rassit. La Force, puis la Sagesse avait parlé. Les arguments de Kadrös se trouvaient amoindri par l'intervention de Tïlgar. Devant ce silence éloquent, qui semblait signifiait un accord. Mïlas, la Voix, reprit la parole:

- Plus d'objections? Nous suivrons donc vos recommandations, et celle du Conseiller Kadrös si cela s'avérait nécessaire. Tïlgar, Memön et Treg partiront au crépuscule au campement humanoïde. Si ils ne reviennent pas avant trois jours, nous lancerons l'assaut.

Sur ce, il se leva et partit sans entendre les chuchotements approbateurs, ou non, de ses compagnons. Sur les trois élus qui partaient, seul Tïlgar faisait parti des Vingt, Memön était encor jeune, et Treg réputé pour son impulsivité. Mais Miläs pensait que cela pouvait être une qualité lors d'une discussion. Après une courte préparation, les trois élus d'Adrien partirent.

Une journée de course plus tard, ils arrivèrent au campement des humains. Tous sautèrent de leurs chevaux, et les bêtes repartirent d'où elles venaient. Ils marchaient sans se cacher de manière à ce que les éclaireurs les voient bien. Un groupe de gardes arriva vers eux, en s'approchant doucement, méfiants. Tïlgar essaya de les réconforter par ces quelques paroles:

- Bien le bonjour, brave gens. Nous venons ici dans le but de parler à votre chef, avec des intentions pacifiques. Auriez-vous la bienfaisance de répondre à notre requête?

Derrière lui, Treg bouillonnait. Devoir parler comme cela à cette vermine d'humains ne respectant rien était insupportable, mais il ne montra rien de son agacement. Encor plus derrière, dans l'ombre d'un buisson, des loups les observaient, prêt à rapporter le moindre signe d'attaque aux autres élus.
Revenir en haut Aller en bas
Volkmar

avatar

Nombre de messages : 549
Age : 24
Classe : Maths Sup (bientôt Spé)! Euh, non, Guerrier...
Armada : La Grande...
Date d'inscription : 31/08/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Expédition de pillage...   Dim 27 Déc 2009 - 21:35

Pour un peu, les gardes auraient bien rit, à ces quelques mots.
Braves gens?
L'air hilare, l'un d'eux leur fit signe de passer, tout simplement.
Un jeune homme posa sa pique contre la palissade, et les salua raidement, avec un sourire juvénile, celui du type qui n'a encore pas vu grand chose dans sa vie et qui se trouve tout heureux de sortir de sa chaumière et des jupes de sa mère.
Il portait, comme ses camarades, une tunique aux armes d'Espeyran par dessus un gilet de cuir bouillu doublé de mailles, des chausses de même sorte et une paire de bottes ferrées, ainsi qu'un casque rond en métal qui ne lui couvrait que le dessus de la tête.
A l'intérieur du camp, quelques bâtiments en bois servaient d'écuries, d'entrepôts, de cantines par mauvais temps et on trouvait un ou deux baraquements pour les officiers.
Les soldats dormaient sous tente, encore, plantées selon un cadrillage bien précis, et de grandes citernes de bois trônaient au quatre coin de la place centrale, autour de laquelle étaient installés les bâtiments en bois.
Les hommes vaquaient à leurs occupations, entretenir leurs armes, laver leurs effets, le jeu, dormir un peu, simplement traîner dans le camp...
Certains s'entraînaient, sur un carré de terre nue conservé à cet effet.
Les champs de tir à l'arc étaient à l'extérieur, en revanche.
Ils passèrent devant un homme en train de tailler une flûte, qu'il essayait de temps en temps pour en vérifier la sonorité.
Un autre qui fumait, la pipe en l'occurence, allongé sur le sol, un tas de vêtements sous la tête en guise de coussins.
Par contre, il n'y avait pas une goutte d'alcool visible, entre les mains des Espeyrantais.
Le jeune soldat finit par les arrêter devant un des baraquements en bois, devant une porte comme les autres, et avec un sourire d'excuse, il prit la parole..

"Je vais voir si le cap'taine peut vous r'cevoir, vous restez là hein?"

Il toqua, et entra, en un rien de temps, laissant à peine filtrer la vision d'un bureau mal rangé, et d'une épée accrochée à un mur.
Manifestement, la présence des étrangers n'avait troublé personne, on avait absolument pas cherché à les empêcher d'entrer, bien au contraire, et on ne s'était même pas demandé qui ils étaient.
En fait, le seul qui avait paru se soucier d'eux, c'était leur guide dans ce village de tente, mais alors lui... Il n'arrêtais pas de leur jeter des coups d'oeil, comme si il avait peur qu'ils se perdent.
Une absence de mesures de sécurité qui paraissait flagrante, et comme une erreur grave, quand on est au coeur d'un territoire adverse.
Finalement le jeune soldat ressortit, ayant durant l'intervalle perdu son casque, et son sourire niais.

"Messieurs, entrez donc..."

Il leur tenait la porte ouverte, mais à l'intérieur, la pièce unique était vide, le couchage défait, le bureau surmonté de papiers divers et variés, on y trouvait tout un tas de pièces diverses, allant du balais à la pièce d'armure en passant par un château de cartes dans un coin...
Mais pas de trace du capitaine en question.
Revenir en haut Aller en bas
Irkos
Roi d'Outre-Mer
Roi d'Outre-Mer
avatar

Nombre de messages : 792
Age : 24
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Expédition de pillage...   Lun 28 Déc 2009 - 10:26

Au lieu de les escorter à travers le camp, les gardes les laissèrent juste passer. Si ils étaient venus armés, ils seraient actuellement sans surveillance et potentiellement dangereux, mais ils étaient là pour parlementer. Un jeune soldat finit enfin par arriver, et les emmena jusqu'au bâtiment de leur chef. En effectuant la traversée du camp, Tilgar prit bien soin de scruter des yeux la moindre parcelle de leur campement. Certes, il s'était attendu à ne pas rencontrer de véritables soldats, mais des brigands, mais ce qu'il voyait l'étonnaient. Il s'agissait d'homme normaux, n'ayant pas l'air particulièrement coriace, et ils ne s'intéressaient pas du tout à eux. De plus, le guide qui les avait conduit jusqu'à la baraque de son supérieur était entré seul, délaissant les trois élus d'Adrien. Treg sentit l'indignation monter en lui. C'était ça qui leur causait tant de soucis? Il ne suffisait que d'un raid organisé pour tous les terrasser, ces humains n'étaient pas à cheval sur les mesures de sécurité. Il en fit la remarque à Tilgar, qui avait déjà tout compris, mais celui-ci lui répondit qu'il ne fallait jamais se fier aux apparences. Le vieux sage agaçait Treg, mais le respect lui fit ravaler sa langue. Enfin, le soldat-guide ressortit:

"Messieurs, entrez donc..."

Derrière la porte entrouverte, on apercevait masses de paperasses, des bibelots, une épée accroché au mur... Mais pas la trace d'âme qui vive. Le soldat voulait-il les emprisonné dans cette pièce, en faire des otages? Treg gronda:

- Croyez-vous vraiment que l'on tomberait dans un piège aussi grossier? Nous n'entrerons pas dans cette prison !

La Fougue avait parlé, et la Sagesse répondit:

- Mon garçon, calme toi. Cet homme ne cherche pas à nous berner. Nous attendrons votre capitaine ici, merci de nous avoir accompagné.

Sur ce, les trois élus rentrèrent dans la bâtiment, et fermèrent derrière eux. Après que le guide se soit éloigné, Treg s'éloigna de la fenêtre, et manifesta son mécontentement:

- Avec tout le respect que je vous dois, je juge votre décision totalement inapproprié, Conseiller Tilgar. Nous voici maintenant ...
-... Prisonnier en plein milieu d'un camp ennemi, je sais tout cela, Treg. Mais de quoi as-tu donc peur ?
- Qu'il nous garde prisonnier...
- Avec l'épée accroché au mur et les gros bras de Mëmon, nous avons largement de quoi fendre le bois de cette cabane primaire.
- Ils peuvent nous tuer...
- Si ils le voulaient, cela serait déjà fait.

Treg de ne répondit plus rien, et se retourna vers la fenêtre, rageux de s'être fait remettre à l'ordre.

- Tu dois apprendre à canaliser ton agressivité, ainsi ton esprit sera moins embrumé, et les solutions apparaîtront d'elle même. Mëmon, va à l'autre fenêtre. Je compte sur vous deux pour m'avertir en cas d'approche.

Et, l'air de rien, Tilgar commença à éplucher les documents se trouvant sur les lieux. Mëmon tenta de lui reprocher cet acte douteux:

- Conseiller Tilgar... Est-ce bien honnête de fouiller les affaires de ces hommes? Je trouve votre procédé un peu...
- Mon garçon, nous ne sommes pas rentrés par effraction, nous avons été invités en ces lieux, de plus je ne fais que passer le temps.

Avec un sourire pour Mëmon, Tilgar reprit sa fouille. Beaucoup de courriers de famille, de lettres inintéressantes, mais il finit enfin par tomber sur une pile de documents semblant intéressants. Des lettres d'instruction, détaillant leur plan d'attaque. Une information précieuse si il devait passer à l'offensive. Pendant ce temps, Treg ne s'était pas calmé. Tout en surveillant les soldats, il se crispa en apercevant les hommes qui riaient, jouaient, se reposaient en toute impunité. Sa famille avait subi les foudres d'un clan humain, des barbares, depuis ce temps, Treg ne supportait plus ces stupides humanoïdes. Si cela devait tourner mal, il emporterait un maximum de ces vermines avec lui dans la tombe, avec la dague qu'il avait caché dans sa botte...
Revenir en haut Aller en bas
Volkmar

avatar

Nombre de messages : 549
Age : 24
Classe : Maths Sup (bientôt Spé)! Euh, non, Guerrier...
Armada : La Grande...
Date d'inscription : 31/08/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Expédition de pillage...   Lun 28 Déc 2009 - 18:31

Quand la porte se referma devant lui, le jeune soldat partit d'un grand éclat de rire, un peu par surprise d'ailleurs.
Il mit du temps à se calmer, et puis, pensif, il attrappa une brindille d'herbe qu'il commença à machonner en s'asseillant en tailleur.
Il allait les laisser mijoter un moment, là dedans.
De toute façon, qu'y avait-il d'important dans la cabane? Rien.
Les instructions qu'il avait reçu étaient anciennes désormais, et il était assez grand pour concevoir un plan de bataille tout seul, non?
Quelques instants plus tard, il prit même la peine de se déchausser de ses bottes, qu'il laissa trainer dans l'herbe, restant pieds nus.
Ses cheveux cendrés, coupés relativement courts, formaient comme une brosse sur sa tête...
Le capitaine Atalas était jeune, les joues à peine couvertes d'une chaume blond duveteux, mince voire presque maigre, les yeux bleus enfoncés dans ses orbites, de taille moyenne, mais plutôt fluet.
Ses oreilles étaient décollées, et le nez légèrement froncé au bout, mais à part ça il avait des traits plutôt fins et réguliers.
Alors le jeune soldat se leva, laissant ses bottes par terre, et toqua à la porte, tranquillement, puis l'ouvrit d'un air dégagé, un sourire moqueur aux lèvres...

"Messieurs, je suis le capitaine Atalas... Vous vouliez me voir?"

Il entra, laissant la porte ouverte, derrière lui, les contourna et prenant un tas de papier, il le posa par terre, pour poser ses fesses sur un coin de bureau, en mâchonnant toujours son brin d'herbe.

"Alors, que vouliez vous? Qu'est-ce qui peut bien vous amener jusqu'ici?"

Son regard les fixait un à un, cherchant à imprimer leurs visages dans sa mémoire...
Cherchant aussi à les percer à jour et deviner leurs intentions.
L'un d'eux semblait tendu, hargneux, et assurément dangereux... Ce qui confirmait les quelques mots qu'il avait prononcé avant d'entrer.
Lui n'était pas réellement là pour discuter.
Les deux autres... celui qui avait parlé en dernier, dégagé une impression de maturité, de raison.
Quand au dernier, tout ce qu'il pouvait en dire c'est qu'il était jeune, et visiblement pas tellement à son aise, ici...
Revenir en haut Aller en bas
Irkos
Roi d'Outre-Mer
Roi d'Outre-Mer
avatar

Nombre de messages : 792
Age : 24
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Expédition de pillage...   Mar 29 Déc 2009 - 9:52

Tilgar avait beau fouiller, il ne trouvait pas d'autres documents intéressants, à part les plans d'attaque. Mais ceux-ci devaient dater, car ils étaient mélangés avec des lettres anciennes. Mais c'était toujours ça de pris. Mëmon continuait de regarder par la fenêtre, mais la gêne se lisait sur son visage. Quand à Treg, il donnait l'impression de surveiller, mais Tilgar lisait dans ses yeux une fureur incontrôlée. Il connaissait son passé, ses relations plus que tendues avec les humains. Il était d'ailleurs étrange qu'une personne aussi agressive que Treg ait réussi à devenir un élu d'Adrien, mais le Dieu de la Nature savait ce qu'il faisait.

- Conseiller Tilgar, le soldat de tout à l'heure approche !

Tilgar reposa les documents, et attendit tranquillement que leur ancien guide pénètre la bâtisse. Treg l'avisa rapidement du regard, avant de reporter son attention dehors. Mëmon était resté en retrait, et le soldat faisait maintenant face à Tilgar.

"Messieurs, je suis le capitaine Atalas... Vous vouliez me voir?"

Tilgar ne montra pas une once de sentiments, contrairement à Mëmon qui faisait une drôle de tête. Le capitaine, assis sur un tas de paperasse, poursuivit:

"Alors, que vouliez vous? Qu'est-ce qui peut bien vous amener jusqu'ici?"
- Nous venons de la forêt de Kalferas, comme vous avez pu vous en douter, et nous représentons le Conseiller Irkos, absent. Depuis plusieurs jours, nous subissons vos attaques, et le but de notre visite ici est simple: nous vous demandons de stopper vos pillages.

Treg, plus loin derrière, soupira. Pour avoir étudier les mœurs et le comportement des humains, il savait qu'il fallait plus qu'une simple phrase pour leur faire entendre raison. Atalas allait lui rire au nez, et lui demandait pourquoi il ferait ça, les humains étaient si prévisibles... Mais Tilgar savait ce qu'il faisait, et si cela ne suffisait pas, il lui expliquerait la situation plus en profondeur, et le capitaine sera sûrement plus à même de l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Volkmar

avatar

Nombre de messages : 549
Age : 24
Classe : Maths Sup (bientôt Spé)! Euh, non, Guerrier...
Armada : La Grande...
Date d'inscription : 31/08/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Expédition de pillage...   Dim 17 Jan 2010 - 19:27

Le plus calme était donc leur porte parole.
Atalas saisit un des nombreux papiers sur la table, et se mit à le plier, en deux, puis à nouveau en deux, puis encore, et encore, lissant à chaque fois la pliure, entre deux ongles.
Il semblait pensif, les yeux à moitié fixés sur son occupation du moment.
Lorsque le bout de papier fut plié autant qu'il était possible de plier un morceau de papier, il se coinça le pousse dans le creux de l'articulation de l'index entre la deuxième et la troisième phalange, et posant le bout de papier devenu boulette dessus, il l'envoya d'une pichenette voler en l'air, vers ses interlocuteurs...

"C'est intéressant.
Je suppose que vous ne venez pas les mains vides et que vous aurez, en contrepartie de la paix que vous nous proposez, de quoi remplacer ce que nous y perdons?
Autrement dit qu'y gagnons nous? Tout est là, vous savez."

Ceci dit, il sauta sur ses pieds, fit rouler ses épaules, s'étira, un peu comme s'étire un chat, toujours sa brindille aux lèvres, en faisant par ailleurs jouer ses doigts de pieds entre eux, sur le sol.
Il n'était pas à son aise, ici, enfermé, et les odeurs corporelles qui tendaient à s'accumuler et stagner le déstabilisaient.
Passant à travers le groupe d'elfe sans vraiment chercher à les éviter, il ouvrit la fenêtre et se pencha dehors, avec un sourire.
Il faisait beau.
Il se retourna alors saisit un couteau de chasse sur le mur, par le fourreau, et revint à son bureau attrapper son couteau d'affûtage.

"Venez dehors, l'herbe est verte et grasse, on sera mieux qu'ici..."

Et sans dire un mot de plus, il prit la porte, la laissant ouverte, et partit s'allonger dans l'herbe devant le baraquement, posant son bazar à côté de lui, les mains derrière la tête...
Revenir en haut Aller en bas
Irkos
Roi d'Outre-Mer
Roi d'Outre-Mer
avatar

Nombre de messages : 792
Age : 24
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Expédition de pillage...   Mar 19 Jan 2010 - 21:42

"Venez dehors, l'herbe est verte et grasse, on sera mieux qu'ici...''

Cette remarque fit doucement sourire Tilgar. Si la verdure était de si bonne qualité, c'était grâce aux soins des druides. Par contre, l'elfe sentit une bouffée de haine chez Treg, qui semblait perpétuellement au bord de l'explosion. Mais pour le moment, tout se passait comme Tilgar l'avait prévu. Il était maintenant temps d'abattre carte sur table, et adviendra ce qu'il adviendra. Ses deux acolytes restèrent à l'écart, alors que Tilgar alla s'asseoir en tailleur aux côtés du capitaine Atalas.

- La pâture est dans un si bonne état, car nos druides font de l'excellent travail sur toute le forêt. Malheureusement, votre présence ici les empêche d'appliquer leurs enchantements à cet endroit. D'ici une à deux semaines, tout ne sera que boue, sans aucune trace de végétation.
Pour en revenir à notre discussion, si j'ai bien tout compris, nous devrons vous donner quelque chose pour que vous ne nous attaquiez plus. Nous devrons payer notre protection. Comme vous vous en doutez, il en est hors de question, mon brave. Je vais vous montrer les choses selon un point de vue différent. Si vous partez d'ici, non seulement vous échapperez à une défaite inévitable, mais en plus, Kalferas acceptera le commerce avec vous, en pratiquant des prix défiant tout concurrence. Si la réponse est positive, nous attendrons la visite d'un de vos marchands. Vous pouvez aussi rester ici. Dans ce cas, la seule solution sera une bataille sans merci, jusqu'à la destruction totale de votre camp. La boue sera devenu le sol de votre campement, la vermine envahira vos silos, les faucons harcèleront sans cesse vos soldats. Et enfin, nous vous achèverons. Vous en conviendrez, cela serait regrettable pour les deux camps.
Ceci sera ma seule offre, le seul échappatoire à ce petit inconvénient. Si vous refusez, et bien nous partirons. A vous de choisir jeune homme.

Pendant tout le temps qu'il avait parler, il avait garder ce petit sourire amical, réconfortant. Il imita l'humain en roulant lui aussi un brin d'herbe, qu'il mit à son bouche, en attendant la réponse de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Volkmar

avatar

Nombre de messages : 549
Age : 24
Classe : Maths Sup (bientôt Spé)! Euh, non, Guerrier...
Armada : La Grande...
Date d'inscription : 31/08/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Expédition de pillage...   Dim 31 Jan 2010 - 14:42

Le capitaine se redressa, sous le coup de la stupeur, assis.
Et Atalas éclata de rire, sur le moment.
Un rire franc et bon enfant, mais c'étaient manifestement les propos de Tilgar qui le faisaient rire, malgré tout.
Il se reprit rapidement, et c'est d'un oeil sceptique qu'il fixa l'elfe.
Ils avaient sérieusement pensé à lui proposer ça?

"C'est une blague non?"

Il déporta son regard sur les autres compagnons de l'elfe...
Euh ne semblaient pas réellement des rigolos.
Ils devaient sérieusement y avoir cru, au nom de la déesse!
Il était complétement ahuri.
A moins que ce ne fussent eux les ahuris?

Il fit mine de réfléchir un instant à la proposition, pour composer sa réponse.

"Alors moi j'ai une proposition du même tenant.
Vous nous payez tribu, le double de ce que nous prenons à chaque pillage, en nature et en or.
Vous nous jurez allégeance.
Vous expédierez des otages à Espeyran.
Et pour finir, vous admettrez un gouverneur pour vous aider à gérer vos affaires militaires et extérieures.
En échange, nous ne vous attaquons plus et nous vous offrons notre aide militaire."

Malgré la teneur de ses propos, le ton était badin, comme si il savait parfaitement que ses conditions étaient irrecevables et insultantes.
Et de fait, il le savait fort bien, il avait monté ce laïus dans cet unique but.
D'un geste désinvolte, il balaya l'air, puis s'assit en tailleur.

"Fi de tout ça.
Maintenant que nous avons posé nos demandes inacceptables et que nous avons joué à l'extrêmiste l'un l'autre... On peut parler sérieusement?
Si vous pouviez nous abattre, nous n'aurions pas gagné chaque bataille jusqu'ici... et nous ne serions pas là à discuter.
Qu'avez vous à proposer, qui vaille la peine d'être entendu."

Il avait reprit un visage sérieux, et un ton grave.
Le capitaine était toujours prêt à négocier le retrait de ses troupes.
Pas à fuir la queue entre les jambes, pour se faire pendre ou écarteler à Espeyran pour haute trahison.
A escompter que son armée le suive, et que son Etat Major ne se charge pas de lui en cours de route.
Et puis, il était d'Espeyran, pas d'ici, pourquoi aller contre les intérêts des siens?

Bref, il avait bien l'intention de ne se retirer que contre un traité qui serait manifestement à son avantage.
Il faudrait bien que ces maudits elfes fassent quelques concessions, si ils ne voulaient pas voir leur forêt se changer simplement en une immense plaine brûlée.
Et si ils ne voulaient pas comprendre, on reprendrais comme avant, c'était tout.
Revenir en haut Aller en bas
Irkos
Roi d'Outre-Mer
Roi d'Outre-Mer
avatar

Nombre de messages : 792
Age : 24
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Expédition de pillage...   Lun 1 Fév 2010 - 20:52

Le capitaine avait décidément beaucoup d'humour, et son monologue avait fait sourire Tilgar, une fois de plus. Paradoxalement, Atalas avait pris un air sérieux, et semblait plus que jamais prêt à se résoudre à trouver une solution convenant aux deux camps. L'elfe fit encore une offre:

- Je réitère donc ma proposition, c'est à dire un commerce. Kalferas produit d'excellents matériaux, comme le bois, et pour chaque arbre que nous coupons, un autre repousse. Aucun risque de pénurie. Mais malgré tout les avantages que procurent la vie sauvage, il nous manque une chose, cette monnaie qui semble plaire tout les hommes, l'or. Par conséquent, là où vous obtiendrez une tonne de bois pour 50000 pièces d'or, nous vous fournirons le triple, pour le même prix. Nous ne sommes pas obsédés par l'argent, cela compte extrêmement peu pour notre peuple, mais en avoir peut toujours servir. Je ne vous ai cité que l'exemple du bois, mais imaginez nos prix sur les fourrures, les potions aux herbe, les montures... Bien sûr, il y aura certaines conditions à respecter, mais rien qui ne vous coûte plus d'or. Nous vous proposons donc un commerce avantageux pour vous, en échange de votre départ. Au cas contraire, je vous assure que nous vous rendrons la vie dure, à vous de juger. Si ma proposition ne vous convient pas, alors dites moi clairement ce que vous souhaitez, et nous aviserons.

Tilgar fixait l'homme, avec toujours cet air bienveillant, malgré la pointe d'agacement que pouvait supposer ses dernières paroles. Il était tranquille, et sentait bientôt qu'il pourrait rentrer chez lui, chargé d'une bonne nouvelle ou d'une mauvaise. Mauvaise pour qui, l'elfe ne saurait encore le dire...
Revenir en haut Aller en bas
Volkmar

avatar

Nombre de messages : 549
Age : 24
Classe : Maths Sup (bientôt Spé)! Euh, non, Guerrier...
Armada : La Grande...
Date d'inscription : 31/08/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Expédition de pillage...   Sam 13 Fév 2010 - 17:18

Atalas se frotta le menton.
Sur le principe...
Pourquoi pas?
Mais... Mais ils y perdaient encore au change.
Oh, et puis.. Il n'était pas diplomate, lui!

"Ecoutez, ça me paraît correct.
Mais il faudrait rencontrer quelqu'un envoyé officiellement par Espeyran pour négocier ça."

Il fronça les sourcils, et fit un instant jouer ses doigts...

"Quand à moi, je vous demanderais une chose en plus..
Ce type d'expédition nous sert d'entraînement pour les jeunes soldats...
Alors si vous pouviez me fournir quelques combattants, en guise de maître d'arme, pour qu'ils apprennent à combattre contre d'autres style que le nôtre..."

Il haussa les épaules, et tendit la main à Tilgar, pour sceller ce début d'accord...
Revenir en haut Aller en bas
Irkos
Roi d'Outre-Mer
Roi d'Outre-Mer
avatar

Nombre de messages : 792
Age : 24
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Expédition de pillage...   Sam 13 Fév 2010 - 22:00

Une réponse positive, tout ce que Tilgar attendait. Kalferas n'avait pas de temps à perdre avec des petites guéguerres, ils avaient d'autres priorités, comme s'ouvrir au monde extérieur. Jusque là, il ne s'était limité qu'à des arrangements officieux avec de petits marchands. Ils désiraient prendre une autre dimension sur le continent. Mais Atalas ajouta une clause quelque peu dérangeante, mais Tilgar s'en accommoderait. Il se leva à son tour:

- Vous me voyez ravi de notre arrangement. Nous attendrons votre émissaire pour signer un contrat, vous lui direz de ne pas prendre peur, et qu'il s'engage sans crainte dans la forêt, nous le guiderons à partir de là. Pour ce qui est de votre ajout, Kalferas ne peut se permettre s'éparpiller ses combattants. Néanmoins, nous avons un maître d'arme ici, qui pourrait vous enseigner un tas de techniques. Nous ne pouvons vous proposer plus, et vos soldats se débrouillent déjà très bien, à vrai dire.

Tilgar saisit la main tendu de l'homme. L'accord était profitable aux deux partis, plus au camp adverse d'ailleurs, mais tout ce que voulait Kalferas était la paix, et s'ouvrir au commerce. Même si objectivement, il se faisait avoir, pour les elfes de la forêt, ils étaient gagnants sur tout les tableaux.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expédition de pillage...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Expédition de pillage...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Royauté d'Outre-Mer :: Terres Ruinées :: Kalferas-