AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les docks et entrepôts Mal Famé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Les docks et entrepôts Mal Famé   Lun 11 Jan 2010 - 22:09

La Capitale de Kalamaï avait été construit au abord d’un fleuve profond qui permettaient ainsi aux navires marchants d’arriver directement dans la capitale pour y déchargé leur marchandise provenant des quatre coins de l’Empire mais permettant aussi à la province d’exporter dans tout l’Empire. Quiconque voulaient travailler et étaient courageux pouvaient s’y rendre pour charger et décharger les navires. C’était aussi là que l’on entreposait en entendant de vendre. Sur des lieux se trouvaient des entrepôts dont certains étaient loué par d’honorables entrepreneurs, d’autres ne l’étaient pas. De nombreuses rumeurs circulaient sur les lieux certaines farfelus mais la plus vraisemblables disaient que la bande qui dirigeraient ce quartier mal-famé y entreposé de la marchandise qui étaient volé afin de la revendre et qu’au passage de certains bateaux quelques pièces d’or étaient prélevé pour assurer leur sécurité.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Dim 17 Jan 2010 - 22:48

Altarian avait accepté mon invitation, un de plus dans cette mission n’était pas du luxe. Nous étions maintenant trois avec l’agent de l’Ombre qui devait assurer notre sécurité en se positionnant sur un toit avec une arbalète. Pendant ce temps Altarian et moi devions être au sol afin de neutraliser ceux qui attendait le convoi. Du moins c’était le plan initial.

Rapidement nous arrivâmes sur les lieux, il n’y avait encore personne. Nous avions bien croisé quelques personnes mais avec ma vieille cape de voyage j’avais plus l’allure d’un clochard que d’un seigneur. Aussitôt l’agent alla prendre place sur un toit qui permettait d’avoir une vue dégager des lieux et également de pouvoir voir si des personnes arrivaient, mieux fallait être prudent. Je le fis s’installer et s’allonger sur le ventre avec une arbalète qui était prête à lâcher son carreau. Cela me rappelait qu’il y a peu c’était moi qui avait rempli une mission semblable en allant tuer leur lieutenant devant leur propre quartier général.

J’invita Altarian à me suivre dans une petite ruelle afin de voir quand les personnes allaient venir.
En nous cachant nous aurions alors l’effet de surprise en sortant de notre cachette calmement comme deux mendiants pour s’approcher tranquillement d’eux. Ensuite il ne restait plus qu’à agir.

Nous attendions depuis déjà plusieurs heures. Je commençais à penser que le prisonnier s’était payé ma tête et dans ce cas il le regretterait amèrement.

Bientôt nous entendîmes des bruits, c’était nos clients. Malheureusement pour nous il devait être quatre or là ils étaient sept et nous trois seulement. Le ratio ne jouait pas à notre avantage mais nous ne pouvions pas reculer.
Ils étaient tous armés, certains tenaient dans leur main une lance ou une massue. J’aperçu également à des ceintures des haches et des épées. Ils n’étaient pas sortis nu, ça tombait bien nous non plus. Mais il fallait éliminer ces hommes pour prendre l’or.
Il y avait également deux orcs dans le lot, il fallait les éliminer rapidement car même si leurs coups n’étaient pas précis, ils étaient puissants et dévastateurs. Le reste de la troupe étaient formé d’humains et d’elfes noirs ainsi qu’un nain.
Ils étaient maintenant rassemblés et semblaient attendre. C’était maintenant à notre tour d’entrer en piste.

Je murmura à mon confrère.


Bien ça va être à notre tour, tu es prêt ? Normalement si le gars sur le toit ne s’est pas endormi il devrait décocher un carreau dans un des ennemis dès que nous serons à une distance assez proche pour rapidement les frapper et ainsi profiter de l’effet de surprise.
Tu es prêt ? si tel est le cas on va pouvoir y aller.

J’attendais tout de même sa réponse avant de m’engager vers e combat.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Hors-la-loi



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Lun 18 Jan 2010 - 22:51

C’était aux premières lueurs du soleil, un petit groupe de sept avançait lentement. Ils regardaient dans tous les coins, ils paraissaient tendus. C’était un groupe pour les moins disparates : des elfes noirs, des roques des humains et un nain. Certains paraissaient vêtus richement, d’autre portait des frusques.
Tout d’un coup l’un des elfes nous s’arrêta et leva son bras.

Stop, nous sommes rendus.
Ouvrez l’œil on ne sait jamais et restez sur le qui vive.

Il paraissait être leur chef et il était tendu, très tendu. Peu de personnes savaient pourquoi y compris parmi ses hommes.

Au bout de quelques instants, un orque vociféra


Qu’est ce qu’on fout ici ! J’ai froid et je sais rien on m’a juste dit de trimbaler cette massue.

Ouais pourquoi on se les gèle ici pardis. J’aurais préféré dormir ou bien alors surveiller de près les catins !

SILENCE ! c’est pas bientôt fini les jérémiades. Si je vous dis de vous bouger le cul et de fermer vos gueules vous le faites point. Et faites attention on sait pas ce qui peut arriver.

Il semblait d’une humeur massacrante. Il chercha quelque chose sous sa cape, ce simple geste laissa découvrir une lame sous ce vêtement, une épée. Chacun étaient armé car ils attendaient un convoi très précieux. Ils ne semblaient pas doutés de la réussite de leur mission, ils étaient confiants et bien qu’ils fussent plus nombreux qu’à l’habitude ils agissaient par routine, ce qui parfois pouvait permettre de réagir rapidement mais cela pouvait également avoir son revers en étant moins méfiant.
Leur patron, Rhor, avait exigé qu’ils soient plus nombreux cette fois, personne n’en avait compris la raison. Mais à quoi bon avoir peur ils étaient dans leur quartier, le Mal Famé. Ils le contrôlaient d’une main de fer des docks au marché en passant par les tavernes. Tout était sous leur contrôle et personne n’osait s’aventurer à les contredire sans en payer le prix fort. Le dernier devait avoir eu son compte. Des hommes de mains avaient été envoyés dans sa taverne afin de lui régler son compte. Sur six hommes seulement trois étaient revenus, mais les renégats avaient assuré l’avoir tué.

Deux hommes encapuchonnés sortirent de l'ombre, ils avançaient droit mais ne regardèrent pas directement devant eux. Ils semblaient airer.

Le chef de la meute ordonna aussitôt à un orc

Va voir qu'est ce qu'ils font là et dit leur de déguerpir plus vite qu'ils sont venu.

Aussitôt la brute avança en direction des deux, il tenait fermement dans sa main sa masse prête à en jouer si jamais ils n'obéissaient pas. Et ils espéraient que cela se produiraient car il était comme une bête assoiffé de sang.

Alors marauds, fils de chienne qu'est ce que vous foutez ici? Vous allez déguerpir plus vite que ça ou je vous expedis dans vos cahutes à grand coup de masse dans le fion
Revenir en haut Aller en bas
Altarian Le Pourpre
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 157
Age : 22
Classe : Assassin
Armada : aucune
Date d'inscription : 20/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Sam 23 Jan 2010 - 19:56

Bon, le tireur embusqué semblait effectivement s'être endormi. Quel dommage. Il raterait le spectacle. Un simle Orque, pour commencer. Visiblement, le chef ne les tenait pas en très haute estime. Et qualifier de "fils de chienne" des Drows armés et belliqueux n'était pas une preuve d'intelligence. Une idée traversa l'esprit d'Altarian, qu'il entreprit de mettre en pratique. On ne risquait rien.

Eh, gros tas! J'ai rencontré ton frère, il n'y a pas si longtemps. Il poussait des cris de pucelle effarouchée, jusqu'à ce que je l'achève... C'est de famille?

Touché! L'Orque se jeta sur l'assassin dans un grognement et abattit sa massue avec violence. Mouvement rectiligne, lent, et beaucoup trop prévisible. L'Elfe Noir fit un pas de côté, attrapa le bras armé et amplifia son mouvement en un arc de cercle. Il saisit de l'autre main la nuque de la créature, en pivotant pour l'envoyer contre un mur, la tête la première. Elle s'affaissa pour ne plus se relever.

Un homme, sans doute compagnon de la créature courut l'aider, sans attendre d'ordre de son chef. Mal lui en prit. Une attaque non concertée n'avait aucune chance de l'atteindre. Altarian prit une dague de lancer, et l'envoya en plein front de l'ennemi... Qui l'attrapa au vol. Impressionnant! Mais l'heure n'était plus à l'admiration. L'homme était sans doute le "surveillant" de l'Orque, chargé de contrôler ses débordements. Il devait donc être aussi fort que rapide, pour être efficace. Il était armé uniquement de la dague d'Altarian, et d'un fouet, dans l'autre main. Le combat serait âpre.

L'Assassin devrait utiliser la ruse. Méthode qui ne favorisait pas l'honneur, mais permettait toujours de survivre. Il recula de quelques pas, plaçant l'homme entre le seigneur Adola et lui. Le sbire, qui n'avait rien vu venir, continua à avancer.

L'Elfe Noir eut un petit sourire de confiance, avant de crier:
Maintenant, messire!

Et l'homme commit une erreur fatale: il se retourna, surpris. Grand mal lui en prit: la deuxième dague du membre de la "Vraie" Ombre se planta dans sa nuque.

Les criminels restants, horrifiés, eurent un mouvement de recul, ce qui lui permit de nettoyer sa deuxième dague dans les vêtements de la victime, et de récupérer la première et le fouet.

Eh bien, messieurs... A qui le tour?
Revenir en haut Aller en bas
Hors-la-loi



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Dim 24 Jan 2010 - 15:53

Deux hommes étaient tombés. Ils n’avaient rien vu venir ceux qui avait été pris pour des clochards s’étaient soudain dévoilé. En enlevant leur capuchon ils avaient laissé apparaitre des seigneurs en arme. L’orque qui avait été envoyé pour les intercepter avait été tout bonnement éliminé sans autre forme de procès et d’une manière enfantine. Cela pouvait laisser penser que c’était des elfes noirs habitués dans ce genre de procédé et ils en avaient été de même pour son compagnon.

C’est à ce moment qu’une oreille attentive aurait pu entendre un petit claquement sonore. Aussitôt après un homme s’affaissa de tout son long. Il était mort avant d’avoir touché le sol. Un carreau était planté en plein dans son cœur.
Au départ personne ne s’en rendit compte trop occuper à regarder les deux elfes noirs, mais bientôt ses compères s’en rendirent compte et se fut l’affolement.

Le chef semblait hésiter, il connaissait les consignes. Rien de fâcheux ne devait arriver au convoi qui allait venir. L’or devait être ramené ainsi que les armes qui s’y trouveraient. Comment deux hommes avaient déjà réussi à mettre hors d’état de nuire trois hommes. Enfin l’avantage du nombre était encore à leur avantage et l’effet de surprise n’était plus là. Il sortit son arme, une épée :

Allez on va venger la mort de nos compagnons.
Tuez les ! soyez sans pitié !


Aussitôt les trois brigands sortirent leurs armes et avancèrent vers leurs deux ennemis. Derrière eux leur chef avançait.
Tous étaient déterminés et confiant, ils avançaient coude à coude et prêt à en découdre.

Les deux elfes noirs étaient face à eux. Il n’y en avait qu’un qui avait les armes à la main. Le second n’avait encore rien fait, était-il idiot ou suicidaire pour être ainsi. Peut leur importait il savait qu’ils devaient tuer ses deux hommes qui avaient tuer leur compagnon.
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Dim 24 Jan 2010 - 16:21

Altarian avait été plus rapide que moi sur ce coup. Il était sorti et tuer l’orque. Puis un autre ennemi vint à notre rencontre, là encore s’est la mort qu’il rencontra. Presque aussitôt après l’agent de l’Ombre entra en action. J’avais eu raison de la placer sur le toit, il avait fait un bon travail et pourrait vraisemblablement récidiver.
J’avais fait tomber ma cape où l’on pouvait me prendre pour un mendiant. Là on pouvait me voir tel que j’étais. Un habit sombre proche du corps permettant des mouvements faciles ainsi qu’une partie de mes armes.

Les brigands du Quartier Mal Famé avaient sorti leurs armes et s’avancèrent vers nous. Leur chef était derrière, ça avait un goût de déjà vu pour ma part, ils avaient opérer de la même manière sur le Marché.

Je n’avais pas encore sorti mes armes mais cela n’allait sans doute pas trainer. Mais je voulais quand même essayer une autre technique.


Laissez tomber vos armes et face contre terre. Ainsi vous aurez la vie sauve.
Par contre si vous faites un pas de plus alors celui là vous mènera tout droit dans la tombe.


Je vis deux ennemis qui semblèrent hésiter mais aussitôt leur chef vociféra

Allez tuer les bandes de poules mouillées. Vous ne voyez pas que ces fils de chienne ne sont que deux.

Ils obéirent comme des chiens, ils avaient peur de leur maitre
.

Alors en plus d’être idiot et lâche, vous êtes en plus mal poli ce qui risque de te couter très cher. Tu vas danser ma mignonne et on va s’en charger.


C’est là que je sortie mon épée et une dague, j’étais fin près au combat. J’avança à mon tours vers mes ennemis et je vis Altarian en faire de même. Tout allait se régler maintenant et par le sang ainsi en était-il ? Qui vivait par l’épée mourrait par l’épée tel était le dicton de notre milieu.

Le combat s’engagea rapidement. J’étais deçu car un seul adversaire vint à moi. Altarian en héritait de deux. Ils devaient le croire plus dangereux que moi. Leur chef supervisait ces hommes, c’est sur que derrière on prend moins de risque mais on est alors beaucoup moins légitime aux yeux des autres.
Mes lames croisèrent celle de mon adversaire, nous nous les étions bloqué. Mais j’avais plus l’habitude des armes et des combats que mon adversaire qui se complaisait vraisemblablement dans l’oisiveté. Je lui envoya un coup de pied en plein dans le ventre ce qui le vit valser à quelques pas. Pendant qu’il reprenait son souffle je m’avança vers lui, il se redressa et dans un ultime effort il courra vers moi l’arme à la main. Le résultat ne se fit pas attendre, je fis un pas de coté, il vint s’empaler dans la pointe de mon épée. C’était une blessure mortelle et douloureuse, dans le même temps je planta ma dague dans sa carotide. Il était maintenant étendu à mes pieds et se vidait de son sang. Je tira sur mon épée afin de la récupérer, j’avais mis mon pied sur le corps afin de retirer plus facilement car j’avais du la bloquer dans un os.
Je la retira juste à temps car dans mon dos le chef se précipita vers moi. Je n’eus que le temps de me pencher et de glisser sur le coté pour éviter le trancha de sa lame. Je me relevai et lui fit face près à engager le combat.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Altarian Le Pourpre
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 157
Age : 22
Classe : Assassin
Armada : aucune
Date d'inscription : 20/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Dim 24 Jan 2010 - 18:21

Deux adversaires pour lui tout seul? Impressionnant. Comme quoi, abattre deux gros-bras pouvait être nuisible à la bonne santé. Mais tant pis.

Un couple, comme c'est mignooon. Et sinon, vous comptez survivre et vous marier? Parce que si c'est le cas, fuyez. Et à toutes jambes!

Mais les deux hommes étaient peu au courant des règles de survie... Il plongèrent leurs armes, synchronisées, vers la poitrine d'Altarian... Et leurs lames ne rencontrèrent que le vide. Deux attaques dans une même direction n'ont pas plus de chances d'atteindre un courant d'air qu'une seule. Le Drow avait fait un pas de côté, et s'était retrouvé à côté du premier des deux hommes, la dague sur sa gorge. Un de moins. Et un jet de sang sur les vêtements de l'autre...

Voilà, nous sommes tous les deux. Et tu vas mourir...

La combativité avait cédé la place à la terreur dans les yeux de l'homme, mais il avança néanmoins vers le courage et vers la mort. Pourtant son attaque désorienta l'Assassin. Il lança son sabre, et se jeta sur lui à mains nues. La dague s'enfonça dans son ventre, mais l'homme n'en avait cure: il resserra ses mains autour de sa gorge. Comme s'il ne ressentait pas la douleur, il affermit sa prise, avant de s'écrouler, sans que ses mains aient pu lui faire plus de mal que des marques rouges.

Ainsi, le nombre de ses victimes avaient augmenté à 4. Le souffle court, il tourna la tête: Son chef se battait contre le chef des méchants. Vision enfantine, mais néanmoins justifiable. Ils étaient de force à peu près égales, et tout aurait pu se passer pour le mieux... Comme mal finir. Les probabilités ne sont pas la tasse de thé des assassins. S'ils peuvent augmenter leurs chances, ils ne se contenteront pas d'un 50. Tenant fermement le fouet dans sa main gauche, il visa les jambes de l'homme, et le fit s'écrouler. Une fraction de seconde après, son Spadassin plaçait sa lame sur la gorge de l'homme.

Veuillez m'excuser, messire, mais j'ai jugé bon de le neutraliser ainsi. D'un autre côté, si vous désirez un combat à la loyale, je peux m'écarter...
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Dim 24 Jan 2010 - 22:13

L’homme se battait bien, mieux que je ne l’aurais cru au départ. Mais il ne me faisait pas non plus peur, d’ailleurs une personne qui avait peur avait perdu d’avance. Trop souvent j’avais côtoyé et frôler la mort pour en avoir peur.
Les lames dansèrent et les mouvements s’intensifiaient, chacun voulait anéantir l’autre. Mais mon ennemi se retrouvait maintenant seul. Altarian était rapidement venu à bout de ses ennemis. Il s’était même emparer de leur fouet, l’avait-il gardé en trophée ? Non il savait s’en servir e me le montra en le faisant claquer sur la jambe du brigand. Ce dernier s’agenouilla sous le choc.

Altarian s’expliqua aussitôt et s’excusa même.

Je rangeai mon épée et pris la tête de brigand que je basculai en arrière. Il m’offrait ainsi une belle visibilité de sa gorge.


Non, non ne vous excusez pas si ce n’est pour m’avoir appelé Messire, pas de ça entre nous voyons.
J’accorde un combat loyal à ceux qui s’en montrent digne. Pour les autres, les traitres et les lâches alors ils ont la mort qu’ils méritent.


Sans dire un mot à mon ennemi je venais de lui faire une large entaille de son oreille gauche à sa jumelle de droite. Le sang sortait à gros flot et il tomba inerte.
Voilà le ménage était fait pour le premier acte.


Il faut qu’on se débarrasse des corps.
Je reviens de suite


Je crochetai la porte du premier entrepôt à la recherche de ne savais pas vraiment quoi. Il fallait que j’invente de quoi à faire disparaitre les corps. Je vis de la corde et des poids près d’une grosse bascule. Ils devaient bien faire chacun dans les vingt à trente livres. Il n’en fallait pas plus avec les docks qui étaient à proximités.
Je ramenai après plusieurs voyages le tout près des corps.


Mon idée est de ficeler les cadavres et de les lester de ces poids. Ensuite il ne nous restera qu’à les jeter à l’eau.

Je commença donc à m’exécuter et fis basculer le premier corps dans l’eau.
Il ne fallait pas éveiller les soupçons. Personne ne nous avait vus selon moi et l’agent de l’Ombre devait toujours être sur le toit en ange protecteur.


Après cela nous n’aurons plus qu’à attendre le convoi et tendre une embuscade. Nous avons fait je pense le plus dur du travail. Après cette journée nous aurons porté un sérieux coup à notre ennemi. Mais il faudra tout de même nous méfier car une bête qui se sent traqué peut se révéler dangereuse. Il faudra que l’on aille jusqu’au bout de notre nettoyage de ces brigands.

Après ces quelques mots je me remis au travail.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Altarian Le Pourpre
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 157
Age : 22
Classe : Assassin
Armada : aucune
Date d'inscription : 20/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Dim 31 Jan 2010 - 22:24

Ne pas l'appeler messire, ne pas l'appeler messire... Quelle drôle d'idée. Mais après tout, les caprices sont les privilèges des puissants.

Eh bien, d'accord mess... Adola? Ca me paraît bizarre, mais je ferai de mon mieux.

Après ces quelques mots, il entreprit d'aider son Spadassin à éliminer les corps. Ce fut promptement fait, après tout, un mort avait ceci de plus qu'un vivant: il ne se débattait pas comme si sa vie en dépendait. Pure logique, d'ailleurs.

Il leur fallut encore attendre 10 minutes avant d'entendre le bruit caractéristique des roues d'un chariot sur le pavé. Qu'à cela ne tienne, les précautions étaient déjà prises. Dès qu'ils eurent dépassé une certaine limite, Altarian, caché derrière un tonneau, tendit une longue et fine corde. Donc, si tout se passait pour le mieux, pas de souci. Mais si l'un ou l'autre tentait de s'enfuir, "Poum" par terre, et adieu la vie. Enfin, il suffisait d'attendre de voir ce qui allait arriver...
Revenir en haut Aller en bas
Caravane



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Dim 31 Jan 2010 - 22:52

Trois hommes étaient partit la veille au soir avec un charriot tiré par deux robustes chevaux de traits. Ils ne s’étaient pas arrêtés de toute la nuit car ils devaient être au petit matin dans le quartier Mal Famé de la Cité Impériale. Tel avait été les consignes que leurs maitres leur avaient données, ne s’arrêter sous aucun prétexte et si vous rencontrez de la résistance dite pour qui vous travaillez et à défaut passez les au fil de l’épée. Des épées, ils en avaient bien reçu mais les pauvres bougres n’avaient jamais reçu la moindre éducation permettant d’apprendre à s’en servir. Il leur avait également été ordonné de ne pas tenter d’ouvrir les coffres s’ils ne voulaient pas se retrouver au bout d’une corde. Bref ces pauvres hommes n’étaient pas des plus motivés par cette mission, mais on ne leur avait pas donné le choix.
Ils avaient franchi au petit matin les hautes murailles de la belle et ancienne cité des Empereurs sans la moindre embuche. Ils étaient maintenant soulagé car rien ne pouvait venir les troubler dans cette belle ville. Ils devaient se rendre dans un quartier dangereux mais on leur avait promis que c’est bien encore là qu’ils seraient le plus en sureté car c’était contrôlé par des hommes de confiance. Et c’est à ces derniers que le charriot devait être remis.

Ils arrivèrent à proximité du lieu de rendez-vous, là où six personnes devaient les attendre mais ils ne voyaient rien. Pourtant c’était bien l’heure du rendez-vous. Cela éveilla leur attention et l’un des hommes porta la main à la paume de son épée plus pour se rassurer que pour faire face au danger.

Soudain l’un d’eux cria

Tention y'a un truc bizarre par terre!

Mais trop tard on n’arrêta pas une lourde charrette comme ça. Ils ne purent rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Lun 1 Fév 2010 - 23:02

Altarian m’avait aidé à me débarrassé des corps, cette opération bien que fastidieuse était indispensable pour la bonne suite des opérations. Cela fut assez vite régler car lui comme moi étions des assassins de renoms et formé à ce genre de besogne. Bien que pour ma part je n’opérais que rarement car la politique avec Kalamaï et l’Ombre me prenaient beaucoup de temps mais ça ne me déplaisait pas.
L’agent de l’Ombre descendit de son toit. Je commençai par lui demander pourquoi il avait tant tarder à décocher un carreau, et si son but était de nous faire tuer. Non en fait la corde de la première arbalète avait cassé bien que neuf. Ce genre de mésaventure était rare mais arrivé, heureusement cela n’avait pas eu d’incident fâcheux. Il en était quitte pour cette fois avec un rappel de bien vérifier ses outils de travails puis il remonta sur le toit à faire l’ange gardien.

Altarian avait du mal à m’appeler Adola, le reflexe de m’appeler Messire était encore grand mais je savais que comme toute chose cela changerait. Ce titre était bon pour les agents, les nouveaux et surtout mes ennemis afin que le respect et la peur soient présents. Mais avec des personnes comme Altarian en qui j’avais confiance je me fichais bien du protocole et des titres.

Pendant ce temps il préparait un piège afin de tendre une embuscade. Maintenant il ne restait plus qu’à attendre. Cela pouvait être long. J’alla me cacher dans une petite ruelle sombre pour surgir devant les personnes. D’où était placé Altarian il pourrait les prendre de coté.

Rapidement j’entendis le bruit caractéristique d’une charrette, elle semblait ne pas aller vite je me risqua à un rapide coup d’œil discret. Cela devait être notre rendez-vous qui arrivait. Trois hommes cela allait et ils ne devaient pas se douter de ce comité d’accueil.

Ils approchaient du piège qui allait se refermer sur eux. D’un coup l’un d’eux s’égosilla mais il était trop tard, bien trop tard. Les chevaux furent stoppés et le convoi aussi. Avant qu’ils ne comprennent je sortis de la ruelle avec mes deux mini-arbalètes dans les mains. J’étais devant les chevaux et les braquais.
Je vis que l’un d’eux porta sa main à sa paume.


Pas de ça l’ami, je ne doute pas de votre courage mais je ne pense pas que vous soyez assez fou et suicidaire pour tenter quoi que ce soit face à des hommes en armes qui viennent de nettoyé ceux qui vous attendaient.


On est 3 face à deux fous on n’en fera qu’une bouchée !


Aussitôt un de mes carreau vint se logé dans la charrette à quelques pouces de la gorge de celui qui venait de s’exprimer.


Et ne croyez pas que j’ai mal visé, la prochaine sera dans votre gosier. Et j’aurais toujours de quoi à réduire au silence ceux qui voudront nous contrer.
Alors maintenant vous allez enlever vos miches de ce charriot et nous le laisser sans broncher sans quoi je vous conseille de faire une rapide prière.


L’inquiétude sembla se lire sur leur visage, l’un d’eux pâlit plus que de raison il semblait sur le point de s’évanouir. Visiblement je n’avais pas à faire à des professionnels mais à des serviteurs à qui on avait confié cette mission, quelle erreur.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Altarian Le Pourpre
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 157
Age : 22
Classe : Assassin
Armada : aucune
Date d'inscription : 20/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Sam 6 Fév 2010 - 20:20

Quel ennui! L'Elfe Noir se sentait vraiment inutile. Après tout, il s'attendait à nouveau à l'excitation de devoir défendre sa vie. Et là, de simples marchands, d'insipides sous-fifres, à peine capable d'utiliser un couteau pour couper leur viande... Ca le dégoûtait.

La prudence n'était même pas de mise, pour ce genre d'individus. Il méprisait plus encore les couards que les malfaisants. Il s'approcha, la dague à la main, et d'une voix forte:

Messieurs, je vous conseille vivement de nous remettre toutes vos armes, pour commencer. Nous pourrons beaucoup mieux "négocier" ainsi, ne pensez-vous pas? Et ne nous en veuillez pas si nous gardons les nôtres. Après tout, les rues ne sont pas sûres, en ce moment... Eh bien, j'attends. Vous aurait-on coupé la langue?

Les pauvres convoyeurs tremblaient encore, lorsqu'Altarian s'approcha.

Euh... B... Bien sûr, tenez, c'est tout ce que nous avons. Nous vous donnerons tout ce que nous avons si nous laissez repartir!

Oh, mais j'y compte bien. Mais commençons par les armes.


Une lueur dans le regard des trois hommes l'alerta. Ce n'était pas celle d'un humain acculé, mais celle de quelqu'un qui maîtrise parfaitement la situation. Le Drow recula en une fraction de seconde, alors que le numéro 3 faisait un geste de la main. Aussitôt, venant de sous une bache à l'arrière du chariot sortirent deux hommes en armure de cuir. Le fait que les convoyeurs étaient sans défense aurait dû être mieux vérifié. Qu'ils ne sachent pas se servir d'une épée était une chose, mais visiblement, les commanditaires avaient pris leurs précautions. Pour prévenir une trahison, un seul des trois était prévenu.

Mais ce qu'ils n'avaient pas prévu, c'est qu'en cas d'attaque frontale, les deux guerriers seraient derrière les "sans-défense". Et Altarian en profita. Il ravança d'un mètre, empoigna le plus petit de ceux-ci, et le fit basculer par terre. Aussitôt, il plaça la lame du poignard sur sa gorge.

Eh bien, messieurs? Le plan initial ne change pas, vous commencez par déposer toutes vos armes, la seule différence étant que nous en aurons plus. Et je vous rappelle que s'il vous prend l'envie de nous jouer un mauvais tour, mon compagnon ici-présent vous fera digérer du bois, sans passer par votre bouche...
Revenir en haut Aller en bas
Caravane



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Sam 6 Fév 2010 - 21:47

Tel est pris qui croyait prendre, tel pouvait être le mot d’ordre se disait le plus fanfaron des convoyeurs qui avait toujours la main sur le manche de sa lame.
La surprise s’était découvert et quelle surprise deux hommes en armes. Deux terrifiants mercenaires qui eux savaient parfaitement se servir des armes.
Les autres avaient compris, ils se trouvaient entre les deux elfes noirs et les deux mercenaires. C’était une position des plus inconfortables car ils risquaient de se prendre un mauvais coup. Ils échangèrent un regard et sautèrent aussitôt du chariot, ils se retrouvèrent face contre terre et ne bougèrent plus. L’un d’eux alla même jusqu’à poussé sa couardise jusqu’à se protéger la tête avec ses main.

Les deux mercenaires trouvant cela pathétiques ne purent d’empêcher de les traiter de poltrons. Ils sortirent à leur tour leurs lames bien décidé à tuer les deux elfes noirs se trouvant devant eux. Puis ils s’occuperaient des lâches.

Bien dans ce cas on choisit le combat et c’est dommage pour vous.


Ils sautèrent du charriot afin d’engager le combat, chacun s’avança vers un ennemi afin d’équilibrer le combat et surtout pensait-il s’en débarrasser rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Dim 7 Fév 2010 - 14:03

Alors que je pensais la situation parfaitement sous contrôle une surprise de taille se dévoila au grand jour. Face aux trois hommes qui tremblaient de peur deux mercenaires avaient bondit les armes à la main. Ces derniers semblaient beaucoup plus à l’aise avec une lame que les convoyeurs. En même temps j’aurai du me douter qu’un tel convoie ne voyagerai pas sans défense.
Altarian, pour une fois, leur avait laissé la possibilité de se rendre et donc de repartir en vie. Deux hommes avaient plongé à terre pour se protéger, cela ne représentaient pas une grande menace. Par contre les deux mercenaires avaient sauté à terre et choisit chacun un de nous pour le combattre. Ils semblaient sûrs d’eux et professionnel. Il fallait donc mieux se méfier.
Celui qui faisait face à moi était d’une taille et d’un poids moyen, il avait son sabre dans la main droite mais je me méfiais de la gauche qui ne portait rien. Il avait m’œil vif des elfes et ça en était un. Il avait une oreille tranché, vraisemblablement une blessure provoquée par une lame. Il était agile comme ceux de sa race mais ça tombait bien moi aussi je l’étais.

Je rangeai à ma ceinture ma petite arbalète et sortie mon épée de son fourreau. Le combat s’engagea aussitôt sans un mot de plus. L’un de nous allait mourir cela ne faisait nul doute. Chacun de nous avait chois la voix des armes et celle-ci ne permet que rarement de mourir vieux dans son lit. Chacun contrait les attaques de l’autre avec sa lame ou par un pas de côté et nul ne pouvait prédire avec certitude le vainqueur.
C’est alors que je fis une erreur qui heureusement ne se révéla pas tragique. Alors que je fis un geste de côté pour éviter son sabre il enclencha une botte que je n’avais pas prévu et qui était que rarement utilisé et que par les plus férue combattant. Cela eu pour conséquence de me faire une coupure de dans l’avant bras gauche. Un rictus de douleur marqua mon visage et jetant un rapide coup d’œil je pus voir que le sang avait déjà tout taché ma manche. Enfin il en fallait plus pour me mettre hors d’état mais mon adversaire sembla content de m’avoir touché et semblait vouloir dire tu vois je te domine.
Je repris alors le combat avec acharnement redoublant les passes et bottes que je connaissais. Je reprenais l’avantage et la défense de mon ennemi commençait à se fissurer jusqu’au moment où j’y aperçu une ouverture. Pendant une fraction de seconde il laissait sa poitrine à découvert, rien ne le protéger, c’était lorsque il passait de la défense à l’attaque. Je choisis de jouer sur ce point. Je déclenchai une attaque et il eu la défense que j’escomptais. Il s’apprêta à frapper, j’avais moi-même baissé ma garde pour l’y inciter. Mais ce fut son erreur, il levait légèrement trop son bras droit. J’en profitai pour attaquer droit devant, la pointe de mon épée vint se loger directement sous le cœur de l’ennemi. Il resta quelques secondes debout mais il avait lâché son sabre. Il regardait sa blessure d’où sortait le sang puis il tomba à la renverse.

Co Comment avez vu fait ? Avez-vous su ?

Il s’était bien battu et méritait de savoir.Je rangea mon épée et m’agenouilla auprès de ma victime

Vous baissiez légèrement votre garde lorsque vous passiez de la défense à l’attaque. Durant ce laps de temps très court votre poitrine se trouvait à découvert. Si je n’étais pas un homme d’arme d’expérience je n’aurais jamais pu voir ce défaut.


Il comprit maintenant le pourquoi, il semblait souffrir. Discrètement je sortie le poignard qu’il y avait dans ma botte et rapidement je lui trancha la gorge profondément. La mort fut très rapide et il le méritait car sa blessure était mortelle mais il ne serait pas mort tout de suite. J’avais choisi de mettre fin à ses souffrances.

Pendant ce temps Altarian combattait, le combat était également honnête donc je décidai de ne pas intervenir mais je gardais un œil dessus au cas où.
Je m’adressa au troisième convoyeur qui entre temps avait sortie son épée et la tenait de ses deux mains. Il était crispé sur son arme.


Allons ne soit pas idiot tu vas finir par te faire mal.

Je sortie à mon tour mon épée et lui fit signe d’avancer.
Il courut vers moi et brandissant son épée en haut près à me l’abattre sur la tête. Quelle grossière erreur, ça en était même comique. Je fis un pas de coté pour l’éviter et du plat de mon épée je lui tapa le derrière comme si je le fessais. Cela eut pour conséquence de l’humilier devant ses camarades. Il semblait penaud mais n’en avait pas encore eu assez. Il se présenta devant moi, j’en avais marre de jouer mais je ne voulais pas tuer un débile qui ne savait pas ce qu’il faisait. Après quelques passes bien adroite pour lui faire peur sans le blesser j’en fis une nouvelle qui eu pour conséquence de lui faire lâcher sa lame. Je lui mis alors la mienne sous la gorge.
Il avait peur, ça se voyait sur son visage mais également sur son pantalon qu’il avait souillé. Il n’avait pas pu se retenir devant la peur que je provoquais chez lui.


Bon alors maintenant tu vas être sage et vas t’asseoir avec tes petits camardes sans dire un mot ou faire quoi que ce soit qui vous mènerait à votre perte.
Je vais aller voir comment s’en sort mon collègue et après nous aurons une petite discussion. Si vous êtes sage et raisonnable alors vous repartirez en vie.


Je rangea mon épée et ressortie ma petite arbalète. S’il y avait un fuyard soit mon carreau soit celui de l’agent sur le toit en aurait raison rapidement.
Je m’approchai donc de la scène de combat où là aussi les épées tournoyaient.

Besoin d’un coup de main ? demandais-je.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Luciole



Nombre de messages : 129
Classe : Assassin de l'Ombre
Date d'inscription : 05/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Mar 9 Fév 2010 - 1:07

Un courrant d'air glacial passa dans sa nuque et l'une des hommes assit qui semblait faire un geste pour s'enfuir se vit sa main écrasée par un pied en talon ...
le dos de la main transpersé il du se retenir de hurler !
Une personne encapuchonnée semblait vouloir se joindre au combat mais de quel côté?
Ne cachant pas sa présence la jeune femme s'avanca vers adola...


"On s'amuse sans moi? Messire A... do... la..."

Lacha t'elle dans un soupir qui vous ferais frémir de terreur,
mais adola ne pouvait pas oublier cette voix !
Il est vrai qu'elle était du genre a disparaitre on ne sait ou et a réparraitre soudainement, mais elle restait la même.

Luciole regarda ensuite vers altarian qui semblait s'amuser comme un enfant a maltraiter ses adversaires.
Puis doucement enlevant son capuchon, elle restait attentive a celui sur le toit, qu'il ne la prenne pas pour une perturbatrice, un coup était vite partit, autant être capable de l'esquiver !


"Je n'ai pas raté la fête au moin?"

Sa longue chevelure blanche tomba en cascade sur son dos, qu'est ce qu'une magnifique jeune femme pouvait bien faire dans un tel endroit?
cela risquait peut être de donner de faux espoir de porte de sortie a ces moins que rien en s'attaquant a elle...


"Cela fait longtemp"

Une légère brise balaya ses cheveux et vint lui faire apprécier l'odeur de peur et de terreur qui planait autour d'eux




(HSJ : je m'incruste si je dérange pas de problème un mp et je supprime ^^)
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/luciole-lueur-du
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Ven 12 Fév 2010 - 23:21

Alors que je me dirigeai vers Altarian je senti une présence derrière moi, à quelques pieds quand même ce qui me laissait penser qu’il n’y avait pas de menace direct. Avant même que je ne me retourne j’entendis une voix. Cette dernière ne m’était pas inconnue. Il s’agissait de Luciole, la conseillère de l’Ombre, une fidèle de la corporation. Je me retourna vers elle.

Bonjour ma chère cela faisait longtemps. Je me demandais si vous aviez pris votre retraite ou bien étiez morte ! Vous nous aviez laissé sans nouvelle et durant longtemps trop longtemps chère Conseillère.

Elle venait de s’occuper d’un convoyeur qui semblait vouloir s’en aller. Pour une fois elle l’avait laissé en vie ce qui si je me souvenais bien n’était pas dans ses habitudes. Avait-elle changé ? cela n’était pas impossible depuis le temps mais j’attendais de voir ce qu’il en était avant de m’en réjouir.

Et comme vous le voyez vous arrivé un peu tard nous avons eu quelques problèmes avec un bande de brigands qui se faisait passer pour nous. Mais c’est une longue histoire.
Comme vous pouvez le constater nous sommes en train de régler le problème. Enfin il sera régler quand j’aurais passé leur patron au fil de mon épée et cela ne va pas tarder.


Je ne voulais pas lui demander pourquoi elle nous avait abandonnait depuis si longtemps, le pourquoi et qu’est ce qu’elle avait fait depuis tout ce temps. Mais les questions me brulaient les lèvres, enfin ce n’était ni le lieu ni le moment d’aborder tout ça. J’attendais qu’Altarian en termine afin de pouvoir passer à l’étape suivante de l’opération. Personne ne l’a connaissait j’avais préféré tenir cela secret afin de ne pas bruler les étapes et de voir comment cela allait se passer. Pour l’instant ça se passait bien.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Lun 22 Fév 2010 - 16:09

Tout d’un coup j’entendis un bruit, il était à peine audible mais mon oreille toujours sur le qui vive l’entendit. C’était un bruit bien caractéristique, celui d’une corde est tendue et lâchée d’un coup. C’était à n’en pas douté une arbalète. D’instinct je me retournai vers l’ennemi que combattait Alatarian. Il gisait déjà à terre dans une marre de sang laissant le membre de l’Ombre bien seul avec les armes à la main.
Je regarda alors à l’opposé sur un toit se tenait debout l’agent. Je lui fis signe que tout était sous contrôle en bas, il me répondit par le même geste. Ainsi ça en était fini pour les docks. Nous avions pris le contrôle du charriot et éliminer ce qui devait l’être. L’agent avait décidé de décocher un carreau car il devait trouver que le combat durait depuis trop longtemps et que la survie d’un fidèle tel qu’Altarian ne devait pas être compromise pour ça. Je ne pouvais que le féliciter de ce choix.

Maintenant une question qui se posait était quoi faire des trois prisonniers. Je n’avais pas pour habitude de faire dans de la garde. Je me dirigeai donc vers eux, ils étaient maintenant assis en tailleur.


Vous voyez comme on a maté l’opposition qui se dressait devant nous, et pourtant c’était des hommes d’armes.
Maintenant je vous offre la possibilité de partir en vie ce qui n’est pas rien vu dans la situation dans laquelle vous vous trouvez. Mais comme vous vous en doutez il y a une contre partie, il va falloir que vous fermiez vos gueules sur ce qui s’est passé ici !


Je sortie une bourse qui contenait quelques pièces d’or et la lançait à leurs pieds.

Ça c’est pour le dérangement mais c’est surtout pour que vous vous la boucliez. Et si je peux me permettre un conseil ne retournez pas d’où vous venez car vos patrons vous retrouveraient sans difficultés et ils désireraient savoir où est passé leur convoi. Disparaissez dans un endroit reculé du monde et où personne ne vous connait. Avec l’or vous pourrez refaire une nouvelle vie.
Maintenant dégagez.


Ils se relevèrent mais hésitèrent à avancer sans doute avait-il peur de se faire tué par derrière. Cela était ridicule car il ne me faisait pas plus peur frontalement que par derrière.

Je vais également rajouter un conseil, ou plutôt un avertissement. Si j’apprends qu’il y a quoi que ce soit qui a transpiré de ce qui s’est passé ici. Je vous retrouverai et je vous laisse imaginer les conséquences.


Là-dessus ils partirent comme s’ils avaient un fouet derrière eux. Je n’avais pas envie de les tuer, c’était des pauvres bougres innocents.
Je m’occupa alors des deux cadavres que nous avions laissé afin de leur réserver la même chose que les autres, c'est-à-dire les faire reposer avec les poissons.

Après cela je me dirigea vers Luciole et Altarian.


Je vous remercie pour cette aide précieuse dans ce règlement de compte pour l’Ombre.
Nous avons presque fini nous avons gravement blessé notre ennemi mais maintenant il s’agit de l’achever comme on le fait avec les bêtes.
Ils doivent attendre ce chariot et si les informations sont exacts ils ne sont plus nombreux, une petite poignée normalement et je pense savoir où ils sont : dans leur taverne qui leur sert de quartier général.
J’y suis déjà allé une fois pour leur donner un avertissement et une autre fois j’étais devant pour tuer le bras droit de leur chef.
Pour ma part je souhaite finir de régler cette histoire aujourd’hui pendant qu’ils ne se doutent de rien et qu’ils n’ont pas pu encore se réorganiser. Nous aurons ainsi l’effet de surprise.
Êtes-vous avec moi ?

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Altarian Le Pourpre
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 157
Age : 22
Classe : Assassin
Armada : aucune
Date d'inscription : 20/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Lun 22 Fév 2010 - 21:11

Oooh, Altarian se sentait frustré. Pour une fois qu'un adversaire à sa taille se présentait, il fallait qu'il se fasse trucider par une flèche tirée en traître. Quel gâchis. D'autant que le combat s'était bien engagé: parades, feintes, bottes, fentes... Des deux côtés et sans dommages autre que des érafflures. Le combat durait depuis tout de même depuis 5 minutes, bien trop long pour un assassinat mais tellement plaisant pour un réchauffement.

Enfin... Trop tard pour l'achever. Mais qu'importe, une nouvelle de taille était apparue. Ou plutôt, une ancienne d'importance. Dame Luciole, de retour des limbes? Amusant. Comme toutes les Vampires, toujours arrogante, prétentieuse... Mais tellement irrésistible...
Une alliée de poids, donc.

Messi.. Adola!(Il se reprit de justice... Non, pardon, de justesse) Je vous suivrais jusqu'au bout de l'Enfer, et encore plus loin au vu des possibilités!

S'il y a bien une chose que je déteste plus que les couards, il s'agit des imposteurs. On ne profite pas de l'identité de quelqu'un dans des buts malhonnêtes, enfin... Et de surcrôit si l'usurpé est toujours vivant. Quel manque de vigilance de leur part... Une erreur qui va leur coûter cher, très cher... En un mot comme en cent, je vous suis!(Un sourire carnassier fendit son visage et il dégaina ses deux lames pour les croiser sur sa poitrine, signe chez lui d'envie d'action).
Alors, quand est-ce qu'on fonce?
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Lun 22 Fév 2010 - 21:55

Un sourire au coin des lèvres marqua mon visage. Le dévouement d’Altarian était total et son empressement d’en découdre me faisait penser à moi il y a de cela quelques années.

Je ne suis pas forcément convaincu que cet idiot savait vraiment ce qu’il faisait en se faisant passer pour l’Ombre. Car nous n’existons pas ! Nous ne sommes, aux yeux du peuple, qu’une légende. Seul les plus initiés connaissent notre existence et encore moins nombreux sont ceux qui connaissent l’identité des membres.

Mais j’avais prévenu leur chef, il n’a pas écouté mon conseil. Ils vont donc justement en payer le prix, j’aimerai seulement si possible que l’on capture vivant leur chef. Et pour le reste, s’ils portent une arme alors que vit par une arme mourra par une arme comme le dit l’adage.

Et pour le quand je répondrais dès maintenant et ce n’est pas chez Nucter que nous allons aller mais dans une taverne. Par contre on pourrait bien lu envoyer quelques clients à ce bon vieux Nucter.

Si vous voulez me suivre.


Je commençai à marcher en direction de l’endroit qui n’était pas très éloigné des docks car il s’agissait du même quartier.


_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les docks et entrepôts Mal Famé   Aujourd'hui à 22:42

Revenir en haut Aller en bas
 

Les docks et entrepôts Mal Famé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Cité impériale :: En Ville ou dans ses alentours :: Quartier mal famé-