AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'avènement des arcs noirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Henrik



Nombre de messages : 40
Classe : Rodeur et brigand
Date d'inscription : 19/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: L'avènement des arcs noirs   Sam 13 Mar 2010 - 21:27

Le convoi, était bien escorté une vingtaine de soldats tout au moins. Ils emmenaient les prisonniers travailler dans les mines dans le massif montagneux d’Edhesse .Voleurs, escrocs, charlatans il y avait tout les types de criminels imaginables. Leur peine de prison devait être courte puisqu’ils avaient la possibilité de la racheter en travaillant dans les mines. La toute dernière idée du nouveau palatin Dorgo Ulagan son ennemi. Il ne pouvait le laisser agir. Il était tapis dans les fourrés et à ses cotés se tenait neuf autres personnes, des déserteurs, et autres brigands qui s’était attaché à celui qui avait vaincu l’un des grands bandits d’Edhesse. Le successeur de la flèche noir les avait rencontré une dizaine de jour auparavant il les avait séduit par son discours habile, ils avaient établis leurs base dans une forêt non loin des montagnes, car leurs nouveau chef était un spécialistes des milieux forestiers. Les criminels avaient été surpris de le voir rester assis au milieu des arbres les yeux fermés. Comme si il les écoutait parlé. Mais un tel lien avec la nature pouvait-il vraiment être compris par de simples coupe-jarrets ? La bande était encore trop petite pour causé véritablement des dégâts, c’est pourquoi ils avaient décidé de recruté et les hommes de ce convoi feraient de parfaite recrues.Henrik retint son souffle, il n’avait pas le droit à l’erreur.Il tendis la corde de son arc, encocha une flèche, elle était comme le disait son surnom noir comme la nuit.L’empannage fait de plume de corbeau, le reste de la flèche en ébène et la pointe en fer noir.Il visa calmement comme il l’avait toujours fait , et comme toujours le trait meurtrier vola dans le ciel et s’abattit avec violence dans le torse du premier soldats .Neuf autres flèches suivirent la première moins meurtrière elles mirent à terre encore cinq nouveau garde.Avant qu’ils n’eurent pu préparé un deuxième volée les gardes coururent dans leurs directions armes à la main.Henrik tira une nouvelle foi abatant un autre serviteur du palatin ,puis tira son épée.Ses compagnons l’imitèrent sortant gourdin et coutelas. Bien que combattant moyen les brigands hurlèrent suffisamment fort pour déstabiliser les gardes qui un à un se firent exploser la boite crânienne d’un violent coup de massue ou éventrer par les longs couteaux des brigands. Henrik luttait contre ce qui ressemblait au chef des gardes. Les lames s’entrechoquèrent un long moment, chacun des adversaires cherchant une faille dans la garde de l’autre, puis les adversaires fatiguèrent ,leurs reflexes diminuèrent cherchant à surprendre son adversaire Henrik lui envoya un violent coup de pied , dans le tibia ,le soldat tituba ,au lieu de l’achever le rodeur le mit à terre d’un crochet au visage il le lui fallait vivant pointant son épée sur la gorge de son adversaire au sol, Henrik dit alors :
Ecoute moi bien soldat tu ne mourras pas aujourd’hui , Orfange en a décidé autrement prend le plus court chemin vers Perganon et transmet ce message à Dorgo Ulagan ,dis lui que la Fléche Noir le salut bien bas et qu’il ne va pas arrêter d’entendre parler de ses exploits.
Le dernier garde eut les os brisés par un violent coup à la colonne vertébrale, pendant qu’il combattait un autre brigand.Le fourbe s’approcha de son chef , il avait une mine patibulaire ,et était un véritable colosse ses muscles puissants et sa grande taille en faisait un parfait combattant au corps à corps mais un bien piètre archer peut enclin aux embuscades. Il maniait un immense gourdin taillé dans un chéne lui donnant un aspect barbare, son visage bouffis était recouvert par la vérole et son oreille gauche avait été perdu dans une des ses nombreuses aventures douteuse. On l’avait surnommé amicalement dans le groupe Colosse. La brute ne connaissant pas son véritable prénom. A ces cotés marchait un homme bien plus petit et plus maigre tenant deux couteau dans ses mains, il les rangea soigneusement dans leurs fourreau, un arc était accroché dans son dos.Il avait un physique filiforme ,misant sur son agilité et sur la fourberie pour mettre hors d’état de nuire son adversaire c’était aussi un très bon archer ,qui se plaisait à faire souffrir ses victimes,ou à les tuer sans qu’ils ne s’aperçoivent de rien.IL se nommait Orlandor.
-Ces fumiers ont eu Mark et Rapar , putin on est plus que sept maintenant ces cas ont interet d’être bon sinon je vais les égorger un par un.
- Calme toi Orlandor laissait partir ce type et allons voir nos nouveau compagnons.
Le capitaine pris ses jambes à son coup sans demander son reste filant dans la direction de Perganon .Ces types répugnaient Henrik, mais il fallait se montrer pragmatique ses deux hommes se battaient bien et plus il aurait d’homme valeureux de son coté plus il gênerait ce misérable drow.Et ses brigands était aisément manipulables, assoiffés d’or et de sang ,ils le suivraient tant qu’il leurs offrirait ces deux choses.
S’adressant aux prisonniers, il dit :
Messieurs, je suis le brigand connu sous le nom de la Fléche Noir .Recherché sous le nom d’Henrik d’Alhamar pour une prime de 50.000 pièce d’or.Je cherche des compagnons, nous allons refaire d’Edhesse un paradis pour les criminels de notre espèce. Nous allons montrer à ce Dorgo Ulagan qui sont véritablement les maitres d’Edhesse .Nous formerons les arcs noirs et nous renverserons cet usurpateur. Je vous ai rendu votre liberté me suivraient vous ? Ceux qui ne le désirent pas seront conduis à la ville la plus proche libre à eux de se rendre aux forces de l’ordre.Les autres nous suivront vers la fortune et la gloire.
Les vingt-cinq prisonniers en présence répondirent tous à l’appel, comment refuser une telle offre. Henrik n’avait en réalité aucune envie de les laisser partir il les aurait tués sur le champ, mais il voulait des hommes motivés.Il allait continuer à attaquer les prisons et les convois de prisonniers pour augmenter le nombre de ses hommes.Edhesse allait bientôt trembler au nom des arcs noirs.
Revenir en haut Aller en bas
Henrik



Nombre de messages : 40
Classe : Rodeur et brigand
Date d'inscription : 19/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Lun 15 Mar 2010 - 0:17

L'homme face à lui tenait une dague , bien aiguisé.Mais il l'avait remarqué du premier coup d'oeil, ce type n'était pas un combattant ,ni les quatres hommes derrières lui eux aussi brandissant leurs armes.A ce moment la Henrik s'en foulu d'avoir de nouveau trop parlé qu'est-ce qu'il était aller raconté que sa tête était mise à prix.Quel idiot.Enfin ces gars ne l'ennuierait pas bien longtemps.Aprés quelques secondes de combat.Henrik planta son épée en plein torse du traitre, les yeux de ses compagnons, s’emplirent de crainte, Orlandor et Colosse regardait la scène sourire aux lèvres, les autres arcs noirs restaient immobiles. Henrik s’approcha des autres traitres une lueur meurtrière dans les yeux.

Vous ne pensiez vraiment qu’une bande de lâche pouvait avoir ma tête , vous n’êtes que des voleurs , vous n’avez aucune chance bande de vers Orlandor occupe toi d’eux tu veux , je pense que nos camarades ont compris qui commandait ici maintenant autant qu’ils sachent ce qu’il arrive aux traitres.

Orlandor dégaina ses couteaux les traitres eurent un mouvement de reculs et tentèrent de s’enfuir, Colosse leurs barrait la route l’un d’eux fit son crane transformé en puzzle d’un coup de gourdin, ils restèrent tétanisé les deux lieutenants d’Henrik ne firent qu’une bouchée d’eux. Ils ne lui étaient pas loyales pour rien ils étaient recherché par les forces de l’ordre d’Edhesse eux aussi.Orlandor était un tueur en série qui avait sévi à Perganon tandis que Colosse avait déserté l'armée pour éviter d'être exécuté pour le meurtre de son supérieur. C’était ce qu’ils appelaient la solidarité criminelle. Chose que ces petits escrocs ne connaissaient pas ils faillaient donc les tenir par la peur.L’un des traitres était encore vivants quoique dans un sale état.

Qu’est-ce que j’en fais patron ?

Amuse toi avec lui, messieurs regardait le sort de ceux qui trahissent leur chef.

Orlandor sortit ses couteaux et commença a découper les doigts du blessés qui hurla de douleur masquant les ricanements du brigand .Henrik détourna les yeux ce n’était pas dans sa nature d’admirer ce genre de pratique, mais il devait se montrer impitoyable.

Oui ma tête a une valeur élevée, mais à combien évaluez vous votre propre vie, combien, ou plutôt à combien une telle mort est égale ? Pensez vous sincèrement que si vous me tuer et que vous empochez la prime Ulagan vous pardonnera votre évasion ? Il vous tuera vous aussi et gardera cet argent pour lui. Nous devons former un groupe soudé si nous voulons survivre. Nous devons nous comporter comme des frères vous voulez de l’or, nous le volerons. Suivez moi sans réfléchir et vous aurez votre récompense je vous le jure. Sinon vous finirez comme ce misérable pourceau à pousser des hurlements de douleurs .Choisissez soyez mes frères ou mes ennemis.Quels est votre choix ?


Gloire à la Flèche Noir ! Gloire à la bande des Arc noirs !hurlèrent les bandits en gage de réponse

Bien que ces escrocs et ses voleurs soit particulièrement intéressé par l’argent, ils restaient des êtres lâches, et facilement intimidables. Tant que ces hommes auraient peur de lui ils ne penseraient pas à le trahir. Le jeune rodeur en était persuadé.Il commença à entrainer ces hommes au tir à l’arc, pour qu’il puisse tentait des opérations de plus grande envergures, et aussi pour se préparer à la contre-attaque d’Ulagan qui ne tarderait surement pas à venir.La forêt leur apporterait leurs nourriture ils pilleraient ensuite les villages voisins pour leurs besoins et pourquoi pas trouver de jeunes recrues. Avant d’attaquer les mines où travaillaient les prisonniers. La prochaine fois qu’il verrait ce misérable elfe Henrik serait à la tête d’une force suffisamment puissante pour le renverser car chacune de ses victoires lui apporteraient la célébrité et la popularité auprès des criminels d’Edhesse et ils étaient nombreux…
Revenir en haut Aller en bas
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Lun 15 Mar 2010 - 1:28

L'orque referma le petit bouquin qu'il tenait jusqu'alors et le posa à côté du trône.
Un peu d'élan lui suffit pour descendre de la pièce de marbre et d'or sur laquelle il s'était assis,ayant posé au préalable une peau de bête,puis il observa les troupes qui rentraient d'expéditions.
Des rats-garous,il en avait sa claque,marre de ces bestioles qui l'empêchaient de correctement exploiter les cavernes et qui avaient la fâcheuse habitude de s'attaquer à ses gobelins,les décimants entièrement la plupart du temps.

Grognant,il s'approcha d'une tente ou quelques uns de ses officiers orques parlaient entre eux,autour d'une table fichée d'une carte primitive des lieux.
Un gros trait rouge entourait une forêt un peu lointaine...

Grahük ! Kesskecé ?!

Son doigt maigre et fatigué vint se poser sur le cercle intriguant...

Ô gran Zwiffy ! Cédé rumehr ! vaulehr é brhiggan !

Elhimyné lé !?

L'orque,d'un mouvement de la tête,fit comprendre que ses troupes manquaient d'informations,leur nombres,leurs effectifs...
Et les gobelins partis les espionner étaient justement partis en expédition.


Le lendemain,les préparatifs étaient achevés,deux orques,deux ours et quatres hobgobelins partirent en escorte -pour éviter tout problème- jusque ledit lieu, d'où l'on entendait déjà les hurlements d'humains,ou d'elfes,difficile pour un orque de discerner les deux sons.
La carte étant effectivement primitive,la troupe mit un peu plus de temps que prévu à trouver le campement.
Deux brigands jaillirent des buissons,arbres,et autres verdures alentours pour finalement comprendre que les intentions étaient pacifistes -et que les ours n'avaient pas pris de petit-déjeuner- pour ranger les armes.

Oukélé la Flaysche Noare ? Jeuveu cosay !

Le Shaman observa brièvement les alentours et attendit le si intriguant bandit...
Revenir en haut Aller en bas
Henrik



Nombre de messages : 40
Classe : Rodeur et brigand
Date d'inscription : 19/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Lun 15 Mar 2010 - 20:54

Assis par terre, Henrik écoutait la forêt il avait appris à la connaitre, elle était bien plus facile d’approche que la vielle forêt d’Alhamar, bien plus vielle et plus grande la foret où avait vécu Henrik possédait un orgueil qui lui était propre mais elle s’était toujours montré clémente avec les membres de son clan. Celle –ci de taille moins importante était beaucoup plus animé moins inquiétante, les arbres touffue émettait une douce chanson pour tout ceux qui pouvait l’entendre. Le lien qui unissait ces arbres et Henrik était inexplicable pour le commun des mortels seul quelques privilégiés pouvait avoir de tel contact avec les fils d’Adrien.Il les écoutait parler quand tout à coup un bruit étrange vint briser cet harmonie, un groupe d’étranger approcher. Il se leva et retourna dans la clairière où campaient ses hommes. D’un geste de la main il fit signe aux meilleurs archers de le suivre. Deux autres brigands étaient chargés de vérifier si leurs intention étaient pacifiques. Alors que ces deux brigands s’approchaient du groupe les autres dont Henrik bandaient leurs arcs et visaient les étrangers lorsque tout le chef du groupe qui ressemblait à un gobelin s’exprima :

Oukélé la Flaysche Noare ? Jeuveu cosay !

Henrik fronça des sourcils et finis par comprendre qu’il s’agissait d’un dialecte orque, faisant signe à ces hommes de ne pas bouger d’un pouce il sortit des fourrés ou il était caché et s’exprima dans la langue de son visiteur avec le peu de mot qu’il connaissait de ce langage :

La Flayche Noare Cé moah pow verteuh , kétu ke meuh veutu é ke vientu fayre dans ma forey ? Parhle viteu ou mes hommes fon des trou dens ton core…


Il esperait que l’espece de dialecte orque qu’il parlait était compréhensible pour ce gobelin… Il regarda ses hommes autour de lui quoi que tenterait cet étranger aux moindres gestes suspects il finirait criblé de fléches et sa suite aussi…
Revenir en haut Aller en bas
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Lun 15 Mar 2010 - 21:13

La tension fut à son comble lorsque les ours reniflèrent l'étranger.
Les orques qui accompagnaient Zwiffy tirèrent un peu plus, et le problème principal fut réglé.
Depuis longtemps le cuir de sa peau était durci et aguerri,et ce n'était pas une flèche ou cent qui lui feraient peur, qui plus est toute une armée attendait patiemment au bastion...
Fière,courbé,le "gobelin" se redressa légèrement, on aurait presque entendu un grincement si les ours ne faisaient pas autant de bruit.

S'approchant alors de la Flèche noire,il tandis son bâton tordu en direction de l'abîme que formait au loin la forêt,noire,silencieuse...

Moa shayhrechay keupain Traul.
Moa pensay Traul dan fauray mé lé gobos ont peuhr de volher é brhiggan !

Visiblement,il était venue en pacifiste mais pouvait tout aussi bien chercher ses trolls de manières plus belliqueuse...

Alo' toa patapé gobos é moa patapé e'clavhes toa.

"Esclaves",décidément,l'orque était vraiment rancunier envers les humains.
Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Lun 15 Mar 2010 - 21:35

Le Général Heimdall avait réussi à réunir une centaine de soldats, dans le but d'organiser une battue dans la forêt où se trouverait probablement Henrik. Parmi ces soldats se trouvait une vingtaine de rôdeurs, car leurs dons leur seraient utile dans cet environnement boisé. Mais ce n'était pas Heimdall qui dirigerait cette troupe, il s'agissait de Vedrfölnir, le chasseur de tête qui semblait être dans les papiers du Palatin. Dans un premier temps, sa présence fut indésirable, provoquant la jalousie de ses pairs. Mais lorsque la battue commença, il attira même l'admiration du plus aguerri des rôdeurs. Ses qualités de pisteurs, son regard aiguisé, ses connaissances quand aux arbres qui les entouraient, rien ne lui échappait, que ce soit les traces de pas ou les prétendus endroits où ce serait arrêtés les hommes d'Henrik pour se soulager la vessie. Vedrfölnir aimait se vanter d'avoir été l'homme le plus proche de l'arrestation de célebrissime Acco, ce que les soldats avaient pris pour un canular tout d'abord. Mais ce qu'il démontrait là était tellement exceptionnelle que la plupart des hommes ne prenaient plus tellement ça pour une légende.
Néanmoins, la recherche avait pris toute l'après midi, mais ils n'avaient rien trouvé. Ils savaient que des hommes étaient passés par là, et qu'ils se trouvaient probablement dans un coin des bois, mais ils n'avaient pas pu tout explorer. Le crépuscule tombant, et la patience de certains hommes ayant été atteinte, ils s'éloignèrent de la forêt et montèrent un campement. Vedrfölnir était très pointilleux, et fit parler son expérience pour monter le bivouac. Le camp en lui même était classique, quelques trous ici et là faisait guise de pièges, et des barricades avaient été érigées. Mais le système de surveillance de nuit était un peu moins orthodoxe. Il y avait 4 binômes en place en même temps, composé d'un rôdeur et d'un elfe noir. Un rôdeur, pour leur capacité à distinguer les plus infimes mouvements, et un drow, car il voyait en pleine nuit comme le jour. Ils continueraient à effectuer de nombreuses fouilles dans les bois, et à explorer les environs, afin de limiter les déplacement de la bande de brigands.


Dans un même temps, le Général fit renforcer la surveillance sur les mines. Chaque lieu de travail disposait maintenant d'au minimum 200 soldats, du moins tant que les attaques n'auront pas cessé. Et tout les prisonniers avaient été prévenu: si ils désertaient leur lieu de travail, ils encourraient dorénavant la peine de mort, quel que soit les circonstances. Peut-être cela encouragera-t-il les captifs à défendre leurs peaux si jamais ils devaient subir une attaque. De plus, les camps étaient maintenant pleins, les chariots n'auraient plus à transporter d'autres renforts. Enfin, ils avaient installé des sentinelles perchés sur les montagnes, et équipés de longues vues. Ainsi, les gardes pouvaient voir loin tout en restant assis, et l'outil étant assez rares en Edhesse, les hommes s'amusaient à regarder partout, étonné par la puissance de l'appareil. Non, décidément, Heimdall était fier de lui et pensait avoir bien géré la protection de sa province, et si ses décisions étaient les bonnes, ils espéraient pouvoir prendre la place de son collègue elfe noir, et être à la tête d'une plus grosse armée.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Lun 15 Mar 2010 - 21:58

Ce fut un gobelin en piteux état qui arriva jusque l'orque, la nuit l'ayant probablement entraîné vers un quelconque buisson de ronces,mais plutôt un creux,une grotte,ou bien tout type de chute au vu des hématomes qui parcouraient tout le visage du messager.
S'écroulant,il tendit le parchemin tant attendu par Zwiffy,qui affichait désormais un rire étouffé proche du démoniaque.
N'ayant enfin de compte plus besoin des rôdeurs,il posa une pierre dans de la terre à l'apparence rougeâtre et la fit glisser sur le torse de la flèche noire,signe d'amitié pour un shaman comme Zwiffy.
Hélàs,le gobelin étant le seul connaissant réellement la route,il traîna longuement pour trouver un chemin,tandis que les deux hobgobelins coupaient et tranchaient les innombrables branches qui jonchaient le sol et menaçaient l'orque miniature de s'aplatir comme un troll dans la terre fraîche et molle qui collait à ses mocassins.

Lorsqu'au moin les arbres se firent plus rares et écartés,il comprit finalement qu'il sortait de cet enfer vert et allait bientôt atteindre les terres remuées que les gobelins parcouraient en éclaireurs,Or,alors qu'il descendait enfin la petite butte qui marquait l'orée de la forêt et la fin de son calvaire,d'immenses murs de bois,élevés assez rapidement autour de cette foutue forêt se dessinèrent et masquèrent l'horizon...

Chaif ! Chaif ! Sa aytre Flayche noare ?
Mff ! Sa aytre taire a nhou ! A NHOU !

L'orque qui venait de prendre la parole cracha un glaviot par terre et faiblit légèrement sur la poigne de l'ours qu'il tenait,le faisant reculer pour tenter de reprendre une position de stabilité un peu débile.
La troupe descendit et commença a taper aux portes en marmonnant quelques insultes incompréhensibles, cherchant une porte quelque part.
Lorsqu'enfin quelques gardes s'en approchèrent,notre petit orque remarqua bien cette figure typique des humains qui le dégoutait,bien que la personne qui les commandait était un elfe...un elfe noir.
Poussant la boîte de conserve,il poursuivit sa route jusqu'au bastion ou il s'écroula dans une bassine en cuivre,songeant à la suite des évènements...
A moitié endormi,il alla quérir un gobelin et lui fit porter un message à celui que l'on appelait Dorgo...


Spoiler:
 

Clair, net et précis, les troupes commençaient déjà à se préparer et recruter,tandis que les brigands partaient derrière le gobelin pour observer les troupes...
Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Mar 16 Mar 2010 - 17:01

Au palatinat :

Une missive arriva dans le bureau du Palatin, et Dorgo en reconnut de suite l'origine. C'était encore cet orque, au dialecte étrange. Il mit cinq bonnes minutes à déchiffrer, avant de juger de la gravité des évènements. D'après ce qu'il en déduisait, des soldats à lui se trouvait sur le territoire des orques. Il devait s'agir des hommes et elfes noirs envoyés par Heimdall pour la battue. Jugeant qu'il était sûrement trop tard pour les prévenir, il envoya tout de même un message d'avertissement au camp, mais il pensait qu'ils sauraient très bien se débrouiller.

Au camp:

- Hërg, regarde un peu là bas!


L'humain rôdeur pointa du doigt une petite forme arrivant droit sur un piège. Grâce à sa vue perçante, son compagnon drow vit qu'il s'agissait d'un petit gobelin, avançant avec hésitation dans leur direction. Lorsque le petit être tomba en plein dans le piège, les deux acolytes s'esclaffèrent silencieusement. Mais à leur étonnement, le gobelin réussit miraculeusement à sortir du trou pourtant rempli de piques, donc mortelles à quiconque y tombe. Sa faible corpulence venait sûrement de lui sauver la vie, et les deux compères ne prirent pas le peine de l'achever.
Mais ils le regrettèrent lorsqu'il vit débarquer le même gobelin amoché accompagné d'une bande d'orques, plus ou moins imposants à vrai dire. Ceux-ci avaient même l'audace de tambouriner aux barricades, mais les soldats prirent une formation défensive, et les firent reculer en les menaçant avec leurs armes. Déja, une trentaine d'humains avaient pris en joue leurs ennemis avec arcs ou arbalètes. Tenus en respect par un total de 80 hommes armés, les orques commencèrent par se calmer, et Vedrfölnir se montra enfin, sans armes, mais prêt à bondir à la moindre attaque venant contre sa personne.

- Amis orques ! Nous ne vous voulons aucun mal, nous sommes ici en mission pour le Palatin en personne. Déposez les armes, et nous ferons de même.

Sommation classique, l'elfe noir espérait que les orques serait disposé à user de diplomatie et à les laisser s'expliquer. Si tel n'était pas le cas, ils les réduiraient en charpie, et utiliseraient leurs peaux vertes en guise de toile de tente.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Mar 16 Mar 2010 - 18:49

Evidemment, l'orque prit très mal le fait de tomber dans ce piège,mais s'étant agrippé à un pique trop mal taillé,il avait failli mourir bêtement et n'était pas content.
Puis,lorsqu'il arriva aux portes,sa tapait,tambourinait et endommageait quelques poutres,mais les structures solides leur permirent avant toute chose de faire du bruit et d'attirer l'attention.Lorsque les soldats prirent en joue le "gobelin",celui-ci cracha par terre et commença par invoquer une magie protectrice, qui n'agit étrangement ni sur lui ni sur ses orques,mais de tous les buissons extérieurs à la structures émanait une étrange lueur magique,et le shaman préparait déjà les "Flèches du ciel",pour brûler les structures et avertir son ami Flèche Noire.
Seulement,il battit en retraite,alors que le sol grondait et que les cailloux bougeaient,formant petit à petit une trentaine,puis une quarantaine de créatures appelées sous le nom d'élémentaires de terre,rejoints par une nuée de poussière provenant des montagnes morbides à l'horizon.
Une éruption ? Le shaman maitrisait mal les lieux pour effectuer un tel cataclysme !
La première chose ne fut que de la poussière,puis des massues semblables à des chênes centenaires,tenus par des mains vertes,foncées ou claires,mais immenses.
Lorsque les trolls furent en ligne avec les élémentaires, l'orque jeta un peu de terre en l'air et psalmodia une incantation, qui fit s'élever une clameur provenant de derrières les murs organiques :
Des centaines d'orques qui se mettaient bruyamment en rang,sages,patient,mais bruyants, suivis par des centaines de gobelins eux-même suivis par des hobgobelins aguerris et en tenues de guerres.

Le temps passa,silencieux,avant que quelques centaines de brigands -orques et humains confondus- sortirent des fourrés ayant aupréalable rembourrés les pièges à l'aide de grosses pierres -mais pour le coup,ce furent les orques qui s'en occupèrent-.
Le terrain dégageait,la tension reprit de plus belle entre les deux camps.
Mais...ou était passé le gobelin ?! Sur un troll,une petite silhouette psalmodiait et récitait comme une leçon bien apprise le fameux sort enflammé.
Une lumière rougeâtre émana des nuages,mais elles restèrent figées là-haut...
C'est là que Zwiffy prit la parole :

Sy umayn pa party avan uhne lhunn, nou forssay barhajje é prévhenyr Flayche Noare !

Quelques gardes étaient venus en renfort,mais les cris n'avaient jusqu'alors pas été suffisant pour sonner une quelconque alerte.
Forcer le barrage face à 80 gardes serait donc aisé,d'autant plus que d'autres orques arrivaient en renfort...
Revenir en haut Aller en bas
Henrik



Nombre de messages : 40
Classe : Rodeur et brigand
Date d'inscription : 19/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Mar 16 Mar 2010 - 20:07

Henrik observait la scène de loin,perché sur un immense arbre centenaire qui surplombait la forêt , il apercevait le campement des soldats de Dorgo, il n'avait pas perdu de temps et bien parfait , il avait sans doute envoyé ses meilleurs hommes pour le traquer.Il avait pensé à leurs tendre une embuscade dans la forêt mais ce gobelin au pratique étrange ne semblait lui aussi pas porter Dorgo dans son coeur.Et semblait vouloir venir en aide au bandit.L'elfe noir avait commis un erreur les arcs noirs allaient connaitre la célébrité grâce à ses événements, bientôt d'autres hommes se joindraient aux mouvements et avec l'aide de ce shaman qui était leur allié il pourrait contrecarrer tout les plans de Dorgo.Henrik avait ordonné à ses hommes de s'armé arme qu'ils avaient pris sur les dépouilles des gardes qu'ils avaient tués.De quoi armer correctement la petite troupe.Il descendit de l'arbre avec une agilité casi-elfique et s'approcha des arcs noirs.

Messieurs il est temps pour nous d'intervenir si ce gobelin donne l'assaut nous devons nous préparer à intervenir nous contournerons le camps adverse et nous ferons en sorte qu'aucun de fils de chien ne puissent s'enfuir nous ne devrions courir aucun risque tout de fois si ces peaux vertes n'attaquent pas il faudra que nous nous occupions de ces esclaves d'Ulagan personnellement...

Le rôdeur espérait que ce "Zwiffy" écraserait les soldats palatinales,une défaite de l'elfe noir quelque temps après son élection en ferait qu'affaiblir sa crédibilité...
Revenir en haut Aller en bas
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Mar 16 Mar 2010 - 20:33

Quelques signes du bras et les hobgobelins entament silencieusement une escalade habile et assez étonnante,qui aurait cru que les troupes de peaux puissent être si agiles ?
Leur avancée entamée,ils sont rejoints par les gobelins,qui n'oublient certainement pas leur part du combat et,faute de surnombre,déciment les adversaires archers qui venaient auparavant d'infliger de lourdes pertes aux alpinistes.
Ce n'est qu'un petit groupe, et les 80 gardes ne sont pas tous comptés comme mort,car les flancs des défenseurs sont plus protégés que jamais.
Zwiffy envoie les orques qui, à l'aide d'armes lourdes et tranchantes,entament silencieusement la porte,malgrès la brutalité dont ils font preuve.
C'est un bruit d'arbre mort qui remplace celui de la lourde porte en bois.
Soudain,les hobgobelins se replient et redescendent,remplacés par des brigands qui se mettent à décocher une pluie de flèche affaiblissant de nouveau les gardes.
Lorsque les élémentaires furent passés,les trolls se contentèrent de finir le travail proprement,et de cacher -enfin,comme ils le peuvent- les quelques cadavres.
Le temps que ceux qui se sont repliés -les trois-quarts,environ....- arrivent jusqu'au "commandement",toute l'armée de Zwiffy forçait le périmètre et atteignait le lieu de leur dernier rendez-vous,masquant du mieux qu'ils pouvaient les traces du combat...
Une attaque silencieuse qui réussit,c'est une chose que le gobelin n'a jamais fait,mais,bien sûr,ce n'était qu'un petit groupe.
Il lui faut maintenant rejoindre la Flèche noir et ses archers fort habiles.
Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Mar 16 Mar 2010 - 21:02

La bataille venait de prendre une tournure inhabituelle, d'autant qu'il n'avait pas eu le temps de réagir. Les pièges avaient moyennement marchés, et étaient maintenant hors service. Le shaman avait invoqué des créatures monstrueuses qui rendaient inutile les barricades. Vedrfölnir, de son oeil expérimenté, voyait là arrivait la défaite. D'autant que les brigands pointeraient sûrement le bout de leurs nez. Conclusion: il n'avait pas d'autres choix que la retraite, d'autant que les soldats n'étaient pas en confiance, 25 des leurs venaient de succomber. Avant que la rage ne l'emporte sur la peur, Vedrfölnir déclara à contre cœur:

- Retraite ! Partez vous refugiez dans la mine n°5, là où les défenses nous assureront la protection. Et plus vite que ça !

Les soldats, malgré la situation critique, s'en allèrent en une masse ordonnée, qui tempérait avec la débandade dont ils faisaient preuve. Mais avant de partir, l'elfe noir lança un dernier avertissement:

- Orques ! Si vous ne répondez pas de vos actes à Perganon, vous serez abattu comme ces fumiers de suiveurs ! Vous nous avez lancé un ultimatum, à moi maintenant: vous avez un jour pour vous expliquez, sans quoi nos armées ravageront toute formes de vie ici, orques, humains ou n'importe quelle foutue race !

La tête relevé, le torse bombé, Vedrfölir s'en alla fièrement, à cheval, malgré cette cuisante défaite. Sa troupe regagna le camp le plus proche sans encombre, et ruminèrent les évènements. La missive de Dorgo ne trouva qu'un campement vide et détruit.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Mar 16 Mar 2010 - 21:23

Le shaman n'avait pas prévu la retraite ennemie,qui facilitait grandement les choses.
Il pouvait bien rentrer, ce capitaine, il avait bel et bien reçue la lettre et les orques n'ayant pas poursuivis les fuyards, toute haine était partie.
Lorsque la dernière construction tomba, Zwiffy envoya un gobelin avertir les trébuchets et les catapultes finement masquées de ne pas tirer.
Il observa le ciel et déjà une clameur s'en élevait,en même temps que les barricades chutaient.
Observant la flèche noire,il afficha un sourire et s'en approcha...

Vyktoare o ork ! gobos,hobgobos é ork vainkher ! VAINKHER !

Ces quelques mots réchauffèrent le coeur des orques qui amenaient déjà quelques tables dans le désir de fêter cela...
Revenir en haut Aller en bas
Henrik



Nombre de messages : 40
Classe : Rodeur et brigand
Date d'inscription : 19/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Mar 16 Mar 2010 - 22:03

Ainsi les hommes d'Ulagan prenait leurs jambes à leurs cous ,des lâches,mais il fallait dire que les peaux vertes avaient fait une démonstration de force plutôt convainquante ,Henrik se dit qu'il fallail mieux être de leurs coté que contre eux l'elfe noir avait du soucis à se faire...
Les bandits étaient arrivés trop tard pour intercepter les fuyards tant pis , la réputation du chef de la battue allait en prendre un sérieux coup, et si Dorgo mobilisait ses hommes les mines seraient moins gardés et par conséquent les futurs recrus d'Henrik plus nombreuse.L'intervention de ce Zwiffy était divine , Brak offrait au jeune rôdeur l'instrument de sa victoire sur Dorgo comme il avait offert à Aedric As'elarith.Il devait se montrer respectueux envers son sauveur.
S'approchant des orcs qui préparaient un banquet ,Henrik aperçu le shaman, marchant dans sa direction un sourire chaleureux décorant son visage:

Mairsy ô Groand chef Zwiffy ,po vairte vrémen grans konbatems,sovai moi et mé brigands ,ke pouréjeu fayre pour remercié Zwiffy ?

Il s'exprimait toujours dans ce dialecte gobelin qu'il maitrisait à peine , se sentant un peu ridicule lorsque il le parlait,il espérait qu'il n'en restait pas moins compréhensible
Revenir en haut Aller en bas
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Mar 16 Mar 2010 - 22:39

L'orque souria en entendant les fautes de la Flèche Noire,et accepta les remerciements.

Moa b'zoain défrayshajje pou' kazay gobos, ork, traul é hobgobos.

Il afficha un sourire et invita son ami au banquet...
Mâchouillant une cuisse de poulet aussi grosse que sa tête,le "gobelin" commença à parler un peu du lendemain...

Moa anvouhayé laythre hyaire mé pa ressu rayponsse.
Eu voulouhar moa m'ésspliker,mé eu ressu laythre.


Puis il posa sur la table maintenant libérée une carte,désignant du doigt le Conté de la peau verte,l'endroit ou ils se trouvaient actuellement et les mines.

Moa pa pou'suyvr' kar traul é Globmoshck désignant les élémentaires de terre pa rentray,malhgray éfaur.
Revenir en haut Aller en bas
Henrik



Nombre de messages : 40
Classe : Rodeur et brigand
Date d'inscription : 19/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Mar 16 Mar 2010 - 23:02

Le temps des réjouissances était venus , Henrik fit apporter les tonneaux de bières que ses hommes avaient dérobé à un marchant itinérant en même temps que son or et que toute ses marchandises le pauvres s'était retrouvé en petite tenue au beau milieu des routes d'Edhesse.Les orques se montrèrent très accueillants partageant leurs nourriture avec les bandits,les deux groupes se mêlèrent peu à peu , et des chants s'élevèrent de la tablée.Colosse faisait un bras de fer contre un hogobelin , tandis qu'Orlandor tendais de refiler des babioles aux gobelins pour se faire quelques pièces d'or.Les Bandits avaient de nouveau pris aux soldats morts leurs armes et trouvèrent dans le campement des vivres et des armes abandonnés durant la fuite des soldats.Une bien belle prise.La vingtaine de cadavre avait été empilé au loin est le bucher qui les consumait éclairé un peu plus l'assemblé dans la nuit tombante.Henrik et Zwiffy assis à la même table discutaient:

Zwiffy ,haumme de l'elfeu noar biehntau reuvenyhre, plu nohmbreu,que nous fayre ? Soalda Zwiffy foar mais pa asai nombreux ,ke fayre alor ?
Moi pensay ataké myne et prhizon may nous pas assai besoin de kelque ork de gran chamane.


Henrik attrapa un pâte de sanglier , qui mordit avec gourmandise , les temps futurs risquaient d'être difficile , Dorgo n'était pas du genre à laisser une telle révolte impunis le grand ponte se déciderait il à venir en personne?Sinon Henrik et son nouvel ami du moins il l'espérait battrait ses sbires les uns après les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Mar 16 Mar 2010 - 23:12

Effectivement,ils n'étaient pas assez nombreux.
Quand les derniers tonneaux furent engloutit bruyamment et que les combattants se sentaient de plus en plus proche, Zwiffy leva la main,et coupa une tête sur le bûcher...

Ramhassé z'en ôtan ke vou voulay !

La,les orques se ruèrent sur le tas qui achevait de brûler et coupèrent en rythme les têtes,les faisant passer derrière.
Zwiffy regarda brièvement la Flèche Noire qui regardait le massacre d'un air satisfait,et le prit à part,devant un petit carré de sable.

Moa pa disspozay a kombatre dan myne !
Toa fère kom shasse o lapyn !

D'un geste,l'orque miniature saisit une brindille et commence le dessin de la mine.
Lorsqu'il achève de représenter les brigands,qui seraient visiblement combinés aux siens,il montra clairement une pluie de flèches enflammés partant jusque la mine ainsi que les têtes qui seraient lancées par les orques et les guerriers.

Vou brulay tou ! Nou fère peuhrre !
Ansouyte eu saurtyr é nou tuay eux !

Il désigna alors les catapultes camouflées avec sa branche :

Sy eu pa saurtyr nou fère ékroulay galery !
Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Mer 17 Mar 2010 - 11:30

Le Général Heimdall et le Général Vidar avaient employé les grands moyens pour ne pas se faire enguirlander une fois de plus par leur Palatin. Il avait puisé un demi millier de soldats dans la réserve crée spécialement aux attaques urgentes, et il y avait en plus 500 hommes de Poigne de Fer, les 'dégénérés' comme on les appelait maintenant. La surveillance aérienne indiquait les traces d'un buffet ancien, sur les lieux du campement, et ils se trouvaient toujours quelque part dans le forêt. La tactique était simple: envoyer la troupe de Poigne de Fer faire un grabuge pas possible dans les bois, désorienter les troupes, et ensuite les 500 soldats restant iraient méthodiquement éliminer ce qu'il restait. Le nombre de soldats envoyés paraissait extrême aux généraux, mais au moins cela réduirait considérablement le risque d'échec. Dans la tête de Poigne de Fer, la victoire était inévitable, clairement. Après avoir monté de multiples campements, la razzia allait commencer. Ce furent la troupe de psychopathes qui ouvrit le raid. En poussant des cris, des hurlements, ils se jetèrent dans les bois, ne manifestant en aucun cas l'envie d'être discret. Puis un chant résonna, qui rappela aux fuyards l'allégeance que l'on devait porter au chef de l'Edhesse:

- Du sang, des crânes,
Pour les Ulagan !
Du sang, des os,
Pour notre palatin Dorgo !


L'hymne, entrecoupé de cris barbares, aurait certainement un effet intimidant pour les jeunes bandits inexpérimentés. Les brigands tombèrent dans de nombreux pièges, mais compte tenu de leur nombre, ils furent peu affectés. Ils détruisirent chaque campement sur lequel ils tombaient, tuèrent chaque personne qu'ils rencontrèrent. Tout en continuant de chanter et d'hurler comme des possédés, ils firent ainsi le tour des bois, mais revinrent prudemment aux campements. Leur arrivée était le signal pour le demi-millier d'hommes de Vidar et Heimdall. Les Généraux ne participèrent pas à la bataille, mais leurs soldats firent du bon boulot. En progressant silencieusement, ils éliminèrent les fuyards qui restaient, et démontèrent méthodiquement chaque installation humaine qu'ils trouvaient. Le tour de la petite forêt fut plus long, car il devait absolument tout détruire, puis ils ne trouvèrent plus âme qui vive. Ils laissèrent une cinquantaine de rôdeurs dans la forêt, et les capitaines, Généraux, Poigne de Fer, firent un débriefing. Ce dernier prit la parole :

- Mes hommes ont fait un travail remarquable. Nous avons réussi à disperser les brigands, et avons neutralisé les pièges aux prix de quelques pertes.
- Quand à nous, nous avons consciencieusement rendu la forêt à son état naturel, peu de pertes sont à déplorés.

Heimdall poussa un soupir de soulagement, tout s'était bien passé.

- Eh, pourquoi tu souffles comme si on avait gagné la guerre des quatre, l'humain? Tu ne croyais quand même pas que nous allions perdre face à une trentaine de traîtres?
- Non, je suis juste soulagé que les orques ne soit pas intervenus.
- Ils n'en ont pas eu le temps, mais j'entend que ça gronde là bas. Bientôt, ça va chier, crois moi.

Malgré la réussite de leur mission, il n'avait pas mis la main sur Henrik, celui là était vraiment insaisissable. Néanmoins, la quasi-totalité des traîtres avaient été éliminé, ce qui était une bonne chose. Maintenant, rester à voir la réaction des orques. Ils devraient être content, ils venaient de leur débarrasser d'intrus sur leur territoire. Mais cette pensée ne réconfortait pas Heimdall, et comme Poigne-de-Fer, il sentait que les ennuis commenceraient. Ils envoyèrent tout de même une missive aux orques:

Citation :
Chef Zwiffy'ga'krig, le Palatin vous laisse une chance de trouver une issue pacifique à ce malheureux malentendu. Si vous répondez favorablement à cette invitation à la paix, Dorgo Ulagan viendra en personne dans votre campement afin que les deux camps puissent s'expliquer. La décision vous appartient.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Mer 17 Mar 2010 - 15:34

Quelle folie d'envoyer autant d'hommes combattre ceux qui venaient justement de souper avec les orques.
Ils voulaient la paix,eux qui ont déclenchés la guerre,mais n'avaient fait qu'attaquer et se rapprocher inexorablement des catabultes,balistes,et autres trébuchets gardés par des trolls armés jusqu'au dents.
Observant le carnage de loin,Zwiffy regarda de nouveau Henrik et lui demanda de tendre les mains,y déposant une flèche à la pointe finement taillée,signe d'alliance.
Les humains,suite à leur carnages,étaient repartis faire leur topo,sans même se rendre compte qu'ils étaient eux-mêmes pistés,et,au beau milieu de la matinée,les hobgobelins chargés de cette mission arrivèrent avec l'air de quelqu'un qui attend fièrement sa récompense...

Zwiffy ! Nou voare umayn dan can ain peuh plhu louayn.

Souriant,Zwiffy observa la troupe de fuyards brigands qui buvaient péniblement dans l'espoir d'oublier cette fâcheuse défaite.
Mais Zwiffy avait prévenu l'humain,et déjà les troupes dont il disposait rejoignaient les brigands :
Un millier environ de gobelins,hobgobelins,orques,trolls,brigands,rôdeurs,ballistes,trébuchets,élémentaires et catapultes confondues étaient à portée du campement,situé à seulement quelques lunes de marche.

Nou avoare bôcou mobylitay é nou arrivay bientau !

Lorsque les troupes de l'orque se mirent en marche,nul doute que ce coup-ci l'elfe noir aurait une démonstration de ce que "territoire" voulait dire.
Déjà,l'huile recouvrait les lourdes pierres enflammées qui s'écroulaient lourdement sur le campement, à la manière d'une pluie de météore, rejointe par les incantations du shaman faisant s'écrouler une multitude de flèches divines sur les soldats encore engourdis...
Une nouvelle chose que ce Dorgo n'avait pas calculé,les troupes orques n'ayant pas combattues mais ayant également bu étaient maintenant au meilleur de leur forme face à des soldats engourdis par une marche dans des territoires peu commode à la randonnée...

Lorsqu'enfin quelques tentes furent anéhanties et que les armées entouraient les lieux,ayant au préalable massacré quelques rôdeurs forestiers afin d'y rétablir Henrik et amené les prisonniers restant,Zwiffy observa les hommes en face,qui,même fatigués,avaient une sorte d'air de fou furieux...
Il leva la main,et monta sur un troll.

Jeu dohn renday vou a Dorgo dan la fauray.
Revenir en haut Aller en bas
Henrik



Nombre de messages : 40
Classe : Rodeur et brigand
Date d'inscription : 19/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Jeu 18 Mar 2010 - 0:56

La réplique des forces de Dorgo n'avait pas attendu bien longtemps.Ces chiens étaient bien organisés et cette fois ce n'était plus cent hommes que le palatin avait envoyé mais cinq-cents.La chose aurait pu faire sourire Henrik , l'elfe noir perdait patience et rien que ça suffisait au bonheur du jeune rôdeur.Malheureusement une bonne partie de ses hommes étaient morts à présent.La perte de ses compagnons l'ennuyait plus d'un coté matériel que d'un côté moral.Enfin Colosse et Orlandor avait survécu ainsi que sept autres brigands , ils étaient revenus au point de départ.La situation dégénérait les orcs étaient à présent un bon milliers.Une guerre civile allait-elle éclater , si seulement, si dis Henrik.Dorgo serait trop occupé à mater cette révolte et séparer ses troupes permettant une attaque des armées Thassopoliennes.Il mettrait ce Zwiffy sur le trône d'Edhesse et brulerait Ulagan sur la place central de Perganon , sous les yeux de son peuple et en particulier de cette "citoyenne" qui l'avait démasqué dans la capitale Edhéssiene.Lorsqu'il avait vu les orcs se jetaient à l'attaque Henrik avait couru jusqu'à leur chef.

Zwiffy! Zwiffy!,Chamane deuvoyr élyminai chef hénemy , caume sah Dorgo venyr plu vyte et heu plu pouhvoyr atakey Zwiffy et Flayche Noare.

Pendant ce temps Orlandor s'était rapproché de ceux qu'on appelait les dégénérés:

ALors les chiens d'Ulagan , on ne chante plus,et on dit vous étiez des brigands, vous n'êtes plus rien ni des soldats ni des hommes vous suivez votre chef comme des esclaves,vous voulez du sang hein?Vous allez en voir si votre chef a un minimum de courage , qu'il viennent affronter la Fléche noir en combat singulier , à moins qu'il pisse déjà dans son froc.Il n' as qu'a retourné voir son Ulagan , il la consolera cette pauvre petite.

Des rires gras s'élevèrent des deux cotés,Colosse en particulier riait comme un enfant ,Henrik au loin s'étouffa quel idiot ce Orlandor.Puis après mûr réflexion ça devrait calmer ses sois disant psychopathe de voir leur chef découpé morceau.Et Henrik se dit avec amusement qu'il avait l'habitude des fous sanguinaires.Et celui qu'il connaissait était sans doute le plus redoutable de tout l'empire.Il mit la main sur le pommeau de son épée et attendis de voir la réaction des Edhessiens
Revenir en haut Aller en bas
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Jeu 18 Mar 2010 - 1:39

Zwiffy descendit tranquillement du troll sur lequel il s'était perché et écouta la remarque d'Henrik...
Il réfléchit un court instant et fit signe au troll de mettre la Flèche Noire sur son dos,puis,montant sur un autre, il s'adressa à son compagnon,laissant les piétons bavasser entre eux.

Toa propausay koa ? Moa pa voulouare réstay lontan é prandre dayssizion mainteunan !

Le "gobelin" lança sa pièce fétiche en l'air, qui tomba du côté du crâne.
La troupe chargea sans plus attendre,pas de prisonniers,pas de blessés,pas de survivants.
Les trébuchets ouvrirent le bal,accompagné par les balistes -dont une qui embrocha trois soldats et un cheval !-.
Lorsque l'artillerie eut saccagée les quelques défenses correctes et que les psychopathes chargèrent,les trolls et les élémentaires firent un véritable massacre,tandis que le reste achevait les survivants éparpillés qui chargeaient à l'aveugle.

Saulda fou é brav' mé pa assé malayn.

Lassé, l'orque montra à son tour ce qu'une folie ordonnée pouvait causer.
Toutes les troupes se replièrent et les orques dévoilèrent leur vrai natures :
Marchant sur les carcasses,brisant des bras à mains nues,éventrant sauvagement leurs ennemis et ne prenant même pas compte des morts qu'ils subissaient.
Zwiffy arriva en même temps que les gobelins chargés des blessés et les hobgobelins chargés eux des morts,un centaine tout au plus dans leur camp.
Rien ne bougeait plus,chez les troupes de l'elfe noir, et lorsque le shaman vit enfin le casque du capitaine qui avait fui sans demander son reste, il s'en empara et l'offrit à son nouvel ami.

Eu pa savoare koa aytre passsay issi avan kelke luhnes.

Il ne s'en était pas encore aperçu,mais l'elfe noir enchaînait les bêtises :
Alors qu'il attaquait les terres orques sans même se douter d'une réplique,il faisait lever le camp aux troupes qui s'étaient repliées dans la mine,toujours dans ce territoire.
Attaquer des troupes à domicile cachait quelquechose...

Toa payrdu throupes ?
Nou reutournay mézon ou marchay sur Payrgahnon ?
Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Jeu 18 Mar 2010 - 9:22

Comme il s'y attendait un peu, la réaction des orques ne se firent pas attendre. Les rôdeurs présent dans la forêt durent redoublés d'effort pour préserver leur camouflage, et aucun des hommes présent ne savaient combien des leurs avaient succombés à la furie orque. Déjà, les créatures vertes encerclèrent les différents campements, sauf une poignée qui se trouvait plus loin. Les plus habiles apercevaient des catapultes et des trébuchets, puis les orques passèrent à l'attaque. Après avoir terrassés quelques tentes, ils s'arrêtèrent, tandis que tout les soldats encore présent s'apprêtaient à livrer bataille. Enfin, l'orque qui semblait commander affirma qu'il attendrait le Palatin Dorgo dans la forêt, sans stipuler si il serait seul ou non. Les Généraux voulant éviter que la situation dégénère envoyèrent une missive avec le meilleur faucon qu'il pouvait. Cet état de siège était insoutenable, et il priait pour que le Palatin fasse vite. En attendant, Poigne de Fer s'efforça de calmer sa troupe de dégénérés, assoiffés de combat, puis Heimdall et Vidar se concertèrent:

- D'après toi, nous sommes en position de force?
- Là tout de suite, je ne crois pas. Si leurs trébuchets venaient à nous envoyer leurs pierres enflammés, ça serait un désastre, mais la situation ne serait pas totalement perdu. Prépare l'envoie des griffons et des archers, de cette manière si il venait à nous rebalancer des projectiles, nos soldats volants leur enverraient quelques flèches enflammés eux aussi pour neutraliser leurs instruments en bois. Ensuite, la meilleure chose qui pourrait nous arriver serait une mêlée générale. Nos soldats sont très expérimentés, et nous ne devrions craindre que les orques, trolls et les grosses bêtes de terre, qui sont minoritaire par rapport au reste de leurs armées. Néanmoins, restons vigilant. Que les dieux nous gardent.

Les deux Généraux se séparèrent et allèrent motiver leurs troupes. Enfin, vers la fin de l'après midi, un être chevauchant une monture noir comme la nuit déboula. C'était leur Palatin, et il ralentit la cadence quand il arriva aux campements. Les orques le laissèrent passer, et heureusement pour eux, car Dorgo n'était pas d'humeur à tolérer la moindre incartade. Après s'être fait briefer par Poigne de Fer, puis après avoir encourager les soldats restants, il repartit à bride abattu vers la forêt, refusant toute escorte. Les forces présentes ne lui firent pas de tracas, et il entra dans la lisière des bois. Enfin, il vit le petit orque, et descendit de sa monture. Il avança vers le gobelin, les bras légèrement écartés du corps, comme pour dire qu'il ne tenterait aucune attaque. Dorgo, qui était venu seul, ne fit pas la même erreur que lors de leur précédente rencontre. Il était armé de sa lame qui lui avait sauvé maintes fois la vie, l'Hurlante, et de son puissant sceptre de Kereb. C'est alors qu'Henrik entra en jeu, et affronta Dorgo en personne. Puis son acolyte provoqua les troupes de Poigne de Fer, qui répondirent en hurlant et en invectivant les troupes adverses. Ses premières paroles furent pour Henrik:

- Laisse moi discuter avec le chef orque, puis je m'occuperais personnellement de ton cas. Tu regretteras le jour où tu as franchi la frontière Edhessienne.

Suivant l'avertissement, la température chuta anormalement, résultant de la détermination de Dorgo. Il s'éloigna d'Henrik, accompagné de l'orque, et commença les parlementation, à l'abri des regards indiscrets:

- Vous avez réclamé ma présence, et bien me voici, je répondrais à toutes tes questions, si tu réponds au mienne. Je te laisse commencer en premier, mais surtout, dis moi ce que tu veux pour enfin me laisser tranquille. De l'or, des terres?


Dorgo attendit la réaction de l'orque, tout en restant sur ses gardes. Il craignait une attaque par derrière, ainsi il s'était entouré de sorts défensifs, comme protection mineure. Et il était sur le point d'invoquer l'armure de Dinas au moindre signe de menace.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Jeu 18 Mar 2010 - 9:45

Le campement de Dorgo était vraiment dans un sale état,et cela donnait un sourire continu à l'orque qui marchait tranquillement.
La marche fut brève et les deux personnages arrivèrent jusqu'un arbre,très grand,très gros,probablement un millénaire....
Le Troll de Zwiffy,qui assurerait sa protection, frappa un grand coup dans la masse immense et commença à brailler pour appeller la Flèche Noire,qui contemplait le massacre de loin avec un sourire aux bords de l'enfantin.

Moa santyr ayfluvhes majjik veunan de toa...mé pa nayfasthe.

Tranquillement,Zwiffy observa les renforts orques qui venaient de son village :
A nouveau, d'autres milliers de gobelins, hobgobelins, orques, trolls, murs mouvants, brigands, ours, trébuchets arrivaient en renfort de manière ordonnée et peu discrète.
Lorsqu'enfin deux orques arrivèrent en portant le célèbre trône de Zwiffy,ce dernier les remercia et s'y affala lourdement.
Tapotant les bras de la pièce de marbre, il attendit patiemment que la Flèche Noire descende pour pouvoir enfin parlementer...
Revenir en haut Aller en bas
Henrik



Nombre de messages : 40
Classe : Rodeur et brigand
Date d'inscription : 19/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Jeu 18 Mar 2010 - 16:58

Henrik ,s'amusait énormement jamais un combat ne l'avais autant fait sourire, en ce moment il comprenait presque les rires de son maitre lorsque celui-ci combattait.Il était sur le point de retourner dans la fôret lorsqu'une silhouette familière ,apparue à l'horizon intriguant le rôdeur.Qui est ce type ? Se demanda Henrik pendant quelques seconde , puis il le reconnut , ses oreilles pointus , sa peau sombre et cette énergie magique que dégageait l'individu,le grand ponte daignait enfin descendre de son piedestal, et venir à leur rencontre.Ou plutôt à la rencontre de Zwiffy.

Laisse moi discuter avec le chef orque, puis je m'occuperais personnellement de ton cas. Tu regretteras le jour où tu as franchi la frontière Edhessienne.

Hurla le palatin d'Edhesse à son intention.Déjà la troisiéme fois que l'elfe le menaçait de mort,il avait échouer deux fois , pourquoi pas trois.Et pour une fois la situation était à l'avantage de l'Alhamarien.Henrik s'assis sur la branche d'un arbre et laissa la fôret le bercer de son atmosphére calme.Il allait rencontrer son pire ennemie dans pas longtemps il devait se montrer impassible.Il endendis alors des braillements qu'il reconnut imédiatement Swiffy approchait.Il jetta un coup d'oeil en bas et aperçut l'orque accompagné de Dorgo Ulagan.Sautant depuis son perchoir Henrik attéris à la droite du peau verte.Et salua chaluereusement son invité:

Ulagan sa faisait longtemps vielle canaille,je vois que vous m'attendiez pour commencer à pourparler,ton serviteur qui te suit toujorurs comme ton animal domestique n'est pas avec toi ou il se cache dans un coin pour nous égorger?

Voila qui ferait office de saluation la familiarité du rôdeur était voulu pour agacer son interlocuteur.Il laissait son ami orc ou l'elfe noir débuter la conversation
Revenir en haut Aller en bas
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Jeu 18 Mar 2010 - 18:41

Zwiffy manqua de pouffer de rire lorqu'il aperçut au pied de l'arbre le casque du capitaine du campement incendié.
Les flammes achevaient de lêcher les tentes et les cadavres,mais ce n'était pas vraiment cela qu'il voulait.
L'orque voulait bien parlementer mais la Flèche Noire refusait visiblement les invitations de Dorgo à parlementer entre gens civilisés -qui incendient des camps et massacrent des troupes entières dans le but d'appeller leur chef,soit- et parvenir à un accord.
Seulement les étrangers noirs avaient foulé le sol de défraîchage pour EN PLUS y installer diverses installations et y tenter un combat parfaitement déloyal,sans même se préoccuper de la population locale.

Nou vouloare...

De sa cape,le shaman sortit un parchemin qui touchait le sol rien qu'au début.
Lorsque Zwiffy reconnu le chapitre destiné à cette loi,il clama bien haut pour qu'Henrik puisse entendre.

Vouloare femayles pou' gobos...
Vouloare throopes phidayle pou' aliay...
Penchant légèrement sa tête vers Henrik.
Vouloare tou leu mathayrielle...

Ô ! Nou vouloare maure de tou lay jan ki on foulay le saule ork.

Le vent était jeté,un ange passa,tandis que Zwiffy remontait sur son trône de marbre et de peaux,faisant cogiter Dorgo...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'avènement des arcs noirs   Aujourd'hui à 3:00

Revenir en haut Aller en bas
 

L'avènement des arcs noirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Édhesse :: Dans la Nuit-