AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Infiltration dans l'Antre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Infiltration dans l'Antre   Dim 14 Mar 2010 - 16:36

Xéénothée, ayant pris l'apparence du conducteur de la charette qu'il avait volé, parvint facilement à se frayer un chemin dans les rues de Methymna. Il arriva bientôt à l'Antre, où le contenu de la charette devait être déchargé. Les gardes le laissèrent passer, après avoir vérifier le contenu du véhicule, et lui indiquèrent un dépôt, de l'autre côté du castel. Arrivant au dépôt, deux autres gardes le laissèrent passer. A l'intérieur, il n'y avait personne. Un endroit idéal pour une autre transformation, mais d'abord, il fallait neutraliser les deux guetteurs. Enfin, un seul, et abuser l'autre de sorte qu'il pense que son camarade est toujours vivant. Xéénothée sortit donc à pied, et demanda de l'aide à un des deux orques. Le plus grand, qui avait aussi l'air d'être le plus stupide, s'avança, et entra à la suite de l'Etranger qui, toujours dans son apparence de charetier, lui désigna les objets à décharger. Quand l'orque fut de dos, Xéénothée matérialisa une dague, s'approcha silencieusement et égorgea le garde à une vitesse effrayante. Il le retint, afin qu'il tombe silencieusement. Puis il prit son apparence, et s'habilla avec ses vêtements, et son uniforme. Il ressortit du bâtiment et retourna à son poste pendant quelques minutes. Au bout d'un moment, trouvant un prétexte pour s'éloigner, il dit à l'autre orque.

- J'ai la vessie qui me tiraille. J'vais pisser derrière l'château. Pis j'vais aller d'mander qu'on nous relaie.

Sur ces mots, l'Etranger passa en dehors du champ de vision de l'autre et retira l'armure, puis commença à escalader la façade du château qu'on appelait l'Antre, se hissant grâce à la force de ses bras gobelinoïdes. Parvenant à une fenêtre, il regarda à l'intérieur. Il put apercevoir un salon, sans personne à l'intérieur. Il incanta donc et, faisant disparaître les vitres, se faufila à l'intérieur. Il reprit alors sa forme réelle, exceptée en ce qui concerne les ailes. Ces transformations successives l'avaient épuisé. Il s'assit donc à terre et médita, recouvrant ses forces à une vitesse phénoménale, attendant qu'un quelconque page passe par ici, pour pouvoir lui soutirer la localisation du bureau d'Adalemos.

Il devrait méditer plusieurs jours pour refaire une transformation complète, et plusieurs heures pour reprendre ses ailes. Il avait peut-être un peu trop poussé sur ses réserves magiques, sans compter qu'il allait en avoir besoin, si jamais l'orque à qui il avait dit qu'il allait uriner donnait l'alarme en découvrant le cadavre de son puant compagnon.

Une infiltration pour le moment tellement réussie que nul ne s'était aperçu de rien, à part les pauvres bougres qui étaient morts. Voilà qui réjouissait grandement l'Etranger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infiltration dans l'Antre   Dim 14 Mar 2010 - 20:48

Neliloth venait de quitter la jeune mais néanmoins compétente architecte. Il comptait se rendre dans un bureau provisoire afin de régler quelques petits détails administratifs, qui ne nécessitaient pas l’intervention de son frère. La paperasserie, ça le connaissait, même s’il n’appréciait pas vraiment cette tâche...

Traversant le couloir pour se rendre à l’étage inférieur, il avait l’esprit occupé. Il se rappelait l’époque durant laquelle Adalemos était déjà Palatin, époque de troubles et de conflits... Il atteignait presque l’escalier, mais ne toucha pourtant pas son but : il s’arrêta quand il sentit un courant d’air venant d’un des salons encore en état. Ses pensées ne le préoccupaient pas assez pour qu'il n'ait de doutes sur cette brise, c'est pourquoi ses pas l'emmenèrent à la fameuse pièce. La porte était entrouverte, mais il ne pouvait cependant pas voir si quelqu’un était là sous cet angle. Passant alors le seuil, il ne vit qu’un orque faisant partie des gardes. Il était assis au milieu du tapis central, dos à lui. Le Vampire fut consterné de ce comportement, jamais il n’avait assisté à pareille provocation de la part d’un de ses hommes. Il s’avança d’un pas avant de déclarer avec autorité :


- Que fais-tu là ? Retourne à ton poste, tu n’as rien à faire ici.

Son ton était catégorique : il ne pouvait tolérer ce manque de professionnalisme, même de la part d’un orque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infiltration dans l'Antre   Dim 14 Mar 2010 - 21:54

Spoiler:
 

Ah ! Quelqu'un ! Pas trop tôt. Xéénothée allait enfin pouvoir avoir les renseignements qu'il voulait. Il se leva, toujours dos à celui qui lui avait parlé. Un vampire, à n'en pas douter, puisque l'Etranger ne sentait aucune pulsion de vie. Il répondit simplement, mais clairement, de sa voix terrifiante.

- Non.

Alors que le vampire s'apprêtait à saisir une arme, ne reconnaissant pas le gigantesque et menaçant Infernal en manteau noir, Xéénothée réagit, prompt comme l'éclair. Prenant soin de toujours dissimuler son regard, il se retourna et lança un sortilège de paralysie, empêchant le vampire de se défendre. Il était heureux qu'il ait insonorisé magiquement la pièce, car le vampire hurla à la garde. S'avançant calmement, Xéénothée parla d'une voix décontractée et tranquille.

- Tout d'abord, je vous souhaite le bonjour, même si je ne semble pas être le bienvenu ici. Je suis Larios Simeon Utrogoth, et je recherche le seigneur Adalemos, pour m'entretenir avec lui. Cependant, je ne peux pas me permettre d'attendre, aussi suis-je rentré ici par effraction. En conséquence, je n'aurai que deux questions. D'abord, qui êtes-vous ? Vous n'êtes pas Adalemos, j'espère. Et la deuxième, où est le Palatin ? Je vous le répète, je ne vous veux aucun mal, à vous, comme à lui. Dès que je sortirai de la pièce, vous serez libéré et vous pourrez donner l'alerte, bien que je doute de l'utilité d'une telle manoeuvre.

Il alla refermer la porte et il rematerialisa la fenêtre, puis les scella magiquement, tout en parlant. Enfin, lorsqu'il fut sûr que le vampire ne pourrait pas s'échapper, il conjura le sort de paralysie et fit face à son prisonnier temporaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infiltration dans l'Antre   Dim 14 Mar 2010 - 22:47

Celui qu’il croyait être un garde, n’en n’était pas un. L’Infernal lui était inconnu, deux idées lui vénèrent alors en tête, il s’agissait soit d’un voleur, soit d’une personne mal intentionnée. La main sur sa dague, il avança vers celui-ci prêt à se défendre jusqu'à ce qu’il ne puisse plus bouger. Neliloth essayait de sortir de l’emprise du sortilège mais rien n’y faisait, il lui était impossible de même bouger le petit doigt. La colère qu’il ressentait ne se voyait pas dans son visage, mais elle n’en n’était pas moindre. Il se résigna à appeler les gardes, mais aucun ne semblait l’entendre. L’Infernal prit ensuite enfin la parole.

- Tout d'abord, je vous souhaite le bonjour, même si je ne semble pas être le bienvenu ici. Je suis Larios Simeon Utrogoth, et je recherche le seigneur Adalemos, pour m'entretenir avec lui. Cependant, je ne peux pas me permettre d'attendre, aussi suis-je rentré ici par effraction. En conséquence, je n'aurai que deux questions. D'abord, qui êtes-vous ? Vous n'êtes pas Adalemos, j'espère. Et la deuxième, où est le Palatin ? Je vous le répète, je ne vous veux aucun mal, à vous, comme à lui. Dès que je sortirai de la pièce, vous serez libéré et vous pourrez donner l'alerte, bien que je doute de l'utilité d'une telle manoeuvre.
- Je suis son frère Neliloth. Adalemos n’est pas ici et je ne vous dirais pas où il est, à moins que vous me disiez ce que vous lui voulez. Si vos intentions étaient bonnes, vous ne seriez certainement pas entré par effraction mais vous l’auriez contacté afin de le rencontrer.

Le Vampire essaya encore de se débattre afin de pouvoir bouger, mais il restait toujours immobile. Il reprit encore plus énervé :

- Cesser votre sortilège ! Si vous ne le faites pas, je vous le ferrais regretter dés que je le pourrais.

L’Infernal le libéra ensuite. Neliloth se doutait que ses paroles n’en étaient pas la cause car l’Infernal avait fermé toutes les issues. Le Vampire décidé de se calmer et de ne pas sortir sa dague, il ne faisait pas le poids contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infiltration dans l'Antre   Mar 16 Mar 2010 - 21:02

Le frère d'Adalemos ! Et un récalcitrant... Décidément, la Dame n'était pas avec Xéénothée, aujourd'hui. L'Etranger prit une grande inspiration et parla au vampire.

- Veuillez m'excuser de ma brutalité, sire Neliloth. Mais les circonstances m'y obligent. Mon employeur, qui souhaite rester anonyme, a un grand besoin d'informations, notamment concernant la fidélité de votre frère envers l'Empereur, et de l'état actuel des choses en Argostole. Le temps m'est compté, c'est pourquoi je n'ai pas pu contacter Adalemos par la voie habituelle. Je suis un homme que les autorités impériales n'aiment pas particulièrement, même si j'ai déjà travaillé pour elles. Ces derniers jours, j'ai légérement dépassé les limites, ce qui justifie mon empressement. Je désire donc rencontrer Adalemos pour savoir si mon maître peut compter sur lui. Encore une fois, excusez ma barbarie, mais je n'ai pas le choix, et je suis pressé.

Xéénothée alla à la fenêtre et regarda dans la cour, tout en parlant. Neliloth mit sa main à sa dague mais l'Etranger se retourna brusquement.

- C'est une très mauvaise idée que vous avez là, sire Neliloth, mais je ne vous en tiendrais pas rigueur. Je vous comprends. Etre attaqué chez soi par un inconnu monstrueux qui exige des informations, ça ne doit pas être agréable. Sachez que je vous relacherai même si vous ne dites rien. Vous avez donc le choix de parler ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infiltration dans l'Antre   Sam 20 Mar 2010 - 23:02

L’Infernal avait beau dire qu’il ne lui voulait aucun mal, Neliloth se doutait qu’il ne pourrait pas sortir avant d’avoir donné des réponses. Le Vampire s’assit donc dans l’un des fauteuils. Une fois installé à son aise il réfléchit un instant. Neliloth hésitait à divulguer quoi que ce soit sur son frère, celui-ci lui avait toujours dit d’en dire le moins possible. Ne voulant pas trahir son frère, il décida de ne rien dire à l’étranger.

- Vous comprendrez que je ne peux rien vous dire en ne sachant pas où iront les informations que je vous divulguerais. Si vous répondez à quelques unes de mes questions, peut-être répondrais-je aux vôtres. Premièrement, dites-moi qui vous a envoyé ? Je sais qu’il veut rester anonyme, mais il est certain que tant que je ne saurais pas qui vous envoie, je ne dirais rien. Ensuite votre employeur et Adalemos se sont-ils déjà rencontrés ? Si c’est le cas, pourquoi ne s’est-il pas déplacé personnellement ? Pour finir, pourquoi devrais-je vous croire, vous pourriez bien être venu de la part de l’Empereur, qui connaît certainement déjà sa position envers lui, afin de se débarrasser de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infiltration dans l'Antre   Dim 21 Mar 2010 - 13:56

Excellent ! Xéénothée avait obtenu l'une des réponses qu'il cherchait. Mais peut-être était-ce du bluff de la part du vampire. Quoiqu'il en soit, l'Etranger répondit à toutes les questions de Neliloth, tout en ne mentionnant pas le nom de Mogoth.

- Eh bien, sire Neliloth. Je vais vous répondre franchement, toutefois mon employeur a réellement tenu à rester anonyme jusqu'à ce que je sois certain de la position de votre frère par rapport à l'Empereur. Je crois donc comprendre que vous y êtes opposés. Bien. Je suis envoyé par l'un des plus grands ennemis de l'Empereur. La raison pour laquelle il n'est pas venu en personne est sa célébrité. Il veut que l'on le croit mort, ou du moins inoffensif, et ne peut donc pas se montrer au grand jour, car l'Empereur a des espions partout. Je ne peux donc pas vous donnez son nom, mais vous pouvez le déduire facilement, sachant qu'il a déjà rencontré votre frère il y a plusieurs semaines, je crois, lors d'une réunion des derniers membres d'une certaine "Légion de Natémia". Je ne peux vous donner plus d'informations. Et celles-ci sont déjà amplement suffisantes pour découvrir l'identité de celui qui m'a envoyé. A moi désormais. Où est le comte Adalemos ?

Xéénothée avait gardé l'anonymat de Mogoth, mais Neliloth allait découvrir que l'Infernal se cachait derrière tout ça assez rapidement, au vu des informations capitales données. D'un geste furtif, de sorte à ce que le vampire ne s'en rende pas compte, l'Etranger déverouilla les issues. Il laisserait le vampire sortir, si celui-ci s'enfuyait. Il n'était pas dans ses habitudes d'être miséricordieux, mais Xéénothée n'était pas un être habituel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infiltration dans l'Antre   Dim 21 Mar 2010 - 21:20

Il s’agissait donc de Mogoth, Neliloth aurait du s’en douter bien avant. Mais préoccupé par cette visite des plus inhabituelles, il n’y avait pas pensé.

- J’en déduis que votre employeur est Mogoth. Si c’est bien lui et qu’il a participé à une réunion de la Légion de Natémia, il devrait déjà connaître la position d’Adalemos. Qu’un humain au poste d’Empereur lui est insupportable et qu’il est prêt à tout pour l’éliminer. Mon frère comptait lui rendre visite dans peu de temps, mais des imprévus l’en empêchent. Si vous me dites où se trouve Mogoth, Adalemos ira lui parler personnellement dès qu’il le pourra. Il a des projets à lui proposer.

Dans le couloir, un garde venait de découvrir le corps de son collègue : il partit alors à la recherche du coupable du meurtre de celui-ci. Le garde entendit des voix venant de la pièce où se trouvaient les deux hommes, il se précipita alors soudainement dans la pièce. Voyant l’Infernal imposant et Neliloth affalé dans le fauteuil, il le crut en danger. Il fonça donc sur l’Infernal en brandissant sa hache au dessus de sa tête en criant :

- YAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infiltration dans l'Antre   Dim 21 Mar 2010 - 23:27

Neliloth exigeait quelque chose. Xéénothée n'en croyait pas ses oreilles. Comment pouvait-il lui demander quelque chose, qui n'avait aucun rapport avec les questions que lui avait posé ? Il n'eut pas le temps d'y réfléchir, car un orque, apparemment à sa recherche, défonça la porte et se jeta sur lui en hurlant. Pathétique, se dit l'Etranger. Il esquiva l'attaque et assena un coup de poing dans la face de son ennemi deux fois moins grand que lui. Sonné, celui-ci ne put se défendre contre le sort qui s'abattit sur lui, le clouant au sol, incapable de bouger ou de parler.

Pressé, l'Etranger se retourna vers Neliloth.

- Je n'ai plus le temps. Je ne peux vous dire où est mon employeur. Sachez seulement qu'il veut s'assurer qu'Adalemos ne trahira pas. Où est-il ? J'ai des questions à lui poser de la part de Mogoth. Dépêchez-vous, j'entends les gardes qui arrivent, et je n'ai pas envie de tuer plus de vos hommes. Je ne pourrai pas tous les neutraliser comme celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infiltration dans l'Antre   Lun 22 Mar 2010 - 22:45

Neliloth se posa la main sur le front et secoua la tête, comment avait-il pu engager un orque aussi stupide ? Non seulement il aurait dû se rendre compte qu’il allait se prendre un mur, mais surtout que Neliloth était loin d’être en danger.

- Quel idiot ! Pour qui s’est-il prit.

Le Vampire préférait ignorer la carcasse de l’orque et faire comme si rien ne s’était passé mais une dizaine de gardes, cette fois des Vampires, débarquèrent à leur tour. A présent, Neliloth se releva et les stoppa.

- SORTEZ !
- Mais…
- SORTEZ, j’ai dit, emmenez moi cet imbécile avec vous.

Trois des Vampires aidèrent l’orque sonné à se relever et l’emmenèrent avec eux, suivit des autres. A nouveau seul, Neliloth pu reprendre la parole.

- Excusez-moi pour cet… imprévu. Je le répéterais encore une fois dîtes-moi où est Mogoth et mon frère ira le voir. Etant dans l’incapacité de vous dire où se trouve Adalemos en ce moment même, je ne peux répondre à votre question. Mais soyez-en sûr, ils sont dans le même camp et mon frère sera surement prêt à le protéger s’il en a besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infiltration dans l'Antre   Lun 22 Mar 2010 - 23:34

Des vampires jaillirent dans la pièce, menaçant l'Etranger de leurs lames. Se préparant au combat, celui-ci rassemblait déjà ses dernières forces pour les réduire en cendres, quand le frère du Palatin leur ordonna de sortir. Ce Neliloth était intéressant, mais il n'avait pas saisi ce que Xéénothée était réellement venu faire ici. Il le confirma en demandant encore à Xéénothée de lui donner le lieu de résidence de Mogoth.

- Vous n'avez pas bien compris le but de ma venue, sire Neliloth. Je ne suis pas là pour une alliance, mais pour rapporter à Mogoth des informations sur l'Argostole. Des informations que son Palatin est le plus à même de me donner. Je ne suis pas ici pour discuter d'une alliance contre l'Empereur, ou d'une chose de ce type. Que votre frère rencontre de nouveau le Sanglant et que je lui pose des questions sont deux choses parfaitement différentes, comprenez-vous ? Si Adalemos veut réellement parler à Mogoth, il faut qu'il s'en montre digne en le trouvant lui-même. Je peux juste vous dire que la dernière fois que je l'ai vu, il était dans la partie est de Kalamaï. Si vous ne pouvez m'aider plus que cela, je vais donc me voir contraint de trouver le Palatin par mes propres moyens. Mais peut-être pouvez-vous répondre à certaines des questions que je désirais lui poser. Tout d'abord, quelle est la situation politique en Argostole. Envisagez-vous de vous rebeller au grand jour contre l'Empire ? Avec les problèmes de l'Outre-Mer et du fait de la présence d'un hérétique au pouvoir en Zakinthe, avec la renaissance de Mogoth, qui plus est, et l'entrée dans l'arène politique d'un nouveau semeur de chaos, moi, l'Empire a fort à faire, ces temps-ci. Une rébellion de plus et il pourrait sombrer dans la guerre civile et totale. Deuxième question : l'Argostole est-elle densément peuplée. Par qui, hormis les vampires, qui semblent être dominants ? Enfin, pouvez-vous me parler de la Légion de Natémia ou bien de, si mes informateurs ne m'ont pas menti, la Confrérie des Saigneurs, que votre frère semble sur le point de vouloir faire renaître ? Je crains que vous n'ayez pas de réponse à ma dernière question, et je suis donc dans l'obligation de me lancer à la recherche de votre frère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infiltration dans l'Antre   Jeu 25 Mar 2010 - 21:02

L’Infernal insistait, Neliloth se décida alors de répondre à toute ses questions.

- Je vois que vous ne lâcherez pas l’affaire… Je vais essayer de répondre à vos questions du mieux possible. En ce qui concerne l’Argostole, la province se détache de tout l’Empire. Nous n’avons ni alliance, ni pacte avec d’autres provinces. Et disons qu’une rébellion est encore loin d’être mise en place, tout est au stade de projet. Un recensement des races a été fait récemment, les Vampires sont toujours en majorité, mais de plus en plus d’Infernaux viennent s’installer également. Ensuite, la Légion de Natémia, vous pouvez l’oublier. Par contre, mon frère aimerait recréer la Confrérie des Saigneurs, mais tout comme le reste, il s’agit également d’un projet. C'est tout ce que je suis en mesure de vous dire.

Lorsqu'il finit sa phrase, un Vampire entra dans la pièce : il s’agissait d’un messager.

- Sir Neliloth, un message de votre frère.
- Merci bien, tu peux te retirer.

Le messager sortit directement, en fixant l’Infernal. Le Comte lit attentivement le message.

Citation :
Mon frère,

J’ai du partir pour la Ville Impériale, pour une Séance au Sénat. Occupe-toi de l’Argostole pendant mon absence. Tu trouveras avec cette missive une liste de tout ce que j’aimerais que tu fasses. Je ne sais pas quand reviendrais, à bientôt.

Neliloth savait à présent où se trouvait son frère. L’Etranger allait pouvoir avoir des réponses plus constructives à ses questions.

- Mon frère a dû se rendre à la Ville Impériale, vous pourrez le trouver là-bas quand il aura finit ce qui l’y a envoyé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infiltration dans l'Antre   Dim 28 Mar 2010 - 23:23

Enfin des réponses. Excellent ! Xéénothée allait pouvoir rentrer faire son rapport au Sanglant. Ou devait-il passer par la Cité Impériale ? Non, trop risqué. Si l'on surprenait l'éventuelle conversation entre lui et Adalemos, ça n'irait bien ni pour le vampire, ni pour Mogoth. Et ça n'irait pas mieux pour l'Etranger le temps qu'il reprenne des forces. Il allait donc retourner en Edhesse, rapporter les informations à Mogoth et repartir à la recherche d'Adalemos s'il ne recevait pas de nouvelles instructions. Il avait hâte de pouvoir étudier plus en profondeur le Sanglant, cet être de violence et de chaos, qui ne vivait que pour voir le sang des hommes souiller la terre. Puis l'Etranger se souvint de son interlocuteur.

- Merci de vos réponses, sire Neliloth. Je vais aller faire mon rapport à mon envoyeur. J'irai ensuite peut-être trouver votre frère.

Celui que l'on appelait Utrogoth concentra ses dernières réserves de mana afin de déployer ses ailes. Il joignit les mains, prononça une incantation dans une langue qui ne dit rien à Neliloth, puis il y eut un flash plus lumineux que le soleil, qui aveugla momentanément le vampire, et pas seulement à cause de sa vulnérabilité à la lumière. Puis l'Etranger, se tenant fier devant le frère du Palatin, déploya ses ailes aux plumes cendrées.

- Ah ! Deux dernières choses. Ne racontez à personne ce que je viens de faire, ou vous en patirez, croyez-moi. Et n'essayez pas de me faire suivre, ou vos hommes pourraient en faire les frais.

L'Etranger marcha vers la fenêtre par laquelle il était entré et se laissa tomber, tête la première, laissant Neliloth bouche bée. Puis il étendit ses deux membres dorsaux, rasa le sol et se redressa dans les airs. Puis il s'orienta vers le nord-ouest et partit à grand renfort de battements d'ailes vers le Puits des Souffrances.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Infiltration dans l'Antre   Aujourd'hui à 6:50

Revenir en haut Aller en bas
 

Infiltration dans l'Antre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Argostole :: Methymna :: L'Antre-