AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Siège du Palatin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Siège du Palatin   Dim 14 Mar 2010 - 18:08

Les bureaux et quartiers du Palatin situés à l’étage n’avaient plus été occupé depuis très longtemps, à présent seule la poussière y prenait place. Adalemos ne s’y était jamais réellement installé, le Manoir de la Confrérie des Saigneurs était son principal lieu de résidence avant la destruction de la coalition. Mais à présent l’Argostole, avait besoin qu’il prenne des décisions, il allait donc commencer par s’installer à Methymna. Il y envoya son frère Neliloth pour y faire quelques rénovations, ne pouvant venir lui-même.

Neliloth entra dans le bureau principal accompagné d’une architecte, celle-ci regarda l’endroit avec désespoir, il lui semblait irrécupérable. Les papiers peints et les rideaux tombaient en lambeaux, le parquet recouvert de poussière laissaient entrevoir que les rats avaient fait de cette pièce leur nid, les meubles commençaient à être rongés par les thermites, etc. Soudainement l’un des rats passa devant la Vampire qui cria et sauta dans les bras de Neliloth en le voyant.

- Excusez-moi, dit-elle gênée.
- Ce n’est rien, dit-il en la reposant. Vous pouvez remettre cet endroit en état ?
- Oui je pourrais, il me faut juste un certain budget et de la main d’œuvre.
- Vous aurez-tout ce qu’il vous faut. Faites une liste et j’enverrais des hommes allez chercher ce dont vous avez besoin. Pour la main d’œuvre, des hommes sont disponible à l’étage inférieur. Je vais vous laisser travailler et visiter les autres pièces. Vous connaissez déjà les goûts du Comte, je ne vous suis donc plus d’aucune utilité. Si vous avez besoin de moi, envoyez quelqu’un me chercher.

Neliloth partit à ses occupations, laissant l’architecte aux siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Feydrévas
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 16/08/2013

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: Siège du Palatin   Dim 18 Aoû 2013 - 16:08

Tout était calme dans la ville. Et pourtant Methymna était la proie d'une invasion de guerriers déchu, de démons, semi_démon, et autres êtres viles. A la tête de cette armée, un homme, son armure au couleur de la ville, son regard braqué sur un point fixe et son pas assurait marchait dans les rues. Mais c'est surtout la femme a son bras qui attirait les regards, une femme si belle que son charme naturel se propageait jusque dans les esprit. Mais tous n'y sont pas aussi sensibles, alors les quelques gardes qui s'en sentait le courage et la force se faisait absorber par l'escorte de soldats dans un bruit sourd et sec.

L'antre du palatin approchait, la grande porte bien gardé par les soldats l'un d"eux prit la parole.

_ Halte-la! Capitaine nous avons reçu l’ordre de ne laisser entrer personne.

L'homme se sépara de la sublime femme a qui il tenait la main et avança lentement, son regard vide droit devant lui.

_ N'avancez plus! Le garde leva la main et un autre banda la corde de son arc une flèche pointée sur le capitaine.

Celui-ci n’écoutait pas, il avança encore.

_ Capitaine ne me forçai pas à baisser mon bras!

L'homme ne l'entendais pas, alors la main du soldat s'abaissa et une flèche siffla, si plantant dans la poitrine du vétérans qui tomba sous le choc. L'armée se jeta alors sur le gardes qui ne purent résister longtemps face au nombre, bien que la qualité de combat de leurs adversaires ne les impressionne pas.

Le grand hall de l'entrée de l'entre était superbe, des colonnes sculptées ornaient les murs, la salle était vide. Un homme se tenait au fond de la pièce, avec derrière lui d’étrange créatures aux formes peu commune. Mornor le palatin prit alors la parole.

_ Un bâtiment magnifique n'est ce pas? Pendant un moment je pensais ne pas avoir besoin de vous étouffer dans l’œuf, que vos actions n’étaient pas bien importantes, et vous voila devant moi, une armée à vos coté...Feydrévas.

La jeune femme sortit des rangs et vint se placer à coté du capitaine qui était la debout, un petit trou dans la poitrine.

_ Je ne suis pas la pour parler mon ami.
Sa voix etait douce comme le miel coulant dans votre bouche et ses paroles carresses sur votre peau.

_ Vos pouvoirs ne sont d'aucune utilité contre moi, vous n’êtes pas asser puissante. Et je sais bien que vous n’êtes pas la pour une simple visite. Vous voulez ma place. Et bien venez la prendre.

Les créatures du palatin chargèrent, les hommes de la succube foncèrent eux aussi à la rencontre de leurs ennemis, et c'est dans un vacarme assourdissant que la bataille fit rage. En a peine un quart d'heure le sol était recouvert de sang, noir, rouge et verdâtre. Des membres éparpillés témoins de la sauvagerie des bêtes du palatins qui lui n'avait pas cessé de faire couler le feu de ses mains, brûlant des visage et enflammant les vêtements de ses assaillants. Mais encore une fois, le nombre aller prendre le dessus sur la puissance du palatin qui commençait a sentir le poids de ses invocations. Il y eut alors comme une pose, les deux camps se regardait, les monstres de Mornor ne bougeaient plus, et les hommes du capitaine à qui il manquait à présent un bras étaient eux aussi immobile. Le démonologiste chercha son ennemis du regard, en vain. Il se retourna alors soudainement, mais la succube pressait déjà son corps sublime contre le sien, écrasant sa poitrine généreuse sous le visage du palatin qui se retrouvait contre le mur. Son visage a quelques centimètres de celui de Mornor, le jeune femme au traits parfait tendit son coup et posa ses lèvres sur celles de l'infernal. Un baiser court puisque le démonologiste décida de mordre la prédatrice. Celle-ci surprise se jeta en arrière.

_Je ne te plais pas ?!

_ Si mais je sais à quoi vous pouvez ressembler sous votre véritable forme. Votre espèce n'a pas était oublié pour rien, vous êtes déjà en minorité, presque à l'extinction, mais beaucoup trop dangereux, votre soif de destruction ne doit pas être nourrit. Et la il ne me suffit que d'un geste, une parole pour que les miens se jettent sur vous et ne vous arrache la tête.

_ Doucement chéri, tu vas tout t’épuiser...je me serais envolé avant qu'ils ne m’atteigne et mon armée, ou ce qu'il en reste se fera un plaisir de vous tuer tous. Tu ne gagnera pas cette bataille quoi que tu fasses, alors voila ce que je te propose, l'exile.

_ Vous me ferais abattre des que je passerais les portes...

_ Non je te donne ma parole que c'est une véritable exile, je te ferais conduire en un lieu singulier, très reculé, un trou géant d'où personne n'est jamais ressortit. Une prison dans laquelle la mort deviendra ton amie tant tu la trouvera douce en comparaison de ce que tu verras ou même vivras.

Mornor passa son regard sur les créatures qu'il avait fait venir, puis sur son ancien capitaine.

_ La ville vous appartient déjà de toute façon...



Feydrévas, regarda Mornor partir dans la charrette qui le mènera en exile. Bientôt tout Argostole serait au courant que c'est elle qui dirige a présent, et alors son plan pourra commencer.
Revenir en haut Aller en bas
 

Siège du Palatin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Argostole :: Methymna :: L'Antre-