AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Volière, domaine des Albatros-messagers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hélèna
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 612
Age : 27
Classe : Psioniste
Armada : La Coalition Marchande
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: La Volière, domaine des Albatros-messagers   Lun 15 Mar 2010 - 14:38

Au dessus de la puissante cité d'Ald'Rhune, planait un albatros. De son vol emprunt de légèreté et d'agilité, il survolait les rues bondées de la ville prévèzienne. Profitant d'un courant ascendant à quelques milles nautiques de son arrivée, il n'avait guère eu à battre de l'aile pour accroitre son altitude.
Parfaitement équipé pour les vols à longue distance, l'Albatros a le grand avantage de pouvoir planer longuement en se servant de ses longues ailes fines, particulièrement pratique à cet effet, évitant ainsi les dépenses énergétiques inutiles.
Ce grand voyageur est un infatigable voyageur, capable de se servir de façon optimale des courants aériens, pressions et dépressions.
Et étant un oiseau marin, il se trouvait de fait être le messager rêvé pour la marine militaire Ald'Rhunaise. Toutefois, loin d'être de la plus grande des races de cet oiseau océanique, il faisait parti d'une race autrement plus docile et d'une taille moindre. Mais ses qualités en vol ne s'en trouvait guère affectées. Il était juste plus facile à nourrir, à garder à bord et à domestiquer...

Cet albatros-là venait de faire un long voyage, c'était certain. Même s'il ne faisait guère de dépenses énergétiques en planant, il n'en restait pas moins éprouvant de conserver toujours le bon cap en profitant au maximum des courants aériens. Surtout durant des heures et des heures.

L'oiseau amorça sa descente sur son lieu de destination. Il approcha du bâtiment réservés à ces oiseaux extrêmement important pour la Marine de la cité. Déployant ses ailes pour se freiner, l'oiseau bascula son centre de gravité sur l'arrière de son corps, ralentissant en utilisant l'aérodynamisme naturel de son corps. Et à quelques dizaines de centimètres de l'endroit où il avait décidé de se poser, il déploya ses pattes, les pliant légèrement dans le but d'amortir l'atterrissage.
Et avec douceur, il se posa sur le rebord d'une large fenêtre, entrée du domaine des albatros-messagers.

L'un des elfes travaillant à leur bien être accueillit l'animal exténué. Il le saisit délicatement, le caressant un moment avant de retirer le message placé dans la petite capsule étanche attachée à sa patte gauche. Une fois cela fait, il porté l'oiseau jusqu'à un nid douillet fait d'osier et de foin, remplit de duvet récemment perdu par l'ensemble des pensionnaires de l'établissement. L'y laissant seul un moment, il revint avec de la nourriture, qu'il lui présenta à portée de bec du nid.
L'oiseau pourrait désormais se reposer en toute sécurité, sans crainte d'être dérangés.
Le personnel s'occupant de ces volatiles étaient exclusivement elfique. Comme la majeure partie des servants d'albatros. Leur contact avec la nature aidait grandement au maintient de bonne relation entre eux. Les premiers faisait leur travail tandis que les seconds s'occupaient de leur apporter une qualité de vie propre à leur permettre de remplir leurs missions avec brio. Et avoir un endroit sûr pour se reposer et nicher et de la nourriture à foison semblait beaucoup plaire aux oiseaux voiliers océaniques...

Le message dont cet albatros était le porteur venait d'Outre-mer. De la frégate Hylvië, plus exactement. Il avait été écrit de la main du capitaine De Jolett, commandant le navire personnel de la comtesse Hélèna Ianoss:

Spoiler:
 

Le Basileus fut frappé de stupeur à la lecture de ce message. L'Outre-mer sous le coup d'une attaque?! Comment était-ce possible? Qui? Pourquoi?
La comtesse Hélèna Ianoss et la délégation impériale se trouvait maintenant en plein conflit. C'était tout bonnement incroyable. Une ambassadrice n'avait pas à se trouver plongée dans les combats! Surtout Hélèna. Surtout maintenant. Millus se maudit de ne pas avoir empêché son ambassadrice de partir vers la Vice-Royauté. Mais même si en sa qualité d'ambassadrice elle se trouvait lui être inférieure en grade, elle était aussi membre du Haut Conseil, c'est à dire son égale. Mais elle se trouvait également être palatine, c'est à dire n'avoir de compte à rendre à personne hormis l'Empereur en personne! Et ajouté à cela, elle était maintenant Son Excellence l'Ambassadrice de l'Empereur Fardall de Kalamaï. En somme, elle se trouvait être en même temps sa subordonnée, son équivalent et sa supérieure...
Une chance que la comtesse ne soit pas femme à insister sur les titres. Une chance aussi pour que son amour pour Ald'Rhune soit suffisamment fort pour qu'elle se revendique encore comme étant au service de la Cité alors que le vaste Empire Kalamaïen lui ouvrait ses portes.
C'était un peu pour ça qu'il l'avait choisie...

Mais l'heure n'était pas à cela. Il fallait maintenant avertir Méthone et l'Empereur de la situation. Au plus vite serait le mieux...
Revenir en haut Aller en bas
 

La Volière, domaine des Albatros-messagers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Prévèze :: Le Desert Aride :: Ald'Rhune-