AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Auberge de Korim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Mira
Aubergiste


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: L'Auberge de Korim   Dim 28 Mar 2010 - 17:51

Venu de terres éloignées, cette humaine au courbe charmante a fuit sa région natale par le premier bateau qui quittait le port de Korim. Sa destination était inconnu, elle voulait seulement fuir l'enfer des éléments qui s'y déchaînait depuis déjà trop longtemps. Un beau jour, en pleine mer, le navire décida de l'installer dans une barque, lui donnant eau et nourriture, pour que par la force de ses bras elle rame  jusqu'à la terre la plus proche.

C'est ainsi qu'elle accosta sur les rives de Kalamaï, territoire inconnu de son peuple, ainsi elle serait tranquille. Elle marcha de village en village, cherchant à atteindre les villes importantes. Croisant quelques fois des caravanes qui lui offrait de prendre place à bord pour qu'elle se repose. C'est ainsi que la demoiselle atteignit la cité impériale.

Fier de son métier qu'elle exerçait chez elle, elle entreprit les démarches au près des autorités pour ouvrir une auberge qu'elle baptiserai en l'honneur de sa ville natale : Korim. Après avoir acheté le bâtiment à proximité de la grande place et du marché central, elle prit grand soin de le nettoyer, le réparer, le décorer, afin que ce soit un endroit agréable pour des personnes de tout rang.

Un bon matin, elle accrocha à l'avant de l'établissement, un magnifique écriteau gravé dans un bois luxueux : "Auberge de Korim". Enfin son rêve prenait forme, ses portes étaient ouvertes. La tavernière espérait que les affaires iraient bien. Tout au long de la construction, elle avait réuni des produits d'un peu partout de l'Empire afin d'offrir qualité et diversité, autant pour la nourriture que la boisson.
Revenir en haut Aller en bas
Marchand



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Lun 5 Avr 2010 - 4:06

Vulin arriva devant l'auberge dont l'enseigne semblait fraichement terminé. Ainsi les lieux serait assurément impeccables si l'ouverture était encore récente. Ouvrant délicatement la porte, il constata qu'effectivement l'endroit était peu achalandé, déjà quelques soulons semblait prendre goût à l'établissement et à la qualité des breuvages offerts. Il va s'en dire que la tavernière avait un charme sans pareil, le pourboire ne devait pas manquer.

Le gnome alla jusqu'au comptoir et essaya sans succès de monter sur le banc qui s'y trouvait. Il leva alors la main afin d'être remarqué par la propriétaire et pouvoir commander un verre. Attendant réponse à sa demande, il vit plutôt la charmante femme faire le tour du comptoir, prendre Vulin par la taille et l'installer debout sur le banc. Le marchand arrivait maintenant à une hauteur idéale versus le mobilier. La tavernière retourna là où elle était offrit une bière à son client.

Une certaine rougeur était perceptible sur les joues de Vulin, malgré la barbe qui en couvrait une bonne partie. Non sans gêne, ses premières paroles furent du bafouillage mais après avoir fait semblant de tousser, il se reprit plus clairement.


Merci bien pour ce verre, navré de vous avoir fait déplacé, j'ai toujours ce problème de hauteur lorsque je rentre quelques parts. C'est très courtois de votre part de m'avoir aidé, je dois dire que cela me gêne chaque fois. Votre établissement est nouveau dans le coin ? Je n'ai pas souvenir de l'avoir vu lors de ma dernière visite dans la cité.

Lentement, le gnome prit une gorgé du liquide couvert de mousse puis essuya de sa manche l'écume laissé dans sa barbe et sa moustache.
Revenir en haut Aller en bas
Mira
Aubergiste


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mar 4 Mai 2010 - 13:54

La tavernière, reprenant ses tâches derrière le comptoir, écouta son client puis lui répondit sourire aux lèvres.

Oui je viens d'ouvrir ma petite auberge pour gagner ma vie, autrement que par la vente de ma personne. dit-elle d'un ton fier. Rare était les femmes du simple peuple à avoir la détermination et la volonté de ne pas être esclave de son corps et avoir à l'user par le passage de trop nombreux hommes plus ou moins délicats pour gagner quelques pièces.

Et toi que fais-tu comme métier ? Et oublie pas de me dire "tu" hein ! Je ne suis pas de la haute.

Toujours souriante, débordante d'énergie, elle préparait et servait les boissons que ses clients demandait ou plutôt criait à partir d'ici et là dans la pièce. Elle tendit un menu au gnome si jamais il avait faim à un moment ou à un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Marchand



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mar 4 Mai 2010 - 14:07

Le gnome prenait petit à petit le contenu de sa chope et suite à la réponse de la tavernière, il chercha comment indiquer ce qu'il faisait tout en essayant de savoir si il était utile qu'elle en sache plus pour être une commanditaire éventuelle.

Moi je suis marchand ma petite dame, depuis un nombre d'année que je ne compte plus, il m'arrive de me dire que je me fais vieux et que tout ces périples ici et là ne sont plus pour moi. J'avais, disons, entamé une retraite tranquille dans mon patelin en Mésomnon mais une offre intéressante m'en a sortie avant que je ne devienne trop comme une ermite. Aujourd'hui je constate que voyager me manquait et que j'en ai besoin pour rester en forme.


Vulin regarda le menu, voilà longtemps qu'il n'avait pas commander un repas, ayant surtout l'habitude de ce faire des petits plats rapide et sans extravagence pour économiser le pécule mis de côté au fil des ans. Bien que fraîchement ouverte, l'auberge avait un menu varié, des spécialités de plusieurs provinces étaient offerte, montrant à quel point la tavernière savait ce débrouiller. Elle avait sûrement de bonnes notions commerciales pour bien réussir dans le métier et ne pas se faire rouler.
Revenir en haut Aller en bas
Mira
Aubergiste


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mar 4 Mai 2010 - 14:17

Apprenant que son client était marchand, la tavernière prit soins de bien le traiter, il était très utile d'avoir des amis dans ce domaine pour faciliter l'acquisition de marchandise pour l'auberge.

Voilà un métier que j'apprécie, sans toi et tes collègues, si collègue ils sont, il serait dur de trouver tout ce qui est nécessaire pour tenir mon établissement avec un stock suffisant. Tu as piqué ma curiosité, tu dit avoir eu une offre intéressante, est-ce si payant que ça ? Tu sais, quelques moyens ici et là pour faire plus d'argent c'est très utile pour se maintenir à flot, surtout que je viens d'ouvrir depuis peu. La clientèle commence à se faire mais l'Auberge de Korim n'est pas encore assez connue.

La propriétaire continuait de servir entre deux dialogues préparant parfois des petits plats fumant ou servant l'une des nombreuses variétés de boissons.

Tu dois avoir faim si tu es venu de Mésomnon ? Je ne connais pas encore très bien Kalamaï mais j'ai regarder une carte et il me semble que c'était complètement à l'Est. Ça fait une bonne route, pour de simples offres commerciales.


Visiblement, elle cherchait à faire parler le marchand, à la fois curieuse et un brin provocatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Grognar



Nombre de messages : 84
Classe : Barbare
Date d'inscription : 30/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mar 4 Mai 2010 - 16:58

Grognar maugréait entre ses dents. Calme et raisonnée, Elune marchait quelques pas devant lui, en réfléchissant.

Elle était l'inverse exact de sa sœur. Autant Lulyane était brune, autant ses cheveux avaient la couleur du blé mûr prêt à être moissonné ; autant Lulyane affichait volontiers une mine fière et un regard dur, autant Elune était la douceur personnifiée ; autant Lulyane était belle et irrésistible, autant elle n’était que quelconque, ni jolie ni laide, juste quelconque et pour tout dire quasiment invisible.

Avisant devant elle l’enseigne rutilante et visiblement neuve d’une taverne, elle se tourna vers son compagnon :

- Entrons ici, Grognar ! On a besoin de se détendre et quoi de mieux que de réfléchir à tout ça devant un verre ? Et puis, il va certainement nous falloir trouver un lieu pour dormir.

Derrière son regard torve, le géant sembla trouver l’idée judicieuse. Se poser un peu, cesser de vagabonder quelques instants et réunir ses esprits pour trouver un moyen de rejoindre Lulyane. Une stratégie acceptable pour lui, qui commençait à ressentir quelque fatigue, et surtout une grande lassitude à ce voyage interminable.

Elune passa la porte avec entrain. Grognar tenta de la suivre et son entrée donna lieu à d’amusantes circonvolutions : le dos arrondi, son visage touchant presque le sol, il fut incapable de glisser sous le linteau. Il se résolut à pénétrer à genoux mais là encore, l’extrémité de la pointe de son heaume s’accrocha à la poutre et le rejeta en arrière. C’est finalement presque en rampant qu’il parvint à s’engouffrer dans l’auberge.

Les quelques clients présents le regardèrent en souriant, fort divertis de sa situation. Cela le déstabilisa un peu, lui qui avait l’habitude d’inspirer la crainte et il eut un accès de timidité.

A l’intérieur, le haut plafond lui autorisa de se tenir accroupi sans que son casque ne frotte en gênant les mouvements de sa tête. Aucune chaise n’était en mesure de l’accueillir, toutes auraient cédées sous son poids, aussi, sans se démonter, il s’assit directement sur l’épais plateau de chêne d’une table.

Elune pris place auprès de lui, sur un long banc de bois et regarda la belle jeune fille qui se tenait derrière le comptoir. Elle non plus ne semblait pas effrayée par le géant, et plutôt amusée…

Grognar en fut légèrement offusqué et comme il avait lu sur l’enseigne «Auberge de Korim », il crut que c’était le nom de la tenancière et la héla :

- C’est toi, Korim ? Et ben, je félicite pas ton architecte… Viens plutôt nous servir à boire au lieu de te marrer !


Dernière édition par Grognar le Sam 8 Mai 2010 - 17:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mira
Aubergiste


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mer 5 Mai 2010 - 4:01

Alors que la discussion devenait intéressante entre la tavernière et le marchand, un géant entra, ou plutôt essayer de rentrer dans la taverne. Un spectacle pour quiconque était présent sur place ou passant dans la rue. Après de nombreux efforts et prouesse de souplesse, le grand personnage s'installa sur une des tables en chêne, fort solide heureusement. Avec lui une demoiselle, d'allure réservé et bien à sa place, la brute parla le premier.

- C’est toi, Korim ? Et ben, je félicite pas ton architecte… Viens plutôt nous servir à boire au lieu de te marrer !

Navré, mon nom n'est pas Korim, votre déduction n'est pas la bonne. En ce qui concerne l'architecte, je ne sais qui il est puisque j'ai acheté ce bâtiment qui était vacant depuis des lunes. Navré de l'inconfort que vous cause les lieux, il n'est pas commun de recevoir la visite d'un être aussi grand de nos jours.


La jeune femme fit signe qu'elle revenait, elle quitta vers l'arrière boutique puis en revint avec un tonneau de bière sur l'épaule.

Elle s'approcha du géant : Voilà un format digne de votre taille cher client.
Puis regardant la jeune femme : Que puis-je vous servir ?

Au fait, mon nom est Mira si vous désirez autres chose et pour la note, vous payer avant de quitter ou alors en réservant une chambre, si nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Grognar



Nombre de messages : 84
Classe : Barbare
Date d'inscription : 30/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mer 5 Mai 2010 - 12:30

Le géant eut un soupir d’aise quand il vit la tavernière revenir avec un tonneau de bière. Il enleva son heaume, pour se désaltérer à son aise.

Dans la salle, les sourires se figèrent quelque peu en découvrant le visage peu amène de Grognar. Son crâne lisse et les cicatrices qui ornaient sa face ne laissaient aucun doute sur le fait qu’il était un homme d’action, certainement brutal, et cette sinistre figure impressionnait plus encore que sa haute taille.

Elune fut surprise que le corps fin et gracile de la tenancière cache en fait la rude constitution de la jeune femme. Elle portait son tonneau sur l’épaule sans paraître souffrir de son poids.

- Ah, ah ! tonna le géant. Merci, douce enfant, de me comprendre ! J’ai une soif intenable et tes gobelets de nains n’auraient pas suffi à l’étancher ! J’suis pas le genre à me contenter de boire dans un dé à coudre !

Elune fit un sourire à Mira quand elle s’adressa à elle.

- Un lait de chèvre pour moi ! Ce sera très bien !

Grognar avait saisi le tonneau d’une main preste, l’avait mis en perce d’un coup de doigt décidé et le porta à sa bouche. La bière coulait en cascade au fond de son large gosier et en quelques instants, il ingurgita la moitié du contenu du fût.

Il posa sa« chope » personnalisée sur la table, s’essuya la bouche d’un revers de main et laissa échapper un énorme rot, qui résonna comme un coup de tonnerre dans la petite auberge. Un relent de son haleine alcoolisée flotta dans l’air pendant un long moment.

Elune posa quelques pièces sur la table en s’adressant à Mira :

- Voilà pour les boissons ! Et nous allons prendre des chambres, si toutefois vous en avez de libres.

- Poh, poh, poh, poh, poh ! l’interrompit le colosse. Pas de chambres pour moi, petite amie. Pour peu qu’elles soient à l’étage, je serais incapable d’y monter. Et puis, je doute qu’un lit normal puisse m’accueillir. Toi, tu dormiras ici ! Moi, je vais camper quelque part dehors !

- Dehors ?

- Hé, hé, hé ! ricana-t-il. Oui, dehors ! Ne t’inquiète pas, j’ai l’habitude de bivouaquer à la dure… La pluie ne me fait pas peur et je ne suis pas une jeune fille… Personne ne viendra me déranger dans mon sommeil, crois-moi !

Elune en convint d’un signe de tête. Son compagnon était un rude gaillard, c’est vrai, mais il était aussi un cœur tendre. Sous ses dehors bourrus, le géant lui était un précieux allié, protecteur et attentionné. Lulyane serait entre de bonnes mains avec lui, il n’y avait pas lieu d’en douter.

- Pour l’instant, toi, tu restes ici ! ordonna Grognar. Tu écoutes, tu discutes, tu cherches comment on peut mettre la main sur ta sœur. Moi, je retourne à la coopération des arcanes !

- La corporation ! le reprit une nouvelle fois Elune , un brin de lassitude dans la voix. Mais pour quoi faire ? Puisqu’on ne peut pas entrer ?

- T’inquiètes pas ! Je vais pas rentrer mais je vais bien réussir à faire sortir quelqu’un ! J’ai mon idée !

Il se leva, oubliant un instant la faible hauteur du plafond et son crâne chauve vint heurter une poutre.

- Nom de Brak de bordel de Brak ! jura-t-il en se frottant la tête.

Il attacha son heaume sur son épaule et prit le tonneau sous son bras.

- Je finirai mon verre en chemin !


Il s’empara de sa masse puissante, à la boule de fer hérissée de piques effilées, et avança à genoux en se dirigeant vers la sortie avec un regard qui balaya la salle.

- Si j’en vois un seul qui rigole quand je sors… Je lui fais tâter de ma baguette à pointes !

Laissant Elune seule dans l’auberge, il offrit une nouvelle fois à tous le spectacle cocasse d’un titan qui se faufile dans un trou de souris.

Spoiler:
 


Dernière édition par Grognar le Mar 25 Mai 2010 - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mira
Aubergiste


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Sam 8 Mai 2010 - 23:25

Tandis que la tavernière allait chercher le lait de chèvre, le géant décida de quitter les lieux après avoir discuter avec celle qui l'accompagne. L'être de grande stature eut encore quelques difficulté mineure pour venir à bout de la porte d'entrée. Mira se dit qu'elle devrait peut-être songer à l'agrandir pour les prochains visiteurs de grande taille. La jeune femme vint porter la boisson demandé à Elune, en plus d'une clé pour une chambre.

Voilà pour vous demoiselle, votre chambre est la troisième à gauche lorsque vous montez à l'étage. Une des plus confortables de mon établissement. Une vue sur la cité et les montagnes du nord vous attendent sur le balcon à votre réveil demain matin. Désirez-vous un repas pour accompagnez votre lait ? Demandez et je verrais si nous avons ce qu'il faut, de plus le marché n'est pas très loin si jamais un ingrédient s'avère manquant.

Pendant ce temps, Vulin le marchand avait regardé la scène, sourire aux lèvres. Fort heureusement pour lui, sa barbe en avait caché les traits. Lui qui avait de la difficulté à prendre place au comptoir, il avait trouvé amusant de voir son plus total opposé en question de grandeur et de problèmes d'espace. Il but d'un coup le reste de sa choppe, essuyant du revers de sa main l'écume sur sa barbe. Il commanda un autre verre pour accompagner le plat commandé plus tôt.

Mira fit signe d'avoir pris bonne note de la requête du nain tandis qu'elle attendait la réponse d'Elune concernant si elle désirait un repas.
Revenir en haut Aller en bas
Grognar



Nombre de messages : 84
Classe : Barbare
Date d'inscription : 30/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Dim 9 Mai 2010 - 1:51



Tête la première et les fesses en arrière, Grognar s’était éclipsé.

Accorte, la tavernière servait à Elune sa boisson et lui remettait les clés de sa chambre, avec une description alléchante de la pièce, suffisamment à haute voix pour qu’on l’entende bien. La jeune femme savait traiter ses clients et se faire de la publicité !

Comme elle lui proposait un repas, le regard d’Elune s’attarda sur l’assiette fumante posée sur le comptoir, devant un tout petit être à la longue barbe fournie. Elle lui trouva une bonne tête derrière son masque de poil et ne put s’empêcher de le comparer mentalement à son bon géant.

Elle lui adressa un petit signe de tête poli et respectueux.

Combien pouvait-il y avoir de pouces d’écart entre la taille du gnome et celle du colosse ? Un nombre si important que Grognar serait certainement incapable de compter jusque là, se dit-elle, un peu moqueuse, en laissant échapper un rire étouffé.

Tandis que le vieux gnome faisait signe à la tavernière pour commander à boire, Elune passa sa commande :

- Je prendrai la même chose que ce monsieur au comptoir ! C’est très appétissant !

Un bon repas, voilà qui lui ferait du bien ! Elle n’avait manqué de rien durant son voyage, son compagnon s’en était assuré. Il était un chasseur efficace et savait accommoder les proies qu’il attrapait en utilisant les herbes aromatiques sauvages qu’il trouvait partout, de l’œil expert de celui qui vit dans la nature.

Néanmoins, c’est le confort retrouvé qui la réjouissait. Pouvoir manger à table, avec des couverts, assise à l’abri de la pluie et du vent… A l’inverse de Grognar, elle préférait que son périple s’attarde dans cette grande ville civilisée plutôt que de courir les bois et dormir à la belle étoile.

La fatigue la terrassait et elle avait déjà un air de contentement en imaginant comment, après s’être rassasiée d’un copieux dîner, elle allait se glisser dans un lit moelleux sous une couverture chaude.

Demain, après une longue et douce nuit, elle profiterait de la vue que lui avait vantée la tenancière, descendrait avaler quelques douceurs et puis, comme une jeune femme fraîchement arrivée dans la capitale, elle irait flâner dans les rues, sentir l’air du temps, voir à quoi ressemblait la mode ici…
Elle observerait ce qui se fait en matière de vêtements et de bijoux, de maquillage et de coiffure. Et peut-être, sans doute, …
Oui, c’est sûr, elle se laisserait aller à faire du lèche-vitrines !


Dernière édition par Grognar le Lun 10 Mai 2010 - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marchand



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Dim 9 Mai 2010 - 19:36

Vulin entendit les détails des chambres de l'étage et se laissa lui aussi tenter par l'attrait des lieux. Il constata que la demoiselle derrière lui commanda le même repas et elle lui adressa un petit signe de tête en guise de salutations. Le gnome le lui rendit avec tout autant de respect.

La tavernière, avait apporté sa boisson, le marchand en profita pour demander une chambre dont il reçu la clé et ensuite Mira alla déposer le repas fumant sur la table d'Elune. Mira avait grand soins de ses clients et sa réputation serait vite forgé à travers la ville et qui sait, l'empire. Vulin termina son repas puis déposa sa choppe sur le banc à côté de lui avant de descendre de ses hauteurs, non sans difficulté pour ne pas perdre la face devant ses dames. Une fois les deux pieds bien au sol, il reprit possession de sa bière et se dirigea vers la table de la jeune femme.


Puis-je prendre place avec vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Grognar



Nombre de messages : 84
Classe : Barbare
Date d'inscription : 30/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Dim 9 Mai 2010 - 23:11

Elune engloutissait avec délectation ce délicieux repas, en s’abreuvant régulièrement à petites gorgées.

Au comptoir, le gnome tentait de descendre de son banc avec dignité et en prenant bien soin de cacher ses difficultés. C’était amusant de voir qu’il avait les mêmes complications que Grognar mais à l’inverse.

Le monde était décidément dessiné par les humains et exclusivement pour eux. Rien n’était pensé pour les êtres trop grands ou trop petits, pour tous ces êtres différents qui pourtant pullulaient dans cette cité.

Ici se côtoyaient toutes les races de l’Empire, dans un joyeux méli-mélo, dans une cacophonie visuelle et sonore unique, qui n’existait nulle part ailleurs dans le reste du monde. Et pourtant, tout semblait conçu pour les hommes et les femmes et seulement pour eux.

Est-ce parce qu’ils étaient majoritaires, parce qu’ils avaient réussi à imposer leur vision des choses ? Ou simplement parce que les autres races, plus intelligentes, plus ouvertes avaient renoncé à faire valoir leurs droits et avaient choisi de s’adapter bon an mal an ?

Dans leur fatuité habituelle, les humains avaient sans doute pensé remporter une grande victoire, démontrer la supériorité incontestable de leur race, sans s’apercevoir que la véritable supériorité était de s’adapter à un monde qui ne vous est pas destiné, et d’y trouver quand même toute sa place.

L’esprit d’Elune vagabondait ainsi quand elle vit le petit barbu s’avancer vers elle et lui demander si il pouvait s’installer auprès d’elle.

Elle lui adressa un large sourire accueillant, et d’un geste de la main, l’invita à s’asseoir. Elle ne se leva pas pour l’aider de peur de se montrer condescendante. Elle pensa qu’il préfèrerait se débrouiller seul, comme il devait être habitué à le faire, plutôt que d’être traité comme un assisté.

- Je vous en prie, cher monsieur ! Un peu de compagnie me sera agréable.

Elle ne mentait pas ! Depuis que sa sœur était devenue vampire, elles avaient vécues seules, dans l’isolement, la haine et le rejet de tous les leurs. Puis Lulyane était partie et elle était restée encore plus isolée, obligée de se tapir comme un animal pourchassé. Enfin, Grognar l’avait pris sous son aile. Mais sa compagnie… Certes, il se montrait aussi charmant qu’il le pouvait mais son naturel était rustre.

Elune avait besoin de converser avec des gens plus nuancés, plus subtil dans leur propos et leur raisonnement. Ce petit homme paraissait fort bien élevé et sa mise disait tout ce qu’il y avait de bourgeoisie en lui.

- Puis-je vous offrir à boire ? demanda-t-elle en levant déjà la main pour interpeller Mira.
Revenir en haut Aller en bas
Marchand



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mar 11 Mai 2010 - 6:46

Le gnome afficha un sourire, pour ce que l'on pouvait en voir au travers de sa barbe, lorsque la demoiselle lui permis de prendre place avec elle. Il déposa sa choppe sur la table et grimpa sur la banquette, beaucoup moins haute que le banc du comptoir, et après quelques efforts était confortablement assis, verre à la main.

Merci de m'offrir à boire, mais ma choppe est encore bien pleine. Votre compréhension de ma personne est apprécié, bien que vous n'aillez point parlez, vos gestes sont révélateurs. Bien des gens aurait prit pitié de moi et m'aurait, honteusement, levé dans les airs pour me faire prendre place avec eux à la table. Votre respect d'autrui est une chose précieuse, conservez toujours cette ligne de pensée.

Mais parlons un peu de vous, qu'êtes-vous venue faire dans la capitale ? Une si belle dame, accompagné d'un géant ne doit pas être la pour faire les boutiques. Avez-vous besoin de travail, ¸¸etes désireuse d'investir votre or pour faire des gains ? Tant de choix s'offre à vous dans cette cité, les marchands sont nombreux.


Le gnome continua de prendre quelques gorgées puis s'essuyant la barbe, parla de nouveau.

Suis-je bête, votre élégance m'en fait oublier la politesse ! Je suis Vulin, Marchand de métier. Je viens de Mésolongion, ou plutôt de Mésomnon selon la nouvelle appellation.
Revenir en haut Aller en bas
Grognar



Nombre de messages : 84
Classe : Barbare
Date d'inscription : 30/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mar 11 Mai 2010 - 23:23

- Enchantée ! Mon nom est Elune et je viens de Vénopole ! Et mon métier… Je n’ai pas de métier. J’étais une jeune fille de la campagne, destinée à être mariée à un paysan, à élever ses enfants tout en entretenant sa maison et en aidant à la ferme… Une vie toute tracée. Et puis, les choses se sont précipitées…

Elle réalisa soudain à quel point elle avait échappé à une existence morne et sans relief. Tout ce qui était arrivé depuis que Magnus était devenu Seigneur de Burgondie était peut-être finalement une bénédiction. Elle s’en voulait de le penser car sa sœur avait subi de dures épreuves, mais pour Lulyane aussi, malgré les apparences, ce destin était probablement bénéfique.

Lulyane était farouche et forte tête. Elle n’aurait pas supporté d’être réduite à une femme au foyer. Elune la connaissait bien et savait son goût pour l’action, son tempérament bouillonnant et sa nature de casse-cou.

- Pourquoi je suis ici ? C’est une très… Trop longue histoire ! Disons pour faire simple que je suis venue chercher ma sœur cadette. Mais maintenant, en voyant cette ville grouillante, je ne suis pas sûre de repartir avec elle. J’aimerais bien profiter des opportunités qui pourraient s’offrir à moi.

Elle coula au vieux gnome un regard charmeur et le gratifia d’un sourire séducteur.

- Vous n’avez pas besoin d’une magasinière, d’une caissière ou de n’importe quoi d’autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Marchand



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Sam 15 Mai 2010 - 5:18

Le gnome était surpris. Contre toute attente, cette rencontre fortuite dans une taverne peu connu lui offrait la possibilité d'avoir une aide pour ses besoins présents. Il se devait de convaincre de riches seigneurs d'investir dans ses projets et une femme de taille normale, contrairement à lui, serait sûrement plus convaincant qu'un petit homme ne dépassant à peine la bastingage du bateau qu'il aura besoin.

Et bien, nous avons un projet en branle et vous pourriez peut-être nous être très utile. Êtes-vous désireuse de voyager ? Je dois trouver des commanditaires pour l'excursion que nous organisons et le fait de marchander avec une personne de taille dite normale dans cette société pourrait être bénéfique plutôt qu'un gnome que l'on peut repousser d'un coup de pied comme un animal. Je ne dit pas que c'est le cas de tout le monde mais il faut s'attendre à tout de nos jours. Ce serait pour le moment le travail que je puis vous offrir. Mon échoppe, situé en Mésomnon est fermé depuis quelques temps, faute de marchandises à vendre. Il faut dire que je songeais vaguement à ma retraite, évitant de m'encombrer de trop de choses que je ne pourrais liquider. Ce projet devrait changer la donne pour mon commerce. Êtes-vous partante ?


Le gnome avait un grand sourire sous sa barbe, il était ici pour trouver de l'argent et ne pensait pas trouver une personne pour l'aider dans sa tâche. Il fit signe à la tavernière d'apporter une nouvelle pour remplacer celle qu'il venait de vider d'un trait pour souligner l'embauche, même si la concernée n'avait pas encore répondue.
Revenir en haut Aller en bas
Grognar



Nombre de messages : 84
Classe : Barbare
Date d'inscription : 30/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Dim 16 Mai 2010 - 23:52

Elune n’en croyait pas ses oreilles !

Elle avait lancé ça comme une boutade, un défi, comme l’expression d’un désir enfoui. Et voilà que le petit marchand la prenait au sérieux. Déjà, il lui proposait un travail. Et bien plus intéressant que ce qu’elle avait elle-même suggéré.

Voyager ! Quelle proposition séduisante ! Parcourir l’empire, en découvrir les plus belles contrées, les plus grandes villes, les plus riches monuments, les plus beaux paysages… Comment refuser une offre pareille ?

C’est vrai qu’elle était venue pour Lulyane mais après tout, sa sœur avait choisi de la quitter, de la laisser seule face à son désarroi et de fuir. Elle ne lui devait rien ! Et puis, elle avait Grognar et c’était bien suffisant pour veiller sur elle.

Elune tenait enfin l’occasion de devenir quelqu’un, de s’enrichir à double titre : intellectuellement et aussi financièrement. Un miracle que cette rencontre, si vite dans cette immense cité.

- Considérez que je fais partie de votre personnel, Messire Vulin ! Je ne saurais refuser une offre si généreuse. Néanmoins, il me faut prévenir l’ami avec qui je suis venue, lui annoncer qu’il devra continuer ses recherches sans moi et lui transmettre un message pour ma sœur. Je ne sais ni où ni quand vous désirez partir, mais si vous aviez la bonté de me laisser quelques heures…
Revenir en haut Aller en bas
Marchand



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Lun 17 Mai 2010 - 7:08

Vulin était tout souriant, il aurait un coup de main pour faire son labeur. Elle demandait seulement un peu de temps pour prévenir son ami.

Vous avez bien amplement le temps de faire ce que vous avez besoins, je compte bien passer la nuit ici et ne partir qu'au petit matin après un merveilleux petit déjeuner de la part de la charmante Mira. Cet auberge fera sans nul doute fureur à mesure que sa réputation s'étendra, je compte même en parler dans mes voyages ici et là pour faire mousser la clientèle.

La tavernière venait d'entendre les propos du gnome, elle fit un grand sourire et une brève révérence en guise de remerciement. Elle ne pouvait être qu'heureuse de savoir que la bonne parole sur son établissement serait transmise.

Si vous avez des questions sur la nature du projet que j'entreprends avec mon associé, je serais tout ouïe demain matin lors du repas matinal. Je vous demande ainsi de m'excuser car le sommeil s'empare de moi et je ne voudrais être désagréable en dormant à la table.

Le gnome descendit du banc, se dirigea vers Elune et lui prit la main à l'aide des deux siennes.

Merci d'avoir accepté cette offre, vous serez d'une aide précieuse. Et s'il-vous-plaît, appelez-moi simplement Vulin, je n'ai jamais été à l'aise avec les "monsieur" ou "messire". Cela fait très homme de la haute et je n'ai pas cet air hautain qui s'y rattache. Surtout ne prenez pas cela pour un reproche mais bien ma simple perception des choses.

Vulin attendit de voir si réponse viendrait puis irait se coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Grognar



Nombre de messages : 84
Classe : Barbare
Date d'inscription : 30/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Lun 17 Mai 2010 - 16:45

Elle ressentit toute la chaleur humaine que Vulin avait souhaité lui transmettre en serrant sa main. C’était un brave homme, cela sautait aux yeux et sa fréquentation ne manquerait pas d’être agréable, elle en était certaine…

Orfange l’avait bénie ! Il avait étendu toute son affection sur elle et lui offrait cette incroyable aubaine. Une vague de joie la submergea, transformant son visage tant elle irradiait, faisant miroiter un éclat dans ses pupilles et étalant la blancheur de ses dents d’une joue à l’autre.

- J’ai moi aussi grand besoin d’une bonne nuit ! Grognar me retrouvera demain matin, et s’il tarde, je lui laisserai un mot par l’intermédiaire de Mira.

Elle adressa un signe de tête amical à la jeune tenancière de l’auberge qui lui renvoya son accord par un signe de la main.

- Bonne nuit, Vulin ! Faites de beaux rêves ! Les miens seront sûrement merveilleux ! A demain, pour le petit déjeuner.

Sur ces mots, elle se dirigea vers la montée d’escalier, salua Mira d’un petit coucou en agitant faiblement les doigts et commença de gravir les marches pour gagner sa chambre.

Revenir en haut Aller en bas
Marchand



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mar 25 Mai 2010 - 4:09

La nuit avait été paisible et maintenant le soleil de l'aube filtrait à travers les persiennes des fenêtres de la chambre de Vulin qui se réveilla malgré son désir de dormir. Un rayon l'illuminant de plein fouet au visage en guise de salutation matinale. Bien qu'ayant la volonté de dormir, il n'en était plus capable, il était bien réveillé.

Il se tira alors du lit, fit un brin de toilette avant de remettre veste et chapeau qu'il avait posé au pied du lit pour la nuit. Prenant soin de reprendre toutes ses affaires qu'il avait lorsqu'il était monté à la chambre, il sortit puis descendit dans la grande salle de l'auberge de Korim afin d'y prendre son petit déjeuner. L'odeur emplissait déjà la pièce, quelques personnes étant déjà à table, ce qui ouvrit encore plus l'appétit du marchand.


Mira ! Je prendrais bien une double ration de ce que tu nous as préparé pour ce matin, j'ai une faim de loup.

La tavernière fit signe de la main, sourire aux lèvres, indiquant qu'elle avait pris note de la commande tout en continuant de surveiller ce qui cuisait pour ne rien faire brûler. Tant bien que mal, le gnome c'était rendu sur le siège de la table où il était avec Elune la veille. Cette dernière n'était pas encore debout, la chanceuse avait pu dormir plus longtemps que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Grognar



Nombre de messages : 84
Classe : Barbare
Date d'inscription : 30/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mer 26 Mai 2010 - 17:50

Comme la nuit avait été douce !

Heureuse de sa rencontre avec Vulin, Elune avait dormi d'un sommeil profond et réparateur. Elle avait oublié son long voyage, la raison de sa présence ici et ne pensait plus qu'à ses fonctions futures.

Un sourire radieux sur les lèvres, elle descendit l'escalier pour aller prendre son petit-déjeuner. Elle fit un signe à Mira qui s'affairait derrière son comptoir et s'avança d'un pas souple parmi les tables, portée par son euphorie.

Vulin était déjà là, installé à "leur" table… Il ingurgitait goulûment le contenu d’une assiette fumante, visiblement affamé.

- Bonjour, Vulin ! Comment allez-vous ? J’espère que vous êtes en forme parce que nous avons du travail…

Elle s’assit face à lui et héla la tavernière pour commander à manger.

- Tout d’abord, en déjeunant, vous allez me dire exactement quelles seront mes fonctions, où sera mon lieu de travail et combien je vais gagner… Je veux tout savoir !

Le temps de ce repas et de cette discussion suffirait peut-être à Grognar pour la rejoindre, encore que le jour se levait à peine et qu’elle avait déjà remarqué chez le géant une certaine facilité à la grasse matinée.

Peu importait, sa décision était prise et il ne pourrait pas la retenir. Alors, même s’il apprenait son départ après son départ, cela reviendrait au même.
Revenir en haut Aller en bas
Marchand



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Dim 30 Mai 2010 - 15:22

Elune était rayonnante en cette belle matinée, elle vint prendre place à la table.

- Bonjour, Vulin ! Comment allez-vous ? J’espère que vous êtes en forme parce que nous avons du travail…
- Tout d’abord, en déjeunant, vous allez me dire exactement quelles seront mes fonctions, où sera mon lieu de travail et combien je vais gagner… Je veux tout savoir !


Bonjour Elune, je vais très bien et vous ? J'ai très bien dormi bien que moins que vous. Vous êtes resplendissante ce matin.

Vulin souriait, sa nouvelle employée avait accepté la veille l'emploi et parlait ensuite de salaire, chose qui était habituellement discuté avant embauche.

Avant tout, pouvons nous ce tutoyer, bien que de relation patron-employé, je préfère te considérer une collègue d'égal à égal plutôt qu'une employé, ma marque de respect envers toi. Donc, ta tâche sera la négociation ! J'ai besoin de trouver des seigneurs qui voudront nous fournir ce dont nous aurons besoins pour notre expéditions avec en retour des promesses de gains pour payer ce qui aura été offert et même plus pour dédommagement. Ton salaire ? Tant que nous serons sur la terre ferme, je défraie le coût des repas et auberge lors de nos séjours à travers l'empire. Sur le navire, puisque nous prendrons éventuellement la mer d'assaut, tu pourras profitez du voyage et voir de nouvelles terres. Ce sera au retour que ce sera lucratif puisque tu auras ta part du trésor.

Des questions ?

Le gnome continua son repas, attendant réponse de sa nouvelle collègue.
Revenir en haut Aller en bas
L'Ardonien



Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 18/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Dim 30 Mai 2010 - 17:50



L'Ardonien parcourait la ville, en direction d'une taverne qu'on lui avait indiqué à la corporation. Cette première journée dans la capitale était bien avancée et il envisageait de la poursuivre en se détendant autour d'un verre et en profiter pour faire le point sur sa situation.

Il était presqu'arrivé lorsqu'il entendit des éclats de voix qui le tirèrent de sa réverie et le firent s'intéresser à la situation. Immédiatement, il su qu'il devait se préparer au combat, alors même que ses adversaires ignoraient encore sa présence. Ils étaient huit, bruyants, saouls, ils venaient de se faire expulser de la taverne. Il était visible qu'ils cherchaient un moyen de passer leur colère et L'Ardonien étant sur leur chemin, il ne fallait pas être grand clerc pour deviner la suite.

Et là, un dilemme se posait. Il pouvait sortir sa grande épée et il sortirait sans doute vainqueur d'une belle boucherie. Sauf que, déjà, s'il sortait une lame, il risquait de se faire planter en retour, mais surtout, pour avoir une chance de vaincre, il lui faudrait prendre l'initiative en profitant de l'effet de surprise. Or, il ne pensait pas qu'être écuyer de la corporation lui permettrait d'éviter la corde pour avoir découpé huit ivrognes sans un état de légitime défense indiscutable.
Il pesta contre les grandes villes pleines de témoins.

Restait la solution du pugilat. Il n'y passerait probablement pas même en cas de défaite, mais il se prépara mentalement à prendre des coups.

Ils ne l'avaient pas encore vu, aussi accéléra t'il le pas. Il était presqu'au contact quand l'un des types l'aperçu et l'interpella:
Hey, toi avec le chapeau...Il écrasa son poing sur la face de l'individu puis fracassa le genou du plus proche d'un coup de talon. Il eu le temps de mettre un
crochet à un troisième avant que les premières réponses n'arrivent, sous forme de coups. Il en esquiva certains, en encaissa d'autres (ce qui eu pour effet de faire s'envoler son chapeau), et en rendit le maximum.

Des sons lui arrivèrent de la taverne. Il semblait que d'autres participants ne souhaitant pas rater une belle mêlée allaient se joindre à la fête.
Sans doute un autre groupe avec lequel ils ont eu une altercation ce qui a entrainé leur expulsion se dit le guerrier, replongeant de plus belle dans la bagarre, plus tous les bagarreurs qui ne ratent jamais une occasion.

Au moins n'avait-il pas besoin de se soucier de regarder sur quoi il tapait, quelque soit le camp de celui en face, ce n'était pas le sien.





Dernière édition par L'Ardonien le Sam 3 Juil 2010 - 22:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grognar



Nombre de messages : 84
Classe : Barbare
Date d'inscription : 30/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Dim 30 Mai 2010 - 22:57

Parfait ! Elune en savait un peu plus à présent. La paye n’était pas très bonne mais au moins, elle ne manquerait de rien. Et vu ce que lui avait précisé Vulin, c’était sa charge justement d’enrichir le marchand et elle avec.

- D’accord pour qu’on se tutoie ! s’exclama-t-elle avant de se taire et de tendre l’oreille.

A l’extérieur, un tumulte résonnait : des cris, des bruits de coups, les sons caractéristiques d’une bagarre. Elle se leva et se dirigea vers la porte, en même temps que les autres clients, tous intrigués et qui, portés par la curiosité naturelle dans ces cas-là, allaient jouer les badauds devant l’établissement.

Les coups pleuvaient, un homme à l’armure de cuir élimée, enveloppé d’un long manteau se confrontait à une quinzaine d’ivrognes aux mines patibulaires. Dans les rangs des spectateurs, on commençait à prendre des paris en souriant.

La capitale était coutumière de ces scènes de violence, comme toutes les villes populeuses où se côtoient toutes sortes de classes, et personne ici n’était choqué ni surpris de ce qui arrivait.

L’homme à la cape reçut en pleine figure un violent coup de poing qui rejeta sa tête en arrière et fit tomber son étrange chapeau. Quelques hommes se précipitèrent sur lui, voulant saisir l’occasion de son étourdissement, mais le gaillard semblait rude. Il s’était déjà remis de cet uppercut et assénait à son tour quelques coups bien sentis à la cantonade.

Arrivant d’un pas pressé et à grandes enjambées, Grognar parcourait plusieurs toises en une seule fois et se vit arrêter par le désordre ambiant. Apercevant Elune devant l’auberge, il la héla. Elle lui fit un signe mais ils ne pouvaient se rejoindre, séparés qu’ils étaient par la confusion de la bagarre.

Dans son état de nerf, Grognar n’avait pas envie de parlementer, ni de se faufiler en murmurant: "Pardon, pardon ! Pardon, excusez-moi !"

Il choisit donc la solution la plus simple à ses yeux : nettoyer le terrain ! Après un rapide coup d’œil sur sa masse, il jugea que son usage ne serait pas nécessaire pour disperser cette basse-cour jetée dans un combat de coqs généralisé.

Un petit homme frêle se tenait près de lui, observateur attentif de la rixe. Sans lui demander son avis, il déposa dans ses bras son énorme masse et le gringalet s’écroula par terre, coincé sous le long manche de fer, agitant les jambes et les bras en criant : "J’suis coincé ! J’suis coincé !"

Calme et déterminé, Grognar s’avança au milieu du groupe de batailleurs et commença à distribuer des taloches autour de lui. Les hommes volaient dans tous les sens, allaient s’écraser lourdement contre les murs des échoppes. Certains dans leur chute faisaient éclater les éventaires, d’autres traversaient les portes fermées, un finit même tête la première dans un abreuvoir…

L’inconnu à la cape voyait les rangs de ses adversaires se clairsemer à vue d’œil, d’autant qu’il ne manquait pas non plus de punch et qu’il en laissait lui-même quelques-uns sur le carreau.

Le combat cessa bientôt, faute de combattants. Au centre d’un vaste cercle formé par les témoins rigolards, il ne restait plus que Grognar et l’inconnu qui soient debout.

Sans chercher à comprendre, comme toujours, Grognar se tourna vers le dernier rescapé et leva sa gigantesque main pour aplatir l’ultime vermisseau.

Elune, qui avait assistée au début de l’empoignade savait que c’était cet homme qui avait été pris à partie, et dans un élan de justice, elle s’élança pour se placer entre Grognar et lui. Le géant arrêta sa main juste à temps pour ne pas qu’elle s’abatte sur sa compagne de voyage.

- Pas lui, Grognar ! Il est dans ton camp !

Grognar haussa les épaules. Il n’avait pas de camp, il avait juste besoin de place pour passer. Mais cette petite escarmouche lui avait rendu sa bonne humeur. Le réveil fut brutal et contrariant et un peu de rigolade lui avait fait du bien.

Il enleva son heaume et se dirigea vers le freluquet, qui se secouait toujours sous la masse en hurlant, sans parvenir à se libérer.

Il ramassa son arme, salua sa victime involontaire en tapant son index sur son front et dit avec un sourire :

- Merci de m’avoir gardé mon vestiaire, l’ami !


Dernière édition par Grognar le Dim 22 Aoû 2010 - 17:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mira
Aubergiste


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 03/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Dim 30 Mai 2010 - 23:37

La tavernière avait vu sa clientèle matinale se précipiter à l'extérieur suite au tumultes qui avait débuté. Elle en profita pour ramasser les assiettes et verres vides sur les tables vides de monde à l'exception du gnome qu'elle regarda d'un air interrogateur. Ce dernier l'aperçu et lui répondit :

Non je n'y vais pas, juste le temps de descendre de mon banc et de me rendre ce sera sûrement fini. Faudrait que je me procure un petit tabouret pliant pour me permettre de mieux m'installer. Des fois c'est vraiment frustrant d'être aussi petit vous savez.

Mira lui fit un sourire puis Vulin continua de prendre tranquillement les dernières bouchées de son repas tandis que sa compagne de table était dehors. La propriétaire des lieux se pointa ensuite à la porte pour voir où en était le grabuge, elle voulait voir le résultat de la première bagarre devant son établissement. Elle constata avec plaisir que le géant qui était venu la veille était de retour et profitait du divertissement. En peu de temps, tout fut terminé, ne laissant debout qu'une personne à la longue cape. Poussant un peu les spectateurs, Mira se mit au premier rang et applaudit chaudement les deux vainqueurs.


Bravo messieurs, beau spectacle ! Vous le géant, je vous offre un tonneau et vous le monsieur à la cape somptueuse, désirez-vous un verre ? un repas ? Je suis Mira, propriétaire de cet établissement. Quel est votre nom ?
Revenir en haut Aller en bas
L'Ardonien



Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 18/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Lun 31 Mai 2010 - 0:06


[i]

Le nombre de ses assaillants diminua rapidement quand le géant entra dans la danse. Pragmatique, l'Ardonien entreprit de finir ceux qui restaient en se tenant hors de portée de la machine à baffe de 4m de haut. Sauf que, à un moment, il ne restait plus que lui et la machine, et visiblement, elle n'avait pas trouvée la commande d'arrêt.

Il soupira. En forme, avec une épée, il pensait avoir une chance contre à peu prêt n'importe quoi, fusse un géant. A mains nues, après une telle bagarre, c'était beaucoup moins jouable, mais bon, puisqu'il n'avait pas le choix, il allait bien devoir en passer par là. "J'en ai connu des journées de merde, mais celle là, elle doit pas être loin des premières positions".


Une jeune femme arriva en courant:


Pas lui, Grognar ! Il est dans ton camp !


Il ne compris pas trop pourquoi elle disait une chose pareille, mais visiblement, ça eu de l'effet sur le monstre caparaçonné. Lui et L'Ardonien se regardèrent encore quelques secondes en chien de faience puis le géant parti rechercher son arme. Une espèce de masse énormissime qui écrasait un inconnu. Haussant les épaules, le guerrier alla récupérer son chapeau, l'épousseta, et se le vissa sur le crâne.

Il se préparait à offrir à boire à la jeune femme et au géant quand la tenancière du tripot lui proposa de payer la tournée. Conscient de ce que vidait un barbare de cette taille, il ne pu qu'approuver.



On m'appelle L'Ardonien madame, et j'espère que vous avez bien profité du spectacle car je compte bien rester, tels les plus grands troubadours, sur cette unique représentation.

J'accepte avec joie votre proposition de chope et de repas.


Se tournant vers la jeune femme qui s'était interposée


Et vous demoiselle, quel est donc votre nom? Je ne sais pourquoi vous me pensez dans votre camp, mais je vous remercie de votre intervention.
Et merci à toi grand guerrier, ce fut intéressant de se défouler à tes cotés. Risqué, mais instructif.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Aujourd'hui à 12:35

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Auberge de Korim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Cité impériale :: En Ville ou dans ses alentours-