AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Auberge de Korim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Lun 25 Juil 2011 - 5:02

Le départ de celle-ci était proche, elle s'approcha de lui plus qu'il ne l'aurait espéré, elle vint lui chuchoter à l'oreille.

- Je serais ravie de goûter à quelque dessert lorsque je vous visiterais en Maon, Sir Babka Irvin.

Il ne répondit rien, elle semblait lire dans ses yeux. Un frisson parcouru le corps de l'elfe lorsqu'elle glissa ainsi ses lèves sur son visage. Un contact si près, voilà des lunes qu'il n'en avait eu. Elle devait quitter pour d'autre lieu et lui avait des choses à régler ailleurs.

- Mes meilleurs sentiments, Monseigneur.

Pareillement damoiselle.

Sur ces paroles, elle s'éloigna. L'elfe songea quelques instant tout ne détachant pas son regard de Faelyna. Un gamin qui passait détourna l'attention de Babka.

Hey petit viens ici !

L'enfant vint à lui, curieux.


Tu vois la femme là-bas ?


Oui

Dis-lui qu'une chambre lui ai réservé à cet auberge, si, à la nuit tombé elle cherche un refuge, elle n'aura rien à débourser pour autant qu'elle soit seule.

Oui monsieur, je vais le faire monsieur.

L'elfe lui donna une pièce d'argent et le petit s'en alla en courant pour executer sa tâche. Pendant ce temps, le palatin quitta les lieux. Il devait régler quelques projets en cours avant de retourner en Maon.




Dernière édition par Babka le Sam 11 Fév 2012 - 5:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Dim 28 Aoû 2011 - 21:30


L'elfe était revenu à son point de départ, de nombreuses heures s'étaient écoulées depuis le matin. Il entra et fut aussitôt abordé par Mira.

Messire, voici l'argent de la réservation de la chambre de la demoiselle, elle a insisté pour que vous repreniez la somme, elle n'utilisera pas la chambre.


Si tel était sa demande, je ne peux refuser. Toutefois gardez cette somme Mira, ce sera moi qui vais dormir ici cette nuit. Je suis trop fatigué pour faire la route vers Maon ce soir. Je vais aller voir ce que dit la vie nocturne dans les environs avant d'aller à l'étage.


Bien messire, je fais préparer ce qu'il faut en attendant, tout sera prêt à votre retour. Bonne promenade à vous.

Mira tourna les talons, remettant la somme dans son tiroir et exigeant à son aide d'aller préparer les quelques chambres réservé pour la nuit. Elle continua ensuite à servir les autres clients tandis que Babka l'a salua en sortant.

****

Quelques heures plus tard, le palatin était revenu, un certain nombre de paquet à la main. Ayant profité du marché impérial pour prendre possession d'objets nécessaire dans sa demeure de Maon. Il passa au comptoir, commanda un hydromel qu'il emporta à sa chambre. Un lit simple, un bain chaud, voilà tout ce qu'il avait besoin pour passer une nuit tranquille. Il aurait certes apprécié une compagnie féminine pour agrémenter la nuit mais jamais il ne se rabaisserai aux services d'une demoiselle à plaisirs.

Il se mit à nu et se détendit dans le bain chaud, un bien énorme pour ses muscles endolori et un relâchement de tout le stress accumulé depuis si longtemps. Risquant de s'endormir dans la baignoire et d'y boire involontairement une tasse, il en sortit, s'assécha et enfila un simple caleçon pour la nuit. Il s'approcha du lit, y glissa une dague sous l'oreiller et glissa sous les couvertures pour rapidement tomber dans les limbes jusqu'au matin.


****

Le coq chanta le lever du soleil, une main délicate cogna à la porte de la chambre. Ayant tout juste le temps d'enfiler une tenue plus respectable, la porte s'ouvrit... c'était Mira qui apportait un copieux petit-déjeuner directement à la chambre.


Est-ce là le service habituel que d'apporter le repas à la chambre le matin venu ?

Non messire, il s'agit là d'une rare exception pour les clients que j'apprécie. La générosité envers la demoiselle m'a surprise, ce n'est plus chose courante de nos jours même si nous sommes dans la grande cité impériale. J'ai pourtant choisi d'établir mon auberge dans un quartier passablement bien fréquenté. Pour en revenir à ce repas, je vous l'offre et vous souhaite bon retour chez vous. Vous serez toujours le bienvenue dans mon établissement.

Et bien, je vous remercie Mira pour cette attention, je ne manquerai pas de référer votre auberge à quiconque me demande une bonne auberge pour passer une nuit.

L'elfe s'approcha de la tenancière et lui fit un baiser sur la joue avant de prendre possession de son plateau de repas et s'installer sur une table dédié à cet usage. Mira, ayant pris un peu de rougeur, fit un sourire et retourna s'occuper de ses clients. Moins d'une heure plus tard, Babka quitta l'endroit pour aller prendre possession d'un griffon à l'écurie impériale et se rendre en Maon très rapidement. Il aurait certes pu utiliser les étranges capacités de Sélué que parle les grands chercheurs de la cité mais il n'y croyait que peu, en plus d'apprécier la caresse du vent que lui procure le vol à dos de griffon.



Dernière édition par Babka le Sam 11 Fév 2012 - 5:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Jeu 6 Oct 2011 - 19:56

Orlandor rentre en sifflotant dans l'auberge qui paraissait bien sous toutes coutures rien à voir avec les taudis puant la bière et les vomissures auxquelles il était habitué dans sa vie de malfrat. Mais c'était l'endroit parfait qui chercherait un assassin dans un lieux pareille ... Il était accompagné par ce type qu'il n'appréciait guère ce Poing d'Acier le soit-disant meilleure guerrier de Thassopole quelle blague ! Ce sale type dans son armure blanche toute propre, son air droit et juste était l'archétype du mec bien ceux qu'il détestait du fond de son être. Il avait donné rendez-vous à celle qui serais chargée d'accompagner Galtar dans sa mission et qui devrais trancher la gorge d'Aquilodon si Aedric ne parvenait pas à lui faire entendre raison. C'était ce qu'avait décidé le Sénat. L'idée d'un assassin répugnait au plus haut point le Rouge d’après ce qu'on racontait ... Mais en temps de guerre l'inquisiteur ne pouvait se permettre de fâcher les classes supérieurs de Thassopole.

L'ex-membre des arcs noirs, s'assis donc dans un coin du troquet et commanda une bière, Galtar lui refusa de prendre quoique ce soit. Soudain une jeune elfe noire pénétra dans l’établissement, le genre de fille qui ne passait pas inaperçu puisque comme le pensa le bandit elle était sacrément bien roulée. Mais il n'avais pas le temps de baver sur une drow il était là pour le travail, et son salaire lui payerait de quoi assouvir ses envies. Comme il avait été convenu Orlandor portait autour du cou un foulard rouge, qui permit à l'elfe de reconnaître son contact. Elle s'approcha et avant qu'elle ne puisse dire quoique ce soit il se leva et lui chuchota à l'oreille:


Vous êtes bien celle qu'on appelle la tueuse d'amour ?

Revenir en haut Aller en bas
Armalis



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 18/09/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Drow

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mar 11 Oct 2011 - 19:59

A peine entrée dans la taverne, un homme accosta Armalis et lui demanda si c'était bien-elle "la tueuse d'amour"
Elle observa un éclair de folie dans les yeux de l'homme, Un feu brulai en lui.


"- Oui, c'est bien moi. A qui ai-je l'honneur?"

La jeune Drow observa l'homme se dressant devant elle : une Magnifique chevelure blonde qui faisait "légèrement efféminé"
ce disait l'elfe.


L'homme devint soudain plus familier a la jeune Drow.
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Dim 16 Oct 2011 - 21:20

Un cavalier arriva au galop, derrière lui il y avait également deux hommes sur des chevaux. Tous avaient l’air de simple cavalier mais en y regardant de plus prêt ils étaient armés et déterminés. Ils allèrent droit à leur cible. Le premier descendit de son cheval, la bride fut saisie par un des deux autres cavaliers.
Il rentra dans l’auberge où devait se trouver le destinataire de la missive. L’aubergiste lui désigna une table où était l’elfe demandé. A première vu ce dernier pouvait faire peur : une tenue assez sombre, des bottes, une longue cape de voyage où l’on pouvait voir le fourreau d’une épée dépassée. Cet étrange homme avait une main sous sa cape qui pouvait intriguer.


Seigneur Irkos d’Outre-Mer ?

L’elfe répondit par la positive.
Le coursier sortie sa main et tendit une missive au Seigneur assit à une table.


C’est de la part du Patriarche des Plaines Perdues Adola.


Sur le parchemin il était possible d’y lire ces quelques lignes :

Spoiler:
 

Le porteur de la missive déposa également un sac d’or sur la table. Il attendait encore un court instant afin de voir s’il fallait apporter une réponse à son Seigneur.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Irkos
Roi d'Outre-Mer
Roi d'Outre-Mer


Nombre de messages : 792
Age : 23
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Lun 17 Oct 2011 - 20:08

Irkos s'était rendu à l'auberge de Korim sur un coup de tête, finalement. Après avoir raconté son étrange rencontre à Mïlas, il avait choisi de repousser son retour en Outre-Mer. Il avait déjà donné ses directives pour les prochaines reconstructions, sa présence n'était pas urgemment requise. Et puis, il n'aurait pas souvent l'occasion de revenir à la Capitale, alors autant enrichir au maximum sa connaissance de l'Empire.
Enfin, il assistait mi fasciné, mi horrifié aux intrigues qui se jouaient dans cette partie du monde. Non content de s'être mal comporté pendant sa plaidoirie au Sénat, Aedric Von Seviand s'illustrait déjà par d'autres faits d'arme. Il s'était fait retirer son titre de Pontife, avait d'après les rumeurs attaqué la province de son successeur par vengeance, et avait même tenté d'assassiner le nouveau Pontife. Il ne s'agissait que de rumeurs, et Irkos doutait profondément que l'Inquisiteur qui s'était montré si vaillant au combat eut tenté de poignarder le Géant en pleine nuit.

Quoiqu'il en soit, il s'était arrêté par hasard dans cette taverne, étant à l'écoute de ce qu'il se disait, en participant rarement aux débats. Il s'était habillé de manière discrète, une capuche recouvrait sa tête, mais il était aisé de le reconnaitre pour peu qu'on l'avait déjà aperçu.

Un homme arriva et lui demanda :


- Seigneur Irkos d’Outre-Mer ?
- C'est moi, que puis-je pour vous ?

La réponse déstabilisa légèrement le coursier, qui lui remit une missive. Cette dernière lui indiquait que le Patriarche Adola adhérait au nouveau statut de l'Outre-Mer, et remit même une somme pour contribuer aux nouveaux travaux. À vrai dire, il n'avait jamais aimé les Elfes noirs, et même si celui-ci avait œuvré à l'indépendance des Natifs, Irkos ne pouvait se séparer de l'étrange malaise qu'il ressentait envers lui. Quoiqu'il en soit, il répondit:

- Remercie ton Seigneur de ma part, et assure lui de ma détermination à entretenir des relations cordiales avec son royaume et tout ceux de l'Empire. Pour les pièces d'or, remets-les au temple de Dinas, les pauvres gens que j'ai croisé là bas en ont bien besoin. Nous saurons nous en sortir sans.

Visiblement troublé, le coursier le salua et repartit. Quant à lui, l'Elfe finit de manger et laissa sa fine ouïe naviguer de discussion en discussion. Des rumeurs disaient que le Palatin de l'Edhesse s'était fait tuer suite à un coup d'état ? N'y a-t-il donc pas une province pour rattraper l'autre ? Irkos s'étonnait sans cesse que l'Empire fut encore debout.
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Lun 17 Oct 2011 - 23:16

Spoiler:
 

Alors c'était un drow femelle qui allait se charger du contrat. Si von Séviand savait ça il rentrerait dans une colère noire si dit le bandit qui riait intérieurement. Même Aedric avait des principes après tout. Mais Orlandor n'en avait pas, la mission qu'on lui avait confié était très clair se débarrasser d'Aquilodon par tout les moyens. Ce qu'il allait faire. Après tout la réputation de la tueuse d'Amour était ce qu'elle était. Une tueuse aussi dangereuse que belle. Cette dernière information s’avérant vraie, il espérait qu'il en serait de même pour la première. Il fit un signe de tête à Galtar qui se leva et monta à l'étage. A ce moment, il se mit à parler plus fort qu'il ne l'avait fait auparavant.


Armalis ma chère que ça faisait longtemps. On ne s'était pas venu depuis bien longtemps. Viens j'ai réservé une chambre nous y serons bien plus à l'aise pour discuter.

Sans perdre de temps il l'attrapa par la main, comme l'aurais fait un amant, elle ne résista pas, elle avait immédiatement compris et joua parfaitement la comédie. Une fois à l'étage ils pénétrèrent dans la chambre. Et pendant que Galtar faisait le guet à l'extérieur, l'ex bandit exposa ceux pourquoi on avait contacté la drow.


Pour répondre à votre question, Armalis, je suis celui qui vous a contacté. Je ne suis en aucun cas en mesure de vous décliner mon identité mais si il vous faut un nom, je serais Fardall. Non vous avons appelé vous pour l'accomplissement d'une mission plutôt dangereuse, mais grassement payée. Cette mission est liée de très près aux intrigues politiques de l'Empire. Pour être précis entre Thassopole et Zackinthe. Le comité que je représente et qui par mon intermédiaire vous engage souhaite éviter une guerre qui affaiblirais l'Empire. La mort d'Aedric von Séviand de Thassopole ayant été jugé plus dangereuse du fait de l'instabilité politique en Thassopole qui en résulterait, c'est la tête d'Aquilodon palatin de Zackinthe et souverain Pontife qui doit tomber ... Encore un fois nous sommes prêts à accéder à toutes vos requêtes que nous jugerons réalisables si vous nous rendez à nous et à l'Empire ce petit service ... Je vous donnerais plus de détails si vous acceptez cette quête que je vous offre. Alors votre décision tueuse d'Amour ?
Revenir en haut Aller en bas
Dorunn
Animateur en Chef
Animateur en Chef


Nombre de messages : 242
Age : 24
Classe : Assassin
Date d'inscription : 09/09/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Sam 22 Oct 2011 - 17:27

Dorunn entra dans l’atmosphère enfumé de la taverne. Enveloppé dans une ample cape grise, il s’approcha du comptoir et régla sa nuit à l’aubergiste avant de monter directement dans sa chambre. Il alluma une bougie, rassembla rapidement son équipement de voyage et vida son carquois sur le tapis crasseux. L’assassin sortit alors une petite fiole remplie d’un liquide translucide et tira le bouchon de liège. Puis, consciencieusement, il enduit chacun de ses carreaux du liquide qui noircit rapidement sur les pointes d’acier.

De l’un des coins de la pièce que la bougie peinait à illuminer, un murmure sifflant se fit entendre :
« Nitrate d’argent ! Tiens donc, un vampire qui part à la chasse aux mort-vivants. Ironique, non ? »
Une silhouette massive s’extirpa de l’obscurité et vint s’asseoir sur le lit près de l’assassin. L’homme était grand, large est doté d’une carrure impressionnante. Il portait une lourde armure de plates noire et une longue cape couleur de sang. Une large épée d’obsidienne pendait à son côté et une grosse masse d’arme lui barrait le dos. Des cheveux de jais coupé en brosse, une peau grisâtre et des yeux rouges vif terminaient le portrait du Chevalier Noir qui accompagnait Dorunn dans la plupart de ses déplacements. Une grande cicatrice lui barrait le visage, souvenir d’un affrontement avec un Basilic qui avait failli lui coûter un œil.

" Je sais à quoi tu penses, Erthor, mais tu ne m’accompagnes pas cette fois-ci.
Le grand gaillard eut un regard mauvais et grogna quelques mots incompréhensibles.
- Ce n’est pas une mission pour Ombresang et tu risques… disons d’attirer un peu trop l’attention. Et puis je doute que ma coéquipière apprécie de voyager avec un rustaud dans ton genre. De plus, ceux que je sers cette fois-ci requièrent le plus grand secret et tu es un profane pour eux.
- Tu oublies combien de fois ma lame t’a protégé, maugréa le colosse.
Dorunn stoppa net le geste qu’il était en train d’effectuer. Il se releva lentement, se tourna vers le guerrier et approcha son visage si proche de celui de son lieutenant que celui-ci blêmit soudain.
- Plus d’une fois je t’ai sauvé la vie, Erthor, murmura l’assassin d’une voix doucereuse. Sans moi, ce n’est pas ton œil que tu aurais perdu ce jour-là, mais ton clan tout entier. Je n’ai jamais eu à me cacher derrière ton armure, et je n’aurai jamais à le faire. Je n’oublie pas le soutien que tu m’as apporté depuis la fondation d’Ombresang mais, crois-moi, ma place je ne la dois qu’à moi-même !"
Dorunn s’était encore approché du chevalier en parlant, si bien que ses crocs étaient maintenant à quelques centimètres à peine de la gorge du colosse qui tremblait presque à présent.

« Bom bom bom ! »

On frappait à la porte de la chambre et Dorunn se redressa rapidement. Il savait qu’Erthor avait compris le message et il se dirigea vers l’entrée de la chambre. Sans doute Freyja prête pour le départ ou un message de sa part pour retarder la mission…
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Sam 22 Oct 2011 - 20:45

Freyja avait reçu ses ordres, ceux qui ne concernaient pas le nouveau, puis était allée se reposer un peu, en attendant qu'il prépare ses affaires, comme il avait émis le vœu de partir dès maintenant. Fieffé salaud ! L'agente de l'Ombre n'aurait même pas le temps de bien récupérer. Déjà, on lui préparait son matériel, c'était aimable de la part d'Armori. Elle dormit donc une bonne heure, puis alla chercher son nouvel équipier à l'auberge de Korim. Elle connaissait bien l'aubergiste, Mira, une femme sympathique racontant volontiers à ceux qui lui demandaient ce qu'elle savait sur ses clients temporaires. Une informatrice de valeur, en vérité.

Elle lui demanda où logeait Dorunn d'Ombresang, et monta dès qu'on lui indiqua. Arrivée, elle toqua à la porte, et le vampire vint rapidement lui ouvrir. Un colosse cauchemardesque se tenait derrière lui, terrifiant et (ça lui parut étrange) l'air terrifié. Elle eut un léger mouvement de recul, avant de penser que s'il était là, c'est que le nouveau Prétendant le voulait bien. Elle jeta un regard méfiant au chevalier noir avant de parler.


- C'est l'heure. J'ose espérer que vous êtes prêt. Et que vous ne comptez pas emmener... messire... avec nous.
Revenir en haut Aller en bas
Dorunn
Animateur en Chef
Animateur en Chef


Nombre de messages : 242
Age : 24
Classe : Assassin
Date d'inscription : 09/09/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Sam 22 Oct 2011 - 23:31

Dorunn eut un grand sourire en voyant la détermination de l'Ombre devant lui. Il ne lui avait pas fallu plus d'une heure et demi pour récupérer suffisamment pour être prête à partir. L'assassin hocha la tête pour confirmer qu'il était prêt. Il rangea avec précaution les carreaux imprégnés de nitrate d'argent, replaça sa fiole dans sa besace et boucla son sac en une minute avant de se dirigea vers la porte. Arrivé sur le seuil, il tendit un rouleau portant le sceau d'Ombresang à Erthor :

"Retourne au manoir et transmets ces ordres aux personnes concernées. Je veux que cette affaires de corruption marchande soit réglée à mon retour, et essaie d'être un peu subtil cette fois-ci. Nous reprendrons cette conversation lorsque cette mission aura été menée à bien. N'oublie pas : en mon absence, c'est toi qui représente Ombresang, alors fait un effort pour ne pas trop me faire passer pour un barbare sanguinaire!"

Puis il ferma la porte sans même laisser l'occasion à son lieutenant de répondre. Dorunn suivit Freyja jusqu'à l'écurie où il récupéra son cheval. Il accrocha son sac à ses fontes et monta en selle avant de faire signe à sa coéquipière d'ouvrir la route.

La suite !
Revenir en haut Aller en bas
Armalis



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 18/09/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Drow

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Lun 24 Oct 2011 - 1:51

Armalis réfléchit un instant : l'idée de rendre service a l'empire ne lui plaisait pas. Elle craignait que si elle commençait a accepter ce genre de quette, elle finirait lèche-botte de l'empire, ne dépendant que de sa puissance. Mais le manque d'une arme et d'une armure de qualité lui faisait un poids lourd, qui lui coûterait surement un titre "honorifique" se rapprochant de Dague de bois, ce qu'elle craignait encore plus. Aussi, se résolut-elle à accepter.

- J'accepte. Mais je ne suis poins une âme charitable, et la contrepartie sera aussi dur que le fer.

Le visage de son interlocuteur s'était soudain crispé. Craignait-il une rançon trop juteuse? La jeune Drow fit mine de ne pas s'en apercevoir et continua.

- J'ai un but, que je ne pourrait atteindre sans un minimum de... popularité et de puissance. Aussi, je souhaite que vous me promettiez de trouvez le moyen de me faire connaitre en tant qu'une meurtrière ne respectant que l'amour, car la peur et le meilleur moyen de ce faire respecter. De plus il faut que vous me fassiez parvenir deux dagues de bonne qualité, et une armure, plus... aérée. Le charme est preuve de gloire et la souplesse est de mise dans mon art. Qu'en dite vous?


La magnifique créature s’allongea sur le second lit d'une façons très feminine, regardant Orlandor d'un air épuisée, qui montrait bien qu'elle comptait passer la nuit ici. Elle mit une de ces dague usée sous son oreiller et laissa l'autre a ça ceinture.

Apres une dizaine de seconde pendant lesquelles le bandit n'avait poins sourciller, la jeune elfe reprit.

-Inutile de vous préciser que si j'accepte, je reste maître de mes actes. Si un villageois aussi âgé ou jeune soit-il m'offense, d'une quelconque façon, le fait qu'il périsse de mes lame ne vous concerne en rien. Et seul ma décision est la bonne, je ne souhaite aucun faux-pas. Elle marquat une pause et poursuivit :

-Plus clairement : JE commande.
Revenir en haut Aller en bas
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Lun 24 Oct 2011 - 3:43

Galtar en avait assez de monter la putain de garde que ce crétin d'Orlandor lui avait indiquée. Alors il écouta ce qui se disait, et rentra dans la chambre alors que la "tueuse d'amour", une donzelle dont il doutait fortement de l'efficacité, annonçait ses conditions.

Alors qu'Orlandor paraissait (paraissait seulement) réfléchir, Poing d'Acier pris la parole. Il n'allait laisser cette drow en tenue aérée dicter ses lois.


- Je ne doute pas de votre potentiel, elfe noire. Cependant, si vous acceptez, vous serez sous les ordres de... Fardall, et de moi-même. C'est le principe même de l'emploi. Vous nous louez vos services, nous vous payons : vous obéissez. Ou nous châtions. C'est simple, non ? Autant vous mettre ça dans votre petite crâne, en somme : vous ne savez rien de la situation, et nous sommes supérieurs en nombre et en combat au corps à corps. Je ne crois pas que vous soyez réellement en position de nous imposer vos règles.

Cependant, si la rémunération que vous nous avez demandée est celle que vous souhaitez vraiment, elle vous sera donnée de grand cœur. C'est bien peu comparé au service que vous nous aurez rendu, à nous et à l'Empire.


C'était clair et tranchant. Si elle tentait de les aguicher en croyant tirer son épingle du jeu, elle écoperait d'un coup de poing dans le ventre. Rien n'exaspérait plus Galtar que les fourbes, à part les fourbes ratés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Armalis



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 18/09/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Drow

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Lun 24 Oct 2011 - 20:35

La belle Drow parut prendre ces parole très au sérieux, mais ce n'était qu'une façade : dans ces pensée, elle savait qu'elle avait besoin de ce job' et que si l'homme qui lui avait adresser la parole lui déplaisait, elle n'aurait qu'à s'en débarrasser durant le trajet. Un petit sourire narquois était largement décelable sur son visage.

"-Très bien, qu'il en soit ainsi. Vous dirigerez la "compagnie",
dit elle sur un ton exaspérer. Mais le reste de mes condition ne sont point négociable. Et veuillez ne plus m'adresser la parole, si votre instinct de fasciste vous pousse à être désagréable."

Le colosse, qui semblé avoir de l’expérience, paraissait bambin a coté de l'elfe : son gabarit, bien qu’impressionnant, montrer bien la lenteur des mouvement dont il devait être capable. Tant-dit que la sombre femme, elle, était d'une agilité sans égale et la vitesse a laquelle elle plantait sa lame n'était pas loin de celle d'un félin.


Revenir en haut Aller en bas
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mar 25 Oct 2011 - 1:04

Cette drow ne lui inspirait pas confiance, décidément. Elle était bien trop sûre d'elle pour être véritablement efficace. Mais il fallait bien qu'elle fasse l'affaire. De toute façon, c'était Galtar qui devait tuer Aquilodon, pas elle. Elle devait juste l'aider à accéder au Pontife. Il fallait que ce soit clair.

- Autant vous prévenir : vous n'avez pas pour mission d'assassiner Aquilodon l'Aveugle, mais de me permettre d'accéder à lui pour le poignarder. Autrement dit, vous vous occupez discrètement des gardes, vous me taillez un chemin, et je fais mon travail.

L'elfe le traita de raciste autocrate, ce qui énerva profondément le demi-orque, qui se retint tant bien que mal de faire avaler des dents à cette imbécile prétentieuse.

- Il ne me semble pas avoir été désagréable plus qu'il n'en fallait pour vous rappeler à l'ordre et au réalisme. Alors cessez de m'insulter. Je ne suis pas un prêtre, et je n'aurais pas de pitié si vous cherchez à me provoquer. Et maintenant, Fardall, quel est le plan ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Armalis



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 18/09/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Drow

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mar 25 Oct 2011 - 1:28

Avant que le bandit put ouvrir la bouche, l'elfe noir répliqua.

"Sachez, Ô grand chevalier, que je n'ai jamais insinuer devoir assassiné Aquilodon. Ne vous inquiéter pas, je ne vais pas vous volez la gloire, la n'ait pas mon but : vos querelles impériales ne m’intéressent poins.


La créature a l'armure blanche n'avait pas l'air de faire confiance a la jeune Drow, ce dont elle se fichait sachant qu'elle était avantagée par ça science des poison, car si elle était physiquement moins puissante que le guerrier, elle avait bien comprit que la personne a laquelle elle parlait avait le cerveau "où les poules ont l'oeuf ".
Revenir en haut Aller en bas
Erthor



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 26/10/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Chevalier Noir

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Ven 28 Oct 2011 - 20:41

Erthor mis quelques minutes à calmer son cœur après le départ de Dorunn et Freyja. Le vampire avait le don de lui foutre une frousse bleue. Il prit un moment pour ramasser ses affaires, vérifia que son armure était bien fixé et quitta l'auberge. Le paladin se rendit aux écuries pour retrouver son destrier, Grûshnak, un grand cheval noir comme la nuit aux yeux rouges sang qui portait une barde d'acier lourd et se dirigea vers la porte Ouest de la Cité. Les passants s'écartaient promptement devant l'allure terrifiante du guerrier tandis que de sombres pensées tourbillonnaient dans son esprit.

Il sortit de la ville et lança son cheval au galop en direction d'Edhesse. Ce qui l'attendait là-bas ne permettait pas le moindre retard. Et si tout se passait bien pour lui, Erthor n'aurait pas a attendre longtemps avant d'obtenir les résultats escomptés. Et si il échouait, c'était que Chezzer l'avait abandonné et il accepterait le sort que lui réserverait alors Dorunn.

Il avait écouté son maître plus attentivement qu'il n'en avait donné l'impression : le vampire serait parti pour un moment. Et quand il reviendrait, Ombresang aurait changé de seigneur...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Jeu 10 Nov 2011 - 0:33

Non mais quel abruti ce Poing d'Acier, il ne pouvait pas la fermer. Voilà que les deux personnes qui devaient travailler main dans la main pour trancher la gorge d'Aquilodon s’engueuler comme des gosses. Non mais comment allait il toucher sa putin de paye avec les deux gamins qu'il avait sous ses ordres.

Silence Poing d'Acier, tu n'es qu'un exécutant ici. Un soldat qui obéis aux ordres. JE commande cette opération, tu a eu l'honneur d'en faire parti mais souviens toi que tu es là pour faire tes preuves. Pas pour hurler contre ta coéquipière et diminuer nos chances de réussir ce travail. Si ces conditions ne te plaisent pas tu sais à qui te plaindre. Tu sais d'ailleurs qu'il n'apprécie guère cela.

Quand à vous Mademoiselle la Tueuse, je n'ai et ceux qui m'engagent n'en n'ont que foutre de qui vous jurez fidélité ou de qui vous pouvez envoyer chez Nucter pour la réussite de ce meurtre. Ceux qui m'engage n'ont que faire des dommages collatéraux du moment que l'Aveugle rends l'âme. Quand à votre équipement, tenez !
Dit il en lui lançant une bourse bien remplie.

Cela devrait suffire à vous payer votre équipement et quelques pots de vins. Et comme prévu par la suite une fois l'Aveugle mort, ceux qui m'engage vous payerons bien mais alors bien plus que ça vous pouvez en être sure.

Quand au plan, il a paru à nos chefs que le sang devait couler lors de la messe que tiendras le Pontife dans quelques jours à la Cathédrale. Quoi de plus symbolique. Il ne portera pas de protection, n'y déplora surement pas la garde pontificale car cela serait de mauvais gout et vous pourrez facilement vous dissimulez parmi la foule. De plus parmi les membres du Culte et du Peuple, certains trouvent le Pontife un peu mou et serais satisfait de le voir quitter son poste. Ils devraient être en mesure de vous aider à quitter la Cathédrale et nous nous chargerons de vous faire quitter la Capitale. Si vous échouez ... Tant pis pour vous nous ne pourrons vous aidez. Bien sur ce n'est là qu'une suggestion. Si vous avez une meilleure idée vous êtes libres. Peu nous importe les moyens après tout.


Il s’étonnait d'avoir retenu tout ce texte. Quel boulot les assassinats, cela lui rappelait avec gaîté son ancienne vie de malfrat. L'ex brigand s'allongea sur le lit de la chambre en attendant les réponses de ses deux interlocuteurs.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Armalis



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 18/09/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Drow

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Ven 11 Nov 2011 - 22:06

L'elfe noir prit le temps de bien imprimer tout ce que l'ex-brigand avait dit et répondit rapidement :

"- C'est d'accord. Quelque gueux ne pourrons poins nous décimer, n'ayez crainte
, lançât-elle sur un ton étrangement calme."

Puis elle releva la tête de son oreiller pour ajouter :


"- Quand partons nous?"
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Dim 20 Nov 2011 - 17:22

Tout se passait bien, la drow avait accepté le contrat, et Poing d'Acier semblait d'accord sur le plan, tant mieux il n'aurait pas à s’embêter à la remettre à sa place de simple exécutant. Si l’assassinat réussissait, il gagnerait le respect et la confiance du Sénat et obtiendrait sans doute un poste bien payé dans les services de l'ombre de Thassopole. Parfait mais maintenant tout cela ne dépendait plus de lui.

Vous partirais quand vous voulez Armalis, je ne suis pas ici pour tuer Aquilodon mais pour organiser son assassinat le reste c'est votre boulot et celui de Poing d'Acier, mais faites moi plaisir saigner le bien. Quelques choses de bien spectaculaire dont on se souviendra. Cela me fera plaisir mais aussi à mes employeurs qui seront enclin à vous récompenser encore plus généreusement. Poing d'Acier puisse Brak te guider dans ta mission. Maintenant je vous laisse j'ai d'autres boulots qui m'attendent.

Il sortit de la chambre de l'auberge, personne ne les avait entendu. Tant mieux, la vie de l'Aveugle prendrait bientôt fin.
Revenir en haut Aller en bas
Armalis



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 18/09/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Drow

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Dim 20 Nov 2011 - 22:26

L'elfe toujours allongée sur le second lit se remémora les dires de l'organisateur :

Spoiler:
 


* Je doit donc me dissimuler parmi la foule et permettre a Poing d'Acier d'atteindre Aquilodon. J'attendrais que quelqu'un lance une attaque et après... on improvisera. *

Elle reprit la première pour lui expliquer son quart de plan et lui demanda son avis. Après environs 3 secondes de discours, elle remarqua le nombre de cicatrices du colosse : c'était hallucinant se dit elle. La réponse du colosse tardait et elle avait les paupières lourdes.
Revenir en haut Aller en bas
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Lun 21 Nov 2011 - 20:18

- Nous ne sommes pas ici pour faire de l'improvisation. On est ici pour assassiner Aquilodon et s'en sortir vivants. Sinon, je n'aurais pas eu besoin de vous pour l'abattre. Nous devons êtes insaisissables. Et donc avoir un plan parfaitement huilé. Pas un semblant d'ébauche de mauvais plan bon à se faire trucider dans les dix secondes suivant notre intervention.

Ainsi, il faudra être plus fin. Nous frayer un chemin sans être remarqués, et provoquer la confusion pour que les agents que le Géant ne manquera pas de disposer soient distraits. Je tuerai les moins stupides et le Pontife. Nous devons être brefs et efficaces pour marquer les esprits et choquer assez puissamment pour avoir le temps de s'enfuir. A l'extérieur, il nous faudra trouver un itinéraire précis pour semer la garde et un abri où atterrir. Donc, des complices. Et c'est là que vous avez votre intérêt. C'est à vous et à... Fardall, ici présent, de trouver des complices fiables qui puissent retarder la garde et nous abriter, pour ensuite nous faire sortir de la ville pendant la nuit, le temps que les choses se tassent.

Il ne s'agit pas simplement d'assister à la messe et de poignarder la cible. C'est un Pontife que nous allons tuer, Tueuse d'Amour, pas un roturier, ni même un vulgaire noble. C'est l'un des hommes les plus puissants de l'Empire. Mais sa tendance à la confiance et au pardon va le perdre, c'est certain. Il sera mal défendu, pour un personnage de son envergure.

Vous ai-je bien fait comprendre l'ampleur du contrat ? Nous ne pouvons pas courir le risque de rater notre chance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sieur Ancalimon
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Sam 11 Fév 2012 - 7:17

L'elfe avait passé plusieurs jours dans la capitale, circulant ici et là dans tout les recoins de la cité. Désireux de se mettre à jour sur la situation politique de l'empire depuis son départ voilà de nombreuses années. Citoyen, marchand, mendiant, soldat, crapule, tavernier, ivrogne, toute histoire était bonne à entendre, livrant chacun leur point de vue sur ce qui se passe.

Chaque soir il revenait à l'auberge de Korim pour y dormir, se levant très tôt, profitant de la tranquillité matinale pour prendre son petit déjeuner avec Mira, la propriétaire. Nul autre client n'était debout à cette heure, ainsi ils avaient tout le loisir de discuter, elle l'informa de ce qu'elle entend, lui décrivant son long voyage. L'ambiance agréable de l'endroit y faisait pour beaucoup et la gentillesse de la tenancière n'était pas à dénigrer.

Une fois le repas terminée, il quittait pour la journée, ne revenant que tard le soir, soupant parmi les buveurs réguliers de l'endroit qui en avait long à dire. Il suffisait de quelques choppe pour délier les langues et apprendre beaucoup d'informations. Ces ivrognes avaient peut-être un air niait mais ils écoutaient tout autour d'eux, retenant ces précieuses informations pour quiconque savait payer à boire.

Le temps filait, la nouvelle lune approchait rapidement. Sieur Ancalimon n'eut d'autre choix que d'écourter sa visite dans la capitale, en ayant même oublié d'aller voir le borgne... ce serait pour une prochaine fois. Il se devait d'être en Maon pour le mariage de Babka à sa dulcinée, sans oublier la soirée qui s'en suivrait. Il se rendit à l'écurie pour y reprendre son griffon qui avait été traité aux petits oignons durant tout le séjour, il était temps de lui faire faire un peu d'exercice. La selle fut installé et il décolla aussitôt, direction Helcar.


(Ceci se passe peu avant la mariage à la chapelle ayant lieu ici)
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mar 25 Déc 2012 - 22:35

L'elfe entra dans la taverne, espérant être arrivé avant celle qu'il attendait. Doux souvenirs que de revenir dans cet établissement... Il s'approcha du comptoir où Mira vint le rejoindre, sourire aux lèvres comme toujours.

Bonjour messire, que puis-je pour vous ?

Mira ! Quel plaisir de vous revoir, les affaires vont toujours aussi bien on dirait.
J'aimerai une chambre pour la nuit, votre plus belle... et un verre d'hydromel pour commencer la soirée je vous prie.


La tenancière mit une clé de côté et servit la boisson désirée, la posant sur le comptoir devant l'elfe.

Oui tout va très bien, la clientèle est régulière, les voyageurs fréquents, j'ai amplement de quoi m'occuper et j'ai même embauché une serveuse pour suffire à la demande.


Babka lui fit un grand sourire et leva son verre vers elle pour lui offrir ses félicitations puis alla s'installer à une table, la même que lors de sa dernière visite... Il regardait autour de lui les autres clients, discutant, célébrant, marchandant, une ambiance agréable. Il regardait la porte chaque fois qu'elle ouvrait, espérant que c'était elle qui arrivait...
Revenir en haut Aller en bas
Faelyna Irvin



Nombre de messages : 59
Age : 25
Classe : Psioniste
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mar 25 Déc 2012 - 23:30

Le voyage avait été long mais aisé, nul ne l'avait dérangé en chemin, aucun rôdeur... Elle fut focalisée sur la route à défaut d'autre chose, histoire de ne pas réfléchir, et surtout pas à ce qu'elle venait de faire. Son fidèle destrier ralentissait le pas, terrassé par leur interminable marche. Fort heureusement, la forêt se fit moins dense et la silhouette de l'auberge se dessina entre les arbres. La Dame descendit alors de sa monture avant de le mener à l'écurie où un jeune homme s'occupa de lui donner à boire et lui trouver un box.

Faelyna reprit la direction de l'entrée une fois son cheval à l'abri. Elle en passa les portes sans tarder et jeta un œil à la foule s’agglutinant autour des tables. Elle se rendit compte très vite de la présence de son mari parmi eux, assis à "leur table" devant un hydromel, et un petit sourire étira ses lèvres pourpres. Tout en s'approchant, ses doigts retirèrent sa cape noire qui dissimulait son visage jusqu'à présent. Sa robe effleura le sol et le bruit de ses talons fut estompé par les conversations. Arrivée à sa hauteur, elle se glissa derrière la table, à la même place qu'elle avait occupé bien des lunes auparavant. Sauf que cette fois-ci, elle ne se fit pas prier et l'embrassa avec sensualité, juste avant de plonger son regard dans le sien.

Bonsoir mon Amour...

L'aubergiste arriva au même instant et la Psioniste reprit une distance raisonnable avec son cher et tendre.

Ma Dame... Puis-je vous servir quelque chose ?
Un hydromel également, merci.

La belle blonde inclina la tête et repartit en direction du comptoir, les laissant à nouveau seuls pour un petit moment...
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Mer 26 Déc 2012 - 18:55

Enfin elle était là, le rejoignant à cette table, l'origine de bien des moments. Un baiser, un regard. Il défit l'attache de sa cape qui glissa sur son dos afin qu'elle n'ai que sa robe, l'endroit était bien chauffé et n'exigeait pas d'avoir autant d'épaisseur. Lui permettant d'admirer celle qu'il aime, il ne s'en lassait jamais. Elle lui offrit ses lèvres puis répondit à Mira.

Bonsoir... Heureux de te revoir si vite. Tu as embrassée ta mère pour moi ?

Il ne lui laissa pas le temps de répondre, se rapprochant d'elle pour un autre baiser. Il savait leur fils en sécurité en cette période qui s'annonçait mouvementé un peu partout sur les terres de l'empire. Dame Irvin avait choisi de le suivre, de rester avec son homme et lui offrir le soutien dont il aurait de besoin pour oublier le sang qu'il ferait couler par les lames de ses armées. La tenancière arriva avec l'hydromel et proposa le menu du jour qu'ils déclinèrent tout deux presque au même instant. Visiblement leur appétit était le même... L'hydromel fut consommé, puis un second au fil de leurs discussions aux sujet divers. Il lui fit alors un petit signe que sa complice comprit à merveille, elle prit sa cape et se leva pour se diriger à l'étage. Babka ramassa la clé de leur chambre et la rejoignit en haut des marches pour la guider au bon endroit. Un très grand bain à l'eau bien chaude les attendaient, un lit à baldaquin moelleux, un petit balcon, décoration sobre mais élégante. La nuit serait agréable, une des dernières dans le confort pour un certain temps... Mais pour le moment il profiterait de l'instant présent, ce que faisait déjà sa femme qui c'était glissée dans l'eau chaude tandis qu'il pensait déjà trop au lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Auberge de Korim   Aujourd'hui à 4:58

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Auberge de Korim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Cité impériale :: En Ville ou dans ses alentours-