AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Débarquement en Edhesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Débarquement en Edhesse   Ven 2 Avr 2010 - 20:21

La sérénité du port que les orques avaient établis pour une éventuelle attaque ennemie ( c'eut été stupide qu'ils doivent recommencer à balançer leur gobelins à la catapulte) laissa place à des roulis de vagues importants provenant du large et non pas de la marée :
D'énormes bateaux de transports s'approchaient et fendaient la tranquilité de la mer qui séparait Edhesse de Thassopole et qui ne voyait naviguer que quelques plongeurs - la plupart du temps de prisonniers qui de par leur bonne volonté effectuait des -tentatives- de cartes sous marines,ce qui augmenta en peu de temps la population de piranhas dans le coin.
Lorsque les bateaux furent à portée,les orques commencèrent à tirer sur les cordes qu'ils appelaient par humour "ralentisseurs" : Deux mats de plusieurs mètre de haut reliés par un filet de cordes qui servait à protéger le village d'un éventuel bateau-suicide ou simplement des navigateurs orques.

Lorsque tout fut prêt et que les pontons furent remis en état (Même s'il ne l'ont jamais été...) Zwiffy observa la scène,et demanda à ce qu'on la peigne.
Son peintre lui expliqua qu'ils n'avaient pas encore trouvé de peinture dans les environs et avait pourtant bien cherché dans les arbres comme on lui avait dit.
Il fut jeté à la mer pour crime envers le peuple,et l'on en choisit un autre.
Tout fier de ce somptueux portait du port,il l'envoya aux quatres coins du villages,mais en un seul morceaux et lu son courrier.

Une sorte de tracte pour une certaine Corporation regroupant visiblement des shamans d'autres contrées l'invita à s'y rendre.
N'ayant pas envie d'un trajet durant trop longtemps,il appela son dragon et s'envola vers ledit lieu,ayant auparavant nommé son caillou fétiche commandant du port.
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Sam 3 Avr 2010 - 20:47

Édhesse. Province de comtes, vampires et des brigands. Et bientôt partie intégrante du domaine d'Aedric Von Seviand qui avait posé ses yeux de conquérant sur la province. Les régions du littoral de l'empire avaient toujours intéressé l'inquisiteur. Prévéze et Maon étaient pour l'instant des cibles trop dangereuse. Zakinthe avait cédée une partie des ses territoires et était devenue une alliée. Il ne restait plus qu'Édhesse, symbole de la décadence de l'empire. Pourquoi une telle opération, en théorie l'armée républicaine était là pour chasser du trône d'Édhesse un traitre à l'empire affilié la légion de Natémia. En réalité le but de l'opération était clair : s'emparer de territoire ainsi que de prisonniers qui serviraient bientôt de cobayes dans les laboratoires de Thassopole. Le contingent qu'avait envoyé le République n'était qu'une petite partie de ses forces. Les orgueilleux Thassopoliens ne pouvaient imaginer perdre contre les Édhessiens. Toutefois, le généralissime Siegfrield avait mobilisé toutes les forces républicaine, les renforts étaient prêts. Mais le général espérait ne pas avoir à les utiliser. Les troupes embarqués sortirent de leurs navires. Le premier d'entre eux, était un orc, aux muscles développés, vêtu d'une simple tunique noir, il avait un regard féroce que la couleur rouge de ses yeux accentuait. Ses canines inférieurs dépassaient légèrement, lui donnant un air bestial. Sa peau était bien plus foncé que celle de ses congénères, ce qui lui avait valu le surnom d'orc noir mais il n'était pas qu'un simple gros bras. Il était l'orc le plus haut gradé de tout Thassopole. Il avait gravis les échelons de cette république raciste grâce à son travail et à sa détermination.

Il commandait à présent la "nouvelle milice". Le tout dernier régiment de combat de la république. Des orcs, des minotaures et des sahuagins. Ceux qui étaient présent était la première promotion de cette compagnie : huit cent orcs, deux cents minotaures et sahuagins. Mais contrairement aux futurs promotions ces soldats n'avaient pas étaient pris aux berceaux. Les autres ne seraient plus que des marionnettes, galvanisé par leurs fanatisme développé dès le plus jeune âge. Mais pour que cette génération sois prêtes aux combats il faudrait un certains temps.

Ces milles miliciens étaient des troupes de chocs. Portant de lourdes armures de fer et armés d'arme tel que les haches ou les masse d'arme, on les disait capable de briser n'importe quel formation. Et pour les motiver on leurs avaient promis la liberté en cas de réussite de la campagne.

Ils furent suivis par deux milles gardes républicains. Bien moins colossals que leurs compagnons. Ils étaient quand même une force sur laquelle il fallait compter. Ces hommes n'était pas des soldats de métier toutefois, le militarisme Thassopolien avait exigé d'eux de
participer à de multiples entrainements dirigés par les instructeurs prévèziens et par les Élus de Brak. Ils avaient acquis la discipline et une certaine expérience, mais ils restaient des roturiers au moral parfois fragile. Ils portaient tous une armure noire comme la nuit, un casque doté de protèges joues tout aussi noire. Protégés aussi par un large bouclier décoré de la croix de Brak et armés de lances de bonnes factures.

Les tous nouveaux golems de combat débarquèrent alors. Cinq cent de fer, de pierre et même de chair, il y avait de tout. Ils étaient l'idéal des soldats pour les autorités républicaines. Puissants,infatigables ne connaissant ni la peur ni la douleur. Édhesse allait être un test grandeur nature pour ces machines. Ils en étaient de même pour les machines de sièges du même nombre qui étaient en train d'être monté.

Pour finir, la garde monté et leurs chevaux mirent pied à terre, les milles hommes qui la composaient et leurs bêtes n'égalaient biens sur pas les chevaliers Thassopoliens. Ils n'avaient ni leurs entrainements ni leurs équipements. Mais n'importe quel homme monté sur un cheval armé d'une immense lance de bois au bout métallique était une menace quand il chargeait à pleine vitesse. Moins protégés que leurs homologues à pied, ils portaient une armure plus légère mais le même casque.

Le chef de ces forces s'adressa au premier gobelin venu.

Amayne moa ah ton chaif ,nou devoar parlai deu noatre plan
Revenir en haut Aller en bas
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Sam 3 Avr 2010 - 21:22

Le gobelin eut fini de mouiller son pantalon face à l'orque et comprit finalement qu'il n'était pas plus grand que les autres qu'il cotoyait...
Ayant auparavant enlevé ses lourdes bottes en cuir pour arrimer le navire,il les remis et s'empressa de mener le géant vert au poste de commandement,ou un caillou l'attendait.

E'claf pala alorh kayou chaif an aintayrim.



Ce n'est que tard dans la soirée que les battements d'ailes pénibles du dragon de Zwiffy furent audibles,puis visibles par tous.
A peine à terre,déjà les gobelins se ruaient dessus pour tenter de le rentrer dans la caverne la plus proche,et le "guide" chuchota l'arrivée des Thassopoliens au grand shaman.
Zwiffy quémanda son trône et lorsque chose fut faite se rendit au poste de commandement ou l'attendait son précieux caillou et un grand orque.
Le prenant d'abord pour un simple soldat,Zwiffy s'apprêtait à le congédier lorsqu'il vit le teint clair typique des citadins de Thassopole.
Lui faisant prendre place dans un trône de bronze recouvert lui-aussi de peaux de bêtes exotiques,il déploya une carte d'Edhesse,montrant le sud-ouest avec le campement de Zwiffy jusque Perganon.

Moa pa konètrh tayrain.
Si avoare pluy alorh nou ayday !
Si tan klairh sa aytrh bail batayh !

Reprenant son souffle,il s'empara d'une coupe de vin qu'il vida cul-sec,avant de demander à ses orquesses préférées,à moitié dénudées et aux services irréprochables.

Avoare rumeurh deu troupes pa maurtes ain peu a l'aisth,mé pa nou an okupay.

Claquant des doigts,les orquesses se dirigèrent vers l'orque à la stature si impressionante et le couvrirent de caresses sensuelles...

Vou avoare besouhain repau...Urk urk urk urk...

Et déjà les danseuses l'entraînaient vers la hutte la plus proche...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Jeu 8 Avr 2010 - 13:45

L'Etranger parvint rapidement aux rivages de la Province, propulser par ses ailes gigantesques. Au loin, il pouvait apercevoir les feux de l'armée des envahisseurs. Au dessus de ces lumières flottaient au gré de la brise des bannières Thassopoliennes. Que venait donc faire ici la République, déjà immensément riche ? L'Etranger ne vit pas l'intérêt d'un assaut d'une telle envergure. Mais il était venu chercher des informations. Il en trouverait donc. Déjà, il savait qu'un shaman nommé Zwiffy'ga'krig menait les troupes. Et qu'il chevauchait un dragon. Il avait senti sa marque laissée dans le mana, et il le savait assez puissant pour invoquer une troupe d'êtres planaires pendant un bon moment.

Dès qu'il toucha le sol, il débuta sa métamorphose, prenant l'aspect de l'homme blanc qui avait rencontré Mogoth. Il matérialisa ses vêtements verts, et abattit son capuchon sur son regard. Puis il s'avança vers le gigantesque campement. Il jeta un Vent d'Hiass, qui lui permit de passer inaperçu aux yeux des sentinelles. Discrètement, sans que nul ne l'arrête, il se dirigea vers l'odeur fétide du dragon, qu'il savait reconnaître entre toutes, ayant passé plusieurs mois à étudier ces créatures. Un ridicule gobelin discutait avec un grand orque portant l'emblème de Thassopole, jusqu'à ce que ce même orque soit emmené par des répugnantes danseuses de ses congénères. A ce moment, l'Etranger, à la surprise de tous, sortit de l'ombre et s'avança avec mépris vers le gobelin, qui était, comme l'indiquait sa marque magique, le shaman qui dirigeait toute cette armée.

- Tout ce que vous tenterez contre moi échouera, je préfère vous prévénir, Zwiffy'ga'krig. Je suis ici pour vous apporter une proposition d'un des grands seigneurs d'Edhesse, que je ne nommerai pas. Nos forces, dont vous n'avez, je crois, pas la connaissance, marchent déjà sur Perganon. Aussi, vous avez le choix. Soit vous vous alliez à nous, vous gagnez des terres et vous gardez la vie, soit nous vous détruisons sans scrupule, et nous négocions avec les armées de Thassopole pour qu'elles retournent d'où elles viennent, avec des terres édhessiennes en compensation, ou bien le corps calciné si elles refusent un marché. Autrement dit, shaman, vous n'avez guère le choix.

Xéénothée aimait ce coup de bluff, et il espérait que le shaman ordonnerai à ses hommes de le tailler en pièce. Juste pour le plaisir de réduire en cendres des individus à la stupidité flagrante.
Revenir en haut Aller en bas
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Jeu 8 Avr 2010 - 14:15

Le gobelin se reservit du vin et but tout en fixant l'être qui venait d'entrer.
Au lieu de poser son verre sur un des bras du trône,celui-ci le laissa tomber lamentablement,répandant des morceaux un peu partout.
Il ricana et se décida à reprendre la parole :

Koman moa pouvoare parlementay avek personh ki petaytre pa ayxistay ?

Ensuite,il descendit et s'empara d'un morceau de verre,qu'il approcha du visage de l'étranger et qu'il pencha de manière à reflèter son propre visage.

Mayntenan toa me dyrh koa toa voare.

Le chamane jaugeait là son interlocuteur,amusé,content de trouver un peu de visite.
Le mal émanait pourtant de cette être qui cherchait visiblement une bataille quelconque, ce qu'il ne trouverait pas dans la tente du shaman,endroit Ô combien sacré...


Dernière édition par Zwiffy'ga'krig le Jeu 8 Avr 2010 - 18:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Jeu 8 Avr 2010 - 15:09

Spoiler:
 

Le ridicule personnage était vraiment stupide. Sa tentative d'être théâtral était tout simplement pathétique... Xéénothée en rit même à gorge déployée, quand le gobelin lui mit le morceau de verre sous le nez. Puis il reprit son sérieux.

- Je n'ai d'ordre à recevoir de personne, pas même de mon employeur, misérable shaman. Vous allez, vous, me décrire ce que vous voyez.

L'Etranger, d'un mouvement incroyablement rapide, rabattit son capuchon sur ses épaules, empoigna la machoîre du gobelin de sorte à lui maintenir le regard où il le souhaitait, et planta ses yeux dans ceux du peau-verte. Une violent lumière éblouit le shaman. Lorsqu'elle se fut apaisée, il découvrit un regard où il se sentit sombrer. Il regardait l'infini dans les yeux. Toutes les couleurs se mêlaient dans les iris de l'Etranger, et ses pupilles étaient d'un noir si profond que le gobelin se sentit chuter dans le vide. Il ressentit désespoir, joie, euphorie, tristesse, culpabilité, confiance, pitié, terreur, compassion, faiblesse, et surtout de l'impuissance face à ces yeux qui inspiraient la folie aux plus sensés des hommes. Puis la voix de l'univers lui ordonna de se soumettre, oppressant son petit cerveau de toutes parts, menaçant d'écraser la dernière lueur de lucidité qui persistait dans l'esprit du peau-verte.
Revenir en haut Aller en bas
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Jeu 8 Avr 2010 - 18:46

Le shaman se sentait comme possédé,en transe,parti ailleurs vers un endroit ou il se sentait comme un pantin.
La magie,car cela ressemblait fort à de la magie,ne ressemblait en aucun cas à ce que l'on pouvait aperçevoir chez un chamane : cela ne puisait pas dans les éléments,mais purement dans le mana.
Zwiffy laissa alors tomber son sceptre qui fit tinter les crânes de metal accrochés dessus,ce qui ne se produisait jamais.
Deux fous de guerres entrèrent et empoignèrent par derrière l'être magique avant de le plaquer au sol.
Reprenant ses esprits,le gobelin ne put que rattrapper son sceptre et commencer à psalmodier...
Spoiler:
 


Dernière édition par Zwiffy'ga'krig le Jeu 8 Avr 2010 - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Jeu 8 Avr 2010 - 19:43

Spoiler:
 

Ainsi, on osait porter la main sur lui ? Xéénothée n'en revenait pas. Non seulement ce gobelin affrontait son regard quasiment sans broncher, mais il était assez stupide pour ordonner qu'on l'immobilise. L'Etranger, à qui l'on tenait les bras, tendit la main vers un de ses deux agresseurs, et murmura un simple mot de pouvoir. Un rayon incandescent transperça l'orque, traversant son corps musclé comme une lame traverse du beurre. La répugnante créature s'effondra, morte, alors que Xéénothée sentait ses forces s'entamer. Avant que le deuxième ne réagisse, il lui envoya un grand coup de pied dans ses parties intimes, l'immobilisant pour une bonne minute. Zwiffy'ga'krig commença à se ressaisir du regard de l'Etranger. Ce dernier rabattit sa capuche sur ses yeux, car l'utilisation de son plus terrible pouvoir lui prenait une grande dose de son énergie physique. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, le regard du seigneur vert était comme un membre, et non comme un sortilège. Avec vivacité, avant que le gobelin ne reprenne totalement ses esprits, et que le fou de guerre ne se relève du coup mal placé, Xéénothée sauta sur ses pieds et braqua une paume lumineuse vers le shaman. Il s'adressa au premier concerné.

- Je vous avais dit que tout ce que vous tenteriez contre moi échouerait. Vous avez donc choisi d'être notre ennemi. Bien. Je vais maintenant me retirer. Si vous tentez autre chose contre moi avant que je ne sorte de cet endroit, vous serez la victime du sortilège qui bouillonne dans ma paume.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Jeu 8 Avr 2010 - 20:07

Spoiler:
 

Peut avant l'agresseur ne s'en aille,Zwiffy préféra malgrès tout le héler afin de se faire un peu mieux comprendre,et que cet importun ne puisse chercher des noises au grand Zwiffy.

Aytre Majik ! Sa aytre attenta.
Kom moa avoare GRAANDEU bontay,moa axeptay parlementay SI e'claf à toa venirh parlementay.

Le gobelin cracha par terre et fis signe que c'était tout ce qu'il avait à dire.
Regardant le désastre : un cadavre et un fou de guerre stérile,il fit ce qu'il put pour brûler la dépouille et "ranimer" son autre garde.
Seulement,il lui en fallait un autre...
Ce fut donc son célèbre commandant -Sisi,vous savez,le caillou- qui fut charger de protéger le shaman au péril de sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Jeu 8 Avr 2010 - 23:21

Spoiler:
 

Misérable bestiole verte. Il s'en prenait à Xéénothée et lui demandait ensuite de parlementer avec son chef. L'Etranger cracha sur le sol.

- Je n'ai pas de maître, Zwiffy'ga'krig. Vous ne pouvez faire machine arrière, shaman. Vous m'avez agressé, et vous avez de ce fait provoqué les armées de mon employeur. Je vous conseille de rentrer chez vous, et de dire à ces Thassopoliens de faire de même. Sinon, nous attaquerons, et vous serez détruits. Aucune discussion ne sera admise. Vous aviez une chance, vous l'avez laissé passer. Adieu, peau-verte.

Sur ce, faisant tourbilloner sa cape dans son sillage, Xéénothée sortit de la tente du shaman, lança un nouveau charme d'invisibilité, fit pousser ses ailes, et retourna à la caserne rapporter ses informations au général Nidleb, ce sale prétentieux, pire même que Xéénothée.
Revenir en haut Aller en bas
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Ven 9 Avr 2010 - 2:18

C'était dommage pour Zwiffy,il n'avait pas envie de massacrer deux armées,et cela retarderait sa conquête.
C'est donc furieux qu'il quitta la tente sacrée et qu'il hurla à ses gobelins de trouver le chef orque Thassopolien : Conseil de guerre dans la soirée.
Déjà les troupes se réveillaient au clairon et le petit matin ne tarderait pas.
Le shaman espérait que les troupes Thassopoliennes seraient lève-tôt et attaqueraient vite,mais un nouvel ennemi était là.

Lorsque le chef Thassopolien arriva,Zwiffy le salua brièvement et commença à brailler dans des jurons incomprehensibles.

Je veu tou ! INFORHMASSION,VILH,PEUPLE,ARMAY,OUTILS,CAILLOUX JAYNAYRAUX !
Moa avoare aytay viktime atenta é moa VENJAY !
VOU KONAYTRH HOMH AVEK KAPUSHON AY POUVOARE MAJIK ?!


Vou prendray du vain ?

Voayay vou,sher jeneral,je ne suy pa devenu chaif tousseul.
Jé u day alyé sur ki komté é ki m'on aportay la gloare.
Toute leurh troupe son maurtes maintenan...
Tryste mééé ! POURQUOI ?
S'ay la kestion ! Pourkoa ?
Ay byen moa fayre nouveau alyés é eux pa contant,alorh nou massacray eux.
Vou aytrh bon alyés ?
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Dim 11 Avr 2010 - 22:57

Il y avait eu du grabuge au campement la nuit dernière un inconnu avait débarqué de nul part et avait agressé le shaman.Considérant que le niveau de dangerosité de la mission était accru le capitaine orque envoya directement une missive à Anaphe pour les informer de la situation.Restait à savoir comment le généralissime allait réagir... Krag'Mahal fut ensuite appelé par Zwiffy.L'orc était totalement hystérique,le thassopolien en était un peu gêné mais il resta stoïque.Le shaman lui tint un discours étrange voir menaçant.L'orc sans en avoir l'air le trouva bien arrogant.Il avait une certaine estime pour le chef de tribu qu'était Swiffy mais se permettre de menacer Thassopole,n'était qu'un gage de stupidité.Et il comptait bien lui faire comprendre.Il frappa de son énorme poing sur la table.Et dit avec énervement:

Le chef des orcs d'Edhesse ,ferait mieux de ne pas avoir de propos menaçant.J'ai grand respect pour lui.Mais lui devoir faire attention.Chef de Thassopole être homme facilement irritable et cruel.Toutefois Thassopole être bonne alliée tant que vous n'allez pas contre ses intérêts.

Moi envoyé lettre à Thassopole pour parler de l'homme à capuchon eux surement envoyer hommes supplémentaires.Nous pas devoir prendre de risque.Mais peut-être homme au capuchon avoir la langue de Dios.Nous voir ça bientôt.

Bien comment nous allons attaquer Dorgo Ulagan?


Il s'était volontairement exprimer en langue humaine, qu'il maitrisait mal pour bien montrer au shaman vers qui aller son allégeance.
Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Lun 12 Avr 2010 - 9:42

- Généraux, Généraux ! Ils attaquent !

Heimdall et Vidar étaient présents dans une des casernes de Perganon. Ils se retournèrent pour savoir qui les importunés, et virent un homme rond, tout rouge, et à bout de souffle.

- Parle humain, qui nous attaquent?

Le gros homme reprit sa respiration, avant de continuer:

- Les orques, ceux de l'aut'fois. Je ne sais pas combien ils sont, mais d'après les rapports des soldats postés aux frontières, il serait accompagné des troupes Thassopoliennes !
- Ah les chiens, siffla Heimdall. Le Palatin nous avait prévenu, mais je ne pensais pas qu'ils allaient reelement profiter de son absence pour essayer de nous envahir !
- Quoiqu'il en soit, nous appliquerons le plan initial. Envoie Jerm à la Capitale, comme prévu. Ensuite, ordonne aux scribes de commencer à rédiger les lettres. Enfin, tu me rejoindras, nous partons. Où sont ceux qui t'ont informé de l'attaque?
- Ils se reposent au Palais, ils sont arrivés en Wyvernes ce matin.

Les deux Généraux firent ce qu'ils avaient à faire, puis ils rendirent visite aux espions. Ceux-ci leur informèrent de la situation sur le littoral, la position exacte, et l'environnement dans les alentours. Par chance, le lieu de la bataille se situait non loin de la frontière, donc peu loin de Perganon. Ils y seraient rapidement. Vidar et Heimdall firent réquisitionner toutes les Wyvernes et Griffons disponibles, idem pour les chevaux, et partirent à la rencontre des orques.

Mais à leur arrivée, le spectacle se dressant devant leurs yeux les impressiona. Il y avait les troupes, vertes pour la plupart, et il flottait ci et là l'étendard de Thassopole. Ce n'était pas ça qui impréssionèrent les Généraux, mais plutot le Dragon. Il n'en avait jamais vu de leur vie, et ils durent attendre quelques minutes avant de reprendre leur sang froid. Le général Vidar analysa la situation. Ses hommes se trouvaient en hauteur, sur une colline, pour l'instant hors d'atteinte des troupes. Il s'empara d'une longue vue, et regarda de long en large les troupes qui se présentaient en contre bas. Il se passait quelques chose de pas net. Une chose volante venait de quitter le camp. Qu'est ce que c'était? Pourquoi était-ce là? Un allié venu menacer les orques? Un ennemi envoyé par Zwiffy? Quoiqu'il en soit, Vidar se retourna pour parler à un des chevaucheurs de Wyvernes :

- Toi ! Essaye de prendre en chasse cette... chose !

Le drow perché sur le ver de terre volant partit immédiatement, essayant de réperait l'individu volant. Mais il avait lancé un sort d'invisibilité, le traqueur essaya tout de même de suivre le puissant flux magique de la créature. ( suite ===> http://do-roleplay.bbfr.net/le-havre-du-sanglant-f127/la-caserne-t2190.htm#41692)
Les deux Généraux possédait environ 30000 hommes, de quoi réduire en pièce ces stupides envahisseurs. Ils avaient quelques hommes en reserve, vers le frontières. Il attendit de voir comment la situation évolurait avant de prendre une décision.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Ven 16 Avr 2010 - 21:03

Zwiffy rigola grassement lorsque l'orque se mit à hausser le ton.
Puis,lorsque son traducteur favoris lui eut expliqué,il redevint sérieux,et planta le drapeau Thassopolien disposé à côté de celui de peaux vertes juste à côté de son trône,avec le sourire d'un homme qui s'attendait à une réponse et qui avait préparé la suite :

Jeu suy tray fachay.
Ossy nou allon komenssay par sselay l'ayst.
J'aymeray pluzieurre shozes.
Preumiayrement,la laytre arivera dan kombyain de tan ?
Dyzpozay vou deu payrzonnes aptes a survaillay san aytreu vu ?..."Ayspion" ?
Drayssay moi izi mayme la lizte deu vo aliay.

D'un air plus agaçé que sérieux,le gobelin passa rapidement une feuille vierge et à l'allure de papyrus au chef Thassopolien.

Vou croare voa politike pozible ?

Il savait que s'il répondait non,Thassopole était forte,mais sans avenir.
S'il répondait oui,ce serait une cité qui se perdrait vite et brutalement, ce choix était maintenant simple mais ardu pour l'orque bodybuildé...
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Lun 19 Avr 2010 - 17:06

Krag écouta le shaman posait ses multiples questions.Curieux.Un défaut pour tout militaire respectable c'est ce qu'on lui avait appris.Il hésita donc avant de répondre au petit orc.Puis il se dis que finalement ce type était un allié de Thassopole il ne oyait donc aucunes raisons de lui cacher des choses qui avaient aussi peu d'importance.

Lettre arrivera dans très peu de temps,nous pas devoir attendre longtemps pour avoir une réponse grand Zwiffy.Les alliés de Thassopole sont le seigneur Aquillodon maitre de Zackinthe et grand prophète de l'Equilibre ainsi que les perfides Ald'Rhunais qui sont des opportunistes et des arrivistes nous pas devoir compter sur eux.

Pendant qu'il parlait il transcrivait ses paroles à l'écrit dans la langue de sa race pour que Zwiffy puisse le relire plus tard.Il savait peine écrire mais le tout restait lisible.Et puis les orques n'étaient pas connus pour leur amour de la calligraphie.


Pour espion moi pas connaitre grand chose je suis juste soldat.Mais vous devez connaitre "Flayche Noare" comme vous l'appelez ici.Quand à la voie politique.Moi pas avoir d'opinion moi et mes soldas être ici pour combattre si Zwiffy prend le pouvoir par la force.C'est à grand shaman de prendre la décision de combattre ou non.Pas à Krag.

Tout d'un coup l'orc fut pris d'un violent mal de crâne.Comme si sa tête brulait de l'intérieur.Il poussa un hurlement sinistre.Il entendis une voix résonnait dans sa tête.Krag avait été le cobaye de nombreuse expérience.Vis à vis notamment des pouvoirs télépathiques.Cette capacité contre nature chez les orcs provoquait chez lui des douleurs insupportables.Ce fut la voix de Siegfrield qu'il reconnut.Le généralissime était un homme sans grandes capacités martiales ou magiques.Il n'avait de particulier que ce pouvoir de télépathe qui lui permettait de planifier au mieux les manœuvres des forces Thassopoliennes mais il suffisait de regarder dans quel état se trouvait l'orc pour comprendre le cout d'un tel pouvoir.

Krag ta missive est arrivée.Ecoute moi,j'ai décidé de changer un peu nos plans.Nous allons envoyer des forces supplémentaires.Elles débarqueront plus au Nord là ou les eaux sont froides mais où la mer ne gèle pas encore.Nous envoyons 25.000 gardes en renfort.Plus de les trois quart de nos hommes sont mobilisés.Nous ne pouvons prendre le risque d'échouer.Tu comprends?Essayer d'attirer l'armée ennemie loin des côtes.Pour que nos hommes puissent débarquer tranquillement.Ces imbéciles d'Edhesse doivent penser que 10.000 hommes ne sont pas une menace sérieuse.Ils seront bien surpris.C'est tout.

La voix se tut.Krag était recouvert de sueur et haletait.La douleur partis peu à peu et l'orc malgré la fatigue qu'avait provoqué l'opération redis mot pour mot ce le message qu'on lui avait fait parvenir.

Que pensez vous de ce plan Ô grand Zwiffy?

(Hrp)Si le coup de la télépathie plait pas à certains ce que je comprendrais envoyez moi un mp je changerais tous ça (Hrp)
Revenir en haut Aller en bas
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Lun 19 Avr 2010 - 19:25

[HRP : Je trouve cela bien du moment que l'on voit que cet orque n'est pas hyper doué en la matière...]

La crise de télépathie de l'orque fit s'enfoncer Zwiffy dans son "siège",légèrement surpris, puis il écouta le plan attentivement,son traducteur gobelin lui expliquant la plupart des mots...
L'idée de faire diversion,il ne l'appréciait guère mais c'était de loin la meilleure solution pour vaincre cet ennemi,cepandant l'idée de n'avoir fait que cela l'agaçait un peu, mais il pourrait toujours "légèrement" modifier les écrits de cette bataille et en tirer une meilleure gloire,il aura également bientôt acquis la tranquillité civile des orques de Thassopole.

Moa dakor ! Nou passay par gran Dézairh puis layjayreman dessandre parh le Zud pourh fayre kroare a ain asso par dayrière !

Si les cartes fournies par les naviguateurs Thassopoliens s'avéraient assez précise,la marche durerait environ une semaine en marchant de nuit,en dormant, et les troupes supplémentaires auraient le temps de se préparer puis de passer à l'attaque.
Restait maintenant les avant-gardes, personne n'en avait vu mais il y avait toujours un risque.
Comme ils ne pouvaient perdre plus de temps,Zwiffy attrappa son cor de marche pour réveiller les derniers soldats endormis et souffla quelque mots à l'intention de l'orque avant de disparaître derrière la tente, arborant une légère armure de cuir et ses bibelots habituels...


Vou prayvenirh Flayche Noare partirh an ayclayreurh pandan nou traverzay dézayrh.
Revenir en haut Aller en bas
Mogoth



Nombre de messages : 230
Age : 50
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
9/10  (9/10)
Race: Infernal

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Lun 26 Avr 2010 - 1:45

Au nord de la province, un débarquement avait lieu, vingt cinq mil hommes prenait place sur la côte froide et sans vie d'Édhesse. Un coin reculé de la province, propice à l'invasion pour quiconque avait le sang chaud pour résister au froid venant du Nord. Mais c'était sans compter que cette région était sous la surveillance des hommes du Sanglant qui c'était approprié de nombreuses terres dans cette partie de la province suite à l'écrasement de la puissance vampire qui ravageait la région.

L'information était parvenu au général Nidleb qui mobilisa une partie de ses effectifs pour prendre d'assaut les thassopoliens. Décidément ces derniers n'étaient pas chanceux, car en temps normal un conflit entre une troupe d'assaut de Mogoth et la milice province de Thassopole devait faire rage au coeur même de leur province à eux.

Le ciel déjà sombre le devin encore plus quand une nuée de créatures arrivèrent dans la nuit noire. Les soldats mettaient pied à terre à la faveur de la nuit pour une meilleure discrétion mais il ne virent pas ce qui allait leur tomber dessus. La moitié des hommes n'était plus sur les navires lorsque les dragons monté par les démons arrivèrent suivi des dames blanches et des âmes errantes. Un peu en avance sur le reste, les quinze cent kuo-tas arrivait au pas de course, fonçant dans la milice de thassopole ! Suivi de tout le reste, à l'exception des dragons qui se tenait bien haut avec les démons prêt à unir leurs forces.

Le combat de la mort contre la vie s'engageait.
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Mer 28 Avr 2010 - 0:48

La nuit commençais à tomber lorsqu’à l’horizon des centaines de voiles apparurent. Vingt-cinq milles hommes ne débarquaient pas facilement. Surtout dans de telles conditions. Un froid glacial régnait. La plupart des hommes étaient couverts de peaux de bête pour se protéger de la morsure du froid. De la buée sortaient de la bouche des dizaines de milers de soldats embarqués. Mais malgré ses conditions hostiles le moral était bon. Cette attaque représentait beaucoup pour le nouveau gouvernement de la république un échec serait une véritable catastrophe tant politique qu’idéologique. Une véritable propagande avait était établis dans tous Thassopole pour galvaniser les citoyens. On avait présenté les Edhessiens comme des décadents blasphémateurs. Des lâches, des traitres, des hérétiques voila ce que ses hommes croyaient être venus combattre. Et fidèle à la réputation des Thassopoliens, leur orgueil ne laissait pas la place à la moindre idée de défaite. Ils écraseraient les ennemis de la République et de l’Empire avec la puissance du courroux de Brak.
Le premier navire atteignit les rives Edhessiens lorsque la pénombre de la nuit avait tout recouvert. L’opération avait été préparée avec minutie. Les navires qui transportaient les troupes au sol videraient leurs « cargaisons » en premier. Le terrain en effet peu adapté au débarquement ne permettait pas à tous les navires d’accostaient au même moment. Il avait donc été convenu que les troupes les plus expérimentés mettent pied au sol en premier. Une à une les divisions de soldats foulèrent de leurs bottes le sol d’Edhesse. Il y avait des Champions de Kanderak, vestige de l’ère du pontife Gorbad, leur chapitre fort de 2000 hommes étaient venus en Edhesse pour y rétablir l’ordre de leur implacable divinité. Suivirent les fantassins d’élite, les meilleurs de la garde, ceux qu’on appelait les Primas au nombre de trois milles. Puis était descendu des navires le premier et le second régiment des gardes républicains. Se qui faisait un totale de dix milles hommes sur les rivages froids d’Edhesse lorsque l’impensable se produisit. Une attaque. Non pas que les Thassopoliens n’étaient pas prêts aux combats. Les fidèles de Brak sont toujours prêts à se battre. Mais l’attaque des Kuo-tas fut tellement foudroyante que tous furent surpris. Ainsi le second régiment fut heurté violement sans que ceux-ci n’ai le temps de s’organiser. La brutalité et la rapidité des hybrides provoqua la mort de plusieurs centaine de soldats surtout que les lézards furent rapidement rejoins par des ectoplasmes en tout genre tels que des dames blanches et autres âmes errantes. L’agitation gagna les forces Thassopoliennes.Le nombre limité d’assaillants n’en aurait pas fait des ennemis bien dangereux en plein jour et sur plaine. Tout de fois en pleine nuit et dans le sable les envahisseurs étaient loin d’avoir l’avantage du terrain. Il fallait à tout prix éviter que des hommes se retrouvent à la mer ça aurait été une véritable catastrophe. La défense Thassopolienne finis par ce mettre en place, les boucliers et les lances formèrent petit à petit un mur où viendraient se briser les belliqueux attaquants.
Les archers sur les navires les plus proches de la côte s’étaient mis en position prêts à toutes éventualités.L’effet de surprise et la vitesse des attaquants avaient joué en leurs faveur sans aucun doute les morts thassopoliens se comptait en centaine. Tout de fois les deux ne feraient bientôt plus aucun effet. Les républicains furent aussi surpris de voir que ceux qu’ils affrontaient ne portait pas les emblèmes d’Edhesse. Etait-ce les armées de Dorgo Ulagan ? Mais comme le voulait la tradition on combattait d’abord et on posait les questions ensuite.



Loin au Sud les troupes de Krag et de Zwiffy sortait enfin du désert et de son étouffante chaleur .Des dizaines d’hommes de la garde peu habitués à de tel climat y avait laissé la vie.Mais ça Krag n’en avais que faire. Ils se trouvaient à présent à la frontière Est d’Edhesse.La où commençait la llongue chaine de montagne qui s’étendais jusqu’à la frontière Nord de Kalamaï.Krag ne connaissait pas son nom et il s’en fichait. Il alla voir Zwiffy et lui expliqua ensuite le déroulement des opérations.
Grand Zwiffy, maintenant nous devoir attiré l’attention des armée d’Edhesse.Mainenant nous faire comme ork nous brulez et tuez partout. Mettons tous à feu.Mais seigneur Rouge vouloir aussi prisonniers si vous lui en donnez lui pouvoir être très satisfait.
Krag attendis une quelconque réaction du shaman malgré l’envie folle de ressentir enfin l’ivresse du combat.
Revenir en haut Aller en bas
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Mer 28 Avr 2010 - 8:48

Zwiffy ne put masquer un sourire prévisible lorsque le désert se fut enfin arrêté, mais se dit tout de même que si Thassopole ne lui avait envoyé QUE des orques, êtres habitués génétiquement aux déserts arrides et chauds, ils seraient arrivés indemnes.
Mais ce n'était que quelques soldats et très vite Krag rejoignit Zwiffy pour lui faire part de ses plans.
Le petit orque fait requête de trois guerriers humains et leur ordonne de voir s'il n'y a pas de villages aux alentours.
Puis, une fois leur départ commencé, il reprend ses troupes en main et les conduits vers une sorte d'oasis, qui fort heureusement n'est pas un de ces mirages horribles...

Troop fatiguay ! Nou attandre raporh é frappay poin styrataygik avan rigolay avek pety villages.
Mé si vo solda son "nikayl" alor vou pouvoare atakay peti vilaje alantourh
Revenir en haut Aller en bas
Lailah



Nombre de messages : 147
Age : 27
Classe : Nécromancien
Armada : Le clan de la rose noire
Date d'inscription : 08/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Mer 28 Avr 2010 - 20:39

Débarquement en Edhesse

La nuit est froide comme toutes les autres nuits à cette époque de l’année et surtout pour les terres du nord, elle est plénitude, mystère en des lieux divers, douceur et fraîcheur pour les êtres au sang froid, la nuit entour et enveloppe de son grand manteau noir. Ciel immaculé d’étoiles et sentiments de bien être dans les hauteurs de cette sphère. De quoi cette nuit sera faite avant que l’aube ne se lève… La pénombre enveloppe avec délicatesse, rassurante pour les êtres vivants, nuit qui appelle au repos les bêtes au sang chaud.

La nuit est avancé, le calme règne dans l’air du ciel, la lune est à demi chemin de son croissant, les vents glaciaux se lèvent un peut plus. Dans la noirceur toute chose prend sa forme et son véritable aspect. Révélation au loin, plusieurs taches brillantes dans le ciel, Au début, personne ne se prononça sur cette apparition. Des étoiles vraiment très brillantes, rien de plus. Puis lorsqu’elles donnèrent une impression d’approche, ceux ayant la vue la plus perçante purent distinguer dans ces éclats lumineux, des ailes, des écailles qui brillaient avec la luminosité des astres du ciel. Elles approchaient de plus en plus rapidement, impossible de savoir si elles étaient alliées ou ennemis. La seule chose que l’on pouvait être sûr, s’était de l’éclat des écailles dorées des formes visiblement draconiennes.

Lorsqu’elles furent à distances respectables, on pouvait nettement distinguer l’escadron d’une cinquantaine de magnifiques dragons d’or volant en formation parfaite. Sur la bête de tête chevauchait une silhouette vêtue de noir, bien couvert d’un grand manteau capé et encapuchonnée. Le groupe survola les terres une première fois, couvrant le ciel de leurs ailes dorées bien déployées et poussant des rugissements à en glacer le sang de tout homme sain d’esprit. De même qu’on ne distingue que la nuit les étoiles du ciel, on aperçoit alors sur terre bien des choses que l’on ne pourrait voir le jour. Les sans très développés des vampires permettent d’analyser un lieux ou les êtres présents avant même de s’en approcher. Un signe semble être donné d’un geste d’une main gantée.

Les créatures volantes atterrirent toutes près de ce qui ressemblait à un campement édifié à la hâte et éclairé par des feux de campement. La silhouette habillée de noir aux motifs complexes brodés de fil d’or, descendit de sa monture. Aussitôt qu’elle eu posé le pied au sol, les bêtes brillèrent d'une intense lumière et se transformèrent sous les yeux des curieux et de ce qui semblait être des gardes, tous abasourdit. Il ne resta plus d’eux que des silhouettes sages mais au aguets, attendant des ordres.
Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Ven 30 Avr 2010 - 14:34

Au sud

- Chef, regardez !

La terreur se sentait dans la voix du jeune soldat, qui vit se poser une cinquantaine d'énormes bestiaux. La nuit venant de tomber, les Généraux se trouvaient dans leurs tentes, et cela les embêtèrent de sortir, surtout qu'ils pensaient encore être dérangé pour rien. Mais à la vue des majestueux dragons, leur souffle fut coupé. Tout le campement était maintenant tourné vers les nouveaux arrivants. Il était certain que ces créatures étaient intrigantes, mais peut-être dangereuse. Les soldats avaient l'impression d'être des lapins fixant avec curiosité le python venant les dévorer. Le général Vidar fit signe à son homologue humain qu'il s'en occupait:

- Soldats ! Regagner immédiatement vos postes, je ne veux pas en voir un seul la tête de l'air, sinon je lui arrache, c'est clair ?!

Courageusement, l'elfe noir s'avança vers le groupe de dragons, qui entouraient une silhouette encapuchonnée. Ne sachant pas si les dragons allaient bien réagir à son approche, il s'arrêta à une dizaine de mètre, et héla la mystérieuse personne :

- Hé vous ! Je suis le Général Vidar, qui co-dirige les troupes que vous voyez là. Êtes vous des alliés venus nous aider? Quelles sont vos motivations?

Aucune once de peur n'avait percé dans la voix de l'elfe noir, malgré toute la crainte que lui aspirait de telles bêtes. Mais il avait déjà eu affaire à un dragon d'argent, dans les montagnes d'Edhesse. Il espérait juste que ceux-ci était bien dressé et non à l'état sauvage, se souvenant du désastre auquel il avait assisté...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Dans le même temps, au Nord :

Kzadri, fier de lui, avait pris le chemin du retour au dos de sa Wyverne. Quelle bonheur de voler ainsi, en toute liberté, sans que rien n'est de prise sur vous ! Après les derniers moment tendues qu'il avait passer, l'elfe noir s'autorisait quelques plaisirs. Un piqué acrobatique plus tard, il aperçut un groupe de trois Wyvernes, montées. Tous volaient à vive allure, tellement vite que cela en était suspect. Kzadri se mit à leur poursuite, et les trois monteurs, ayant reconnu la grande Wyverne de leur chef, ralentirent pour laisser Kzadri les rattraper et voler à la même allure.

- Soldats ! Que se passe-t-il? Pourquoi semblez-vous si pressé?
- Nous avons des informations urgentes à fournir aux Généraux, Capitaine Kzadri ! Nous venons de voir apparaître une flotte au couleur de Thassopole sur les côtes à l'Ouest !

Kzadri écarquilla les yeux. Si ses hommes disaient vrai, alors il fallait rapidement en avertir les Généraux, avant que la situation ne devienne critique ! Mais l'elfe noir avait déjà une petite idée du dispositif à mettre en place, ainsi il répondit aux trois monteurs :

- Nous disposons d'un total de 4000 hommes sur les littoraux, allez faire le tour dans chaque caserne et établissez un campement. Ne tentez aucune attaque.
- Mais ils sont plus de 20000 !
- Les Généraux vous enverront des hommes, si cela est possible. Ce qui sera le cas si les Palatins répondent à notre appel. Un de vous ira faire le tour des casernes, tandis que les deux autres iront dans les villages aux alentours pour essayer d'enrôler quelques paysans pour en faire des soldats, et faire évacuer les civils. Nous vous enverrons aussi en soutien la troupe de dégénérés de Poigne de Fer. Compris?

Même si ils étaient mi-heureux, mi-craintifs d'apprendre que les plus célèbre brigands-soldats de l'Edhesse allaient être de la partie, ils répondirent à l'unisson:

- Oui Capitaine !
- Rompez la formation, je m'en vais en personne prévenir les Généraux, ma monture est plus fraîche.

Et les trois Wyvernes se séparèrent. Kzadri volait à toute allure pour informer au plus vite ses Généraux, une chance qu'il possède la monture la plus performante de l'Edhesse.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Au Sud:

Alors que le Général Vidar venait de partir vers les Dragons, Kzadri arriva à la hâte, sa monture soulevant la poussière. Le général Heimdall alla tout de suite à sa rencontre, et demanda un rapport. Kzadri lui expliqua sa discussion avec un des lieutenant de Mogoth, et tout les détails qui pouvaient avoir ou non leur importance. L'humain le félicita:

- Bon travail, Capitaine. Vous avez bien fait d'insister sur le côté officieux de votre offre, et vous avez admirablement bien préparer le terrain. Si vous continuez comme ça, vous prendrez bientôt ma place ! , plaisanta-t-il.
- J'ai aussi une mauvaise nouvelle, Général. De nombreuses troupes viennent de débarquer sur nos côtes à l'ouest. Nous ne possédons que 4000 hommes en faction là bas, et nous arriverons à grande peine à un total de 6000 hommes si nous comptons les éventuelles paysans qui nous rejoindront.
- Ah, les chiens ! Ici, la situation semble sous contrôle, nous possédons 30000 hommes, plus des mystérieux alliés. Je peux détacher 17000 hommes, pas plus.
- C'est suffisant pour équilibrer la balance, Général.

L'humain donna ainsi l'ordre à 17000 de ses hommes de partir au plus vite, sous le commandement de Kzadri, qui irait en éclaireur. Mais que faisait-il à la Capitale? Il fallait arrêter ça tout de suite ! Même si leur victoire semblait acquise, elle se ferait au prix de nombreuses pertes. Heimdall lança une prière aux Dieux, en espérant que la situation s'améliorait dans les prochains temps.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Ven 30 Avr 2010 - 17:53

Et pendant ce temps, en sortie du désert :

Chayf ! Cha*PLAF*
Atanssion a la marshe sacray, gobo !
Chayf !
OUY ! jeu taykoute.

Le gobelin apeuré et édenté se lève et apporte un parchemin signé de ses éclaireurs, partis un peu plus tôt.
L'orque la lut et comprit alors que Thassopole débarquait, et que sa traversée du désert n'avait pas attiré l'attention.
Il laissa tomber la lettre dans le brasier qui constituait le dernier village du secteur et observa d'un air nostalgique les gobelins qui jouaient avec les têtes empalées en mimant un spéctacle de marionettes gnomes.
Puis lorsque ses fous de guerres l'eurent rejoint, il traversa l'immensité brûlée et désertique, dont le sang séché recouvrait le sol et d'ou quelques survivants les épiaient au travers de ruines calcinées.

Trooph sekrayte prayte ?
Ouy chayf.

Parfay, nou prayparay eskarmoush, changement de plan.

L'orque déplia alors sa carte sur un cadavre qui jonchait le sol et qui arrivait à bonne hauteur pour servir de table.
Il pointa leur position, non loin de Perganon, et se décida enfin à contourner Perganon et faire mine de bouter les Thassopoliens hors de portée d'Edhesse, mais avant cela il se rendrait en ville.
Pour que son plan marche,tous les soldats et engins Thassopoliens devaient se retirer et poursuivre plein nord, avec assez de vivres pour tenir et arriver au bout du voyage sains et sauf tandis qu'eux utiliseraient leurs troupes d'élite pour attaquer les ennemis directement par derrière...

Thassos ! Partay playn nord, nou allay tou droa !




Zwiffy hèle alors un messager gobelin et lui tend le papier à remettre aux Thassopoliens sans se faire repérer, ce qui est assez facile pour des gobelins dont le sang froid n'attire pas forcément les prédateurs.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mogoth



Nombre de messages : 230
Age : 50
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
9/10  (9/10)
Race: Infernal

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Dim 2 Mai 2010 - 1:31

L'adversaire avait subi des pertes, les armées du Sanglant aussi, de simples morts-vivants ayant accompli leur devoirs et dont l'âme est à jamais relâché. Les nouveaux défunts du côté de l'ennemi serait sûrement les prochains jouets de Mogoth. Les troupes éthérés frappaient continuellement, ne cherchant même pas à regarder autour d'eux, leur seule idée, leur seul objectif était d'enlever la vie à ceux qui n'était pas mort, tel était la seule pensée des dames blanches et des âmes errantes. Uniquement les Kuo-tas avait un minimum de jugement et savait reculer lorsque nécessaire.

Pour le moment, cela ne semblait pas être le cas, la résistance était bien présente puisque l'effet de surprise se dissipait et une contre attaque n'avait pas encore eu lieu. Les armées encore à bord du navire serait dans un avenir rapproché sur les côtes pour faire table rase et éliminer l'opposition sur le continent. Raisons pour laquelle les démons et leur dragons restaient bien haut dans le ciel, admirant la scène qui s'offrait à eux.

Voir périr des hommes, Nucter ne pouvait qu'être content de ses serviteurs, même Bronek devait avoir le sourire aux lèvres. Kalamaï vivait encore et toujours des conflits armés, aussi bénin soit-il, nourrissait le Dieu du Chaos d'une énergie enivrante.
Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Dim 2 Mai 2010 - 13:10



Voyage


Content d'avoir réussi à plaider sa cause auprès du Magistrat Adola, Dorgo se prépara à repartir chez lui, en Edhesse. Il emprunta pour cela la Wyverne avec laquelle était venu Jerm, ce dernier se débrouillerait pour revenir. L'elfe noir était curieux de voir si Aedric aurait tenu sa parole, si il avait retiré ses troupes. Evidemment, le temps que l'ordre du Palatin de Thassopole arrive en Edhesse, Dorgo y serait déjà, mais il n'avait plus de patience, et ordonnerait l'attaque dés qu'il poserait le pied sur le champ de bataille. Durant son vol vers sa province, l'elfe noir médita sur les derniers évènements. Aedric l'avait intercepté à la sortie du Sénat, et le drow s'était retrouvé encerclé et pris au piège. Sa sorcellerie n'aurait pu lui être d'aucune utilité, et cette impuissance l'enragea. Si Adola n'était pas intervenu, il croupirait dans un cachot, à Anaphe. Lorsque tout ceci serait terminé, il se jura qu'il retournerait à la Corporation des Arcanes pour y développer sa puissance. Il survola enfin le désert, et sentit la chaleur envahir son corps, ne faisant que l'irriter encore plus. Il refroidit la température de son organisme, et passa la fin du voyage les yeux clos, essayant d'apaiser ses tensions.


Au campement sud-est


Seul le clair de lune et les feux éclairaient le camp, et les soldats ne virent pas leur Palatin arriver. Lorsqu'il se posa, des hommes armés allèrent à sa rencontre, puis posèrent un genou à terre en reconnaissant leur chef. Le bruit se répandit vite, et bientôt tout le monde fut au courant de la présence de Dorgo Ulagan. Ce dernier demanda à parler à un de ses Généraux, et après avoir serré quelques mains, il fut conduit dans la tente d'Heimdall. Après une révérence, l'humain fit un rapport complet de la situation, car visiblement le Palatin n'était pas d'humeur patiente:

- Dés que nous avons été prévenu de la présence des troupes de Thassopole et de l'orque, nous avons suivi toutes vos précautions. Missive aux Palatins et aux dignitaires de l'Empire, envoi d'un émissaire à la Capitale... Puis nous avons dirigé l'armée ici afin de stopper la progression ennemie.
- Quelles sont nos pertes pour le moment ?
- Aucune, il n'y a eu aucune bataille, aucune escarmouche, rien ! Par contre, j'ai été récemment informé que des troupes maritimes débarquaient au nord ouest, mais nous avons pris les dispositions nécessaires.
- Il doit s'agir des troupes d'Aedric Von Seviand. Mais il devrait théoriquement les retirer, c'est ce que j'ai réussi à obtenir à la Capitale. D'autres choses à signaler ?
- Oui, le Capitaine Kzadri a pu parler à un des représentants de Mogoth. Sans entrer dans les détails, l'Infernal semble bien disposé à parlementer, et un pacte de non agression officieux semble avoir été trouvé. Et aussi, une cinquantaine de Dragons viennent d'arriver, là bas.

Heimdall montra du doigt la troupe. Dorgo ne les avait même pas aperçu, il était arrivé au camp par le côté opposé. Le Général poursuivit:

- Vidar est allé à leur encontre, mais la personne avec une capuche ne semble pas vouloir disposé à parler. Et nous n'osons pas nous approchez, vous comprenez...
- Très bien oui. Mais j'espère que votre courage vous reviendra très vite, parce que nous préparons l'assaut.
- Comment ça? Tout de suite?
- Non, dans deux semaines ! Nous profiterons de la nuit, les elfes noirs et les vampires sont nyctalopes, ce qui n'est pas le cas des orques me semble-t-il. Allez du nerf ! Quand à moi, je vais aller voir notre nouveau allié, peut-être acceptera-t-il de me parler. Je repasserais avant la bataille pour ensorcelé nos hommes, mais je veux qu'à mon retour tout le monde soit armé et prêt à se battre. Compris?

Le Général humain acquiesa nerveusement, et commença les préparatifs. Dorgo se rendit vers les Dragons, encerclant une personne à l'allure fine et élancée. Plus il se rapprochait, et plus son émerveillement augmenta. A côté de ces majestueuses bêtes, ses Wyvernes semblaient bien fades. Il avait déjà entendu parler de la présence de Dragons d'Argent dans ses montagnes, peut-être réussirait-t-il l'exploit de s'en faire des alliés? Mais l'heure n'était pas aux projets d'asservissement de créatures. Dorgo s'arrêta à environ cinq mètres devant le mystérieux allié, car les Dragons dorés commençaient à le regarder d'une manière intrigante. Il inspira, puis annonça d'une voix neutre:

- Je suis le Palatin de l'Edhesse, Dorgo Ulagan. Êtes-vous des alliés ayant répondu à notre appel? D'où venez-vous? La bataille est imminente, alors je vous conseille de vous joindre à nous ou de partir.


Au nord-ouest


Là bas aussi, la résistance s'organisait. Les villages trop exposés se vidaient de leurs habitants, ceux-ci rejoignant l'intérieur du continent. Les chevaucheurs de Wyvernes eurent vite fait de recruter quelques paysans attachés à leurs champs parmi les rangs de l'armée, puis plusieurs embuscades et pièges furent mis en place. Mais l'inquiétude persistait, d'autant plus que l'on racontait que des fantômes apparaissaient ci et là. Plusieurs interprétations fusèrent, notamment que les âmes étaient d'anciens Edhessiens défendant leur province après la mort, d'autres disaient qu'il s'agissait des envoyés de Nucter venu chercher les futurs défunts. Seulement une poignée se doutait qu'il s'agissait des troupes de Mogoth, soutenant a priori l'armée.
Tout les soldats étaient confiants, eux étaient habitué au climat rugueux du nord, alors que les Thassopoliens étaient habitués à un climat chaud. Ils avaient l’avantage du terrain pour eux. De plus, 17000 hommes ne tarderaient pas à arriver, ce qui leur assurerait la victoire. Mais voila, ils ne possédaient pas encore toutes les informations. De une, les Thassopoliens ne débarqueraient probablement jamais, et de deux, le soutien, passant par Perganon, fit une halte. La situation ne semblait pas entièrement sous contrôle au sud, et les troupes stationnèrent donc à la capitale un petit moment, au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Zwiffy'ga'krig



Nombre de messages : 178
Classe : Chamane
Date d'inscription : 10/03/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Orque

MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Dim 2 Mai 2010 - 13:25

Les troupes de Zwiffy firent une halte et observèrent la situation : Un quart de la distance prévue était parcouru.
Tandis que les villages se voyaient transformés en des sortes de villages pour prisonniers et que tout les paysans étaient privés de leurs armes et de leurs terres à titre "amical", Zwiffy se dirigea vers la grange la plus proche, ou était entreposé la nourriture.
Les orques et les gobelins mangeaient à leur faim, les trolls mangeaient les cochons des paysans, les moutons, et autres bestioles plus petites qu'eux, les fous de guerre se joignaient aux orques : tout allait bien.
Maintenant, il fallait encore prévoir un assaut des Edhessiens, et cela l'embêterait vraiment d'avoir à abandonner sa centaine d'esclaves.
Il songeait d'abord à les envoyer dans un port mais hélàs les Edhessiens auraient vite fait de les reprendre et de massacrer l'escorte.
Maintenant séparés des Thassopoliens, il eut une petite idée : Il commanda aux orques de rammasser tous les objets Thassopoliens qu'il pourraient reconnaîtres et de les leur faire enfiler : l'équipement leur allait comme un gant.
Pour rendre la scène encore plus réaliste, Zwiffy les fit manger à leur faim et s'en retourna sous la masure...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débarquement en Edhesse   Aujourd'hui à 6:53

Revenir en haut Aller en bas
 

Débarquement en Edhesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Édhesse :: Perganon-