AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Midway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hélèna
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 612
Age : 27
Classe : Psioniste
Armada : La Coalition Marchande
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Midway   Dim 4 Avr 2010 - 14:42

De larges ombres tapissèrent la terre l'espace d'un instant. Les taches d'obscurité parcouraient à une vitesse folle le paysage, dépassant aisément le plus rapide des animaux à la course...
De l'azur du ciel, les imposantes créatures célestes, maitresses des airs, planaient au dessus du sol de Prévèze. A la trentaine de dragons d'or, s'ajoutait l'escorte d'une quarantaine de dragons de bronze. Si les premiers se maintenaient en formation triangulaire, trois par trois, les seconds naviguaient dans les airs en duo.
Volant plus vite que leur cousins dorés, les dragons de bronze se maintenaient à des altitudes variables, prêts à fondre sur un quelconque ennemi.
Les dragons d'or volaient lentement mais avec des battements d'ailes constants. L'endurance de ces grandes créatures ailées n'était plus à prouver. Mais avec six hommes sur leur dos, leur vitesse réduite se comprenait facilement.

Deux dragons de bronze, partis en avant, revinrent au sein de l'escadre aérienne. Un rapide échange de pensées suffit pour apprendre au chef d'escadre -patriarche des dragons d'or- la localisation de l'endroit le plus approprié au "lâché" de ses passagers.

Le capitaine Assyl, aux côtés de ses hommes, faisait parti de ceux qui "sauteraient" en premier. A savoir, de ceux qui descendraient les premiers de leur dragon. A dire vrai, ce seraient même les premiers à se poser...
¤Capitaine, nous arrivons. Préparez-vous à toucher le sol.¤
Le chef de la petite compagnie acquiesça mentalement avant de se tourner vers ses hommes:
-Préparez-vous, les gars!
Les soldats commencèrent à armer leurs arbalètes à répétition, premières armes utilisées en cas d'assaut. Viendraient ensuite les lames... Même si dans ce cas précis, sortir les armes ne servirait probablement à rien. L'ennemi se trouvait encore suffisamment loin. Le but de leur groupe n'étant pas d'attaquer tout de suite, mais de préparer le terrain pour les troupes censées arriver sous peu... D'ici là, ils auraient à organiser une position défensive et s'accommoder du mieux possible du terrain sur lequel ils auraient à se battre.

Le leader de la formation entama sa descente en douceur afin de ménager et les hommes et leurs estomacs respectifs. Inutile de prendre le risque d'en perdre ou de leur enlever toute velléité guerrière.
Les autres dragons d'or le suivirent, calant leur vol sur le sien. Les dragons de bronze de tête piquèrent devant la formation des dragons dorés afin protéger le convoi d'une attaque venant de face. Le sommet de la formation d'escorte se détacha et piqua par niveau d'altitude afin d'assurer un dôme de protection autour des grands dragons et de leurs passagers. Les dragons d'escorte latéraux commencèrent à cercler autour de la zone, tandis que ceux de queue de convoi continuèrent leur trajectoire vers l'est, dans le but de reconnaitre l'évolution de la situation.
Et tandis que les éclaireurs achevaient de quitter la formation, les premiers dragons d'or se posaient à grand renfort de battements d'ailes.
Le sable et la poussière vola en tourbillons autour d'eux, tandis que les griffes acérées des majestueuses créatures s'enfonçaient dans la terre meuble.

Détachant à la hâte leurs sangles, les hommes de la compagnie d'Infanterie de Marine du capitaine Assyl bondirent au sol, l'arbalète haute. Les premiers se déployèrent rapidement dans toutes les directions, sécurisant au fur et à mesure des hommes au sol, une zone de plus en plus vaste.
Le capitaine Assyl assura lui même l'arrivée des derniers "équipages" de dragons, leur assignant une zone où prendre position.
Il ne fallait perdre aucune minute. Le matériel qui remplaçait le septième passager sur certains dragons devait être promptement mis à terre, puis éloigné de la zone d'atterrissage. Les hommes disponibles devaient se scinder rapidement en équipes de travail: la première, relativement peu nombreuse, se chargerait de la surveillance et dans une moindre mesure de la reconnaissance. La seconde commencerait à organiser le terrain de manière à mettre toutes les chances du côté des troupes Ald'Rhunaises durant la bataille.

Les dragons dorés déposèrent les soldats humains au sol, avant de reprendre l'air. Au moment du départ, le patriarche du groupe, leader de la formation, toucha deux mots au capitaine humain:
¤Nous reviendrons dans quelques heures avec un nouveau groupe. Je vous conseille d'ici là de fortifier la position au nord est, là où les collines vous feront défaut. Le patriarche de bronze restera avec vous le temps de notre retour. C'est un dragon qui a quelques manières, mais il est sympathique. Vous l'apprécierez. A bientôt, jeune humain.¤
L'humain hocha de la tête. Il espéra fortement que ces quelques heures passées presque seuls sans protection d'aucune sorte autre que quelques dragons -puissants et terrifiants pour leurs ennemis, certes- se dérouleraient bien.

Déjà ses hommes sortaient leurs pelles pliantes et commençaient à ériger quelques ébauches de fortifications de fortune. Une chance que les hommes de l'Infanterie de Marine soient passés maitres dans l'art de créer ce genre de défense. Défenses qui, bien que futiles pour quiconque ne sait tenir une position, se révèlent souvent d'une étonnante flexibilité en combat réel. "Prendre et tenir", la fidèle devise de l'Infanterie de Marine prenait à ces moments là toute son importance. Loin d'être une armée capable de mener de longues campagnes, elle pouvait par contre prendre une position défensive et la tenir jusqu'à ce qu'on la relève ou jusqu'à la mort ou reddition de la force en question.
Ce n'était pas forcément une armée au sens conventionnel du terme à cet égard. Mais ça restait une unité militaire entrainée et équipée pour le combat. Et à ce titre, une troupe dont il fallait prendre compte...

La compagnie du capitaine Assyl tiendrait, là n'était pas la question: l'ennemi se trouvait encore bien loin d'eux. La question était surtout de savoir si les soldats de l'armée de terre suivraient vite ou non. De sorte qu'ils seraient présent à leurs côtés au plus fort de la bataille.
Si d'après les stratèges de l'Etat-major, l'ensemble des forces d'Infanterie de Marine en alerte serait en position ici même, il n'en était rien d'après les propres calculs de l'officier. D'après lui, à peine 50% des troupes seraient en position défensive sur ce territoire. Soit insuffisamment pour assurer une victoire face à des troupes estimées à dix mille têtes. A raison de deux heures de vol aller-retour, les dragons d'or ne pourraient faire plus de dix voyages. Onze, avec un peu de chance... Cela ne ferait quand même qu'entre deux mille et deux mille deux cent soldats, les troupes terrestres ne les rejoignant que plus tard dans la journée du lendemain.
Quoiqu'il en soit, d'ici la fin de ce jour, les troupes acheminées totaliseraient le millier de combattants. Les dépôts de personnel continueraient par rotation toute la nuit.
Cela fit penser à Assyl qu'il faudrait penser au balisage de la zone d'atterrissage. Et par association d'idée, cela lui fit penser au repas qui remplirait son assiette dans les quelques heures qui viendraient...
Revenir en haut Aller en bas
 

Midway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Prévèze :: Le Desert Aride-