AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Appartements du Gouverneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Escalus
Gouverneur de Kalamaï
Gouverneur de Kalamaï


Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 13/02/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
9/10  (9/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humain

MessageSujet: Les Appartements du Gouverneur   Lun 5 Avr 2010 - 15:17

Le Gouverneur possédait une petite résidence, une jolie villa dans un coin tranquille de la Cité, à proximité du Fort et près du Palais. Il n'y mettait que rarement les pieds. Quand il n'anime pas de session, ou qu'il n'est pas en voyage politique, il réside au Palais dans une chambre réservée.

C'est d'ailleurs à son dernier voyage que le mauvais sort l'avait pris.
Escalus gisait, transis et souffrant dans son lit. Depuis trois jours, de fortes fièvres le terrassaient et il lui prenait de temps à autres des convulsions violentes qui lui avaient laissés des marques rouges sur les poignets. Le Gouverneur sentait Nucter et Velsfer rôder autour de lui. Tourmenté jour et nuit, il n'avait eu que de très brèves nuits de sommeil, hantées par des images de démons, d'âmes en peine et de rires sadiques. Il se réveillait en sueur au beau milieu de la nuit et, depuis la veille, tremblotait de tous ses membres.

Son serviteur, le jeune Irian, commençait à trouver son maître fou. Lui qui avait toujours été un homme sain d'esprit, concis et sagesse semblait maintenant pris dans les affres de la folie et la peur se lisait dans son visage. Il n'osait plus l'approcher, par peur d'attraper cette maladie qui venait de la lointaine Mesomnon d'après le petit médecin qui l'avait vu, avant de partir rapidement. Il avait déposé quelques morceaux de pain et un peu d'eau à son chevet, attristé de ne pouvoir l'aider. Parfois le Président du Sénat avait la force de manger un bout de pain et de boire un peu, seul. D'autres fois il avait passé la journée sans manger.

Fardall, l'Empereur, était venu brièvement au matin. Il avait pris conscience de son état, et avait soutiré quelques informations au jeune garçon. Il avait essayer de communiquer avec Escalus, peine perdue sauf quelques bégaiements inaudibles ... En trois jours, le Gouverneur semblait avoir pris cent ans ...
Revenir en haut Aller en bas
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Lun 5 Avr 2010 - 20:39

Aquilodon, Thangorthorim et Sa Majesté l'Empereur Fardall Barka parcoururent les rues de la Cité, encadré par la garde impériale. Ils parvinrent bien vite à la résidence du Gouverneur, car elle n'était guère éloignée du palais. Un jeune page d'origine noble, qui se présenta comme Irian, valet d'Escalus, vint, l'air effrayé, accueillir les trois seigneurs. Le Prophète lui intima de se calmer, et d'être prêt à les assister dans le diagnostic de son maître, le Pontife et lui. Marmonnant quelques incantations shamaniques destinées à le protéger d'une maladie quelconque, le Prophète entra le premier dans la somptueuse villa, suivant le page au chevet du Gouverneur. L'Empereur n'avait pas menti : si l'on ne faisait rien dans les deux jours qui suivaient, Escalus, ou Barsis, le Prophète ne savait plus, mourrait. Si l'homme était coriace, il tiendrait peut-être trois jours, mais pas plus. Le géant se tourna vers Thangorthorim, qui était entré juste après lui et lui dit :

- J'espère que vous savez vous y prendre avec les malades, Votre Sainteté, car nous allons avoir besoin de toutes les ressources disponibles pour le soigner. Commençons maintenant, je vais tenter de localiser le mal. Jeune Irian, allez me chercher de l'eau fraîche et des bandes de tissus. Dites aussi aux coursiers de me trouver des grains de moutarde. Dépêchez-vous, nous n'avons guère de temps.

Aquilodon était bien trop grand pour le lit du Gouverneur, il se mit à genoux près du seigneur et tendit la paume au dessus du corps secoués de temps à autres par des spasmes de douleur. Le Président du Sénat irradiait de chaleur et sentait mauvais. Déjà, il avait une fièvre particulièrement féroce, et l'on ne l'avait lavé depuis plusieurs jours. La paume tendu du Prophète s'illumina légèrement, tandis qu'il la passait au dessus de tout le corps du malade. Le mal était partout, mais il partait de la tête, du torse et du ventre du Gouverneur. Si la maladie était enrayée dans ces zones, elle serait facile à détruire dans le reste du corps torturé. Le jeune Irian revint avec les bandelettes et un seau d'eau venant d'être puisé. Aquilodon s'en empara sans un mot, et trempa une bandelette dans l'eau, avant de la poser délicatement sur le front d'Escalus. Puis il reprit son diagnostic, tentant malgré les gémissements de l'homme de se concentrer. Au bout de deux minutes, il localisa une anomalie qui lui déplut dans le ventre du Gouverneur : une forme de vie. Une bestiole non-identifiée grossissait dans la panse d'un des deux plus grands hommes de Kalamaï. Il se releva et se tourna vers le Pontife, après avoir remplacée la bandelette fraîche déjà trempée de sueur.

- Votre Sainteté. C'est pire que ce que je craignais. Une chose vivante le dévore de l'intérieur, d'après ce que j'ai détecté. Il a aussi une terrible fièvre, et il a du mal à respirer, à cause de son combat contre la bête qui habite dans son ventre. Je pense qu'il faut retirer la vermine qui dévore les forces du Gouverneur, mais je ne sais pas comment faire. C'est la première fois que je vois ceci.

Aquilodon était véritablement surpris. Comment un être vivant pouvait-il se développer dans le corps d'un autre ? C'était impressionant. Et terrifiant, si cette... maladie était réellement celle qui touchait une grande partie de Mésomnon actuellement.

- Irian, allez chercher le Palatin Xanis, il doit encore être au Sénat. Vite, il pourra nous aider !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Xanis
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 780
Age : 26
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 28/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Mar 6 Avr 2010 - 4:20


Courant plus que marchant, Xanis et Irian regagnèrent la petite villa du Gouverneur.
Admirant l'architecture comme bien d'autres arts et sciences, le Patriarche jeta un regard circonspect à la demeure.
Une fois franchi le mur d'enceinte, on débouchait dans un très court corridor qui menait au patio, la cour intérieur d'où partaient les accès vers l'ensemble du bâtiment. Quelques plantes plus ou moins exotiques y poussaient dans un désordre tout calculé, chaque plante masquant une partie de sa voisine afin que toutes soient visibles, affichant aux visiteurs leur éclat et leurs formes différentes.

Arraché à la contemplation de ces merveilles par le pas rapide de son compagnon, le Drow détourna le regard et suivi le jeune homme jusque dans une chambre où il fit irruption après avoir frappé discrètement à la porte.
L'Empereur, le Pontife et le Prophète de l'Equilibre s'y trouvaient, ce dernier occupé à humidifier le visage du Gouverneur pour le rafraichir et, sans doute, faire tomber la fièvre qui recouvrait la peau de ce-dernier d'une fine pellicule de sueur.

L'homme d'Etat, les yeux clos, agitait les globes oculaires sous ses paupières. De sa bouche entrouverte sortaient quelques grognements à peine audibles. Ici et là, un muscle se contractait faiblement sous les draps.
De la pièce émanait une odeur répugnante. La maladie, la pourriture, la mort se mêlaient, ajoutées à l'odeur du renfermé, de la transpiration et de la crasse.
Sortant un mouchoir brodé qu'il posa sur son nez et sa bouche, il fit quelques pas dans la pièce, faisant une légère révérence devant Fardall et interrogeant les deux autres du regard.


" Veuillez ouvrir les fenêtres, jeune homme, je vous prie.
Hé bien mon cher Aquilodon... je vous manquais déjà tant que vous ne sauriez souffrir mon absence plus longtemps ?
"


Dernière édition par Xanis le Sam 24 Avr 2010 - 18:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Mar 6 Avr 2010 - 12:32

Le Gouverneur se mourait et Xanis se permettait de faire de l'humour ! Cet elfe noir pourrait être vraiment utile à l'Equilibre, se dit Aquilodon. Il se leva et expliqua au drow les raisons pour lesquelles il l'avait fait appeler.

- Seigneur Xanis, nous avons besoin de toutes vos connaissances sur la maladie qui ravage Mésomnon que, je n'en doute pas, vous avez passé de nombreuses heures à étudier. J'espère pour votre peuple que cette maladie est toute autre, sinon, nous risquons de ne rien pouvoir faire pour eux. Le Gouverneur est habité par un organisme de nature démoniaque. Nous devons l'extirper d'ici si nous ne voulons pas avoir à élire un nouveau Gouverneur, ou Sa Majesté à en nommer un. Si vous aez une solution, proposez-là. Si vous n'en avez pas, je vous prie d'y réfléchir. J'essaierai de le maintenir en vie pendant que vous songerez.

Aquilodon se ragenouilla, alors que les deux coursiers rapportaient les fleurs de moutarde. Le Prophète en fit un cataplasme, ôta la tunique trempée de sueur du Gouverneur, et déposa le "remède" sur la poitrine de l'homme. Puis il remplaça la bandelette mouillée, et reprit son diagnostic.

Il se concentra sur la poitrine, et sur les effets que produisait le cataplasme. Il détecta un nouvel élément, qui l'alarma plus encore : la bête dans le ventre disposait d'un réseau de ramifications, comme des racines, qui s'accrochaient aux poumons du seigneur Escalus. L'être vivant drainait les apports essentiels à la survie du Gouverneur : l'air, la nourriture, et il l'empêchait apparemment de réfléchir. Nar'Kaïn analysa alors la tête, pour voir comment la bestiole interférait sur le système nerveux de Son Excellence. Des sortes de spores ! Ces choses brouillaient les ondes magiques émanant de la paume du Prophète, puis se dirigeaient vers lui dès qu'il en approchait la main, sortant des narines, et de la bouche entrouverte et gémissante du malade. C'était assurément de la que venait la contagion. Les spores d'un malade entrait par la bouche d'un individu sain, voyageaient avec ses aliments, puis formaient une bête, ou plutôt une plante, se nourrissant des facteurs de survie essentiels du malade, pour ensuite produire à son tour des spores, qui contamineraient tout ce qui s'approcherait trop, et caetera.

Comment pouvait-on stopper une si terrible maladie ? Il fallait trouver quelque qui pourrait dégoûter la plante, qui se décrocherait et partirait par les voies naturelles, mais qui ne nuirait pas au malade. Et le géant n'avait que deux, voire trois jours pour trouver cette chose. Qu'est-ce qui dégoûtait les plantes ? La vermine. Les pucerons. Ou bien une dose excessive de sel, ou d'un autre minéral. Le Prophète se leva encore et parla à l'Empereur, à Xanis, et au Pontife.

- Messeigneurs, il ne faut sous aucun prétexte s'approcher du visage du malade, je vous expliquerai pourquoi. Nous n'avons pas le temps pour le moment. Palatin Xanis, qu'est-ce qui pourrait tuer ou dégoûter une plante, sans être nuisible au Gouverneur ? Jeune Irian, dites aux coursiers d'aller me chercher du sel, beaucoup de sel, à tout prix. Ils ont carte blanche, et ils devraient bien en trouver dans les échoppes de luxe, au marché.

Messeigneurs, ne vous approchez pas non plus de mon visage, car il est possible que la maladie m'ait contaminé. Nous nous occuperons de mon cas plus tard.

_________________


Dernière édition par Aquilodon le Ven 23 Avr 2010 - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Mar 6 Avr 2010 - 18:51

L'appartement était rempli de sommités, les palatins Xanis et Aquilodon, l'empereur et le gouverneur de Kalamaï.
Ce dernier était mourant, rongé de l'intérieur, selon Aquilodon par une créature non identifiée.

La présence de spores indiquait que l'être devait être de nature végétale ou fongique.
La légendaire logique naine se mit en branle tout de suite, tirant de son veston une petite flasque, le pontife fit goutter un liquide clair sur son poignet et gouta la mixture du bout des lèvres.

Si nous avons affaire à un champignon, utilisons un antifongique, qu'un serviteur se rende au siège de l'église, dans la cave.
Là se trouve une étagère verrouillée, un petit panneau indique "consommation personnelle" allez chercher des flasques ressemblant à celle-ci, deux ou trois, peut-être quatre, pas une de plus.
qu'on apporte aussi une barrique de bière fraîche...voici la clef...

Messieurs, ceci est de l'eau de roche distillée, la mère de ma mère s'en servait pour tuer les mauvaises herbes de son jardin, un petit champignon ne devrait pas y résister, par voie orale et par inhalation...
Revenir en haut Aller en bas
Xanis
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 780
Age : 26
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 28/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Mar 6 Avr 2010 - 19:21

Si c'était réellement cette chose qui tuait ses sujets, il allait être difficile de tous les soigner au vu des ingrédients nécessaire à la guérison.
Toutefois autant faire son possible dans le moment présent pour sauver l'un des hommes les plus importants de l'Empire.


" Si effectivement cette chose a été inhalée ou ingérée, elle doit se trouver dans l'estomac où la partie haute de l'intestin.
Je ne suis pas sûr que tenter une élimination par les voies naturelles soit une chose raisonnable, si cette créature n'a pas été dissoute par les sucs, la laisser se décomposer à l'intérieur de notre homme risque de lui causer un empoisonnement. Voire, à moins que vous ne sachiez qu'elle est réellement de petite taille, une occlusion de l'intestin.

Je suis d'avis d'ouvrir notre bon Gouverneur pour sortir cette chose de là.
Mais il faut d'abord lui faire retirer ses expansions du corps d'Escalus, et pour cela l'antifongique nous sera très utile.
Il est clair que malgré les quelques connaissances que j'ai en anatomie humaine, ce travail serait long et difficile, le Gouverneur risque d'y rester.
Je vous laisse le soin de juger si cette prise de risque vaut le coup d'être tentée ou si on se contente de prier et d'espérer. N'oublions toutefois pas le vieil adage : Aide-toi et le ciel t'aidera.
"
Revenir en haut Aller en bas
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Mar 6 Avr 2010 - 22:43

Xanis était véritablement un savant. Nombre des mots qu'il prononçait ne disaient rien au géant, mais il comprit rapidement leur signification. Ainsi, le drow proposait d'ouvrir le ventre du Gouverneur pour en extirper la chose. Mais, le remède ne serait-il pas pire que le mal ?

- Je vous soutiens sur un point, seigneur Xanis. Nous devons ôter les racines de cette étrange plante, car si nous tentions de l'arracher maintenant, elle percerait les organes vitaux de Son Excellence, et ce dernier mourrait. Cependant, si nous voulons lui ouvrir le ventre, il faudra être bien préparé, et cela m'étonnerait que l'opération soit en accord avec les principes de l'Eglise. De plus, je n'ai quasiment pas de connaissance en matière de chirurgie. Irian, dès que Sa Sainteté et Sa Majesté auront donné leur accord, allez chercher un chirurgien barbier compétent et amenez le nous.

Thangorthorim et Fardall n'intervenaient guère. Qu'attendaient-ils donc, à regarder ainsi dépérir Son Excellence ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Xanis
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 780
Age : 26
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 28/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Mer 21 Avr 2010 - 0:34

L'incertitude du Pontife et de l'Empereur agaça rapidement le Patriarche. Après avoir passé quelques secondes à les fixer, Xanis ordonna au domestique d'obtempérer aux demandes d'Aquilodon et de Thangorthrim.
Il lui demanda d'aller chercher ensuite l'alcool le plus fort qu'il puisse trouver, du rhum si possible, ainsi que de mettre une marmite d'eau couverte sur le feu et de ne pas la retirer lors de l'ébullition.

Inquiet pour la santé de son maître, il opina du chef et quitta les lieux.
Plongeant une main habile dans sa pochette a réactifs, Xanis en sortit une gemme. Il s'entailla profondément la pulpe du pouce sur une dague et enroba la gemme de son sang. Fermant les yeux, il psalmodia une petite minute...
Une fois ceci fait, il serra le joyau dans son poing et souffla dedans.
Ouvrant enfin les yeux, dans une vaste mouvement du bras, il éparpilla de la poussière de gemme scintillante dans la pièce. Elle voleta quelques secondes dans les airs puis disparut avec une légère brise.
Une légère vibration se fit sentir sous leurs pieds et une brume rosâtre se glissa entre les lames du plancher. Le sorcier reprit son incantation, mains tendues vers le gouverneur. Une nuage se forma au dessus du visage de son Éminence et vive comme l'éclair, s'immisça entre ses lèvres et dans son nez.

Une fois toute la brume entrée, la tête d'Escalus retomba sur son oreiller, les gémissements cessèrent et ses paupières se fermèrent. Son Excellence s'endormit du sommeil du bien-heureux.


" J'ai soulagé ses tourments. Mais ça ne durera pas bien longtemps. Faites qu'Irian revienne vite. "
Revenir en haut Aller en bas
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Jeu 22 Avr 2010 - 20:22

Aquilodon observa et retint chaque détail de l'incantation du seigneur Xanis. Ce sortilège pourrait lui être utile, à l'avenir. Il regarda le Gouverneur s'apaiser, et n'écouta que d'une oreille les mots du drow. La certitude que le Patriarche avait commis une regrettable erreur s'insinua dans son esprit, sans qu'il puisse expliquer pourquoi. Puis il vit une tache rouge apparaître sous la peau de la poitrine du Gouverneur, et s'élargir à une vitesse alarmante. Des gouttes de sang gouttèrent de la bouche de Son Eminence. Avec le calme qu'il adoptait habituellement lors de situtations périlleuses, comme celle-ci, le géant se tourna vers Xanis.

- Je crains que la chose n'ait percée un organe vital, sire Xanis. Nous parlerons plus tard. Nous ne pouvons attendre, car dans quelques minutes, Escalus Barsis sera mort. Ouvrez immédiatement ce ventre, extirpez-en la plante, pendant que je tente de réparer les lésions internes. Dépêchez, que diable, ne restez pas planté là. Votre Majesté, si vous voulez voir l'intérieur de Sa Seigneurerie, restez. Sinon, je vous conseille de sortir. Votre Sainteté, aidez-nous !

Ce fut le moment qu'Irian choisit pour revenir, quelques bouteilles à la main, suivi d'un homme en culottes et manches bouffantes, avec un petit bouc au menton et des doigts noueux. Ce dernier avait une sacoche cliquetante à la main. Sa voix sardonique plut immédiatement au Prophète. Cet homme était véritablement retors. Il s'inclina, transpirant l'ironie et la moquerie.

- Messeigneurs. Celui qui a l'air le plus mal en point d'entre vous est assurément Son Excellence. N'est-ce pas, sire Barsis ?

Il éclata d'un grand rire. A l'évidence, il n'était soit pas totalement sain d'esprit, soit complètement irrespectueux. Mais il allait peut-être sauver le Gouverneur.

- Bien, commençons tout de suite. Vous me l'avez salement amoché, dites-moi. Vous, géant, faites comme vous avez dit. Vous drow, aidez-le. Je m'occupe du bidule accroché.

Irian avait fait chauffer l'alcool. Le chirurgien fou trempa ses mains dedans, puis ses ustensiles. Ensuite, il empoigna son scalpel pendant que Xanis et Aquilodon se trempaient à leur tour les mains dans le liquide purificateur. Il ferma un oeil, fit mine de viser, puis abattit l'instrument sur le ventre du Gouverneur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Xanis
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 780
Age : 26
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 28/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Ven 23 Avr 2010 - 0:16

- Je vais probablement raconter des choses que vous jugerez incompréhensibles pendant que j'ouvrirai votre cher Gouverneur... N'y prêtez pas attention, de toute manière vous ne comprendriez sans doute rien.

Le chirurgien-barbier afficha un sourire radieux, comme amusé par sa blague qu'il fut le seul à comprendre dans la pièce.

- Un instant, barbier. Xanis, voulez-vous bien faire boire l'eau de sa Sainteté au Gouverneur ?

Le sorcier s'exécuta avec un hochement de tête, saisissant délicatement la tête de Barsis pour lui porter un gobelet d'eau aux lèvres. Il inclina alors légèrement la tête en arrière pour le faire déglutir.
S'humectant les lèvres, l'homme de médecine posa la lame de son scalpel sous le nombril et laissa filer la lame vers le bas, jusqu'à quelques centimètres au dessus du pubis de son Excellence.
Un tissu blanc-rosâtre apparut alors au regard des gens présents et l'Empereur devint livide avant de sortir. L'elfe noir ne perdit, lui, pas une miette de ce qu'il observait, comparant la pratique aux sciences théoriques qu'il avait étudié en anatomie.


- Retenez ses flancs, son abdomen va tendre à gagner en volume quand je vais couper la ligne blanche. Saviez-vous que c'est en réalité la réunion des aponévrose des muscles obliques externe, interne et du transverse de l'abdomen ?

Aquilodon et Xanis posèrent leurs mains de chaque côté du ventre du malade pour le contenir et le scientifique découpa minutieusement cette ligne fibreuse entre les deux muscles couramment appelé "abdominaux" et que Xanis se souvint avoir vu sous le nom de "grands droits".
Dès la section de cette endroit, les viscères de l'alité firent leur apparition, visibles à travers une fine pellicule translucide qui était -selon les dires du barbier- le péritoine, et qui pouvait parfois être gravement infecté pendant une opération.
Une pince spéciale fut posée sur les deux lèvres de l'ouverture, les retenant pour que l'incisure de s'agrandisse pas même si les deux palatins retiraient leurs mains. Ce qu'ils firent, cherchant des yeux la plante à l'origine de la maladie de l'homme d'Etat.

Un long tube contourné courait dans le ventre du Gouverneur -l'intestin selon les livres- et semblait à un endroit dangereusement gonflé. Comme si un objet massif s'y était coincé.


- Ho, mais que voilà une chose qui promet d'être bien vilaine, n'est-il pas messieurs ? Espérons que les "bras" dont ma parlé le serviteur se seront retirés des organes de votre chef.
Sorcier, pouvez-vous arrêter le cœur de cet homme quelques instants ?

- Arrêter son cœur ?! Mais ne va-t-il pas mourir ?
- Pas si nous faisons vite. Si vous arrêter son cœur une petite minute ou un peu plus, le temps que j'ouvre son tube digestif et que l'on extrait cette chose avant de relancer la machine, ça ira...

Le palatin de l'Unie jeta un regard au Prophète qui semblait lui aussi très sceptique. Mais avaient-ils le choix ?

- Je veux bien essayer, mais il faudra faire vite. Et pendant que je ferai cela, il ne faudra pas me déconcentrer, je ne serai disponible pour rien d'autre.

Malgré l'ordre précédent d'Aquilodon, Xanis s'approcha de la tête de son Excellence et posa ses mains dessus. Il se concentra et laissa une fois encore son esprit et sa magie glisser doucement au bout de ses doigts.
De là, ils effleurèrent la peau de Barsis et se glissèrent dans son crâne. En quelques secondes, ils avaient suivi tous ces filets de matières qui couraient à travers la boite crânienne de celui-ci et il repéra ceux qui allaient au cœur à l'arrière de la tête du malade.
Imposant sa mana le long de ce cordon, il remarqua des échanges de minuscules particules et d'impulsions électriques. Il força son esprit à y mettre fin, puisant férocement dans sa réserve d'énergie magique.


- Allez-y. siffla-t-il entre ses dents serrées.

Rapide et minutieux, le chirurgien incisa le péritoine pour accéder aux organes internes. Délicatement mais sans perdre de temps, il saisit la boursouflure et coupa l'intestin de part et d'autre, deux coupures nettes et propres.
Il retira le morceau contenant la plante et le déposa dans une assiette de porcelaine que lui tendait Aquilodon. Sans s'accorder de répit, il saisit une aiguille et un fil et entreprit de coudre les deux lèvres de l'intestin ensemble, avant de continuer avec le péritoine, la ligne blanche puis la peau.

Alors que le palatin de Zakinthe observait le morceau du Gouverneur qui se trouvait sous ses yeux et, presque inconsciemment, imposait à sa mana d'enrober le corps de son Excellence dans un cocon magique qui aidait au malade à se remettre de ses lésions.
Xanis ouvrit les yeux et fixa un minuscule instant ses deux compagnons avant de s'étaler de tout son long, à bout de forces, rétablissant en même temps la circulation sanguine. Le chirurgien avait recousu les viscères juste à temps.
Revenir en haut Aller en bas
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Ven 23 Avr 2010 - 18:21

Le chirurgien, malgré son total irrespect et son ironie flagrante, avait fait un travail rapide et efficace. Malheureusement, il risquait fort d'être contaminé par la plante que le géant tenait encore dans ses mains. En effet, l'assiette que portait le Prophète avait rapidement été remplie d'un liquide verdâtre et nauséabond, qui s'était mélangé avec le sang du Gouverneur. Les excroissances de la chose avaient du rester à l'intérieur. Le Palatin de Zakinthe espérait fortement qu'elles ne pouvaient donner naissance à de nouvelles pousses. Alarmé cependant, il déposa la coupelle et s'agenouilla une nouvelle fois aux côtés du Gouverneur, désormais serein. La blessure de son poumon avait cicatrisé grâce à la magie, et il ne semblait pas en avoir d'autres. Cependant, Aquilodon découvrit les sarments tranchés, qui relâchaient le liquide verdâtre dans le corps de l'homme, notamment dans son intestin, puisque c'était de là que partaient tout, il y a encore deux minutes. Après une heure d'examen, tandis que le chirurgien discutait avec Sa Sainteté de ses honoraires, qu'il espérait particulièrement élevés, Aquilodon parvint à la conclusion que le liquide était innoffensif. Il se releva, éreinté, et demanda à Irian où il pourrait s'allonger, pour recouvrer ses forces et attendre le réveil de Barsis. Le jeune page, gêné, lui répondit qu'il n'y avait guère de lits à sa tailles, mais il lui fit sur le sol, dans une pièce adjacente, un grand matelas de coussins, où Aquilodon s'effondra, et s'endormit, après avoir ordonné au jeune homme de transporter Xanis dans un lit et de rappeller l'Empereur, qu'il ne moisisse pas à l'extérieur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Xanis
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 780
Age : 26
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 28/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Sam 24 Avr 2010 - 18:53

Le Patriarche ouvrit les yeux.
Quelque chose n'allait pas... Le sorcier avait toujours eu une très grande sensiblerie à la mana, celle qui traversait son corps, le frôlait où juste aux torrents tumultueux qui rugissaient en silence autour de son enveloppe charnelle.
Et la source de son Pouvoir était légèrement différente... Comme si sa texture -si tant est que la mana en aie une- avait été sensiblement modifiée. Il se redressa, constatant dans un coin reculé de son esprit qu'on l'avait transporté dans une chambre et sur un lit.
Peu à peu, il se souvint d'où il était.

Il se remit sur son séant et passa ses mains sur sa tunique noire pour en retirer les plis. L'esprit occupé, il quitta la pièce et dans le corridor tomba nez à nez avec Irian, le serviteur d'Escalus.
Le chirurgien était confiant quant à l'état de santé de son Excellence. L'Empereur attendait les deux Palatins dans une salle de séjour de la villa et le jeune homme proposa à Xanis de l'y conduire.
Refusant poliment l'offre, l'Elfe Noir pria le serviteur de l'excuser auprès d'Aquilodon et de Fardall et s'éclipsa, prétextant une réunion avec l'Etat Major de Draziva le soir même.

Il fallait passer récupérer ses affaires à la Corporation et filer en Mésomnon.
Si son pouvoir était modifié, ça pouvait s'avérer dangereux pour lui. Or la source même de son pouvoir se trouvait dans la Province de la Magie, Mésomnon l'Unie.

Revenir en haut Aller en bas
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Dim 25 Avr 2010 - 11:08

Aquilodon se réveilla à son tour de son bref sommeil. Les coussins s'étaient écartés sous lui, et son dos n'avait plus comme support que le sol froid. Alors qu'il se levait, son dos le tirailla si douloureusement qu'il dut retourner au sol. Jamais il n'avait subi pareille douleur ! Pas même quand Ukrimos l'avait mordu, lors de leur combat, sur la route Edhessienne. D'ailleurs, où était-il, celui-là ? Probablement avec Jagdal, près du Sénat. Cependant, Aquilodon ne pouvait se permettre de le laisser flanner à sa guise dans la cité impériale. Sa soif de sang risquait toujours de prendre le dessus sur sa dévotion envers le Prophète. Il y avait néanmoins un problème : le géant devait prendre congé auprès de l'Empereur, et s'assurer que l'état du Gouverneur était toujours sans danger. Il commença par la deuxième chose. Il lança un sortilège d'anesthésie mineure à son dos, qui lui permit de se lever sans douleur. Puis il se dirigea vers la couche du seigneur Barsis. Il sentit que celui-ci commençait à sortir de son inconscience, pour passer au sommeil profond. Il se réveillerait dans quelques heures. Après quelques examens basiques, le Prophète conclut que l'état de santé du Gouverneur était aussi bon que pouvait l'être celui d'un convalescent. Il laissa donc le sienguer dormir, et Irian lui indiqua que l'Empereur l'attendait dans un salon, mais que le seigneur Xanis avait pris congé précipitamment, et était parti pour Draziva. Il guida donc le Prophète jusqu'à la salle de séjour et le laissa en compagnie de Fardall le Phoenix. Aquilodon s'inclina profondément.

- Votre Majesté. Son Eminence Escalus Barsis est hors de danger. Il se réveillera bientôt, dans une dizaine d'heures tout au plus. Ce chirurgien a fait de l'excellent travail, tout comme le seigneur Xanis, qui a, vous devez déjà le savoir, déjà prit congé. Vous vouliez donc me voir. Je vous écoute.

Aquilodon s'assit à même le sol, pour être à la même hauteur que l'Empereur, assit sur un fauteuil, et non deux fois plus haut que lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Lun 26 Avr 2010 - 2:06

L'empereur Fardall hocha la tête en silence, fixant le Prophète dans les yeux.

- Oui, le seigneur Xanis a demandé à ce qu'on l'excuse auprès de moi, il semblerait que son royaume aie besoin de ses savoirs. On ne peut pas l'en blâmer, n'est-il pas ? Il a en effet fait du bon travail. Tout comme le vôtre, cher Aquilodon, du travail remarquable, je dirais.

Le souverain se leva et fit quelques pas dans la pièce, gardant contenance.

- Nous autres, hommes de pouvoirs, politiques et magistrats oublions parfois que tout est éphémère, nous y comprit. Ce qui est arrivé aujourd'hui à Escalus est un retour à la réalité pour une bonne partie du gouvernement et...

Deux coups rapides sur la porte, juste suffisamment appuyés pour qu'on les entende de l'intérieur, avertirent les deux interlocuteurs qu'Irian souhaitait entrer. A la demande de Fardall, il glissa la tête par l'entrebâillement.


- Mes seigneurs, veuillez me pardonner cette intrusion... Un messager portant une tunique de la Corporation des Arcanes a pour ordre de faire savoir au palatin Aquilodon que le Thaumaturge souhaite s'entretenir avec lui. Toutefois il dispose de quelques heures, le temps que son hôte règle quelques soucis urgents.

Étonné et les sourcils haussés, l'Empereur dévisagea le Prophète.


- Vous me semblez être quelqu'un de très demandé dites-moi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Lun 26 Avr 2010 - 19:44

Le Thaumaturge ? Quel Thaumaturge ? A la connaissance d'Aquilodon, le dernier Thaumaturge en poste avait été un certain Cotin Lucius Nerae, un être ambitieux s'il en était. L'Empereur, un homme aussi sympathique que pouvait l'être un si haut dignitaire, se moqua d'Aquilodon, avec un léger étonnement dans la voix.

- Je vous remercie pour vos compliments, Votre Majesté, mais je n'ai fait que mon devoir, et ce n'était qu'un diagnostic. Jeune Irian, allez dire à cette homme en livrée que j'irai voir le Thaumaturge, bien que je ne sache pas qui occupe ce poste.

Le page referma la porte, laissant les deux hommes seuls, l'un, bien qu'Empereur, bien plus chétif que l'autre, dont la toge froissée et maintenant sale rappelait sa Province tribale d'origine.

- J'ignore pourquoi l'on me demande comme ceci. Je ne suis que le Palatin d'une des Provinces les moins avancées de l'Empire, et, bien que j'ai rejoint aujourd'hui même les rangs de la Corporation du Culte, beaucoup me considèrent comme un hérétique notoire. Cette journée aura été bien chargée. Vous disiez donc que ce qui est arriva à Son Eminence était un retour à la réalité pour beaucoup, puis nous avons été interrompus par ce page diablement efficace. Je suis donc tout ouïe, sire.

Aquilodon aimait la façon de se comporter de l'Empereur. Il n'était pas étonnant que son peuple l'ai préféré au despote d'Exalon. Cet homme était réellement charismatique, et était l'incarnation du dirigeant parfait : il avait renoncé à certains de ses pouvoirs en faveurs du Sénat, avait accordé au peuple des droits et des libertés, et paraissait majestueux, généreux et puissant. Il était tout ce que l'on demandait d'un Empereur, mais Aquilodon savait que derrière cette façade quasi magique existait un esprit subtil, maniant d'une main de fer les rênes du pouvoir. Même s'il avait cédé une partie de son pouvoir, cet homme restait l'être le plus puissant du monde connu, politiquement parlant. Le Prophète réalisait bien qu'il n'aurait pas souvent le privilège de lui parler en tête à tête, et il se promit de profiter de ce moment pour lui montrer son soutien. Car oui, Aquilodon soutenait l'Empereur, qui ne réprimait pas les actions des brigands édhessiens, ou les guerres incessantes entre les seigneureries de son Empire. Cet homme pouvait comprendre réellement le sens de l'Equilibre, bien que de son côté, il veuille l'équilibre, l'ordre, la stabilité, des valeurs reposant sur Kanderak.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Mar 27 Avr 2010 - 18:45

Le souverain considéra quelques instants cette étrange histoire de Thaumaturge. Il était vrai, réflexion faite, qu'aux dernières nouvelles le dernier homme a avoir exercé cette fonction avait disparu dans des circonstances plus qu'étranges. Et le Phoenix n'avait pas eu vent d'élections au sein du corpus...
Fardall chassa ces réflexions d'un geste de la main, qu'importait ?


- Voyez-vous mon brave, on dit de moi que je suis un héros de l'Empire. Que grâce à moi, le joug tyrannique du dirigeant de la Légion de Natémia s'est démantelé et que j'ai rendu aux peuples de Kalamaï la liberté et l'autonomie qu'ils réclamaient et qui leur revenait de droit...
Parfois je me laisse prendre au jeu. Je suis un guerrier aguerri et un fin stratège. J'ai de l'expérience au combat et dans la gestion d'un domaine. Mais après tout, je ne suis qu'un homme, un humain. Le temps chemine et avec lui les œuvres d'Orfange.
Qui, ici bas, peut se clamer assez grand pour côtoyer les dieux et connaitre leurs desseins même les plus imprévisibles ? Pas moi en tout cas.
Pour voir les choses d'une autre manière, disons que j'ai œuvré tout au long de ma vie pour que triomphe l'honneur et la justice en Kalamaï. J'ai combattu Enguerrand et participé à sa chute. Vous me direz que par ces actes j'ai rétabli l'équilibre en apportant la démocratie là où régnait auparavant la tyrannie... mais chaque chose doit s'équilibrer, n'est-ce pas ?
Mes actions qui dans l'immédiat ont eu un grand pouvoir de satisfaction sur le peuple, sur moi même et qui ont permit de sauver des vies, ces actions même peuvent du jour au lendemain se retourner contre moi et mes sujets. Je ne doute pas qu'à l'instant même, en des contrées reculées, on conspire contre moi, mettant ma tête à prix pour démanteler ce que je me suis acharné à bâtir...

Mais de tous nos ennemis, il ne faut jamais oublier le seul contre lequel nous ne puissions rien. On l'appelle équilibre, chance, destin, sort et de bien d'autres noms encore... une fois l'heure arrivée, le temps rase toute chose et toute civilisation.
Voilà ce que je voulais dire par retour à la réalité, Aquilodon.
Et cet équilibre là ne pourra jamais être détruit car c'est la trame même de notre monde et ce qui fait que les choses sont telles qu'elles sont.


L'empereur sourit au Prophète. Ce n'était pas là du défaitisme de sa part.
Fardall était de cœur vaillant et sa bravoure, sa droiture ne le quitteraient pas avant que son dernier souffle n'aie été expiré. Toutefois, tout être doté d'un grand pouvoir se voit parfois tel que les autres les voient, une icône, presque un demi-dieu...
Ou il voyait tout simplement son rêve, il croyait que le monde qu'il avait consolidé pourrait enfin vivre dans la paix et la prospérité. Et c'est à ces moments là que la chute est ardue.


- Je vais aller informer la cour des évènements de la journée.
Mais avant cela, vous qui êtes à la tête d'une province depuis si longtemps à la dérive qu'on la qualifierait presque d'arriérée, promettez-moi d'œuvrer dans le sens de la civilisation, du peuple et de ses exigences mais surtout de ses besoins.
Ne faites pas ce serment à la légère... les paroles que vous allez prononcer vous lieront à jamais à l'avenir de Zakinthe.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Mar 27 Avr 2010 - 19:43

Hum... L'Empereur ne voyait pas l'Equilibre comme il était. Si tous les hommes étaient comme le Phoenix, Kanderak aurait déjà vaincu, et Kalamaï aurait été anéantie par une justice impartiale et ne laissant rien de côté. Aquilodon voulut le lui faire remarquer, mais se retint. Fardall semblait être quelqu'un d'intelligent, et il n'irait sûrement pas anéantir toutes les formes de chaos. La légion de Natémia, qui semblait vouloir sa mort, et Mogoth le Sanglant, devaient survivre. Puis le seigneur Barka demanda au Prophète de prêter serment en faveur de Zakinthe, ce que le géant n'hésita pas une seconde à faire. Levant les yeux vers le ciel, psalmodiant la première strophe du chant sacré de l'Equilibre, Aquilodon jura.

- Je vous jure, ô sire, que je n'agirai que dans l'intérêt à long terme de Zakinthe, pour que la Province connaisse un redressement économique, social, culturel et militaire tel que jamais on n'en a vu en Kalamaï. Déjà l'agriculture a débuté son essor, et j'envisage de faire bâtir Arthandre en dur, sachant que nous disposons des moyens nécessaires. Il n'y a plus en Zakinthe une tribu qui n'ait juré fidélité au Palatinat, qui leur a formellement interdit de s'entre-massacrer, comme il était de coutume il n'y a encore que quelques mois. Oui, la renaissance de Zakinthe est dans les vues des Deux, Bronek et Kanderak. Cependant, je dois vous demander, au nom de tous les divins, de ne pas chercher à détruire ceux qui complotent en secret pour votre chute, ou même ceux qui vous affrontent ouvertement, quand bien même vous en auriez la possibilité. Je vous expliquerai ma demande dans un autre temps, et un lieu plus approprié, mais je dois à présent aller trouver le Thaumaturge, veuillez m'excuser.

Aquilodon s'inclina devant l'Empereur et s'eclipsa, faisant trembler de son poids non négligeable le sol de la villa, son bâton heurtant régulièrement les dalles de marbre. Ukrimos se trouvait dehors, à la porte, roulé en boule, tel un énorme tas de charbon. Dès qu'il entendit le son du Maître-Fort qui s'approchait, il se releva et feula de joie. Puis il suivit le géant vers la Corporation des Arcanes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Jeu 1 Juil 2010 - 21:34

Un oiseau arriva devant l'Empereur et tendit une missive


Spoiler:
 

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Appartements du Gouverneur   Aujourd'hui à 6:49

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Appartements du Gouverneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Cité impériale :: En Ville ou dans ses alentours-