AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grognar de Roc-Pointe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grognar



Nombre de messages : 84
Classe : Barbare
Date d'inscription : 30/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Grognar de Roc-Pointe   Ven 30 Avr 2010 - 19:44

Je suis Grognar, chef du clan de Roc-Pointe !

Un tout petit clan : pas plus de dix têtes, quatre femelles, cinq mâles et un petit d’à peine 25 piges. Une bande de fieffées feignasses, à peine capable de chasser pour nous nourrir, et que je suis obligé de mener à coup de pompes dans le derche !

On était bien dans les collines de Prévèze, nom de Brak ! Je ne sais pas ce qui m’a pris de suivre ce foutu vampire jusqu’ici.

Dans ces montagnes perdues, avec à peine quelques lapins des neiges à se foutre sous la dent, je m’étiole, je maigris… Vous n’avez pas idée du nombre de lapins qu’il faut pour me caler. Je crois que je n’atteins même pas les trois cent kilos… Une vraie femelette !

« Tu verras, qu’il disait, l’endroit est merveilleux, propice à la réflexion, à la méditation … Un promontoire d’où l’on peut observer le monde. » Mes fesses, oui ! Un trou ! Voilà ce que c’est, ses montagnes : un trou ! Et pis, moi, hein, la réflexion…

Ne pas avoir de contact avec la populace, c’est vrai que ça m’arrange. Je suis pas un bavard et je suis sobre en humour. Faut pas me chatouiller les arpions, ça, c’est sûr ! Mais tout de même, de là à faire de moi un concierge ! « Tu seras le gardien sacré de mon univers de recueillement. », il m’avait dit. Un concierge, oui ! C’est tout ce que je suis : un concierge !

Bon, j’ai bien eu le plaisir d’éclater deux ou trois crânes de curieux qui ont approché leurs miches d’un peu trop près. Mais à part ça, pour la rigolade, tu repasseras !

Et puis, ma bande de crétins qui râle tout le temps : « On a froid, on a faim, on s’ennuie… » Nom de Brak de nom de Brak, pas un qui soit foutu de se gérer tout seul.

Et voilà qu’il y a pas deux jours, je reçois un message de mon vampire. Par chauve-souris voyageuse ! Pauvre bête ! Pour récupérer le parchemin, j’ai dû lui arracher une patte. Ça m’énerve aussi, ces tout petits nœuds fait par des mains à peines plus grosses que mon orteil. Comment tu veux que je défasse ces petits bouts de ficelle sans m’agacer. Il faudrait de la patience. Et de la patience, moi, j’en ai pas !

Je suis pas un monstre. J’ai bien compris que la bestiole souffrait alors, je l’ai soulagée. J’ai refermé ma main, ça a fait un petit « splarch » et elle souffrait plus !

Le message me disait que le vampire, mon patron, était traqué par un chevalier, qu’il allait certainement être rattrapé et trucidé. Qu’est-ce que je peux y faire, moi ? C’est vrai que j’ai promis de la surveiller sa tour, et de protéger sa vie en même temps. Oui mais voilà, lui il est à des bornes d’ici, quelque part à Vénopole. J’ai pas des ailes pour voler à son secours.

Remarque, il s’en doutait ! Il me demandait pas de venir l’aider. Juste, il m’avertissait ! La tour ne tiendrait pas debout bien longtemps après sa mort… Une histoire d’un truc magique qui la rendait liée à son possesseur… Comme si elle vivait en même temps que son proprio…

Bref, j’ai rien compris ! Ou plutôt, j’ai compris qu’il avait légué son domaine à une jeune fille, et que je devais la retrouver avant que la tour me tombe sur la gueule.

Nom de Brak, il va falloir que je descende à la recherche de la donzelle…

Alors, j’ai pris mes cliques et mes clacs, j’ai laissé la responsabilité de la surveillance à ma bande de crétins et je suis parti.

Qu’est-ce que je retrouverai à mon retour ? Va savoir ! Ils sont bien capables de se manger entre eux, ces abrutis !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Grognar de Roc-Pointe   Ven 30 Avr 2010 - 22:51

BG validé

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Grognar



Nombre de messages : 84
Classe : Barbare
Date d'inscription : 30/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: Grognar de Roc-Pointe   Sam 1 Mai 2010 - 17:32

Pour un si long voyage, j’ai fait sauter mon armure.

Elle rutile, elle est belle, elle impressionne mais bon… Je cuis moi là-dedans, bon Brak de bon Brak ! On dirait une poule dans une marmite !

J’ai tout emballé dans mon petit baluchon, le heaume aussi, et j’ai dis au revoir à ma troupe de crétins.

« Quoi ? Tu vas partir si loin, à pied ? » qu’ils disaient.

D’abord, un géant, ça marche ! Tu connais un animal qui pourrait supporter de m’avoir sur le dos. Et pis, je leur ai répondu :


- De toutes façons, à pied, c’est pas plus loin ! »

Et j’ai éclaté de rire !

Tout seul !

Evidemment, y’en a pas un qu’a compris ! Pourtant moi, je l’aime bien cette blague. Elle est con, mais je l’aime bien !

J’ai crapahuté quelques jours avant d’arriver au pied des montagnes. Pas fâché ! C’est que ça fatigue un peu les papattes quand même de descendre de là-haut.

Maintenant, il s’agit de savoir quelle direction prendre.

En arrivant sur la plaine, j’ai fait une pause, je me suis assis sur un gros rocher et j’ai relu le message du vampire :


« Grognar, mon fidèle grognard,

Je suis une créature traquée. Un chevalier me poursuit, qui a juré ma destruction. Sa volonté est telle que je ne doute pas qu’il parviendra à me trouver et à m’anéantir.
Ma vie sur cette terre va s’achever. Il fallait bien que cela arrive un jour, après tous ces siècles. Ne me regrette pas, j’ai déjà eu dans ce monde bien plus que la plupart des êtres vivants.

Tu m’as toujours été fidèle, tu t’es toujours acquitté de la mission que je t’ai confiée avec abnégation.
Mais aujourd’hui, la tour est en danger !
J’ai enserré dans ses fondations, quelque part dans ses entrailles mon cœur d’humain, et la tour palpite, vibre et vit en même temps que moi. Après ma disparition, mon cœur la maintiendra encore quelques temps mais tu devras agir vite. Car elle sera moribonde, à l’agonie, et finira par se renverser, s’écrouler sur elle-même.

Il est très important que la Tour Opaline reste debout !

Tu ne comprendras certainement pas toutes ces choses mais elle est une sorte de puits de captage qui aspire l’énergie du sol et la renvoie dans le monde comme une antenne. Elle est le siège d’une importante énergie magique, une source immense de mana…

Il y a en Burgondie une jeune femme à qui j’ai fait don de mes pouvoirs, à qui j’ai transmis un savoir qu’elle ne soupçonne pas et qui fait d’elle la nouvelle maîtresse de la Tour Opaline.
Son nom est Lulyane ! J’ai senti en elle une grande force magique potentielle. Si, comme je le crois, elle en vient à découvrir ses dons, qu’elle apprend à les maîtriser, elle sera à même de redonner vie à la Tour.
Elle devra remplacer mon cœur par le sien, et l’enfouir comme je l’ai fait, dans les fondations.

Garde ce message et fais-lui lire, elle comprendra tout cela et saura comment agir.

Retrouve-la, mon bon ami, c’est la dernière mission que je te confie. Ensuite, tu seras libre de partir ou de rester à ses côtés.
Merci de m’avoir accompagner si longtemps.

Adieu !»


La Burgondie ? Jamais entendu parler !

Heureusement, il m’avait dessiné une petite carte pour que je m’y retrouve. Il a bien fait, un petit dessin vaut mieux qu’un long discours. Moi, ça me fatigue de lire. D’abord, j’y arrive pas très bien et en plus, il écrit tout petit.

Nom de Brak, tout est toujours tout petit dans ce monde de nabots.
Revenir en haut Aller en bas
Grognar



Nombre de messages : 84
Classe : Barbare
Date d'inscription : 30/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: Grognar de Roc-Pointe   Dim 2 Mai 2010 - 0:13

La porte tremblait sous les coups de boutoir.
Les deux immenses panneaux de bois qui fermaient solidement la cour du château se tordaient en crissant.

De l’autre côté, une voix puissante de stentor résonnait à en faire vibrer le sol :

- MAGNUS ! OUVRE CETTE PORTE ! MAGNUS !

Dans la cour, une dizaine de soldats, inquiets et paniqués, se tenaient immobiles, sans oser rien faire. Ce qu’ils entendaient ne les motivaient guère à tenter de défendre les lieux.

Ceux qui depuis le haut des tours avaient pu voir l’origine de ses cris n’étaient guère plus rassurés. L’information avait rapidement circulée et tous les hommes de garde savaient désormais ce qui les attendait de l’autre côté du portail.

Les coups redoublaient en nombre et en violence. Soudain, il y eut un choc un peu plus fort, l’épaisse targette de fer éclata en morceaux et les battants s’ouvrirent à la volée.

La masse gigantesque d’un géant caparaçonné se tenait dans l’ouverture.

Recouvert des pieds à la tête d’une armure, il était coiffé d’un heaume terrifiant, aux cornes si longues et si noires qu’on se demandait à quel animal elles avaient été arrachées. Sur le sommet du casque, une longue pointe effilée élevait comme des trophées deux crânes humains aux sourires grimaçants de squelette.

A la main, il tenait une arme impensable : une masse immense au manche long comme une hallebarde muni à son extrémité d’une boule de fer large comme deux têtes d’homme, hérissée de pointes.

Amaryllion était sorti sur l’un des balcons du corps de logis, au premier étage. Et de là-haut, où il se pensait à l’abri, il s’aperçut que la tête du géant atteignait la hauteur de la terrasse. Il aurait pu la toucher.

- Soldats ! cria-t-il. Expulsez cet intrus !

Les gardes eurent un mouvement de recul avant de se décider à obéir. Ils s’élancèrent et ce fut la curée…

Bougeant à peine, les pieds ancrés au sol, le géant les repoussait les uns après les autres, les balançant de gauche et de droite avec de puissants moulinets de ses bras.

Pointe en avant, les gardes tentaient en vain de piquer leur adversaire. Mais ils n’avaient pas le temps de l’atteindre, ses longs membres, ses larges mains les envoyaient voler à travers la cour. On aurait dit une nuée de mouches éparpillées par la queue remuante d’une vache.

Après avoir émietté l’assaut ridicule de ces insectes insignifiants, il leva la tête vers Amaryllion.

- C’est toi, Magnus ?

- Je suis Amaryllion, son intendant ! Qui êtes-vous ? Que voulez-vous ?

- Mon nom est Grognar, je suis le Gardien de la Tour Opaline ! Et je viens pour ça !

De l’une de ses mains larges comme un torse humain, il désigna le dessus du portail. Fiché sur une pique, la tête du vampire trônait là, comme un avertissement aux serviteurs du mal, comme une enseigne qui leur indiquait qu’ici résidait leur ennemi le plus acharné.

Grognar avait été surpris en la voyant, surpris de sa parfaite conservation. Nulle décomposition ne l’avait entamée, la chair était blanche et ferme comme au premier jour, le vampire avait les yeux fermés et semblait dormir d’un sommeil éternel.

- Il était mon maître et mon ami ! Et ton maître à toi en a fait un trophée ! Il l’a accroché comme ses pareils accrochent à leur mur la tête d’un cerf !

Avec rage, il donna un coup de poing sur le sol du balcon, qui se fendilla. Amaryllion, flageolant et transpirant de peur, chercha à calmer la fureur du géant :

- Mon Seigneur est absent ! Et je ne suis pas responsable de…

- Tu peux desserrer les miches ! J’ai une urgence à régler et je ne cherche pas la vengeance pour l’instant ! T’as deux secondes pour me dire où je peux trouver Lulyane sinon, je te descends de ton escabeau !

Lulyane ? Amaryllion ignorait où était Lulyane… Elle était partie. Voilà tout ce qu’il pouvait dire ! Elle était partie et depuis, son Seigneur n’avait plus prononcer un mot, n’avait plus quitter un état permanent de prière et de pénitence…

Le géant n’allait certainement pas se contenter de cette réponse et le prêtre sentit son ventre se nouer, ses intestins grésillaient de crainte.

Alors, il eut une idée. Il indiqua à Grognar où se trouvait la cabane d’Elune dans la forêt. Elle, peut-être, pourrait lui dire où trouver sa sœur.

Le colosse eut un grognement et sembla se satisfaire de cette indication. Soit, il irait voir cette Elune !

- Te réjouis pas, puceron ! Je suis un peu pris par le temps. Mais dès que j’aurai accompli ma mission, je reviendrai ! Toi et ton maître, vous aurez intérêt à savoir précisément comment vous êtes montés parce que j’vais vous éclater petit bout par petit bout… J’vais vous disperser les nonosses, vous éparpillez les boyaux… J’vais vous faire remonter les orteils jusqu’à l’orbite des yeux…

Sur ces paroles encourageantes, il tourna le dos à un Amaryllion vitrifié de terreur.

Il saisit la bride d’une jument et attira l’animal vers le portail. Alors, l’utilisant comme un marchepied, il appuya sa masse d’une seule jambe sur le dos du cheval et grimpa pour attraper la tête coupée du vampire. Sous l’énorme pression, la pauvre bête eut un hennissement déchirant, et s’écroula, la colonne vertébrale cassée en deux.

Grognar s’éloigna, emportant précieusement le chef décapité de son ami et maître.
Revenir en haut Aller en bas
Grognar



Nombre de messages : 84
Classe : Barbare
Date d'inscription : 30/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: Grognar de Roc-Pointe   Dim 2 Mai 2010 - 18:04

Elle est sympa, cette petite Elune.

Je l’ai retrouvée facilement mais j’ai eu du mal à briser la glace. Au début, elle avait un peu les flubes !
Pour la rassurer, j’ai enlevé mon heaume et je lui ai fait un sourire : elle a bondi en arrière ! Si je n’étais pas une bonne pâte, ça aurait été à la limite de me vexer.
Finalement, elle était ravie que je cherche sa sœur, ravie surtout que j’aie un foyer à lui offrir.

Elle m’a raconté l’histoire de Lulyane : nom de Brak, on peut dire qu’elle en a bavé, la pauvrette !
Je peux te dire que quand elle sera avec moi, y’a pas un asticot qui viendra frétiller sous ses mirettes.
Je vais te ventiler tout ça avec ma baguette à pointe… Ils sont pas près d’y toucher à ma Lulyane ! Il faudra me passer sur le corps et je peux te dire qu’il vaut mieux avoir des grandes chaussures… C’est bien simple, si ils sont un peu moins d’un million, ça risque de faire juste !

La pas bonne nouvelle, c’est que ma nouvelle patronne, c’est à la capitale que je vais devoir la chercher. Et la capitale, ben ça grouille de monde…

Et moi, le monde…

Vingt Brak, ça m'irrite toujours un peu d’avoir des gens dans mon passage. Il va falloir se pousser, surtout si les rues sont pas larges. Piétiner derrière un quidam, c’est pas mon truc, moi quand j’avance, j’avance. Et pis les p’tites têtes, quand je fais un pas, ils en font sept…

Elune m’a demandé de l’emmener avec moi. Ici, elle est détestée et rejetée de tous, elle est la sœur de la vampire, une presque sorcière… Un miracle qu’ils l’aient pas fait rôtir sur un tournebroche !

« Il faudra bien quelqu’un pour te guider dans Kalamaï » qu’elle m’a dit.
Me guider, merci, c’est pas la peine. Je sais où est le nord et ma gauche, je peux y arriver tout seul ! En revanche, c’est vrai que ça sera peut-être pas inutile d’avoir une interprète… Quelqu’un qui peut traduire doucement ce que j’ai à dire.


Parce que je me connais, bordel de Brak, j’ai pas toujours le ton à la blague et j’aime pas bien qu’on me contrarie. En général, c’est pas compliqué, quand je discute, il faut être d’accord avec moi, sinon je démonte tout le monde !

Finalement, elle aura été facile la dernière mission de mon maître ! Encore quelques jours à baguenauder dans les champs, on se balade en ville, je récupère la p’tite caille sous un bras et on file à la maison.

Faudra que je pense à ramener des bibelots à ma bande de cons… Des petits objets souvenirs, ça se fait quand on voyage. Tu parles, ce tas d’imbéciles appréciera même pas le geste ! Ils se contenteront de râler parce que ça se mange pas !

Essaye donc d’être aimable, tiens !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grognar de Roc-Pointe   Aujourd'hui à 11:34

Revenir en haut Aller en bas
 

Grognar de Roc-Pointe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Habitants et héros de Kalamaï-