AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eckhart, Un sombre marché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Eckhart, Un sombre marché   Ven 7 Mai 2010 - 14:29

Dans un coin reculé de la ville, loin des regards et de la place publique, un bâtiment où se faisait un petit commerce lucratif était ouvert dès les petites heures du matin. Ce lieu était appelé Eckhart par les connaisseurs de l'endroit. Un terme permettant d'indiquer que le lieu de rendez-vous était cet endroit. Des gens entrait et sortait, ne quittant jamais avec des paquets supplémentaires à ceux de leur arrivé. Toutefois, la porte arrière circulait beaucoup plus, des êtres vivants, enchaînés pour la plupart sortait puis était conduits par charrette.

Un marché d'esclave avait lieu chaque semaine et en cette belle journée, c'était jour de vente. Des hommes, des femmes, des minotaures, des nains, le choix de race et de sexe était toujours alléchant pour ceux qui désirait acheter leur signes à gros prix. Les esclaves était toujours de bonne qualité, leur santé se devait d'être exemplaire avant d'être vendu à un client afin d'assurer une rentabilité convenable.

Un homme de grande stature monta sur l'estrade puis commença à parler.


Bienvenue à vous cher clients, aujourd'hui quelques spécimens intéressant seront mis en vente. N'hésitez pas à miser sur ceux qui passeront car les hostilités qui frappe la région ne nous ont permis que d'avoir quatre choix pour vous en ce jour. La rareté risque ainsi de faire monter les prix puisque vous êtes une dizaine aujourd'hui pour venir faire vos achats.


Lentement, le premier lot fut monté sur la scène afin qu'il soit examiné. Une femme de taille moyenne ayant des courbes intéressante, non pas par sa petite taille, mais bien par ses formes bien en chair fut monté sur l'estrade comme première vente.

Oyez, Oyez cher client, voici pour vous une femme de taille, qui de vous rêve d'une femme de ménage pour sa résidence seigneuriale ? D'une femme capable de forcer tel un homme et d'expulser les gamins de vos cuisines à la nourriture si précieuse. Les enchères commencent à cinq milles pièces d'or !

Ici et là, des mains se levèrent, faisant monter le prix de l'achat. Tout se faisait en silence, l'homme sur l'estrade faisant un signe d'approbation sur chaque mise déposé et indiquant où en était rendu le prix à donner pour obtenir la chose convoité. Surpris, le vendeur conclu la vente à trois fois le prix de départ. Sourire aux lèvres, il indiqua à un des ses hommes de main de conduire la femme à son nouveau propriétaire qui remis une bourse bien remplie en échange. La première vente était déjà très lucrative et il en restait encore quelques-uns.

Un minotaure fut embarqué sur l'estrade, portant aux pieds, aux mains et au cou, une chaine et des attaques reliant tout ses membres. On ne pouvait laisser libre de mouvement une bête aussi féroce, au risque d'avoir le poitrail défoncé à coup de corne. Le vendeur vanta alors sa deuxième vente.

Oyez, Oyez cher client, nous avons ici de quoi faire peur à tout vos ennemis. Saurez-vous dompter cet animal pour en faire votre arme de prédilections sur les champs de batailles ? Qui d'entre-vous ce sent l'âme conquérante et manque de puissance dans ses troupes. Cette créature imposante se fera craindre tant par vos ennemis que par vos hommes. Ces derniers emboiteront le pas avec ardeur sous peine de voir leur arrière train enjolivé de quelques coup de corne. Qui sera le premier à m'en offrir dix milles pièces d'or ?


Encore une fois, la même scène eu lieu, les acheteurs indiquant leur intérêts, qui cette fois-ci était plus nombreux à désirer le spécimen. Au grand plaisir du marchand d'esclave qui voyait le prix monter et monter encore. Avide d'en tirer le meilleur profit, le délai d'attente avant d'adjuger la vente lorsque les mains cessaient de s'agiter était plus long que d'habitude et par deux fois les prix continuèrent de monter au désarroi de celui qui était le meilleur enchérisseur. La vente se termina finalement à trente-cinq mille pièces d'or. Deux hommes costaud escortèrent le minotaure à son nouveau première qui remis quelques bourses bien rempli pour paye son dû. Les hommes de main de l'acheteur quittèrent avec l'acquisition.
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Eckhart, Un sombre marché   Sam 8 Mai 2010 - 23:13

Le troisième lot, un homme de taille moyenne, mi-homme mi-elfe, aux cheveux blonds et les yeux pâles. De stature respectable pour son jeune âge, il portait un veste brune sans manches, orné d'une épaulette robuste avec un relief sur le devant. Un groupe de barbares l'avait apporté au matin, peu avant l'ouverture du marché et l'avait vendu au propriétaire de la place. Ce dernier avait payer un prix fort pour cet esclave dont il espérait en tirer grand profit. Déjà les ventes de la journée avait été fort lucrative et il comptait bien continuer sur sa lancé.

Habituellement, le vendeur décrivait l'objet de la vente mais il pris une chance et demanda au prisonnier de se vanter lui même si il voulait être vendu à bon prix. C'était là un honneur qui lui était fait car en temps normal, le moindre mot qui émanait de la bouche des esclaves était digne d'un coup de fouet. Le jeune individu fut avancé sur l'estrade par deux brutes de services puisque les chaînes entravaient ses pas.


Oyez Oyez cher clients ! Par un instant de bonté, je laisse à ce jeune homme le soin de vanter ses capacités afin que vous sachiez en détails ce que sera votre achat. Esclave, parle et sois clair ! Ensuite les enchères sur ta tête débuterons à vingt milles pièces d'or et en homme de gratitude que je suis, je consens à recevoir en deux versement la somme de la vente dans le but d'accommoder mes bons clients si le dû n'est pas en votre possession ici-même.

Le vendeur fit signe au prisonnier, la parole était à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Agito



Nombre de messages : 12
Age : 26
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Semi Elfes

MessageSujet: Re: Eckhart, Un sombre marché   Dim 9 Mai 2010 - 1:04

Ses barbare l’avaient maltraité au plus haut point et ils l’avaient vendu a un marchant d’esclave. Heureusement pour lui, l’homme du marcher était moins brutal avec ses prisonniers. On lui ordonna de prendre un bain et d’enfiler une tenue simple qui était fait pour les prisonniers. Agito allait être acheté par un inconnu comme les autres personnes ici. Deux personnes passa devant lui puis ce fit enfin mon tour. On l’escorta jusqu'à une estrade devant un public d’environ une dizaine de personnes. Contrairement aux deux précédentes personnes, le vendeur ne le présenta point. Il lui demanda à la place de ce vanter pour ce faire acheter au plus haut prix. Qui lui avait dit qu’Agito voulait être acheté par quelqu’un ? Ce qu’il voulait ses voyager et découvrit le monde autour de lui…Agito regardait le vendeur puis la foule Qu’est ce qu’il pourrait leur dire pour que le salaud qui le vend soit content et lui fou la paix. ?


« Agito est un semi elfe, il peut voir dans le noir et entendre mieux que vous. Lui il connaît très bien les plantes et les herbes médicinal. Agito est ami de la nature et connais plusieurs petits secret a elle. Il est très bon archer. Il n’est pas gros et fort comme minotaure, mais Agito est rapide et agile. »


Il se tut et recula d’un pas et baissa la voix.
Maintenant son destin appartenait au public…..


Dernière édition par Agito le Dim 9 Mai 2010 - 20:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lailah



Nombre de messages : 147
Age : 27
Classe : Nécromancien
Armada : Le clan de la rose noire
Date d'inscription : 08/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Eckhart, Un sombre marché   Dim 9 Mai 2010 - 7:14

Une silhouette vêtu d'un long mantel et bien encapuchonné se mêlait à la foule, écoutant bien les enjeux de l'encan, mains gantées de cuir noir, pieds botté lourdement et bien lassé de cuir et marchait pour s'approcher de plus prêt de l'estrade. C'est le jour des emplettes, des paquets dans les bras, on ne pouvait savoir ce qui avait été acheté mais l'inconnu s'intéressa un peut plus quand un spécimen métissé fut avancé pour la troisième vente, écoutant la présentation faite par l'esclave lui-même, ne décelant par son étonnement aucune rage contre les fers qui le limitaient dans ses gestes et déplacement.

Pensée pour sa maîtresse. Et si elle aimait recevoir ce spécimen pour cadeau, pour l'étudier et pourquoi pas pour l'éduquer. Il la savait bien seule depuis son retour, depuis son éveille d'un long sommeil et un être sous ses bonnes volontés la distrairait bien. Un sourire se dessina sur le visage blanchâtre laissant ainsi voir ses canines bien affilées, un sourire qui ne fit pas long feu et disparut vite car une autre pensée le contre dit. Et si elle n'aimait pas recevoir ce présent? Quand ferait-elle? Elle le punirait pour cet achat frivole sans son consentement ou elle l'obligerait à le rapporter pour un remboursement ou encore lui ordonnerait-elle de le tuer ou de le garder pour lui. Cette dernière supposition l'enchantait un peut plus que les autres et il se dit qu'il en valait la peine de prendre les risque qu'il en découlerait.

Le vampire leva une main assez haute pour que l'encanteur voit sa première offre sur le spécimen.
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Eckhart, Un sombre marché   Dim 9 Mai 2010 - 19:23

L'esclave avait parlé mais n'était pas très convaincant sur sa valeur, le vendeur avait un doute que le prix ne serait pas aussi intéressant qu'il ne le souhaite. Malgré tout les mains commencèrent à se lever pour faire monter la mise initiale de vingt mille pièces. Déjà trois client se disputait l'objet, faisant monter les enchères au double de la valeur de départ, le marchand savait que son investissement du matin serait lucratif. Une personne sous son manteau à capuche semblait fort intéressé par l'esclave tandis que les autres commençait à manquer d'ardeur.

Toi là, me donnera tu soixante mille pour cet homme ? Si oui, tes chances sont grandes de partir avec.

Le vendeur dérogeait un peu des règles normales mais il se fiait à son instinct dans certains cas. Il entendit dans la foule quelques prix, l'un annonça cinquante, l'autre cinquante-cinq. Qui aurait l'esclave pour son plaisir ?
Revenir en haut Aller en bas
Agito



Nombre de messages : 12
Age : 26
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Semi Elfes

MessageSujet: Re: Eckhart, Un sombre marché   Dim 9 Mai 2010 - 21:18



L’enchère commença faiblement et Agito commençais à avoir peur des représailles du vendeur mais trois personne viennent lui sauver en offrant plus et encore plus. Mais envoyant les trois acheteur, Agito recommençait a avoir peur. L’un des trois était très grand, en armure noir avec un heaume de la même couleur que l’armure mais assortie de deux cornes de sanglier sur le devant. Des yeux rouges comme le sang. Il avait une cicatrice qu’on pouvait apercevoir grâce à l’ouverture de son casque sur l’arcane de son œil. L’homme avait la peau un peut foncer avec des griffes au bout des mains. L’autre était petit mais grassouillet. Nez pointu, dents pointu mais sale, on pouvait bien voir que c’était un gobelin. Il était assis sur un trône porté par quatre fous de guerre. On pouvait bien sentir son odeur fetil à des kilomètres à la ronde. Agito avait peur que les deux hommes ou chose lui lançais. Mais en apercevant le troisième acheteur, Agito commença à avoir moins peur. Bien qu’il soit caché par tout un accoutrement de cuir noir, Agito pouvait ressentir comme de la confiance qui émanait de la personne. Agito espérait que sa sois lui qu’il l’achète parce que comparer au deux autre, il était le moins pire.


Revenir en haut Aller en bas
Lailah



Nombre de messages : 147
Age : 27
Classe : Nécromancien
Armada : Le clan de la rose noire
Date d'inscription : 08/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Eckhart, Un sombre marché   Mar 11 Mai 2010 - 4:36

La mise s’élevait, plus d’une main s’étaient élevées pour renchérir, quel enjeu de devoir déjouer deux acheteurs intéressés au même esclave et le sinistre sanglant ne démoderait pas de l’idée que ce mâle métissé mi-humain et mi-elfe, serait un cadeau parfait pour sa maîtresse la Comtesse de Trasalvia. Il doubla rapidement en levant la main et montrant bien deux doigts, ce qui découragea les autres et abandonnèrent assez vite. Le vendeur s’adressa à lui, lui exigeant une somme ronde pour clore le marchandage et emporter le lot, une offre hors norme selon lui, il se demandait si le propriétaire avait une raison de vouloir vite s’en débarrasser et il s’approcha de la chose au cœur affolé pour en vérifier son état physique et de santé. Puis d’une voix roque et haute il interrogea.

Puis-je examiner la dite marchandise pour en voir l’état? Je ne voudrais investir sur un faible spécimen ou un mourant.

Le vampire avait les mains gantées de cuir noir et il tâta un bras du jeunot pour en vérifier sa chaire, il le regarda bien de la tête aux pieds en lui faisant signe de tourner sur lui-même pour en voir sa petite musculation puis il lui attrapa le menton en lui forçant la mâchoire à ouvrir pour voir sa dentition et termina par le fixer dans les yeux pour y percevoir la grandeur d’âme, y plongeant un regard des plus sombre, noir comme charbon et écoutant bien le rythme de son cœur qui pompait le flux sanguine dans tout son corps.

Permettez…

Il lui prit bien le poignet en main et le leva plus haut que la hauteur de son épaule puis le ramena vers lui devant plus bas que sa poitrine et d’une griffe en or, un bijou ornant un de ses doigts, il perça la chaire sur une minuscule veine, pressant la plaie ensuite pour faire saigner à peine une gouttelette qu’il essuya vite d’un second doigts pour porter à ses lèvre pour en faire la dégustation, passant sa langue grisâtre sur ses lèvres et canines bien affilées.

Hummm… Oui, oui… Pas mal… Elle aimera son goût… J’en suis sûr…

Puis il souleva son mantel d’un côté vers sa taille et y décrocha une bourse bien plaine de sa ceinture et ne se donnant pas la peine d’en compter le contenu, il le jeta aux mains de l’encanteur qui les yeux bien rond ne semblait plus vouloir regarder autre chose que ce qu’il venait de réceptionné et affichant un très large sourire sur ses lèvres charnues.

Tenez! Le compte y est plus que demandé et je vous demanderais de bien vouloir me le laisser avec ses chaînes et me donner la clef… C’est pour offrir en cadeau…

Il présentait une présence environnante qui s’approchait, il reconnu vite de qui il sagissait et il grimace en prenant vite la clef de l’homme et se saisit de sa nouvelle acquisition pour le soulever et le porter sur son épaule et passant à travers la foule pour en sortir vite et balancer son paquet à plat ventre sur son étalon noir et se issant vite sur la scelle tout en gardant une main devant sur l’esclave qui commençait à avoir vraiment peur et à se débattre.
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Eckhart, Un sombre marché   Dim 16 Mai 2010 - 1:32

Le vendeur était très fier de sa prise du jour, une rentabilité hors du commun. Après une brève inspection de son achat, le nouveau propriétaire s'empara de son nouveau jouet et quitta les lieux. Les enchères continuèrent sur afin de vendre le quatrième spécimen de la journée, ce fut un débat de mises pour emporter le dernier esclaves disponibles pour les jours à venir. Les hostilités à proximité de la province avait empêché toute entrée des livreurs et d'autres marchés avait ainsi profité du blocus vers Eckhart pour s'enrichir. Fort heureusement pour le vendeur, la journée avait été remarquable et il aurait de quoi vivre pour des semaines tout en payant ceux qu'il fallait pour que son petit commerce reste ouvert. Un orc de grande stature accompagné de deux minotaure se rendrait à avec une petite somme faire un don au palais du palatin en guise de redevance.

Une fois tout régler, le bâtiment se vida de ses clients, bredouille pour la plupart puisque les acheteurs avaient déjà quitté avec leur marchandise dès acquisition. Nul ne savait quand le marché ouvrirait de nouveau, tout dépendait des stocks disponibles. Comme à chaque mise aux enchères, un message à l'allure anodine serait envoyé à travers la région mais les concerné en décoderait la vente bien spéciale.

Le marchand, coffre en main, escorte au talon, monta à cheval et quitta vers son petit domaine pour les jours, ou les semaines à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Agito



Nombre de messages : 12
Age : 26
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Semi Elfes

MessageSujet: Re: Eckhart, Un sombre marché   Lun 17 Mai 2010 - 16:36

L'homme ou la chose sombre venait d'acheter Agito et il voulait voir la qualité de la marchandise. Ses vrais que Agito n'avait pas de gros muscle, mais il remplaçait son manque de force par sa vitesse, son agilité, sa vivacité d'esprit et son courage. Bien que dans le moment le courage et le moral étaient à leurs plus bas états... L'homme Tourna autour d'Agito comme un vautour qui tourne autour de sa proie. La chose en noir ouvrit avec force la bouche d'Agito pour en voir la qualité. Il fut surpris de trouver une dentition de très bonne qualité. Étant bien associé à la nature, elle lui avait bien rendu envers son protecteur. Quand le démon plongea son regard sombre dans celui du jeune elfe, ce dernier frissonna d'horreur. Il avait un regard très sombre, on pouvait voir l'enfer par ses yeux comme une vitre sépare uniquement les deux univers. Puis l'homme qui était encapuchonné tira le bras d'Agito vers lui et coupa une petite veine pour en goûter le délicieux nectar qui est le sang. Agito commençait vraiment à avoir peur, son coeur battait très fort. On aurait pu l'entendre à des lieux d'ici. Son sang se glaça de peur. Son cerveau commença à imaginer les pire scénario pouvant lui arriver puis il pensa qu'il aurait dû rester chez lui... Content de son inspection l'homme noir pris sa bourse et la donna au complet sans même compter au vendeur et attrapa Agito pour le mettre sur son épaule. L'elfe aurait pu se débattre, mais la peur l'avait complètement paralysé. La personne qui l'avait acheté l'installa sur son cheval à plat ventre et monta sur le cheval pour partir. Enchaîner physiquement par les chaînes et mentalement par la peur Agito n'osa plus bouger pendant tout le reste du voyage.



Hrp:(désoler j'ai été tres occuper en fin de semaine)
Revenir en haut Aller en bas
Lailah



Nombre de messages : 147
Age : 27
Classe : Nécromancien
Armada : Le clan de la rose noire
Date d'inscription : 08/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Eckhart, Un sombre marché   Mar 18 Mai 2010 - 7:08

Le cavalier noir talonna sec son bel étalon aussi noir que du charbon, la bête hennit en se relevant sur ses pattes arrière, il battit l'air de ses sabots avants et retombant sur ses quatre pattes, il parti en furie au grand galop pour quitter la place du marché avec sur son dos son passager qui tira un peut plus sur la capuche de son grand mantel et son paquet qui ne bougeait plus du tout, paralysé par la peur. Un voyage de plusieurs heures, chevauchant à une vitesse incroyable vers Naxopole, traversant les terres de Trasalvia tout en croisant des troupeaux de bêtes volantes, des créatures vêtu d'une drôle de manière en se cachant le visage sous un étoffe noir et arrivant enfin à la forteresse, des gardes les contrôlèrent, l'esclave fut à nouveau transporté sur une épaule vers l'intérieur. Dans la grande bâtisse, les servants et esclaves s'agitaient de peur d'être battu ou réprimandé pour ne pas se montrer plus occupé à la restauration ou à la propreté des lieux car la maîtresse exigeait que tout soit immaculé chaque fois qu'elle y passerait ou ses invités membres du clan de la rose noire.

L'esclave fut conduit et enfermé dans une chambre bien sombre où tous les rideaux et draperies étaient tirés, une odeur de renfermé et d'humidité y était imprégnés. Des bougies éclairaient à peine la pièce qui contenait un simple petit lit. On lui avait laissé ses chaînes, il ne pourrait penser à s'en échapper pour la première nuit. On ne lui avait rien dit, aucun mot, aucune consigne et la porte fut loquée sous verrou, un bruit sourd qui le confirma.


HRP- (La suite du RP devra être posté à la forteresse de Trasalvia en Naxopole. Merci!)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eckhart, Un sombre marché   Aujourd'hui à 22:40

Revenir en haut Aller en bas
 

Eckhart, Un sombre marché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Édhesse :: Perganon-