AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Q4] Replis & Ravitaillement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Dim 6 Juin 2010 - 18:36

Dans l'infirmerie de la tour



Les grandes portes d'Orchomène s'ouvrirent enfin, et les gardes laissèrent passer les soldats et leur prisonnier. L'atmosphère était lourde, comme si un grave événement venait de se dérouler. L'elfe noir continua de marcher dans les rues, accompagnés de ses gardiens. Depuis qu'il s'était aventuré dans la région, il se sentait bien, plein d'énergie, comme si sa puissance magique était gonflé à bloc et lui revenait en un rien de temps. L'endroit idéal pour s'entraîner à la magie, l'elfe noir nota bien ce détail si il devait un jour progresser dans le domaine des Arcanes.
On le fit monter les marches d'une haute tour, et il arriva enfin à destination. On lui ouvrit la porte et il pénétra dans la pièce. Ce fut l'odeur qui marqua Dorgo en premier. On pouvait sentir des effluves de sang mêlées aux émanations de la sueur, des plantes médicinales, et bien d'autres choses. Xanis fit signe aux hommes de s'en aller, prouvant ains l'identité de l'invité. Soulagé de n'être enfin plus collé par ces soldats, il prit la parole:

- Comtesse Lailah, j'ai bien reçu votre missive et me voici présent.
Palatin Xanis, ravi de vous revoir. Cela ne m'a pas été aisé de venir en ces lieux, mais le voyage en vaut le détour ! Jamais il ne m'a été donné de voir une aussi belle tour, et votre province semble me revigorer naturellement. Quel dommage que les gens soient si moroses, ce serait-il passé quelque chose de grave récemment ?

L'elfe noir voyait bien dans quel état se trouvait le Palatin de Mésomnon, mais il ne voulait pas se faire trop curieux. Toujours debout, Dorgo continuait de fixer Xanis et attendit sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Lailah



Nombre de messages : 147
Age : 27
Classe : Nécromancien
Armada : Le clan de la rose noire
Date d'inscription : 08/09/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Mer 9 Juin 2010 - 7:18

Dans l'infirmerie de la tour.

La Comtesse venait d’informer le Patriarche que déjà l’on frappait à la porte et entrait pour venir annoncé l’arrivé de l’invité de la Dame mais on les informait qu’il avait été arrêté sur les frontières de la ville et qu’il réclamait audience pour échapper au sort qui l’attendait. Le maître magicien ordonna qu’on le fasse venir à l’infirmerie puis se détourna pour se concentrer sur la lecture du document qu’on venait de lui remettre en le parcourant des yeux et étant bien pensif puis déposant ses occupation qu’il avait griffonné plus tôt assis sur son lit, il s’adressa ensuite à la Palatine pour revenir sur leur sujet de conversation, lui disant que son invité était arrivé et sarcastiquement, il comparait la chance de la Vampire à celle malencontreuse du concerné comme il entrait, il avait demandé à la Dame de rester encore un peut, le temps d’expliquer ensemble leur mission et lui conseillant après qu’elle pourrait quitter pour aller au marché pour acheter quelques réactifs, l’informant qu’elle en aurait besoin pour affronter les sorcières lorsqu’ils retourneraient.

Dorgo était entré accompagné par deux gardes qui furent congédiés d’un geste de la main du Thaumaturge avant de se redresser dans son lit. L’elfe noir salua en premier la belle blonde puis échangea ses impressions et s’informa sur la situation de la ville en se n’inquiétant. Il y eu un silence, il fixait le blessé en rémission, attendant de lui réponses à ses interrogations mais ce fut la belle qui s’avança vers lui tout en lui montrant sa gratitude pour avoir réagit à sa missive et être venu la rejoindre.

Je suis bien heureuse de vous revoir très cher ami et vous suis très reconnaissante d’avoir bravé tout cela pour venir me retrouver ici lieu. En effet cette ville, que dis-je, cette belle provin est en quarantaine le temps qu’il nous faudra pour trouver et régler la cause de tout les tourments et problème qui affecte tout ce monde qui s’y trouve. Et pour cette tâche… Je désirais vous avoir à mes côtés… Pour une aide des plus importante et pour vôtre force et vôtre courage.

Elle n’avait que de l’admiration pour cet ami qui pourtant était une récente connaissance mais elle avait eu le bonheur de le découvrir sous son vrai jour durant une attaque dans sa provin quand elle avait volé à sa rescousse par pure devoir en tan que Palatine et par devoir. Elle regarda Xanis pour lui laisser expliquer la suite de la mission qu’ils auraient à accomplir tous ensemble eux et les autres compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Braniack



Nombre de messages : 112
Age : 21
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Jeu 10 Juin 2010 - 18:54



Après avoir sauvé la vie du thaumaturge, Braniack a enfin droit à un peu de repos. Mais il ne va pas profiter de son temps libre, il a soif de connaissance. Il va donc se rendre au marché du coin pour se procurer les ressources nécessaires à son apprentissage…

Après un petit moment de marche, Braniack trouve un vendeur de ressources, avec tout ce qu’il lui faut. Mais malheureusement pour lui, le vendeur s’est endormi. Quel comportement inacceptable, Braniack déteste les gens qui prennent leur travail à la légère. C’est d’ailleurs pour ceci que son armée fait son travail à la perfection. Il serre les dents et cri sur ce vendeur paresseux, qui sursaute après ces paroles.

-Non d’un chien, c’est de cette façon que vous traitez vos clients ? Je suppose qu’après vous allez vous plaindre parce que vous ne gagnez pas votre vie, avec un comportement pareil, vous ne méritez même pas votre place dans ce marché !

Braniack respire, il a attiré l’attention des autres personnes autour de lui. Le vendeur, réveillé, s’excuse de ce désagrément et demande au vampire ce qui lui ferait plaisir. Braniack demande six dizaines de chaque ressource afin de ne pas avoir à revenir d’ici un bon moment. Le vendeur donne donc les ressources à son client et demande une somme d’argent qui plaît guère à Braniack, surtout après une accueille pareille. Mais malgré sa colère, il donne donc cette somme au vendeur, qui le remercie de façon chaleureuse afin de ne pas énervé encore plus le vampire. Braniack s’éloigne donc du marché, se dérigeant vers la bibliothèque et le vendeur fait une grimace à son client. Si jamais Braniack l’aurait surpris, il n’aurait plus de sang dans son corps…



Revenir en haut Aller en bas
Xanis
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 780
Age : 26
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 28/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Mer 16 Juin 2010 - 3:35

Dans l'infirmerie

Le Patriarche jaugea Dorgo en silence pendant quelques temps. C'était un Elfe Noir, mais un de sang pur, pas comme Xanis qui était à demi humain, qui était un bâtard. Il était Palatin d'Edhesse... un poste important bien que la province aie une réputation toute faite quant à la dépravation et au manque d'honneur.
Mais il semblait à Xanis que le nouveau venu résonnait un peu comme lui. Il était sorcier, lui-aussi.


" Bonjour, Sénateur. Votre présence ici n'est pas de mon fait mais je l'accepte tout à fait, vous pourrez nous être utile en ces lieux puisque je crois vous avoir vu dans les registres de la Corporation des Arcanes.
Des arcanistes ont été repérés dans le Nord de la Province. Nous avons maintenant la preuve qu'elles s'adonnent à des activités des plus déplacées pour l'Art et qui nuit à la population de l'Empire tout entier. Il est de notre devoir de faire cesser cela... et puisque vous êtes présent, je suppose que vous êtes du voyage.
"

Xanis le lui laissa pas le temps de répondre, levant la main pour lui intimer le silence.

" Nous repartirons le plus tôt possible, allez vous acheter des réactifs au marché et étudiez les sorts qui sont à votre portée dans notre bibliothèque. Vous de même Lailah, il est temps que je me repose, je me ferai monter les Sortilèges pour Champions.
Je vous ferai quérir quand le temps du départ sera arrivé.
"

¤ ¤ ¤

Dans la bibliothèque

Sept jours étaient passés depuis la tentative d'assassinat sur le Palatin. L'enquête quant aux terroriste n'avait pas progressé, les liches n'étant pas plus décidées à livrer ce qu'elles auraient pu apprendre dans l'esprit des assassins qu'à prendre le thé à la Cour de l'Empereur.
Le Commandant Zalteran n'était pas encore rétabli. Les chirurgien de la cité avaient passé plusieurs heures à l'opérer et sa convalescence commençait de manière peu prometteuse puisque l'ouverture pratiquée par les barbiers s'était infectée.

Les camarades de Xanis avaient eu le temps d'étudier les livres de magie à leur niveau comme l'avait raconté la sévère bibliothèque qui faisait un travail exemplaire en terme de rangement et de propreté dans les locaux du Palatinat.
Celui-ci avait dû faire des pieds et des mains pour faire sortir un exemplaire des "Sorts pour Champion" de la bibliothèque, lui faisant franchir les champs de force qui le protégeait des lecteurs indiscrets ou dont les capacités ne sont pas suffisamment reconnues.
Ces barrières éthérées échappaient aux capacités même du Palatin de la Province si celui-ci n'avait pas un grade suffisant dans la Corporation des Arcanes. Ainsi l'avaient voulu les ô combien puissants Artistes qui avaient bâti le lieu.

Le Palatin déambulait dans les couloirs de la Tour. Sa blessure ne lui causait presque plus de douleur, les fibroblastes ayant merveilleusement achevé les réparations que la magie avait entamées. Aquilodon avait comaté pendant deux jours, laps de temps durant lequel on lui fit absorber deux fois par jour des potions énergisantes.
Il fut ensuite gardé au lit une journée de plus afin qu'il retrouve des forces et fut libéré le matin du quatrième jour, en même temps que Xanis.
Ce dernier veilla aussi à ce que tous ses compagnons soient logés dans la Tour, ses propres appartements se trouvant à l'avant-dernier étage. Ceux au dernier étage n'avaient pas été touchés depuis l'accession au pouvoir du Bâtard qui les gardait cérémonieusement réservés à Dame Shaka la Violette.

Pour l'heure, le Thaumaturge entrait dans la bibliothèque. Il tenait le livre qu'il avait empruntés sous le bras et se dirigea d'un pas rapide vers les zones protégées de la pièce, au fond dans les allées latérales. Un léger vertige le prit alors que le sortilège de déplacement se lançait et le faisait marcher sur place tout en avançant, mais il passa outre.
Un groupe de personnes étaient attablés, plus ou moins proches les unes des autres, parmi les premiers cercles de protection. S'approchant avec un sourire, il reconnut la chevelure dorée et ondulée de Lailah, celle plus sombre et raide de Lulyane, Braniack semblait s'ennuyer mais s'efforçait visiblement de se concentrer sur le sort étudié alors que Dorgo, le nouveau venu, récitait à voix basse une incantation quelconque. Le plus marquant du groupe était Aquilodon qui potassait un livre sur la vision mécaniste de la vie, la joue droite agitée d'un léger tic.


" Bien le bonjour à vous. J'espère que vous êtes reposés. Notre bon Aquilodon semble aller on ne peut mieux, l'heure de reprendre la route arrivera bientôt... "

Le Palatin s'installa dans le groupe, déposant son ouvrage devant lui et le rouvrant à l'endroit où il s'était arrêté lors de son étude précédente.
Un petit gnome archiviste qui passait par là jeta un regard noir à l'homme qui osait briser le silence et la quiétude du lieu. Reconnaissant la célèbre toge rouge de Xanis, il se contenta de secouer la tête et disparut dans un rayonnage, une pile de parchemin haute comme lui en équilibre sur les bras.

Le Thaumaturge glissa une main dans sa poche, à la recherche d'un parchemin sur lequel il avait griffonné quelques runes et fut étonné d'en sentir un second. Il le sortit et se souvint du pli qui lui avait glissé Aquilodon... Il faudrait tirer cela au clair une fois les deux soeurs hors d'état de nuire.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Mer 16 Juin 2010 - 10:37

Durant toute une semaine, Dorgo n'avait cessé de se perfectionner dans la maîtrise des sorts. De plus, le projet que lui avait présenté Xanis le ravissait, il était rempli d'une nouvelle énergie rien qu'en pensant à ses futurs adversaires. Des gens capables de répandrent la maladie sur un aussi vaste territoire comme Mésomnon représentait un défi de taille, que l'elfe noir était motivé à accomplir. Le 1er jour, lors de son arrivée, il profita de détailler chacun de ses partenaires. Il y avait un vampire nommé Braniack, qui semblait avoir une personnalité un peu effacée à première vue, il y avait aussi deux vampirettes, Lailah qu'il connaissait, et une certaine Lulyane qui semblait avoir le même caractère précieux que son homologue féminin. Et enfin, il y avait Aedric, son meilleur ennemi, celui qui était à l'origine direct ou indirect de tant de ses problèmes. Dés qu'il sortait de l'Edhesse, leurs routes se croisaient, les Dieux étaient décidément d'humeur facétieuse les concernant. Malheureusement, tout comme lui, chacun de ses futurs compagnons étaient des novices, seul Xanis avait un niveau admirablement élevé. Par conséquent, Dorgo choisit de s'isoler, et de partir au marché acheter les réactifs qui lui manquaient. La 1er journée s'écoula assez rapidement.

Dés le 2ème jour, il se mit au travail, demandant la permission de s'exercer dans la forêt ou les plaines. Là, il était sur que personne ne viendrait l'importuner. Il ne s'éloigna néanmoins pas trop de la Capitale comme l’on lui avait conseillé. Ses premiers exercices furent consacrés aux sorts de glace, qu'il affectionnait particulièrement. En effet, il avait passé sept siècles dans un univers glacé, et son organisme avait toujours préféré le froid. Rapidement, il maîtrisa les sorts d'eau tels le bouclier de la honte, la givre d'Obak, la glacification spontanée, ou encore l'enchantement de protection mineure. Il poursuivit cette entraînement le 3ème jour, avant d'aller se réapprovisionner au marché.
Le 4ème jour, il s'attaqua aux sorts de feu, qu'il craignait. Or, il fut étonné par la vitesse de son apprentissage. Il ne savait pas encore que tout sorcier avait des prédispositions aux sorts de flamme, ainsi il apprit chaque incantation et les maîtrisa en un temps record. Mais il faut dire que l'étrange énergie de la province n'y était pas pour rien, quelques heures suffisaient pour qu'il soit de nouveau rempli de mana.
Le 5ème et 6ème fut un peu plus douloureux. Les sorts de terre, d'air et d'électricité ne l'inspirait pas beaucoup. Et il ne lui restait que deux jours pour tout apprendre. Il s'en voulut d'avoir passé tant de temps à avoir perfectionner le plus possible les sorts d'eau et de feu, ainsi il choisit de faire l'impasse sur les sorts d'électricité. Bien heureusement, les sorts de terre n'était pas extrêmement compliquée à lancer, encore fallait-il les réussir en situation réelle. Ils demandaient une grande concentration et une profonde analyse du terrain, mais si ces deux éléments n'étaient pas réunis, l'incantation était vouée à l'échec. Il se consacra ensuite aux sorts d'air, mais il présuma de ses forces. En essayant de lancer le sort flèche magique, le mana lui brûla la main, le faisant abominablement souffrir. Plus de peur que de mal, car la blessure n'était que superficielle, mais cela lui servirait de leçon. Il savait que le mana était très puissant dans la région, et qu'il ne fallait pas en abuser. Il profita du 7ème jour pour refaire le plein de réactifs, puis il fut appelé dans la bibliothèque.


L'elfe noir rendit les bouquins qu'il avait emprunté, puis prit place au milieu de ses compagnons. Il essaya une dernière fois de lancer le sort flèche magique, histoire de ne pas rester un échec. Il arriva presque au bout de l'incantation, et sa paume rayonnait, sans toutefois lui causait douleur. Si il prononçait la fin de l'incantation, le jet magique partirait comme prévu. Satisfait d'avoir réussi, il ferma sa paume, et patienta en se remémorant tout les enchantements qu'il avait appris.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Mer 16 Juin 2010 - 11:20

Lorsqu'il aperçu enfin la Orchomène, Aedric bailla tellement fort qu'il fit sursauter le garde à ses cotés. L'inaction le rendait fou. L'ignorance de ce qui l'amenait ici ajouté à cela le rendait désagréable et particulièrement insupportable. Enfin juste un peu plus que d'habitude. Fixant ce que le garde lui avait nommé la tour des arcanes Aedric abattit sur sa tête son capuchon rouge, il était donc temps de se frotter aux mages. Brack était avec lui quoiqu'il aurait à faire il réussirait.Il était Aedric von Seviand l'incarnation de la volonté du Dieu le plus puissant du panthéon. Ce ne serait pas quelque magicien de pacotilles se prenant pour des dieux car ils peuvent faire jaillir des flammes de leurs mains qui l'effraieraient. Puis comme pour se certifier cette pensée il saisit son arme fétiche et ferma les yeux. Il sentit alors la quantité phénoménal de mana qu'il y avait dans cette province. Son aversion pour les arcanes empêchait Aedric de lancer un vaste panel de sort. Mais il sentait que ses pouvoirs de magicien était amélioré juste par sa présence en ces lieux. Et il lui avait fallu traverser toute la province pour s'en rendre compte quel idiot. Puis ils entrèrent dans la cité. Ne pouvant s'empêcher de faire le comparatif avec Anaphe. Le chauvin Aedric trouvait que la cité des mages faisait pâle figure d'un point de vue architecturale, aucun des bâtiments n'égalait le forum ou bien le palais et le sénat républicains. Puis jetant un coup d'œil aux étalages il aperçu des produits qui lui étaient totalement inconnus , sans doute des produits réservés aux mages. Mais Aedric n'était pas là pour faire du tourisme d'ailleurs si c'était le cas il n'aurait pas était ici. Il voyait en chaque habitant en chaque passant un danger potentiel. Un mage qui pouvait peu à peu sombrer dans les arts noirs. Puis on le conduisis au siège du palatinat.Le capitaine des soldats qui l'avaient escortés discutas un instant avec ce qui ressemblait à un fonctionnaire de la province, puis se tourna vers lui.

Le palatin Xanis se trouve à la bibliothèque qui se
situe juste en haut de ses escaliers.Souhaitez vous que nous...

Le garde arrêta de parler voyant que l'homme au manteau rouge franchissait déjà l'escalier.Deux gardes protégeait l'entrée de la bibliothèque.Il leur montra le parchemin que lui avait envoyé Xanis. L'un d'eux dis alors :

Vous pouvez entrer seigneur palatin mais soyez
silencieux. C'est une bibliothèque pas une salle de réception.

Ouvrant la porte de façon un peu brutal Aedric pénétra dans la silencieuse bibliothèque. Puis se rappelant qu'il n'avait aucune idée de la taille de la bibliothèque ni d'où ce trouvait Xanis dans la pièce. Il hurla de façon à ce que toute les personnes habituait au silence de l'endroit l'entendent.

Qu'en on fait traverser l'Empire à quelqu'un
de mon rang, palatin Xanis. On pourrait au moins l'attendre avec un banquet. Au
lieu de se terrer dans une bibliothèque.


Dernière édition par Xanis le Mer 16 Juin 2010 - 13:51, édité 1 fois (Raison : C'est mal de se droguer avant de poster un messag...)
Revenir en haut Aller en bas
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Mer 16 Juin 2010 - 12:29

Xanis tira Aquilodon de sa lecture ô combien intéressante le troisième jour après sa "libération", leur annonçant qu'ils pourraient bientôt reprendre la route. Puis la bibliothèque retrouva son silence, lorsque l'archiviste lança un regard noir à son propre Palatin, qui alla s'installer sur un pupitre non loin. Alors que le silence et l'étude régnaient dans cet immense lieu de quiétude, Aquilodon entendit la porte claquer, et un faible courant d'air balaya les rayonnages poussiéreux. Puis une voix familière, la dernière qu'il aurait aimé entendre ici, hurla, brisant le mysticisme de l'endroit et témoignant encore une fois de la stupidité de son détenteur :

Quand on fait traverser l'Empire à quelqu'un
de mon rang, palatin Xanis, on pourrait au moins l'attendre avec un banquet. Au
lieu de se terrer dans une bibliothèque.


Aquilodon poussa un profond soupir en refermant le livre, qu'il laissa sur son pupitre géant, pour que le gnome puisse aisément le retrouver et le ranger, et s'adressa à ses compagnons avec un soupçon de désespoir dans la voix.

- Je crois que notre confrère, le seigneur Von Seviand, est là. Toujours aussi respectueux, fin, délicat et aimable. Nous devrions aller le voir au plus vite, Xanis, avant que votre archiviste ne mette la main dessus.

Le géant se leva et marcha calmement vers l'entrée de la grande bibliothèque. Surgissant de derrière un rayonnage, il tomba nez-à-nez avec son "allié" au manteau pourpre. Ou plutôt, poitrine-à-nez. Avant que l'inquisiteur ait pu lancer quelque parole désobligeante à son égard, le Prophète engagea la conversation, un rictus ironique sur les lèvres.

- Aedric ! Quel plaisir de vous voir ici, et d'entendre votre mélodieuse voix. Il serait bon de sortir, je pense. Sire Xanis nous retrouvera dehors. Et les armes du gabarit d'As'Elarith, si je ne m'abuse, ne sont pas vraiment autorisées dans ce lieu d'étude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lulyane



Nombre de messages : 292
Age : 104
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 22/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Mer 16 Juin 2010 - 16:43

Elle n’avait pas perdu son temps !

Sept jours à ressasser, relire, expérimenter une foule de sorts… Elle se sentait gonflée à bloc, chargée de mana qui débordait par tous les pores de sa peau. Elle était arrivée ici novice et ignorante des choses de la magie et la voilà qui pouvait rivaliser avec les mages des légendes.

Sa Velue ne la quittait plus. Ses Velues, plutôt ! Son bâton, qui lui conférait tellement plus de puissance, restait toujours dans sa main ou tout à sa portée ; et sa marchande de magie privée, qu’on ne voyait jamais mais qui accourait dès que Lulyane avait besoin d’elle.

Elles avaient tissé une relation étroite et la vieille naine était entrée à son service exclusif. Enfin, aussi exclusif que puisse l’être une marchande, toujours à l’affût d’un autre bon client. Lulyane la consultait pour obtenir des conseils sur l’utilisation ou l’incantation des sorts, sur ceux qu’elle devait apprendre à maîtriser en priorité…

Elle était sa confidente et son éminence grise, un point d’ancrage dans cette partie du monde mystérieuse et finalement peu accueillante.

Jamais elle n’avait davantage souhaité vivre isolée et recluse… La compagnie qu’on lui offrait n’était pas très à son goût. Elle sentait confusément que Aquilodon lui reprochait plus ou moins consciemment sa blessure dans le dos. Elle s’entendait avec Lailah comme un chat s’entend avec un poisson. Quant à Braniack, elle avait tendance à l’éviter depuis leur échange intime…

Et puis, il y avait le nouveau ! Un elfe noir ! Il paraissait très sûr de lui, très imbu de lui-même et toujours soucieux de son propre avis… Et il la considérait, elle et les autres vampires, avec un regard de mépris qui en disait long. Pas sûr qu’avec celui-là, non plus, ce soit l’amour fou…

Le Palatin restait charmant à son égard, mais elle le voyait peu, occupé qu’il était sans doute par les devoirs de sa charge, et fatigué par sa convalescence.

En revanche, son parcours personnel la réjouissait. Elle était vraiment une sorcière à présent, la cicatrice sur son épaule avait presque totalement disparue et ne la faisait plus souffrir, sa main elle-même se trouvait sur le chemin de la guérison.

Elle avait passé toutes ses nuits à s’entraîner à devenir une chauve-souris, sans jamais y parvenir. Elle parvenait à se recroqueviller, à se tasser pour se réduire, à changer l’aspect de ses membres. Tous ses efforts lui coûtaient chaque fois beaucoup d’énergie et lui causaient de grandes douleurs. Pour l’instant, elle n’était pas parvenue à dépasser le stade d’un hybride monstrueux, une sorte de phénomène de foire, ou d’expérience de mutation ratée… Mais, à force de patience…

Elle se trouvait dans la bibliothèque en ce septième jour passé ici quand un éclat de voix l’interrompit dans sa lecture. Ses camarades d’étude levèrent le nez de leurs bouquins, ce qu’aucun d’eux ne faisait jamais de peur d’avoir à croiser le regard d’un des autres.

Le Palatin les avait rejoints quelques instants auparavant, leur promettant un peu d’action à venir. Aquilodon l’apostropha. Il semblait connaître celui qui avait fait irruption dans un meuglement et un claquement de porte… Von Sievand ? Un confrère ? Un Palatin, encore !

Cette réunion de tant de Palatins à ce seul endroit de l’Empire démontrait la gravité de la situation. Ce que Lulyane comprenait mal, c’est pourquoi tous ces beaux seigneurs venaient s’exposer personnellement. Et surtout, ce que Braniack et elle venaient faire dans cette réunion de la moitié du Sénat.

Etaient-ils destinés à servir de première ligne ? Des boucliers vampires obscurs pour protéger la plus haute noblesse de Kalamaï ?

Non, Xanis ne l’aurait certainement pas attirée dans un tel piège… Depuis le début, elle avait confiance en lui. Mais au fond… Que savait-elle vraiment de cet étrange personnage ?
Revenir en haut Aller en bas
Braniack



Nombre de messages : 112
Age : 21
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Jeu 17 Juin 2010 - 18:57

Une semaine est attribuée au groupe pour faire le plein de ressource et s’entraîner en magie. Braniack s’était fait une liste des sorts qu’il rêve utilisé depuis toujours. Et il l’a toujours sur lui. Maintenant, il profite de cette semaine, pour lui, c’est un réconfort…

Le premier jour, il décide de commencer à s’entraîner à lancer tout les sorts niveau 1 qu’il souhaite pouvoir utiliser à la perfection. Il veut commencer par le sort « protection mineure ». Pour ceci, il lui faut un souffre et une gemme. Mais il en prend trois pour s’entraîner encore et encore. Ce sort a était pour lui le sort le plus facile à incanter. Il n’aura passé qu’une petite demi-heure de travaille. Le deuxième sort niveau 1 qu’il souhaite utiliser est « Vélocité de Yokatah », un sort très utile pour lui. Deux mercures sont consommés à chaque incantation, mais ceci ne dérange pas Braniack. Mais la difficulté apparaît aux yeux de Braniack ; pas une grande difficulté, mais ce sort est plus difficile que le premier. Et pour finir cette première journée, Braniack s’entraîne pour le sort « Lourdeur d’Werk ». Ce sort n’a fait ni chaud ni froid à Braniack.

Et ce sera six autres jours d’étude et de détermination pour le comte ; bien que certains sorts aient donné du fil à retordre au vampire. Mais durant l’avant dernier jour d’entraînement, Braniack a du se ressourcer, et cette fois-ci, il s’est ressourcé deux fois plus que la première fois.

Et le jour J, tout le monde est regroupé dans la bibliothèque, avec deux autres personnes en plus. Braniack adore faire de nouvelle connaissance, il est très sociable. Une réunion est organisée, et Lulyane semble boulversée, comme si elle regrettait quelque chose. Mais qu’a t- elle ? Et pourquoi s’écarte t- elle de Braniack ? Elle semble l’éviter, et ce depuis le début de la semaine. Le vampire aimerait bien en connaître la raison…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Xanis
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 780
Age : 26
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 28/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Ven 18 Juin 2010 - 12:13

Quand on fait traverser l'Empire à
quelqu'un de mon rang, palatin Xanis, on pourrait au moins l'attendre
avec un banquet. Au lieu de se terrer dans une bibliothèque.

Quel était donc cet ahuri qui criait son nom d'une manière si peu respectueuse dans la bibliothèque palatinale elle-même ? Il n'en savait rien. Aquilodon se leva et alla vers l'entrée de la pièce.
Xanis lui emboita le pas après avoir prit soin de refermer l'ouvrage qu'il étudiait et l'avoir replacé dans les champs de force qui le protégeaient habituellement. Si l'étranger s'époumonait une fois encore de la sorte, il fallait s'attendre à le retrouver bâillonné et ligoté dans une pièce quelconque de la Tour, tabassé et rossé jusqu'à l'évanouissement par la bibliothécaire acariâtre.

Aquilodon disparut de son champ de vision au détour d'un rayonnage et sa voix se fit entendre, à peine plus forte qu'un chuchotement dans ce lieu de silence et de travail.
Lorsque le Palatin eu fait quelques pas encore, il jeta un regard au bureau à gauche de la porte d'entrée et trouva la vieille documentaliste violette de rage devant l'affront. La mâchoire crispée et les yeux légèrement exorbités, elle serrait les poings sur ton plan de travail pour garder contenance et ne pas aller étriper elle-même l'élément perturbateur.
Aquilodon et Aedric venaient de franchir la porte dans l'autre sens, sans doute pour s'entretenir d'une affaire quelconque. Le Thaumaturge fit volteface, il était encore en vue des personnes restées à table et qui le fixaient dans l'attente d'une nouvelle de sa part.
Leur faisant signe de le suivre il sortit lui-même de la bibliothèque. L'heure du briefing avait sonné, le retour au combat était proche.

Trouvant un domestique, il lui demanda de faire monter un repas chaud et du vin dans la salle de banquet. Aedric avait fait un long voyage et il aurait envie de se restaurer, indépendamment de sa beuglante précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Lulyane



Nombre de messages : 292
Age : 104
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 22/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Ven 18 Juin 2010 - 19:35

Le signe du Palatin était clair. Il invitait ses compagnons à les rejoindre. Lulyane eut un soupir de soulagement à l’idée de quitter cette ambiance pesante, et elle fut la première à se lever.

Sortir ! Abandonner cet air vicié par cette lourde promiscuité et rejoindre un lieu plus aéré, plus éclairé…

Comme elle avançait lentement vers la sortie de la bibliothèque, l’odeur entêtante lui parvint aux narines, fumet délicieux et tant regretté… Le parfum du sang d’un homme ! Ainsi, leur nouveau compagnon était un humain.

Elle aurait pu s’en douter à la façon vulgaire et brutale dont il avait fait irruption. En plus de supporter la présence des autres, elle allait devoir en plus composer avec cette sensation de faim perpétuelle, cette tentation de festin qu’il lui faudrait refuser à chaque instant…

L’heure du briefing avait sonnée. Les rôles de chacun seraient sans doute définis et elle entrevoyait l’heure de sa revanche.

Elle ne voulait pas oublier ce que les deux sœurs lui avaient fait endurer et elle espérait bien qu’à l’heure de la victoire, elle pourrait donner elle-même le coup de grâce.

En finir avec cette histoire, accomplir la tâche pour laquelle Xanis comptait sur elle et puis rejoindre ses chères études. Mais seule cette fois !

D’abord peut-être en compagnie du Gris, son ami de la Corporation, mais au plus vite dans sa Tour, son chez elle inconnu et loin du monde, son abri contre la perversité et la violence qui gangrenaient tout l’empire.

Se renforcer dans la magie, maîtriser l’art des arcanes à tel point qu’elle serait capable de repousser toute intrusion dans son paradis secret… Voilà quelle était son ambition à présent.

Mais tout d’abord, il allait falloir se coltiner le groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Laeth



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Ven 18 Juin 2010 - 20:41

Un vent d'automne, tout chargé encore de sa pesanteur estivale , insufflait sur Orchomène la douce torpeur qu'inspirent les couchers de soleils paisibles et sanglants . Un vol de corbeaux passa . Leurs yeux plongèrent leur regard moqueur et curieux dans une bâtisse emplie d'hommes et de femmes qui s'agitaient .
Puis le vent passa, et sur ses ailes se reposaient celles des noirs volatiles . Un puissant croassement , empli de la lourdeur des destins passés et à venir , sinistre dans le crépuscule , s'attarda dans l'air du soir .
Puis les corbeaux retournèrent vers la forêt .
Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Mar 22 Juin 2010 - 19:42

Lorsque Aedric arriva et se présenta à sa manière, l'elfe noir ne put s'empêcher de sourire face à l'énième provocation de l'inquisiteur. Plus rien ne l'étonnait, ni ne l'irritait de sa part. Xanis les fit ensuite sortir à la hâte pour les emmener partager un repas. C'était l'occasion pour chaque arcanistes de faire plus ample connaissance, ou de partager ce qu'il avait appris durant la semaine, ou encore de parler de la pluie et du beau temps. Mais l'atmosphère était tout autre, personne n'osait ou ne voulait parler, mais cela ne dérangea guère Dorgo, habitué à la solitude et à l'isolement.

Il se servit donc une belle aile de poulet, puis il se remit à penser à son entraînement. En effet, durant tout son apprentissage, il s'était résolu à ne pas utiliser son sceptre de Kereb, artefact magique plutôt puissant. Mais l'elfe noir n'avait jamais su en contrôler la pleine puissance, à son plus grand regret. Mais maintenant qu'il maîtrisait un peu plus la sorcellerie, peut-être que l'arme lui livrerait ses secrets et une plus grande puissance? Il jeta un regard au bâton entreposé soigneusement dans le coin de la pièce, et se dit qu'il verrait bien le moment venu.

Alors que cela faisait un petit quart d'heure que personne ne parlait, Dorgo commença à se sentir mal à l'aise. Enfin, il n'était pas encore au point de se trémousser sur sa chaise, mais l'ambiance était dérangeante. On entendait que les bruits des couverts, et les hôtes faisaient des efforts pour manger le moins bruyamment possible. Pas tous, mais la plupart. Désirant sortir le groupe de ce climat tragi-comique, il choisit de briser le silence, n'y allant pas par quatre chemins:

- Dites-moi, l'un de vous aurait-il l'amabilité de me conter toutes les péripéties que vous avez vécu depuis votre arrivée en Mésomnon, et avant ma venue?

S'exprimer dans un langage soutenu l'amusait toujours, car il était rare d'entendre un tel dialecte en Edhesse. Et puis, quitte à briser cette aura malsaine, autant le faire avec des jolis mots.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Lulyane



Nombre de messages : 292
Age : 104
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 22/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Mer 23 Juin 2010 - 16:49

Des mets de toutes sortes : viandes rôties, gibier en sauce, volailles grillées… Des fruits et des légumes provenant de tout l’Empire, crus ou cuits... Toutes sortes de boissons, de la plus forte au nectar des fruits les plus juteux... Il y en avait pour tous les goûts.

En hôte parfait, le Palatin Xanis leur offrait un banquet parfait, où chacun pourrait trouver son compte et se régaler de ses plats préférés.

Bien sûr, Lulyane ne toucherait à rien de tout cela mais le Thaumaturge avait eu pour elle une charmante attention : il avait fait garnir sa place de cages qui renfermaient de nombreuses espèces de petits d’animaux vivants.

Des pintadeaux, poussins, lapereaux, oisons, porcelets s’agitaient derrière leurs barreaux et troublaient comiquement le calme pesant qui s’était établi autour de la grande table.

L’ambiance était lourde, plombée par les individualismes forcenés de chacun des invités. Aucun d’eux ne prononçait un mot et le festin se déroulait dans un silence perturbé par les bruits de mastications ou par les pépiements des oisillons, les criaillements des cochons…

En guise d’entrée, Lulyane avait bu avidement le jus frais et tendre de quelques poulets en bas âge, à peine éclos de l’œuf. Elle venait juste de sortir de sa prison un cochon de lait, lui faisant pousser des hurlements déchirants comme font toujours les porcelets lorsqu’on les saisit, quand le Palatin Dorgo brisa le mutisme de la tablée :

- Dites-moi, l'un de vous aurait-il l'amabilité de me conter toutes les péripéties que vous avez vécues depuis votre arrivée en Mésomnon, et avant ma venue?

La jeune vampire ne put s’empêcher d’éclater de rire.

- Vous aussi, Seigneur Ulagan, vous foncez tête baissée dans une aventure dont vous ignorez tout ?

Alors que le jeune cochon secouait tous ses membres avec frénésie, elle porta sa gorge à sa bouche et mordit à pleines dents. Un couinement retentit, sonore et déchirant. Lulyane fermait les yeux d’aise tant elle se régalait.

- Je peux vous résumer les choses de manière simple, Dorgo : nous sommes venus, nous n’avons rien vu et nous avons été vaincus !

Elle replongea à la carotide du porcelet, laissant volontairement entrevoir ses dents effilées, et le sang qui coulait le long des commissures de ses lèvres.

- Tout ce que je peux vous dire, c’est que j’ai aperçu une blonde et une brune… La suite fut un lent mais implacable carnage qui a créé cette bande d’éclopés que vous voyez ici réunis. Tous ces forts et braves guerriers que nous sommes qui se remettent difficilement de leurs blessures. Nous avons même perdu un compagnon… Celui qui pourtant semblait le plus invincible de tous.

Avec morgue, elle jeta par-dessus son épaule le petit cadavre exsangue et eut un regard entendu en direction d’Aquilodon.

- Comme quoi, les apparences sont trompeuses ! Et je ne connais toujours pas les véritables raisons de sa mort…

Tous les regards étaient tournés vers elle, et elle ajouta :

- Nous sommes embourbés dans une affaire d’une dangerosité extrême… Et je ne suis pas certaine que votre renfort ou celui de notre inquisiteur beuglant seront suffisants.
Revenir en haut Aller en bas
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Ven 25 Juin 2010 - 20:17

Après son entré fracassante, Xanis invita l’inquisiteur et le reste des aventuriers à se mettre à table afin de discuter des futurs événements. Ignorant les piques que lui avait lancées Aquilodon, Aedric suivit son hôte vers le lieu du repas. Apercevant avec surprise Dorgo Ulagan le palatin d’Edhesse il lui adressa son plus beau sourire décidément les Dieux se montraient parfois bien surprenant. Après avoir tenté de l’enlever, de lui prendre le pouvoir par la force. Aedric se trouvait obliger de coopérer avec lui. Puis une fois à table Aedric mangea avec appétit, voila bien des semaines qu’il n’avait pas fait de vrai repas. Car les soldats qui l’avait escorté n’étaient pas et de loin de grand gastronome. La nourriture était fort bonne mais, chauvin comme il l’était le Thassopolien trouva que par rapport à ce qu’il avait l’habitude de déguster au palais républicain, cette nourriture était bien simple. Alors qu’il ingurgitait tout ce qui passait à la porté de ses mains, Dorgo Ulagan rompit le silence demandant ce qu’il s’était passé. C’est alors qu’Aedric eut une révélation. La jeune femme qui partageait leurs repas avec eux était un vampire. Une de ces créatures immondes. Ces erreurs de la nature. Ces choses qui n’était ni plus ni moins que des bêtes il suffisait de voir la façon dont cette créature mangeait. Et cette … chose osait le traitait d’inquisiteur beuglant. S’en était de trop avalant difficilement ce qu’il avait dans la bouche, Aedric s’inséra dans la discussion.

Palatin Xanis, je ne sais pas quelle sont les coutumes chez vous. Mais chez moi en tout cas les bêtes
dit il en désignant la dénommée Lulyane , ne mange pas à table. Et nous avons toutes sortes de douceurs pour nous débarrasser de ce genre d’erreur de la nature. Les morts vivants sont une offense à la vie et aux Dieux. Je ne vois pas d’étonnement à votre échec messieurs. Lorsqu’on se fit aux buveurs de sang la chose finis toujours mal. Qui sait peut être travaille elle-même pour ces deux femmes dont vous nous parlez ? Cela ne m'étonnerait qu'à moitié. Mais soit je ne peu vous demandez de faire preuve de bon sens du premier coup. Mais je vous préviens je ne risquerais pas ma vie pour ce genre d’animal pour les Dieux et pour moi elle est déjà morte. Ses femmes sont elles des mages ? Si oui des pratiquantes des arts noirs sans aucun doute. Et si c’est le cas il est de mon devoir en tant que chapelain et d’inquisiteur de mettre un terme à leurs agissements. Vous pouvez donc compter sur As’Eleratih et sur Aedric Von Seviand. Sinon ravi de vous voir Ulagan on m’a comté les exploits d’armés Edhessiennes face aux peaux vertes. Combien cinq milles contre vingt milles ? Vous avez réalisé un exploit. Dit-il d’un ton provocateur. J’étais en tout cas ravi d’apprendre que vous aviez trouvé un arrangement avec Siegrfrield. Quand à vous Aquilodon , j’ai pu constater avec plaisirs l’avancement des travaux de Dunamopole. Je n’eus jamais crut que les architectes de Zackinthe eut tant de talents.

Pus Aedric attrapa la coupe face à lui et la bu d’une traite, il attrapa d’une autre main une cuisse de poulet qu’il commença à croquer. Il attendait avec hâte la réponse d’un des membres de la troupe.
Revenir en haut Aller en bas
Lulyane



Nombre de messages : 292
Age : 104
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 22/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Lun 28 Juin 2010 - 22:57

Lulyane avait écouté la diatribe de l’inquisiteur sans sourciller. Elle se contentait de le regarder droit dans les yeux.

Quand Aedric eut terminé son laïus, qu’il avait avalé d’un trait une large rasade, il afficha un petit air satisfait, un peu pédant, et croqua dans une cuisse de poulet.

Avant même qu’il ait pu goûter à une deuxième bouchée, la cuisse avait disparu de ses mains, comme envolée…

Là-bas, de l’autre côté de la salle, Lulyane debout le regardait avec un sourire mauvais.

- Vous n’avez pas bien compris qui de nous deux est l’animal, Aedric… Moi, je suis le chasseur et vous êtes le… gibier. Une proie que j’aurais égorgée sans même qu’elle s’en rende compte si j’en avais décidé ainsi.

En un éclair, Lulyane s’était encore déplacée… Elle se tenait maintenant près de la cheminée et, avec une grimace de dégoût, elle jeta le morceau de volaille rôtie dans les flammes.

- C’est vous l’animal, de la plus vile espèce, celle qui mange des cadavres !

Une fois encore invisible à l’œil nu, elle s’était élancée derrière le fauteuil du Palatin de Thassopole. Ses bras entouraient sa tête et elle brandissait devant son nez un porcelet couinant frénétiquement.

- Goûtez plutôt cette délicieuse vie ! Ayez le courage de le tuer vous-même, plutôt que de laisser votre pitoyable mâchoire s’acharner sur une charogne…

Un clin d’œil, et elle était revenue à sa place.

- Vous êtes un beau parleur, Aedric ! Vous parlez fort surtout ! N’avez-vous que ce moyen pour qu’on vous entende ? Concentrez plutôt votre rage sur celles que nous venons abattre. Leur crier dans les oreilles ne suffira pas ! Dirigez votre hargne contre les ennemis de l’Empire, monsieur le Palatin ! Pas contre moi… Moi, même si je me demande encore pourquoi, je suis là pour aider l’Empire. Ne vous en déplaise, je suis dans votre camp ! Et soyez bien certain que ça m’est aussi pénible qu’à vous !

Elle détourna la tête pour regarder le Thaumaturge.

- Toutes ces chicanes n’ont aucune importance ! Des blablas inutiles… Dites-nous plutôt, Palatin Xanis, si vous avez un plan. Et si oui, exposez-le que nous puissions en juger, je vous prie.
Revenir en haut Aller en bas
Xanis
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 780
Age : 26
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 28/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Mar 29 Juin 2010 - 17:32

Xanis secouait la tête avec dépit.
Comment vaincre un ennemi lorsque même ses alliés rêvent de vous planter un poignard dans le dos, à vous ou à un autre membre de votre groupe ? Il n'avait rencontré Aedric qu'au cours des séances du Sénat. Il s'y était déjà fait remarquer et continuait remarquablement sur sa lancée à l'heure actuelle.
La réponse de Lulyane fut toutefois disproportionnée.


" Veuillez rester à votre place Lulyane, menacer un palatin n'est pas une chose qui est à faire.
Quant à vous Aedric, votre vision du monde, de la magie, des personnes et des choses nous entourant est de loin différente de la nôtre. Nous, mages, devons étudier notre plan avec un regard extérieur et c'est ainsi que je peux vous assurer que notre bien-aimée comtesse est, sur plusieurs points tout du moins, tout aussi vivante que vous et moi.
Elle maîtrise en effet la magie. Des arts noirs ? Peut-être, mais elle est sorcière, de la même sorte que moi-même, et nos sciences et notre pouvoir est bien grand, sans pour autant être intrinsèquement bien ou mal. Il n'existe pas d'art noir ou blanc, il n'existe que de bonnes ou de mauvaises actions.
Pour ce qui est de sa vie, elle m'est tout aussi chère que la vôtre, voire plus. Elle a d'ici-bas une expérience et des impressions que vous ne pourrez jamais avoir de toute votre existence. Et si les dieux n'avaient pas décidé de la doter de cette merveilleuse étincelle de magie qu'est la vie, elle ne serait pas parmi nous et Kereb ne l'aurait pas ointe de sa main.
"

Le bâtard finit son pain en silence, laissant le temps à l'Inquisiteur de digérer ses propos et ne doutant pas d'avoir éveillé sa rage intérieure.

" Nous affrontons deux redoutables ennemies. Pour ce que nous en savons, elles ont même le don de relever les morts, à partir de là on peut penser qu'elles ont une haute maîtrise des Arcanes et qu'elles peuvent donc lancer d'épouvantables sortilèges.
Le Palatin Von Siebrand est parmi nous car il est membre de l'Eglise. Ainsi, sa dévotion devrait lui permettre de nous porter secours en cas de blessures ainsi que de nous protéger en nous couvrant de la main des Dieux si le besoin s'en fait sentir. Certains sortilèges ne sont contournables que pour une personnes bénie des dieux.

Pour ce qui est de mon plan, il est n'est bien précis mais il a le mérite d'être simple, il faut trouver les sorcières et les supprimer. Si possible en évitant leurs monstres de compagnie mais je doute qu'elles nous en laissent le loisir. Elles doivent opérer depuis un endroit gorgé de mana et dans lequel elles sont en sécurité, il faudra donc les déloger ou désenchanter le lieu si ça nous est possible...
"
Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Mar 29 Juin 2010 - 18:19

L'affrontement avait amusé Dorgo. Comme à son habitude, l'Inquisiteur n'y avait pas été de main morte, et chacun y avait pris pour son grade. Mais l'elfe noir savait que la provocation était un jeu pour Aedric, ainsi il n'y répondit pas. Il se contenta de se resservir une coupe de vin, et attendit la réaction du groupe. Et il ne fut pas déçu. La vampire, Lulyane si il se rappelait bien son nom, s'était déplacé à la vitesse de l'éclair pour aller voler et narguer Von Seviand. Suivit ensuite d'autres agressions de la part de la mort-vivante, oscillant entre la puérilité et le mépris. Dorgo attendait maintenant la réaction du Palatin face à cet affront. Décidément, la vampirette avait du cran.

Mais Xanis calma le jeu et réprimanda les deux chamailleurs. Au grand dam de l'elfe noir, mais c'était finalement une bonne décision, il valait mieux commencer cette aventure avec chacun des membres du groupe encore vivant. L'Inquisiteur semblait avoir encaissé les critiques sans broncher, puis le Thaumaturge expliqua son plan, si on pouvait appeler sa tactique comme ça. Trouver et tuer les sœurs. En fait, Xanis ne devait pas avoir de plan, ainsi lui aussi était totalement dépourvu d'informations. Néanmoins, Dorgo essaya de se renseigner, et d'orienter la discussion vers autre chose que la querelle entre Lulyane et Aedric:

- La première étape de notre quête est donc de débusquer ces sœurs. Comment comptez-vous vous y prendre? Faut-il que nous recherchions grâce à nos pouvoirs une grande source de mana, ou alors devrions nous ratisser les environs 'physiquement' à la recherche de leur cachette ? Ou alors, il serait intéressant que l'un de nous servent d'appât, dans le but de les attirer à notre groupe. Si vous avez d'autres idées, je vous conseille de les émettre maintenant, qu'en pensez-vous?

Il s'était adressé dans un premier temps à Xanis, puis au reste de la bande. Après tout, si il se montrait aimable, un des membres lui sauveraient peut-être la vie dans un futur proche, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Mer 30 Juin 2010 - 20:45

Par Brak que cette petite vampire étaient amusante. Le provocateur qu’était Aedric ne fut pas véxé par les paroles du vampire. Ce n’était qu’un jeu pour lui. Elle courait vite soit. Mais comme l’enseignait Brak seul la force comptait. Elle restait une créature bien faible, qu’il briserait si elle continuait à lui parler sur ce ton. Puis ce fut au tour de Xanis de lui faire une leçon de morale. Ces mages des beaux parleurs. Puis ce fut autour d’Ulagan qui proposa un plan pour capturer ces deux sœurs. Des nécromanciennes apparemment. Elles ne lui échapperaient pas. Les pratiquants des arts impies ne pourraient trouver de rédemption que dans la mort. Attrapant de nouveau sa coupe il la vida. Il la reposa délicatement sur la table regardant un à un les convives de ses yeux bleus. Il fixa longuement la vampire et dis d’un ton amusé comme si il eut parlé à un enfant colérique.

Pour quelqu'un soit disant supérieur vous vous énervez bien vite vampire. D’où je viens on dis souvent que seul le chasseur calme attrape ses proies .Et croyez bien que pour m’attrapez il vous faudra bien plus que votre capacité à courir vite. Je suis comment dire … un grand amateur de chasse aux morts vivants. J’ai passé ma courte à vie à traqué les morts vivants et pour tout dire j’y suis plutôt doué. Croyez moi vous n’êtes pas de taille. Quand aux ennemis de l’Empire, vous parlez à un vétéran de la bataille de l’Abysse. Enfin bref assez jouez. Des nécromanciennes vous dîtes Xanis ? Parfait je n’ai encore connu aucune de ses bestioles qui ne survivent une fois décapité ou avec le crane brisé. Une notion du combat sans doute complexe pour un mage. Un appât sire Ulagan. Pourquoi pas ? Mais qui, notre charmante vampire à la langue bien pendu ? Notre Thaumaturge et son grand sens de la morale ? Vous, moi ? Je n’ai aucune idée de la façon d’agir. Je n’ai aucune idée de comment agir. La stratégie n’est pas mon domaine. Je laisse la question aux mages et à leurs intellects.

Il ne le montrait pas mais l’excitation le gagnait, la chasse aux nécromanciens voilà bien longtemps qu’il n’y avait pas joué. Que de nostalgie. Il sentait presque la chaleur des buchers devant la chapelle –forteresse de Nardogord. Les cris de douleurs de ses blasphémateurs résonnaient encore dans ses oreilles comme une douce mélodie. Il avait hâte d’en découdre.
Revenir en haut Aller en bas
Lulyane



Nombre de messages : 292
Age : 104
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 22/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Ven 2 Juil 2010 - 17:45

Le sourire était revenu aux lèves de Lulyane. Xanis l’avait tancé légèrement, comme un instituteur bienveillant, mais la sale gosse qu’elle savait être l’avait après tout mérité. Elle retenait surtout de ses propos son affirmation de l’affection qu’il lui portait.

Après cela, la diatribe verbeuse d’Aedric ne lui fit que peu d’effet. Elle entendit le flot de sa voix sans chercher à distinguer le sens des mots, laissant couler la fontaine jacassante. Les borborygmes mouillés du petit homme en rouge ne l’inondaient même pas, pas une goutte qui giclât sur elle, imperméable à sa logorrhée torrentueuse.

Ce repas s’éternisait et elle sentait qu’était venu le moment de l’action… Leurs convalescences respectives leur avaient fait perdre beaucoup de temps et il allait bien falloir en venir aux choses sérieuses.

Son impatience habituelle l’a faisait trépigner au milieu de cette assemblée apathique. Une réunion de Palatins comme on en voit rarement, la moitié au moins du Sénat était présente…

Et les heures s’écoulaient pourtant en d’interminables palabres… La plupart d’entre eux se tenaient cois, les nouveaux venus se contentaient de poser des questions et Aedric rejetait carrément toute forme de réflexion.
Ce n’est certainement pas ainsi qu’on mettrait fin à ce fléau et tous ces beaux esprits, gouvernants de Provinces immenses et en charge de milliers d’âmes, ne semblaient pas émus outre mesure par le sort réservé aux habitants de ces contrées.

Elle n’avait pas complètement oublié son origine paysanne et la vue de tous ses aristocrates s’empiffrant, s’écoutant parler alors que l’urgence commandait une intervention rapide et forte la révulsait.

Ils semblaient bien peu se soucier du destin des peuples, tout Palatins qu’ils soient…

Ayant suffisamment à son goût assisté à des tergiversations longues et ennuyeuses, elle décida de se retirer et de tenter d’agir par elle-même. Certes, la dernière initiative qu’elle avait prise ne lui avait pas porté chance, mais au moins lui semblait-il qu’elle s’était approchée de la cachette des deux sœurs. Et cette fois, échaudée, elle agirait avec plus de prudence !

- Palatin Xanis, merci de m’avoir si pertinemment rappelé ma juste place… Je ne fais pas partie de votre monde de décideurs, c’est une évidence ! Et merci aussi de l’estime que vous me faites l’honneur de me porter ! Je crois que le débat qui suit ne me concerne que de loin… Je ne suis pas une tacticienne comme tous ceux de cette tablée, je ne suis qu’un humble soldat. Je vous laisse donc décider entre vous de la stratégie à adopter et j’obéirai aux ordres sans état d’âme. En attendant, Madame, Messieurs, permettez-moi de me retirer.

Elle tourna les talons et s’éloigna vers la porte, d’une manière volontairement lente et sereine. Puis, elle quitta la pièce.

Elle arpenta les longs couloirs, gravit quelques escaliers et regagna ses appartements.

Là, la Velue l’attendait, plongée dans la lecture d’un vieux grimoire, qu’elle referma vivement à son entrée, presque honteuse d’être surprise à l’étude de la magie qu’elle n’était pas censée pratiquer.

Lulyane eut un sourire et continua, comme elle le faisait depuis le début, de laisser croire qu’elle ignorait les pouvoirs réels de la naine.

- Et bien, très chère, vous examiniez votre livre de comptes ?

- Oui, soupira la petite bonne femme. Voilà, c’est cela ! Le commerce, voyez-vous… Compter et recompter ! C’est notre lot quotidien…

- Ma chère amie, je crois qu’une fois encore, je vais avoir besoin de votre aide. J’aurais une mission à vous confier. Une mission qui pourrait fort bien se révéler dangereuse.

La naine prit un air grave et gratouilla machinalement le duvet de son menton. L’attachement qu’elle avait créé avec la vampire la poussait à vouloir lui rendre service, mais le danger qu’elle avait évoqué refroidissait en même temps ses ardeurs.

- Il s’agirait pour vous de faire ce que vous savez faire le mieux : un peu de commerce ! Il y a voyez-vous, dans les environs de Neskagra deux femmes magiciennes à la très grande puissance. J’ignore leur localisation exacte et c’est justement là que vous intervenez ! Si vous acceptiez de m’aider, il vous faudrait écumer les sentiers de la forêt pour leur proposer quelques artefacts alléchants…

La Velue eut un sursaut ! Assurément, elle avait eu vent des évènements et comprenait que Lulyane voulait la précipiter au cœur du tumulte. Pour la rassurer un peu, la Comtesse posa sa main sur son avant-bras. La froideur de sa peau glaça la marchande jusqu’aux os.

- J’ignore si les deux sœurs que nous cherchons sont à la recherche de plus de puissance ou si elles vous abattront en vous voyant. Je ne veux pas vous mentir : il est possible que votre vie vous soit prise. Mais si elles vous accueillaient favorablement… Alors, vous seriez en mesure de me révéler leur cachette.

La Velue en avait vu d’autres au cours de sa longue existence. Elle avait eu maintes fois l’occasion de rencontrer des mages puissants et dangereux et jusque là, elle s’en était toujours tirée.

Rendre service à sa maîtresse, son amie, et peut-être contribuer à délivrer Mésomnon d’un péril inédit, voilà quelle était la teneur de sa mission.

Elle eut une longue réflexion, silencieuse, absorbée en elle-même par le tri de tous les sentiments contradictoires qui l’assaillaient. Pendant ce temps, Lulyane ne dit pas un mot. Elle la regardait simplement, cherchant à sonder la profondeur de sa pensée à travers les traits animés de tics de son visage fripé.

Puis, la vieille naine tourna le regard vers elle, les yeux mouillés d’inquiétude, et dit d’une toute petite voix :

- Comment refuser de vous aider, Madame, vous qui avez été si bonne pour moi ? Et comment refuser d’aider ma Province ?

Le visage de Lulyane s’illumina et devint radieux.

- Vous êtes une amie précieuse et chère à mon cœur. Votre courage vous honore ! Je tâcherai de vous suivre à distance respectable. En espérant que si les choses devaient mal tourner, j’aurai la rapidité et la puissance nécessaires à vous venir en aide.

Revenir en haut Aller en bas
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Lun 5 Juil 2010 - 0:30

Spoiler:
 

On servit au groupe des mets savoureux, qu'Aquilodon ne sut apprécier, perturbé qu'il était par la mort d'Ukrimos et les évènements de mauvais augure se profilant dans un futur proche. De plus, l'exubérance habituelle d'Aedric l'agaça, même s'il devait reconnaître, à contrecoeur, qu'il n'avait pas totalement tort au sujet des morts-vivants. Cependant, le manque de finesse de l'inquisiteur rappela à Aquilodon qu'il n'était qu'un imbécile arrogant, brutal et borné, malgré sa foi indéniable envers son dieu, dieu dont l'arme pendait au côté du Palatin de Zakinthe. Ses convives étaient exaspérants. Tous se défilaient dès qu'il s'agissait de la stratégie à adopter, et ils se comportaient comme des gamins, se querellant pour le plus grand plaisir de Von Seviand. Aquilodon, que la migraine reprenait, perdit son calme dès que Lulyane sortit.

- Taisez vous, Aedric ! Nous nous fichons royalement de vos victoires passées, seul notre objectif actuel compte ! Vous voulez briser des crânes, et bien allez-y, mais vous serez pulvérisé, tout chatelain que vous êtes ! Sauf votre respect, Xanis, appeler cet énergumène arrogant était inutile, si votre objectif était qu'il nous serve de guérisseur. Brak n'est pas connu pour ses pouvoirs en matière de soin, et ses fidèles, surtout des fanatiques comme Von Seviand, sont à son image. Puisque nul ici ne semble avoir de tactique convaincante, je vais devoir m'y atteler. Nous savons que les soeurs disposent de pouvoirs mortels. Si Lulyane n'avait pas eu sa rapidité, elle serait bel et bien morte, et pour de bon cette fois. De plus, les pouvoirs des ecclésiastiques comme l'Inquisiteur ou moi-même ne peuvent guérir ces blessures arcaniques, du moins, pas sur des vampires. La stratégie de l'appat présente trop de risques pour être utilisée. Des foules de cadavres animés doivent garder le sanctuaire de ces nécromanciennes. A l'évidence, nous ne passerons pas grâce à la force, à moins que vous désiriez forcer le passage grâce à une troupe de soldats, seigneur Xanis. Nous connaissons plus ou moins la direction du sanctuaire. Il suffit que Lulyane nous guide vers l'endroit où elle à été blessée, et nous pourrons débusquer ces adeptes des arts noirs, grâce aux sens aiguisés et à la maîtrise de la magie de Lailah, et à votre receptivité au mana, sire Xanis. Xéénothée pouvait suivre les courants magiques. Vous-même devez savoir le faire en tant que Thaumathurge. Une fois le sanctuaire situé, nous aviserons. Ne mettons pas la charrue avant les boeufs. Avant d'exterminer ses hérétiques, nous devons les trouver. J'ai une seconde idée, plus dangereuse. Xanis, y a-t-il non loin d'ici un village en quarantaine encore sous contrôle, où vos soldats sont encore en vie ? Nous pourrions attendre leur assaut et les piéger alors. Ou les suivre dans leur fuite.

Réfléchir ainsi avait rendu son calme au Prophète. Il jeta un regard à son assiette pleine et prit une bouchée de légumes. La viande ne l'attirait plus guère, depuis la mort de son ami reptile.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
L'Ardonien



Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 18/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Mar 6 Juil 2010 - 22:53




Le repas battait son plein depuis un certain temps certainement long, preuve s'il en est que ça pouvait bouffer un politicien, quand quelqu'un entra.
Ce quelqu'un n'était pas un personnage important, pas du tout même, c'était un garde de frontière...

salement amoché.

Ce qui l'avait ainsi abimé n'était pas un noir ennemi aux sombres dessins, ni un monstre sorti de quelques cauchemars, mais une missive, missive de forme caprine, avec poils, dents et sabots.

Le garde tirait donc la chèvre à travers la pièce avec une corde. Cette chère biquette n'avait vraisemblablement pas encore compris toute la portée de sa mission et souhaitait retourner voir ses maitres, Grand maitre Grognar et petit maitre Ardonien.

Le garde ne pouvait frapper le messager, mais visiblement, le messager ne savait pas que les PNA étaient habituellement bilatéral.

A force de persuasion et d'arguments musculaires percutants, il amena le belliqueux messager devant le Thaumaturge dont la situation paraissait bien moins délicate que ne le disait les rapports. Grognar aurait été présent, nul doute qu'il aurait suspecté qu'il avait dû faire sa chochotte.



Monseigneur, pardonnez mon intrusion, mais des voyageurs sont arrivés à la frontière pour une mission importante. Ne pouvant entrer du fait de la quarantaine, ils ont mandaté leur chien, répondant au nom de Biquette, pour vous faire parvenir leur message.



Là dessus il entreprit de dénouer le très joli noeud que Grognar avait fait avec ses gros doigts. Il réussit finalement et demanda un pansement pour sa main dès qu'il eut réussi à la retirer de la gueule de la chèvre-chien.

Sans mettre du sang dessus, il essuya un peu de bave, et transmis le message au Palatin. Quand celui-ci le lirait, il tomberait sur le contenu suivant:


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Lulyane



Nombre de messages : 292
Age : 104
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 22/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Lun 12 Juil 2010 - 19:13

Lulyane et la Velue descendaient le grand escalier pour rejoindre la grande cour.

La vieille marchande allait retourner à sa réserve pour y réunir quelques artefacts dignes d’attirer la convoitise des deux sœurs pendant que Lulyane apprêterait son Iltarn pour retourner rapidement sur les lieux qu’elle soupçonnait être ceux de la cachette des nécromanciennes.

Comme elles parvenaient sur le parvis où s’ouvre la salle des gardes, elles virent avec étonnement deux soldats en train de donner la chasse à une chèvre. L’un essayait de rabattre l’animal en direction de l’autre, qui tendait les bras pour la saisir au passage.

Mais la chèvre était retorse et ne semblait pas avoir l’intention de se laisser faire. Elle zigzaguait entre les porte-flambeaux, exécutait mille bonds pour se sortir de la nasse dans laquelle les deux hommes tentaient de la contenir, se faufilait entre leurs jambes…

L’un des deux soldats s’élança en avant et l’animal, d’un merveilleux contre-pied, sauta dans la direction opposée. Le militaire s’écrasa à plat ventre dans le fracas métallique de sa cuirasse cognant sur les dalles.

Amusée et intriguée par cette scène, Lulyane signifia d’un geste à la Velue de poursuivre son chemin.

- Retrouvez-moi dans la grande cour lorsque vous serez approvisionnée en produits magiques alléchants…

Consciente de l’urgence de la situation et connaisseuse de l’impatience de sa maîtresse, la vieille naine s’éloigna d’un pas aussi rapide que lui permettaient ses courtes jambes.

Lulyane approcha des soldats, toujours affairés dans leur tentative maladroite de capture de la chèvre.

- Et bien, messieurs, à quoi rime cette battue d’intérieur ?

- On s’était fait cuire un poulet rôti… On a tourné le dos cinq minutes… Et cette saloperie de chèvre en a profité pour le carotter et le bâfrer, expliqua entre deux halètements un des hommes, épuisé.

- Nous a même pas laisser un bout d’os, c’t’engeance ! râla le second, tout aussi essoufflé par la poursuite.

- En plus, cette vacherie m’a mordu !

Lulyane tendit sa main vers la chèvre, qui avait stoppé sa fuite éperdue pour la regarder. En s’accroupissant, elle eut un léger claquement de langue pour l’appeler.

Docile et apaisée, visiblement peu inquiète et confiante en la jeune vampire, Biquette s’approcha doucement, museau en avant pour renifler la froide peau de l’arrivante.

Lulyane avait toujours eu un bon contact avec les animaux. Depuis son enfance, les bêtes diverses ressentaient l’affection qu’elle leur portait et se montraient avec elle instinctivement bienveillante.

Biquette se laissa caresser le haut du crâne et en eut même un doux ronronnement de plaisir qui lui fit clore les yeux.

- Cet animal ne me paraît pas très agressif… Mais pourriez-vous m’expliquer ce qu’une chèvre fait dans ce palais ?

- Elle portait un message pour le Palatin. Nous avons été chargés de sa livraison et maintenant, on attend la réponse… Pour la ramener d’où elle vient, cette…

Lulyane se redressa et tendit la paume de sa main en l’air pour empêcher le garde de finir sa phrase.

Biquette, qui avait compris qu’elle était en sécurité et qu’elle venait de trouver une protectrice, se colla contre ses jambes et grognait en direction des soldats.

- Un message ? Quel message ?

Feignant maladroitement un air offusqué, le soldat porta sa main à son cœur :

- Pour le Palatin, Madame… Je ne me permettrai pas de lire les messages adressés au Palatin…

La vampire s’approcha du soldat. Biquette, prudente, resta à distance raisonnable, en continuant de vociférer des grognements menaçants.

Lulyane planta son regard dans le sien, le visage très près de son visage, sa lèvre légèrement tordue dans une moue qui laissait percevoir une de ses canines pointues.

- Vous l’avez lu ?

Impressionné par la noirceur du regard de cette non-morte, le garde avala avec difficulté sa salive, coincée par une boule dans sa gorge qui coupait jusqu’à sa respiration.

- Oh... Un petit peu… C’est que je suis un incorrigible curieux et…

- Je me fiche complètement de votre vie et de vos explications, asséna-t-elle d’un ton tranchant.

Comprenant ce qu’elle attendait de lui, le soldat se résolut à lui délivrer la teneur du message, qu’il avait retenu presque par cœur.

Elle eut un sursaut ! Ce qui se disait dans ce message correspondait à ce qu’elle avait "entendu" au cours de son expérience télépathique : un certain Grognar la cherchait pour la conduire à la Tour Opaline qui s’effondrait.

La situation paraissait décidément grave et urgente pour que cet inconnu la recherche à travers tout l’Empire. Elle se vit tiraillée entre l’envie de se précipiter pour en savoir plus et sauver sa Tour, et le devoir qu’elle s’était imposé en acceptant la mission d’aider Xanis et ses compagnons.

Ce qu’elle avait projeté ne prendrait pas longtemps : voyager en Iltarn le temps de localiser la cachette puis revenir annoncer triomphalement à toute la compagnie sa réussite…

Après cela, elle jugeait que sa participation aurait été décisive et elle demanderait à Xanis l’autorisation de s’éclipser momentanément, pendant que les gros bras autoproclamés qui se goinfraient là-haut montreraient leur grande compétence à régler les problèmes à coups d’épées.

Une fois que la Tour ne serait plus en péril, elle reviendrait à Orchomène car, elle n’en doutait pas une seconde, les prétentieux Palatins ne seraient certainement pas venus à bout de la menace, et son appui pourrait s’avérer utile.

Sans ajouter un mot, elle prit congé des deux hommes, n’estimant pas nécessaire de les saluer. Biquette lui emboîta le pas jusqu’au lieu où, dans la grande cour, les Iltarns attendaient, retenus au mur par une lourde chaîne.

Devant ces immenses bêtes flamboyantes, la chèvre éprouva un complexe d’infériorité, et surtout une grande méfiance. Elle jugea que la femme qui caressait une tête brillante de flammes était un peu audacieuse pour elle et accepta de l’abandonner à son sort.

Elle franchit donc le poste de garde sous le regard étonné des sentinelles, dont pas une ne songeât un instant à lui interdire la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Lulyane



Nombre de messages : 292
Age : 104
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 22/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Sam 17 Juil 2010 - 23:53

Lulyane était déjà en selle quand la Velue revint en trottinant, chargée d’un lourd sac de toile qui pesait sur ses frêles épaules.

Elle eut un mouvement de recul en se trouvant face à l’Iltarn. Elle avait peu d’inclination pour ces bêtes aussi impressionnantes que voraces et évitait généralement de trop s’en approcher mais comme Lulyane lui tendait la main, elle lui fit confiance et la saisit.

La vampire la hissa sur le dos flamboyant de l’animal et la serra contre elle afin de la maintenir en selle.

Elles s’élevèrent dans les airs lentement, et la vieille naine regardait le sol qui se dérobait, s’éloignait progressivement, la grande tour qui rapetissait peu à peu, puis tout Orchomène qui n’était plus qu’un gros point en dessous d’elle. Elle cacha la crainte qui l’animait pour ne pas paraître à sa maîtresse comme incapable d’exécuter la mission qu’elle lui confiait.

Le Iltarn survola quelques temps la campagne sereine de Mésomnon, puis approcha l’épicentre de la catastrophe. Là en-bas, les villages dépeuplés ponctuaient la prairie de leur triste abandon. Même à cette distance, on devinait que ces hameaux déserts, ces rues désolées, ces maisons écorchées avaient subi les pires avanies…

Puis, une odeur vint aux narines de Lulyane, une odeur forte et acre qu’elle connaissait trop bien, qui lui avait empli les naseaux il n’y a pas si longtemps. La Velue ne l’avait pas encore senti, elle n’en était pas capable, mais la vampire, elle, savait qu’elles approchaient de leur but.

Bientôt, elle aperçut Neskagra, le village de sinistre mémoire. Elle fit descendre sa monture pour aller se poser au cœur du bourg. Cette fois, la vieille naine fut frappée par l’odeur nauséabonde. Elle porta sa main sur son nez pour essayer de boucher l’accès olfactif de cette pestilence.

Rien n’y faisait ! L’exhalaison était trop forte, trop prenante, trop entêtante, s’insinuait entre ses doigts, se frayait un chemin jusqu’à son nez, pénétrait violemment jusqu’au tréfonds de son corps.

A peine le Iltarn avait-il touché le sol qu’elle sauta à terre et s’éloigna pour aller vomir quelques toises plus loin…

Lulyane mit pied à terre avec un calme apparent tout à fait trompeur. Elle éprouva un frisson et ses bras se couvrirent de petits bubons par milliers : la chair de poule ! Elle avait la chair de poule… Et cela faisait si longtemps que ça ne lui était pas arrivé…

Elle regarda là-bas les cadavres deux fois morts qui jonchaient le sol : ranimés d’entre les défunts pour être à nouveau détruits par ses compagnons. Des dépouilles de zombies, doublement condamnés à la putréfaction inéluctable des corps sans vie…

Elle reconnut l’endroit où elle avait repris connaissance, au milieu de ce cercle calciné par l’explosion que Xanis avait provoqué.

Tout lui revint en mémoire : la chaleur, les odeurs, les cris, les bruits de chocs et de chairs déchirées… Il lui sembla que, plus que son esprit, c’était tout son corps qui se souvenait. Même la plaie de son épaule, pourtant en bonne voie de guérison totale, sembla se ranimer d’une réminiscence de douleur…

Elle chassa toutes ces pensées, de crainte de se laisser aller à sa peur. C’est maintenant qu’il fallait montrer du courage et quand la Velue eut fini de rendre tout ce qu’elle avait ingurgité ces dernières semaines, elle revint titubante près de sa maîtresse.

- Je… Je ne pensais tout de même pas…

- Tout de même pas quoi ? l’interrompit Lulyane. Vous ne pensiez pas que les morts avaient cet aspect verdâtre et gonflé ? Que leur pourrissement émanait cette senteur affreuse ? Venez, c’est par ici !

Ses jambes elles-mêmes semblaient se souvenir et la guidaient sans faillir vers l’endroit où elle s’était éloignée du groupe.

Tous les sens en éveil, les yeux aux aguets, le nez au vent, Lulyane mettait à contribution son corps tout entier pour détecter un danger éventuel. Une fois suffisait ! Elle ne se laisserait pas surprendre une seconde fois !

- C’est par ici ! Remontez ce sentier pendant quelques centaines de toises… Combien, je ne saurais le dire… Dans la panique du moment, j’ignore combien j’ai pu parcourir… Mais au bout de ce chemin, vous trouverez celles que nous cherchons. Ou bien, ce sont elles qui vous trouveront.

La Velue eut une respiration difficile, un déglutissement pénible, la terreur la tenaillait… Mais elle s’arma de courage, regarda une dernière fois celle qu’elle servait, et s’éloigna dans la noirceur des frondaisons.

Lulyane lui laissa prendre un peu d’avance, quelques minutes tout au plus, puis elle se lança sur sa piste, le cœur gros, les membres tremblants, en souhaitant ne pas avoir à intervenir pour sauvegarder la vie de la marchande de magie parce qu’elle savait pertinemment qu’elle serait sûrement incapable de préserver ne serait-ce que la sienne.


Dernière édition par Lulyane le Lun 19 Juil 2010 - 17:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lulyane



Nombre de messages : 292
Age : 104
Classe : Sorcier
Date d'inscription : 22/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Lun 19 Juil 2010 - 17:29

Spoiler:
 

La Velue avait disparu !

Pourtant, Lulyane avait orienté la perception de ses sens tout entiers dans le pistage de la naine. Elle avait isolé son odeur dans la bibliothèque de sa mémoire olfactive, et cherchait à la capter parmi les milles senteurs de la forêt, les narines battantes, ouvertes au vent en espérant que la douce bise lui apporterait le parfum attendu.

Elle utilisait son regard aiguisé pour chercher dans les fourrés, dans les herbes couchées, dans la disposition des feuilles mortes, une quelconque trace du passage de la marchande.

Rien à faire ! La Velue avait disparu !

Envolée, évaporée, dissipée…

Lulyane attendit de longues heures, rongée par l’inquiétude et le remord d’avoir envoyé son amie vers une mort certaine. L’accablement chargea ses épaules du lourd fardeau de la responsabilité du trépas d’une des rares personnes qui comptait à ses yeux.

Puis, comme elle ne s’y attendait plus, comme l’espoir avait cédé toute la place au désespoir, elle aperçut au loin la petite silhouette dandinante si familière. Soulagée, ivre de joie, elle s’élança vers elle.

- Tout va bien ? Tout s’est bien passé ?

La naine affichait un sourire ravi, une mine parfaitement réjouie et Lulyane constata que son grand sac de toile ne pendait plus sur son épaule.

- Hé, hé, hé ! Très bien passé ! Elles m’ont tout pris ! Et pour un prix excellent !

L’angoisse et la peur avaient totalement disparues chez la vieille, remplie maintenant de la satisfaction repue du commerçant qui a écoulé ses marchandises et rempli ses poches.

- Ce sont deux femmes tout à fait charmantes… Elles ont bien été un peu étonnées de ma présence au début… Mais quand elles ont vu les produits que je leur proposais… Quelle vente, mes dieux, quelle vente ! Elles ne doivent pas avoir beaucoup de contact avec le reste du monde. Elles étaient sous-équipées, elles n’ont pas discuté les prix et m’ont invité à leur amener tous les artefacts que je pourrais leur céder…

Lulyane eut une moue. "Elles étaient sous-équipées ?" Est-ce à dire qu’elles ne devaient leur puissance à aucun artefact particulier ? Leurs dons magiques étaient donc simplement considérables en soi ?

Son initiative n’était une fois de plus pas très heureuse…

Certes, la Velue avait localisé leur cachette mais en leur envoyant, Lulyane venait également de fournir à leurs ennemies des armes dont elles ne disposaient pas. Elle venait de les aider à se renforcer !

Chassant le pessimisme d’un hochement de tête, elle se dit que cette histoire ne la concernait plus, qu’il ne lui restait qu’à revenir à Orchomène pour faire son rapport (en n’omettant pas de mentionner son erreur) et de se concentrer sur les priorités de sa propre vie.

- Et qu’est-ce qu’elles cherchent ? Vous leur avez demandé ? dit-elle en enfourchant son Iltarn.

La vieille agrippa la main de sa maîtresse pour se hisser sur l’animal.

- Ce qu’elles cherchent ? Ce que recherchent tous ceux qui pratiquent la magie… Et presque tous les êtres vivants… La puissance totale, la puissance absolue !


**********


Pendant le vol, la Velue avait détaillé l’endroit exact de la cachette.

Il semblait qu’elle fut introuvable au profane, cachée derrière une barrière magique qui la soustrayait au regard des curieux. Il fallait une grande maîtrise de la magie, une grande habitude à détecter les champs de mana pour découvrir le lieu et franchir ce mur invisible.

En arrivant à proximité d’Orchomène, Lulyane aperçut au loin le décollage d’un immense volatile. Se rapprochant un peu, elle reconnut sans erreur possible la silhouette de Lailah, montée sur son Dragon d’or.

Que s’était-il passé ? Elle ne le saurait sans doute jamais mais il était évident que la Palatine avait choisi de quitter la Compagnie.

Elle partait sans raison, comme elle était venue… Une brève apparition, qui n’aida en rien, et qui s’évanouissait avant de se rendre utile. Sans doute allait-elle se retirer dans sa Forteresse de Trasalvia et Lulyane fut aussitôt persuadée qu’elle ne la reverrait certainement jamais.

En regagnant le palais, elle fut heureuse de constater que le repas avait enfin cessé. Après toutes ces heures passées dans la forêt à attendre le retour de la Velue, c’était heureux… Mais un instant, elle avait craint que les agapes ne se soient éternisées jusque là.

Néanmoins, les Palatins n’avaient visiblement pas encore trouvé le temps de se regrouper et d’agir. Enfin… Peut-être avaient-ils convenus d’un plan qui nécessitait l’urgence d’attendre.

Elle demanda à être reçu par Xanis. C’était à lui seul qu’elle voulait avouer l’erreur qu’elle avait commise, loin du regard goguenard que ne manqueraient pas d’afficher les autres, et particulièrement Aedric qui ne laisserait pas passer une pareille occasion de la moquer.

Elle lui indiqua l’emplacement des deux sœurs, l’informa de la cloche magique qui recouvrait leur antre et lui demanda de lui fournir un laissez-passer.

Le Palatin s’exécuta de bonne grâce et il signa et apposa son sceau sur un sauf-conduit qui lui permettrait de franchir la frontière pour sortir mais également de pouvoir entrer dans la Province lors de son éventuel retour.

Emmenant avec elle sa désormais inséparable Velue, elle quitta Orchomène dans l’envol flamboyant de son Iltarn domestiqué.

Spoiler:
 

Suite des aventures de Lulyane
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Q4] Replis & Ravitaillement   Aujourd'hui à 3:00

Revenir en haut Aller en bas
 

[Q4] Replis & Ravitaillement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Mésomnon :: Orchomène-