AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Friedrich de Kelterre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Friedrich



Nombre de messages : 31
Age : 29
Classe : Mage
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Humain

MessageSujet: Friedrich de Kelterre   Lun 24 Mai 2010 - 5:13

Je pourrais vous conter mon histoire dans son entièreté, mais je n’y tiens pas. Cela ne serait qu’une perte de temps, pour vous et pour moi. Je me contenterais donc du minimum nécessaire pour la compréhension de mon passé.

Suite à ma naissance, ma mère est morte. Non pas en couche comme cela arrivait et arrive fréquemment, mais assassinée par Père. Père, seigneur de Kelterre, ne désirait aucunement une lutte de succession à sa mort.

Mon enfance recluse fut ponctuée par les enseignements prodigués par les précepteurs engagés par Père. Des leçons diverses et variées mêlant les arts de la guerre – que j’exécrai – et l’histoire et la géographie de Kalamaï – que j’appréciai davantage. Mon temps libre – un bien grand mot en demeurant enfermé en permanence – je le passais dans la bibliothèque paternelle en compagnie de Parchemin, mon chat. Nom qu’il dut à son pelage et ma passion pour ce support constituant la majorité des ouvrages que je lus.

Père me relâcha sans raison apparente à mon quinzième été. Les fourmis que j’observais par la fenêtre de ma chambre plus jeune me parurent d’un coup inintéressant. Les hypothèses que j’avais échafaudées à leur sujet se révélèrent infondées. Leur vie que j’imaginai palpitante et merveilleuse se trouva être fade et monotone. Le dédain que j’éprouve vis-à-vis des humains doit être dû la déception que je ressentis ce jour-là.

Ces êtres méprisables m’apportèrent toutefois une chose. Ils m’apprirent les plaisirs charnels. Dans les bras de femmes et d’hommes, je m’épanouis durant le bref instant d’une étreinte passionnée.

Et pourtant, malgré la mésestime que j’éprouvais à l’encontre des humains, je me pris d’amitié pour l’un d’entre eux, Jaichim. Tout le contraire de ce que je suis. Surement une des raisons pour laquelle il m’attira. Je ressentais davantage mais n’osai l’avouer de peur de briser le lien qui m’unissait à cet homme.

Plusieurs années plus tard, Père engagea un arcaniste pour selon ces dires : « Massacrer ces saloperies qui violent nos femmes, tuent nos hommes et pillent nos terres. » Je ne sais de quelle menace précisément il parlait, mais franchement cela ne m’importait point. Le seul intérêt de l’évènement fut la venue de ce mage. J’avais, il y a plusieurs années de cela, découvert un ouvrage traitant de magie parmi les trésors livresques de Père.

Je demandai donc à Magdim – tel était son nom – de m’enseigner. Il refusa. J’eus beau insister, en vain. L’unique concession fut l’autorisation de lire ses ouvrages. J’acceptai avec joie et les dévorai. Je les lus donc et relus à de nombreuses reprises. Au point de pouvoir les réciter mot à mot de tête. Je ne sais pourquoi il m’autorisa à profiter de ces biens sans pour autant m’apprendre son savoir. Je ne lui demandai pas. J’aurais peut être dû. L’occasion ne se représenta pas, il partit son travail terminé.

Encore quelques années après, je pris la tête de la famille des Kelterres et devient le cinquième seigneur de Kelterre. Oh, Père n’étais point décédé. Il avait décidé pour une raison inconnue de céder sa place. Je ne reçus point la nouvelle avec joie. Au contraire, ma vie tranquille sur certains points s’achevait. Heureusement, Père m’adjoignit des serviteurs compétents. Darik, son intendant, qui devint le mien. Et, un jeune homme d’une dizaine d’années mon cadet. Ce dernier, Pierrick, un enfant que Père avait éduqué à sa manière devint mon ombre. Il fut et est bien davantage. Il me suivait partout, même dans mon lit. Pourtant, il m’intriguait, il obéissait au moindre de mes désirs. J’avais l’étrange impression que si je lui demandais de s’ouvrir les veines devant moi, il le ferait immédiatement et probablement avec joie.

Du temps à passer depuis la cession du pouvoir. Je me suis adapté tant bien que mal à la situation. Je ne m’occupe que peu voire pas de la gestion des terres. Pour cela, il y a Darik ainsi que son fils Erik qui lui succèdera sans doute à ce poste. J’ai profité de cette période pour approfondir mes connaissances occultes par de nombreux moyens. Cependant, je crois que l’auto-apprentissage atteint ses limites. Je ne connais que la théorie, tandis que la pratique est Terra Incognita.
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Friedrich de Kelterre   Lun 24 Mai 2010 - 12:24

BG validé

Bienvenu

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
 

Friedrich de Kelterre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Habitants et héros de Kalamaï-