AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour en ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Ardonien



Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 18/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humain

MessageSujet: Retour en ville   Sam 24 Juil 2010 - 21:25



Il avait fallu près de 3 semaines et de multiples péripéties pour que Grognar et l'Ardonien ne joignent la frontière de Mesomnon. Il ne leur en fallu qu'une seule pour revenir. Alors bien sûr, en contournant les marais, ils avaient pris un itinéraire moins accidenté et plus propice à la course. Mais le rythme qu'avait dicté L'Ardonien était rapide, même pour Grognar, surtout que son paquetage n'était pas vraiment léger.

L'humain lui avait expliqué qu'il avait appris ce mode de déplacement dans l'une des compagnies de mercenaires qu'il avait fréquenté dans sa jeunesse mouvementée. Cette dernière s'était spécialisée dans les raids derrière les lignes ennemies. Elle avait développé un mode de déplacement ingénieux. Ses guerriers étaient surentrainés, particulièrement dans l'endurance et le mode de déplacement était prévu pour les épuiser en 10 jours. Donc, passé ce laps de temps, ils devaient être rentrés au bercail.

Avoir suivi Grognar à l'aller avait donné à L'Ardonien l'impression qu'il avait retrouvé la forme de cette époque, et il avait décidé de mettre en pratique ses capacités.

Le déplacement se basait sur une alternance de phase de course et de marche, voire de trot. Ils ne dormaient qu'aux heures les plus noires de la nuit, où, suivant les situations, qu'aux heures les plus chaudes de la journée.

Et ils avaient réussi! Ils avaient rallié la capitale en un temps record, tout en ne se trouvant pas si épuisé que ça. Il faut dire qu'ils n'avaient fait que courir, pas de bagarres, si on excepte la taverne qu'ils avaient démoli, mais ce n'était pas de leur faute, y'en a toujours qui cherchent les problèmes. De toute façon, la bière y était mauvaise, elle ne manquerait à personne.

Il pleuvait ce matin là, quand ils s'arrêtèrent aux portes de la ville, comme si Kalamai pleurait déjà la future séparation de ses deux héros, que quelque dieu friand de bonne bagarre et d'incongru, pleurait en se demandant s'il y aurait bientôt une deuxième saison à sa série préférée, déjà que sa série avec l'efféminé et le palatin avait fini en queue de poisson (y'aurait-il une suite? ne pouvait-on augmenter les participants?), déjà que sans O'Neil, c'était plus pareil...

La pluie glissait sur son chapeau et sa cape, mais L'Ardonien était souriant, souriant du bonheur simple d'être en excellente santé entouré d'un ami.



A toi de jouer mon gros, tu connais le chemin jusqu'à la corporation des arcanes, alors je te suis. Allons donc retrouver notre jeune vampire!


Revenir en haut Aller en bas
Grognar



Nombre de messages : 84
Classe : Barbare
Date d'inscription : 30/04/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: Retour en ville   Sam 24 Juil 2010 - 23:51

Il m’a fait cavalé, l’encapé. Dingue ce qu’il galope bien avec ses p’tites pattes !

Heureusement que je portais biquette sur mon dos parce qu’elle aurait pas pu suivre la pauvre bestiole. C’est pas un "chevaux" de course, ma pauv’ biquette ! Enfin, il a fallu les six bons jours d’une semaine pour qu’on y arrive mais on y est arrivé. A l’aller, des semaines, on en avait mis…

Plus !

Au moins !

Maintenant, s’agit de retrouver la patronne. Pas trop duraille, elle va toujours au même endroit : à la "Coopération" des arcanes.

Comme je commence à toucher un peu ma bille pour me diriger dans la capitale, j’en mets plein la vue à "l’Air-de-Rien" en parcourant les rues d’un bon pas. Je vois bien dans son regard qu’il doute de mon sens de "l’or-en-passion"…

Bordel de Brak, c’était pourtant bien par là la dernière fois… Va pas me dire que je me suis gouré ! Ou alors, y z’ont changer un truc pendant qu’on était partis… Ah, non, c’est parce que j’arrivais dans l’autre sens. Donc, au lieu de tourner à gauche, j’aurais dû tourner à… J’aurais pas dû tourner à gauche ! Il faut que je retourne d’où on vient et que je recommence en tournant pas à gauche. Je sais pas trop par où je dois rebrousser, mais je dois rebrousser.

Cette fois, "l’Air-de-Rien" a carrément un sourire qui lui coupe la tronche en deux. Sûr qu’il commence à se douter que j’ai commis une petite bévue. Et voilà qu’en plus, ce gros malin s’est arrêté d’un coup, s’est planté au milieu d’une rue et de la main, il me montre une petite place au bout de la rue.

Et de l’autre côté de la place, le grand porche d’entrée de la "Coopération" !

Bingo ! Je savais bien que je nous y emmenais tout droit !

- Normalement, c’est là qu’on doit trouver ma vampire ! que je dis en remontant la rue.

Sûr de lui, "l’Air-de-Rien" commence de s’avancer sous le porche, comme un seul homme. C’est qu’il est pas au courant ! Je l’agrippe par un bras.

- T’enfonce pas là-d’sous ! Sinon, ça va te faire tout bizarre quand les "magouilles" vont te tomber sur le râble !

Je sais pas encore si je vais attendre devant ou si je vais appeler gentiment le p’tit monsieur comme la dernière fois. La seule chose dont je suis sûre, c’est que quand la patronne va sortir, ça va pulser. Elle risque bien de me faire cavaler aussi. On aura pas le temps de se dire au revoir.

- Bon, ben vas-y ! Je suppose que t’as plein de trucs à faire ! Va faire ton rapport et tous tes machins… Moi, je vais attendre la patronne et pis je rentrerai avec elle. Pas pressé de retrouver ma bande de cons mais ils m’attendent…

Je sais pas trop quoi lui dire… J’ai pas l’habitude de faire des salamalecs… La dernière fois que je suis parti de quelque part, il y avait que ma meute de crétins. Alors, je leur ai rien dit, ils auraient rien répondu…

Ah, si, y’a bien un truc !

- Ça m’embête de te demander ça mais… Comment on fait pour Biquette ? Parce que moi, je peux lui offrir une vie au grand air, on pourrait aller à la chasse, jouer à la balle, tout ça… Avec toi, en ville, elle risque de s’ennuyer.

Forcément, comme c’est un brave type, il m’a dit d’accord. Mais je le savais avant ! C’est que je le maîtrise mon "l’Air-de-Rien", j’arrive bien à le manipuler…

Et pis il est parti ! Sans dire un mot de plus !

Je l’ai regardé et j’ai pas su quoi dire.

Y’a un truc que j’aurais pu dire mais j’y ai pensé qu’après : on a bien rigolé !

Revenir en haut Aller en bas
L'Ardonien



Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 18/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Retour en ville   Sam 24 Juil 2010 - 23:59



Il allait tourner au coin de la rue, et disparaitre.

Il s'arrêta juste avant... se retourna.

Grognar le regardait encore, avec Biquette.

L'Ardonien fit alors la seule chose qu'il avait à faire, qu'il devait faire.

Il leva son pouce bien haut à l'adresse du géant.

Et il parti à travers la ville, murmurant pour lui seul:



Merci mon ami.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour en ville   Aujourd'hui à 6:48

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour en ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Cité impériale :: En Ville ou dans ses alentours :: Aux portes de la ville-