AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Survol de Naxopole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Survol de Naxopole   Mar 24 Aoû 2010 - 0:48

Une grande ombre tapissait ainsi la terre, survolant à une vitesse folle, les contrées hostiles de la région.

Son ombre aussi décharnée qu'éminente dans le tableau ombragé de Naxopole s'étendait au fur et à mesure que son cheminement se rapprochait dangereusement de la terre. L'ombre avait pris forme, l'ombre avait pris consistance. Draakan. Une créature reptilienne titanesque, un dragon, surgi des légendes les plus reculés des temps imémorés. Ceux qu'on prétendaient être l'incarnation des Dieux, les Gardiens de la volonté divine.

La créature de jade émaillée d'émeraude trouait à ce moment le vide, éveillant la fureur du temps qui gémissait de nouveau, ravageant le ciel laminé du tranchant de ses ailes.

Elle fendait l'air silencieusement , fouettant le velours noir de la nuit de sa longue queue dont l'extrémité terminée par un triangle tranchant émettait un sifflement léger.

Récolter des informations, noter les positions des points de contrôle, des forteresses, la surveillance des routes de part et d'autre, les va et vient des convois des précepteurs, assimiler nombre d'autres détails géographiques, géopolitiques, défensives et naturelles. Tel était l'objet de sa mission en l'absence de son bipède, Dravëyn Inn'vedhil, bas mortel lié à lui par le plus grand des hasards. Plusieurs fois la vue perçante du verdoyant avait repéré un groupe d'hommes en action, armés de pied en cape, très certainement des bandits, des coups-jarrets. Plus nombreux encore, et plus souvent remarquées, les hordes de démons et de sauvages qui ravageaient inlassablement la région.

Depuis des lustres, la terre abandonnée à son sort en vomissait, et les nourrissait tout autant, ceux-ci n'en finissant pas de grossir et de s'enhardir, les populations de plus en plus réduites à subir impuissants, leur déprédation face à la débandade des forces impériales. Un grondement sourd érafla le silence de l'atmosphère alors que la créature exprimait d'humeur ombrageuse son souverain mépris pour ces bêtes, ces bats mortels aux instincts primaires incontrôlés qui se croyaient fort par la lâcheté de leur actes. Préférant oublier leur insignifiante existence, le saurien se focalisa de nouveau sur les environs, se propulsant un peu plus vite à travers les cieux nocturnes, ailes repliées le long de son corps gracieux, dont les écailles tilleul reflétait le moindre rayon de lune.

Mende était en approche, il vint rapidement à la survoler. L'animal d'une autre et lointaine époque, tout droit sorti d'un autre monde assimilé à celui-ci et à ses règles, tourna un moment au dessus de la ville, ses écailles scintillant sous les feux opalescent des étoiles se profilant agilement à l'horizon.

Le vent siffla littéralement dans le sillage du dragon de jade quand celui-ci descendit en spirale au dessus de la cité, rasant dangereusement la hauteur des édifices. Il s’était élancé d’une impulsion foudroyante au bas des hauts bâtiments, d'une vitesse incalculable, telle que les petits êtres minuscules semblables à des points en dessous de lui, ne pourraient que l'assimiler à nulle autre chose qu'une vulgaire tâche furtive dans l'obscurité. Ainsi, à travers le nuage sablonneux qu'il provoquait, les yeux reptiliens lançaient des éclairs pourpres alors que la tête pointue se fendait d’un rictus dangereux, piqués de dents acérées comme des tranchoirs. Cette basse besogne, indigne de sa nature et de son être il ne la méritait vraiment pas. Seule la garantie qu'elle mènerait à s'amuser l'avait poussé à y oeuvrer sagement.

Changeant de position de vol, Draakan ayant pris soin d'observer ses précieux renseignement s'éleva de nouveau dans les airs dans une tornade de poussière. Un roucoulement s'échappa de la gorge du saurien, sa mission après plusieurs jours et nuits de vol et d'exploration forcenées, acharnées, était enfin accompli, il en avait fait le tour. Il survola de nouveau les nuées et disparut dans la nuit. Retour à la maison pour prendre un repos bien mérité.
Revenir en haut Aller en bas
 

Survol de Naxopole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Naxopole :: Les Terres de l'Est-