AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Carthangiel d'Ostheinburg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eldwyn



Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 29/08/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Semi elfe

MessageSujet: Carthangiel d'Ostheinburg   Dim 26 Sep 2010 - 11:51

Il y a bien longtemps dans un pays ravagé par la guerre opposant les seigneurs d’Outre-Mer à l’Empire de Kalamaï, la petite ville Ostheinburg était comme un havre de paix épargné des pillages et des massacres perpétrés aussi bien par les envahisseur que par les troupes mal payés des impériaux. Pourquoi ? Tout simplement car la petite cité s’était toujours tenue à l’écart d’un empire décadent. La ville n’était pas pour autant inconnue. On parlait souvent de cette bourgade pour son immense bibliothèque. Les habitants disaient en rigolant qu’il y avait dans leur ville dix fois plus de livre que d’humain. Les habitants du village étaient aussi connus pour leurs zèles envers Nimbur dieu de la pensée. C’est dans ce contexte que naquit le jeune Carthangiel, fils de l’archiviste de la ville et responsable de la bibliothèque, pour cela cette homme était fort respecté quoique sa profession était loin d'être la plus rémunérée de la cité. A l’âge de six ans l’enfant accompagna pour la première fois son père dans l’immense bibliothèque.Lorsqu'il passa les immenses portes en bois menant aux immenses rayons d’ouvrages. Ce fut un choc. L’enfant qui savait à peine lire regarda abasourdi ces dizaines de milliers livres. Ils lui parurent imposants voir effrayants. Tous si différents, de couleurs différentes, certains n’étaient que des parchemins enroulés d’autre d’imposants ouvrages de milliers de pages. Des grimoires, des livres d’histoires, des mythes , des poèmes. Bien sur l’enfant ne se rendait pas compte de la quantité de savoir qui l’entourait mais il fut attiré par cette quantité de livre dans l'imagination de l'enfant il lui semblait même les entendre parler puis souriant à son père il lui demanda :

Père avez-vous lu tous ces livres. Je sais à peine lire, je ne pense pas pouvoir un jour lire tout cela.

Carthangiel , mon enfant regarde autour de toi. Même si tu le voulais il est impossible en une vie d’homme de lire tout cela.


Et bien étrangement cette simple phrase resta fixée dans la mémoire du jeune garçon, et c’est ce jour là que la paisible cité de Nimbur rentrait dans un engrenage qui la mènerait à la destruction, par la main d’un simple garçon qui n'avait que pour motivation la soif de savoir...

[…]

Kreb Kratz outha-Ska!

L’épouvantail qui servait de cible d’entrainement sembla pris dans un étau qui se serrait peu à peu et se brisa rapidement. Les autres mages débutants restaient bluffés. Carthangiel épuisé par l’effort posa un genou à terre et se mit à haleter. L’effort l’avait épuisé. Il reçu un coup de bâton sur le crâne. Complètement essoufflé il s’écroula au sol. Celui qui l’avait frappé était son professeur un vieil homme colérique du nom d’Olaf.

Voilà ce qu’il arrive quand on fait le malin, Carthangiel.N’avais je pas préciser que nous travaillions les projectiles magiques et non des sorts de votre composition. Quel jeune effronté vous faites. Vous n’avez strictement aucune chance d’être mage avec aussi peu de rigueur. La magie c’est le calme, la réflexion la pensée de notre Dieu Nimbur et non l’imagination.


Carthangiel étalé par terre trouva la force de répondre.

Je n’ai rien inventé Maître. C’est un sort inventé par Salavian Charon, je l’ai lu dans Magia Maxima volume I. J’ai juste eu l’audace de me comparer à un tel génie dans la création de sort.


L’arrogance du jeune homme lui valut un coup de pied dans les reins. Olaf ne connaisait absolument pas ce Charon et encore moins Magia Maxima. L'homme était plus un théologiste qu'un mage passant son temps dans les grimoires. Vexé le professeur lui dit alors :

Et bien si vous apprenez des sorts seul. Vous n’avez plus besoin d’assister à mes cours. Allez nous rentrons messieurs. Carthangiel rentrera bien par ses propres moyens.


les jeunes hommes suivirent leur maitre. Carthangiel était peu apprécié par les autres mages débutants. Ils en avaient peur. Le jeune homme passait en effet son temps à leurs montrer des sorts terrifiants. Le sort qu’il venait utiliser n’en était qu’un exemple. Seul Carthangiel se mit à pleureur. Ce n’était ni la douleur physique ni le fait qu’aucun que de ces camarades n’ai daigné l’aider. Non c’était la perte de son instruction de mage qui l’affligeait. L’adolescent de quinze vouait à la connaissance un véritable culte.

Depuis bientôt cinq ans il passait son temps libre à la bibliothèque. Dévorant tout les ouvrages qui lui tombaient sous la main. Il parvint à se mettre debout ne tenant que fébrilement sur ses jambes. Il regarda au loin Ostheinburg. L’immense tour qui surplombait la ville et qui servait de logement aux fonctionnaires de la ville s’élevait orgueilleusement vers les cieux. A ses pieds une rivière passait l’Ostha. A cette distance il distinguait à peine quelques enfants qui se baignaient. Enfin ses yeux se tournèrent vers l’ouest et vers cet astre mystérieux qu’était le soleil, qui disparaissait derrière les collines qui entourait le village. Qu’était-ce que cet objet plus brillant que l’or ? Sa mère disait que c’était un don de Nimbur à l’humanité pour qu’elle ne vive pas le noir le plus totale. Son père affirmait avoir lu que c’était une immense boule de feu tournoyant autour de la terre au même titre que les étoiles. L’auteur d’un tel ouvrage avait été brulé par l’inquisition, pour la petite anecdote.

Rentrant lentement chez lui il pensa au nombre de choses dont il ne connaissait rien, l’anatomie, la chimie, l’histoire, la magie... Il passait son temps dans les livres et pourtant. Une sorte d’angoisse s’empara de l’adolescent.


Même si tu le voulais il est impossible en une vie d’homme de lire tout cela.

Déterminé Carthangiel passa les portes de la ville. S’il lui fallait plus d’une vie d’homme pour atteindre la connaissance alors il n’y avait qu’une issue possible : il vaincrait la mort.




Spoiler:
 


Dernière édition par Carthangiel le Dim 26 Sep 2010 - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Carthangiel d'Ostheinburg   Dim 26 Sep 2010 - 13:06

BG validé

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
 

Carthangiel d'Ostheinburg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Habitants et héros de Kalamaï-