AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lirielle Baronne de Golaota

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lirielle



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Lirielle Baronne de Golaota   Jeu 30 Juin 2011 - 20:42

Avant toute chose je souhaite éviter de faire un personnage sur le serveur Rp de destinée, j'ai déjà un personnage sur le serveur 2 je n'aurai aucun plaisir à en jouer un autre sur le serveur Rp surtout si il n'y a aucun paralléllisme entre le forum et le jeu. ( même si d'après les rumeurs certains aimeraient qu'il y en ait le fait est qu'il n'y en a apparemment pas....)
Donc si c'est interdit de seulement Rp sur le forum... ne vous cassez pas la tête à lire la suite et faites m'en part.
Je fais également des études assez contraignantes et aurai un temps de jeu plus court que la majorité. ( ^^"""" vi désolé je ne suis pas un cadeau... )

Ceci étant dit :
Nb : les pensées sont précédés d'un * et sont en italiques.



Partie 1 : Cogito ergo sum



La tension était palpable dans la cité sous marine, un événement important allait avoir lieu, les courants d'eau saline qui sillonaient la ville s'agitaient, les bouffées d'air fraiches qui accueillaient d'habitude les visiteurs à l'entrée de chaque pièce étaient maintenant lourdes, comme chargées de toutes l'effervescence du peuple de Golaota : aujourd'hui se tennait la grande offrande à Velsfer, celle qui n'avait lieu qu'une fois par siècle.
Au sein de la tribu Sahuagin on murmurait que le Dieu y honnorait ses fidèles de sa présence, que les pieux infirmes étaient soignés tandis que les infidèles subissaient mille fois leurs tares, l'offrande de ce siècle serait de grande valeur et tous espèraient être témoins d'un spectacle historique.


Allongée sur un tapis de coussins douillets et humides répartis dans un petit bassin d'eau fraîche, Lirielle, âgée de 16 ans, fille de la baronne Sladenia et du Baron, premier prêtre et grand combattant Chauliode de Golaota, semblait inquiète, sa servante ne manqua ce détail et se hata de lui apporter un rafraichissement : une liqueur subtile à base d'algues remontée d'un soupçon de sel marin.


" Maitresse Lirielle, je.... vous et votre soeur etes des modèles pour notre peuple.....vous.... "

La jeune Sahuagin fit face à sa domestique, d'un port digne, comme on lui avait enseigné, un sourir rassurant, fruit de longues journées de pratique, mais ses yeux ne pouvaient mentir, elle le savait, aussi abandonna-elle toute convenance.

"Je sais, enfin, non... Treili est une vraie servante de Velsfer, ce sera elle qui sera choisie pour le servir, ce sale Dieu maléfique et ses pratiques ridicules...oui j'ose !! Je suis certaine que si nous avions ne serait-ce qu'un contact régulier avec d'autre peuples ces pratiques barbares seraient révolues depuis longtemps ! "

Le visage de la servante devint blème
: "Maitresse Lirielle par pitié retirez ces mots, c'est blasphème, le Dieu sait et voit tout il jetera l'opprobre, le malheur sur tous les impis, !!!"

" Pardonnez moi mais vous serez témoin de ma grande théorie, le "Dieu " ne vous fera rien, il se contentera de savourer mon sang et ma vie.... et je serai un modèle.... un modèle d'idiotie, de croyance aveugle et de barbarisme... le vieux Beryx qui a beaucoup voyagé me l'a dit, d'autre peuples vénèrent autrement ce même Dieu, et d'autre même vénèrent d'autres Dieux... Bellone ?"

D'un geste rapide Lirielle attrapa de justesse sa servante que tant d'émotion avait fait perdre connaissance.




Quelques petites archipèles sur lesquels se trouvaient les terres cultivables ainsi que 6 cités sous marines composaient le royaume de Golaota. Celui ci se situait aux frontières entre Thassopole et Prévèze, en plein territoire maritime, protégé autant qu'isolé par de solides barrières de corails. De nombreuses années auparavant un émissaire de l'empereur avait été introduit à Golaota, un pacte avait alors été signé fesant dès lors des terres Sahuagin des terres impériales. Cette affaire n'avait eu que peu d'impact, le royaume restait isolé et ses désirs de conquêtes se cantonnaient à l'annexion de territoires marins essentiellement Tritons, un semblant de commerce y avait vu le jour : quelques liqueurs d'algues Sahuagin étaient exportées tandis que le peuple marin importait cette mystérieuse substance qui tient éveillé, revigore et fait uriner : le café.
Peu de Sahuagins vivaient en surface, les cités étaient construites dans la roche des îles de l'archipel, ou dans le recif plus ou moins profondement sous les eaux. Les accès aux cités se formaient de complexes labyrinthes, les Sahuagins avaient pour habitude de faire appel à un Caron, un passeur originaire de la cité qui guidait les voyageurs au travers l'enchevêtrement de tunnels. Une vielle coutume voulait que le voyageur apporte une petite bouteille de liqueur au Caron, celui ci partageait son présent avec le voyageur et le voyage devenait alors un bon moment, c'est pourquoi tachez de voyager en début de journée car plus le matin est loin plus le Caron perd son chemin.

Le gouvernement, le siège de l'armée et celui de la religion se trouvaient dans la capitale : Millepora, à 20 mètres de profondeur, les légendes racontaient tantôt qu'elle était un présent du Dieu Velsfer, tantôt qu'elle était l'oeuvre d'un groupe de génis Sahuagins en quête de gloire, quoi que fut la vérité la cité méritait sa part de légende, elle était une ode à la beauté architecturale : construite dans le corail, les grandes places formaient de gigantesques poches d'air humides autour desquels étaient construites des habitations richement travaillées, les différentes places étaient reliées par des tunnels sous marins, l'éclairage fait de lumières magiques colorées invoquées par les prêtres, des ruisseaux d'eau de mer traversaient la cité, des bassins d'eau douce ornés de coraux et d'algues colorés achevaient d'offrir aux visiteurs un air de paradi
s.



Au palais l'heure n'était plus à la contemplation, les deux princesses jumelles: Treili la sage et Lirielle l'impétueuse, vennaient d'achever leur préparation rituel : leur corps était recouvert de multiples symboles louant Velsfer, une simple étoffe couvrait leurs cuisses, leur tếte était parée de la couronne royale et leurs cheveux coiffés de nombreuses tresses, tels des serpents s'enroulant autour de petits batonnets de corail disposés dans leur chevelure.

Le silence règnait en maître, Lirielle fixait sa soeur, si sérieuse, à l'apparence si sereine, elle aurait voulu partager mille choses avec elle, mais rien, pas un mot ne s'échappa de ses lèvres tremblantes.


* Je me sens tellement proche de toi et si éloignée...ce que j'aimerai lui dire c'est...... je t'aime ma soeur.....non.....c'est idiot.....nous sommes trop jeune...moi pour mourir et toi pour me tuer...... pourquoi ne puis-je articuler un seul mot...

La porte principale s'ouvrit en trombe, le chef du clergé Luderemens fesait son entrée au coté du baron Chauliode dont le titre de premier prètre n'était en réalité qu'un titre.


" Princesses, l'heure approche, la grande cérémonie aura bientôt lieu face à votre peuple, montrez votre foi en Velsfer, donnez courage et espoir au peuple ! "

A l'unisson les jumelles répondirent : " Dans la crainte et dans la foi, dans le sang et dans la prière je te servirai " Le visage de Lirielle exprimait clairement sa désaprobation et son mépris, personne ne s'en offusqua.

" Bien maintenant que tout cela est fait, " annonça de sa voix la plus enjouée Luderemens, " Nous allons vous révèler la suite des évènements, Velsfer m'a parlé et je sais qui sera son offrande et qui sera sa servante. "


La pièce se mit à touner autour de Lirielle tandis que des sueurs froides coulaient le long de sa nuque.


" Lirielle, le Dieu désir que tu le serves en lui offrant ta soeur. "

La jeune Sahuagin n'entendit pas les derniers mots du vieux prêtre, la peur s'était muée en surprise puis en colère.

" Mais, c'est impossible !!! !!! C'est ridicule, tout le royaume sait que je déteste ces coutumes, ces rituels et même votre sadique de dieu !! C'est Treili la plus âpte à le servir, elle passe son temps à le prier du matin au soir !!! Vous parlez du peuple il ne comprendra pas un tel choix !!! Et plus important je refuse de tuer ma soeur !! "

Treili n'avait pas cillé, elle semblait toujours calme, seul un observateur avisé au regard perçant aurait pu appercevoir des larmes le long de ses tatouages.

Le baron qui de toute évidence avait prévu la confrontation pris la parole :


" Petite sotte insolente, Velsfer gardera son âme il est évident qu'il ne veut pas d'une hérétique comme toi à ses cotés, il te donne une nouvelle chance de le servir, soit heureuse, montres toi digne de tes parents et de ton nom. Notre peuple attends beaucoup de cette cérémonie si tu ne le fait pas pour notre Dieu fait le au moins pour ton peuple, celui que tu seras ammenée à gouverner un jour. "

Tous se retirèrent hormis les deux soeurs. Lirielle répètait à sa soeur qu'elle ne lui ferait rien, qu'il était encore temps de fuir, le monde était vaste. Les jumelles étaient pationnées par les sciences et la médecine depuis leur plus jeune âge, elles pourraient en apprendre davantage, elles pourraient même prodiguer des soins, les deux jumelles Sahuagins seraient connues dans le monde entier pour leurs talents de guérisseuses et leur science de l'être vivant. Devant le refus de sa soeur elle se laissa aller à la rêverie sans retenir ses larmes.


Soudain, l'imprevu arriva, celui qui peut tout changer : au plus profond de son âme Lirielle entendit une voix :


" Je suis Nimburr, le Dieu des pensées, le Dieu de la réflexion et de l`imagination, je t'observe depuis longtemps jeune Lirielle, sans cesse tu te questionnes, tu remets en doute les fondements même de ton peuple, j'aime les esprits malins, tulmultueux "


La jeune fille était émerveillée, jamais auparavent elle n'avait vu, entendu, ni même sentit la présence d'un Dieu, d'ailleurs cela l'étonnait : malgrès tous ses blasphèmes Velsfer n'avait jamais pris la peine de venir la réprimander.. ou même la torturer...


" Hahaha, que de pensées rationnelles. Jeune Sahuagin voici mon présent : je t'offre la vue, la vraie, sans masque, sans barrière, sers moi et continues à penser "

La présence se dissipa, ce n'était pas seulement une voix, c'était une chaleur appaisante et une intelligence, comme si le monde..non..tout n'était qu'un simple point, si évident, si simple à expliquer.


* Je t'offre la vraie vue......je ne compr...HAAAAAA
" Treilli !!!!!! Misère Treilli que t'arrive t-il ???!! "


Treilli semblait confuse : " Rien n'a changé chère soeur, que crois tu ? "

Lirielle affichait une mine horrifiée et inquiète : Treilli lui apparaissait maintenant le visage fatigué, ridé, comme si elle avait viellit de 30 ans, ses membres étaient rachitiques, la ou jadis elle voyait une poitrine généreuse et un jolie ventre apparaissaient des cotes, son corps jadis si parfait était déformé, elle avait du mal à respirer, la douleur semblait être le quotidien de cette jeune fille qui n'avait plus rien en commun avec la princesse Treilli.

" Tu es malade ?..... comment, pourquoi .... pourquoi ne m'as tu rien dit ? "

Le visage de Treilli passa de la peine au soulagement : " Je suis malade depuis bien longtemps, père ne voulait pas qu'un membre de la famille royale puisse sembler souffrant, nous servons le Dieu de la maladie quiquonque est malade a jadis offensé le Dieu et donc ne peut pas être de la famille royale.... "
Achever ses phrases semblait un travail pénible, mais elle se forçait.
"Je pensais, j'esperais qu'en priant chaque jour davantage Velsfer m'accorderait sa grace et me guérirait... Le chef du culte Luderemens n'est pas un vrai prêtre, c'est un puissant sorcier, il me jete chaque jour un sort d'illusion de sa composition, devant le monde je suis belle, pieuse et non malade.... personne ne m'entends reprendre mon souffle, suffoquer entre chaque phrases.. personne... J'ai été égoïste ma chère soeur, comme je m'en veux, j'ai souhaité que le Dieu me prenne comme servante et qu'il me guérisse..... alors que toi tu t'opposes à tous pour sauver une mourante..... fais plaisir à père et au peuple, ce soir tues moi, je n'en ai plus pour très longtemps de toute façon...."

Les deux jumelles s'étreignirent longuement.

*..Je ne pourrais pas.... même en sachant tout cela jamais je ne pourrais....et si ils avaient prévu de la tuer depuis le début, ils cachent sa maladie, la tienne en vie jusqu'à la grande cérémonie et...... Oh Nimburr comme j'espère me tromper....



Nul ne savait depuis quand, ni pourquoi, le peuple de Golaota vouait un culte sans partage au dieu Velsfer, le dieu impitoyable de la mladie. Les premiers Sahuagins Golaotasiens devaient être de ses adeptes, des fanatiques, sufissamment comblés par leur divinité pour batir un royaume aussi riche dans une région si isolée. La majorité des rituels à Velsfer impliquaient des offrandes vivantes, au fil des siècles ces dernières avaient évoluées : de jeunes Sahuagins aux chefs ennemis, puis à la faune locale quand les ennemis se firent rares... ou trop puissants. Il restaient néanmoins certaines cérémonies que le temps n'avait pas affectées : la grande offrande était l'une d'elle, elle exigeait le sacrifice de deux enfants de sang royal : de l'un sa vie, de l'autre son ultime dévotion. La fête avait lieu au minimum une fois par siècle, peu importait la durée qui séparait un rituel de l'autre il fallait juste deux sacrifiés par période de 100 ans, également appelés " cycle ". Les parents en retirait alors l'insigne honneur de voir leurs noms inscrits sur le corail de la chambre des mémoires. Cette immense salle était sacrée, elle renfermait l'histoire du peuple... ou du moins les parties et versions que les dirigeants avaient voulu communiquer. Elle était moins ancienne que les cités et ne comportait aucune information quant à leur construction, l'arrivée des premiers Sahuagins ou le premier culte Golaotasien de Velsfer. Située à plus de 100m de profondeur son accès était des plus hardue, presque impossible sans l'aide de la magie, seuls les dirigeants et le clergé pouvait pénétrer en ce lieu.
Les Sahuagins de Golaota survivaient rarement à un siècle, de ce fait peu d'entre eux pouvaient se targuer d'avoir vécu une grande offrande, en outre la dernière remontait à plus de 130 ans, elle avait eu lieu au début du dernier cycle. Les rumeurs allaient donc bon train, les récits des anciens avaient eu le temps d'être modifiés et amplifiés. Une transmission de l'histoire avait lieu à chaque nouvelle lune au cours d'une charmante cérémonie dépourvue de sang, les Sahuagins montaient à la surface sous la pleine lune et écoutaient d'abord une brêve lecture issue du corail de la chambre des mémoires puis, des évenements importants ayant eu lieu durant le mois dans les 6 cités , néanmoins aucune information n'était clairement donnée quant aux manifestations du Dieu, tout restait de l'ordre du mystére intensifiant les légendes et l'interêt du peuple.



La grande place était pleine, la foule s'étendait jusque dans les ruelles et les bassins, les fenêtres des habitations étaient quasiemment toutes ouvertes et occupées par des Sahuagins désireux de ne rien manquer de l'évènement, du plus pauvre au plus riche tout Golaota tentait tant bien que mal d'avoir le meilleur emplacement possible.
Au centre de la place se tenait un énorme bassin duquel s'élevait une estrade de corail, des cascades d'eau claire en jaillissaient de part et d'autre. Habituellement les prêtres et sorciers alliaient leurs pouvoirs pour faire de ces chutes d'eau une imposante représentation aquatique du dieu Velsfer.
Le chant des Seirens, des prêtres et prêtresses dont la voix mélodieuse etait reconnue comme étant un don divin, retentit, signalant le début de la cérémonie de la grande offrande.
Le cortège des serviteurs de Velsfer fit son apparition, suivit des guerriers les plus décorés puis des grands pontes de Golaota et enfin, escortées par les plus puissants prêtres et sorciers, bien en vue, portées sur un tapis de corail et d'algues fraîches par d'imposants guerriers Tritons fait prisonniers lors des dernières guerre : les filles du Baron, la grande offrande de ce cycle.

Dix années s'étaient écoulées depuis la cérémonie de la grande offrande, en apparence le royaume de Golaota n'avait pas changé. Une victoire avait été remportée contre une tribu mineure d'elfes aquatiques tandis que deux defaites avient eu lieu face aux impitoyables tritons. Mais cela importait peu au peuple, cette année les récoltes s'avèraient mauvaises, le soleil avait reigné sans partage sur les terres cultivables de l'archipèle, presque aucune goutte de pluie n'était venue soulager le sol aride. Bien que les sahuagins se nourrissaient de poissons et d'algues, les produits de la surface permettaient une agréable diversification alimentaire et protégeaient de diverses maladies.
Le gouvernement avait décrété le rationnement des denrées issues de la surface, bien sûr cette privation incombait essentiellement aux classes les plus pauvres des six cités. Un espoir persistait tout de même : la princesse Lirielle avait décidé de son propre chef, contre l'avis de ses pères, d'envoyer une délégation de volontaires sur le continent impérial afin de solliciter l'aide de l'empereur. Elle avait dépêché 50 guerriers et 20 serviteurs parmis lesquels 2 sorciers, ils apportaient à l'empereur 30 tritons esclaves et une grande partie des bijoux et trèsor de leur maîtresse.
Plus leur destination approchait plus l'angoisse se fesait grande et plus le coeur de Lirielle se serrait en une douleur tenace, réelle. Elle appercevait maintenant les flux de magie, la toile comme certains l'appelle, les sorciers qui l'entourait unissaient leur efforts pour maintenir l'illusion de sa soeur, de chacun d'entre eux émannait une mince toile de puissance, très faible, l'union fesant la force y compris en matière de magie. La toile se resserait sur Treili en de multiple particules, en d'autres circonstances et avec une soeur en pleine forme, le spectacle lui aurait parut magnifique.
Le cortège avait atteint " l'échafaud ", seuls les dirigeants, le clergé et les sorciers y montèrent, les porteurs demeuraient au pied des marches indignes qu'ils étaient de fouler ce lieu sacré, les offrandes devraient monter seules une fois les premiers rites accomplis.

Les Seirens se turent et le baron s'adressa à son peuple d'une voix forte et fière:


"Peuple de Golaota soit heureux, soit fièr et soit reconnaissant car vous tous allez vivre ce que chaque Sahuagin rêve de connaïtre, ce qui fait de vous des enfants bénis du grand Velsfer. En ce jour du 12ième cycle, sous mon règne, moi le baron, premier prêtre de Velsfer et grand combattant Chauliode de Golaota offre mes deux enfants, mes deux filles pieuses et pures qui font ma joie à notre Dieu tout puissant..."

Le discours se poursuivit dix longues minutes durant lesquelles le baron redorait puis polissait son blason à l'excès. Lirielle avait cessé d'écouter son pompeux géniteur dès qu'il avait fait part de son " attachement " à ses enfants.

*Pieuse .... pure..... moi??!!!??? Quel odieux menteur, il n'en pense pas un mot..... je n'avais jamais remarqué à quel point il était arrogant, manipulateur et suffisant et profiteur !!!! Si ils pensent que je vais gentillement faire ce qu'il attendent de moi, quel ramassis d'imbécils, ils vont voir jusqu'ou peut aller ma "piété" !!!

Les tirades du baron ayant pris fins les prêtres se rassemblèrent, le chant des Seirens reprit en une prière à Velsfer, les offrandes gravirent les marches de l'autel puis les prêtres commencèrent alors le rituel le plus attendu par les spectateurs : l'appel de Velsfer.
Lirielle ne comprit pas immédiatement : la magie qui émmanait des prêtres était la même que celle qui maintenait l'illusion de Treili, elle ne savait pas comment mais elle était persuadée que ce n'était pas des flux de magie divine, les prêtres usaient de magie profane.... étaient-ils vraiment des prêtres ? Si ils l'étaient, ils étaient avant tout de puissants sorciers....


*Le chef du culte... Luderemens, Treili m'a dit qu'il était....un sorcier..... qu'est ce tout cela cache ?

La toile se fesait plus dense, elle se concentrait en un point de l'autel, soudain des cris de stupefaction résonnèrent dans toute l'assemblée, Lirielle voyait les Sahuagins se prosterner, pleurer de joie, de peur, se frapper....devant.... une immense masse de magie... et elle comprit :

*Le dieu ne répond pas... ou plus.... Tout est trop bien organisé pour que ce soit recent....cela doit faire plusieurs cycles... L'amertume la gagna, la deception, la rage *Une mascarade, un grand spectacle pour calmer le peuple, un peuple sans dieu, sans repère est un peuple difficilement gérable.... pour un gouvernement de lâches, d'incapables..

Sans s'en rendre compte elle s'était approchée du bord de l'estrade et avait commencer à crier !

"GOLAOTA TON DIEU EST MENSONGE, LES PRETRES NE SONT PAS CE...... "

Elle ne put achever sa phrase, une force d'une extreme puissance l'obligeait à se tenir à genoux, ses lèvres closes. Les flux de magie se mirent à danser autour d'elle, les sorciers restés au sol psalmodiaient, des vagues de puissance parcouraient l'autel, une toile encerclait Lirielle et la reliait à une Sahuagin du groupe des prêtres, qui s'agenouilla près d'elle avant de se redresser et d'avancer vers Treilli. Lirielle ne pouvait plus bouger, elle oberserva son père et sa mère impassibles, la cérémonie se poursuivait, les spectateurs semblaient vivre l'évènement comme si rien ne l'avait perturbé, puis, l'acte qui donnait tout son nom au rituel eu lieu : la sahuagin qui s'était approchée de Treili pris des mains de Luderemens la dague sacrificielle, ce dernier jeta un regard confus à Lirielle, presque désolé. La sahuagin, qui de toute évidence avait l'apparence de Lirielle aux yeux de l'assemblée, entamma la chair de Treilli, de chacun de ses tatouages s'écoula de long filets rouges...
Lirielle voulait courir vers elle, hurler, massacrer cette abomination qui lui enlevait sa soeur....


*Et Treili à t-elle compris que ce n'est pas moi !! !!!! Treilli !!!!!! NOOONNNNNNNN !!!!! Ordures tous autant que vous etes je jure de mettre fin à tout cela !!!! Assassins !!!! ...Treilli....

Elle ne put émettre un son qu'une fois dans ses appartements, sa soeur était morte d'une manière cruelle, pour des raisons qui lui semblaient futiles, mauvaises...Sa résolution était prise elle allait changer tout, le gouvernement, la religion, tous étaient dépassés, pourris depuis bien trop longtemps. Elle avait un atout, un allié que les autres n'avait pas : un vrai Dieu, pour sa soeur, pour son peuple, rien ne l'arrêterait.




Partie 2 : Vox populi, Vox Dei



Dix années s'étaient écoulées depuis la cérémonie de la grande offrande, en apparence le royaume de Golaota n'avait pas changé. Une victoire avait été remportée contre une tribu mineure d'elfes aquatiques tandis que deux defaites avaient eu lieu face aux impitoyables tritons. Mais cela importait peu au peuple, cette année les récoltes s'avèraient mauvaises, le soleil avait reigné sans partage sur les terres cultivables de l'archipèle, presque aucune goutte de pluie n'était venue soulager le sol aride. Bien que les sahuagins se nourrissaient de poissons et d'algues, les produits de la surface permettaient une agréable diversification alimentaire et protégeaient de diverses maladies.
Le gouvernement avait décrété le rationnement des denrées issues de la surface, bien sûr cette privation incombait essentiellement aux classes les plus pauvres des six cités. Un espoir persistait tout de même : la princesse Lirielle avait décidé de son propre chef, contre l'avis de ses pères, d'envoyer une délégation de volontaires sur le continent impérial afin de solliciter l'aide de l'empereur. Elle avait dépêché 50 guerriers et 20 serviteurs parmis lesquels 2 sorciers, ils apportaient à l'empereur 30 tritons esclaves et une grande partie des bijoux et trèsor de leur maîtresse.


" COMMENT OSES TU ?!! Misérable fille, je devrais te répudier sur le champ ! CINQUANTE GUERRIERS !!! Pourquoi n'as tu pas envoyé des gens du peuple, des pauvres, ceux que tu te plais à défendre si ardemment, ils ne t'aideront pas, ils ne t'apporteront rien, ni richesse, ni pouvoir, ni puissance, RIEN ! Et MES esclaves durement acquis, et MON trèsor, c'est MOI qui t'ai tout offert !!!!! "

Le baron toisait sa fille d'un air accusateur, il était furieux. Lirielle soutenait le regard de son père, elle avait agit pour son peuple En demandant des volontaires elle n'avait contraint personne, son choix était autant le sien que celui de chacun des membres de sa délégation, ils voulaient tous aider un proche, un voisin... Que le baron ne comprenne rien à toutes ces choses ne l'étonnait guère, elle le laissait donc déverser sa colère, cela ne pouvait que lui faire le plus grand bien.


" Tu avais pourtant fait de grands progrès en dix ans, plus de remarques désobligeantes, plus d'affront... j'aurais presque pu être fier de toi.... presque... si tu ne passais pas ton temps à trainer en ville, à voir les malades et les indigents... .Je ne comprendrais jamais tes objectifs....si tant est que tu en ais. Tu gâches toujours tout. "

Il fit une pause qui se voulait dramatique avant de reprendre de plus belle.


" Voila ce que je vais faire ma très CHERE, trop chère fille. Je vais te marier au plus vite, au plus offrant, une riche famille avec un bon mari, un guerrier comme moi, une brute qui te remettra à ta place ! Et tu cesseras tes enfantillages, tu te concentreras à engendrer un fils et tu abandonneras tes idées farfelues ! Qu'as tu à répondre à cela ? "

Lirielle se contenta d'une esquisse de sourire avant de répliquer

: " Comme tu voudras, choisis un guerrier résistant à la magie.. Oh tu ne savais pas, Luderemens ne t'as rien dit ? Je suis douée pour lancer des sorts, très douée même... certainement un présent du Dieu Velsfer. Je suis sa servante maintenant, je lui dédie ma vie, je doute fort qu'il accepte de me partager avec un vulgaire mortel...."

Invoquer sa prétendue relation avec le Dieu lui était souvent bien util, en vérité elle ne pratiquait aucun rituel pour Velsfer. Toutes ses prières, ses rituels, sa vocation allaient au Dieu Nimburr. Sa magie était de nature divine, elle était la seule vraie prêtresse au sein de Golaota, seuls quelques sorciers qui lui étaient fidèle en avaient connaissance, cinq d'entre eux s'étaient récemment convertis au culte de Nimburr.

Le baron pris congé, indigné par tant d'insolence, il ajouta avant de passer le pas de la porte :
" Au moins tu as murît sur ce point, tu sers le Dieu que vénère ton peuple... Si ton expédition revient entière, avec de la nourriture, que le peuple m'acclame et que tu te comportes en vraie princesse, je pourrais entrevoir la possibilité de t'accorder mon pardon pour la perte de mes 30 esclaves, l'absence de 50 guerriers et l'affront que tu m'as fait. "

Il ne l'avouerai jamais mais le Baron Chauliode de Golaota ne pouvait se démettre d'un sentiment d'admiration envers sa fille, elle avait de grands principes, une certaine naiveté, elle était plutôt intelligente et allait toujours au bout de ses idées, quoi qu'il arrive... Oui sa fille était d'une certaine façon aussi forte moralement que lui l'était physiquement.




L'objectif que s'était fixé Lirielle ces dix dernières années était simple : préparer le peuple à sa révolution.
Elle était consciente que rien n'évolurait à partir des classes supérieures de Golaota, ils s'étaient tous trop bien habitués à leurs privilèges en tout genre, garantissant ainsi au gouvernement actuel leur soutient infaillible. Les nécessiteux de même que les classes moyennes souffraient de l'abus de faveurs des plus riches, ils avaient des revendications et personne pour les écouter, même leur Dieu ne leur témoignait aucune attention, alors la jeune princesse s'était mise à parcourir les cités afin d'y remédier. En plus de rassurer un peuple fragile, elle les gagnait à sa cause.
Toutes les armes qu'elle avait à sa disposition étaient utilisée : depuis son plus jeune âge Lirielle s'interessait aux sciences du vivant, plus tard avec sa soeur, elle avait commencé à étudier les corps, leur mécanisme, les maladies et leurs remèdes. Cette attrait pour la médecine s'était intensifié à la mort de Treilli, elle avait pu faire plusieurs découvertes et, encouragée par Nimburr, avait commencé à dispenser des soins, tout en étudiant les effets des pathologies et de ses traitements sur ces patients. La majorité des Sahuagins qu'elle soignait fesaient parti des " Cloaca ", les bas fonds des cités, la plupart ne portaient guère le Dieu Velsfer dans leur coeur, ils le tennait pour responsable de tous leurs maux, aussi il était aisé pour Lirielle de les pousser, toujours avec prudence, jamais de manière directe, à renier définitivement Velsfer.
Une autre classe de la population l'avait rejoint : les sois disant prêtres de Velsfer, certains étaient de " vrais " prêtres zélés, dépourvus de pouvoirs divins qui se contentaient de prier aveuglemment sans se poser de questions, tandis que les autres étaient des sorciers bien au fait des réalités, leur magie servait de couverture masquant une triste vérité : le Dieu Velsfer avait abandonné Golaota depuis fort longtemps.









La suite plus tard ^^"""" je l'éditerai, j'aimerai aller jusqu'au moment ou lirielle devient baronne de Golaota pour la présentation du personnage. Vous inquiètez pas il n'y aura que 2 parties...Désolé pour la longueur et pour les fautes d'orthographes, j'essaie de tout corriger mais j'en oublie toujours.





Un peu de culture : dans l'histoire beaucoup de noms sont empruntés à la réalité :

Les parents de lirielle Sladenia et Chauliode sont en réalité des noms de poissons que l'on trouve dans les abysses, voici une petite photo ( merci wikipedia !! )
Un chauliode de Sloane
un Sladenia Shaefersi

Béryx, le voyageur qui ouvre le premier les yeux de lirielle est un poisson des coraux profonds tout mignon, il fait parti d'une des nombreuses espèce en danger car vivant sur des coraux ou la pêche à outrance à été pratiquée :


Bellone : Bellona une divinité romaine, la déesse de la guerre, l'opposée complet de la servante de Lirielle et j'avais lu que ses fidèle étaient connus pour entrer dans des transes assez incroyable, reflet d'un bon fanatisme religieux.

Treili est un clin d'oeil à l'oeuvre de trudi Canavan : l'âge des 5 ou l'on retrouve un peuple aquatique dont je me suis inspirée pour le peuple de Golaota.

Caron ou Charon est le passeur des mythes grecs qui permet aux morts de traverser le Styx ( ou l'Achéron ça depends des textes)

Millepora est une espèce de corail appelé également coraux de feu :


Le serpent qui s'enroule autour des batônnés de perle fait réference au caducé, l'emblème des médecin qui lui même remonte à la grèce antique : le serpent d'Asklepios ( le dieu de la médecine et de la santé.)

Luderemens : Ludere vient du verbe latin ludo qui signifie " se jouer de " et mens du latin qui signifie esprit, imagination

Seiren : grec ancien de sirène ( à l'origine elles sont mi femmes mi oiseau), au moyen âge elles deviennent mi femme mi poisson.... ils ont du croiser des Seiren Sahuagins au temps médièval et ont confondu....

Les citation latine j'imagine que tous le monde les connait déjà mais dans le doute : cogito ergo sum : je pense donc je suis , vox populi vox dei : la voix du peuple est la voix de dieu

Cloaca = égout en latin


Dernière édition par Lirielle le Lun 1 Aoû 2011 - 16:07, édité 36 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Lirielle Baronne de Golaota   Jeu 30 Juin 2011 - 22:33

BG validé
C'est avec plaisir que nous t'accueillons sur le forum RP . Et bien sûr il est possible de faire du RP sans avoir de compte IG (par contre l'inverse n'est pas possible).

J'au bien aimé l'histoire, en plus nous n'avons pas ou peu de Sahuagin. Par contre je ne garantie pas que cela plaira aux fidèles du Culte.

Pour toute question ou info l'équipe d'animateurs et de MJ est dispo.

Au plaisir de te relire prochainement

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Irkos
Roi d'Outre-Mer
Roi d'Outre-Mer


Nombre de messages : 792
Age : 23
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Lirielle Baronne de Golaota   Ven 1 Juil 2011 - 8:47

Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Lirielle



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: Lirielle Baronne de Golaota   Ven 1 Juil 2011 - 9:32

Merci, à ce propos j'ai été lire un peu le forum et je n'ai pas compris quel dieu servait ce culte, ça me semble plus être une réunion des fidèles de Kalamaï mais les Dieux sont tellement variés et ont des objectifs et des alignements différents, certains me semble même enclins à se faire la guerre..... donc.... si vous pouviez m'éclairer à ce sujet ce serait très aimable. ^^

Et si ils ne sont pas content tant mieux Very Happy, ça fera de beaux échanges avec un fond qui reste d'actualité : la tolérance.
Revenir en haut Aller en bas
Irkos
Roi d'Outre-Mer
Roi d'Outre-Mer


Nombre de messages : 792
Age : 23
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Lirielle Baronne de Golaota   Ven 1 Juil 2011 - 9:51

Et bien, ça dépend du Pontife en fait ! Quand c'était Aedric, les fidèles de Velsfer pouvaient se faire dessus, car Aedric leur voulait du mal... Mais il est pas resté assez longtemps ^^' Pour ta question, soit ton personnage va à la Corporation du Culte pour demander directement, pourquoi pas ! Ou alors envoie un message privé à Aquilodon, ou attend qu'il voit ton topic, mais pour la tolérance vous allez vous aimer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Lirielle



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: Lirielle Baronne de Golaota   Ven 1 Juil 2011 - 12:43

Oh mais Velsfer ne sera pas le Dieu de Lirielle à long terme attends de voir la suite. Very Happy Ca ne lui correspond pas du tout et je refais mon personnage du serveur 2 en fait xD
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Lirielle Baronne de Golaota   Ven 1 Juil 2011 - 19:25

Bienvenue parmi nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: Lirielle Baronne de Golaota   Sam 2 Juil 2011 - 14:07

Ah, oui ! J'ai lu ça hier, et c'est pas mal Smile Même si le turquoise que tu emploies dans ton récit me fait un peu mal aux yeux Wink

Sinon, très bien !

Je suis ravi de pouvoir te présenter en personne le tout nouveau Pontife : moi ! Smile

La tolérance sera le maître mot de l'organisation (même si taper de temps en temps sur Aedric sera bien vu) ! Espérons que je ne me fasse pas assassiner pour ça... En tout cas Lirielle, sois la bienvenue parmi nous ; je serai tout simplement comblé de te voir venir grossir les très maigres rangs du Culte Very Happy

Sinon, oui, le Culte, c'est un peu la division et la guerre, vu qu'il est composé de gens dont les dieux s'opposent.

Si tu as des questions, n'hésite pas à me les poser !

A bientôt en Kalamaï !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lirielle



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: Lirielle Baronne de Golaota   Dim 3 Juil 2011 - 11:26

Merci Very Happy

J'ai modifié la couleur du texte, j'ai l'habitude de beaucoup baisser la luminosité de mon écran pour éviter d'avoir mal au crâne de ce fait l'écriture bleu classique devient quasiemment illisible et seul le cyan passe. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lirielle Baronne de Golaota   Aujourd'hui à 6:53

Revenir en haut Aller en bas
 

Lirielle Baronne de Golaota

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Habitants et héros de Kalamaï-