AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les quartiers de l'Ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dorunn
Animateur en Chef
Animateur en Chef


Nombre de messages : 242
Age : 24
Classe : Assassin
Date d'inscription : 09/09/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Les quartiers de l'Ombre   Lun 5 Nov 2012 - 1:29

Dorunn entra dans ses quartiers en traînant les pieds. Le voyage l'avait plus fatigué qu'il ne voulait bien l'admettre. Il avait rapidement salué les dignitaires de l'Ombre avant de prendre congé.

Le vampire sortit une fine peau de chèvre tannée de son sac de voyage et l’étendit sur le tapis bleuté. Il entreprit alors de vérifier ses armes et ses poisons, comme à chaque étape de ses voyages. Plusieurs de ses simples étaient éventés, les cachets de cire rouge qui scellaient les fioles n’ayant pas résisté au voyage agité. Dorunn ingurgita une petite partie de chacune d’elles avant d’en jeter le contenu dans le tout-à-l'égout de ses quartiers. C’était une habitude qu’il avait pris lors de sa formation par la Confrérie ; s’immuniser peu à peu à toute sorte de poisons par ingestion de doses croissantes. Le vampire eut un rictus en pensant à ceux de ses compagnons qui étaient morts en voulant faire du zèle dans ce domaine.

Il nettoya ensuite soigneusement son arbalète de poing qui était pleine de terre, afin que la visée ne soit pas faussée par un grain récalcitrant, et démonta ses lames de poignet pour débarrasser leurs mécanismes de la moindre poussière. Cela lui prit un temps considérable, plus d'une demi-heure rien que pour nettoyer le sang qui noircissait toutes ses armes.

Le vampire sortit ensuite un petit alambique ainsi qu'un mortier et un pilon. Après avoir allumé un feu dans le bac prévu à cet effet, Dorunn versa un peu d'alcool dans l'alambique et fouilla dans ses sacoches pour en sortir des sachets remplis de racines, écorces et autres herbes médicinales. Il prépara un broyat de sauge et d'écorce de saule qu'il versa dans l'alcool et s'allongea sur la paillasse en attendant que l'alchimie se charge d'en extraire l'essence. Après une dizaine de minutes, le vampire récupéra le liquide et l'appliqua sur ses plaies. Il prit ensuite le temps de préparer les simples qui lui manquaient, se reposant lors des étapes de distillation.

Plusieurs heures plus tard, Dorunn sortit de la taverne d'Ethard pour déambuler dans la cité impériale. Ci et là, il discutait brièvement avec tel ou tel mendiant, écoutant les dernières nouvelles de la bouche de ceux qui savent tout dans la capitale. Il passa en souriant devant la prison d'Occien Perlat, songeant à la cellule qu'il y occupait à peine quelques semaines plus tôt.

Dorunn pensa d'ailleurs qu'avant d'être incarcéré, il avait essayé d'aider le Pontife à se tirer d'une tentative d'assassinat et se rendit à la maison de la Guérison afin de s'enquérir de l'état de santé du Grand Prêtre. Arrivé là-bas et comme il s'y attendait, on lui refusa le droit de voir le géant, et il demanda donc que l'on informe le Grand Prêtre que l'« alchimiste de la cathédrale » lui présentait ses respects et son soutien. Puis le vampire reprit le chemin du quartier mal famé afin de prendre un peu de repos avant la mission à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Keidan



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 15/04/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: humain

MessageSujet: Re: Les quartiers de l'Ombre   Jeu 24 Jan 2013 - 23:28

Les banalités terminer l'elfe reparti dans l'antre de l'ombre, je pris la décision de le suivre pour explorer les lieux. Mon interlocuteur parti en direction des baraquement tendis que moi je déambule dans les couloirs éclairés par quelques torches. Ma main glissée lentement sur les mûres de pierres, il s'agissait de mes ennemis, mais je ne peux m'empêcher d'être surpris par la vision de ce lieu extraordinaire. Après avoir marché dans les couloirs, visiter les salles auxquelles je pouvais avoir accès, je suis tombé sur un elfe armé d'un arc. Il avait une capuche qui cachait une partie de son visage, mais il était évidant, au vu de son regard qu'il ne fallait pas le provoquer si l'on voulait continuer à regarder le soleil se levait.

hey ! Salut, je suis Galidor une nouvelle recrut.
Hum, bonjour moi c'est Sieur Ancalimon, je suis désolé, mais je n'ai pas de temps pour toi, trouve quelqu'un d'autre.

Avant même de comprendre ce qui venait de se passer l'archer partie sans me calculer. Continuant ma route dans les dédales de couloirs. Le temps passé encore et je marchais toujours quand enfin j'ai réussi à faire le tour des lieux, mes pieds me guidèrent vers les baraquement où je pourrais me reposer. Ma chambre était basique, un lit, un bureau, une armoire et un coffre, simple, mais confortable.

« je sens que je vais bien me plaire ici. »

Sans perdre un instant je me suis laissé tomber sur le lit comme un arbre que l'on venait de couper, la torpeur aussi ne se fit pas prier, les secondes passèrent et l'obscurité prend peut à peu la place de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Les quartiers de l'Ombre   Mer 30 Jan 2013 - 19:17

Rok

J’étais en train de me boire ma bouteille de vin pendant mon repas du soir, quand un brave gars est venu me donner une enveloppe fermée par une cire rouge marqué d'un sceau bien familier.

"Ah, bon sang, qc'est pas trop tôt ! Enfin un peut d'action.

Je lus rapidement la lettre qui m'indiquait ma "cible", un simple contrat, mais tout de même un contrat. Bien content, je repris ma bouteille tout en continuant de lire les détails de la mission. J'ai bien cru m’étouffer en voyant tout en bas: "[....] Vous serez accompagné pour cette mission d'une nouvelle recrue, qui semble vouloir s’intégrer a notre ordre et motivée. Il se nomme Galidor [....]
Bordel, voila qui fallait s'occuper d'un nouveau.
J'ai posé ma bouteille que j'avais finie sur la table a coté de mon assiette où gisaient quelques restes de poulet. Et je suis partit chercher cette recrue du nom de Galidor.

Il ne m'a pas fallu bien longtemps pour trouver la chambre du gars, j'ai frappé trois fois et il est venu m'ouvrir. Voila la surprise que j'ai eut en voyant sa tête, on aurait dit un gamin fraîchement tombé du berceau. La devant moi se tenait un homme a la peau légèrement bronzé, des yeux marron, de court cheveux noir avec des méchettes grise encadraient sa tête et, au vu de sa tenue a la fois vestimentaire et corporelle j'ai compris que j'avais dut le tirer d'une de ses rêveries. En tentant d’éclaircir ma voix je lui dis:

_ Salut jeune....euh d'abord excuse moi de te réveiller et je me présente, Rok Madvé. Tu es bien Galidor, le nouveau ici?

_ Oui c'est bien moi, ravi de faire votre connaissance.

_ Tant mieux pour toi...bon j’vais pas tourner autour du pot pendant dix ans, on m'a demander de te prendre avec moi pour une mission, alors ma question est simple, tu veux venir ou pas? Si oui, parfait, on ne partira que demain en début d’après midi je t'expliquerais tout le tralala sur la route. Sinon....Baaaaa sinon ptit gars tu restes la a te tourner les pouces."
Revenir en haut Aller en bas
Keidan



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 15/04/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
3/10  (3/10)
Race: humain

MessageSujet: Re: Les quartiers de l'Ombre   Dim 3 Fév 2013 - 16:31

L'heure était aux rêveries, le lit confortable, il ne faisait ni trop chaud ni trop froid, il ne manque plus que la compagnie d'une femme et d'une bourse d'or plus que remplie. Je me tournais puis me retournais cherchant la position la plus confortable quand, le bruit d'une main tapant sur une porte mit fin à mon doux supplice. Comateux j'ouvris la porte en bois, un homme se présenta à moi, il était âgé d'une quarantaine d'années cinquante au grand maximum, sa peau mate fait ressortir ses yeux bleus comme l'eau, il était habillé d'une barbe et d'une chevelure aux couleurs d'un couchaient de soleil, l'homme disait s'appeler Rok Madvé. Cet homme me sortis de mon semi-coma à la minute même ou il me proposa de l'accompagner pour une mission.

« ok, je viens avec toi, on ce revois demain au zénith, je dois prendre quelque chose de spécial pour la mission ?
Non, prend juste les équipement que tu as l'habitude de prendre pour une mission.
J'aimerais juste savoir quel type de mission nous allons faire, ça m'aiderait à me préparer convenablement, je n'aime pas trop partir à l'aveugle.
Écoute, pour cette mission tu n'as juste qu'à prendre tes armes et une ou deux de tes petites bombe qui font de la fumée celle que tu as utilisé pour faire le bordel à la taverne, au cas ou il y aurait un problème. On m'a demandé de te prendre avec moi, car tu es nouveau ici, alors si je te demande de faire quelque chose, tu le fais sans te poser de question, compris ?
Tu n'as pas à t'inquiéter pour ça, je ferais ce que tu me demanderas, t'en que tu ne me demandes pas de te faire à manger, je suis très mauvais cuisinier.
Ah ah ah, je ne contais pas te le demander, aller repose toi et prépare toi. »

Après notre petite discutions, je ne pouvais plus me rendormir alors j'ai commencé à écrire mon premier rapport pour les rebelles, nom, description des membres que j'avais rencontrés, j'ai aussi inscrit l'endroit ou se situer l'ombre et une description des lieux. La lettre terminée, il me restait un peu près quatre heures, ne réussissant plus à trouver le sommeil j'utilisais le temps qui met impartie pour préparer mes affaires. Le soleil à son plus haut point, je pris mes armes et sortie de mes appartements, prenant la direction de la sortie du repaire j'eus le plaisir de voir que j'étais le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Les quartiers de l'Ombre   Mer 6 Fév 2013 - 22:38

Rok

J’ai passé la nuit une partie de la nuit a préparer mes affaires pour la quête que l’on m’avais confié. J’ai donc étalé sur ma paillasse mes outils, des bourses de différentes tailles, des petites boules métalliques, quelques armes blanches bien affutées et tous mes composants et réactifs.
« Mes précieuses bombes…. »
J’ai fabriqué une quinzaine d’explosifs de différentes sortent, en plus de ce que j’avais gardé de précédente mission. Cela me faisait trente-sept bombes en tout, un bon chiffre. Puis je me suis pieuté, la route serait longue.
Le matin arriva bien vite, mais fallait bien se lever a un moment. J’ai mis mes fringue habituel, une veste en cuire noir sans manches, mes cuissardes en cuire souple par-dessous mon futal avec mes bonne vieille botte de matelot. Sur les avants bras deux brassards noir. Et on n’oublie pas le plus important, mon sac avec toutes mes bombes et outils. Quatre sacoches accrochées a la ceinture contenant quelques réactifs d’urgence et certains petits trucs utiles, et pour finir mes lunette de travail, ca protège mes yeux des explosions.

Pendant la matinée je suis allé au port, mon navire était la, magnifique, ses deux mats s’élevant haut et fier. Des voiles vertes immenses et souples….

_Ca fait plaisir de te voir ma belle….on va prendre le large.

Je suis monté a bord pour réveiller mes gars, une dizaines de brave types et le jeune Filius, le mousse, j’ai laissé une bourse a mon second pour acheter les provisions en nourriture et armement du voyage, un grand noir avec des bras comme mes cuisses, ooooh qu’il m’avait coûté cher, mais c’était un sacré bon investissement celui-là. Le soleil était déjà haut dans le ciel, merde j’allais être en retard….encore.

Je suis arrivé a l’entrée de la corporation et j’ai vu mon nouveau camarade, Galidor était la debout le regard a moitié dans le vide.

_ Salut petit, je vois que tu es fin prêt pour notre départ. Je pense qu’on devrait pouvoir quitter le port d’ici une petite heure.

_ Le Port ?

_ Oh je ne te l’avais pas dit, j’espère que tu ne crains pas le bateau, au pire on ne va pas partir bien loin mais ce sera plus rapide que par les terres. Suis moi tu vas voir.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Les quartiers de l'Ombre   Mer 30 Oct 2013 - 21:46


Rok

Les marins partis j’ai fais le tour du navire pour vérifié un peu les cales, les réserves, tout le délire quoi. Et j’avais pas rêvé, la fille, elle était plus la…Bon dieu que j’ai pas compris sur le coup. Elle serait pas partit pendant le voyage, avec la blessure elle aurait pas bien pu nager et puis tout était parfaitement en place, rien n’avait bougé. Enfin si, mon bon vieux Mr Coton a bougé, il était la posé dans un coin, il s’est précipité vers moi des qu’il m’a vu en claquant ses pinces dans tout les sens, jamais je l’avais vu comme ca.

Oh bordel qu’es t’arrive a toi pour t’exciter a ce point !? Que jme suis dit, il courrait partout en bousculant des caisses, je l’ai regardé sans broncher tentant de comprendre son comportement. Soudain il s’est arrêté, et s’est mis à gratter les planches. Alors je me suis approché, puis me suis accroupie, le bois était plus sombre a un endroit au pied de la chaise, c’était pas très net et nuancé. Je suis resté la a regarder cette nuance de mon planché sans y remarquer quelque chose de particulier..Ne comprenant pas et appelé par les affaires je me suis relevé, et mon crabe lui a posé sa pince sur mon avant bras, dans le mouvement ma peau n’a pas résisté et je me suis retrouvé avec une belle petite entaille…Merci Mr Coton !

Le sang a coulé le long de mon avant bras puis est tombé au sol :

_ Putain de crabe de mes d… ! Je me suis coupé en voyant mon sang être légèrement absorbé par le bois du bateau. Alors un éclair est passé dans mon esprit, je me suis jeté au sol et j’ai bien observé la tache au pied de la chaise, le bois de la chaise semblait lui aussi plus sombre par endroit, puis remontant le long du dossier j’ai remarqué une goutte noir sur le bois, ce noir particulier et cette texture entre mes doigts, pratiquement aucun doute c’était bien sang. J’avais pourtant bien fait attention en lui enlevant sa marque, et la tache était bien trop grande pour être du a mon opération. Quoi qu’il en soit elle n’était plus la et quelqu’un avait pris soin d’en effacer les traces. Mais qui ? Tous les hommes présent sur le navire sont sous mes ordres et on m’a confiance, même ce jeune Galidor a une partie de ma confiance. Peut être qu’Elle l’avait retrouvé, mais pourquoi ne pas me faire tuer dans la même occasion ? Pauvre petite…

Bref fallait que je bouge donc je me suis fait un petit bandage histoire de calmer le sang et je suis partit du port, la ville immense, la foule m’a absorbé. J’ai marché un moment puis je suis allé sur le marché, j’ai vendu deux trois truc, mon petit commerce noir en arrière boutique, les épices ca ca se vend foutrement bien ! Puis le soir venu je me suis rendu à la taverne pour y retrouver le gamin. En discutant on est rentré dans la corpo.

_ OK petit ! Tu veux savoir comment faire bonne impression ! Ya pas de secret faut être à fond. Pour commencer être structuré, on annonce le plus important, si l’Ombre ne remet pas la mission dans le contexte fait le, histoire de rappeler ce qu’on avait à faire. Ensuite faut dire les choses dans l’ordre, pas s’éparpiller dans tout les sens tu vois ? Bon bien sur tu dois être précis et sur de toi, si on te pose une question c’est pas pour entendre un « peut être » ou une hésitation, non ! C’est ‘’Oui’’ ou ‘’Non’’ et basta ok ? Même si tu sais qu’en répondant non tu risques de perdre des points au moins tu portes tes cacahuètes et t’assumes les conneries. Et ca c’est pas non plus mauvais pour ta pomme. Jusque la ca va ?

_Oui je crois, ya autre chose à savoir ?

_ Oui ! Tu parles que quand on te le dira, tu réponds le plus clairement possible et sans mytho évidement. Si jamais par le plus grand des hasards tu te fais couper la parole, tu t’arrêtes tu laisse parler. Bon après ya les politesses de base en entrant et sortant mais ca tu dois connaitre. Donc surtout tu fais bien dans l’ordre, avec précision, et pas la peine de bouger dans tout les sens et puis gamin dans tous les cas on était deux sur le coup, c’est a toi qu’on va demander le rapport mais je peux intervenir si jamais t’as un coup de chtouille. Apres on me demandera surement de confirmer ta version et mon avis sur ce que tu as fait. Voila voila. Ca te va ou tu as d’autres questions avant qu’on aille se planter devant la porte du Spadassin ?
Revenir en haut Aller en bas
Dorunn
Animateur en Chef
Animateur en Chef


Nombre de messages : 242
Age : 24
Classe : Assassin
Date d'inscription : 09/09/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Les quartiers de l'Ombre   Dim 15 Juin 2014 - 3:04

Dorunn poussa la porte de ses quartiers. Il avait peiné à finir de raconter son périple dans les montagnes Edhessiennes. Cette sensation de terreur profonde avait beau s'être évanouie depuis plusieurs jours, elle semblait avoir laissé une cicatrice brûlante qui lui tiraillait les tripes, plus encore lorsqu'il repensait aux évènements survenus dans le tombeau.

Il s'assit sur le lit et contempla longuement le poignard de son défunt équipier. Armori lui avait laissé l'arme, ce dont le vampire lui était reconnaissant. Il lui semblait avoir passé une éternité les yeux rivés sur la lame l'on frappa à la porte. Ethard entra dans la chambre, un morceau de parchemin dans la main.
« Euh bonsoir, l'ami. Euh... Armori m'a expliqué pour Oengus. Et, euh... bon voilà, je suis désolé.
La maladresse du tavernier agaçait violemment Dorunn, sans qu'il ne puisse déterminer pourquoi. Il avait pourtant toujours grandement apprécié la compagnie du borgne. Mais ce soir-là, sa compassion malhabile exaspéraient le vampire au plus haut point. Voyant que celui-ci ne répondait pas, Ethard reprit :
Je n'ai pas trouvé opportun de t'en parler tout à l'heure, mais un corbeau est arrivé pour toi. De Perganon.
L'assassin sembla reprendre vie. Il releva la tête, posa le poignard sur sa couche et saisit le papier en marmonnant un vague remerciement à l'aubergiste.


Missive:
 


Dorunn saisit la bougie sur la table de chevet et enflamma la missive. Lorsque les dernières cendres de parchemin furent tombé sur le sol de pierre, le vampire avait éclairci ses idées. Adola était absent, ainsi que la Conseillère et la Maîtresse des Ombres. Il ne recevrait certainement pas d'ordre de l'Agence pour le moment. Ainsi il décida de partir sans tarder pour Faerun. Au delà de l'aide qu'il souhaitait apporter à son ami, il devait surveiller les affaires de son royaume s'il ne voulait pas voir l'épisode Erthor se reproduire. Il savait Sib'Eilhi digne de confiance, mais le yuan-ti ne maitrisait pas les subtilités de la politique impériale.


Il remercia Ethard pour la missive, ignorant les conseil du tavernier de rester se reposer au moins la nuit suivante, passa informer Armori de son départ et récupéra sa jument à l'extérieur de l'auberge avant de prendre à nouveau la direction d'Edhesse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les quartiers de l'Ombre   Aujourd'hui à 17:17

Revenir en haut Aller en bas
 

Les quartiers de l'Ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Cité impériale :: Le Quartier des Corporations :: L'Agence de l'Ombre-