AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Guerre civile] La défense d'Arthandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: [Guerre civile] La défense d'Arthandre   Mer 14 Nov 2012 - 21:21

Les troupes de Zakinthe s'étaient repliées en bon ordre. En arrivant à Arthandre, elles trouvèrent des renforts venus de Scitopole arborant les bannières de l'Eglise, de nombreuses recrues venues de presque tous les clans de Zakinthe pour défendre le joyau provincial, et des messagers venant d'Edhesse, de Maon et de la capitale.

Ceux d'Edhesse apportaient avec eux la promesse de renforts. D'après leurs dires, le Palatin Narsès envoyaient à eux environ 2500 hommes pour vaincre Thassopole. Les messagers revenus de Maon, dont des moines-chevaliers de Saint-Siméon, informèrent Grodor de l'arrivée d'un grand contingent envoyé par Babka Irvin.

L'armée de défense allait atteindre, selon les estimations de Grodor, de 25000 à plus de 30000 soldats, si les effectifs envoyés par Maon étaient très important. Il savait que les Maonnais disposaient d'une armée gigantesque, d'environ 150000 soldats, et que Thassopole ne pourrait pas sérieusement affronter une telle puissance seule, même si elle mobilisait son armée entière. Maon pouvait se permettre d'envoyer de nombreuses troupes sans pour autant dégarnir ses frontières. Aux yeux du Lieutenant, la Province la plus puissante de l'Empire paraissait véritablement invulnérable.

Si les armées de la République tentaient un assaut frontal pour renverser l'Empire, elles seraient écrasées, c'étaient une évidence. C'est pourtant ce qu'elles semblaient déterminées à faire. Mais le combat qui se déroulerait vraisemblablement sous les murs d'Arthandre serait un cuisant échec pour les thassopoliens s'ils assaillaient la ville de façon conventionnelle, d'autant plus que les épaisses murailles d'Arthandre étaient neuves, et divisaient la ville en trois enceintes imbriquées. La capitale était une véritable citadelle.

Aussi Grodor se mit-il à imaginer toutes les façons non conventionnelles de prendre une ville. Arthandre ne possédait qu'un petit réseau d'égouts : jamais les soldats de Thassopole ne pourraient entrer par là. A ce qu'il en savait, Thassopole n'utilisait guère de griffons ou de pégases comme montures : ils ne pourraient passer par dessus les murs de la cité. Il ne connaissait pas non plus à Thassopole d'affinités avec les fantômes et autres âmes errantes, qui auraient pu traverser les murs. A part en utilisant la toute nouvelle technologie sur laquelle travaillaient (à ce qui se disaient), les alchimistes de la Corporation des Arcanes - une poudre noire qui explosait avec une puissance inouïe - que la République n'avait pas à sa disposition, ou en tout cas pas en quantité suffisante, elle ne passerait pas.

Grodor avait bien l'intention de mater l'armée d'invasion tout de même, si jamais celle-ci décidait d'assiéger et de bombarder de rocs. Et cette fois, avec la puissance de plusieurs Provinces sous ses ordres, entre autres, il ne perdrait pas.

D'autant plus qu'il avait le temps d'établir des plans de bataille : Thassopole devait faire avancer ses machines de guerre. Il hésitaient à envoyer des troupes harceler l'arrière-garde pour les ralentir encore plus, puis il se résigna. La confrontation viendrait de toute façon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: [Guerre civile] La défense d'Arthandre   Mer 21 Nov 2012 - 6:30

Arthandre fut bientôt dans le champs de vision des bataillons qui marchaient le coeur au ventre, tel une foule qui se déplace sur les routes. Pas de rang ni de dirigeant apparent, les troupes avançaient tout simplement, souriant et discutant pour certains, chantant pour d'autres. Une bonne humeur que les Maonais espérait contagieuse pour renflouer le moral des gens de Zakinthe. Sur les murs d'enceinte de la cité, les gardes voyait de grandes lignes en mouvement qui semblaient se perdre au loin. Les étendards de leur patrie flottant au vent à divers endroit de la colonne indiquait leur origine, élément rassurant pour tout ceux qu'ils croisaient sur leurs chemins et surtout pour Grodor qui y voyait l'espoir de la victoire !

Directement de l'Est, par la route qui avait été bâti pour relier la jadis Amphise et Zakinthe, arrivaient près de dix milles archers, véritable puissance de frappe dont le contrat était de décimer les troupes avant quelles ne puissent atteindre le premier rempart. À leur suite, des chariots bondé de flèches pour nourrir leur arcs, arme que chacun portait sur son dos avec à leurs ceinture un carquois bien rempli. Par la route impériale au nord de la cité, une autre marée humaine ou plutôt centaure soulevait une épais nuage de poussière. Six milliers de combattants, usant des épées longues et courtes, masses, marteau, la diversité était intéressante sur le choix des armes de chacun. Tous avait un paquetage sur leurs dos, réserves de nourritures pour plusieurs jours à venir, des stocks suffisant pour la totalité des troupes Maoniennes qui serait présente. D'autant plus qu'il suffirait de larguer des vivres par vol de griffons si nécessaire, en cas de siège plus particulièrement, ce qui semblait somme toute impossible car il faudrait encercler Arthandre.

Devançant largement les troupes, un griffon vint se poser au coeur de la capitale provinciale, les armoiries de la cité militaire de Teclya et de Maon flottant au vent pour s'identifier et assurer son passage. Sur son dos, Lidwin, le général en second des armées du palatin Babka, dépêché sur les lieux afin d'attribuer les ordres à ses troupes en fonction de ce que les responsables militaire de Zakinthe décideront. Il est là pour conseiller le caucus et ne compte pas envoyer ses troupes au suicide si les décisions ne sont pas convenable.

Il descendit de l'animal et fit demander d'être conduit à Grodor, aucun d'entre eux n'avait de temps à perdre et la situation se devait d'être bien établi pour en orchestré le bon déroulement.
Revenir en haut Aller en bas
Narsès
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 53
Classe : Pyromancien
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: [Guerre civile] La défense d'Arthandre   Mer 28 Nov 2012 - 13:00

Le destrier sombre parvint à la porte nord d'Arthandre. Les remparts grouillaient de soldats et Curunir avait été repéré depuis un bon moment. Lorsqu'il leva son étendard battant le pavillon d'Edhesse, un cor retentit derrière les murs et on les lourds battants ne tardèrent plus à pivoter sur leurs gonds, laissant le général pénétrer dans la première enceinte.

En remontant les grandes allées de la cité, Curunir observait les fortifications, tentant de déceler les failles potentielles dans les défenses sans réussir à en trouver au premier regard. Les murailles étaient solides et récentes et la triple enceinte garantissait une défense efficace. Il parvint finalement à la Grande Tente et demanda qu'on le mène au dénommé Grodor. Le temps de la bataille approchait et chaque minute comptait.
Revenir en haut Aller en bas
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: [Guerre civile] La défense d'Arthandre   Ven 30 Nov 2012 - 21:10

Il fallut quelque temps pour que les contingents demandés ne parviennent à portée de vue des sentinelles, mais quelle fut la liesse qui se répandit dans les troupes de Zakinthe et Scitopole, qui depuis des jours attendaient fébrilement les renforts !

Le Lieutenant Grodor, Not l'Acide et le général Cazarin, tous trois dans le bâtiment d'état-major, en dur, furent promptement avertis de l'arrivée des osts, et d'un griffon portant un cavalier. Quelques minutes plus tard, on annonça l'arrivée d'un cavalier brandissant la bannière d'Edhesse. Grodor sortit pour accueillir les nouveaux arrivants. Le premier, Maonnais, paraissait être un elfe : il se présenta comme le général Lidwin.


- Général, vous et vos guerriers êtes plus que bienvenus ici. Je savais que je pouvais compter sur l'aide de Maon, mais que le fait soit vérifié me fait le plus grand soulagement. Je suis le Lieutenant Grodor, commandant des forces de Zakinthe.

Le second était un homme très imposant, à la peau bleutée et... oui, elle était écailleuse, Grodor ne rêvait pas. Étrange énergumène que celui-ci ! Il se présenta comme Curunir, chef de la légion venue d'Edhesse.

- Eh bien, Curunir d'Edhesse, c'est une joie de vous voir ici aussi. Venez, entrez donc, nous avons du pain sur la planche. Vous arrivez juste à temps !

Ils rentrèrent tous dans la bâtisse de pierre.

- Cazarin, l'Acide, voici le général Lidwin de Maon et Curunir d'Edhesse. Général, messire Curunir, voici le général Cazarin de Scitopole et Not l'Acide, l'un des suivants de Sa Sainteté Aquilodon. Bien, maintenant que les présentations sont faites, mettons-nous au travail.
Mes éclaireurs m'ont indiqué que les forces thassopoliennes n'avaient plus que quelques jours de marche avant de parvenir à nos murs. Deux. Trois, tout au plus. Cependant, les républicains n'ont visiblement aucune chance de victoire ici s'ils tentent un siège ou une attaque frontale.

Je les soupçonne d'avoir quelque stratagème, quelque tour à nous jouer, car ils ne sont pas stupides mais se dirigent tout de même résolument vers nous. Avez-vous des idées ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Narsès
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 53
Classe : Pyromancien
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: [Guerre civile] La défense d'Arthandre   Sam 29 Déc 2012 - 18:08

Curunir était quelque peu mal à l'aise. Il était entouré de chefs de guerre expérimentés et aguerris, coutumiers de ce genre de conseil militaire. Les mots de Narsès résonnaient dans son esprit :
« Le sang qui coule dans tes veines est celui d'un démon stratège, un chef de guerre des abysses. Ais confiance en ton instinct... »
Le jeune homme scruta à nouveau Grodor qui était toujours aussi perplexe.
« Vous l'avez dit, Thassopole ne peut espérer une victoire en attaquant de front et pourtant c'est ce qu'ils semblent déterminé à faire. Il y a peut-être une explication... le Rouge ne désire peut-être pas gagner cette bataille.
Les chefs de guerre le regardait à présent d'un œil sceptique.
- Je m'explique. Von Seviand enrage contre Zackinthe, et je ne pense pas qu'une quelconque raison guide encore son jugement. Au vu de la situation actuelle, il n'y a qu'une seule manière de se sortir de l'impasse : changer l'image que l'Empire a de Thassopole. En sacrifiant cette bataille, le Rouge espère peut-être passer pour un martyr aux yeux des institutions impériales... »
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: [Guerre civile] La défense d'Arthandre   Sam 29 Déc 2012 - 19:24

Lidwin salua tout le monde et écouta, songeant à cette situation avant de répondre.

Messieurs, Thassopole est-elle vraiment au courant de la puissance militaire qui l'attend ici à Arthandre ? Si elle ne possède que le rapport des troupes ayant quitté Dunamopole pour ici, d'une armée en déroute après un premier échec, il peut aisément croire qu'il possède l'avantage moral et physique et considérer qu'il sera là avant les renforts des alliés de Zakinthe. Ce qui n'est pas le cas, malheureusement pour lui et heureusement pour l'avenir de Zakinthe. Sinon, si des éclaireurs ont parcouru le territoire et connait l'ampleur de ce qui l'attend, alors une ruse est à prévoir. Toutefois, il ne pourra pas se battre sur deux fronts bien longtemps car les armées de Maon ne sont pas qu'ici ... elle sont aussi sur la mer pour couper la liaison avec Thassopole...

Il regarda Grodor.

Avez-vous une carte détaillée des environs pour établir les possibilités d'assaut ?
Revenir en haut Aller en bas
Aquilodon
Pontife-palatin
Pontife-palatin


Nombre de messages : 910
Classe : Prophète et Pontife
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Géant

MessageSujet: Re: [Guerre civile] La défense d'Arthandre   Ven 18 Jan 2013 - 22:10

Alors que les chefs de guerre commençaient à discuter, un orque mince et agile entra dans la pièce et salua.

- Lieutenant, messieurs ! Je suis un des éclaireurs les plus proches de l'armée thassopolienne. Ils ont rebroussé résolument chemin vers Gargath. Ils n'attaqueront pas maintenant. On m'a ordonné de vous apporter ces informations.

- Merci camarade, allez vous reposer.

Le Lieutenant Grodor se tourna ensuite vers ses compagnons d'état-major.

- Messieurs, voilà que nous avons plus de temps pour nous préparer. Peut-être même pourrons-nous sortir pour les battre dans la plaine. Quant à la carte, tenez, général.

Il sortit une carte de la région d'un étui.

- Arthandre est sur un léger promontoire. Eux arrivent par la route du sud, bien entendu. La tour de guet, là, sur la grande colline du sud-est, est un endroit clé. Si nous perdons cette tour, ils pourront y placer leur artillerie et tirer facilement à l'intérieur de nos murs. Le délai dont nous disposons peut nous permettre de fortifier cette colline et d'y amasser des hommes, afin de les harceler sur leur flanc droit. Au sud-ouest et à l'ouest, une légère vallée. S'ils s'aventurent dans une telle nasse, notre cavalerie chargera et les taillera en pièce.

Il sortit un deuxième plan.

- Ceci est un plan de la ville, si jamais ils parvenaient à entrer. Les bâtiments en dur que nous avons construits sont organisés de telle manière qu'on puisse poster des archers sur tous les toits, et qu'ils aient un angle de tir sur chacune des rues, vers l'extérieur. En effet, vous avez sûrement pu le remarquer, mais plus l'on se rapproche du centre, plus les bâtiments sont élevés et comptent de balcons. L'organisation d'apparence tortueuse des rues est en réalité très logique pour quiconque a vu une carte de la ville : voyez plutôt. Les architectes ont d'abord tracé un grand damier, puis l'on déformé afin de perdre d'éventuels envahisseurs dans un dédale où tout se ressemble. Mais pour quelqu'un qui connaît un minimum, s'orienter dans Arthandre est un jeu d'enfant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Guerre civile] La défense d'Arthandre   Aujourd'hui à 10:43

Revenir en haut Aller en bas
 

[Guerre civile] La défense d'Arthandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Zakinthe :: Arthandre-