AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au nord d'Edhesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenrir



Nombre de messages : 123
Age : 22
Classe : guerrier
Armada : clan de Midgard
Date d'inscription : 28/01/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
5/10  (5/10)
Race: humain

MessageSujet: Au nord d'Edhesse   Dim 2 Déc 2012 - 12:08

Cela fessais une semaine que Fenrir avec quitter ses hommes. Il parcoura la région d’Ehssese en direction du nord Est. Le guerrier rencontra des petites bandes de brigand et de mercenaire. Sois, il les recruter et les envoya sur le lieu de l’assemblée sois il les tua pour se défendre ou pour éviter que les impériaux sois au courant de ses plans. Il traversa plusieurs villages pour se ressourcer, se reposer et lancer des rumeurs sur l’empire et sur les rebelles. Au pendant le troisième jour de la deuxième, il rencontra une bande de soldats dans un petit village. Fen remarqua qu'il avait six anciens hors la loi. Il alla à leur rencontre quand il entendit leur parole :

« Tu penses qu’on va trouvez quelque choses sur les rebelles dans ce village miteux ? »

La personne qui venait de parler était un Orque de grande taille. Son visage était marqué par plusieurs cicatrices. Ses propos étaient dirigés vers son compagnon de droite. C’était un nain et celui-ci répliqua :

« Je l’ignore mais les autres maraudeurs nous ont envoyé des rapports disant que les rebelles était dans cette région… Et pour faire parler les pauvres types de ce bled on pourra leurs donnez de l’argent ou une bonne correction. Mais regarde celui-ci pourra nous renseigner. »


La troupe de maraudeur entoura Le chef rebelle et le nain demanda :

« L’ami, tu ne pourrais pas nous donner des informations sur les rebelles »

Fenrir regarda les hommes et il compris qu’il fallais mieux les tuer après qu’ils aient donnés des plus de détails sur ce qui se passe en ce moment. Il dit calmement :

« Je veux bien vous aidez mais j’ignore qui vous êtes et s’il vous êtes réellement du côte de notre bon paladin. »

L’orque s’avança et mis sa main sur le pommeau de sa masse d’arme et murmura assez fort pour que ses camarades puissent entendre :

« Alors, il faut que tu sache que nous sommes au ordres du paladin Narsès et nous sommes les Maraudeurs. On était d’anciens prisonniers avant que celui-ci nous libère. Mais assez parlez donne nous tes informations. »

Fen avais écouté les propos du maraudeur. Il avait l’impression de voir non pas des hommes mais des êtres putrides ayant plus d’honneur et de fierté. Il dégaina son arme et dit avec une voie menaçante et mortelle :

« Bande de bâtard, vous nous avez trahir pour être libres. Nous vous pardonnerons jamais votre trahissons. Et vous iriez en enfer avec le nom de celui qui vous a tué. Je suis Fenrir, chef de l’armée rebelle »

Après avoir dit ses paroles, il fonça sur le nain et l’embrocha sur son épée. Les autres soldats eurent le temps de prendre leurs armes et d’attaquer leur ennemi. Le guerrier reçus quelques blessures sans gravité au niveau du dos. Il traversa le cercle d’encerclement des ses adversaires et coura quelque mètres avant de se retournée pour voir tout les serviteurs des impériaux. Il se mit à marcher en direction des soldats qui fonçaient sur lui. Le chef rebelle attendis que l’orque sois arriver à mit parcours pour accélérer son allure. Il esquiva un coup direct de l’orque avant de lui couper les tendons de son genou droit. Puis il para un coup de lancer avec son bouclier et trancha la gorge de son attaquant. Puis il para plusieurs coup d’épée et de hacher de trois autres combattants. il en tua un mais reçus un coup d’hache dans le dos. La hache brisa le plastron d’acier et déchira la chemise de Fenrir. Fen furieux tua le soldat à coup de bouclier mais ses geste on pour effet de que sa protection tombe sur le sol et que son habit dévoila le tatouage sur son dos. Les maraudeurs restant hésitèrent d’affronter le barbare qui se trouve devant leurs yeux. Cella furent fatal, car le guerrier en profita pour tuer un et alla voir le dernier ennemi encore debout. Celui-ci attaqua mais son arme ne toucha que le sol. Le chef rebelle en profita pour le désarmer, le prend par le coup et dit à l’orque et à l’autre milicien:

« Allez dire à ton maître que mon armée est en train de faire route sur l’armée du Pontife pour aider Thassopole. Et s’ils vous voulez rejoindre nos rangs, il vaudra que tu vous ralliez tous les maraudeurs à ma cause. Vous êtes traitez comme du bétails avec cette marque que vous avez au poignée. »

Il jeta l’homme à coté du blesser et commença à partir en direction du nord.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sieur Ancalimon
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: Au nord d'Edhesse   Lun 3 Déc 2012 - 7:41

Un cavalier l'avait suivi depuis son départ du campement rebelle, lieu où il désirait rencontrer celui qui se nomme Fenrir mais celui-ci avait prit la route et délaissé ses troupes pour une raison inconnue à ses yeux. Il avait prit le choix de le suivre plutôt que de rencontrer ceux du camp, après toi pourquoi allez voir des subalterne quand le chef est là. Gardant continuellement une distance permettant de rester incognito et en dehors de tout soupçons, il suivit sa trace depuis le départ. Voyant cet homme piller tout ce qu'il pouvait sur sa route, arrivant à convaincre quelques malfrat mal en point ici et là de rejoindre sa vision, éliminant ceux qui refusaient. Rumeurs sur ces idéaux et ce que représente l'empire, chaque fois il était passé derrière lui pour prendre note des messages laissés par cet individu qui osait clamer haut et fort son statut. Il resta surpris de voir que le bougre n'avait pas encore eu la gorge tranchée par son audace abusive. Quoi que ce coup-ci, il avait eu à encaisser beaucoup...

Malgré les impacts et les blessures, son armure en mauvaise état, Fenrir repartit vers le Nord sans prendre le temps de s'équiper de nouveau de façon convenable. Sauf que cette fois celui qui le suivait décida de venir à sa rencontre. Ainsi après quelques kilomètres, s'étant assuré d'être seul avec lui, il fit avancer son cheval plus vite pour arriver à ses côté.


Holà l'ami... ces chiens de soldat du palatin semble vous avoir mis quelques bons coups si j'en juge votre armure. Auriez-vous besoin d'une aide ou d'un visiteur pour vous rendre à quelque part?

Il vit aussitôt Fenrir porter la main à sa ceinture, sûrement pour en sortir la lame qui venait de servir à abréger la vie de quelques soldats. Le cavalier était prêt à toute éventualité mais usa d'abord de la parole.


Range ta lame, tu n'en as pas besoin... si j'avais voulu tu tuer tu serais déjà mort.

L'invité tapota l'arc qu'il avait sur l'épaule, une flèche au creux du dos du rebelle aurait été un jeu d'enfant si son intention avait été mauvaise envers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Fenrir



Nombre de messages : 123
Age : 22
Classe : guerrier
Armada : clan de Midgard
Date d'inscription : 28/01/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
5/10  (5/10)
Race: humain

MessageSujet: Re: Au nord d'Edhesse   Lun 3 Déc 2012 - 11:59

Après avoir marché pendant quelque Kilomètre, Fenrir entendit le bruit des sabots d'un cheval et vit un cavalier arrivé sur sa droite et il demanda :

Holà l'ami... ces chiens de soldat du palatin semblent vous avoir mis quelques bons coups si j'en juge votre armure. Auriez-vous besoin d'une aide ou d'un visiteur pour vous rendre à quelque part?

Le sang du guerrier fit un seul tout dans son corps, met sa main sur son épée et pensa qu’il s’était fait avoir comme un gosse. L’homme n’avait pas montré d’hostilité malgré le fait que le chef rebelle se préparait pour attaquer. Le capuchonné repris la parole calmement :

Range ta lame, tu n'en as pas besoin... si j'avais voulu tu tuer tu serais déjà mort.

En disant ces mots le cavalier toucha un arc qu'il portais en bandoulière sur son dos. Fen compris aussitôt qu'il aurait pus mourir sans avoir vue le visage de son meurtrier. Il enleva sa main et répondit à son interlocuteur :

« J'ignore qui tu es, mais je peux déjà te répondre à ta question. Votre proposition est amicale, mais je dois héla refuser, car là où je fais, je préfère être seul. Bon maintenant que j'ai répondus à t'a question, comme tu t'appelles ? En ce qui me concerne je m'appelle Fenrir, un simple mercenaire qui recherche de l'action et de l'or. »

Fenrir attendis la réponse de l'inconnu, le regarda avec attention et pus voir que c'était un elfe.
Revenir en haut Aller en bas
Sieur Ancalimon
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: Au nord d'Edhesse   Mar 4 Déc 2012 - 4:14

L'elfe hocha la tête de gauche à droite lorsque l'homme lui indiqua son nom et son rang. Sachant fort bien qu'il en était autrement de par les mots qu'il avait lui-même prononcé un peu plus tôt. Il prit appui bras croisés sur l'encolure de son cheval puis le fixa.

Pourquoi devrais-je te confiance et me présenter à un homme qui use du mensonge pour se présenter ? Au village que tu viens de quitter tu as clamé haut et fort être le chef du groupe rebelle qui selon les rumeurs grandit dans un coin de cette province que tu as quitté il y a pas si longtemps pour faire route en solitaire....


Il avait gardé une voix égale et sans arrogance, il n'avait pas de temps à perdre avec ce genre de propos qui menait à tout autre chose que la discussion la plupart du temps. Il se redressa sur son cheval puis en descendit pour se tenir droit devant lui. Il savait la vérité, il savait beaucoup de chose, mais il voulait l'entendre de sa bouche.


Ainsi, qui est tu réellement ? Ne te joue pas de moi cette fois l'ami.

Il détestait les hommes qui tournait autour du pot plutôt que d'être franc. Il avait suivi Fenrir depuis des jours, désireux de voir si ce rebelle avait vraiment l'étoffe d'un chef. Il avait montrer ses aptitudes de combats, certes imparfaites mais arrivait à presque trop bien se sortir des impasses lors d'une escarmouche. Le verbe un peu trop rude quand vient le temps de recruter, préférant menace et colère à la persuasion. Un fond intéressant pour en faire un véritable meneur...



Revenir en haut Aller en bas
Fenrir



Nombre de messages : 123
Age : 22
Classe : guerrier
Armada : clan de Midgard
Date d'inscription : 28/01/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
5/10  (5/10)
Race: humain

MessageSujet: Re: Au nord d'Edhesse   Mar 4 Déc 2012 - 15:13

Fenrir regarda l'elfe qui bougeait sa tête de gauche à droite, se mit en appuie sur le dos du cheval avec les bras croisés, regarda le rebelle comme un serpent qui fixe une proie et dit :

Pourquoi devrais-je te confiance et me présenter à un homme qui use du mensonge pour se présenter ? Au village que tu viens de quitter tu as clamé haut et fort être le chef du groupe rebelle qui selon les rumeurs grandit dans un coin de cette province que tu as quitté il y a pas si longtemps pour faire route en solitaire
Fen en entendant ces paroles calme et dénue d'arrogance, il se fixa sur place et commença à réfléchir. Il se demande depuis combien de temps le cavalier l'avait suivis, rien d'en y pensant, il eu des sueurs froides en repensant à ses hommes qui sont peut-être déjà mort. Il vit l'inconnu se dresse sur son cheval, puis il descendit de sa monture, alla vers le guerrier, s'arrêta en face de lui et dit :

Ainsi, qui est tu réellement ? Ne te joue pas de moi cette fois l'ami.

Le rebelle entendis les paroles de l’inconnus comme des coups d’épée qu’ils reçus quand le ventre. Il contient le regard de son interlocuteur et lui répondit avec un ton de voie qui se trouvais entre le calme et la colère :

J’ignore comment tu as découvert mon identité et combien de jour tu m’a suivis mais je fais de te dire pourquoi je t’ai mentis. Tu arrive comment ça et tu me parle comme si c’était un compagnons de voyage… tu as un cheval alors que la plupart du temps, les bandits et autres crapules se déplace à pied. Il a tes vêtement qui me font penser qu’ils coûtent cher et enfin ton allure. J’ai l’impression que devant je trouve un vieux sage ou bien un personnage illustre mais pas un pauvre type. Et comment tu l’as dits toi même, je ne fais pas confiance au types qui arrive comme ça sans prévenir.

Il regarda le cavalier, repris son soufflet et repris la parole calmement :

Je m'appelle bien Fenrir et je suis le chef du clan Midgard. Un groupe de rebelle qui veut se venger de l'empire. Ce empire qui a massacré des familles entière et que les survivant réclames justice. Car c'est bien la vengeance qui me motive. Enfin j'ai montré mon vrai visage à ton tour de te présenter.

Fenrir regarda l'elfe et se demanda comment il va réagir. Fen mis sa main sur le pommeau de son épée pour contré tout attaque, mais il entendit des bruits suspects quand soudain, il entendit des flèches sifflées en sa direction. Il dégaina et pris son bouclier, se met à genou et bloqua la plupart des flèches. Il jeta un coup d'oeil vers l'inconnu et il put constaté que lui aussi était viser par les archers. Il sourit à cette simple vue, mais grimaça de douleurs, car l'une des flèches avais perceées son bras droit. Il hurla à l'elfe :

Je ne peux plus me battre, mais je pourrais te protéger.

à ces mots il commença à reculer rapidement et arriva à la hauteur de l'archer. Fenrir se demanda comment ils allaient sortir de ce merdier
Revenir en haut Aller en bas
Sieur Ancalimon
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: Au nord d'Edhesse   Lun 10 Déc 2012 - 10:09

Alors qu'il allait répondre au rebelle, des flèches sifflèrent autour d'eux, atteignant ce dernier au bras après en avoir esquivé plusieurs grâce à son bouclier et la visible incompétence des tireurs. Aussitôt l'elfe a le réflexe de donner une bonne claque à son cheval pour le faire fuir, sachant très bien que sa bête lui reviendra à son appel.

- Je ne peux plus me battre, mais je pourrais te protéger.

Sans mot dire, le rôdeur prit place derrière le bouclier bien qu'il n'est pas dans son habitude de se cacher. Il profita malgré tout de l'abri et banda son arc, cherchant l'adversaire dans les buissons bordant la route. Comptant le nombre qu'ils étaient avant de décocher ses flèches à lui. Il reconnu le même genre de balourd maladroit que son bouclier actuel avec donné une leçon ce matin, mais cette fois le groupe se tenaient à distance. Pas bête mais pas suffisant pour s'éviter des coups ou des flèches. Profitant d'une accalmie dans les tirs. Il décocha la flèche qui siffla à côté de l'oreille de Fenrir et vint se planter dans le pied d'un des assaillant, le tir avait été parfait. Atteint, il se mit à danser de douleur en plein milieu du chemin en criant comme un défoncé. Aussitôt ses compagnons se ruèrent sur lui pour le faire taire mais se dévoilèrent totalement à la vue de ceux qui devaient être leurs victimes.

- Soigne ton bras l'ami...

L'elfe se releva et se mit à marcher vers eux, replaçant son arc sur son dos. Il avait une discussion à faire avec le rebelle et comptait bien ne pas être importuné. Il était temps de jouer de ruse.

- Messieurs... que désirez-vous ? J'espère que vos raisons sont bonne pour ainsi m'interrompre en pleine discussion !

Il continua de s'avancer, son capuche sur la tête, l'adversaire ne pouvait que voir ses lèvres bouger. Les maraudeurs ne bougeait pas, deux était parti avec le blessé, plus que quatre.

- Nous sommes à la poursuite de... hey mais qui est-tu pour ainsi exiger justification ?

L'elfe éclata de rire. Voilà longtemps qu'il n'avait pas jouer de la sorte et il y reprenait rapidement goût

- Une personne suffisamment influente pour te faire retirer tes grades si tu me nuis.

- Cesse ton arrogance où tu le paiera de ta vie !

Visiblement il avait réussi à échauffer l'esprit de celui qui prend la tête de cette patrouille...

- Moi ? Payer de ma vie... quelle humour absurde mon gros. Sept hommes, une bonne quinzaine de flèches et une seule atteint la cible, piètre moyenne. Comparons un peu veux-tu ? J'ai tiré une flèche sur la même distance et ton copain est partie sur un brancard, là je suis à moins de deux mètres de toi et une belle dague à la main. Quels sont tes chances de survie si je lance pile entre tes deux yeux ?

Le maraudeur déglutit pleinement à cette image qui venait assurément de lui passer en tête. Regardant ses collègues qui se tenaient quelques pas en arrière et essayant subtilement d'indiquer l'envie qu'ils avaient de rejoindre leurs copains pour prendre un verre plutôt que manger l'herbe par la racine.

- Dis à ce rebelle que nous le retrouvons !

Il tourna les talons avec ses hommes, revenant d'où ils étaient venu. La ruse de l'elfe avait fonctionné à merveille, évitant le combat et la perte de temps. Décidément les maraudeurs d'Édhesse n'avait pas la meilleure intelligence sur le terrain. Il rangea sa dague à sa ceinture, siffla son cheval qui revint au trot puis s'approche pour vérifier la blessure de Fenrir.


- Ça va, tu as eu le temps de t'arranger ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Fenrir



Nombre de messages : 123
Age : 22
Classe : guerrier
Armada : clan de Midgard
Date d'inscription : 28/01/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
5/10  (5/10)
Race: humain

MessageSujet: Re: Au nord d'Edhesse   Sam 15 Déc 2012 - 12:55

Alors que les flèches se fixa dans le bouclier de Fenrir, l’elfe en profita pour se mettre à couvert derrière le guerrier. Celui-ci regarda son bras droit et put voir que le morceau que bois qu’il avait reçus avait transpercées le chair de son bras et que la pointe d’acier avait ressortir son membre. Il jeta un coup d’oeil en direction des ses agresseurs et ne put voir personne mais seulement la direction d’ou vienne les projectile qui sortir des buisson. Il pesta contre ses ennemis et commença à réfléchir de la manière pour les combattrez. Il pensa que la seule manière de s’en sortir et d’allez sur les ennemis en se protègent des tireurs, mais son bras droit ne peux plus se mouvoir aussi rapidement. Alors il se dit autant mourir l’épée à la main et non être criblée de flèches. il attendit que la pluie d’acier diminua, alors que le rebelle alla foncé. il entendit le sifflement d’une flèches qui passa à coter d’une de ses oreilles et entendis un cris de douleur. Puis il vit que l’un des archers se mit à danser au milieu de la route tout en hurlant. Fen remarqua que la flèche avait atteint le pied droit de l’archer et que le reste de la bande arriva sur la route pour faire taire le blesser. Le rebelle observa les gredins et remarqua qu’ils avaient la même allure que les types qu’il avait combattus auparavant. Il alla se lever quand son compagnon lui dit :

Soigne ton bras l'ami...

Puis il se leva et commença à marcher vers eu et il se mit à discuter avec leurs ennemis. Fenris écouta la conversation et ne pus s’empêcher de se marrer en silence, car la conversation était bizarre et hilarant. Puis il en profita pour enlever le projectile de son bras. Il cassa le bout où se trouvais l’empennage et tira sur la pointe de la flèche pour l’extraire de son bras. Après il déchira un morceau de vêtement et fit un bandage sur la blessure. Puis il entendit une phrase de l’elfe qui disait être un plus haut grade que les maraudeurs. Il ne comprenait plus l’archer sur son histoire et autre, mais il devrait se méfier de lui à l’avenir. Après que la conversation ai fini, les maraudeurs s’en vont et que l’elfe revient vers lui et lui dit :

Ça va, tu as eu le temps de t'arranger ça ?


Fenrir lui répondit :

T’inquiète pas, ce n’est qu’une petite blessure mais elle m’empêche de me battre avec tout mes capacités. Sinon j’étais un joli tir… J’aurais bien besoin de quelqu’un comme toi là où je vais mais avant… raconte moi ton histoire et ne ment pas.

Après avoir dit ses mots, il se releva et mis sa main sur son épèe pour bien dire que ne pas lui raconter des conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Sieur Ancalimon
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: Au nord d'Edhesse   Sam 22 Déc 2012 - 17:35

T’inquiète pas, ce n’est qu’une petite blessure mais elle m’empêche de me battre avec tout mes capacités. Sinon j’étais un joli tir… J’aurais bien besoin de quelqu’un comme toi là où je vais mais avant… raconte moi ton histoire et ne ment pas.

Il avait sûrement entendu tout les propos de l'elfe et donc son influence... Mais il était méfiant, ce qui déplaisait fortement au rôdeur. Il siffla sa monture qui revint vers lui au trot, reprenant place sur celle-ci avant de regarder Fenrir.

Je venais à toi pour t'offrir mes services, raison pour laquelle je t'ai suivi pour voir ce que tu vaux d'abord. Tu étais sur la bonne voie pour que je rejoigne tes rangs et j'avais engagé la conversation pour mieux savoir ce dont il en retourne. Mais je n'aime pas tes manières et ta méfiance alors que je viens de te sauver la vie visiblement. Tu as devant toi une personne influente et qui aurait pu faire tourner bien des choses en ta faveur, je suis...

Il fut interrompu par un rapace au plumage d'ébène qui vint se poser sur son épaule, un message à la patte. Il ouvrit le boitier et en lu la missive pour ensuite casser la capsule de liquide et regarder le parchemin se détruire totalement. Il accrocha de nouveau le tube à l'animal qui repartit aussitôt.


Nous reprendrons cette discussion plus tard... Prend note de ne jamais être méfiant envers moi, sans quoi mes services tu n'auras jamais.

Il fit tourner son cheval pour repartir vers le village puis sa destination, replaçant sa capuche avant de lui jeter un dernier regard.

Essai de pas te faire tuer... je te retrouverai aisément avec toute les traces que tu laisses....

Il partit au galop, perdant le chef rebelle dans un nuage de poussière.
Revenir en haut Aller en bas
Fenrir



Nombre de messages : 123
Age : 22
Classe : guerrier
Armada : clan de Midgard
Date d'inscription : 28/01/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
5/10  (5/10)
Race: humain

MessageSujet: Re: Au nord d'Edhesse   Dim 6 Jan 2013 - 12:47

Alors que Fenrir attendis la réponse de l’elfe, celui-ci siffla et le guerrier vit le cheval de l’inconnu revenir. Puis l’arche monta sur son canasson et dit:

Je venais à toi pour t'offrir mes services, raison pour laquelle je t'ai suivi pour voir ce que tu vaux d'abord. Tu étais sur la bonne voie pour que je rejoigne tes rangs et j'avais engagé la conversation pour mieux savoir ce dont il en retourne. Mais je n'aime pas tes manières et ta méfiance alors que je viens de te sauver la vie visiblement. Tu as devant toi une personne influente et qui aurait pu faire tourner bien des choses en ta faveur, je suis...

Alors que Fen alla répliquer à son sauveur, il entendit un aigle arriver et le vit se poser sur l’épaule de l’inconnu. Celui-ci pris un boîtier qui était attaché à la patte de l’oiseau, l’ouvris et sorti un petit parchemin qui le lit aussitôt. Alors que Fenrir essaya de comprendre ce qui se passait et qu’était ce parchemin. Pendant qu’il réfléchissait, l’elfe avait eu le temps de lire le parchemin et de le détruire comme par magie. Puis il dit toujours sur un ton calme :

Nous reprendrons cette discussion plus tard... Prend note de ne jamais être méfiant envers moi, sans quoi mes services tu n'auras jamais.

Le chef rebelle reçus ces paroles comme des insultes et commença à dégainer mais l’inconnu ordonna à son cheval de se tourner et remit sa capuche sur sa tête et envoya d’autres paroles :

Essai de pas te faire tuer... je te retrouverai aisément avec toute les traces que tu laisses....

Avant que Fenrir puisse dégainer, l’encapuchonné ordonna à son cheval de se mettre au gallo, laissant le rebelle sur place dans un nuage de poussière. Celui-ci après avoir que la poussière soit retombée. Il regarda le chemin désert et se mit à hurler de rage. Il promis que quand il allais le revois, il va lui balancer un coup de poing dans la figure. Ensuite il repartir en direction de sa destination finale et pus apaiser sa colère en massacrent trois pauvres brigands.  

Spoiler:
 

suite


Dernière édition par Fenrir le Mar 17 Juin 2014 - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dorunn
Animateur en Chef
Animateur en Chef


Nombre de messages : 242
Age : 24
Classe : Assassin
Date d'inscription : 09/09/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Au nord d'Edhesse   Mer 27 Fév 2013 - 4:55

Cela faisait deux jours qu'Ancalimon avait rejoint Dorunn à Roulepierre, un petit hameau du Nord d'Edhesse. Les deux assassins avaient rapidement obtenu quelques informations sur la direction prise par la chef rebelle et avaient alors pris le chemin du nord. Au fil des jours, Dorunn consignait leur itinéraire sur sa carte afin de déterminer une probable destination de Fenrir. Les longues journées passées à cheval laissaient également le temps au vampire d'en apprendre plus sur son équipier. Dorunn avait lu bien des choses sur Oengus d'Héraldie, mais il semblait que l'homme qui l'accompagnait n'avait plus rien à voir avec l'ancien palatin de Maon. Sans doute l'effet des longs voyages qu'il avait entreprit depuis cette époque. Dorunn avait beaucoup d'estime, tant pour l'homme que pour l'assassin. Il fut un jour à la tête de l'Ombre, et le vampire savait qu'il avait beaucoup à apprendre de l'ancien Spadassin.

A mesure qu'ils progressaient vers les chaînes montagneuses de l'Edhesse septentrionale, Dorunn affinait ses estimations, et il fut bientôt clair que le chef rebelle se dirigeait vers la frontière de l'Empire, entre les pics neigeux et escarpés du nord du continent, peut-être même au-delà, vers les steppes glaciales. Ils gagnaient chaque jour du terrain, mais cela ne suffirait peut-être pas; plus ils s'éloignaient de la civilisation, plus ils auraient de mal à suivre la piste. Un soir, alors qu'ils montaient un bivouac près d'un feu de camp allumé à la hâte, Dorunn décida de faire part de ses appréhensions à son compagnon.

« Même si il ne prends pas la peine de cacher ses traces, le blizzard s'en charge et nous risquons chaque jour de le perdre. On peut estimer son avance à une journée et demi de marche, cria-t-il pour couvrir le hurlement du vent. Donc à cette allure, nous l'auront rattrapé dans deux jours, si nous ne perdons pas sa trace. Cependant, à l'heure qu'il est, il a du atteindre les grands pics. Il est plus à l'abri que nous de cette tourmente et la pauvre végétation ne nous aidera pas à suivre sa piste. Vous avez une suggestion? »
Revenir en haut Aller en bas
Sieur Ancalimon
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: Au nord d'Edhesse   Sam 4 Mai 2013 - 6:26

L'elfe avait rejoint son collègue près du feu, écoutant ses inquiétudes et impressions sur ce qui les attends durant cette chasse à l'homme qu'ils avaient engagé. La température quasi hivernale de cette région nordique risquait aisément de leurs faire perdre la trace de Fenrir et c'était bien la dernière chose qu'ils avaient besoin. Il s'agissait d'une mission et l'échec n'était pas une chose acceptable. Ancalimon sortit de ses pensées et répondit à Dorunn.

Il n'y pas des tonnes de grottes qui soit habitable pour la taille d'un homme, si nous rejoignons le flanc de la montagne nous aurons au moins un peu plus de protection face à ce blizzard. Ce rebelle sera sûrement assez fou pour allumer quelque chose pour y voir clair ou se réchauffer. Il me semble avoir eu vent lorsque je le traquait la dernière fois, qu'il cherchait une grotte bien spéciale, un genre de tombeau, il parle tellement trop quand il croise du monde sur la route qu'il a dû échapper cette information alors qu'il avait un peu trop bu dans une taverne. Suivons notre instinct et levons le camp... de toute façon le feu ne tiendra pas bien longtemps.

L'elfe aida le vampire à tout remettre sur les chevaux et faire disparaître les traces de leur passage. Prenant les montures par la bride pour avancer de façon plus sécuritaire et surtout sans se perde l'un et l'autre. Il atteignirent sans encombre le flan des montagnes pour débuter la recherche d'une grotte ou d'un passage correspondant aux informations qu'ils ont soutiré ici et là, principalement de gré mais quelques fois de force... L'important était d'atteindre leur but : retrouver Fenrir, mort ou vif... Les grottes se succédaient mais toutes trop petites sauf une, enfin, où ils pourrait se mettre à l'abri avec les bêtes et ainsi pousser leurs recherches sans craindre pour les chevaux.

Orfange était avec eux alors que le soleil se pointait lentement à l'horizon, une nuit à scruter la région pour arriver au bon endroit était plutôt encourageant vu la surface à couvrir. Les deux assassin se regardèrent, signe de tête d'approbation et entrèrent dans la grotte, y trouvant les traces fraîches d'un homme, ils étaient sur la bonne voie. Long couloir à passer au bout duquel une salle parsemée de rochers s'ouvrit à eux, spectacle surprenant d'une vouivre inerte, Dorunn et l'elfe ne purent faire autrement que d'échanger un regard surpris... Comment ce guerrier mal habile pouvait avoir réussi une telle chose...


Nous somme sur la bonne route... il ne doit pas être bien loin. Je te laisse choisir entre l'attendre à la sortie ou le trouver en passant par la porte au fond de cette salle... suit ton instinct...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au nord d'Edhesse   Aujourd'hui à 12:42

Revenir en haut Aller en bas
 

Au nord d'Edhesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Édhesse :: Dans la Nuit-