AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Attaque d'un convoie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacare



Nombre de messages : 7
Classe : Barbare
Date d'inscription : 15/08/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: orque

MessageSujet: Attaque d'un convoie    Mar 11 Juin 2013 - 20:33

Ça faisait déjà plusieurs jours que j'avais repris la route depuis ma rencontre avec Galidor. J'avais rejoint un convoi impérial en chemin, histoire de me faire un peu d'or avant d'aller à la rencontre de Ken, l'homme qui était censé m'offrir des guerres dignes des légendes, je ne pus m'empêcher d'esquisser un sourire. Le soleil avait commencé à se coucher, demain nous partions tôt donc je partis me coucher plus tôt.

Une fois dans mon lit de fortune, je me remémorais ma rencontre avec l'impérial.

Après quelques heures de marche je débarquai dans un petit village. En entrant dans le village je trouvais bizarre le nombre d'impériaux sur place, un convoi ? Surement, mais mieux vaux évité les ennuis avec les impériaux, ça dérangerait mes plans de me faire arrêter. Après avoir refait le plein de vivres je fus intrigué par une affiche, « Les impériaux recrute pour la protection d'un convoi......... rendez-vous à la taverne du village » intéressent, je commençais à manquer d'or justement, ça ne coûte rien d'aller y jeter un œil.
Une fois à la taverne je pris une pinte et m'assied à une table. Je vois, des impériaux à toutes les sorties, ils veulent la jouer sécurité, je vais attendre un peu avant d'aller les voir, je trouve bizarre qu'ils recrutent des personnes pour un convoi alors qu'ils ont l'air d'être déjà pas mal nombres. Après trois pintes je décide d'aller voir les impériaux.

- Bonjour, vous venez pour l’annonce ?
- Oui j’étais intrigué, répondit Jacare avec un sourire.
- Je vais vous poser quelques questions, un, quels sont vos talents qui pourraient nous être utile? Demanda le soldat.
- Il suffit de regarder mon épée dans mon dos, ainsi que mes gants qui ont l'air si je ne trompe pas d'avoir des pics, je pense que je peux vous apporter un bras de plus si jamais vous tomber dans un combat.
- Après un temps de silence le soldat repris. Ok question suivante, pourquoi............
- Jacare l'interrompit. Attends je vais te faciliter la tâche, ce qui me motive ? L'or bien sûr, je commençais à être à limite, mes talents ? Comme je vous les dis, je manie plusieurs types d'arme et je sais me battre au corps à corps que demander de plus ? Répondit Jacare avec un petit sourire. Mais moi je vais vous poser une question qui trotte dans la tête depuis que j'ai vue l'annonce, même si je me doute de la réponse, pourquoi les impériaux ont-ils besoins de recruter du monde ?
- Cela ne vous regarde pas ! S’exclamât le soldat d’un ton sec
- D’accord, ne nous énervons pas pour une question, je suppose vous avez vos raisons.

Après quelques minutes l'entretien se termina, j'avais été recruté, mais je serais surveillé, car les impériaux n'avaient pas confiance, ce qui est compréhensible.

- Alors, monsieur le capitaine, quelle est la destination ? Demanda Jacare
- Tu le sauras quand on sera arrivé à destination, ça prendra quelques jours.

Évitons d’énervé le chef de convoi, il suffisait juste d’attendre quelques jours et j’aurais de l’or, assez pour faire un petit bout de chemin seul. Un jour, deux jours, trois jours passèrent à ne rien faire, j’aiguisais mon épée, je nettoyais mon armure, mais je sentais que l’on approchait de la fin du voyage.
« On nous attaque ! On nous attaque !! » Je me suis réveillé brusquement par les bruits d'arme qui s'entrechoque et les soldats qui n'arrêtaient pas de crier, je pris mon épée et sortie de la tente pour voir ce qui se passais dehors. On nous attaque, je ne serais pas dire si je devais être en colère ou content qu'il y est un peu d'action, en tout cas une chose est sûre je devais faire quelque chose.
Je vis un rebelle courir vers moi, d'un geste je me suis baissé et le fit voler par-dessus moi. Je courus vers la tante du capitaine pour voir si les rebelles l'avaient déjà tué. Une fois arrivé à la tente personne, en à peine quelques secondes je me fis encercler par quatre ennemies. Mon expérience m'a appris que lorsque l'on est encerclé par plusieurs ennemies il n'y a qu'une chose à faire, attaquer le premier. Je partie à l'assaut du rebelle à ma droite d'un coup d'épée je lui ai tranché la tête, puis le deuxième tenta de mettre un coup de hache dans le dos, « petit joueur » je me tourne rapidement et para le coup avec mon épée, puis attrapa sa main droite, la leva et pour finir, je lui transperce le ventre de mon épée. Plus que deux, je lance mon épée dans la tête du premier rebelle, puis me lança à l'attaque du deuxième qui était distrait par la vue de ces compagnons mort.
Un coup de pied dans l'abdomen suivi d'un crochet gauche et pour finir un uppercut du droit, des gants avec des pics c'est toujours aussi efficace. Je repris mon épée dans la tête du rebelle et l'essuya, je n'avais pas de temps à perdre, je devais essayer de trouver le chef de rebelle pour le tuer !
Je me mis à sourire avant de repartir à l'assaut des ennemies.
Revenir en haut Aller en bas
Fenrir



Nombre de messages : 123
Age : 22
Classe : guerrier
Armada : clan de Midgard
Date d'inscription : 28/01/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
5/10  (5/10)
Race: humain

MessageSujet: Re: Attaque d'un convoie    Mar 10 Juin 2014 - 14:46

 
Ken
 
Le bras droit de Fenrir espérait que avec la prise du convoi pourra calmer ses hommes. Ça fessait une demi-heure que la troupe se déplaçait silencieusement. Ken avait envoyé les éclaireurs au loin pour ouvrir le passage. L’un qu’eux reviens avec des informations. L’homme de confiance de Fenrir leva son bras pour faire arrête l’armée et il demanda à son compagnon de faire le rapport, celui-ci dit dans un murmure de peur qu’on l’entende.

« Ils se sont arrêté dans une clairière pour bivouaquer dans une centaine de mètres au plus près… J’ai eu l’impression qu’ils ne se doutent de rien de notre présence en ces terres. »

Ken sourit et il se mit à réfléchir à un plan pour pouvoir récupérer ce convoi, mais pour cela il faut qu’il voie comment est disposé le campement des impériaux. Il dit à ses hommes de se déplacer le plus silencieusement possible.  Le groupe s’approcha de la clairière ou on pouvait voir une vingtaine de feu. Ils avaient une dizaine de garde qui surveillait les environs.  Le convoi s ‘était regroupé au centre de la clairière, ils sont séparés des bois par une trentaine de mètre.  Le chef du groupe rebelle dit à aux autres gradés rebelle sont plant :

« Nous allons les encerclés et quand nous attendrons qu’ils dorment, puis nous allons éliminer les gardes grâce à l’aide des archers puis nous passeront à l’assaut. Nous devons agir vite et fort. Nous devons faire le plus de prisonniers possibles et nous tuerons ce qu’ils nous résistent. Nous brulerons les tentes mais il nous faut ces chariots en entiers, on pourra les utilisés pour cacher ce qu’il a à l’intérieur ou les utilises pour plus tard… Mais maintenant mettez-vous en positions, si vous faites comme je vous le dit nous aurons peut-être pas des tués dans notre camps. »

Après que ken ai expliqué le temps, les rebelles prirent le temps de se mettre en position et d’attendre le signal pour donner l’assaut sur le campement. Le bras droit de Fen et ses compagnons durent attendre plusieurs heures avant de passé à l’assaut. Puis il donna le signal aux archers pour qu’ils tuent les sentinelles, puis les rebelles se dirigèrent le plus discrètement possibles du campement. Alors qu’ils  étaient à une dizaine de mettre un impériaux découvrir les cadavres et sonnait l’alerte. Ken et ses hommes se mirent à courir, la discrétion n’était plus de mise, c’était l’heure du combat et du carnage.  Les guerriers rebelles avaient lancé des torche sur les tentes et profitaient de l’effet de surprises pour tuer le plus d’impériaux possibles et ensuite le combat se fait du cinq contre un.  Les soldats du convoi ne purent résister à une telle vague de violence, mais il eut de la résistance parmi les vétérans et parmi les mercenaires.

Ken combattait avec une violence digne d’un orque, il était armé de deux épées d’aciers ou chacune qu’elles étaient incrusté d’argent et on pouvait voir des runes naines sur les lames. Il était en prise avec un impériaux quand il vit un puissant orque qui avait un plastron d’acier et une épaulette tuer un groupe de cinq rebelle avec facilité avec son arme et ses points. Il devait éliminer ce combattant, sinon il aurait plus de perte de prévus. Il allait y aller quand il vit une lame s’abattre sur lui. Il l’évita de justesse et para une autre lame grâce à ses armes. C’était un homme de taille moyenne vêtus  qui avait rejoint son adversaire pour lui donner un coup de main. Le soldat le remercia en l’appelant capitaine. Ken compris que c’était lui le chef de ce convoi. Il devait le capturer vivant pour que ses plants se réaliste.  Il attaqua le soldat avec ses lames. Celui-ci para l’une des lames mais fut embroché par l’autre lame. Le capitaine voulus le secourir mais il avait des rebelles qui avait rejoint leur chef.  Le bras droit de Fenrir ordonna à ses hommes de le capturer, puis il se mit en direction de l’orque.  Il arriva derrière le dos du barbare et l’attaqua. Mais à sa grande surprise, son fut bloqué par l’arme de son adversaire. L’être vert avait dut sentir sa présence et avait bloqué son attaque. Le combat entre les deux combattants dura pendant quelque minute avant que les rebelles arrivèrent pour aider leur chef.  Le barbare avait décidé de s’enfuir et malgré ses blessures dut aux flèches que les hommes de Ken avait tiré, il avait réussi à rejoindre la forêt et disparut des regards.


Après que la bataille soit terminée, les rebelles préparèrent les chariots, mangeaient les provisions des impériaux et fêtèrent cette victoire. Ken et ses lieutenants décidèrent de voir combien de prisonniers ils avaient fait. Ils arrivèrent près d’un chariot ou on avait réunis les rescapés du convoi. Ils avaient une dizaine de prisonniers en tout et ils étaient surveillés par quelques gardes. Ken dit aux gardes de lui emmener le capitaine dans sa tente pour lui parler. Le guerrier s’assoit sur une chaise et il attendit que ses hommes lui amène le prisonnier.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Attaque d'un convoie    Mer 11 Juin 2014 - 20:15

Capitaine 


La bataille avait été plutôt courte, et quoiqu'en dise le capitaine, les rebelles avaient eu une bonne stratégie. Stratégie que l’impérial considérait comme lâche et indigne d'un soldat qui se respecte mais bonne.
Massés, ligotés et surveillé par quelques hommes, tous les soldats encore en vie, plus deux mercenaires qui avaient été attrapés se trouvaient a présent dans une sorte de charrette improvisée.

C'est les bras devant, le torse bombé, droit et fier qu'il il avança accompagné de trois guerriers. La tente été presque spacieuse, une grosse souche en guise de table, plusieurs banquettes en paille, deux ou trois chaises, une grande planche monté sur de petits poteaux en bois fabriqué sur le moment en guise de bureau. L'ensemble étant éclairé par un feu de petite taille siégeant sur un coté entouré de roche. 

L'homme, grand et robuste, semblait avoir vécu plus que ne l'aurait permis l'armée. Les ravages de la guerre avait marqué son visage agé de facilement 50 années. Il resta debout quand les hommes le laissèrent la, devant Ken.

_Voici donc les fameux rebelle dont on entend tant de rumeurs....Plus de joyeux bagarreurs que de guerriers, en combat loyal vous n'auriez pas fait un plis.

_Vous avez un nom vieux soldat?

_ Brom, régiment d'infanterie de l'armée Impériale. Défenseur de son éminence Fardall Barka, Empereur légitime de Kalamaï. Promu capitaine il y a vingts ans après seize années de loyaux service. Je massacrais les hommes comme toi sur les champs de batailles que tu bavais encore sur les mamelons de ta mère.

Les sourcils du rebelle se levèrent légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Fenrir



Nombre de messages : 123
Age : 22
Classe : guerrier
Armada : clan de Midgard
Date d'inscription : 28/01/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
5/10  (5/10)
Race: humain

MessageSujet: Re: Attaque d'un convoie    Jeu 12 Juin 2014 - 23:01

Ken attendit un petit quart d’heure avant que ses hommes lui amène le capitaine. Ken pouvait voir que c’était un homme de grande taille et qu’il était aussi robuste. On pouvait voir sur son visage les ravages des années et de la guerre. Le rebelle devina qu’il était âgé d’une cinquantaine d’année. Il fit un signe à ses hommes de les laissés tranquille et dès qu’ils sont seul le soldat lui dit :


_Voici donc les fameux rebelle dont on entend tant de rumeurs....Plus de joyeux bagarreurs que de guerriers, en combat loyal vous n'auriez pas fait un plis.


Ken ne put s’empêche de sourire après avoir entendus cela, mais il dit tout simplement :

_Vous avez un nom vieux soldat?

_ Brom, régiment d'infanterie de l'armée Impériale. Défenseur de son éminence Fardall Barka, Empereur légitime de Kalamaï. Promu capitaine il y a vingts ans après seize années de loyaux service. Je massacrais les hommes comme toi sur les champs de batailles que tu bavais encore sur les mamelons de ta mère.


Le bras droit de Fenrir leva ses sourcils et lui dit :
 
_Tu n’as pas totalement tort, Brom nous ne sommes que des bagarreurs et des enfants alors que l’empire est remplis de vétérans comme vous… Mais nous avons nos raisons de prendre les armes et devenirs des rebelles. La plupart des nôtres sont en quête de vengeance, car l’empire a pris leurs familles… Mais assez de bavardasse. Si je t’ai fait venir c’est que vous rentriez qu’ou vous êtes venus et vous diriez à votre commandant que les rebelles d’Edhesse vont partir en guerre aux côté d’aedric le rouge… vous pourriez prendre l’un de vos chariots pour aller plus vite.
 
Puis il appela les gardes pour emmener le prisonnier. Il attendit un peu et un groupe de rebelle entra dans la tente. Ken se leva et leur dit :


_nous allons modifier nos plans… Nous allons revenir en Edhesse et nous dispersés ensuite. Nous allons ainsi pouvoir disparaitre pendant un court instant aux regards impériaux et nous permettre de rallié à nous la populace de la province… si vous avez des volontaires pour allées dans les autres provinces qu’ils le fassent. Nous pourrions avoir des alliés quand le moment sera venu. Si vous n’avez pas d’objection, on lèvera le campement demain aux premières aurores.  



Le guerrier et ses hommes sortirent de la tente. Ken alla voir ou en sont les prisonniers. Il arriva à l’endroit  où était les impériaux. Il les vis monté dans un chariot et c’était le capitaine qui allait prendre les rênes des chevaux. Le chef rebelle souhaita bonne route au vieux soldat puis il alla dans sa tente pour dormir et attendre le petit matin pour repartir en direction de l’Edhesse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Attaque d'un convoie    Aujourd'hui à 16:32

Revenir en haut Aller en bas
 

Attaque d'un convoie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Scitopole :: Les Campagnes de la Loi-