AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un Colosse en marche.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aedric
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 513
Age : 23
Classe : Inquisiteur de Brak
Date d'inscription : 24/06/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
7/10  (7/10)
Race: homme

MessageSujet: Un Colosse en marche.    Ven 14 Fév 2014 - 3:59

Aedric von Séviand, palatin de Thassopole, monarque absolu de Norgorod, ancien pontife de Kalamai, possesseur d’As Elarith et meilleur guerrier autoproclamé de Kalamai. Tant de titre devenu inutile, des décorations insignifiantes dont il n’avait plus besoin. Il ne se devait plus à son nom, à son royaume ou à Thassopole. Il se devait à l’Empire entier, à Kalamai, à ses habitants et à Brak.
 Cet Empire dirigeait par une larve oisive qui laisse son peuple s’entretuer. La guerre civile actuelle était la preuve étincelante que cet homme avait perdu son droit à régner. Il devait abdiquer ou mourir. Sa dynastie disparaitre. Elle n’avait plus vocation à réclamer un quelconque droit au trône. Ses dirigeants décadents devaient retourner dans leurs domaines scitopoliens dont ils n’auraient jamais dû sortir. Irvin, Adola, Drogo et Aquilodon, ces technocrates sans vergognes devaient embrasser la cause du peuple où disparaitre avec ce système en fin de vie. Il pardonnerait à ceux qui ploieraient le genou. Les autres devaient disparaitre dans les flammes et de leurs cendres, l’Empire renaitrait. 
 Le conseil de guerre Thassopolien était réuni. Le moral en décrépitude de l’armée thassopolienne, était de nouveau au plus haut. Les doutes et la peur balayés par le plus impressionnant des miracles. Kozanne, le colosse des légendes s’était soumis. Aedric ne pouvait être que l’élu, celui qui changerait le monde. Que pouvait-il donc y avoir à la pointe de leurs lances que la victoire finale ? Des membres du conseil, les sénateurs Saurien et Harlton avaient toujours été les plus sceptiques quant à la prétendue sainteté du Rouge. Ils ne pouvaient que s’incliner face à Kozanne. Tout comme le ferait bientôt l’Empire. Ses ennemis étaient nombreux, mais il n’avait pas d’égale. Et seul un être comme lui pouvait battre Kozanne. 
 Messieurs les membres du conseil, nous accueillons en tant que membre Chalcédoine, Puissant de l’ordre des crastides qui a joint ses forces au notre. 
 Une femme de ce tempérament ne pouvait être laissée de côté. Elle était celle par lequel le miracle avait eu lieu, celle qui l’avait poussé au changement. Elle avait vocation à rester à ces côtés, à lui dire ce qu’il n’allait pas, à lui rappeler quel était le droit chemin. 
 Mais nous n’aurons pas le temps d’organiser une fête de bienvenue. Nous avons une guerre à gagner. Je vais annoncer au monde que Kozanne est ressuscité et qu’il marche à mes côtés. Je le ferais, à Halicarnasse dans la Scitopole native de notre Empereur. Les Scitopoliens sont des gens pieux et honorables, ils délaisseront Aquilodon et sa prétendue sainte croisade. 
 Harlton ! Saurien ! Vos talents de diplomates vont nous servir. L’un de vous se rendra en Prévèze pour rencontrer les tribus nomades qui peuplent le désert pour acquérir leur soutien dans la bataille qui viendra. L’autre ira en Naxopole engager le maximum de compagnies mercenaires. Kozanne est notre plus puissante arme et le plus impressionnant des étendards. Cependant il nous faudra des hommes. Les tribus de Zackinthe sont pour le moment fidèles à Aquilodon, l’apparition du Colosse devrait les pousser à servir leur seigneur légitime. 
 L’Aveugle et la coalition s’attendent à un assaut sur Arthante. Mais notre rôle dépasse les frontières de cette province. Nous nous battons pour l’Empire. Je ne verserais pas le sang de nos frères inutilement. Ils peuvent encore entendre raison. Nous feinterons donc de remonter vers la capitale, le géant est un homme sage, il nous attendra patiemment derrière ses remparts. Nous changerons alors subitement de route, pour prendre la voie impériale qui mène vers Halicarnasse. Le temps que l’armée coalisée se mette en mouvement nous serons déjà loin. 
 De même Siegfrield, dites à la seconde flotte de faire voile vers Edhesse. Cela devrait surement attiré l’attention de la flotte maonaise. Si nous les attirons suffisamment loin de leurs côtes, la Colère de Brak devrait pouvoir écraser les défenses côtières maonnaisse et permettre à nos navires de remonter le fleuve Kalamaï. 
 L’armée thassopolienne se mit en marche peu de temps après … Les dés étaient jetés. Une chose était certaine. L’issue de cette guerre changerait l’Empire d’une manière ou d’une autre. 

 
Revenir en haut Aller en bas
 

Un Colosse en marche.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Zakinthe :: Sous le Règne de Brak-