AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouvel Ordre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Badgit



Nombre de messages : 24
Age : 25
Date d'inscription : 17/01/2013

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Skaven

MessageSujet: Un nouvel Ordre   Jeu 5 Juin 2014 - 22:14

La nuit tombait sur la grande place de Samothrace, les étals rabattaient leurs volets les uns après les autres, les recettes des ventes étaient comptées et les dernières poignées de mains s’échangeaient alors que l’obscurité gagnait la place. Les rues se vidaient des travailleurs et citadins à mesure que les auberges et tavernes se remplissaient. Le joyeux capharnaüm de ces commerce remplissait les rues vides de passant, de chants et d’odeurs entêtantes. Des petites effluves d’une vapeur verte et lourde rampait sur le sol, elle remontait la grande rue suivait le pavage inégal de la chaussée et semblait s’échapper de petites grilles. Ces grilles appartenaient aux sous sol du grand bâtiment qui s’était installé il y  deux ans ici. Des fleurs et de belles vignes grimpantes tapissaient ses façades, au soleil couchant les fenêtres semblaient faites d’or et la nuit elles laissaient des badaud curieux apercevoir l'intérieur de cet établissement.  


Ce soir la on pouvait apercevoir encore plus de monde que d’habitude. Le tenancier avait annoncé qu’à minuit il communiquerait une grande nouvelle au fleuron de la noblesse de naxopole. Toute l’élite de cette province profitait donc de la période d’attente pour se détendre avec diverses drogues proposées, allant de l’alcool à la dorénavant célèbre poudre de malpierre. La musique était forte mais couvrait à peine le rire des hommes et des femmes qui venaient distraire les invités en usant de leurs charmes. La fête venait de commencer et déjà on pouvait apercevoir les lourdes teintures du premier étage onduler tels des serpents. Certains invités avaient du être entraînées par le personnel de l’aubergiste vers les chambres de l’étage. Il était de notoriété publique que de nombreux clients participaient à des orgies dans les caves et étages de la bâtisse. Mais cela n’empêchait pas le peuple exclu de ces lieux de l'apprécier. Et pour causes, à l’aube les miséreux de la ville se retrouvait à l'arrière du bâtiment. Et ils attendaient la venue du “père samuel“. Celui ci ne manquait jamais ce rendez vous et distribuait les victuailles qui n’avaient pas été écoulées durant la soirée par les clients. Et il fournissait à certains un travail bien payé pour la journée, qui consistait à nettoyer et ranger les étages et les cuisines.


A minuit, Samuel pris donc quelques minutes pour rassembler tous ses invités dans le grand salon. Et il veilla a ce que tous reçurent une belle coupe du meilleur vin de la région. Il tapota son verre avec une de ses bagues et attendit que le silence se fit.
« - “Mes amis. Je suis comblé que tous ayez put venir en ce jour. Je vois ici des personnes ô combien puissantes et influentes, comme vous monsieur le sénéchal, ou encore vous madame la régente.” »
Samuel fit une pause lançant un petit regard vers la fenêtre extérieure, il y vit une ombre passée. Son regard retourna vers la salle bondée, il parcourut la centaine d’invitée qui se tenait ici. Certains tenaient a peine debout d’autres ne comprenaient sûrement pas ce qu’il leurs disait, l’effet des drogues était puissant et sans les décoctions de son verminarque il aurait sûrement lui même succombé depuis longtemps à leurs effets. Il reprit son discours.
«- “Depuis l’année dernière beaucoup d'entre vous savent que j’ai ouvert deux autres établissement à travers l’empire. J’imagine que cela fait maintenant de moi quelqu’un d’influent” Samuel laissa échapper un petit rire, qui fut repris par certains des convives.
-  “Auparavant je n’aspirais qu’a cela être influent, avoir du pouvoir tout comme vous. Puis un drame m’est arrivé et à travers la souffrance j’ai commencé a distinguer quelque chose de plus grand. Un idéal. Aucun de vous ne pourrais ne pourrait comprendre vous êtes trop égoïstes” »
Quelques personnes dans l'assistance eurent des hoquets de surprise et la régente pris la parole.
«- “Monsieur Clay comment osez-v...”.
- “ Fermez la ! “ cria Samuel.
- “ Et écoutez pour une fois !” reprit il plus calmement. “Vous laissez crever de faim votre peuple, pendant que vous vous vautrez dans la luxure ici. J’AI vu la misère de cette ville et JE l’ai soignée. Mais je ne peut soigner ce pays tant que vous le contrôlez. Dieu merci je ne suis pas seul dans ce combat !” »


Sur ces mots la parte d’entrée s’ouvrit en grand et une forêt de hallebarde entra dans le bâtiment. Un immense homme-rat s'avança engoncé dans une armure faites de ténèbres et de piques, il tenait dans sa main une épée recourbée et dentelée. Son autre main était recouverte d’un gantelet d’acier et des énormes griffes couvertes de sang les terminaient. Il frappa du pommeau de son épée, un marchand qui se tenait devant lui et monta sur le corps inerte du pauvre homme. Ainsi Rikiit pris la parole.
«- “C’est fini la fête les connards ! Vous aller nous suivre bien gentiment sans faire d’histoire, le premier qui dit ne serait ce qu’un mot je me l’ouvre en deux comme un gros porc et je le bouffe ! COMPRIS ! »
La troupe de bourgeois et de nobliaux fut rapidement menée hors de la taverne par l'escadre de skavens. Certains tentèrent de s’échapper mais se retrouvèrent bien vite avec des carreaux barbelés dans les genoux ou les mollets.  Une haie se soldats et de piques acérés reliait l’entrée de la taverne à la place du village. Arrivée au bout de leurs périples il furent menés sur l’estrade qui surplombait la place. Le sénéchal découvrit avec horreur que la quasi totalité de la  garnison de la ville était déjà a genoux derrière l'estrade. Certains n’étaient habillés que d’une chemise de nuit d’autres n’avait qu’un baudrier à la taille. Ils avaient été surpris à la faveur de la nuit. Il sut à cet instant que tout espoir de s’en sortir était perdu, ces bêtes allaient massacrer la population, et surtout elles allaient le tuer lui. Les quelques nobles et marchand qui n’étaient pas occupés a vomir ou s’évanouir, assistèrent a un étrange spéctacle. Des colonnes de citoyens arrivaient sur la place. Chacune de ces colonnes étaient encadrés de dizaines de rats, et il semblait les guider vers le centre de la place. Quelques citoyens tentèrent bien de s’échapper mais la vue des arbalétriers sur les toits et du cercle de soldat qui se formait autour de la place les dissuadaient bien vite. On pouvait apercevoir dans la foule des familles tirés du sommeil, des paysans encore un peu avinés,  et bon nombre de petits marchands appartenant à la basse et moyenne bourgeoisie. En tout près de sept mille citoyens étaient tassés et rassemblés sur cette grande place. L’esplanade était maintenant aussi bruyante qu’en pleine journée de marché. Elle était noire de monde et sur l’estrade se tenait une ligne de nobles qui elle aussi pestait contre ces événements. Le cercle de  Skavens qui entourait la place s’ouvrit soudain au sud de la place. Et des ombres sortirent un Rat gigantesque dans une armure démesurée, Il se déplaçait  quatre pattes sur des bras plus larges que le torse d’un homme. il mesurait près de deux mètres à l’encolure et sur son dos se tenait Badgit. Il était enveloppé dans de simples robes grises surmontée d’une fine armure de cuir. A son flanc pendait dans son fourreau une fine rapière à la garde gravée à l’acide avec le nom Tamrius. Il tenait dans sa main son grand bâton surmonté d’une orbe verte de malpierre pure. Alors qu’il chevauchait au milieu de la foule son rat géant le silence se fit. Plus personne n’osa parler. Il se rendit vers l’estrade et lorsqu'il passa devant la ligne de noble il furent mis les uns après les autres a genoux par les gardes skavens. Badgit descendit du dos de Vorace et pris une poignée de seconde pour lui caresser le museau. Il lança un regard sombre à la rangée d’humains derrière lui puis se tourna vers la foule.
«- “Humains ! Je sais que vous êtes effrayés. Je sais aussi que vous connaissez les hommes qui se trouvent derrière moi. Si vous pensez que je suis votre ennemi parce que je suis diffèrent de vous et parce que j’ai pris votre cité que penser de ses hommes. Eux aussi possédaient la cité, eux aussi étaient différent de vous. Mais à la différence de moi même ils ne vous ont jamais aidé !»
La foule se mit a grogner et marmonner, certains commençaient à s’agiter. Tous étaient maintenant suffisamment réveillé pour prendre conscience de la gravité de la situation. Un homme s’avança hors de la foule. Il portait un lourd tablier de cuir, ses muscles étaient noueux et sa peau semblait comme tannée.
«- “Tu dit que tu nous as aidé mais nous ne t avons jamais vu avant ! qu’a tu donc fait de mieux qu’eux ? “ demanda l’homme. »


Alors que le verminarque allait prendre la parole, Samuel s'avança dans la lumière des torches, il se présenta devant Badgit et après avoir exécuté une révérence devant sonmaîtree, il se tourna vers la foule.
«- "Paix karlson. Je sais que tu doute. Mais sache que tout ce que j’ai fait pour cette ville je l’ai fait en son nom.”
- "Samuel ?! " dit le forgeron surpris.
- "Oui c'est bien moi. J'ai oeuvré pour vous grâce à sa volonté. Bien que je dois l'avouer ces hommes rats semblent terrifiant, ils ne cherchent rien d'autre que de trouver une terre ou vivre libre. Un foyer. "
- "Et pour ça vous allez nous tuer ?!! " » demanda une mère portant son enfant au bord de la foule.
Badgit descendit de l'estrade en s'appuyant lourdement sur son bâton. Et il s'approcha de la femme apeurée. Il posa doucement sa main sur l’enfant, la jeune femme semblait sur le point de craquer quand badgit pris la parole elle sursauta.
«- “N’ayez pas peur. Dites moi, je sens que votre enfant a un problème.
- “ Oui ses os sont très fragiles, le medicae m’as dit que ses os casseraient comme du verre à l avenir. Pitié ne nous faites pas de mal...” dit elle la voie tremblotante.
- “Pour répondre à votre question. Non je ne souhaite pas votre mort. A aucun de vous.” Le technomage haussa la voix. “Je promet même de relâcher les gardes de la ville vivants si ceux ci rompent leurs serments envers la noblesse. Et renouvelle leurs serments envers la ville ! “ Sur ces mots il tira une petite bourse de cuir de sous son manteau et en sortit une petite fiole verte. Il la plaça dans les mains de la femme et lui murmura “deux gouttes tous les soirs avant de dormir pendant deux semaines et il sera guérit. Mais attention ne prolongez pas le traitement.”  La mère resta bouche bée ne sachant plus quoi penser de cette créature.
- “ Peuple de Samothrace, je ne me suis jamais présenté a vous directement. Mais je vous connaît. Vous vivez opprimés par cette élite incestueuse, prétentieuse et décadente. Grâce à Samuel j’ai put redresser la situation dans cette ville et maintenant bon nombre d’entre vous ne sont plus obligés de voler pour se nourrir.” le rat marqua une pause et passa au milieu de la foule. Je sais que beaucoup d'entre vous voient un monstre en moi et ceux de ma race. Mais songez à tout ce que nous pourrions faire ensemble. Je tiens à avoir votre confiance et donc j’accepterais d’avoir à mes côtés certains d'entre vous comme par exemple ce forgeron, afin qu’ils deviennent des conseillers. Je ne vous trahirais pas comme cette noblesse, je vous apporterait la richesse et la gloire et personne ne connaîtra plus jamais la faim. “»
Badgit se dirigea donc vers l’estrade et s’aida de la patte de Vornar pour remonter. Il se dirigea vers la ligne de noble et tira par les cheveux la régente. Elle pleurait toute les larmes de son corps et sa robe de velours et de soie était déchirée par endroit. il l’amena sur le devant de la scène et de nouveau pris la parole.
«- " Regardez donc la grande régente de naxopole. Sa robe à elle seule vaut le prix de vos maisons. Elle n’as jamais rien fait pour vous et elle est encore tellement droguée que je doute qu’elle comprenne ce qui se passe.”
- “Lâchez la ordure !” Cria le sénéchal avant de se prendre un sévère coup de hampe sur la nuque.
- “ Ah ! Mais c’est notre cher sénéchal ! Si je ne m’abuse Samuel ne m’aviez vous pas dit que celui ci n’hésitait pas à prendre un petit pourboire chez les marchands qui choisissaient sa protection ? “ Il marqua une pause “ Vos gages ne vous suffisaient donc pas ô grand sénéchal ?! Vous deviez encore saigner la populace pour vos gains personnels ?!”
- “Puisque vous êtes maintenant mon peuple.” Dit le le mage skaven. “ Quel est votre décision ? devons nous laisser vivre ces crapules ?!”
La foule se mit à piailler de plus en plus fort certains citoyens brandissaient leurs poings vers leur ancienne régente tandis que celle ci perdait le peu de dignité qu’il lui restait en souillant ses robes de peur. La foule se calma alors que le forgeron reprenait la parole.
- “je crois parler au nom de tous en disant que ces deux ordures mériteraient d’être tué, quand aux autres … qu’ont les fassent pourrir dans les geôles !”
- “Je suis bien d’accord !” affirma Badgit. “Demain matin nous les exécuterons ici même. Puis nous organiserons des élections dans lesquels vous élirez dix élus pour chaque mille habitants, des élus qui vous représenterons auprès de mon conseil. En attendant rentrez vous reposer et endormez vous en paix. Un nouveau règne dépourvut de corruption commence dés demain.”
Revenir en haut Aller en bas
Badgit



Nombre de messages : 24
Age : 25
Date d'inscription : 17/01/2013

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Skaven

MessageSujet: Re: Un nouvel Ordre   Ven 6 Juin 2014 - 15:24

Comme il l'avait promis, Badgit fit exécuter sur la place publique le sénéchal et la régente. Les vivats du peuple mirent plusieurs minutes à s'arrêter. Puis le Verminarque put faire l'annonce que les élections commençaient. Des urnes furent installées sur l'estrade ou les corps reposaient encore.
Et alors que tous s'occupaient d'appliquer pour la première fois de leurs vie un droit de vote. Rikiit et Vornar dirigèrent des équipes de guerriers dans les demeures et manoir de tout ceux qui avaient été capturé la veille. Leurs mission était simple: ramener tout les objets ayant de la valeur vers le palais. La bas tout serait expertisé et répertorié par Koumiss et Samuel. Les objets d'or et de métaux précieux seront fondus et le reste sera vendu sur des marchés d'autres contrées. L'argent allait servir certains but très précis. Seuls les livres et les armes n'étaient pas inquiétés par cette rafle, et étaient directement conduit dan le palais de Samothrace, ou quantité de salles récemment libérées allaient servir de bibliothèques et d'armurerie.


Il fallut deux jours pour extraire tous les biens de valeurs des différentes maisons et trois de plus pour répertorier et qualifier les différents objets et meubles. Pendant ce temps les élus avaient été désigné, la moitié était réellement issu des votes et l'autre moitié était en fait issu d'une liste établie par samuel auparavant. Ces hommes seraient dévoués à la cause skavens et n'hésiteraient pas à s'opposer à leur propre espèce pour mener a bien leurs affaires.

Le premier conseil concernant le budget se déroula particulièrement bien. En effet badgit fut surpris de voir que la moitié d'élus infiltrés n'eut même pas besoin de s'opposer aux véritable élus pour soutenir son projet... Mais après tout cette répartition du budget allait être bénéfique pour les deux peuples. En effet un tiers de l'argent serait utilisé pour fabriquer des outils agricoles de bonne facture et les distribuer au paysans de naxopole. Dix pour cent seraient utilisés pour le développement des sciences dix autres pour la construction de routes et encore dix pour attirer les scientifiques, alchimistes et mages d'autres contrées. Quinze pour cent seraient utilisés pour le développement de l'industrie et cinq pour cent pour faire des fêtes et des prospectus qui seraient répandus dans les villes et villages de naxopole pour propager la bonne nouvelle. Le reste serait mis en réserve afin de parer à toute éventualité.


Rikiit qui fut nommé chef de la défense du territoire conjointement avec Segovax eut la bonne idée, qui fut sûrement la plus contestée, de créer une légion pénale. Dans laquelle pourrait s'enrôler pour une durée de dix ans tout criminels en l'échange du pardon pour ses crimes. Cependant la motion fut tout de même adoptée à la majorité. Celle qui consistait a renforcer chaque postes frontières et patrouilles de soldats skavens afin de facilité la liaison entre ces deux peuples rencontra plus de succès.


Kiven l'artisan était avec deux maîtres d'oeuvres à la tête des industries de la région. Il suggéra que les prisonniers soient utiliser pour effectuer des travaux forcés. Cette sentence fut acceptée sans problèmes. Cela aiderait au développement de naxopole et canaliserait les flux de prisonniers. Un grand projet visait également à ce que des familles skavens viennent s'installer durablement à Samothrace. Cette migration de population promettait de nombreux emplois et une re-dynamisation de la ville. En effet de nombreuses maisons allaient être bâties, les sous terrains allaient être agrandis et des défenses allaient être érigées afin de protéger la ville et sa population. De nombreux emplois allaient être créés et de nouveaux marchands pourraient venir s'installer dans la ville.


Koumiss, le forgeron qui s'était illustré il y a quelques jours et quatre autres citoyens seraient chargés de recueillir les doléances du peuple tout les jours durant la matinée. Afin que tous soient entendus.
Samuel se chargeraient alors de vérifier la trésorerie avec les deux marchands qui l'assistaient. Afin de vois si tels ou tels dépenses pouvaient bien être effectuées. De même il serait chargé de remettre les primes au chasseurs de têtes de la section de Vornar. En effet le rôdeur skaven avait reçut la direction du département du renseignement et des chasseurs de têtes. Il evait s'assurer de protéger Naxopole d'elle même. Tandis que Rikiit s'assurait qu'aucune personne exterieure ne représente une menace pour la contrée. Curieusement aucune personne humaine ne fut affecté pour assister Vornar dans sa tache. A vrai dire personne n'avait connaissance de ce cinquième département. Grum le chaman quand à lui faisait parti d'une branche particulière de ce département secret. Il avait pour tache de répandre les idées skavens et de faire en sorte que la population voit cette union d'un bon oeil. Il pouvait user de tracts, de crieurs publiques, ou bien d'arrestation en bonnet et due forme. Il pouvait même si le besoin se faisait sentir donner de nouveaux contrats aux hommes de Vornar.  



Le corps du sénéchal et de la régente pourrissaient depuis longtemps sur les piques ou ils avaient été plantés quand la nouvelle parvint a ville que l’ancienne vénopole était frappée par la guerre civile. En effet certains villages et villes de la province se rebellaient ouvertement contre cette autorité. Bien sur le plus souvent on devait ces révoltes à quelques nobles qui possédaient de petites armées et qui ne souhaitaient pas voir le pouvoir quitter leurs mains. Badgit reçut cette nouvelle comme une fantastique opportunité pour lier son peuple dans une noble cause.
Grum son chaman commençât presque immédiatement à imprimer par centaines des tracts. On pouvait y lire le titre a plus de dix pieds de distance: “La guerre de la liberté ! Quel est votre camp ?!” en dessous était écrit “Enrôlez vous dans le combat pour la liberté. Samotrhace à été libéré sans une goutte de sang mais nos frères et soeurs n’ont pas cette chance. Pour les aider engagez vous ou bien versez une somme de votre choix au palais de Samotrhace afin de supporter l’effort de guerre. N’oubliez jamais comme votre liberté est précieuse ! “
De nombreux citoyens concernés s'enrôlèrent dans les troupes de la province et encore plus envoyèrent une partie de leurs économies au palais. Cet argent pu largement subventionner la fabrication d’armes. Un contingent de près de mille skavens et de mille humains fut bientôt sur le départ pour assujettir les villes de la campagne. Selon Rikiit ces deux mille soldats auraient l’avantage en terrain découvert ou même dan n’importe quel type de combat. Hormis si les nobles réfléchissaient et alliaient leurs forces pour encercler les forces de Samothrace.

Badgit profita également de cette rentrée d’argent pour faire construire un laboratoire gigantesque a Kiven en dessous du palais de la grande cité. ici il pourrait améliorer ces systèmes d’incubateurs pour enfants skavens et surtout il pourrait y développer de nouvelles armes meurtrières. Pour ces opérations Badgit lança une campagne de recrutement auprès d’alchimistes, de mages et d’ingénieurs réputés et talentueux.
Revenir en haut Aller en bas
Badgit



Nombre de messages : 24
Age : 25
Date d'inscription : 17/01/2013

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Skaven

MessageSujet: Re: Un nouvel Ordre   Lun 16 Juin 2014 - 17:02

       Les villes tombaient comme des mouches devant l’avancée implacable de l’armée de Rikiit. Attaquant toujours au couchant il prenait d’assaut les demeures des nobles en épargnant les villageois. il usait de la peur pour forcer les combat à cesser prématurément, et n’hésitait pas à utiliser des techniques de siège sur de simples maisons afin de les faire s'effondrer plus vite. Ainsi il fit saper les murs d’un manoir qui lui résistait depuis deux jours au nord de naxopole. Il ordonna que l’on catapulte des cadavres de vaches pourries à l'intérieur d’une petite forteresse près des montagnes, afin que la maladie s’y répandit. Et il mena lui même l’assaut sur d’innombrables barricades de fortunes et régiments de soldats loyaux à la noblesse.
      Cette guerre ne fut pas sans perte, beaucoup des humains n’étaient qu’a peine entraînés au maniement des armes, et leurs condition physique était pathétique. Mais cette différence de niveau était parfaite, cela poussait les hommes à se dépasser et au cours de la campagne on vit de nombreuses fois un skaven sauver un humain. De plus le soir au coin du feux les concours entres soldats allaient bon train, certains pariaient qu’ils tueraient plus de rebelles que les skavens et un caporal humain se prit même au jeu de tenter de suivre Rikiit au plus fort des combats. Les troupes de chocs qui entouraient l'audacieux général durent veiller sur lui mais il s’en sortit suffisamment bien pour que Rikiit accepte de lui offrir une chope à leurs retour à Samothrace.


      Cette campagne servait décidément bien les intérêts Skavens. D’autant que de nombreux nobles et renégats étaient fait prisonniers, certains intégrèrent les légions pénales, d’autres finirent suspendus, étripés, sur des poteaux à l’entrée des villages ou ils s’étaient soulevés. Mais les femmes disparaissaient toutes. Elles étaient amenés par les services de Vornar vers les laboratoires de leur souverain. Elles y étaient utilisés comme incubateur pour l'engeance Skaven. Les plus belle avaient plus de chance et étaient envoyées vers les établissement de Samuel et servaient ainsi à remplir les caisses de l’état, caisses qu’elles avaient passé une vie a vider consciencieusement.

      Rikiit et Vornar n’étaient pas les seuls à ce battre. Kiven luttait avec ses sapeurs et forgerons pour sécuriser et rouvrir les anciennes mines abandonnées de vénopole. Humains et skavens battaient le fer ensemble et posaient les lourds étais afin d’éviter les éboulements. Il fallut deux semaines et tonnes de troncs d’arbres et de rivets d’acier pour y parenir. Mais le résultat était satisfaisant. De nombreux citoyens pouvaient dés à présent réinvestir les villes aux abords de ces mines. Les alchimistes s’y pressaient déja à mesure que les rumeurs sur les mélanges détonants de malpierre et de charbon courraient dans la province.
      Grum de son côté oeuvrait à répandre sa campagne de fertilité, poussant les citoyens de vénopole à avoir plus d’enfants. Il avait eu l’idée de donner à chaque foyer, de plus de quatre enfants et de plus de six ans, une pièce d’argent par ans. Et ce jusqu'à leurs majorité.

      la vie était lentement ré insufflée dans la veille contrée. Mais alors qu’elle resurgissait ici, elle s'éteignait ailleurs.  



      Les laboratoires de Badgit fourmillaient d’activités, ici se pressaient de nombreux hommes-rats portant des blouse blanches ou des tabliers de cuir. Les incubateurs commençaient à produire de nouveau et le techno mage enseignait à ses assistants comment faire en sorte d’optimiser les humaines et d’en tirer un maximum de nouveau nées. Ces activités se passaient dans une section particulière de ses laboratoires. Une section ou les humains n’avaient pas le droit d’aller. Le reste du laboratoire serait bientôt rempli de grand savants, mais pour l’instant seul Badgit et quelques ingénieurs humains y venaient régulièrement.  il faudrait très certainement du temps avant que humains d exception viennent se joindre à eux. Le bouche à oreilles et la propagande de Grum atteindrait bientôt les bordures de vénopole.
      Les premiers travaux concernant les maladies mortelles pour l’homme avait d’ailleurs commencés. Ces travaux étaient fait dans les labos personnels du verminarque et leurs niveaux de sécurités dépassait de loin la simple paranoïa. Des cadavres buboneux d’humains y étaient menés et le nouveau seigneur de vénopole prenait grand soin à les manipuler grace à des outils tenus a travers d’épais gants de cuir. Le masque a gaz qu’il avait fait faire par kiven servait également à le protéger. Mais rien ne protégeait ses cobayes humains. Ceux ci servaient de boites de pétris, ils étaient le terreaux de l’infection et de la mort. Leurs peaux était le plus souvent parsemés de plaques de couleurs chatoyantes sous lesquelles s’écoulaient des rivières de pus. Certains perdaient la vue, d’autres mourraient tout simplement de fièvres. Le projet venaient de débuter mais les résultats semblaient prometteurs. Il faudrait sûrement encore des mois pour atteindre son objectif mais badgit ne rechignait jamais à la tache. La curiosité le poussait toujours plus loin.

Badgit avait d’ailleurs pris parti de faire en sorte de ne pas s’attirer les foudres des seigneurs de guerre de naxopole. Il leurs avait fait mener une missive appelant à la paix et la collaboration. Badgit les priaient de profiter de la liberté retrouvée de naxopole et félicitaient les seigneurs de guerres pour la liberté que retrouvait leur province en leur offrant un grand sac de joyaux. Ces vestiges des bijoux de la noblesse servirait enfin une grande cause en servant de pot de vin.
Revenir en haut Aller en bas
Badgit



Nombre de messages : 24
Age : 25
Date d'inscription : 17/01/2013

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Skaven

MessageSujet: Re: Un nouvel Ordre   Mer 18 Juin 2014 - 18:51

Les armées hybrides rassemblant humains et skavens, se heurtèrent bientôt aux frontières du territoire. Tout sur leurs chemins, avait été convenablement pacifié. Certaines demeures avaient été rasés, certains hommes pendus. Mais les plus grandes victoires avaient été celles ou les armées n'avaient rencontrés aucune résistance et avaient été accueillies avec joie. Cependant à la limite nord de vénopole les armées n'eurent d'autres choix que de stopper leurs avancées. Certes une petite forteresse leur cédait facilement, mais les forteresses naines implantées dans les chaînes de montagnes allaient être une autre paire de manches.


Les émissaires envoyés vers ces grandes forteresses apportaient un message de paix, cependant ils furent éconduits sans égards, les nains ne reconnaissaient pas la nouvelle autorité de badgit. Ils affirmèrent cependant qu'ils ne cherchaient pas querelle et que si les armées "de ce fichu rat" ne remettaient jamais les pieds sur leurs terres, il n’y aurait pas de guerre.


Heureusement pour Badgit l’ombre de la guerre ne semblait pas vouloir trop s’attarder sur sa province. Et jusqu'à présent tout se passait bien a samothrace. De larges portions de fortification et deux tours avaient déjà été construites. De plus la ville s'élargissait à mesure que des quartiers faisaient leurs apparitions. Un quartier gigantesque avait en effet été bâti dans le but d'accueillir les citoyens skavens venus de leurs cité cachée. Et un petit quartier avait été construit dans le but de loger les brillants esprits qui s'étaient joints aux skavens pour faire progresser la science sans contrainte. En effet dans cette province toutes les expériences pouvaient être menées, et le gouvernement en place n'hésitait pas a fournir le voile de discrétion qui leurs étaient nécessaire pour les mener à bien. Ainsi des biomanciens étudiaient au côté de badgit des maladies terribles et avaient même l'occasion d'utiliser des cobayes humains vivants. les fogerons et alchimistes se penchaient d'avantage sur un prototype de bombe a malpierre qui bien que volumineuse n'était pour l'instant pas très efficace. Mais s'avérait néanmoins mortelle dans les lieux clos. Certains spécialistes avec l'aide de skavens formé par badgit tentèrent également de trouver comment faire muter un homme en skaven.


Les forges de samothrace avaient du travailler à un rythme effréné durant ces dernières semaines mais grâce à cela, des convois chargés d'outils avaient pu partir de la grande ville vers les villages agricoles. Ces convois étaient acheminés sous bonne garde et les chargements furent accueillis avec beaucoup de joie de la part des paysans. Ceux ci purent enfin commencer à travailler efficacement dans leurs champs. Chaque escouade ayant eu pour mission l’escorte d’une cargaison avait pour ordre de stationner deux semaines dans le village ou ils avaient délivrés leurs chargement, afin de travailler durant cette durée avec les villageois. Cette mission annexe permettait ainsi de donner un coup de pouce à l’économie locale mais aussi de garder un oeil sur tout ces villages et veiller à ce qu‘aucun ne quitte le giron du nouveau Verminarque.


Des émissaires furent envoyés dans les provinces adjacentes. Ainsi que ce soit en naxopole, igoumen, amphise ou encore en scitopole des crieurs allèrent dans les villages frontaliers annoncer que les paysans étaient très bien traités et recevaient des aides de l'état pour travailler. ils eurent pour mission de réciter le discours, savamment préparé par Grum, afin de convaincre un maximum de ces citoyens de venir redynamiser la région de vénopole.


Badgit faisait bonne figure dans sa capitale et avait pris pour habitude de se balader chaque matin durant une heure dans sa ville afin de se faire voir des habitants et aussi de discuter avec quelques uns d'entre eux. Peu de frictions existaient entre les citadins et les skavens, en campagne la tache était moins aisée, cependant l'envoi gratuit d'outils dans chaque villages avait apaisé les tensions. Du moins momentanément.

Mais badgit avait un plan pour unir son peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Badgit



Nombre de messages : 24
Age : 25
Date d'inscription : 17/01/2013

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
2/10  (2/10)
Race: Skaven

MessageSujet: Re: Un nouvel Ordre   Mer 5 Nov 2014 - 12:38

Six longs mois, voila le temps qu’il avait fallut à Badgit pour créer de toutes pièces son stratagème. Il avait été difficile à mettre en place pour diverses raisons, la première étant que capturer des nains vivants s’avéra bien plus dur que prévu et qu il fallut pas moins de deux mois pour réunir la vingtaine de nains dont il avait besoin. De plus il s’est vite avéré que ces petits hommes étaient bien plus résistants au maladies que Badgit ne l aurait d’abord cru.


Il mena personnelement de nombreuses experiences sur eux, incisant de ci de la le corps de ses captifs et insérant en divers endroits les sondes et canules nécessaires pour canaliser les virus et maladies qu il créait. Une mouture de peste noir et de galle s’avéra bien prométeuse mais elle avait la facheuse tendance de se répandre à travers les nains humains et skavens bien trop facilement au gout de badgit. Il lui fallait une maladie capable de se propager rapidement mais qui ne prendrait pas racine sur un humain ou un de ses skaven.


La réponse vint un jour d’elle même, et comble de l’ironie elle vint d’un nain. En effet Badgit avait remarqué que l’un des nains avait une sorte de mycose purulente sur un pied, une mycose qui s’était manifesté d’elle même sans qu’il lui ait inoculé quoi que ce soit. Et elle semblait ne pas pouvoir passer sur les membres d’un humain ou d’un skaven, qu’elle soit inoculé par friction ingestion ou même inhalation. il suffit alors d’un mois seulement aux alchimistes et mages que badgit avait recruté pour intégrer une forme de malaria à la bacille résponsable de ce champignon. Et il fallut encore un mois pour mettre ce champignon sous forme d’un gaz volatile.


La deuxième tâche qui retint l’attention de badgit fut la mascarade à laquelle se jouait Vornar. il avait pour mission de raser deux villages frontaliers des montagnes naines, dont la population était en partie skaven, et de massacrer la population en employant des armes naines et en utilisant leurs méthodes de combats. Il n’y eut pas un survivant et les villages furent presque intégralement détruits. Badgit n’eut plus qu’a communiquer la nouvelle à son peuple qui dégouté et mis fou de rage par les actes de ses batards de nains redoubla dans son effort de guerre. Enfin le peuple était unifié, les humains et les skavens étaient tout deux liés dans l’envie de revanche.


les trois derniers mois de cette longue période de préparation furent mis à profis pour percer divers tunnels à travers la montagne. Mais une poignée seulement arriva à déboucher dans les citées naines. les assaillants humains comme skavens furent bien vite balyé et les nains détruisirent les tunnels en à peine deux jours, réduisant des mois de travaux à l’état de poussière.

Mais le mal était fait, les troupes de l’alliance humains- skavens avaient eu le temps de diffuser le terrible gaz dans les étroits couloirs des forteresses. Il suffisait maintenant de continuer le siège.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouvel Ordre   Aujourd'hui à 7:28

Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouvel Ordre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Naxopole :: Samothrace :: La Grande Forge-