AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La légende de Bersia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liberateur



Nombre de messages : 1
Classe : Paladin
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: La légende de Bersia   Mer 5 Aoû 2015 - 11:38

Dans les vastes étendues herbeuses, par delà les collines et les plaines, se dressait une petite maison de chaume et de bois. 
Le Soleil commençait à se coucher, et les rayons dardaient en pluie céleste sur ce paysage paisible battu par les vents de la brise, venant de la mer, à l'Ouest. 
Il faisait chaud, le ciel était ocre: une belle soirée d'été. 

Alors que les enfants jouaient dehors avec le chien, la cloche de la maison sonna: il était l'heure de dîner. 
Dans la cuisine un peu sombre, une table en chêne brut et rectangulaire trônait, prenant une bonne partie de la pièce.
En bout de table se trouvait Grand-père, c'était la seule place qui ne changeait jamais de propriétaire. 
Ensuite se tenait les enfants ( deux frères et une sœur ) et les parents. 
Ce soir, on mangeait de la viande.
Ce soir, c'était jour de fête.

Grand-père semblait songeur, le regard tourné dans son assiette, un petit sourire nostalgique en coin. 
" Grand-père? " demanda  Nicolas, l'aîné. 
Le vieux sage se releva et regarda son petit fils avec la même expression
"Mon petit... ça fait 50 ans aujourd'hui... 50 ans tu te rends compte...
-Grand père, raconte nous encore s'il te plaît: qui était-il? Comment a t-il fait? Et toi? Raconte nous tes aventures! " 
Toute la famille regarda l'ancien avec un grand sourire et les yeux pleins d'espoirs. Le sourire du patriarche laissa voir ses dents un peu jaunies par la vie, comme un vieux livre trop lu. 

"J'avais 20 ans à l'époque.  Je venais d'un petit village nommé Elegia, en bordure de l'Est.  Le monde n'était pas aussi beau qu'aujourd'hui, et la famine, la guerre et le crime était monnaie courante. Un jour, alors qu'on mangeait la dernière miche de pain, mon père m'a dit qu'il partait en guerre contre les géants des montages, avec la Compagnie Eclipse. Il disait qu'il rapporterait de l'argent pour nous nourrir et pour nous aider: il n'es jamais revenu. 
Un jour, alors que la famine était particulièrement violente dans le village, une rumeur se répandit: un homme venait de prendre le commandement de la région. A la tête d'un groupe de révolté, il a fait tomber le comte en place et est monté sur le trône de Bersia.  La légende raconte qu'il était venu il y a 15 ans, qu'il avait ramené la paix en ce monde mais que lors de la Bataille des Deux Etoiles, il aurait échoué et serait parti en exil. La rumeur dit qu'il revenait  pour réparer sa faute et instaurer la paix en ces terres.

-Grand Père... raconte nous la Bataille des Deux Etoiles s'il te plaît.

-Il y a 55 ans, celui que l'on nomme Libérateur est parti combattre le seigneur le plus puissant du royaume, celui qui, comme on disait à l'époque, se trouvait à la première place du "serveur": un comte vampire.   Libérateur avait engagé des forces si grandes que ses troupes s'étendaient à plus de 150 000 hommes, toutes espèces confondues. Hommes, fées, gobelins, dryades, ours...  son armée s'étendait jusqu'à l'horizon. Alors que le royaume prospérait, un cri se fit entendre dans toute la région: celui de la guerre. Les villages autour de la Capitale Bersia brûlaient, les femmes étaient violées par les Hobgobelins et autres humanoïdes, les hommes étaient dévorés vivants... on raconte même que certains étaient ramenés à la vie pour combattre leur propre famille... 
Libérateur rassembla son armée et se posta devant les portes de Bersia, chevauchant un griffon, l'épée au poing, il défiait l'armée du conte d'approcher.
                Lorsque les deux armées chargèrent, le sol trembla. Le Soleil et la Lune étaient tout deux levés et une lumière rouge éclairait le champ de bataille.  Le combat dura 1 semaine sans interruption. 
Au huitième jour à l'aube, il ne restait plus que le conte et le seigneur. 
Le combat dura une autre semaine.
Alors qu'un enfant survivant tentait de se dégager des décombres de sa maison, le conte aurait fondu sur lui pour l'écraser avec son dragon. 
Mortellement blessé, Libérateur, voyant cela aurait alors déchaîné une puissante vague d'énergie qui aurait envoyé le conte dans le monde des morts. 
Mais de ce sacrifice pour sauver l'enfant fut fatal à celui qui voulait la paix, et bien que presque désintégré, les nécromants du vampire -maudit soit-il- parvinrent à la soigner et à sauver leur maître.
L'aube ne se leva plus pendant 1 mois, et une période de chaos s'abattit sur la région. " 

Un silence pesa dans la pièce.

" 15 ans plus tard. Nul ne sait d'où et encore moins comment, mais un homme  fit son apparition. Il renversa le petit conte désigné par le Grand Vampire et commença à régner sur Bersia, comme jadis.  La population n'était alors que de deux ou trois milles habitants.  Après 2 ans, elle était d'un demi million. 

L'Espoir renaissait. 

Libérateur, parce que c'était bien lui, modifia son approche: il opta pour la découverte et l'apprentissage de ce monde, naviguant sur des eaux inconnues, explorant des forêts interdites... son objectif était clair: il recherchait les guerriers célestes, ces soldats quasi-divins qui avaient, sous son ordre durant la guerre des Deux Etoiles, évacués une partie de la population et qui avait maintenu aussi bien que possible la Paix et la Justice. 
Après  quelques années, il retrouva une armée, pas aussi nombreuse qu'auparavant, mais plus puissante et plus déterminée. 
Je faisais partie de cette armée à l'époque. 
J'étais un fantassin. 

Mais je parle je parle... mangeons tant que c'est encore chaud: je vous raconterai la suite au dessert! "
Revenir en haut Aller en bas
 

La légende de Bersia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Habitants et héros de Kalamaï :: Contes et légendes des Aventuriers-