AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Jardin Impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Lun 7 Mai 2007 - 15:35

Après avoir marcher longuement sans but précis, l'Orque arriva dans ce si bel endroit qu'était le jardin. Il y resta, ne sachant plus trop que penser. Il se promena à l'intérieur des jardins sans avoir l'air de savoir où il allait. Il ressemblait vraiment à un enfant perdu au milieu de la foule.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Le jardin impériale   Sam 12 Mai 2007 - 2:15

Un jeune elfe vêtu de noir se faufila dans le jardin. Il marchait d’un pat lent tous en observant le paysage. N’ayant jamais visité cet endroit autrefois, il se dit qu’il y reviendrait sans doute : Il aimait bien la vue qu’ont lui offrait ainsi que l’odeur parfumé des fleurs. Il pris alors place sur un banc, tous près d’un ruisseau dont Dairiun pris le temps d’écouter la mélodie qu’il lui chantait. L’elfe se sentait bien ici, parmi le calme qu’il n’avait pas connu depuis trop longtemps. Le stress, peut-être même la peur, ne l’avait pas lâché depuis les derniers mois. En fait, il avait connu ces émotions depuis son plus jeune âge, hanté par des cauchemars atroces qui l’avaient toujours suivis sans relâche, la vie de l’elfe était remplie de stress. Cependant, le tous n’avait fait qu’empiré, lui devenant presque insupportable.

Dairiun ferma les yeux et renifla encore une fois l’odeur de la nature. Il laissa apparaître sur son visage, un petit sourire qu’il avait longtemps négligé.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Le jardin Impérial   Dim 13 Mai 2007 - 21:08

Dairiun ouvrit les yeux, tous en constatant qu’il c’était endormi. Une heure, au moins, devait s’être écoulé et l’elfe se dit qu’il était temps de partir d’ici. Il se releva d’un bond et s’arrêta encore une fois pour observer le paysage. N’ayant jamais quitté son royaume depuis qu’il en était devenu conseillé, Dairiun s’inquiétait. Lui qui avait prêté serment de le protéger à n’importe quel prix, n’était-ce pas irresponsable de sa part de quitter les lieux ainsi, sans aucune raison valable? L’elfe s’empressa de quitter le jardin : Il devait être présent pour ses citoyens, leurs donner tous son temps et… Il s’arrêta net.

*Mais où ai-je la tête? Je peux faire de mon mieux mais comme moi, ils devront parfois s’en sortir seul… Si je continu de m’inquiéter ainsi je risque de ne jamais trouver la solution à mon véritable problème.* pensa-t-il.

Il décida tous de même de retourner à son royaume, il n’avait plus rien à faire ici mais il reviendrait visiter la ville dans quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Mar 29 Mai 2007 - 21:52

Je m'étais dirigé directement vers les Jardins. En entrant une bouffée d'air me prit en embuscade, un coup traître, en surnombre et pourtant y résistant un peu je me mis à marcher pour finalement abandonner la bataille sous un arbre. Le doux parfum qui habitait le jardin m'envahis, moi, un cadavre dormant sous un arbre, le chapeau cachant les yeux, les mains derriére la tête. L'air un peu froid me plaisait bien, en tant que grand admirateur de la fraicheur qui a vécu si longtemps dans un désert. Le temps passait, aucun bruit ne me parvint dans les oreilles si ce n'est celui du vent et l'eau qui ronfle dans son berceau. Je levai mon chapeau au bout d'un moment, ce qui me fis redécouvrir les feuilles de l'arbre comme un enfant ouvre les yeux pour la premiére fois ...
Peut-être allait-elle bientôt frapper, surement au moment ou moi même allait le faire ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Mar 5 Juin 2007 - 21:26

Je m'étais endormi. Le vent me siffla dans les oreilles pour me réveiller et je fus accompagné des tendres carresses des rares rayons de soleils qui arrivaient à mon visage. Je me levai donc et marchai près de l'eau repensant au passé. 10 ou peut-être 20 minutes se passérent avant que je me rende compte de mon idiotie. Je décidai donc de changer d'air et me dirigea vers les portes de la ville afin de rejoindre Naxos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Jeu 7 Juin 2007 - 12:17

J’étais en d’autres circonstances un seigneur de guerre mégalomane et orgueilleux comme seuls savent l’être les elfes noirs. Mais ici, alors, j’étais simplement vêtu, et d’apparence plutôt ordinaire.
Je passais une arche fleurie et pénétrais dans le Jardin Impérial. Le silence y régnait, loin de l’agitation de la ville.
Ma douce Aenniss ne m’avait pas menti. L’endroit était irréel de beauté.
Quelque chose en moi, au-delà de mes funestes origines, fut ému d’un si grand spectacle.
Il y avait là réunis plus de fleurs, de couleurs, de senteurs et de formes que je n’en avais jamais vu, moi, un fervent dévot de Folaniss, dieu des chemins. Il y avait les plus beaux spécimens de faune et de flore de tout Kalamaï. Et à perte de vue, une herbe aussi drue que le pelage des panthères noires que mon maître bestiaire dressait pour l’armada.
Ca et là passait quelques visiteurs, mais rien d’assez important pour briser l’harmonie du lieu, pensai-je.
Quelques elfes sylvains soignaient les plantes qui nécessitaient une assistance particulière.
Je m’approchai de l’un deux :

Bonjour, cousin des forêts, je cherche une fleur particulière, pourrait tu m’indiquer sa direction ? »
Le Sylvain se retourna et, l’espace de quelques secondes, fut surpris de voir que quelqu’un, qui plus ait un elfe noir, s’intéressait aux fleurs.
Il semblait soupçonneux :

Que souhaite tu faire avec ces fleurs, ‘cousin’ ? 
Il prononça ce dernier mot avec un certain manque de naturel, comme s’il n’était lui-même pas convaincu par ses propos.
Passant rapidement outre ses quelques réticences, je continuais :


Je souhaite les offrir à ma compagne vois-tu, qui est une sylvaine et qui est venue ici lorsqu’elle était enfant. Elle m’a beaucoup parlé de ce jardin et de sa beauté sans pareille, mais je n’aurais jamais imaginé qu’une telle splendeur soit possible…

Mon interlocuteur parut se détendre un peu et esquissa un sourire en répondant :

Cela fait longtemps que j’œuvre pour préserver la flore de ce jardin, peut-être que je connais l’elfe qui est ta compagne .Quel est son nom ?

Aeniss, mais elle ne séjourne plus dans la ville impériale, nous sommes résidents de Naxos depuis plusieurs mois maintenant, et…

Tu es dont ce bâtard D’Orbrie qui a retiré la jeune elfe à ces contrées verdoyantes !!
Et en plus, tu l’as emmenée en Naxos, cette terre noire et infernale. Sait tu que ses proches pleurent son absence chaque jour… Si tu crois que je vais t’aider à retirer une autre fleur de son jardin, pour qu’elle subisse le même sort qu’Aeniss, tu te trompes. Tu ne retirera aucune fleur de ce jardin sacré et crois-moi, si tu essayes, je le saurais. Maintenant hors de ma vue…


Je savais que rien ne pourrait plus calmer cet elfe, et sans un mot, je quittais l’endroit. Une fois hors de son champ de vision, je ne pus cependant me résoudre à quitter les jardins et commençai à marcher le long d’une allée déserte et bordée de fleur que je ne reconnaissais pas.
Dans ma capuche, mon petit compagnon simiesque savourait lui aussi le nectar alentour…
Je pensais à Aeniss…
Peut-être qu'un autre elfe pourrait m'aider...
Revenir en haut Aller en bas
Raziel



Nombre de messages : 55
Age : 28
Classe : nécromancien
Armada : les Veilleurs de Prévèze
Date d'inscription : 22/04/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Ven 15 Juin 2007 - 15:53

Raziel entra dans le jardin imperial et observa les personne présente. Il se rapprocha de l'eau et regarda son reflet, mis un genou a terre et s'amusait a faire passer sa main au dessus de l'eau a quelque millimetres de la surface. Quand sa main effleurait l'eau on pouvait entendre un leger crépitement et voir un fin nuage de fumée blanche. Regardant sa, Raziel murmura:

Si belle et pourtant si dangereuse, source de vie pour certains, synonime de mort pour nous.

Et il continua ce petit jeu durant quelques instants avant de se redrésser et regardé le soleil se lever.
Revenir en haut Aller en bas
Taïl`Isha



Nombre de messages : 1838
Classe : Voleuse & Assassin
Armada : indep'
Date d'inscription : 02/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race:

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 30 Juin 2007 - 13:10

Ils venaient d’arriver, avec Sanya, du lac et erraient maintenant dans les allées ombrées par les arbres, profitant ainsi du calme que pouvait procurer l’endroit …
Les oiseaux volaient ici et là, faisant les allers-retours entre la fontaine et leur nid …
Il abandonna très vite le paysage pour se recentrer sur celle qui marchait à sa droite.

Aucun des deux n’osaient ouvrir la conversation, ainsi leur regard erraient ici et là, attendant que l’autre agissent.

Ne supportant pas cette inactivité, Geoffrey se décida.
Pensant que les sentiments passaient plus facilement par les gestes et les expressions que par la parole, il se décida.

Il hésita intérieurement, mais ne le laissa pas paraître dans son geste.
Il approcha sa main de celle de Sanya, lentement, il ne voulait pas se précipiter.

Sa main était maintenant à mi-distance entre lui et la Céléstiale, et pourtant, il toucha déjà la celle de Sanya, sa main était avancée comme si elle avait eu la même idée …

Il entoura ses doigts des siens, lui tenant ainsi la main, avec un léger balancement.

Il sentait la main de Sanya se crisper à la première approche, comme tendue …
Il la regarda alors, un sourire affiché destiné à la rassurer, il attendit que sa main se détende, et qu’elle se laisse entraîner …

Après quoi il les voyait bien s’asseoir sur un banc, afin de faire plus ample connaissance.

Il devrait trouver que lui dire, mais avant d’y réfléchir, il attendait d’abord de voir la réaction de la Céléstiale, espérant qu’elle ne se ferme pas sur elle-même …
Revenir en haut Aller en bas
Sanya



Nombre de messages : 160
Age : 24
Classe : Prêtresse
Armada : Gardes Célestes de Brasamical
Date d'inscription : 06/02/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 30 Juin 2007 - 23:11

C'était la première fois que Sanya entrait dans le Jardin Impériale. On lui en avait plusieurs fois vanté les mérites, mais elle n'y était jamais allé. Malgré cela, ce fut à peine si elle portât attention aux divers aménagements de végétation.

La fraîcheur de l'ombre et les parfums capiteux des arbres en fleurs adoucissait l'atmosphère et la rendait agréable. Cette marche s'annonçait bien, malgré le silence qui revenait encore...

* ... *

Au détour d'un chemin étroit, une idée lui vint, qu'elle la chassa aussitôt. Pourtant, l'image se fit de plus en plus présente dans sa tête, ce qui eu pour effet un essai, très hésitant.

Doucement, elle tendit la main vers Geoffrey, tentant de saisir la sienne. Elle allait renoncer avant de l'avoir atteint lorsqu'elle sentit ses doigts entourer les siens, pourtant elle n'était qu'à mi-chemin... Ils auraient eus la même idées?

Troublée, elle se tendit. Normalement, elle n'aurait pas porté sa tentative jusqu'au bout et qu'il lui saisisse la main comme ça, spontanément laissait entendre beaucoup.

Tournant la tête vers lui, elle se vit servir un sourire chaleureux, invitant. Comme si c'était rien d'autre n'avait d'importance. Elle hésitait à retirer sa main, mais comment dire non à un si beau sourire?

Sûr de rien, et surtout pas d'elle-même, elle serra ses doigts à son tour. Une immense tension la quitta, elle ne savait que trop bien pourquoi mais espérait s'être trompé...

Ils passèrent à proxomité d'un ruisseau bordé de galets. Elle invita Geoffrey à s'y asseoir. Non pas qu'elle était fatigué de marcher mais parce que l'imobilité était plus propice à la conversation que la marche. Sans rien dire, il la suivit et ils s'installèrent sur l'herbe. (hrp) Pareil pour moi =) (hrp)

Elle ouvrit la bouche mais ne réussi pas à dire quoique ce soit. Ne sachant plus comment réagir et toujours hésitante, elle ressera simplement ses doigts sur les siens.
Revenir en haut Aller en bas
Taïl`Isha



Nombre de messages : 1838
Classe : Voleuse & Assassin
Armada : indep'
Date d'inscription : 02/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race:

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Dim 1 Juil 2007 - 12:11

Elle n’avait pas rejeté la main de Geoffrey, elle lui prit, non sans hésitation.
Malgré une légère tension au départ, elle était maintenant détendu, sereine, comme si la tension accumulée jusque là était partie au moment où il lui prit la main.

Elle ne semblait pas sûre d’elle, elle était hésitante quand à toutes ces actions, malgré ce sourire destiné à la rassurer.

Malgré ses doutes, elle entreprit quand même une action, elle l’emmena s’asseoir à proximité d’un ruisseau bordé de galets.
Se tenant toujours la main, ils s’assirent donc, près du petit ruisseau.

Elle s’apprêta à s’exprimer, mais n’eut pas le courage d’aller jusqu’au bout, resserrant ainsi ses doigts sur ceux de Geoffrey.
Ne sachant pas exactement les sentiments de Sanya à son égard, il chercha une quelconque autre preuve qui confirmerait ses suggestions.
N’étant pas sûre d’elle-même, il était difficile de percer clairement ses sentiments, bien que certaines actions prouvaient bien que Geoffrey ne lui déplaisait pas …

A présent, touts les sentiments de la Céléstiale passait par l’union de leur main, ne s’étant pas encore exprimé oralement.

Geoffrey vit la tentative orale de Sanya, mais elle s’arrêta net, il trouvait cela dommage.
Peut-être n’était-elle pas encore totalement rassurée, peut-être n’osait-elle pas dire ce qu’elle avait sur le cœur …

De son pouce libre de la main de la Céléstiale, il s’entreprit à la rassurer.
Il caressait de ce doigt le haut de la main de Sanya, afin de l’apaiser, de l’encourager à parler.

Après cette action, elle le regarda, quelque peu inquiète, et Geoffrey afficha le même sourire qu’auparavant, destiné à la rassurer, à l’encourager à oser.

La sentant toujours hésitante malgré cela, il lui dit, afin de l’entraîner :

- Tu peux parler en toute confiance, tu sais, n’hésite pas …

Il avait dit cette dernière phrase avec la tête légèrement appuyée sur son épaule droite, affichant une expression entraînante, tout comme son sourire ...
Le tutoiement était instinctif, ils ne s’étaient pas beaucoup parler mais les sentiments et expressions avaient suffit pour qu’il ose la tutoyer …

Il cherchait toujours la confirmation de ce qu’il désirait savoir, peut-être l’aurait-il avec la réponse de Sanya.

Il commençait à se faire tard, ils devraient bientôt se quitter, il espéra qu’il aurait le temps, au moins juste une fois …
Revenir en haut Aller en bas
Sanya



Nombre de messages : 160
Age : 24
Classe : Prêtresse
Armada : Gardes Célestes de Brasamical
Date d'inscription : 06/02/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Dim 1 Juil 2007 - 21:11

L'eau claire du ruisseau coulait, laissant entendre un doux bruissement qui s'ajoutait au charme du moment.
Le vent, passant entre les arbres, en faisait s'agiter les feuilles et les fleurs et apportait une touche fraîche au tableau.

Sa tentative infructueuse pour parler l'avait découragée, le sourire de Geoffrey l'avait quelque peu rassérénée. Sa douce caresse sur sa main lui faisait chaud au coeur et lui rendait un semblant de courage.

Ses apréhensions la quittaient, après tout, il n'y avait pas de quoi s'inquiéter. Ils étaient assis, elle et Geoffrey, sur le bord d'un ruisseau avec un cadre enchanteur.

À présent, elle était sûr des sentiments qu'il éprouvait pour elle. Restait à savoir si c'était réciproque...

Il l'encourageait à parler, à avoir confiance. Son expression laissait deviner ce qu'il aurait aimé entendre... Ses yeux si confiant, invitant...

Pour rien au monde elle ne voulait à nouveau avoir l'air d'un poisson à ouvrir la bouche pour rien, aussi préféra-t-elle commencer, comme lui plus tôt, avec un geste. Tranquillement, elle se rapprocha de lui, jusqu'à distinguer les moindres traits de son visage.

Ils étaient maintenant côte à côte, face au ruisseau. Elle sentit en elle des sentiments nouveaux la submerger, elle les laissa couler...

S'appuyant la tête sur son épaule, elle dit, presque inaudiblement;

-On ne se connait pas depuis longtemps, depuis ce matin en fait... Seulement je... je ne veux plus partir. Je veux rester ici, avec toi...

Une larme coula sur sa joue, elle se devait de partir, et ça pas plus tard que dans quelques minutes...
Revenir en haut Aller en bas
Taïl`Isha



Nombre de messages : 1838
Classe : Voleuse & Assassin
Armada : indep'
Date d'inscription : 02/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race:

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Dim 1 Juil 2007 - 22:06

Sanya s’était rapproché, puis après quelques secondes s’était maintenant adonner à Geoffrey.
Penchée à son épaule, il la consola, enlaçant ses bras autour d’elle.

Elle lui confiait tous les sentiments qu’elles n’avaient su exprimer auparavant, le désir, l’envie de rester auprès de lui.
Il la comprenait entièrement, ainsi il ressentait les mêmes sentiments.
Le fait de l’entendre dire ce qu’elle avait sur le cœur, voir une larme couler sur sa joue tout cela l’émouvait.
Il aurait voulu faire de même mais il était persuadé qu’il avait déjà pleuré toutes les larmes de son corps à la mort de ses parents.

Sachant le départ presque imminent de sa bien-aimée, il voulut profiter de ces derniers instants, avant un long moment d’absence.

De sa main gauche, il entreprit de relever la tête de Sanya, il le fit puis posa sa main le long de son visage, de façon à pouvoir essuyer de son pouce la larme qui coulait le long de la joue de la Céléstiale.

Il rapprochait maintenant le visage de Sanya du sien, lui permettant ainsi de contempler d’encore plus près ce beau visage qu’était le sien.
Une nuit entière ne lui avait pas suffit, il ne pouvait s’en passer.
Elle était devenue sa drogue, sa raison d’être …

Maintenant que seulement quelques centimètres les séparaient, une émotion lui prit.
Son cœur se serra encore plus fort qu’à l’accoutumée, ce qui provoquait en lui une chaleur qu’il ne pouvait s’expliquer.
Sa respiration se fut haletante, prise par l’émotion, il ne se sentait pas capable d’émettre le moindre son.

Toutes ces émotions le prirent en à peine une seconde, ne lui laissant guère le temps de réfléchir, il se lança.

Il rapprocha sa bouche de la sienne jusqu'à ce que tout deux ne fassent plus qu’un.
Pris par l’émotion, ils fermèrent les yeux, profitant ainsi de ce moment inestimable, avant de partir, chacun de leur coté.
Durant ce, il sentit une larme couler le long de son visage.
Lui qui pensait qu’il ne lui en restait plus.


Les yeux toujours mis clos, tandis que leur visage étaient touours aussi proche, il ne put que marmonner d'une voix encore haletante, prise par l’émotion :


- Je … je ne veux pas que tu partes, je ne veux pas que l’on soit séparer … je …

Ces paroles étaient vaines.
Il savait aussi bien l’un que l’autre que cela arrivera.
La seule chose qu’ils pouvaient espérer, c’est qu’ils se retrouvent après un long, probablement interminable, moment d’absence, gardant les mêmes émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Taïl`Isha



Nombre de messages : 1838
Classe : Voleuse & Assassin
Armada : indep'
Date d'inscription : 02/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race:

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Mar 3 Juil 2007 - 14:19

[ HRP : je double poste à la demande de Sanya, n’ayant pas eu le temps de poster avant son départ ^^ ]

La cloche de l’église sonna 15 heures.
Geoffrey devina ce que cela signifiait.
Sanya se leva, doucement, accompagnée quelques secondes plus tard par Geoffrey.

Une fois que tout deux se levèrent, Geoffrey put voir dans le visage de Sanya que cette dernière cachait ses émotions derrière un visage qui semblait à première vue impassible.
Elle semblait refouler ses émotions à l’intérieur d’elle-même afin de ne pas montrer l’amplitude de sa détresse.

Elle lui tourna le dos, faisant ainsi face au chemin qui menait hors de la cité impériale …
Sanya prononça cette phrase, non sans une certaine émotion dans sa voix :

- Je … je me dois de partir maintenant …

Elle avança de quelques pas, jusqu'à ce qu’une larme descendit le long de sa joue.
Elle ne pouvait se résigner à partir comme cela. Ses émotions la rattrapaient.

Elle revint en courant dans les bras de Geoffrey, pleurant son désespoir à son épaule.
Il était rassurer de voir que leur séparation ne la laissait pas quelque peu indifférente, comme elle avait essayé de le montrer.
Il la serra de ses bras chaleureux contre son corps.
Leurs cœurs se serrèrent.

Elle tourna la tête, de façon à retrouver sa bouche près du cou de Geoffrey.
Elle prononça, non sans une certaine émotion dans la voix, du peut-être à ses pleurs :

- Je …Jure moi que tu ne m’oublieras pas, jure le, je t’en prie …s’il te plait, jure le …

Ses mains se crispèrent sur les vêtements de Geoffrey, une larme vint s’ajouter à celle déjà pleurer par la Céléstiale.

Geoffrey enleva sa main du dos de la Céléstiale, et, de celle-ci releva la tête de cette dernière.
Il contempla son visage, peut-être pour la dernière fois avant son départ …
Ne prenant pas le temps d’essuyer les larmes de Sanya, il approcha son visage du sien.
Il s’arrêta à seulement quelques centimètres de sa bouche, puis prononça :

- Je te le promets

Leurs lèvres se joignirent, le cœur serré.
De sa main libre, il caressa le doux visage de Sanya, profitant ainsi du mieux que possible de ses derniers instants avec elle.
Après quelques secondes, leurs bouches se séparèrent.
La Céléstiale semblait rassurer désormais.
Elle le regarda une dernière fois, passant sa main sur son visage, puis après ce, elle s’envola.
Elle n’eut guère besoin de lui parler, les émotions l’avaient fait pour elle …
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Lun 23 Juil 2007 - 23:52

Fardall arriva en marchant dans le jardin impérial. Celui-ci étant proche de la Maison des Guérisseurs il pouvait venir s'y détendre en restant proche de son fils qu'il avait confier à Dame Arianthe. Le Protecteur Impérial savait qu'il y avait un fort lien et une relation entre eux, mais il ne s'en préoccupait pas, sachant que Faraël était entre de bonnes mains.

Le Seigneur de Zirconie déambula entre les haies et les plantes pour arriver sur un vieux banc en pierre, près d'une fontaine. Des émotions et des souvenirs revinrent en lui. C'était ici qu'il venait réfléchir, du temps où il était simple seigneur d'un petit royaume. Aujourd'hui de lourdes responsabilités lui imcombaient et ce royaume était un des plus prospères de Scitopole. Le bruit d'eau que produisait la fontaine lui rappela un soir il avait dormi sur ce banc en attendant vainement Valine, alors ambassadrice de la Paix dans le Sang.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Jeu 26 Juil 2007 - 2:02

La soirée venait d'être voilé d'un rideau d'étoile, une fraîche haleine s'installait à l'absence de l'astre du jour. Ils avaient fait escale après avoirs errés dans les rues de la cité impériale, Dame Elya voulait impérativement visiter le célèbre jardin de Kamlaï. Cette dernière était assistée du haut veilleur de la Famille Seigneuriale de Kondall, Mersian. La chevelure basanée de l'amante du seigneur Sirias virevoltait dans ce semblant de vent. Radieuse, elle parcourait acharnée les promenades tracées du jardin lui permettant d'admirer les différentes espèces de végétaux et multiples types et catégories de plantes karnissiennes, ceux-ci s'étalant de part plusieurs couleurs, du orangé au pourpre.

- Ma dame, loin de moi l'intention de suspendre votre visite mais il serait plutôt sage de quitter ces lieux, vous avez autre à faire. De plus, il y a votre amant.

Elya venait de rejoindre l'emplacement mais acquiesça les dires de Mersian puis préféra se retourner en ville.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Ven 27 Juil 2007 - 12:16

La saison des milles parfums et senteurs venait de commencer. On pouvait observer cette métamorphose dans le Jardin Impérial, toutes les plantes avaient pris leur plus beau apparat, revêtues des couleurs d'estives, elles se nourrissaient des douceurs de cette époque.

Almanarre avait pour habitude de venir contempler et ainsi prendre plaisir a s'extasier sur les chose simple de la Nature. Il remerciait son dieux Adrien de lui offrir tant de belle créature à observer.


- Adrien je m'en remet a toi, Dieux de la Nature, Dieux des plantes, par ta force de vie, donne moi le courage nécessaire de me défendre de mes ennemis !!

Almanarre redit plusieurs fois cette maxime, et une fois ses prières terminées, il prit le temps d'aller se receuillir aupres du vieil arbres du Jardin. Sage parmis les Sages, cette arbre etait devenu pour lui le symbole d'Adrien en ce Jardin.
Revenir en haut Aller en bas
Faraël
Empereur de Kalamaï
Empereur de Kalamaï


Nombre de messages : 659
Classe : Paladin de l'Honneur
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 31/05/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 28 Juil 2007 - 21:01

Faraël arriva dans le Jardin Impérial après avoir chercher ailleurs. Son père lui avait raconté nombres d'anecdotes sur cet endroit, dont celle où il avait attendu trois jours sur un bac, une certaine Dame Valine qui ne s'était jamais présentée. Après un détour, le paladin de Zirconie aperçu son père sur le fameux banc, qui était perdu dans ses pensées.

- Père ?

- Ah c'est toi, tu vas mieux ?

- Oui, père.

- Je voulais t'Annoncer, une trentaine de Gardes Divins ont survécu au désastre, dont Langeto et Irk.

- Vrai ? dit Faraël, dont le visage s'illumina d'un sourire avant d'être assombrie à nouveau.
Mais nous avons perdu quand même ?

- Oui malheureusement, et beaucoup ont péri. Je leur aie donné l'ordre de se rendre à Fort Sisnol en Zakhinte pour prévenir le Commandant du Fort.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 28 Juil 2007 - 21:27

Alors que le père discutait avec son fils préféré, le jeune Lisno arriva au galop. Toujours sur son coursier. il s'arrêta à quelques pas devant le Seigneur de Zirconie.

Fardall mit quelques minutes à le reconnaître puis s'exclama:


- Lisno ! Comment vas-tu gamin ?

- Bien monseigneur, mais j'ai une importante nouvelle

- Je t'écoute, à la condition que tu cesse de m'appeler monseigneur.

- Bien, heu ... maître Fardall. J'annonce avec joie que La Garde Divine a aujourd'hui même vaincue les traîtres de l'ordre de l'Ombre sur les terres du fils d'Iraerakryn. Ce sont les hommes de Kondall qui ont conclu la bataille finale.

- Merveilleux ! Tu rapporteras mes meilleurs voeux à tous les royaumes divins et ...

- L'Intendant Rafaël a déjà pris des mesures et bientôt une guerre s'enclenchera avec l'Outre-Mer.

- Comme il est prévoyant.

Il réfléchit puis annonça:

- Je suis désolé Faraël, mais tu devras retourner supporter ton frère en Zirconie.

- Mais père ....

- Tu dois être avec lui, et passe un grand calin a ta soeur et à ta mère de ma part. Tu auras sûremnt des choses à leur raconter à propos de cette Arianthe non ? dit le Légat avec un clin d'oeil.

Ainsi partit le Lieutenant de la Xe Légion Impériale et le messager Lisno, ils passèrent la porte du Nord après avoir acheté un destrier à Faraël dans l'Écurie Impériale et se dirigèrent vers la Zirconie.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Mar 14 Aoû 2007 - 20:23

Fardall avait décidé de quitter la Capitale Impériale, aucun événement ne s'y passait et aucune armée ne s'y rassemblerait avant un bout de temps. Surtout, il s'ennuyait de sa femme, la belle Hadawen .... Sa fille Hawenira et son fils Rafaël lui manquait aussi.

Sur ce il se leva d'un pied ferme et remonta le sentier jusqu'à l'arche qui donnait sur la grande place. Le fils d'Igardal suivit les rues pavées et tortueuses et arriva finalement à l'Écurie Impériale où il avait laissé son destrier et jeta quelques pièces aux palefreniers pour leurs bons soins.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Mar 21 Aoû 2007 - 20:24

Eliess réinvestit ce fastueux jardin aux parfums exaltés .Elle s’installe sur un mur de pierre que le temps a érodé, laissant ses jambes reposer dans le vide .
Elle était revenue à Brasamical après une errance sur des terres lointaines. En entrant dans la salle du grand dôme elle avait laissé aller ces mots :
Par cette aurore aussi calme que le tournoiement des astres, j’entends raisonner le cliquetis des épées et le souffle des seigneurs et rois qui ont défendu l’âme de cette forteresse .
Ils ne sont pas plus que des fantômes seuls résidents dans ces lieux désertés. Seule…
Mais où est donc Angelion ?

Au cours de sa route pour rejoindre ses terres d’Arbycande ses ouïes avaient intercepté ces propos :

... "J`arbore depuis un sentiment malsain pour ces peuples de lumière qui croient détenir toutes les vérités de ce monde à propos de ces questions basées sur la balance et l’équilibre de l’empire, questions qui devraient rester sans réponses."

Seule et désabusée ces paroles l’avaient percutée ;
Il n’y a pas de réponses pourtant on agit. On ne peut pas reprocher à ces peuples de Lumière d’avoir la foi et se battre pour son bien fondé afin de bâtir un monde meilleurs plus serein , si ce n’est de s’en enorgueillir et s’enrichir en massacrant, triste réalité pourtant. On poursuit une voie guidée par notre foi voie qui semble être la bonne mais la vision est parfois défigurée comme le sens logique .

Inspirée par Nimburr j’ai suivi aveuglément cet Ange , ce Gardien ; comme un enfant j’ai eu besoin d’un repère pour être rassurée. Mais que suis-je devenue , ex fanatique ?
Je défend, j’ai défendu cette lumière bienfaitrice qui se targue de sa brillance et de sa suprématie ? Tout ceci n’est peut être qu’une mascarade pour asservir des êtres fragiles en quête de pouvoir.
La foi s’exprime ou pas ou ne s’exprime plus.
Le doute s’empare de moi …Le doute et le choix …se sentir bien, libérée de tout embarra du choix.
Petite âme…
Dans l’ombre et la lumière, le vide et le plein ,le temps me prend me broie m’emporte et me guide sans issue de secours... Le temps présent , c’est le seul pourtant qui persiste sous un ciel d’ ecchymoses .
Livrée à moi-même mon esprit vagabonde pour une question sans réponse sur un équilibre équitable et une foi ébranlable…
Revenir en haut Aller en bas
Arianthe de Bise
Régente et impératrice consort
Régente et impératrice consort


Nombre de messages : 151
Classe : Dame de coeur
Armada : L'Alliance Coloniale de Port-Espérance
Date d'inscription : 08/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Jeu 23 Aoû 2007 - 16:01

Arianthe avait choisi de se mêler aux promeneurs ivres de ce que le parc et le lac offraient de poésie buccolique. Ici se nouaient et se dénouaient les doigts fébriles des couples transis d'amour.

Après avoir traversé les rues pauvres d'Halicarnasse assomées de taxes, la Dame de Bise espérait se ressourcer. Son coeur avait besoin de simplicité et de douceur, de plus en plus souvent.

*Me voila devenue stratège, préparant les victoires et soutenant les guerriers au mieux, pour que les pertes soient minimes... Mais il y a toujours des morts.
L'histoire est avide de "héros" martyrs morts au combats pour être immortalisés par les bardes. Et l'orgueil des hommes les pousse à se sacrifier pour des causes qui pourraient souvent être mieux défendues.
Savent-ils, ces soldats de lumière ce qu'éprouve leurs familles, leurs femmes délaissées? Savent-ils ce que j'éprouve à devoir énumérer leurs noms, soutenir les regards alarmés de leurs enfants durant les funérailles officielles?
La bonté, c'est savoir prendre sur soi le mal destiné aux autres. Parfois cela veut dire se battre pour défendre, mais jamais pour tuer... jamais pour mourir...*

Arianthe ressassait ces idées en parcourant lentement chemins et ponts verdoyants. Il n'y avait pas trop de beauté ici pour soigner sa nostalgie.
Mais sa foi était intacte. Ses espoirs en la rédemption restaient purs.

Un petit garçon qui courait en tous sens manqua de trébucher à quelques pas et elle le rattrapa avec vivacité. Ses réflexes acquis au combat devaient éviter à l'enfant une grosse frayeur et quelques écorchures.
A genoux, elle épousseta délicatement la veste du petit homme et le remit sur ses pieds. Celui-ci gardait ses yeux fixés sur la jeune duchesse, comme hypnotisé par son élégance et sa grâce. Un regard émerveillé et si pur, si touchant qu'il vous embrase le coeur!

Lux lucem invocat.
Folaniss... Tu conspires à nous offrir le bonheur à chaque détour...


Arianthe murmura ces mots en sentant un frisson de soulagement parcourir son corps tout entier. Elle rejeta en arrière ses cheveux blonds et se releva à son tour.
C'est alors qu'elle vit la Dame Eliess d'Arbycande. Membre de Brasamical, elle lui avait déjà chaleureusement parlé lors d'un diner qui se voulait de réconciliation entre les deux Armadas de Scitopole. Malheureusement chaque armée ayant une vision différente de la lumière, le destin les avait divisés et le sang avait même coulé de cette opposition.

Arianthe sourit avec sincérité et douceur à la Dame d'Arbycande mais n'entama pas la conversation : Ainsi Eliess pouvait feindre de ne pas avoir vu une ancienne "adversaire" de son camp, ou au contraire choisir de converser.
Une manière comme une autre de respecter la visible introspection de Dame Eliess.
Revenir en haut Aller en bas
Sirias
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 979
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 21/12/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
8/10  (8/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Jeu 23 Aoû 2007 - 18:18

C'était une échappatoire de la vie fastidieuse de la cité impérial. Le jardin lui confiait un nouveau regard, une nouvelle ouverture sur ses études agitées. Les errants, les nomades du jardin, percevaient tous cette même philosophie. Ils se faisaient prisonniers de leurs pensées le temps d'y trouver raccommodement, le temps d'y établir une harmonie d'idées. Sirias profitait de ces quelques moments libres avant la session parlementaire au Sénat.

Voilà que l'homme s'approcha d'une petite mare, un étang. Il se mit à lancer des roches plates, ces dernières bondissaient sur l'eau. Ce laissant porter par les sons des impactes rocheux, il repensait à ces souvenirs d'enfance... Les douces paroles réconfortantes de sa mère.

*Tu sais, souvent la rivière nous conduit dans de forts courants, il peut même y avoir des obstacles... Mais si tu porte ton destin, l'eau te conduira où tu voudras. Tu auras à vaincre, à protéger, à gouverner, mais n'oublie pas fils, tu devras vivre comme les dieux t'ont écrits.*

Le calme était revenu. Mais subitement, la voix perçante d'une jeune fille bouscula l'équilibre qu'avait réussi à otenir Sirias.

- Aidez-moi monsieur, je ne veux plus jouer, non, je ne veux plus!

L'enfant pleurait, puis signala qu'elle avait été écartée de son ami. Elle lui tendit la main, Sirias la prit maladroitement. Ils se mirent à marcher dans les sentiers terreux, les chemins et ponts verdoyants. Au bout d'un moment, la fillette lança un hurlement de joie et laissa filer ses droits de ceux de Sirias, elle se mit à courir loin devant. Dame Arianthe ainsi qu'un petit garçon se tenait à proximité du sentier. Ils allèrent les rejoindre. La petite fille sauta dans les bras du petit garçon. Sirias alla, lui, à la rencontre d'Arianthe.

- Bonjour Arianthe, vous êtes splendide.

_________________
Palatin intérimaire en Scitopole
Héros de l'Empire

[ADMINISTRATEUR FORUM]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Ven 24 Aoû 2007 - 0:22

Livrée à elle même dans ce jardin de la Pensée...

Libre, indéfinissable délivrance que d’être libérée des liens oppressants de la vie , loin des maux terrestres … le paradis céleste fait office de repos…

Eliess repose sa tête sur le muré avec ce sourire mélancolique esquissé comme celui d’une mère devant un soleil couchant.

Elle se laisse aller .Ses sens continuent à travailler comme sous l’emprise d’un mouvement désordonné tel le vent insaisissable pour remplir ou agrandir ce vide grouillant à l’intérieur de ses viscères .

Un choc sur sa jambe suffit à détruire la chaîne enivrante et la réveiller. Elle entend une petite voix angélique s’excuser timidement.
Doucement elle releve la tête et aperçoit un petit garçon vêtu de blanc courir sur l’allée ombragée qui contourne un petit bassin , puis ses yeux s’arrêtent sur une silhouette qui ne lui était pas inconnue.


Arianthe de Bise !

Expressément, Eliess rajuste sa position nonchalante et sa mise avec cette petite note malhabile qui témoigne la gêne de laisser transparaître l’expression d’un trouble . Elle croise le regard d'Arianthe , regard rassurant qui incite la jeune fille à faire un pas dans sa direction mais...

Pressentant une présence derrière elle, Eliess se retourne …
Le Seigneur de Kondall ...
Revenir en haut Aller en bas
Arianthe de Bise
Régente et impératrice consort
Régente et impératrice consort


Nombre de messages : 151
Classe : Dame de coeur
Armada : L'Alliance Coloniale de Port-Espérance
Date d'inscription : 08/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Ven 24 Aoû 2007 - 12:27

Les regards des deux femmes s'étaient croisés suffisament longtemps pour qu'Arianthe comprenne qu'Eliess ne la considérait pas comme une enemie. La Dame d'Arbycande aussi pourrait avoir besoin de parler, même si en une seconde -preuve d'une irréprochable éducation- elle avait su reprendre sa contenance.

*Voilà une rencontre qui ne peut que me réconforter. Mais...*

Arianthe apperçut le Seigneur Sirias s'approcher d'un pas assuré. Le grand guerrier avait toujours eut une présence apaisante et rassurante durant les batailles. La Dame de Bise avait su apprécier le soldat, mais n'avait que peu eut l'occasion de connaître l'homme qu'il était vraiment.
Arianthe chargea son regard de significations diverses pour tenter de retenir Sirias qu'Eliess n'avait pas pu voir venir. La présence du Seigneur de Kondall pouvait peut-être l'indisposer : Entre Dames, il y a plus de sujets que l'etiquette permet d'aborder. La douce Duchesse Opselimbienne appuya son regard en désignant Eliess, plissa les yeux, puis fit diverses moues que l'allée ombragée dissimula au Seigneur.

*Il y a des subtilités que les Hommes sont à mille lieues d'appréhender!*
Soupira Arianthe pour elle-même, comprenant la cocasserie de sa situation et de ses mimiques vues par un regard extérieur.

Mais au fond d'elle, un peu plus de compagnie encore ne pouvait qu'ajouter de la légèreté à la situation. Et Sirias était un homme éduqué. Arianthe se sentit prise d'une espièglerie oubliée depuis ses premiers jeux entre courtisanes.
Alors qu'Eliess se retournait vers Sirias, Arianthe se mordit la lèvre pour se donner un peu de courage, et avança vivement, passant son bras sous celui d'Eliess.
L'effronterie était insigne et elle sentit le corps de la Dame d'Arbycande se contracter par un rapide réflexe, presque imperceptible. Mais il fallait avoir l'air naturelle pour que le jeu prenne!

- Et donc mon Amie, comme je vous le disait avant ce sauvetage, les broderies de Scitopole...
... Oh Sirias, quelle heureuse surprise! Vous êtes un incorrigible flatteur!


Rayonnante, Arianthe se composa un sourire surpris et amical à l'intention de Sirias, puis dirigea un regard d'enfant complice à Eliess.

- Vous connaissez Dame Eliess, je pense ? Nous nous plaignions il n'y a pas deux minutes du fait que nous manquions cruellement d'un digne chevalier servant le temps de cette promenade...

Ses pensées s'enchaînaient rapidement, visant à éviter toute gêne à la situation :
*La situation reste confuse, mais le jeu est évident. Presque une farce de théatre... avec Sirias en innocent damoiseau. Esperons que cela prenne...*

En quelques instants les rôles étaient distribués. Les deux seigneurs pouvaient accepter ou non ces quelques minutes de fraîcheur et de détente mutine au milieu du chaos de leurs labirinthiques tourments.
Arianthe laissa avec délice l'issue de cet impromptu les surprendre tous...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Ven 24 Aoû 2007 - 18:13

Lorsque la panique vous gagne , l’esprit n’est que le jouet d’une force qui vous est extérieure.

Le sourire peint sur le visage d’Eliess était insaisissable, peut être cachait il la vive anxiété qui l’avait gagnée comme une flèche lorsque Arianthe de Bise lui emprisonna son coude sous le sien l’entraînant allègrement à la rencontre du Seigneur de Kondall qu’elle connaissait peu pour l’avoir croisé aux alentours de leur douce province …
Ce simple geste pourtant d’une infinie douceur lui fit l’effet d’une décharge qui la parcouru d’une traite. Les muscles de sa mâchoire qui s’étaient tendus parvinrent tout de même à dessiner un sourire :
D’une fierté incontournable , Eliess n’eut pu le choix de se laisser mener par la non moins radieuse et subtile Dame d’Opselimbe dont l’éclat des prunelles d’un bleu limpide semblait se jouer avec délice du scénario qui allait suivre, scénario qu’Eliess appréhendait . Piégée en eau trouble la situation avait pris un revers qu’elle n’avait pas présagé mais cocasse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Aujourd'hui à 7:34

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Jardin Impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Cité impériale :: En Ville ou dans ses alentours-