AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Jardin Impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 25 Aoû 2007 - 0:37

Un homme de haute carrure arriva par un sentier sinueux qui passait près d'une belle fontaine. En vue d'un bosquet de saules, il aperçut un groupe de gens qui discutait. Il reconnut les Chevaliers Sirias et Arianthe de Bise, ainsi que Dame Eliess de Brasamical, une femme de bien, bien que leur opinion divergeait quelque peu, il avait eu l'occasion de la voir au banquet de Scitopole qu'il avait organisé, et ne pensait que du bien d'elle.

Le mage s'approcha en douce, puis se mis à siffloter un air connu avec un sourire. Arriveé à leur hauteur, il les salua avec chaleur.


- Bien le bonjour à vous madame, dit Fardall en faisant un baisemain à Arianthe, puis serra amicalement le bras de son lointain cousin de Kondall, Sirias Barsis.

Il s'inclina profondément devant la Dame Arbycande avant de lui parler.

- Bonjour à vous honorable dame. Nous ne nous sommes plus vu depuis quelques temps je crois. Quoi qu'il en soit, je suis content de vois avoir revu aujourd'hui. La vie nous réserve souvent d'agréables surprises.

Ils passa son regard sur tous ses compagnons et demanda:

- Est-ce donc un heureux hasard que cette rencontre ou un acte dicté par les dieux ? Car j'avais justement affaire à vous, mes collègues. Vous devrez m'accompagnez au Palais du Protectorat Impérial, car notre présence y est requise, dit-il a Arianthe. Vous feriez bien de venir aussi, Sirias, votre venue ne sera pas de trop je présume. Cela semble très important. Mais la convocation n'a lieu que dans quelques heures alors nous pourrons rester un peu ici, annonça le Chef de La Garde Divine.

Le Zirconien fit une courte pause, observant le visage quelque peu gênée d'Eliess et le regard révèlateur d'Arianthe.

- Allons-donc marcher cousin, pendant que Dame Arianthe tiendra compagnie à la Seigneure Arbycande, fit-il en adressant un clin d'oeil à Arianthe.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Arianthe de Bise
Régente et impératrice consort
Régente et impératrice consort


Nombre de messages : 151
Classe : Dame de coeur
Armada : L'Alliance Coloniale de Port-Espérance
Date d'inscription : 08/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 25 Aoû 2007 - 2:26

*Pourquoi pas!*

Après une scène d'allers et venues digne d'un grand metteur en scène, Arianthe se retrouva à nouveau seule avec Eliess, laissant les seineurs à plusieurs dizaines de pas.

Elle reprit à mi-voix :

Désolée de vous avoir infligé cette petite mascarade, mais j'ai voulu faire au mieux. Et je ne peux nier que vous m'ayez inspiré une certaine complicité... Si le seigneur Fardall n'était intervenu au moins aurions nous pu échanger des propos simples mais délicieusement reposants. Sire Sirias est j'en suis sûre un homme de bonne compagnie...

Arianthe avait gardé son bras sous celui de la Dame d'Arbicande, mais sans plus la presser. Bien au contraire l'atmosphère s'apaisait et à nouveau la magie des jardins reprenait ses droits.

Je ne sais pourquoi, mais je vous ai sentie bien sombre, au moment de notre rencontre. J'espère que vous n'avez pas de tracasseries ou de tourments qui vous importunent. Si vous avez besoin d'une confidente, ou d'une amie pour vous dépayser n'hésitez pas, Dame Eliess. Ce serait pour moi un honneur et un plaisir. Je ne maîtrise pas la grande magie, mais je connais les tours simples de la vie, ceux qui soulagent les coeurs et ravivent les sourires...

Pour illustrer son propos, Arianthe se montra sous un jour plus lumineux encore, sans artifice. Elle iradiait littéralement d'un espoir franc en l'avenir et en l'humanité. Au contact des malheurs des autres, la belle Dame de Bise oubliait instinctivement ses propres doutes. La grâce de la Dame d'Arbycande la surprit à nouveau : ces derniers mois sur les champs de bataille avaient été si éprouvants de rigueur militaire!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 25 Aoû 2007 - 16:25

Le seigneur de Zirconie qu’Eliess avait rencontré également au Nid de l’Aiglon les rejoignit pour quérir la présence des siens au Palais du protectorat Impérial .
Eliess lui rendit son salut par une courtoise révérence.

Seigneur Fardall , puisse Scitopole prospérer en toute humanité.

Elle aurait pu se sentir mal à l’aise devant ses rivaux provinciaux mais étrangement elle se sentit bien confortée par l’esprit d’Arianthe.

Les deux seigneurs quittèrent le jardin et Eliess se retrouva seule avec la dame d'Opselimbe.

La jeune femme ne savait pas si elle devait révéler ses tourments à une personne qu’elle connaissait à peine , mais confier ses secrets à un jardin ne pouvait que la conforter dans sa morosité. Elle se sentit fléchir , la pression d’Arianthe sur son coude devint un lien .
Depuis leur première rencontre au Nid de l’Aiglon, Eliess avait préservé dans sa mémoire le portrait de cette femme qui jonglait avec perfection et grâce dans les mailles du commerce et de la politique . Son jeu habile ,d’après l’idée qu’elle s’en était faite , son caractère entier qui feintait sans contexte sous l’ apparat d’une mise calculée, prête à fondre sur son appât brossait un portrait qu’Eliess ne pouvait que lui envier.

Elle marqua un silence


Vous savez , je n’ai pas pris part au combat qui nous a opposé, pour faire une retraite dans le berceau de mes ancêtres ; si j’étais restée je me serais battue sans avidité mais battu pour la gloire des miens entant que chevalier d’honneur .
...

Cependant… je voues secrètement un amour sans limites pour un être que j’admire par-dessus tout et dont les préoccupations ne peuvent concevoir ce partage si convoité par mes sens, c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de m’éloigner de Brasamical .
Je me sens libre et prisonnière…

Et prisonnière de son passé, mais elle ne se sentait pas disposée à en révéler la moindre parcelle.

Eliess ne perdit pas de vue le changement qui s’opérait dans son âme de jeune fille . Elle commençait à avoir une connaissance d’elle-même plus précise, des sens plus aiguisés rythmés par le temps qui par vagues successives commençaient à sculpter sa féminité.


Ces mouvements de l’âme qui échappent à ma volonté son synonymes de passions...

Eliess abandonna un sourire à Arianthe ,

Je grandis…

Elle arracha au passage une fleur teintée d’un rose à l’image des aurores boréales ; geste pour dissipée la confusion que ses confidences avaient générée .

Puis comme un reproche incombé à elle-même .


Je ne veux pas vous retarder avec mes propos et je crois que le devoir vous appelle au palais du Protectorat ; loin de vouloir prendre congé de vous je ne veux pas vous détourner de vos obligations . Nous aurons d’autres moments j’en suis sûre pour converser, vous avez ma sympathie Arianthe.
Revenir en haut Aller en bas
Sirias
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 979
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 21/12/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
8/10  (8/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 25 Aoû 2007 - 18:54

Le seigneur ne pus saluer Ariante et Eliess que déjà Fardall l'entraînait avec lui.

Sirias et son parent avaient quitté le groupe pour palabrer un peu de l'armada et du quotidien. Alors qu'ils déambulaient lentement dans les sentiers, Sirias se mit à bavarder.

- Dit cousin, tu n'aurais pas un certain faible pour la Dame de Bise? Tu sais, tous ces sourires et charmes, ce n'est que de la politesse? Dit-il en ricanant.

Fardall s'en trouva un peu bousculer, puis contesta l'affaire.

- D'ailleurs. Nous pourrions faire une sortie avec nos épouses, un séjour en Zirconie? Elya s'en trouverait ravi.

_________________
Palatin intérimaire en Scitopole
Héros de l'Empire

[ADMINISTRATEUR FORUM]
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Dim 26 Aoû 2007 - 6:11

Fardall se rembrunit à la remarque de Sirias mais répondit:

- Bien sûr que non, elle est bien jolie, mais j"aime beaucoup ma femme et Faraël a déjà l'oeil sur elle je crois, fit-il avec un sourire.Toujours polygame, cher cousin ?

Le Seigneur de Zirconie fit une pause puis parla:

- Oui bien sûr, ce serait plaisant de nous présenter nos familles respectives. Je crois que tu ne connais pas mon fils cadet, Rafaël ? Et cette Dame Elya dont j'ai tant entendu parler, j'ai hâte de lui être présenté. Mais ce serait bien de chevaucher côte à côte dans les beaux champs de Zirconie. Et j'irais bien faire un tour dans les bois de Kondall, si seulement j'avais le temps .... d'ailleurs il y a longtemps que j'aurais aimer allez visiter mon élevage de chèvre dans le Royaume du défunt Garlon, je crois que c'est Thirias qui a mis la main sur les terres de Garlon.

Levant les yeux sur le soleil déjà haut dans le ciel, ajouta:

- Je crois que nous ferions bien d'aller chercher Arianthe, la réunion va bientôt commencer, et j'ai comme l'impression qu'arriver en avance ne nous fera pas de tort.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Sirias
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 979
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 21/12/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
8/10  (8/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Dim 26 Aoû 2007 - 16:44

Sirias trouvait à son tour que le temps manquait. Avec ses multiples responsabilités diplomatiques en ville, il n'était pas retourné sur ses terres depuis des mois. Il devra probablement penser à emménager en ville, surtout que ses nouvelles tâches de sénateur lui demandera beaucoup de présence.

- Oui, bonne idée. Allons rejoindre Arianthe, nous irons au Palais. De plus, on dirait qu'un violent orage se prépare...

Ils regagnèrent les sentiers pour s'en retourner où ils avaient laissé la Dame de Bise.

_________________
Palatin intérimaire en Scitopole
Héros de l'Empire

[ADMINISTRATEUR FORUM]
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Dim 26 Aoû 2007 - 18:28

- Oui, un bon coup de grain vient sur nous à pas s'y tromper, vu les nuages ce sera un rand déluge. Allons-trouver Arianthe pour allez au Palais si nous ne voulons pas être en retard.

Les deux cousins marchèrent rapidement jusqu'à l'endroit où ils avaient laissé les deux dames de Scitopole. Le Chevelier Arianthe de Bise discutait toujours avec Dame Eliess, mais la conversation semblait sur le point de se terminer. Toutes deux semblaient avoir apprécié se moment de tranquilité, mais malheureusement, il faudrait l'interrompre car les responsabilités les appelaient ailleurs.

- Dame Arianthe ? Nous devons allez au Palais si nous voulons arriver à temps, de plus un orage vient. Le Patriarche Enguerrand doit nous attendre, j'ai même entendu dire que l'Igoumen avait été envahi ...

Il fit une petite pause se rendant compte de l'inutilité de ses propos, on les entendraient surement à l'ordre du jour du Conseil.

- Oh, et Dame Eliess, j'ai été enchanté de vous revoir, dit-il en lui faisant un baisemain courtois en signe d'adieu. J'espère que nous nous croiserons ailleurs que sur un champ de bataille à l'avenir, car il s'annonce sombre, mais la guerre n'est pas toujours la solution, du moins faut-il l'éviter.

- Venez, Sire Sirias et Dame Arianthe, nous sommes attendus, rappela-t-il en marchant d'un pas ferme sur le sentier qui menait vers une entrée secondaire du Palais du Protectorat Impérial que l'on pouvait apercevoir de l'autre côté du sublime jardin.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Arianthe de Bise
Régente et impératrice consort
Régente et impératrice consort


Nombre de messages : 151
Classe : Dame de coeur
Armada : L'Alliance Coloniale de Port-Espérance
Date d'inscription : 08/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Lun 27 Aoû 2007 - 12:01

Arianthe se sentait fort malheureuse de devoir laisser ainsi Eliess à ses doutes. La Dame d'Opselimbe en avait connu de semblables et ses propres choix n'avaient peut-être pas toujours été les bons...

- Eliess, ne cesser pas de croire en l'Amour, que celui que vous m'avez dépeint soit celui de votre vie ou une de ces passions qui embrase l'âme un temps seulement. C'est ce qui fait de vous une femme de coeur. N'en ayez jamais ni honte ni complexes : Ces amours impossibles sont aussi vrais et tangibles que le chaos qui harrasse nos provinces.

Arianthe savait que ses mots, harachés par la hâte ne seraient jamais assez justes ou réconfortants. Cela la désolait d'autant qu'elle voyait sa véritable mission personnelle comme étant plus celle de soigner les coeurs que de renforcer l'Empire.

- Je n'ai jamais oublié le Duc de Bise, qui fit de moi une gente Dame en m'extrayant des tourments d'une vie sans honneur. Ceci n'empècha pas l'éternelle veuve que je suis de toujours continuer à vivre au rythme des caprices et élans de son coeur, une fois que le temps me permis de les ressentir à nouveau.
Croyez-moi, être fidèle c'est toujours écouter son coeur, dans ses élans éternels et chastes comme dans ses passions éphémères. C'est ainsi que les Dieux nous ont fait, et c'est ainsi qu'ils attendent que nous vivions.


Arianthe était déjà sur le départ, elle adressa un dernier regard à la Dame d'Arbycande. Celui-ci était plein d'une tendre compassion, de celle que l'on s'échange entre soeurs.

Elle lui mumura, mutine :
- Et croyez-moi, je connais bien les hommes, comme les démons et les anges : vous êtes une femme qui saurait faire frémir les sens du plus glacé des célestes! Si un homme ne se rend pas compte de la pureté de votre passion, c'est qu'il n'est ni si sage, ni clairvoyant qu'il n'y parait... Ou qu'il s'en rendra compte trop tard!

Puis plus haut, avec un clin d'oeil :
- J'espère vous revoir bientôt, Dame Eliess, votre compagnie m'est des plus agréables et réconfortantes...

Après une révérence courtoise, elle rejoint les deux seigneurs de la Garde Divine en direction du protectorat impérial.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Mar 28 Aoû 2007 - 14:41

L'ombre d'une menace dans le ciel déployait son voile au dessus du jardin. Machinalement Eliess avait entraîné Arianthe sous les branches protectrices d’un vieil orme .
Suspendue à ses paroles réconfortantes et émouvantes témoignant là des marques profondes d’un amour interrompu, stigmates d’un passé , stigmates du présent , Eliess ne pouvait que s’incliner devant cette Dame de Coeur : dame qui avait su redorer l’estime d’elle même et sa féminité contrariés par les salissures des guerres. Elle était même parvenue à la faire rougir.
Les deux femmes se saluèrent avec dans leurs regards une lueur complice et tendre . La dame d’Opselimbe quitta le jardin et rejoignit Seigneurs Fardall et Sirias qui avaient fait demi tours pour l'accompagner au palais du Protectorat , présageant l'orage qui allait fondre sans ménagement.

Requinquée par cette amitié naissante Eliess leva les yeux au ciel avec une note d’appréhension . Le ciel se craquelait d’ électricité un pli soucieux barra son front et ses pensées se cristallisèrent sur le contrevenant qui s’était emparé d’un ouvrage au sein de la guilde du Mana . Elle avait la ferme intention de ne pas perdre d’une miette cette affaire . Les bas fonds de la ville ne lui inspiraient rien qui vaille et elle regretta de ne pas avoir suivi Gaur Onauhar ; même si son caractère peu sociable était un petit frein à une franche collaboration il n’en demeurait pas moins une "armure" redoutable et rassurante ; le temps fera le reste … Et elle ne put que louer Nimburr de l’avoir poussé à réfugier ses pensées dans ce jardin pour rencontrer celles D’Arianthe…

Après mure réflexion Eliess décida de remonter aux sources et de se rendre à la Grande Bibliothèque . A longues enjambées elle se dirigea vers la sortie pour parer à l’orage qui menaçait et prit la direction des écuries pour rejoindre sa monture .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Ven 7 Sep 2007 - 19:11

La marche avait était éprouvante.
Elrebrias avait d’abord joint le fleuve qui traversait l’Empire en son centre puis l’avait longé, droit vers le Nord. Trois jours avait duré son voyage, trois jours pendant il se nourrit principalement de fruits.
L’elfe avait remarqué la ville à plusieurs heures de marche, d’abord un tout petit point qui ne cessait de s’agrandir, puis les murailles se dessinèrent, les tours et les plus hauts bâtiments.
Elrebrias avait déjà vu la ville, une fois, avec ça femme… et voilà qu’il repensait à elle… Elle avait choisit de ne plus revenir, elle ne reviendrait plus, il ne pouvait que l’oublier… Mais comment oublier le seul être que l’on a aimé ? La question était restée sans réponse…
Il était entré dans la Capitale par la Porte Sud. Il s’était ensuite dirigé vers le Jardin Impérial.

Malgré son épuisement, il marcha plus d’une heure dans ce refuge de nature au milieu de cette… forêt de maison. Des plus belles roses aux chênes centenaires, il y avait de tout.
Finalement il s’assit sur un banc. Les yeux dans le vide, il ne pensait plus, il ferma les yeux et s’endormit…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Dim 9 Sep 2007 - 13:23

Elrebrias sortait d’un soleil sans rêves, il n’avait pas dormis plus de deux heures mais était assez bien reposé.
Il ouvrit les yeux, le soleil n’allait pas tarder à partir derrière les fortifications, il lui fallait un endroit où dormir. Il allait donc se mettre en quête d’une taverne, il n’avait plus une grande somme sur lui mais de quoi lui offrir trois repas par jour et une chambre pendant une semaine, après… il espérait être mort…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Balade au soleil levant.   Ven 4 Jan 2008 - 13:30

Comme à son habitude Gromrin se leva avant le soleil et après avoir bus trois ou quatre pintes de bière noire, il voulait se prélacer quelques heures dans un lieu reposant. Après mures réflexions Gromrin décida de se promener dans le jardin impériale, ne voulant pas réitérer sa visite au temple du bon haut prêtre Gohin. Après trois heures de promenade et un magnifique lever de soleil, Gromrin décida de parfaire ses techniques de combats et s'en alla pour la salle d'entraînement de la guilde des combattants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Ven 11 Jan 2008 - 12:16

Après un bon repas à la taverne du loup qui boite, Elrim avait envie d'une petite balade au près des fleurs si belles des jardins impériaux. Il passa près de deux heures à faire le tour des jardins et puis pensant que la bibliothèque pouvait être libre il partit pour lan guilde du mana.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 2 Fév 2008 - 1:31

Aprés avoir flané dans les grandes avenues de la ville, Annariel aperçu au détour d'une rue, des arbres taillés qui lui indiquèrent la présence d'un parc ou d'un jardin.
Prenant le parti de quitter un peu les voies encombrées, il s'aventura dans cet endroit calme et plus tranquille qui se deployait devant lui en une déclinaison de verdures et de plantes agréables au regard.

Errant dans les allées ombrées, respirant les parfums subtiles des fleurs rafinées son esprit s'apaisa affecté par tant de magnifique choses à contempler.
Croisant un abris recouvert de plantes grimpante, il alla s'installer sur un banc de pierre afin d'envisager une pause dans ses périgrinations.
le fauve qui l'accompagnait vint se coucher à ses pieds, les deux gardes restèrent à une distance discréte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Dim 22 Juin 2008 - 21:37

Par une belle après midi, après le couronnement de l'empereur Fardall 1er, Vorin décida d'aller faire un tour aux jardins impériaux pour y admirer les fleurs dont tout le monde parlait. Le nain, inhabituel amateur de verdure ne connaissait quasiment aucune des races représentées dans ce jardin. A chaque battement de paupières, le nain était bouche-bée ; Vorin n'en croyait pas ses yeux tellement les fleurs qu'il admirait étaient époustouflantes de beauté et de fraîcheur.

*Mon dieu, maintenant je comprend les elfes, quand ils disent que la forêt à milles visages. Je ne pensais pas qu'autant de fleurs différentes pouvaient exister.*

Vorin, après quelques heures dans le jardin, décida de partir comme il était venu, pour prendre la direction de la taverne maintenant reconnue du loup qui boite.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Mer 9 Juil 2008 - 5:22

Fardall, qui réglait déjà les premiers détails de gestion du palais, en premier lieu, la vente des ornements surabondants et la distribution de ces gains aux pauvres. Une lettre lui était arrivée dans la matinée de l’Intendant de Zirconie, le Gouverneur Lanfalyot d’Elgarot. On lui informait que la reconstruction de la Capitale était en bonne voie et que les ouvriers promis par Oengus étaient arrivés, au nombre de deux cents. On avait répertoriés les dommages de la guerre, trois milles morts dont huit cent civils, ainsi que deux milles blessés. Le peuple commençait a regagné leurs terres dans le sud et pour lui aider Lanfalyot avait ordonné de ne pas recueillir d’impôts pour les trois prochains mois, les coffres royaux étant suffisants ( ils avaient été déménagés dans le Nord durant le siège afin d’éviter un pillage catastrophique ).

L’Empereur lui répondit et écrivit qu’il léguait ses terres et ses possessions à son fils Faraël et que son frère serait le Grand Intendant, puisqu’il était très occupé. Rafaël serait renvoyé sous peu pour reprendre les rennes en attendant le règlement d’une affaire personnelle de son frère. Il écrivit également une lettre longue et explicite à tous les Seigneurs présents et passés de la Garde Divine pour leur annoncer la dissolution de l’alliance puisqu’elle avait rempli ses objectifs, la purification, qui irait bon train avec le Pontife Arzhùl Gorbad.

Le fils d’Igardal laissa au bon soins de ses valets ( bien rémunérés ) les opérations et prenant sa femme par la main il l’emmena galamment en ville. Sans qu’il le sache une escorte lui fut attaché par un de ses capitaines, dix hommes discrets qui le suivirent dans son intérêt.

Le dernier Chef de La Garde Divine sortit et se promena longtemps à pied dans les rues pavées, plusieurs citoyens sortirent pour l’observer et il les salua tous joyeusement. Une fois arrivé devant la principale route qui traversait la cité il aperçut une jolie auberge, apparemment neuve, à une centaine de mètres seulement du Siège du Sénat. Elle était située à l'entrée pour ne pas dire presque dans le Jardin Impérial, garni de fleurs à cette époque de l'année. Un homme patientait devant la porte, une choppe à la main. Emmenant doucement son épouse, Fardall se dirigea vers lui.


- Bonjour Amiral ! Comment allez-vous ?


En effet, c’était le Sire Laonar, Gestionnaire de la Corpus des Itinérants, récemment promu au rang d’Amiral, suite à son implication maritime durant la guerre et ses talents incontestables de navigateur.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Arzhùl Gorbad
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 387
Age : 28
Classe : Maître Inquisiteur
Armada : Ordo Repurgatoris
Date d'inscription : 24/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Mer 9 Juil 2008 - 15:40

Arzhùl sorti du sénat et Sysk’o lui emboîta instinctivement le pas. Une fois à l’extérieur de l’édifice, ils se retrouvèrent dans les jardins impériaux. Le palatin vit un peu plus loin l’Empereur parlé avec ce certain Laonar. Arzhùl avait apprécié ce jeune marchant, mais il devait éclaircir l’ombre qu’il planait sur lui…
Et donc, ils allèrent dans leur direction.


Empereur Fardall... Arzhùl fit un signe de la tête en signe de politesse Laonar... il fit pareille.
J’espère ne pas vous dérangez ? Même si s’était le cas, son devoir d’Inquisiteur se devait d’interroger le plus vite possible Laonar, pour passer à une affaire plus urgente, l’affaire Varatorn. Puis-je, Empereur, vous empruntez Laonar, juste le temps de quelques petites question de routines ? dit t il avec gravité
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Jeu 10 Juil 2008 - 3:05

Avant que Laonar n’ait pu répondre, le Palatin de Thassopole sortit du Sénat et arriva à leur hauteur, suivit comme toujours par un certain homme, dont Fardall n’avait pas la chance de connaître le nom.

- Empereur Fardall... Laonar...

- Bonjour messire Gorbad ! Mais vous savez vous n’êtes pas obligé de parler ainsi avec ces formalités, je suis ici pour me dégourdir un peu les jambes en compagnie de ma femme, Hadawen.


Avec un air digne des inquisiteurs, le Pontife demanda à interroger Laonar, des questions de routines semblait-il, même si le saint homme semblait sérieux.

- Je n’ai aucune objection. D’ailleurs je voulais simplement dire à l’Amiral Laonar que tout était prêt pour la mission dont je lui ai demandé de s’acquitter. Un navire vous attend dans le port d’Hergaen, messire Laonar, dit-il en se tournant vers lui. Ah et voici les clés la clef de la cellule six. N’oubliez pas que je veux que vous voyagez avec discrétion, personne ne doit savoir où vous le déporterez, hormis vous et moi, même si je préfèrerais ne pas avoir à porter ce secret. Tâchez de lui trouvé quelque île vivable, sans plus. Merci encore de bien vouloir vous en charger.

Quant à vous cher Grand Prêtre, je vous remercie de votre excellent travail pour le culte. Vous redonnez la foi et formez de nouveau des hommes de culte compétents pour aidez le peuple. Je vous souhaite bonne chance dans vos projets.


[i]Fardall attendit la réponse de ses interlocuteurs avant de continuer sa marche dans la cité avec Hadawen.[/i
]
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Jeu 10 Juil 2008 - 3:38

Le Baluchon Kalamien venait d'ouvrir ses portes et déjà des clients se présentaient, curieux de voir cette nouvelle établissement. Laonar, quant à lui, s'était pris un choppe de bière naine, importé de Vénopole, et partit faire une petite promenade dans le jardin impérial. L'air était pur, les gens le ressentaient. La violence des temps passés se perdaient dans un endroit tel que celui ci, où les fleurs étaient à leur plus resplendissant durant cette période de l'année. Après sa petite promenade, il retourna à la taverne se chercher une autre choppe. Cette bière était pour lui une des meilleurs de Kalamai. Il se posta donc devant la porte, accueillant les visiteurs.

Puis, un homme se dirigea vers lui, accompagné d'une très jolie femme. Lorsqu'il fut assez près, il put voir que ce n'était nul autre que l'Empereur Fardall ainsi que ca merveilleuse épouse Hadawen. Alors qu'ils engageaient la discussion, le Grand Prêtre Arzhul se présenta et demanda à emprunter Laonar. Fardall le remercia donc du service qu'il lui rendait et lui remit la clé de la cellule du mercenaire.

- Sir Fardall, je me désole de vous quitter si vite mais c'est un honneur pour moi d'accomplir cette tâche pour vous. J'espère vous revoir bientôt et si un jour vous passer par Thassopole, les portes de Kintar vous seront toujours ouvertes.


Sur ce, il quitta l'Empereur en compagnie d'Arzhul.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Jeu 10 Juil 2008 - 3:54

Fardall salua les deux hommes et partit avec sa femme après avoir remercié et souhaité bonne chance au navigateur.. En effet, il avait à préprarer les funérailles de son défunt ami, Ulthuran Kaïn dans l’après-midi, et le mariage de Faraël, son fils, avec la belle Arianthe de Bise. Ils s’étaient fiancés au tout début de la guerre et ensemble il avait survécu à elle. Ce mariage représentait l’union de l’Empire avec l’ancien Empire d’Outre-Mer. Mais il n’était pas le fruit d’alliances politiques, mais bien du pur amour qui avait vu le jour sur les rivages d’Argostole, bien des années auparavant.
Il marchèrent ensemble dans le jardin, admirant la beauté des plantes, dont certaines n’avaient pas leur équivalent dans le Nord et qui émerveillèrent l’impératrice consort.

Puis, alors que le soleil était au zénith, le couple rentra au palais où il prit un bref repas tout simple et illuminé par l’astre solaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Satania
Animateur en retraite


Nombre de messages : 269
Age : 25
Classe : Psioniste
Armada : Aucune
Date d'inscription : 06/02/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Dim 31 Aoû 2008 - 15:54

La Comtesse de la Rose Noire pénétra à l’intérieur de la Ville. Il lui semblait que cela faisait une éternité qu’elle n’y avait pas mit les pieds, tant les choses avaient changé... Elle ne s’aventura pas dans l’une des tavernes, le simple fait de penser au tumulte qui y régnait l’incitait à repartir. Non. Non, Satania avait besoin de calme. Elle réfléchit un instant où elle pouvait trouver cet apaisement, et finalement, cela lui parut évident.
Quelques pas lui suffirent pour atteindre le Jardin Impérial, et même si elle n’était pas la bienvenue ici, la cape qu’elle portait ne permettant pas de distinguer son visage suffirait peut-être à ce qu’elle ne soit pas reconnue. La démarche sûre, elle passa les grilles de l’immense parc pour se retrouver face au merveilleux paysage qu’elle avait toujours eu en son esprit depuis la première fois. Elle sourit un instant à cette vue, avant de se remettre en marche, se promenant à la clarté de la Lune le long des allées. Se concentrant sur le bruissement des feuilles dans les arbres, ainsi que sur l’odeur des fleurs et autres plantes, la Vampire eut la doucereuse impression d’être chez elle. Et pourtant... Il n’existait aucun endroit ennemi pour elle, davantage risqué, que la Ville Impériale. A tout moment les gardes pouvaient donner l’alerte, et qui sait peut-être, même parvenir à la faire prisonnière. La Comtesse n’avait cependant aucune crainte. Elle marcha ainsi, sans la moindre contrainte, jusqu’à un banc devant lequel elle s’arrêta. Plusieurs souvenirs lui revinrent alors en tête, une rencontre, une discussion... Son délicieux mais discret sourire éclaira à nouveau son visage, et elle s’assit sur le bois, à présent vieux mais doux. Elle ouvrit alors sa cape, dévoilant des bottes, un pantalon serré et noir, ainsi qu’un corset de la même couleur et mettant généreusement en avant sa féminité. Inclinant quelque peu la tête en arrière, elle permit à la légère brise de caresser son cou et son décolleté. Les yeux clos, elle apprécia ce moment d’harmonie avec la nature, avant de s’allonger sur le dos. Elle replia son genou gauche avant de laisser Nimburr guider ses pensées, s’y plongeant totalement. Il était probable qu’un garde la voit, mais qu’importe, elle aviserait. Même si elle ne tenait pas à la prison, il faudra bien plus d’un garde à Satania pour lui faire faire quelque chose contre son gré...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Jeu 18 Sep 2008 - 21:11

Sotame était quelque peu agacé du comportement qu'il vient de rencontrer il y a peu de temps. Un compagnon dans l'impossibilité de sauver sa promise, que c'était pathétique, les tempes du Comte se contracta à cette pensée, il ne supportait l'incompétence autant que la faiblesse d'esprit. La prêtresse aurait sans doute dû mourir devant l'incapacité de son compagnon mais on ne peut remettre une vie dans les mains d'une tierce. Kaomi était belle et douce d'âme, lui était triste et incapable, peut-être avait-elle besoin de lui pour se rendre compte qu'elle est forte... Et c'est installé en déballant ses pensées tels une panière décharge du linge dans une rivière que le Vampire arriva soudainement dans les Jardins Impériaux, la nuit était presque finis, le soleil était encore trop caché par les nuages pour qu'il puisse agresser ses confrères Vampires. Sotame ôta son haillon un instant et fixa la lune intensément entre ses cheveux qui voilaient sa vue. Qu'elle était belle et paisible, un 3/4 de lune, sa forme préférée, semi-parfaite et encore si modelable... Le Vampire mis de nouveau son couvre-chef ridicule et s'arrêta net, il pilla sur place et écarquilla ses yeux, un sourire de satisfaction et d'espoir se dessinaient sur les lèvres, deux sentiments qu'ils étaient rares d'éprouver. Il la vit là, sur un banc, à moitié nonchalante, à moitié charmeuse, ce qu'il préférait chez elle, il se mit à sa hauteur et posa son visage au-dessus du sien en lui ôtant son haillon et le sien, plongeant son regard sur ses yeux encore fermés.

- Je me serai bien déguisé en soldat rien que pour le plaisir de t'arrêter... Satania...
Revenir en haut Aller en bas
Satania
Animateur en retraite


Nombre de messages : 269
Age : 25
Classe : Psioniste
Armada : Aucune
Date d'inscription : 06/02/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 27 Sep 2008 - 17:05

La Comtesse, qui avait gardé les yeux clos, ne put empêcher son odorat de sentir une présence ; et quelle présence... Le voyage, la faim peut-être, non, rien n’aurait pu la tromper d’une telle manière... Elle pensa en premier lieu à un rêve, mais pourquoi donc à cet instant ?... Mais au son de sa voix, Nimburr lui dicta d’ouvrir les yeux, et elle s’exécuta sans tarder. Elle le vit... Lui... Lui qui se tenait face à elle, proche d’elle, et son regard dans le sien. Et Satania, Comtesse de la Rose Noire, aussi expérimentée était-elle, ne savait que faire devant cette soudaine apparition. Son Dieu ne lui apporta aucune aide, et la Vampire, ainsi confrontée à un lointain souvenir, ne dit mot. Elle se redressa, s’adossant au vieux bois, et fixant toujours l’objet de son intrigue... Sotame. Ayant beaucoup de mal à réaliser cette rencontre plus qu’inattendue, elle le regarda un bon moment avant de répondre :

- Et c’est avec grand plaisir que je t’aurais laissé faire... Sotame...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Dim 5 Oct 2008 - 23:52

Sotame souriait d'arrogance et désir. Il savait qu'il hantait les rêves de la Comtesse, son charme restait gravé en elle, il jouait avec... Le Vampire relevait sa chevelure d'un rapide coup de tête en arrière, il avançait prudemment vers Satania, il savait ce qu'il avait à faire et de quelle manière, il n'avait plus qu'à faire ce que la nature lui avait confié comme don. Une fois arrivée au niveau de la Comtesse, il se pencha vers elle et s'appuya à l'arbre avec sa main droite. Il aimait plonger son regard dans le sien, elle était charmante mais charmée, c'était partagé, agréable. Après un bref sourire et un regard autour de lui, le Comte entama :

- Tu m'aurais... Humf... Mais c'est toujours le cas Satania...

Ne laissant aucun répit à la Vampire, il la plaqua contre l'arbre, arbre de leurs retrouvailles, et l'embrassa avec une grande fougue, ressemblant à de la folie aigüe. Il la retrouvait et continua de l'embrasser...
Revenir en haut Aller en bas
Satania
Animateur en retraite


Nombre de messages : 269
Age : 25
Classe : Psioniste
Armada : Aucune
Date d'inscription : 06/02/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 11 Oct 2008 - 17:39

Si un doute subsistait dans l’esprit de la Vampire, le baiser qu’il lui offrit lui ôta tout soupçon d’illusion... C’était bel et bien lui, aussi incroyable cela soit-il. Elle échangea malgré tout les rôles, s’asseyant cependant à genoux au-dessus du Comte. Se séparant de ses lèvres afin de fixer un moment son regard, elle lui dit :

- Mais je suis également ravie de te revoir, Sotame... Et après un court instant, ajouta : Après de si longs hivers...

Elle se leva ensuite et lui tourna le dos, elle hésitait. Lui faisant face à nouveau, elle ne savait toujours ni quoi penser, ni quoi dire... Elle avait la sensation de voir un souvenir, un rêve qui s’offrait à elle pour la récompenser d’une chose ou d’une autre... Mais ce n’était pas qu’un doux songe... Et la raison de sa présence lui était inconnue... Evidemment, elle ne laissa paraître ses interrogations ; droite, la tête haute, la Vampire le fixait. Son envie de lire dans les pensées du Comte comme dans un livre ouvert était immense, mais le ferait-elle ? Satania avait un avantage sur lui, elle connaissait son don, et ce n’était pas réciproque. Risquerait-elle de se faire démasquer ? Probablement pas. Elle tenterait donc de ne lire que dans ses yeux, un signe, un rien, ou un semblant d’explication...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Aujourd'hui à 2:57

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Jardin Impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Cité impériale :: En Ville ou dans ses alentours-