AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Jardin Impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Mar 14 Oct 2008 - 20:07

Sotame était content de lui, il savait que ce qu'il avait fait était dévoué et enjoué. Le Vampire savourait sa "victoire" et s'approchait délicatement de la Comtesse, posa ses mains sur ses hanches et s'apprêta à lui mordre le cou amoureusement mais il s'arrêta net lorsque ses pensées furent altérés par les messages de sa boucle d'oreille. Il était maintenant devenu conscient de ce qu'il se passait auprès de Kaomi, il voulait intervenir mais comment faire sans offusquer sa Promise ? Alors le Comte pris un instant de réflexion et s'approcha des lèvres de la Vampire, il les mordit doucement et d'un instant court, il savait qu'elle comprendrai. Sotame la serra contre elle et lui chuchota très doucement à l'oreille...

- Va prendre l'une des meilleures chambres à la nouvelle taverne, celle du craqueleur... Histoire qu'on puisse s'y...

Le Vampire prit un temps, embrassa la Comtesse et plongea son regard dans le sien.

- "retrouver"...

Le Vampire partit en lui adressant un clin d'œil et commença à courir vivement, le Soleil s'approchait dangereusement et il se devait de ne pas prendre de risques, il revêtit son haillon et passa un coin de rue puis... On le vit plus...
Revenir en haut Aller en bas
Mogoth



Nombre de messages : 230
Age : 50
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
9/10  (9/10)
Race: Infernal

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 1 Nov 2008 - 11:27

Une lueur rouge se forma lentement dans un coin du jardin impérial jusqu'à ce que le cercle soit suffisamment grand pour laisser passer un homme de taille moyenne. Lorsque je fut de nouveau parmi le royaume mortel de Kalamaï, le passage se dissipa en un bref instant.

Lentement je me mis à marcher dans les petits sentier aménagés de ce lieu si paisible, voir même presque trop. Moi, si habitué au tumulte infernal, aux cris, aux pleurs, au grésillement des flammes. Jadis, avant que je sois ce que je suis maintenant, un grand sage m'avait dit que la qualité d'un jardin mesure l'intérêt d'un homme pour se qu'il dirige. Faut-il croire que l'ordre et la précision de ce lieu exprime la droiture et l'abondance que l'Empereur cherche à étendre sur son Empire...

Tandis que je marchais, des souvenirs me revenait, images d'une vie passé mais jamais oublié. L'effervescence quotidienne de la place du marché, les soldats qui patrouille sous le règne instable d'Harosheth. Dirigeant dont la mort causa tumultes et soif de pouvoir dans une course qui se termina par la nomination d'Evalia, la nièce du défunt. Elle-même connu un règne mouvementé pour ce que j'en sais, puisque la Faucheuse m'emporta avant que la paix ne reviennent.

Aujourd'hui était maintenant un autre jour, je suis un Infernal et je reviens en Kalamaï pour servir mon maître et répandre sa bonne parole...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 1 Nov 2008 - 18:59

Un jeune homme arriva dans les jardins impériaux. Nonchalamment, il gambada vers Mogoth. Après s'avoir assuré que personne n'étais présent, il se retourna vers celui avec un petit sourire avant que ses traits ne changent et qu'il le prenne par la gorge et le soulève de terre avec une force inhumaine. Il dit avec une voix grave:

Maintenant, homme déchu, dis-moi qui tu sers, j'ai senti sa présence démoniaque. Je sais tout! Je suis Karazhûl, progéniture de Lucifer, maître de la magie, de la tromperie et de la destruction! J'ai vu que tu prône le culte de Nucter et je devine que tu le sers également! Dis-moi tout et tu ne retourneras pas en enfer dans l'immédiat!Ton pouvoir peut bien être grand ici sur ce plan en rapport au mien mais, tu n'es rien face à moi en Enfer.


Karazhûl attendait avec impatience la réponse de cet homme qui avait osé faire un pacte avec les Enfers.
Revenir en haut Aller en bas
Mogoth



Nombre de messages : 230
Age : 50
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
9/10  (9/10)
Race: Infernal

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Dim 2 Nov 2008 - 18:38

Tandis que je passais le temps, un homme vint à moi, gambadant tel un lapin. J'écoutai ses propos puis sans un once de crainte lui répondit sur un ton que seul les deux infernaux face à face pouvait entendre :

Aaah... Karazhûl ! J'ai enfin l'occasion de rencontrer celui qui est considéré comme le plus prometteur dans la nombreuse progéniture de Lucifer. Je suis cependant désappointé que tu ne saches pas qui je suis. Ton statut exige que tu t'informes sur l'élite de ton père, sur ceux qu'il envoi répandre mort et chaos parmi les hommes.

Je suis Mogoth, maître du chaos et assassin de profession. J'ai sur mes terres en Naxos les Abysses de l'Enfer, porte vers notre monde dirigé par le Diable, preuve de sa confiance en moi. J'assure la sécurité de cet endroit et provoque son absence aux yeux de l'homme. Depuis peu, cette province est devenu notre mère patrie, réunissant Infernaux et Vampires prêt à répandre la parole de Nucter et de Bronek.

Cette réponse te convient-il ?
Seras-tu de ceux qui joindrons les rangs de l'armée que se lèvera en Naxos ?


J'attendis sa réponse, enfin je le rencontrais, enfin mes projets commencerait à se concrétiser. Tout autour d'eux, c'était calme, aucun garde aucun visiteur. Probablement tous occupé à préparer cette expédition vers le Nord.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Dim 2 Nov 2008 - 19:39

Le démon ricana! Il le croyait à la solde de son père et de Nucter tout comme lui. Pauvre type, il se ferait tromper par ces deux-là, à la moindre défaite, ils lui retireront tous ses pouvoirs. L'échec pour un homme banni des portes du paradis est une punition éternelle.

Je ne suis pas avec mon père ni Nucter! Ces deux là ne sont que des emmerdeurs. Si tu échoue dans l'accomplissement de ta quête, tu retournera en enfer pour une punition qui durera pour l'éternité.

Il prit une pause et redescendit légèrement l'assassin.

Si ta quête est de répandre la parole de Nucter et Bronek, tu me sers à rien. Vois-tu? Moi, mon objectif est tout autre.

On pouvait voir un sourire mauvais se dessiner sur le visage de Karazhûl.

Si je suis ici, c'est pour que ce monde brûle en entier. Sang, feu, chaos, voilà mes objectifs. Je ne fais que m'amuser.

Si tu me suis dans mes démarches de réduire cet endroit à néant, que mon père et Nucter convoite... Je te promets que tu y régnera en maître absolu. Pour ça, tu n'a qu'à trahir ceux qui t'ont envoyé ici. Ferme cette porte et je t'apprendrai comment ouvrir les tiennes pour laisser passer tes légions à toi.

Je ne fais cette offre qu'une fois. Si on mets ce monde à feu et à sang, je me retirerai en enfer après t'avoir mis à la tête de ceci.
Revenir en haut Aller en bas
Mogoth



Nombre de messages : 230
Age : 50
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
9/10  (9/10)
Race: Infernal

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Lun 3 Nov 2008 - 6:14

Et bien, je n'ai pas choisi le Dieu du Chaos pour faire de l'ordre mon cher Karazhûl. Je désire fonder une armada de gens comme nous qui voudrons nous suivre dans cette mise à mal de l'empire. Déjà je prévois de soumettre la province voisine à nous pour étendre mon pouvoir et ensuite nous nous amuserons avec l'empire. Les rumeurs indiquent que de belles et grandes armées défendent Kalamaï. Nous aurons donc de quoi s'amuser.

Puisque vous n'êtes pas à la charge du Diable, vous n'avez donc aucune contrainte, tout comme moi. Cet Abysses, bien que reliant l'enfer est mon oeuvre. Ce sont donc déjà mes hordes qui y passent. Sinon je ne me serais pas donné du mal à la camoufler, Lucifer en est capable lui-même.

Il vous faut considérer que pour moi la parole de Nucter et Bronek signifie de répandre la mort et la chaos et non pas les vénérer et prêcher pour eux. Nous pouvons donc unir nos forces dans cette partie de plaisir que nous désirons tout deux avoir. Allez en Naxos, je vous y rejoindrais sous peu, nous pourrons parler plus en détails de nos projets a l'abri des indiscrets. Choisissez-y le lieux, j'y serais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Lun 3 Nov 2008 - 6:41

Le démon lâcha le déchu avant de reprendre son apparence de jeune homme. Gildéran fit un sourire niais.

Alors je vous suivrai!


Il le dit avec une joie presque enfantine, le visage souriant. Karazhûl avait finalement accepté d'aider Mogoth. Le démon était disparu pour laisser place aux traits de l'homme puisqu'une présence s'approchait. Devinant que son confrère l'avait remarquée, il lui sursurra:


Viens, nous allons l'accueillir. Faudrait pas qu'elle devine qui je suis.


Et finalement, le peu de raison qu'il possédait disparu pour revenir à sa folie habituelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Lun 3 Nov 2008 - 8:23

Une envolé de corbeau passe, une silhouette féminine marche dans l’ombre, la nuit est tombée et les nuages gris voile la lune et masque la vue légèrement sur le jardin Impérial.
L’ombre avance à pas de féline et elle porte une longue cape noir croisé sur le devant, une capuche est relevé mais l’espace d’un petit moment une éclairci de la lune laissa percevoir que l’ombre était bien une femme et des bouclettes blondes la trahissent en dépassant de la capuche.

Ce n’était pas qu’une simple marche nocturne mais un rendez-vous. Elle n’était pas du genre à accepter aussi facilement un rencar de la sorte mais la bête l’avait intrigué un peut par sa noblesse et sa fine esprit de répondre avec tacte. La Comtesse pressenti une présence qu’elle avait goûté la veille et une autre qui lui était encore inconnu, elle ouvrit rapidement sa cape et empoigna son épée qu’elle sorti de son fourreau et la pointa devant en s’écriant et se plaçant en position d’attaque.


Qui va là!?!
Revenir en haut Aller en bas
Mogoth



Nombre de messages : 230
Age : 50
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
9/10  (9/10)
Race: Infernal

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Lun 3 Nov 2008 - 8:38

Alors que nous étions seul, une présence féminine se fit sentir et semblait même agressive. Sitôt qu'elle nous eus vu, elle brandit son épée comme si ça vie était menacé. Je m'avançais vers elle, la main tendu.

Demoiselle, n'ayez aucune crainte, nous ne sommes que des hommes qui discutions de choses et d'autres alors que le soir tombe sur Kalamaï. Je vous assure que vous pouvez ranger votre arme, ce n'est point avec nous qu'elle vous sera utile.

Je suis Mogoth, à qui ai-je l'honneur ?


Je regardais le nouvelle venue, essayant de déceler ses intentions, parcourant les courbes de sa cape pour y voir la forme d'une quelconque autre arme pouvant nous menacer. J'avais malgré tout une main près de ma taille afin d'y empoigner une dague en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Lun 3 Nov 2008 - 10:02

La jeune femme baissa sa lame en réponse au geste de la main amicale de l’inconnu vis-à-vis d’elle pour la calmer et la rassurer en se présentant à elle de plus prêt. Elle ne pouvait distinguer son visage dans l’ombre de sa capuche main la main tendu vers elle semblait douce et saine pour le moment. Elle replaça son épée à sa ceinture mais garda sa cape bien dégagé d’elle, laissant une vue plus agréable de son corps vêtue légèrement pour plus d’aises à faire de grands mouvements au cas ou elle aurait à se défendre ou à
Rétorquer à une attaque éminente.


Je suis Lailah, Comtesse de Trasalvia.

Je devais rencontrer un messire ici mais je ne le vois guerre en ces lieux.


Elle fit vite rouler son regard autour et se concentra sur les deux hommes se trouvant devant elle. Elle préférait ignorer le second qui était un peut fou pour ne pas attirer son attention possédé sur elle. Un sourire charmant apparu enfin sur ses lèvres et elle fit tomber sa capuche sur son dos. Ses yeux bleus luisaient dans la noirceur de la nuit et sa chevelure dorée retomba sur chaque côté de ses épaules. Se montrant intéressé elle reprit vite.

Alors vous discutiez?

Elle eu une étincelle dans le regard comme si elle voulu percer un mystère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Mar 4 Nov 2008 - 5:35

Le démon sorti de sa cachette, il se doutait qu'elle l'avait repéré, de telles créatures perfides avaient une aisance particulière la nuit. La sale garce qui se faisait courtiser par les autres l'avait goûté. Il connaissait les moeurs de cette race et c'était un grand honneur pour eux mais, son corps avait péri peu après et maintenant, il utilisait des sorts de métamorphose qu'il devrait mettre au point. S,il avait la moindre occasion, il la tuerait avec lenteur et délicatesse. Premièrement, il jouerait avec pour qu'elle s'offre à lui. Deuxièmement, il jouerait avec dans des jeux de plus en plus sensuelles et mystérieux jusqu'à la tuée au cours de ces jeux. Malheureusement, il semblait que son nouvel allié la prenait pour quelqu'un de valeur donc, il ne pourrait le faire maintenant. Finalement, il s'approcha des deux autres et répondit pour essayer de satisfaire la curiosité de la comtesse.

Je lui demandais s'il voulait pas m'acheter des meubles pour ma forteresse, elle est trop sinistre.Il faudrait repeindre les murs aussi.

Il prit un regard qui faisait pitié et il fit une pose grotesque à genou en disant:

Toi veux-tu m'acheter des meubles?De la peinture aussi? Mais on trouve toujours de la peinture dans les meubles!

Pendant un cours instant, ses yeux illuminèrent rouge dans l'obscurité de la nuit et son visage se déforma en un rictus malsain. Rapidement, son visage redevint idiot. Peut-être était-ce une hallucination?
Revenir en haut Aller en bas
Mogoth



Nombre de messages : 230
Age : 50
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
9/10  (9/10)
Race: Infernal

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Mar 4 Nov 2008 - 6:32

Tandis que la demoiselle baissait sa garde, mon nouvel allié sortait de sa cachette, répondant à la question de la comtesse. Il semblait évident que c'est deux personnes avait déjà été en présence l'un et l'autre. Les circonstances m'importait peu mais je suis curieux de nature. Je répondis donc à la suite de l'autre homme.

Et bien, il n'y a que nous trois ici, ainsi vous n'êtes peut-être pas à l'heure pour votre rendez-vous. À moins que cette personne n'ai eu quelconque malheur, le hasard est si malsain de nos jours. Concernant notre discussion, faite attention car écouter aux portes fait perdre la tête. J'aurais une question pour vous, mon intuition me fait penser que vous connaissez l'homme qui est avec moi. Pouvez-vous éclairez ma lanterne ?


Me tournant vers Karazhùl


Concernant vos meubles, je ne pourrais vous aider puisque ma propre demeure étant déjà très bien meublé. Pourquoi ne pas simplement en faire un feu de joie dans lequel nous pourrions y jeter quelconque paysans rebelles. Qu'en pensez-vous ?


J'attendis la réponse de l'un ou l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Mar 4 Nov 2008 - 9:11

Mogoth profita de la baisse de sa garde pour l’interroger.

Le possédé sorti de sa cachette, sen doute qu'il n'y pouvait plus de voir un autre homme s'intéresser à la belle Comtesse et feindre la folie pour distraire un potentiel prétendant et mettre la discorde dans la conversation pour ce rendre intéressant et avoir toute l'attention que sur lui, ce n'était pas la première fois qu'il usait de ce stratagème en tout cas.

Il fit une mine, faisait pitié et il fit une pose grotesque à genou en disant qu'il était toujours désireux de posséder de nouveaux meubles et de la peinture pour repeindre ses murs chez lui. Il devait y tenir beaucoup pour vouloir revenir sur ces demandes particulières.

Pendant un cours instant, ses yeux illuminèrent rouge dans l'obscurité de la nuit et son visage se déforma en un rictus malsain. Rapidement, son visage redevint idiot. Peut-être était-ce une hallucination? Non!
Car elle l'avait percé à jour depuis la dernière rencontre et le fait d'avoir eu le privilège de goûter à son sang, lui ouvrait des portes sur ses esprits tourmentés par des démons.

La Comtesse lui fit un sourire sournois lui montrant qu'elle avait découvert son jeu et lui répondit de suite après que l’autre homme lui ai répondu, comme si elle participait elle aussi pour son plaisir à son jeu.


-Bien si par inadvertance j’ai un ou deux esclaves en trop parmi mes meubles, je penserai à vous les faire livrer et je ne saurais vous dire si la qualité de leur sang conviendra à rafraîchir la couleur de vos murs mais ce sera fait de bon cœur si cadeaux je vous fait un jour que je m’aurais prélassé d’eux. Vraiment Sir Karazhûl!

Comme le regard curieux et interrogateur de Mogoth revenait sur elle, elle lui répondit enfin pour le contenter tout en gardant son sourire en le transformant des plus charmeur pour l’homme.

-Mais sachez que je suis toujours en avance à mes rendez-vous et je n’ai qu’une parole quand je la donne. Je ne sais ce qui retient pour le moment le noble bel inconnu mais si il tarde trop à ce montrer, il sera bien bas dans mon estime si il y avait à en avoir pour lui.

-Perdre la tête? Mais voyons! Si j’avais à espionner une quelconque conversation, jamais je ne m’aurais déplacé pour cela moi-même car j’ai des sous fifres pour faire cette sale besogne pour moi.


La belle élargit son magnifique sourire sur ces derniers mots et continua de répondre à l’homme bien désireux de tous savoir.

-Pour ce qui est de cet homme, vôtre intuition ne se trompe pas ou si peut en faite.

-Nous nous sommes rencontré pour la première fois, il y a deux jours déjà, à la Corporation des Arcanes lors des recrutements.


Elle garda sous silence le reste de ce qui la concernait vis-à-vis de Karazhûl.
Revenir en haut Aller en bas
Mogoth



Nombre de messages : 230
Age : 50
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 21/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
9/10  (9/10)
Race: Infernal

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Mer 5 Nov 2008 - 7:25

J'écoutais vaguement mon interlocutrice, mon esprit pensant à tout autre chose que le présent. Une fois qu'elle eut terminée, je fis mine de réfléchir quelques instant avant de prendre parole.

Soit ! Si vous dites est toujours à l'heure, c'est donc votre invité qui ne l'est pas. Je vais pour ma part vous laissez attendre le retardataire en continuant quelconque discussion avec cet homme que vous connaissez. Nombres de choses importantes m'attendent.


Il salua les deux personnes de la main et s'avança vers les portes du Jardin Impérial quand il arrête net, tourna la tête et fixa la Comtesse du regard.

Vous avez dit Trasalvia ? Ce royaume est en Naxos selon mon registre. Vous êtes donc une de mes sujets. Prenez soin de lire les annonces à la capitale de votre province, un appel sera fait sous peu.

Ne laissant nul temps de répondre, il reprit son chemin et quitta les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Eliastofar



Nombre de messages : 43
Classe : Nécromancien
Armada : Compagnie des Renégats
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 8 Nov 2008 - 8:27

Alors que la lune était déjà bien haute dans le ciel, les grands arbres se balançant au
rythme régulier d'une faible brise, des sons de métal heurtant le sol se fit entendre non
loin. Soudainement, une vague de brume envahit la partie du sud Jardin impérial. Alors
que la brume se retirait aussi rapidement qu'elle était apparue, on put y distinguer un
cavalier solitaire qui en émergeait. Le destrier, d'un blanc pur était vêtu, tout comme
son propriétaire d'un imposant vêtement rouge sang brodé d'or. L’homme quand a lui
portait en effet des vêtements de la même teints, surhaussés d'un chapeau et
d'une cape dans les mêmes tons.

Le cavalier s'avança vers la femme et l'homme. Décidément, ce dernier était toujours
la quand on le voulait le moins. Tant pis, il faudra faire avec. Eliastofar débarqua
avec grâce de son cheval puis claqua des doigts. La brume réapparue un court instant,
assez pour permettre au cheval de se fondre dedans. Ignorait superbement
encore une fois l'homme au regard fou, Il s'avança directement vers la ravissante
dame qui l'attendait. Lorsqu'elle lui tendit la main, il posa un doux baiser dessus et la
regarda dans les yeux.


Ma Dame, vous me voyez désolé de vous avoir impitoyablement fait attendre en
ce parc remplie d'êtres vils et mesquins
* petit regard vers l'homme avant de
reporter son attention sur la femme *
Pardonnez mon retard mais j'ai eu
quelques contretemps. Un vulgaire Barbare du nom MontMarto tenta pitoyable de
s'emparer de quelques parcelle de mon territoire. Ce fut comme je dis peine perdue
et je dus aller m'occuper de cet incapable moi même. Pour sur, on ne le reverra pas
de si tôt. M'enfin, je dois vous faire tourner la tête avec toute ces histoires dont vous
n'avez probablement pas envie de savoir. Je vous propose humblement une petite
promenade dans se jardin où l'on dit que le paysage nocturne est tout a fait enchanteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 8 Nov 2008 - 8:37

Trop idiot! Trop idiot! Il avait été trop idiot pour se saisir de l'occasion, ça ne lui ressemblait pas. Le vampire l'avait devancer sur ce qu'il comptait faire pour le provoquer. Il avait attendu que ce chevalier de pacotille ose se pointer mais sa prestance avait fait son effet. Surpris par sa venue et la Comtesse qui avait détourné le regard pour croiser celui de ce salaud, il n'avait eu aucune chance de se rattraper. Soit, il prendrait les grands moyens pour que leurs promenade soit atroce.

Il répliqua à l'insulte du chevalier:


Vils et mesquins? Il faut être vil et mesquin pour boire le sang de ceux qui nous accueillait à bras ouvert autrefois.

Sur ce, il partit un peu plus loin avant de faire un détour vers le lieu de la promenade en restant hors de vue des deux amoureux. Il était temps d'utiliser ses pouvoirs de métamorphose et de possession.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 8 Nov 2008 - 8:59

Mogoth l'informait d'un appelle éminent à la capitale de leur province et Ne laissant nul temps de répondre à la belle, il reprit son chemin et quitta les lieux.

Le pleurnicheur se releva et comme il s'apprêtait à faire une avance calculé à la comtesse, l'arrivé du dit preux noble gentleman le détroussa avec classe et vain charmer la belle en lui baisant la main avec douceur et l'invitant à une promenade au claire de lune. Romantique ce bel âtre en plus. Et acquiesça d'un sourire chaleureux elle accepta en posant sa main délicate et toute blanche sur le bras qu'il lui tendait pour une conduite vers le petit chemin du parc.

Comme elle releva les yeux, l'autre s'était emporté et ensuite éclipsé.


-Non vous ne m'ennuyez point avec vos histoires, cher ami, sachez que tout m'intéresse au plus haut point sur vous.

Et sur ce qui ce passe sur ses terres pensa t-elle en lui montrant un sourire plus séduisant encore et elle appuya légèrement sa main sur l'avant bras de son cavalier de promenade nocturne.

-Dites m'en plus encore sur vous.

Ils marchaient tout deux comme des jeunes courtisans à leur premier rendez-vous.


Dernière édition par Lailah le Jeu 20 Nov 2008 - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eliastofar



Nombre de messages : 43
Classe : Nécromancien
Armada : Compagnie des Renégats
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 8 Nov 2008 - 9:36

Alors qu’ils marchaient ensemble dans la forêt, ils parlèrent beaucoup. Eliastofar décrivit
la bataille sanglante qui avait eu lieu au cours de la journée ainsi que les raids éclair de ses
troupes sur des positions renforcer de ses voisins. Sans jamais entré dans les détails, il
décrivit simplement la facilité et l’efficacité de ses troupes qui avait pénétré les
fortins ennemis, tuer tout ceux qui s’opposait à ses légions de bêtes sortis des entrailles
même de la terres, des richesse qu’il accumulait. Elle aussi lui parla de son royaumes,
de ce qu’elle faisait, n’effleurant qu’en surface. Ils marchèrent ainsi pendant plus
d’un kilomètre et alors qu’ils arrêtaient pour regarder la vue d’un magnifique lac.
Eliastofar se tourna vers la charmante demoiselle et lui dit d’un ton suave.


Très chère, voyez vous ce lac, la lune qui se reflète parfaitement dedans. Vous aie-
je dis que l’éclat et la beauté de ce paysage n’est absolument rien en comparaison à
vos superbes yeux ? Vous aie-je dit que votre sourire illumine mes pensées plus
fortes que milles soleil ? Vous aie-je dis que votre personnalité enflammée attise le brasier
de mon cœur ?


Sur ces belles paroles, il approcha ses lèvres des siennes et l’embrassa tendrement.
Ce premier baiser avec cette femme, il s’en rappellera pendant toute sa … vie, si l’on
peut ainsi dire …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Sam 8 Nov 2008 - 19:43

Le comble du comble! Qu'un être inférieur ose l'insulter de la sorte était de trop! Il allait payer pour ses crimes. Ah ces vampires, des êtres arrogants et absurdes qui se croyait invincible puisqu'ils avaient accéder à l'immortalité. Immortel ne signifiait pas impossible à tuer, cela signifiait qu'il était éternel seulement. Comme toute chose éternel, il est possible de l'anéantir, le passe-temps préféré du démon.

Alors que la lune était haute dans le ciel, les deux promeneurs étaient tout près de lac. Trop loin de la ville, tant pis! L'effet ne serait pas aussi puissant mais marcherait tout de même, il avait pris un vieux mendiant qu'il allait sacrifier pour ses intentions.

C'est alors qu'un vieillard s'approcha des deux tourtereaux et s'écria en les voyant s'embrasser!

C'est quoi ces crocs! Créjvindou! Oh un vampire! Une saleté d'suceux d'sang qui ose s'prendre à cet'belle d'moiselle! V'ens t'battre mon salaud! M'dame s'vez-vous, il veut prendre vot' sang!

Le vieillard sortit un couteau de poche et menaça Éliastofar avec.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Dim 9 Nov 2008 - 22:49

Quel charisme a cet bête vampirique, la belle se laisse charmer et écoute bien toutes ses belle paroles, elle s'enivre de son parfum et goûte avec délice la douceur de ses lèvres lors du long baisé embrasé de passion déjà avoué. Il est vrai que l'amour est un sentiment ignoré par les vampires, que leur coeur n'était utile que pour pomper leur sang noirci et contaminé du virus de jouvence éternel, dupliquant leurs force physique et développant leurs sens une multitude de fois plus grand qu'un simple humain.

La scène romantique fut interrompue soudainement par un vieillard de bas étage, on aurait dit un souillon puant ne s'étant lavé depuis des siècles.
La Comtesse pressenti qu'il y avait un petit quelque chose de familier dans le regard et son odeur nauséabonde démoniaque ne l'y trompait pas non.

Elle ne fit rien pour en informer son prétendant, elle jugeait le moment opportun pour l'admirer en plaine action si combat il y aurait comme le veille homme possédé le menaçait vivement en l'insultant qui plus est.


Dernière édition par Lailah le Jeu 20 Nov 2008 - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eliastofar



Nombre de messages : 43
Classe : Nécromancien
Armada : Compagnie des Renégats
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Lun 10 Nov 2008 - 6:52

Décidément, les belles paroles plairaient toujours aux dames, autant mortes que vivantes. Ce baiser lui fit
comprendre beaucoup, il en apprit beaucoup par ce baiser, sur la véritable Lailah qui se cachait derrière cette
façade…

Puis, le moment fut brisé par un vulgaire manant qui venait encore une fois contrecarrer ce qu’il tentait
depuis longtemps de mettre en place. Il fallait toujours que le bas peuple se mêle de ce qui ne le regardait pas
.

Passez votre chemin vieillard. Vous ne réalisez pas les véritables implications de ce que vous venez
de faire. Si vous fuyez dans les prochaines secondes et que vous disparaissez de ma vue à tout jamais,
peut-être vous laisserais-je la vie et la non vie sauve. Et si vous pensez m’impressionner avec votre minuscule
coupe-papier qui vous sert d’arme, cela m’étonnerait beaucoup qu’elle vienne à bout de mon armure sortie
tout droit des sombres forges de Serdaran.


Soudain, il s’arrêta. Une odeur venait de frapper ses narines. L’odeur caractéristique de la magie. Une
magie faible émanant du vieillard. Il lui était pourtant impossible de savoir de quelle nature elle était.


Tiens tiens, cela risque d’être plus qu’intéressant …

Sur ces paroles, il éclata de rire et dégaina une petite dague de sa poche. Ne faisant aucun geste agressif,
il s’entailla plutôt la paume de la main. Serrant le poing, il fit tomber plusieurs goûte de sang au sol. Il dit tout
bas, comme pour lui-même.


Arak Naftul Oum Igué By By Itsa O Parlas Tour

Aussi tôt qu’il eu fini, un intense froid plongea la forêt dans une étrange atmosphère. Les roses encore humide
commencèrent à geler, un vent glacial souffla, mortellement glacial… Puis soudain, les ombres des grands arbres
commencèrent à vaciller, se détachant et prenant vaguement forme humaine. Ils se dirigèrent d’un pas
spectral vers leur maître et vers le vieillard.

Eliastofar de son coté eu un petit sourire mauvais. Rangeant sa dague, il la remplaça par une épée longue qu’il
tira d’un repli de son manteau. La blessure à sa main commençait déjà à cicatriser et ne laissait plus qu’une fine
cicatrice qui disparaîtrait avec le temps. Il se plaça devant la dame et lui dit d’un ton calme


Ma Dame, restez en arrière. Je ne met aucunement en doute vos capacités mais je ne sais pas ce qui se cache
derrière cet homme alors mieux vaut être prudent.

Quand à vous, je ne sais ce que vous êtes, mais je sais ce que vous n’êtes pas. Vous n’êtes assurément
pas un vulgaire vieillard alors montrez-vous ou subissez mon courroux






[Edit Faraël] Attention d'utiliser des sorts à votre niveau selon votre rang arcanique dans la corporation ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Lun 10 Nov 2008 - 23:36

Le vieillard resta impassible face à cette magie avec seulement sa dague comme arme. Il regardait le nécromancien qui se la jouait chevalier avec un air de défi.

Je ne partirai pas sale vampire! Tu ne suceras plus de sang à quiconque!

Avant que Éliastofar puisse faire quoi ce soit, une voix féminine surprise se fit entendre:

Oh mon Dieu! Il va vampiriser ce pauvre mendiant! Appelez la garde! Un fou dans les jardins!

Peu après, un ricanement machiavélique interrompit le délire de la femme, c'était Karazhûl en réalité qui avait imité une femme plus tôt. Il s'était mit en retrait en manipulant le vieillard et maintenant, il se tenait debout derrière Lailah avec un petit sourire mauvais tandis que le vieillard, qui n'était plus sous l'enchantement, se sauvait comme un lâche. Pauvre vampire, trop occupé à se la jouer à ses grands pouvoirs d'homme viril et sensuel, il avait négligé de surveiller ses arrières. Il s'était fait joué en beauté d'une main de maître digne du démon.

Je crois que tu t'es fais avoir! Ha ha ha!

Le démon s'approcha doucement de Lailah, la prit par la taille en la basculant vers l'arrière tout en la regardant dans les yeux.

Vous méritez mieux que ce vampire de pacotille.

Il l'embrassa tendrement, volant ainsi le baiser qui en d'autres circonstances aurait appartenu à ce vampire médiocre. Il regarda Éliastofar avec un sourire victorieux avant de retourner à ses doux baisers et à la belle Lailah.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Jeu 13 Nov 2008 - 3:35

Comme la belle recula en suivant les recommandation de son bel âtre vampirique, elle n'eut la chance de bien voir le sort qu'il inquantait car on l'attira à la renverse pour s'emparer de ses lèvres pour lui voler un baisé des plus tendre. Elle ne pu riposter car il ne lui laissa que le temps de reprendre son souffle tandis qu'il éclate de rire en direction de l'autre pour le narguer. Se montrant victorieux, il reprit ses lèvres en otage pour l'embrasser encore et plus longuement. Elle se ressaisi enfin et se débattit pour se dégager de son emprise maléfique sur elle pour lui assigner une super gifle sur son sublime visage d'homme possédé.

-Non mais pour qui vous me prenez, je ne suis pas un vulgaire trophée que l'on doit se disputer lors d'une compétition.
-Et j'ai mon mot à dire moi aussi!


Elle était dans une colère noire et elle fulminait sur place. L'on pouvait voir très bien les marques de doigts bien étampés sur la joue du rustre qui se croyait tout permis.
Revenir en haut Aller en bas
Eliastofar



Nombre de messages : 43
Classe : Nécromancien
Armada : Compagnie des Renégats
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Lun 17 Nov 2008 - 7:01

Eliastofar, prit de cour pour un moment par l’étrange tournure des évènements, se reprit
rapidement. Il tourna la tête juste au moment où la dame envoyait une magistrale baffe au
visage de son vil agresseur. Toute idée de vengeance disparue alors des pensées d’Eliastofar.
Lailah venait de lui infliger la plus pénible des corrections et tout ce qu’il pourrait lui faire s’avérait
mineur en comparaison de cela. Il claqua des doigts et les ombres disparurent pour se fondre
dans les ténèbres. Il poussa sans douceur l’homme encore sonné par terre et s’adressa
directement à Lailah


Noble Lailah, grâce à cet homme, nous avons maintenant la garde entière de la ville à
nos trousses. Grâce à son intervention, nous devons impérativement quitter cet endroit.
Je vous laisse le choix, rester avec cette raclure et affronter le flot d’homme infini qui
s’opposera à vous dans quelques moments, ou partir d’ici en deux temps trois mouvements,
avec moi.


Sur ces mots, il siffla et la brume revint aussitôt. Les bruits de sabot familier se firent
entendre et bientôt, la puissante bête blanche fit son entrée. Eliastofar grippa agilement
dessus et tendit la main à la Dame, attendant son choix avec impatience
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Mar 18 Nov 2008 - 22:08

-Mais vous avez raison très cher et je monte avec vous!

La belle fit un sourire rusé à son agresseur comme pour lui montrer qu'elle dominait bien ce qui l'entourait et décida de prendre la main bien décidé de l'aventurier pour grimper sur son fier destrier et de passer ses bras autour du bel âtre et de se serrer contre lui pour une chevaucher bien endiablé vers un lieux où ils seraient bien apprécié pour ce qu'ils sont.

Elle jeta un dernier regard par dessus son épaule en direction du possédé et lui fit un clin d’oeil et se resserrant au corps du cavalier et ils disparurent galopant à toute allure dans la brume de la nuit, laissant Karazhûl au dépourvu avec un joli souvenir sur la joue et un vieillard gisant sur le sol, sans vie.


Dernière édition par Lailah le Jeu 20 Nov 2008 - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Jardin Impérial   Aujourd'hui à 2:59

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Jardin Impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Cité impériale :: En Ville ou dans ses alentours-