AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Confrérie des Voleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La Confrérie des Voleurs   Lun 12 Fév 2007 - 22:53

Il me semble avoir parcouru des kilomètres de couloirs, traversé des dizaines de salles, pendant des heures qui m’ont semblé interminables… Mais les ampoules ainsi récoltées ne l’ont pas été en vain : je pense m’être fait un plan mental suffisamment précis des lieux pour pouvoir m’y retrouver à l’avenir. Et surtout, j’ai pu rencontrer un certain nombre d’assassins présents, et ainsi me faire connaître d’une partie de la guilde. Je n’ai rencontré aucune femme, comme je m’y attendais, mais je ne peux pas en conclure hâtivement être la seule représentante de la gente féminine ici…

Ah, voilà, je retrouve ce que j’avais aperçu plus tôt : une alcôve sombre, cachant en fait l’entrée d’une salle spacieuse, contenant une vieille table usée et quelques chaises ayant connu des jours meilleurs. Mais ça fera l’affaire, cette salle ne semble pas avoir servi depuis un moment, au vu de la poussière recouvrant le mobilier, nous serons donc tranquille. J’accroche les torches que j’avais glanées lors de mon expédition aux supports répartis sur les murs, et les allume une à une. Voilà, éclairée convenablement, cette salle me semble tout à fait correspondre à mes attentes.

Je ressors, et lance un léger sifflement. Voilà Quilléon, le vieil homme que j’ai rencontré plus tôt et qui s’est présenté à moi comme le plus ancien voleur de la guilde encore vivant. Il tient plus de l’assassin que du voleur, mais soit, peut-être ses fréquentations ont-elles changé ses manières avec le temps, quoi qu’il en soit, il me sera utile, il connaît beaucoup de monde ici. D’ailleurs, je vois qu’il est suivi de quelques assassins, dont certains que je n’avais pas encore vu : bien, il fait preuve de zèle, il a déjà recruté de potentiels alliés ! Tandis que tous ces hommes aux visages patibulaires me suivent dans la salle que je viens de m’approprier, je dispose les chaises autour de la grande table, et chasse d’un large geste une partie de la poussière qui la recouvre.


Bien, mes amis – si vous me permettez de vous appeler ainsi – je vous remercie de vous être joint à moi pour cette petite réunion improvisée. Tout d’abord, laissez-moi me présenter : je me nomme Kibin Satsujin, mais vous pouvez m’appeler Kibin. Vous ne me connaissez pas encore, pour la simple et bonne raison que je viens d’entrer dans la Guilde.

Bien que moins active que vous dans la vie de l’ombre, je n’en ai jamais oublié pour autant mon passé de voleuse, et c’est en cette qualité que je m’adresse à vous. Mon but, en intégrant cette guilde, était de créer un lien entre les voleurs et assassins que vous êtes, vivant et agissant dans l’ombre dans toutes les régions de l’empire, et les seigneurs tels que moi, vivant à découvert avec un certain statut social, mais possédant des armées conséquentes.

Je vois à vos visages que certains savent où je veux en venir. Oui, vous pouvez vous réjouir mes amis, car il est temps que nous, acteurs de l’ombre, bâtissions une force soudée et immuable ! il est temps que les réseaux souterrains d’espions infiltré dans toutes les cités et les figures de la société se mouvant dans les palais unissent leurs forces et leurs savoir, pour que la guilde de l’ombre gagne les honneurs de la gloire !


Je m’arrête quelques secondes, le temps que les hommes – et l’elfe noir que je remarque seulement maintenant – présents fassent montre de leur joie. Je pense qu’ils n’ont encore aucune idée des implications de mes paroles, mais cet enthousiasme presque naïf me donne tout de même chaud au cœur. Je reprends alors :

Oui, je pense que la guilde doit développer son action cachée dans la politique de notre empire. Et cela se fera en plusieurs phases : tout d’abord, il est nécessaire de recruter de nouveaux membre, car un peu de sang neuf sera bénéfique, mais ne le prenez pas mal, je sais reconnaître les atouts de votre expérience ! Ensuite, il faut accumuler des richesses, et vous savez comme moi qu’il n’y a que deux façon de faire : voler ou tuer ! Pardon, trois façons : voler, tuer, ou les deux à la fois !

Je souris face aux exclamations des assassins qui semblent apprécier ce programme.

Mais attendez… le meurtre n’est pas une chose qui se fait à la légère : vous êtes des assassins, pas des brutes ! Il ne faut pas tuer pour rien, vous savez comme moi que l’intérêt de notre Guilde est de tuer des cibles précises, contre rémunération. Mais jusqu’à présent, seuls les seigneurs vivant dans les villes où la Guilde est représentée faisaient appel à vous. Mais savez-vous combien de clients potentiels ne connaissent même pas votre existence ? Il faut que cela change, afin que grandisse notre influence, même au cœur des forêts les plus profondes !

Ensuite… ensuite, j’ai bien mon idée sur la manière de procéder, mais chaque chose viendra en son temps. Notre condition nous impose la prudence, il pourrait être dangereux de trop vouloir se précipiter…
Pour l’heure, j’ai d’autres projets… Vous pouvez rester, tout membre de la Guilde est le bienvenue, mais ce que je veux mettre en place concerne plus particulièrement les voleurs… Cependant, cela pourrait donner des idées aux assassins que vous êtes…

Bon, je vois que ça vous intéresse… Et bien, je pense que cette salle sera idéale en tant que quartier général : je souhaite créer ici la Confrérie des Voleurs, lieu de rassemblement où les voleurs de la Guilde pourront mettre en commun leurs informations utiles. Et surtout, épingler les traîtres parmi nous : comprenez par là les voleurs – ou assassins – attaquant d’autres voleurs ou assassins.

Cela vous fait sourire ? Effectivement, les membres de la Guilde sont soudés, mais sachez que tous les voleurs et tous les assassins ne possèdent pas l’esprit de fraternité qui vous habite. Il y a à peine quelques heures, j’ai reçu un message m’indiquant qu’un voleur, un certain Orénon membre de la Légion de Natémia, a lancé ses troupes à l’assaut de mes terres.

Ordres mal interprétés ? distraction de ce seigneur ? rejet du code d’honneur des voleurs ? je ne sais pas ce qui l’a poussé à ce geste malheureux, j’attends une réponse de sa part, mais quoi qu’il en soit, ce genre de choses ne doit plus se reproduire, et il est du devoir de la Guilde de veiller à punir les trahisons de ce type. Et bien sûr, il est évident que ce genre d’individu instable n’aurait pas sa place parmi nous, je pense que vous serez d’accord là-dessus ?


Voyons voir ce que mon auditoire a à dire à ce sujet. Peut-être certains d’entre aux ont-ils connu des situations similaire, je serais curieuse de savoir comment ils les ont réglé…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Lun 12 Fév 2007 - 23:57

Un applaudissement ironique et solitaire se fait entendre à l'autre bout de la salle. Une ombre s'approche vers la lumière, révèlant une drow. Elle marque un grand sourire sarcastique et ses yeux rouges braise reflètent la moquerie.

"Bien...Magnifique mes....comment avez-vous dit déjà? Ah! oui! Mes "amis"...Auriez-vous attendus tous ce temps qu'une...,
elle considère de haut en bas l'humaine, puis elle reprend sur un ton à la fois méprisant et sarcastique, voleuse de bas étage, une novice, une enfant, vienne vous dicter vos lois? Avez-vous attendus tous ce temps pour que cette inférieure vienne s'imposer et nous proner un quelconque programme politique sur la base de "liens soudés et d'une union forte" et blablablabla...
Nan, je ne crois pas..Parce que tous assassins que nous sommes, nous avons nos propres lois et notre propre code. Et ce qui fait notre force, c'est justement notre indépendance.
Nous sommes insaisissables, comme le vent, indomptable, comme les fauves et nous exerçons notre justice, implacable. Ce que je pense de tous cela, c'est que cette....humaine, parle pour ne rien dire et que surtout, comme d'habitude, les humains se sentent supérieurs et dotés d'un esprit fraternel...Hors, nous ne connaissons AUCUNE fraternité!
Nous cercler dans un groupe, ou dans une bande, c'est faire de nous des agneaux liés à leur maître! Est-ce donc cela que vous souhaiter? Devenir de stupides serviteurs à la solde d'un maître? JAMAIS! NOUS sommes nos propres maîtres! Et même si nous sommes rassembler en une guilde, nous, d'autant plus les elfes noirs, ne connaissons d'autres lois que les notres!
Cette jeune enfant devrait réfléchir avait d'ouvrir sa bouche pour nous noyer sous les flots interminables de ses "bonnes" parôles! Une voleuse ne peut et ne commandera JAMAIS des assassins! Et encore moins des Drows!!!
Retiens ça et fais ton chemin car à l'heure où tes jours te seront comptés, je serais au seuil de ma vie..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Mar 13 Fév 2007 - 0:48

Je me tourne vers l’importune qui vient de prendre la parole. Non, ce n’est pas le drow que j’ai aperçu tout à l’heure. Laissons-la donc finir son monologue autosatisfaisant…

Et bien, je vois que nous avons des invités surprise… il ne me semble pas vous avoir invitée à me suivre, et je ne pense pas que Quilléon l’ait fait. Or, sont ici rassemblées des personnes ouvertes à mes propos. Si du haut de votre ego surdimensionné, vous ne savez que porter des jugements faux et des critiques stupides, je vous invite à aller vaquer à vos occupations solitaires, puisque l’esprit de fraternité semble vous être inconnu.

Je ne sais comment réagir à vos propos… En me traitant de voleuse de bas étage et de novice, vous faites preuve d’un tel manque de discernement, que j’en hésite à répondre à vos propos. Mais soit, je suis là pour discuter, alors discutons, si toutefois vous êtes prête à écouter la « pauvre enfant » que je suis !

Tout d’abord, je ne peux m’empêcher de rire du fait que vous pensiez que je me considère comme supérieure, alors que c’est vous qui montrez ici devant nous, tous les signes d’un ego démesuré. Vous parlez au non de tous les assassins, mais bizarrement vous êtes la seule à vous exprimer de la sorte, donc permettez-moi de douter du fait que vous soyez représentative de tous vos compagnons. Des Drows, à la limite, votre race est bien connue pour se surestimer et se croire supérieure aux autres… mais je ne vois ici que peu de représentants de votre race, alors cessez donc de vous proclamer porte-parole de tous je vous pris !

Je n’ai jamais prétendu détenir la vérité absolue, et encore moins diriger qui que ce soit. Ma démarche actuelle ne consiste qu’à proposer certaines idées pour développer la Guilde de l’ombre, afin de créer une émulation qui fera bouger les choses, pour le mieux je l’espère. Sur ce, je vous invite à nouveau à aller vous occuper dans votre coin, comme tout bon assassin Drow solitaire qui se respecte, n’est-ce pas, tandis que nous continuerons à discuter de nos projets entre gens ouverts d’esprit, merci bien.


Je me tourne vers le reste de l’assemblée, non sans remarqué le sourire à peine caché de Quilléon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Mar 13 Fév 2007 - 1:19

Votre réponse démontre par là même votre manque flagrant de maturité et de dicernement! Soit...faites à votre guise et courez à votre perte!
Vous décider de créer un regroupement, faites-le et j'applaudirais le jour où je verrais vos tombes à tous...Prouvez-moi le contraire, et peut-être songerais à revoir mon avis sur vos propos.
En tout état de cause, pauvre petite humaine, jeune et arrogante, apprenez à tenir la place qui vous est due, c'est à dire celle d'une race inférieure et servile, et ne me parlez plus jamais sur ce ton...Sinon, il se pourrais que j'aille faire malencontreusement un tour sur vos terres.... Ceci est le seul ecart de langage que je vous permet, il n'y en aura pas deux...Et c'est un avertissement...


Se détourne et s'en va avec un air méprisant au possible en bousculant le gars de l'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Mar 13 Fév 2007 - 21:45

*Orgolot qui avait écouté discrètement, en se mêlant au groupe d'assassins,prend la parole*
-Nul ne peut parler au noms de tous les drows,ni même des assassins.
Quant à ce discours,j'interviendrai d'abord comme autre membre de l'Armada de la Légion de Natémia.Le voleur en question ,Orénon,ne s'est jamais inscrit en cette guilde,et donc n'a aucun rapport spécial avec vous.

Maintenant, je vais en venir au point qui selon moi parait montrer chez vous une totale ignorance de ce qu'est la Guilde de L'Ombre.
Les membres de la Guilde de l'Ombre s'engagent à ne pas s'attaquer au sein de la capitale de Kalamaï,mais les conflits entre les membres ne sont pas interdits et parfois inévitables,même si pour ma part,j'évite d'attaquer les autres membres de la Guilde,rien ne m'y engage.
La Guilde de l'Ombre réunit des seigneurs de province différentes,d'armadas différentes,il est fort possible qu'à l'avenir des armadas en guerre l'une contre l'autre,compte chacune des membres dans notre Guilde. Ainsi,en terme de politique,la guilde pourra difficilement s'engager entres les factions internes à l'empire,au niveau des provinces et armadas.
De même parler de fraternité,me parait quelque peu inapproprié,sachant que certains membres se livreront une guerre acharnée.
/HRP
créer des pnj acquis à sa cause,peut pour être sur que le charisme de votre perso,sera respecté,parce que les autres joueurs ont du mal à en tenir compte,pourquoi pas,mais dire ensuite "vous êtes la seule à vous exprimer de la sorte",parce que le joueur en face ne fait pas la même chose,je trouve ça abusif.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Mar 13 Fév 2007 - 23:15

Je me tourne vers le deuxième assassin qui vient de prendre la parole... Et bien, je constate que je me suis lourdement trompée sur la mentalités des assassins de l'empire, je dois le reconnaitre...

Messire, vous me voyez navrée de ce que vous m'apprenez ainsi... Vous devez sûrement faire partie de la guilde depuis bien plus longtemps que moi pour être si sûr de vous, donc je ne peux que m'incliner face à vos arguments...

Mais je ne le fais pas sans peine... En effet, si j'ai décidé de rejoindre cette guilde, c'est en grande partie parce que je me suis sentie... oserais-je le dire, rabaissée, par le fait que la Guilde de l'Ombre, sensée représenter les voleurs et assassins de Kalamai, ne soit à peine plus qu'une légende urbaine pour la plupart des habitants de l'Empire, et ne soit pas reconnue pour ce qu'elle devrait être : une puissante Guilde agissant en secret et orientant parfois les grand tournants politiques secouant Kalamai...

Comme je viens de le dire à l'Elfe noir qui vient de prendre la parole avant vous, il ne fallait voir dans mes paroles que des suggestions, qui m'ont été inspirées par la mentalité de mon peuple, pour lequel l'entraide est le meilleur moyen de devenir plus fort... Soit, je saurai désormais que ce n'est pas le cas ici, et que l'esprit d'indépendance et la fierté sont plus fort que la soif de puissance...

Néanmoins, je garde espoir d'avoir réussi à convaincre quelques personnes parmi vous, car au fond de moi, je suis certaine que la Guilde de l'Ombre est bien en-dessous de ce qu'elle pourrait être !


Je m'assoie, mon énergie aspirée par ces véhémentes contestations qui m'ont prise au dépourvue, et ont balayé mes illusions...

[HRP : je n'ai crée aucun PNJ dans le but d'avoir du monde de mon côté, tu remarqueras que le dénommé Quilléon n'a pas pris la parole, et je ne pensais pas le faire : ce n'est qu'un pseudo-PNJ que j'ai improvisé pour rendre mon Rp plus vivant... je suis un peu déçue qu'il soit interprété de la sorte... Et je reste sur ma position quant au fait qu'elle était la seule elfe noire à s'exprimer, tout comme moi j'étais la seule humaine à le faire, ou est le problème ? Si votre but est de foutre en l'air mon Rp sans même me laisser une porte de sortie, autant le dire tout de suite, j'irai en faire ailleurs, où les participants seront plus ouverts... Je ne vous demande pas d'être de mon côté, mais merci de ne pas déclarer comme ça que j'ai tort et que personne ne pense comme moi, vous n'êtes pas mieux placés que moi pour imposer vos idées !]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Mer 14 Fév 2007 - 9:57

j'ai dit que parler de fraternité était difficilement envisageable selon moi,et qu'une intervention de la Guilde au niveau de la politique entre les armadas était difficile,pas que toute intervention était impossible.
Certaines de ces propositions ont un fond de vérité,un plus large recrutement ainsi que des missions de la guilde,qui puissent être dans l'intérêt de tous ces membres seraient de bonnes choses.


Dernière édition par le Sam 17 Fév 2007 - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Ven 16 Fév 2007 - 23:35

Ah, finalement mon interlocuteur ne semble pas aussi borné qu'il l'a d'abord laissé penser. Effectivement, les moeurs locaux sont bien différents de ceux de mon pays, mais certaines grandes vérités se vérifient partout : l'homme est avide de puissance...

Je constate que nous pouvons nous entendre au moins sur un point, je suis soulagée ! Laissez moi juste éclairer mes propos : lorsque je parle de s'immiscer dans les enjeux politiques de Kalamai, il ne s'agit pas forcément d'intervenir dans les conflits entre armadas, laissons-les donc s'amuser à se piller mutuellement, ils ne font que s'affaiblir entre eux... Non, mon souhait est plus ambitieux : il faut que la Guilde interviennent au niveau de l'Empire, en devenant un outil indispensable des puissants de ce monde, un bras armé caché dans l'ombre, dont l'existence est ignoré de ceux-là même qui deviendront nos cibles !

Comment réaliser cela me direz-vous ? Tout d'abord, il me semble que redorer l'image de la Guilde auprès de l'Impératrice serait une bonne chose. Impossible me direz-vous ? Pas forcément... Quel est notre plus grande force ? Notre réseau d'espions disséminés dans tout l'empire, nos informateurs formant un réseau invisible et néanmoins très efficace, qui pourraient nous permettre de découvrir les traîtres associés aux rebelles noirs, qui vivent encore impunément ici !

De la sorte, nous gagnerions une certaine réputation parmi les hautes sphères de l'empire, ce qui nous ouvrirait des portes vers d'autres actions qui nous seraient rémunérées, nous permettant d'enrichir la Guilde, et de la stabiliser. Mais pour cela, il faut être organisés, et soudés, et c'est dans cette optique, et non pas pour mes intérêts personnels, que je vous parlais il y a un instant de fraternité entre nous...

Bien sûr, je suis de votre avis sur le fait qu'on ne peux empêcher des membres de la guilde de se combattre, dans la mesure où leurs armadas sont en guerre, ou s'ils ont un conflit personnel à régler, c'est l'évidence même. Cependant, pourquoi attaquer des membres de la Guilde contre lesquels nous n'avons aucun grief ? C'est ceci que je ne comprends pas dans l'attaque du sus-nommé Orénon, que je ne connaissais pas avant son attaque sur mes terres...

Alors, trouvez-vous toujours mes idées ridicules ?


J'espère sincèrement que non... autrement je ne verrai pas l'intérêt de rester dans une Guilde qui ne sert à rien car ses membres n'ont aucun but commun...


Dernière édition par le Sam 17 Fév 2007 - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Sam 17 Fév 2007 - 15:22

Non,je trouve ces propositions bonnes.

Pour Orénon,il ne fait justement pas partie de la guilde de l'Ombre,le problème posé par cette attaque tient plus du nombre d'assassins et voleurs indépendants.D'où la nécééssité d'un recrutement,comme vous le disiez vous-même.
*Orgolot se détend devant la tournure que prend la conversation*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Ven 23 Fév 2007 - 22:02

Messire, je suis désolée de devoir écourter notre discussion, ainsi que vous tous ici présent, mais il faut que j'aille retrouver mes hommes, j'ai donné des ordre pendant mon absence, mais je ne sais pas ce qu'il se passe dans mon royaume. Je vais repérer le chemin exact pour venir ici, afin que mes messagers puissent à l'avenir me prévenir directement en cas de problème. J'ai l'intention de revenir très rapidement, mais si vous ne souhaitez pas m'attendre, je le comprendrai.

Après un discret salut, je quitte la salle, et tout en me dirigeant vers la sortie de ce monde souterrain, je grave dans ma mémoire le chemin menant à cette salle. Rédiger un plan sur le papier serait une folie bien sûr, il ne faut donc pas que je me trompe. Voilà, j'ai repéré plusieurs passages, mais afin de ne pas éveiller de soupçons, pour cette fois je vais ressortir par la taverne.

Comme convenu, un messager m'attend à quelques rues de là. Comme je m'y attendais, il m'apporte de sombres nouvelles : mes terres ont été maintes fois envahies, et suivant les ordres que je leur avait laissés, mes armées ont répliquées lorsque cela était possible. Mais... parmi ces attaques subies, certaines d'entre elles attirent mon attention : plusieurs assassins s'en sont pris à mes terres, dont... une certaine Fenzaï ! Et bien, je sens que l'avenir de la Guilde ne va aps être brillant si ça commence comme cela...

Après avoir décris l'endroit où j'ai établi ma salle de réunion à mon fidèle messager, je me dirige vers une des entrées cachées de la Guilde, passablement énervées par ce que j'ai appris. Voilà, je suis de nouveau dans mon « quartier général », visiblement une bonne partie de mon auditoire n'a pas souhaité m'attendre, mais peu importe, c'était prévisible.


Mes amis, je ne me suis pas absentée pour rien ! De sinistres nouvelles m'ont été rapportées par un messager de confiance : j'ai encore été attaqué par plusieurs assassin, soit, nous en avons discuté, il semble que ce genre de fait soit inévitable. Mais ce qui n'est pas acceptable, c'est que j'ai été attaquée à deux reprise par Fenzaï ces derniers jours. Or, je sais qu'elle fait partie de la Guilde puisqu'elle s'est fait remarquer ici même...

J'ai bien compris les propos du sieur Orgolot, on ne peux s'attendre à être épargné par d'autres voleurs et assassins hors de la Guilde. Mais si les membres de la Guilde s'attaquent aux-même entre eux, comment voulez-vous qu'un jour cette Guilde puisse rivaliser avec les autres ? Voir même, qu'elle puisse continuer à exister... Car j'avoue que de tels faits ne me donnent pas envie de continuer à accorder ma confiance et à m'investir dans la Guilde. Car ces attaques ne peuvent pas avoir été des erreur : la dernière date d'il y a peu, juste avant que mon messager ne prenne la route.

Je ne vois pas d'explication convenable à ces fait : soit cette Elfe Noir n'a aucune considération pour la Guilde, et ne s'y est inscrite que pour profiter de ses structures, sans rien lui apporter, soit il s'agit d'un espion envoyé par une autre guilde, afin de nous affaiblir encore plus que nous ne le sommes. Je ne sais qu'en penser...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Dim 25 Fév 2007 - 12:10

Je pencherais pour la première hypothèse,mias soit,c'est vrai qu'un pacte de non-agression devrait exister entre les membres de la Guilde,peut-être est-il temps de se choisir un nouveua chef de Guilde,afin de relancer la Guilde,qui à l'heure d'aujourd'hui parait plutot moribonde...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Lun 26 Fév 2007 - 22:34

Un pacte de non agression ? Oui, c'est une solution... mais je pensais qu'entre gens de l'ombre, il n'y avait pas besoin de papiers, et que l'appartenance à la Guilde incluait moralement une neutralité entre membres, sauf évidemment en cas de conflits officiels, tels des guerres entre armadas dans lesquelles se sont enrôlés des membres de la Guilde. Soit, ce n'est visiblement pas le cas, et effectivement, l'absence de dirigeant à ma connaissance peut expliquer cet état de fait...

Je ne suis bien sûr pas encore familière avec les rouages de la Guilde, et fort heureusement, il est certaines choses que même mes espions n'ont pu apprendre sur son fonctionnement avant mon entrée ici. Ainsi, je ne sais rien du passé de la Guilde de l'Ombre, des dirigeants qui se sont succédés, et même, je ne sais pas depuis combien de temps elle existe. Tout ce que je sais, c'est qu'à l'heure actuelle, personne ne la dirige officiellement, le seul représentant connu étant le Spadassin, cloitré à son rôle d'ouvreur tenant les registres.

Et c'est à mon humble avis là que le bât blesse : sans meneur en tête, qui canalise les énergies, la Guilde s'éparpille, et ce n'est pas ainsi que...


Un de mes sergents vient d'entrer discrètement dans la pièce, et vient m'apporter une liasse de missives. Pour m'interrompre de la sorte, cela doit être important, jetons-y donc un oeil...

Moui, les traditionnels rapports d'attaques subies. Décidément, pendant que je suis ici, mes terres sombrent... Mais soit, mon peuple semble se porter mieux que prévu. Laissons donc faire mes sergents pour le moment, après tout, je ne ferais peut-être pas mieux qu'eux. Mais... tiens, voilà des nouvelles fort... surprenantes !

Ainsi, l'Ordre de l'Ombre, cette armada dont j'ai entendu parler très rapidement après mon débarquement à Kalamai, a décidé de se rebeller contre l'Impératrice dont il étaient jusque là de fervents défenseurs... Les notes de mes espions ne me permettent pas de comprendre ce geste insensé, cependant qu'importe les raisons, cela n'est pas bon, pas bon du tout...


Messieurs, excusez-moi de changer ainsi de sujet, mais je viens d'apprendre une nouvelle désastreuse. Mes espions viennent de m'informer qu'il semblerait que l'Ordre de l'Ombre ait décidé de devenir des traîtres à l'Empire, en se rebellant contre Evalia. Je ne connais pas les raisons de ce geste idiot, et il me faut encore confirmer sa véracité, tellement cela me paraît invraisemblable, mais je n'ai jamais eu à douter d'eux...

Cette nouvelle est donc à prendre très au sérieux. Mais vous vous demandez peut-être pourquoi je semble si bouleversée par cette rébellion ? Imaginez-vous ce que deviendrait Kalamai si l'Impératrice disparaissait ? Et pire, si le pouvoir arrivait aux mains du megalomaniaque chef de l'Ordre de l'Ombre ? Le mal et le chaos régneraient sur l'Empire ! En quoi est-ce mal vous demandez-vous ? Effectivement, le mal est l'essence même de la plupart des assassins... mais le chaos ne peut qu'être néfaste à notre Guilde !

Imaginez-vous que des seigneurs feront encore appel à vous, à nous, pour espionner ou éliminer leurs rivaux, dans un monde abandonné au chaos ? Cela me semble fort improbable. Et l'Orde de l'Ombre possède suffisamment d'hommes de l'ombre, comme leur nom l'indique si bien, pour se passer de nos service... Que deviendraient donc les membres de la Guilde ? Nous redeviendrions ce que nous étions sans la Guilde : de vulgaires brigands des rues...

Je m'emporte, car pour moi, une victoire de ces traitres représente un danger indéniable. Mais je ne possède peut-être pas l'expérience de certains d'entre vous, et mon point de vue peut être troublé par mon passé... Pour moi, il est important d'agir, et d'impliquer la Guilde aux côtés de l'Impératrice, qui ne va pas manquer de se défendre et faire appel à des forces extérieures. Et vous, qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Mar 27 Fév 2007 - 0:09

J'ai toujours considéré L'ordre de L'Ombre comme des mégalomanes dangereux,j'ai justement quitté mon arma car elle était alliée à l'ordre de L'ombre,mais si l'ordre de L'ombre trahit l'empire cela risque de changer beaucoup de choses,et pour moi il me semble que cela prévaut une exception au statut habituellement neutre de la Guilde envers les armadas.

Je suis tout à fait d'accord, et au vu de votre vision, et des soutiens que vous avez,je pense que vous êtes apte à prendre la direction de la Guilde...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Mer 7 Mar 2007 - 23:58

Les dernière paroles de l'assassin m'avaient revigoré, mais j'avais d'autre choses à faire, plus urgentes bien que plus égoïstes. J'avais donc à nouvelle fois quitté la Guilde, et je retournai sur mes terres, montrer à mon peuple que je ne les avais pas oubliés et m'occuper de certaines formalités. Pendant ce temps, j'envoyai de nombreux espions aux quatre coins de l'Empire, dans toutes les grandes villes de chaque provinces.

Mes terres n'étaient pas aussi dévastées que je ne l'avais cru, mais cela ne me remonta pas le moral pour autant, et dès que j'eus accompli mes obligations, je repris le chemin de la cité dès que mes espions furent presque tous revenus, les autres m'enverraient des messages dès que possible.

Me voici donc de retour à la Cité Impériale. J'emprunte un chemin différent pour entrer dans la Guilde, même si je sais ne pas avoir été suivie, il n'est pas dans mes habitudes de suivre une routine, pour quoi que ce soit. Après être allée saluer le Spadassin pour lui soumettre mes intention, je me mets à la recherche d'Orgolot. Grâce aux indications de quidams croisés ça et là, je le trouve enfin, plongé dans une discussion pointue à propos de techniques d'assassinat originales. Malgré l'intérêt des propos échangés, je me dois d'interrompre le dialogue.


Messire Orgolot, je suis heureuse de vous retrouver ! Comme vous le savez, j'ai dû retourner sur mes terres, devoirs de Seigneure obligent. Mais je suis revenue ici dès que possible, avec de bonnes nouvelles. Non pas concernant mon royaume, qui doit être le dernier de vos soucis, mais concernant la traîtrise de l'Ordre. Je n'ai pas de faits précis à vous exposer, mais des sources fiables m'ont fait part de la naissance de divers rassemblements de seigneurs, alliés le temps de lutter contre les traîtres.

Ceci me pousse donc à prendre avec le plus grand sérieux les propos que vous m'aviez tenus à notre dernière rencontre : il est urgent que la Guilde se bouge à son tour, donc qu'elle recrute plus d'assassins qui affaibliront les gueux de l'Ordre de l'Ombre, et pour cela, il faut un chef actif à la Guilde. Ou pour être plus précise, UNE cheffe. Car oui, malgré mon inexpérience toute relative, j'aimerais humblement me proposer pour cette fonction.

Cependant, je ne savais pas comment fonctionnait cet aspect de la Guilde. Le Spadassin, selon ses propres dire quand je me suis entretenu un peu plus tôt avec lui, se contentera de prendre acte du nouveau chef, mais sans intervenir dans le choix : il m'a semblé plutôt heureux de pouvoir transmettre son statut qu'il portait sans vraiment le mettre en application.

Et comme il me semble que vous êtes le seul avec moi à se soucier de l'avenir de la Guilde, je ne pense pas que les objections à mon accession au pouvoir seront nombreuses... Ainsi, je vais de ce pas annoncer cette nouvelle à l'ensemble de la Guilde, et si personne ne s'y oppose, le Spadassin me nommera cheffe dans les prochains jours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Ven 16 Mar 2007 - 9:43

Faites,vous avez mon soutien,et j'espère que le Spadassin fera ça rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Dim 25 Mar 2007 - 11:09

La nouvelle de la prise du commandement de la guilde par Kibin après les dires du Spadassin se sotnr épandus comme une trainée de poudre,et tous attendnet les premières décisions de Kibin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Mer 28 Mar 2007 - 21:31

Plusieurs jours s'étaient écoulés depuis ma nomination à la tête de la Guilde. J'avais été occupée tout ce temps sur mes terres, tant pour réorganiser mon armée que pour commencer de mon côté la lutte contre les traîtres d'Edhesse, et en premier lieu l'Ordre de l'Ombre. Mais même si mes troupes ont su jouer leur rôle, mon action est minime face à l'ampleur que prend ce conflit, et il était temps que je revienne ici, pour organiser le rôle de la Guilde dans ce qui est désormais une guerre.

Me voici donc à nouveau dans la salle qui est désormais mon quartier général. J'ai rassemblé quelques assassins croisés au passage, je compte sur le bouche à oreille pour faire passer mon message aux autres.


Mes amis, c'est en dirigeante de la Guilde que je m'adresse à vous. Comme vous le savez sûrement tous, le conflit actuel opposant l'Empire à l'Ordre de l'Ombre et ses alliés me préoccupe, d'un point de vue personnel mais surtout dans l'optique de la sérénité de notre Guilde. Comme je l'ai déjà dit et redit, un Empire en proie au chaos ne peut pas jouer en notre faveur.

C'est pourquoi je souhaite que la Guilde s'implique dans la défense de Kalamai, dans notre spécialité : l'assassinat et l'espionnage. Par nos actions nous pouvons affaiblir l'ennemi, mais également aider les Seigneurs protégeant également l'Empire, en leur fournissant des information sur les troupes de l'Ordre. Bien sûr, la Guilde est une association à but lucratif, et il est clair que je vais m'arranger pour que ces actions nous apportent de l'or, à défaut de la gloire à laquelle nous ne pourrons prétendre, étant obligés d'agir dans l'ombre.

Mais en l'état actuel des choses, nous ne sommes pas assez puissants pour nous permettre de proposer nos service à l'Impératrice contre rémunération. C'est pourquoi il est impératif de consolider notre réseau. C'est pourquoi je vous invite à prendre contact avec les assassins et voleurs que vous pourriez rencontrer au hasard de vos déplacements, et dans la mesure où ceux-ci n'auraient aucune affinité avec les traîtres de l'Ordre, leur proposer de se joindre à nous. De mon côté, j'essaierai aussi de recruter de bons éléments pour agrandir nos rangs.

Pour le moment, rien ne vous empêche de commencer l'offensive, comme je l'ai déjà fait avec mes moyens limités. J'ai pris contact avec des membres d'une coalition luttant contre l'Ordre de l'Ombre, et j'espère que nous pourrons travailler en parallèle et en toute intelligence. D'ailleurs, ils m'ont chargé d'une petite mission sans difficulté, mais nécessitant un certain anonymat, je vais donc devoir m'absenter d'ici peu...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Jeu 29 Mar 2007 - 19:08

Bien,je m'y attèle de ce pas.
*se retire du Quartier Génréral pour commencer un repérage systématique*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Dim 1 Avr 2007 - 16:49

Ah, j'étais tellement occupée par ma mission que j'en ai oublié un point important : l'un des membres de la guilde, l'assassin qui avait eu l'outrecuidance de m'attaquer à diverses reprise alors même que j'appartenais déjà à la guilde, se trouve appartenir à la province d'Edhesse, désormais ennemie de l'Empire.

Mes sources n'ont pas pu confirmer son soutien aux traitres, mais si Fenzaï ne quitte pas cette province maudite, son nom sera à jamais rayé de la liste des membres de la Guilde. Je n'agis pas à titre personnel, ses attaques sur mes terres ont été largement payées depuis, j'agis pour le bien et l'honneur de la Guilde. Quelqu'un y voit-il une objection ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Dim 1 Avr 2007 - 19:04

hum,non,pas d'objection (je lui envoyé un message IG peu après ta prise de pouvoir, quant à une nouvelle implication dans la guilde,mais pas de réponse)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Dim 15 Avr 2007 - 19:28

Un personnage encapuchonnée pris alors la parole et il se trouva que sous
la largeur de sa robe, une elfe noir la parole.


Vos idées, jeune fille ne manquent pas de folie...
Vous souhaitez vous imposer comme bergère d'un troupeau de...renards.Qui chassent seul et ne se rassemble uniquement pour s'accoupler.
Nous agissons pour la plupart dans l'ombre et cette guilde a pour but d'échanger diverses informations sur les autres provinces et si possible solliciter une aide d'autres assassins dans le but d'effectuer des services que les simples hommes d'armes se refusaient jusque là.
L'autorité m'ennuie grandement, disons que j'ai déja eu mon lot.
Néanmoins, je vais rester a vos cotés pour voir l'ampleur de votre idéal utopique. Sachez toutefois que je n'accepte l'autorité qu'a modeste dose,et que de fait, une trop grande...liberté dirons nous de votre part en tant que prétendue cheffe pourrai conduire à mon départ de cette guilde ainsi qu'a mon arrivé sur votre royaume.



Jusqu'ici, la jeune elfe s'était contentée de parler confortablement adossée a sa chaise.Une fois son monologue achevé, elle se redressa

Niéva du royaume de Tryssia pour vous ser...vous aidez...
un sourire un coin s'intalle sur ses lèvres

Quant a cette jeune éffrontée , ne sommes nous pas dans une guilde d'assassins? qu'attendez vous pour mettre son nom sur un contract que bon nombre d'entre nous ici se feront une joie de remplir?..
Elle se r'assit lentement et observe l'assemblée attendant la suite de la réunion
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Dim 15 Avr 2007 - 22:10

Je ne peux m'empêcher de lever un sourcil devant ce discours si surprenant. Par politesse, j'attends qu'elle ait fini avant de prendre la parole :

Des renards dites-vous ? Et bien en bonne renarde que vous êtes, je vous invite à quitter ces lieux et à retourner fouillez les détritus à la recherche de nourriture, avec vos congénères. Si vous êtes ici pour papoter tranquillement et que vous ne souhaitez pas vous soumettre à mon autorité, je me vois dans l"obligation de vous rayer de la liste des membres de la Guilde. Quelqu'un vous accompagnera à la sortie, au-revoir !

Sur ces bonnes paroles, je reprends le cours de mon travail. Mon royaume a également besoin de moi, il ne faut pas que je l'oublie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Jeu 19 Avr 2007 - 22:08

Je suis enfin de retour dans la Cité Impériale, après un séjour sur mes terres pour montrer à mes hommes que leur Seigneure ne les a pas oublié. Avant de passer par la Guilde, j'ai passé quelques jours dans les environs de la place du marché, où j'ai dépensé l'or que mes troupes avaient amassé au cours de leurs batailles victorieuses. Mais le moment n'est pas propice aux flâneries, il faut commencer à faire bouger les choses, je ne supporterai pas que notre Guilde fasse pâle figure face aux autres...

Bonjour mes frères. J'ai parlé au Spadassin en arrivant ici, apparemment nous ne comptons pas de nouveaux membres depuis mon départ. C'est dommage, mais pas dramatique. Je n'ai pas pris le temps de me renseigner sur les actions de chacun d'entre vous, mais de mon côté je n'ai pas chômé : de nombreux membres de l'Ordre de l'Ombre, certains de leurs alliés mais aussi d'autres seigneurs d'Edhesse qui ne se sont pas opposés aux agissement du fourbe Palatin d'Edhesse, ont subi les attaques répétées de mes troupes, même si cela n'a pas été sans pertes pour moi...

Ces assauts répétés m'ont donné une idée : afin de faciliter les actions de la Guilde contre les Seigneurs d'Edhesse : je vais dès à présent accrocher à ce mur un panneau sur lequel vous pourrez indiquer les résultats de vos espionnages, ainsi que l'état des troupes adverses après vos attaques contre tout seigneur d'Edhesse. Plus tard j'y ajouterai leurs alliés, mais à l'heure actuelles mes informations ne sont pas suffisamment fiables pour faire la part du vrai et de la désinformation orchestrée par les ennemis de l'Empire.

Sur ce, je ne peux malheureusement pas rester avec vous, des affaires importantes m'attendent en ville...
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Lun 23 Avr 2007 - 14:27

Un elfe circulait parmi les nombreux passages du repère de la guilde de l'ombre. Il venait tout juste d'avoir son nom d'inscrit sur le registre, cependant personne n'avait le temps de lui faire visiter les lieux pour l'instant.

Il aboutit dans une grande salle qui semblait plus acceuillante car c'était la seule qu'il avait vu avec de la lumière et une apparence d'activité récente.

Il n'y avait personne. Il regarda autour de lui et vit un panneau d'affichage. Sur ce dernier était écrit quelques noms ... les membres de la guilde.

Nous sommes si peu, mais c'est compréhensible car dans tout Kalamai nous ne sommes que 12 Voleurs et il y a 18 Assassins. Ainsi 3 personnes de chaque groupe est tout a fait convenable pour l'instant.

L'elfe pris ensuite place à table dans l'espoir de voir quelqu'un arriver et le mettre au courant de ce qui se passe.

[HRP]Bonjour à tous, je débute dans le rp ... n'hésiter pas si vous avez quelques conseils à me donner[/HRP]


Edit Wobey : pour un début c'est pas mal du tout ! Seul petit reproche "nous ne sommes que 12 Voleurs et il y a 18 Assassins", je ne vois pas comment ton personnage pourrait le savoir. De plus, il n'y a que ce nombre de joueurs étant voleurs ou assassins, mais il ne faut pas oublier que kalamaï n'est pas peuplée que de joueurs ;). Malgré tout, c'est très bien. Bon jeu à toi petit elfe ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Lun 23 Avr 2007 - 18:45

Dorian se proméne tranquilement dans les tunnels de la Guilde, aiguisant distraitement la pointe d'un carreau d'arbalète.
"Ca faisait un moment que je n'était pas revenu ici, pense-t'il. Et dire qu'ils ont profité de ce que j'étais occupé sur mes terres pour mettre le chaos dans un tribunal sans moi.Enfin bon, les procés ayant lieu durant la journée..."
Il avise alors un elfe tranquilement assis, seul à la table d'une salle de réunion et décide d'entrer dans la pièce. Aprés avoir fait mine de fouiller la salle du regard, l'assassin dédie un large sourire plein de dents trop pointues pour être honnêtes à son (potentiel) futur interlocuteur et lui dit:
"Quelqu'un assis tranquilement seul dans ces lieux où tout le monde s'affaire ou parle travail et boutique: vous, soit vous êtes nouveau, soit vous attendez quelqu'un. A moins que ce ne soit les deux."
Ayant prononcé ces quelques mots, le vampire prend l'air de réfléchir avant de se frapper le front de la paume de sa main gauche.
"Suis-je bête, à force de rester sur mes terres à ne parler qu'à mes soldats j'en oublie mes bonnes manières. Je me présente, Dorian N'Gorso, comte de Quarakorum."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Confrérie des Voleurs   Aujourd'hui à 22:46

Revenir en haut Aller en bas
 

La Confrérie des Voleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Cité impériale :: Le Quartier des Corporations :: L'Agence de l'Ombre-